AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 Brûlure... au coeur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
avatar



MessageSujet: Brûlure... au coeur   Dim 26 Nov - 18:45

Pour une journée qui avait démarré fort ordinaire, autrement dit le nez dans les bouquins, Lukas n'était pas déçu. En effet, alors qu'il s'était rendu à la bibliothèque (normal), il avait revu Aelita, seul point positif de cette histoire, car il ne l'avait pas vu depuis plus d'une semaine. La jeune fille s'était fait abordée par un Serpentard, qui s'était moqué d'elle avec le ton méprisant que l'on connait des Serpy, en lisant le journal intime de la petite Aelita. Entre autre, il y découvrit qu'elle aimait Drago Malefoy, chose que Lukas soupçonnait et redoutait. Il avait par la suite brûlé le journal, les mains d'Aelita avec puisqu'elle le tenait. Lukas avait éteint le feu, et la préfète des Serpentard retira des points à tout le monde, y compris à Cédric Diggory, un Poufsouffle dont Lukas avait fait la connaissance dans la volière et qu'il trouvait bien sympathique. Cette fille de Serpy, il l'avait déjà vu à l'oeuvre et il la méprisait plus que n'importe qui.

Lukas emmena donc Aelita à l'infirmerie. Elle était prostrée et ne disait plus rien. Il la tenait par l'épaule et lui donnait des baisers sur la joue de temps à autre. Il frappa à la porte de l'infirmerie et madame Pomfresh leur ouvrit, et prit en charge Aelita. Elle demanda gentiment à Lukas de sortir quelques instants, ce qu'il fit immédiatement, après avoir déposé un doux baiser sur les lèvres d'Aelita...
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Brûlure... au coeur   Dim 26 Nov - 20:39

Alors que je m’éloignais dans les couloirs, pour ne pas embarrasser ni Lukas, ni Cédric qui s’étaient montré très gentil à mon égard malgré ce que je lui avais fait subir. Je me dirigeais donc vers l’infirmerie, lorsque je sentis une main ce poser sur mon épaule, je me retournais pour voir Lukas, je lui souris. Ne pouvant plus rien dire à cause du choc que je venais de recevoir, je ne puis lui dire que ses baisers ne me réconfortaient que très peu et j’avais peur que l’on croise Alexander et qu’il me demande des explications.

Nous rentrâmes alors à l’intérieur de l’infirmerie où madame Pomfresh vint directement vers moi.


Aelita que vous est-il donc arrivé cette fois ?, me demanda-elle en me regardant droit dans les yeux.

Je lui montrais alors mes mains qui était toujours proche de noir, elle me regarda puis regarda mes mains, elle fit cela plusieurs fois d’affiler.


Monsieur Spieller pourriez-vous je vous prie, allez voir le professeur Rogue, je pense que j’aurais besoin de son aide, dit-elle en regardant Lukas, vous seriez aimable mon cher, dit-elle en prenant place sur une chaise.

Lukas quitta la pièce mais avant de partir, il m’embrassa sur les lèvres choses dont je fus stupéfaite.

C’est votre petit ami ? Il me semble que vous en avez beaucoup en ce moment, il faut dire que vous êtes très jolie, mais de là à les collectionner, me dit-elle en attrapant une de mes mains pour l’examiner.

Je lui fis non de la tête pour qu’elle comprenne qu’il ne s’agissait pas de mon petit ami, mais elle ne me regarde à ce moment là. Je ressentis une vive douleur alors qu’elle me palpait la main, mais encore une fois aucun son ne sorti.


Comment est-ce arrivé ? me demanda-elle en me regardant cette fois, parlez sans crainte, me dit-elle voyant que je ne répondais pas, cela ne va pas ?, me demanda-elle enfin en voyant que je ne savais lui répondre. Etat de choc sans doute, me dit-elle en me faisant ouvrir la bouche pour pouvoir voir ce qui clochait. Vous retrouverez votre voix d’ici une semaine ou deux, me dit-elle en me souriant.

Elle regardait alors à nouveau mes mains qui avaient presque repris leur état normal, Mrs Pomfresh semblait surprise et à la fois septique.


Je…, mais je n’ai rien fait voyons c’est impossible comment ?

Elle c’était mise à parler à haute voix, je restais là un moment en me demandant ce qu’il fallait que je fasse.

Comment vais-je dire au professeur Rogue qu’il n’y avait rien d’important finalement ? J’ai bien vu que vos mains étaient brûlée, me dis-elle d’un ton énergique.

Je soulevais mes épaules, elle sembla encore plus perdue, je m’assis sur le lit en attendant que Lukas revienne avec le professeur ou sans si il trouvait porte close à son arriver.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: ...   Dim 26 Nov - 22:06

Madame Pomfresh avait demandé à Lukas d'aller chercher le professeur Rogue. Certes, il y partit, car il en jouait de la santé d'Aelita, mais tout de même cette perspective ne l'enchantait guère. Après avoir embrassé la jeune fille, il détourna les talons sans la regarder et se mit à trottiner dans les couloirs, puis dans les escaliers, ce qui le mena directement aux cachots, puis à la porte du cachot le plus redouté de l'école, le bureau du professeur Severus Rogue, qui à ses échos n'était pas le dernier mécréant aux yeux d'Aelita. Il prit son courage à deux mains et leva sa main pour la poser très délicatement en produisant un toc toc tout léger. Ne voyant aucun signe qui le poussait à entrer, il retenta avec un toc toc plus soutenu. Ne voyant toujours rien, il essaya un TOC TOC très vif et brutal, qui n'était en fait pas plus efficace. Il se détourna et une jeune Serpy lui indiqua que Rogue était absent.

Il ne vit plus qu'une chose à faire, c'est de retourner à l'infirmerie, seul. Il remonta quatre à quatre les escaliers et frappa à la porte de l'infirmerie.

« Excusez-moi, dit-il en s'adressant à Madame Pomfresh, mais le professeur Rogue n'est pas dans son bureau, et apparemment il serait absent... Désolé... Sinon ça va Aelita ? »

L'infirmière lui dit qu'elle mettrait environ une à deux semaines pour récupérer sa voix. Il se contenta de s'asseoir à coté d'elle et de la regarder tendrement, et alors que Madame Pomfresh détournait le regard, il lui effleura à nouveau ses douces lèvres.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Brûlure... au coeur   Dim 26 Nov - 22:28

Hum..., tant mieux, dit Mrs Pomfresh avec soulagement, je suis bien contente de ne pas l'avoir dérangez pour rien, sinon j'en aurais entendu parler pendant près de deux, dit-elle en soupirant. Miss Stones va très bien, elle a juste besoin d'un peu de repos et de beaucoup, beaucoup de calme !, dit-elle en regardant le jeune Serdaigle d'un air courroucé.

Je me levais en m'appuyant sur mes mains qui avaient retrouvé leur aspect et je rejoignis Lukas, j'avais l'air en pleine forme et je souriais. Seulement une fois dehors, je donnais un petit coup derrière la tête de Lukas et me redirigeais vers la bibliothèque pour aller rechercher mes affaires que j'avais laissée sur place.

[Bibliothèque]
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Brûlure... au coeur   

Revenir en haut Aller en bas
 
Brûlure... au coeur
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets clos année 2-
Sauter vers: