AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 A ma place...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage

Invité
avatar



MessageSujet: Re: A ma place...   Dim 3 Déc - 11:26

Malefoy ne semblait pas vraiment comprendre, ni anticiper, ni vouloir les excuses que Diabalzane lui faisait. Elle ne bougeait plus mais il s'était retourné complètement pour lui faire vraiment face et lui avait à son tour pris le bras. Il semblait réfléchir et même il paraîssait vouloir la planter là. Il l'appela Södergren et elle sentit un pincement au coeur. Elle avait d'abord pensé que c'était parce qu'elle même l'avait abandonné à la table des Serpentard mais les paroles du garçon lui firent immédiatement comprendre. Ce n'était même pas un refus de répondre cette fois-ci, elle avait juste complètement oublié la question à cause des abrutis qui s'agitaient à côté. Elle resta bouche bée un instant puis elle referma la bouche soudainement pour regarder Malefoy sans se voiler le moins du monde.

Elle se sentait mieux et elle savait qu'elle pouvait répondre à la question stupide qu'il posa ensuite. Elle plissa les yeux. Ainsi il ne comprenait rien du tout. Jamais elle n'avait été amoureuse de Zabini. Si, en première année, au tout début. Mais quelle importance ? Aujourd'hui elle ne ressentait plus rien pour lui sinon de l'amitié et elle le lui avait dit.


*Que de gamineries...*

- Pourquoi tu es sorti Drago ? Parce que j'étais avec Zabini ou parce que je n'ai pas répondu à ta question ?

Elle toussota et planta son regard gris dans les yeux du garçon.

- Je vais être gentille, je te laisse le joker de ne pas répondre. Mais je vais quant à moi répondre à tes questions maintenant. Ces questions qui ne sont pas le moins du monde embarassantes. Tes questions qui se rejoignent en une en fait, est-ce que je te préfère toi ou Zabini. C'est ça que tu veux savoir ? Eh bien sache que c'est toi. Je n'aime pas Zabini, c'est un ami c'est tout. Si lui est amoureux de moi ça le regarde.

Elle serra les dents. Elle était presque en colère qu'il ait douté d'elle. Puis elle baissa les yeux et lâcha son bras lentement alors que lui tenait toujours les siens.

- Alors si tu veux jouer les parano tant pis. Tu as toujours Parkinson si tu la veux. Tu as aussi Stones qui est toujours amoureuse de toi. Et puis les dizaines de filles qui te collent aux basques.

Alors il ne voulait plus d'elle ? Il fallait mieux qu'elle s'enfuit maintenant pour ne pas qu'il sache à quel point ça la ferait souffrir.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: A ma place...   Dim 3 Déc - 20:43

Pourquoi il était sorti ? Ca lui paraissait tellement évident qu’il lui en voulait de ne pas comprendre. Il était sorti tout simplement car il ne supportait pas de la voir copiner (ou pire flirter) avec Zabini et la voir vu suivre Strue vers la table des Serdaigle vers Toppinen et Stones l’avait fait sortir de ses gonds. Il aurait très bien pu lui répondre en lui disant la vérité mais elle enchaînait sur autre chose et il estimma préférable de se taire. Ses mains tenaient toujours les bras de Diabalzane et il se sentait infiniment ridicule en cet instant.

*Ne lui fait pas de crise, elle ne doit pas savoir que ce qu’elle fait te touche…*

Lentement il desserra son étreinte et finit par la relâcher. Elle essaya de le rassurer en lui affirmant qu’elle n’éprouvait rien pour Zabini que de l’amitié. Ce n’était pas exactement ce qu’il était venu demander mais il fut tout de même soulagé par la réponse.

*Est-ce qu’elle pense que je suis jaloux de lui ? Elle se trompe !*

Même s’il l’était, Drago ne se considérait pas comme jaloux. Plutôt comme prudent… Zabini était intéressé par Diabalzane donc quoi de plus normal que de mettre un frein à ses ardeurs ! Et puis le Serpentard le soupçonnait de chercher à se renseigner sur Diabalzane, à chercher à la consoller… Depuis quelques jours Drago avait vu qu’elle n’allait pas très bien mais elle ne lui avait pas dit pourquoi. Il était intimement convaincu que Blaise savait ce qu’il se tramait.

« J’estime que ça me regarde aussi ! Je n’aime pas la façon dont il te regarde et quelle que soit l’idée que ce moins que rien ait en tête, il ferait mieux de l’oublier immédiatement avant que je me charge de son cas. »

*A ton AMI…*

Le comportement de Diabalzane changea légèrement. Devant le ton froid de Drago elle était en train de s’énerver à son tour. Etait-ce comme ça que ça allait finir ? Alors que ça avait à peine commencé ? Les tripes de Drago semblèrent se liquéfier en la voyant ainsi défendre sa relation avec Blaise tout en le traitant à moitié d’idiot, non pire de Parano. Comme si Malefoy pouvait avoir peur de Zabini, ridicule… Ensuite elle enchaina en parlant de Parkinson et de Stones… Elles n’avaient rien à voir avec ça ! Et puis pourquoi encore et toujours Stones ! Est-ce qu’il allait payer toute sa vie pour quelque chose qu’on l’avait forcé à faire et dont il ne se souvenait même pas ? Est-ce que sur sa tombe on allait marquer « toute sa vie il eut Stones derrière lui… » ?

Il était stupéfait qu’elle aborde des sujets pareils ! C’était insultant de penser qu’il pourrait un jour éprouver quoi que se soit pour la Serdaigle et quand à Pansy, mis à part ses crises de jalousie incontrôlées et souvent sans raisons, elle restait une amie point barre ! Le jeune sang pur entrouvrit les lèvres comme pour parler puis déglutit avant de poursuivre.


“P… pourquoi tu me parles de Stones… encore… Pas toi Diabalzane ! ”

*Pourquoi je voudrais de ces filles qui ne t’arrivent pas à la cheville ?*

C’était ça qu’elle voulait ? Qu’il aille voir les autres ? Son teint pali de façon imperceptible et ses pupilles se dilatèrent. En revanche sa respiration restait calme. Le blondinet ne savait pas quoi faire : se jeter dans ses bras et la serrer fort, lui disant qu’il tenait beaucoup à elle et voilà tout… Sinon il pouvait tourner les talons et prendre le risque que leur relation se finisse comme ça, sur une bête crise (en même temps il limiterait les dégats, couper les ponts avec Diabalzane avant d’être trop attachée à elle pouvait être une idée). Mais là il avait trop peur de se tromper… Il voulait encore en savoir plus avant de prendre une décision… En savoir plus sur ses sentiments à elle…

« C’est ça que tu veux ? Que j’aille voir Stones ? »

*Plutôt aller voir Hagrid !*
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: A ma place...   Mar 5 Déc - 17:48

Diabalzane sentit que Drago réfléchissait, il hésitait à lui répondre et, finalement il lâcha les bras de la jeune fille. Elle baissa les yeux vers les mains du garçon qu'il laissa retomber sur ses flancs. Elle l'écouta parler. Oui, bien sûr que ça le regardait. Mais Diabalzane trouvait ça tellement habérent (oula pour l'orthographe). Après tout Zabini avait Toppinen alors elle ne voyait vraiment pas où il pouvait y avoir un problème. Elle était prise, il était pris, il n'y avait pas de place pour d'autres sentiments, du moins Diab' le voyait comme ça. De toute façon elle était lassée de se battre. Elle voulait rester avec Drago mais il semblait sans cesse la faire se remettre en question pour des gamineries, des histoires de garçons qui ne lui plaisaient pas le moins du monde.

-Oui... tu as sans doute raison...

Drago réagit immédiatement à ses paroles sur Stones et Parkinson. En fait plutôt sur Stones que sur Parkinson. Il semblait déçu qu'elle aussi commence à aborder le sujet. Mais Diabalzane ne pouvait pas vraiment ignorer ce que Stones avait écrit dans son journal intime. D'ailleurs elle trouvait ça tellement stupide d'en posséder un, tout le monde pouvait tomber dessus. Se confier sur papier était donc une idée ridicule de plus à rajouter au palmarès de la bêtise féminine et presque moldue. Il valait mieux tout garder pour soi et Diabalzane y songea alors que Drago la ramenait sur terre en lui posant de nouveau une question.

- Non !

*Sauf si c'est pour la tuer ou la torturer d'une manière quelconque...*


Cette fois il ne pourrait pas se plaindre d'éviter ses questions. Instantanément elle s'était défendue devant cette accusation. Elle l'avait, elle, ressentit plus comme une attaque que comme une réelle interrogation. Elle se calma complètement et le regarda dans les yeux.

- J'ai pas dit ça. J'ai mille fois plus de crainte pour toi et elle que tu n'en as pour Zabini et moi. C'est tout.

Elle fit un demi-sourire énigmatique.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: A ma place...   Mer 6 Déc - 14:00

Le ton semblait se calmer entre les deux Serpentard. Diabalzane acquiessa ses dernières paroles et il eut l’impression d’avoir gagné puisqu’elle cédait d’une certaine manière. Il n’avait pas vraiment eu ce qu’il voulait : que sa copine arrête de fréquenter Blaise, mais il avait envie de faire confiance à Diabalzane car il la croyait quand elle disait qu’elle le préférait lui.

Ils étaient toujours l’un en face de l’autre, à une certaine distance quand elle affirma aussi spontanément qu’elle ne voulait plus le voir avec Stones. Au moins ils étaient d’accord pour ce point. Ca lui fit plaisir qu’elle montre un peu de jalousie et ça fit même naître une ébauche de sourire sur ses lèvres pâles. En revanche il ne comprenait pas pourquoi elle avait peur de quoi que se soit : il n’était même pas ami avec Stones et ils se disputaient à chaque fois (ou presque) qu’ils se voyaient donc aucun risque qu’il tombe jamais amoureux d’elle !

Le léger sourire qu’elle lui offrit après le vida complètement de toute colère. Diabalzane savait être vraiment désarmante quand elle le voulait et il avait une envie folle de la prendre dans ses bras et de l’embrasser pour la remercier de ce qu’elle venait de dire. Ce qu’il fit en partie. Lentement il s’avança vers elle et lui saisit délicatement la main. Il la serra un instant délicatement dans la sienne tout en la regardant dans les yeux. Il ne souriait pas mais ses yeux souriaient à sa place. Dans un mouvement lent il attira Diabalzane vers lui et la prit dans ses bras.

Ce geste simple le soulagea beaucoup pourtant. Il se rendait compte seulement maintenant à quel point il tenait à elle et il ne voulait pas la perdre. L’année dernière elle avait laissé sous entendre qu’elle risquait de ne pas revenir à Poudlard et lui avait fait semblant de ne pas se sentir concerné, mais maintenant qu’en était-il ?


« Je ne vois pas pourquoi tu t’inquiètes, Stones n’est même pas une amie, je ne la vois jamais et quand on se voit on ne fait que se crier notre haine. Crois moi il n’y a rien à craindre. »

Et il inclina la tête de façon à rencontrer celles de Diabalzane. Il lui vola un bref baiser et resta silencieux un moment avant de se risquer à poser sa question.

« Dis-moi, y a-t-il toujours un risque que tu partes pour Durmstrang après les vacances d’été ? »

Si c’était le cas il vivait peut-être ses derniers moments avec elle. Ca venait tout juste de commencer mais peut-être que ça ne devait pas durer. Il ne voulait pas y penser, mais si tel était le cas autant le savoir dès maintenant. Les vacances allaient faire une coupure étrange dans leur relation. Est-ce qu’ils s’écriraient ? se verraient ? Est-ce que ça serait pareil qu’avant à la rentrée ou est-ce qu’au contraire tous leurs sentiments auraient disparu ? Alors que toutes ces interrogations lui traversaient la tête, il lui vola un second baiser avant de lui laisser le loisir de répondre.

[515 mots]
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: A ma place...   

Revenir en haut Aller en bas
 
A ma place...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets clos année 2-
Sauter vers: