AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 Journal de bord de Dawn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage

avatar
Indépendant

Parchemins : 2146
Âge : 31 ans [21 Décembre 1979]
Actuellement : Organisatrice de mariage


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Charly

MessageSujet: Re: Journal de bord de Dawn   Jeu 2 Aoû - 14:38

Angleterre, Poudlard, Dortoir des filles de Serpentard, le 20/09/94


Aujourd’hui il pleut… Ce n’est pas original hein ? Moi j’en ai déjà marre. A peine 20 jours que je suis en Angleterre et je n’ai qu’une envie repartir en Russie. Bon d’accord, je ne dis pas que tout est nul ici, mais bon c’est un peu long quand même. Damian est capitaine de Quidditch, je crois que j’avais oublié d’en parler dans le journal, donc c’est fait. Je suis fière qu’il ait pris la relève, je lui fais totalement confiance. Il remplace Drago au poste d’attrapeur. Je pense qu’il a de très bonnes capacités pour ce poste. Il va faire de son mieux, j’en suis persuadée !

Bon côté Quidditch, on n’a pas encore fait d’entraînement puisque là il a fait passé des épreuves de sélection. J’espère qu’il va tomber sur quelques perles rares… quand je voie nos performances l’en passé… j’en ai honte, vraiment. Myrielle reste dans l’équipe comme batteuse. Je garde mon poste actuel bien sûr. Elea aussi reste. Je crois qu’une petite nouvelle s’est présentée comme poursuiveuse, une des jumelles Laflamme… J’ai cru comprendre qu’Halloween s’était présentée au poste de gardienne. J’espère qu’elle va jouer dans l’intérêt de l’équipe et pas laisser passer les buts de ses copines…

Bon voilà, je sens qu’il va y avoir de l’action. Côté action que dire d’autre ? Ah oui les cours. Globalement ça allait. Mais bon ce n’est pas toujours facile. A commencer par l’histoire de la magie… ce sale fantôme peut pas sentir Serpentard. De la jalousie sans aucun doute ! Mais il m’agace ! 20 points. Il nous a enlevé 20 points cet imbécile ! Tsss ça me donne envie de vomir. Bon sinon les autres cours sont potables. D’ailleurs en potion, Potter et sa bande ont fait perdre 15 points à leur maison, c’était vraiment une très bonne journée ça !

Bon en parlant de bonne journée, j’ai eut une surprise, enfin bon pas si surprise que ça… mais je crois que je suis avec Blaise. Mais j’ai du mal à m’y faire. Je ne sais pas, on se voit si peu… Et puis j’ai du mal à rester… comment dire ? Je en sais pas comment l’expliquer, mais le fait qu’il soit ami avec Drago me fait froid dans le dos. Drago est si imprévisible, je le sens capable de tout faire pour rire de nous… bon je suis peut-être paranoïaque mais ça m’inquiète. En plus Damian déteste Blaise, je le sais, il n’a pas besoin de me le dire, je sens toujours un regard de reproche chez lui quand il nous voit ensemble. Je vais quand même faire mon possible pour rester avec lui, je veux enfin avoir des repaires !

Bon sinon je voulais dire encore quelque chose, mais ça m’est sorti de la tête… A si ça y est ! J’ai reparlé avec Diabalzane et tout est clair à présent, elle s’est excusée pour les vacances, et je crois qu’on peut dire qu’on se reparle normalement. Elle a l’air d’avoir énormément changé à Durmstrang…

Fin des nouvelles pour cette fois-ci…


D.K


[518 mots]

Ok
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/s-o-r-a-y-a/video/x59sxo_dawn_webcam

avatar
Indépendant

Parchemins : 2146
Âge : 31 ans [21 Décembre 1979]
Actuellement : Organisatrice de mariage


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Charly

MessageSujet: Re: Journal de bord de Dawn   Jeu 2 Aoû - 21:38

Angleterre, poudlard, Salle commune de Serpentard, le 01/10/94.


Peu de jours se sont passés, mais j’ai néanmoins bien des choses à raconter. Par où dois-je commencer ? Là est la question… je vais donner la nouvelle du jour : l’arrivée des délégations.

Les écoles de Beaubâtons et Durmstrang sont arrivées, comme convenu. Ils savent se faire attendre, ça ne faut aucun doute. Ils ont mis un temps fou à arriver et ont bien marqué leur arrivée. Les élèves français sont arrivés dans une immense calèche, tirée par des chevaux impressionnants. Je n’en n’avais encore jamais vu d’aussi importants. Ils sont si grands ! Les élèves français étaient dans des vêtements très fins de soie bleue je crois. Ils étaient frigorifiés. C’était vraiment amusant. Leur air pincé et leur regard si peu agréable sur l’ensemble de Poudlard. Bienvenue en enfer, bienvenue en Angleterre ! Dumbledore les a laissé entré, tandis que nous, nous restions dehors à attendre l’arrivée des élèves de Durmstrang. Ils ont fini par arriver avec un peu de retard. Ils étaient à bord d’un immense navire qui se déplaçait sous l’eau. Lorsqu’il est sortit j’avoue avoir été immédiatement séduite. Il imposait un tel respect !

Une fois tous descendus de leur bateau, les élèves de Durmstrang ont rejoint la grande salle à leur tour. Puis nous avons pu y entrer, enfin. Cependant j’ai dû faire un rapide détour pour m’occuper de Perséphone qui n’avait pas vraiment la forme, mais elle semble aller mieux. Une fois le tout fait, j’ai rejoint la grande salle. J’ai trouvé blaise donc je me suis mise à ses côtés, mais une sorte de malaise est restée pendant toute la soirée, je me sentais… étrange, à la fois gênée d’être ainsi affichée aux yeux de tous et puis… je ne sais pas trop comment le dire en fait, mais je ne me sentais pas très bien. Heureusement, le repas a fini par prendre fin ; je crois qu’il y a eu un problème à la table des serdaigle. Une histoire de sort, je n’ai pas tout compris, je sais juste que Clara Toppinen et un élève français étaient dans l’histoire… A éclaircir tout ça…

Le repas et l’accueil passé, l’école était encore agitée avec l’arrivée du tournoi. Bientôt les champions allaient être choisir. Beaucoup parlent de cette idiote d’Angelina de Gryffondor ou encore de ce pseudo beau garçon qu’est Cédric Diggory. Vraiment, ils sont loin du coup, comme si un Poufsouffle avait une chance dans ce tournoi. C’est si pathétique…

J’ai vaguement regardé les nouveaux élèves, et ils semblent assez étranges. Certains se la ramènent un peu trop je trouve, et ils sont plutôt désagréables. Mais bon on fait avec. Les élèves de Beauxbâtons ont l’air d’être assez séparés. Peu unis en tout cas quand on voit les nombreuses querelles à la table des Aigles.

Oh, j’allais oublier. Viktor Krum ! Le seul et unique présent ici ; pas croyable hein ? Quand je l’ai vu j’ai eu du mal à réaliser l’état des choses. C’était si… imprévisible. Je ne savais même pas qu’il était encore étudiant ! Vraiment il est doué. Dire qu’il est en plus sélectionné pour le tournoi, si jamais il est champion, ça veut dire qu’il est extraordinairement génial. Jouer aussi bien au Quiddtch tout en poursuivant ses études et en faisant le tournoi c’est… impressionnant.

Je dois faire une ronde avec Isaac, je continuerais peut-être demain…


D.K


[568 mots]

Ok
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/s-o-r-a-y-a/video/x59sxo_dawn_webcam

avatar
Indépendant

Parchemins : 2146
Âge : 31 ans [21 Décembre 1979]
Actuellement : Organisatrice de mariage


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Charly

MessageSujet: Re: Journal de bord de Dawn   Sam 4 Aoû - 16:22

Angleterre, Poudlard, Bibliothèque, le 23/10/94


Aujourd’hui est une journée parmi d’autres. Un calme habituel règne dans le château, peu de bruit, si ce n’est certaine jérémiade ou pipelettes par instant. Les filles de Beauxbâtons semblent être d’éternelles insatisfaites. Les garçons encore peuvent aller bien qu’ils soient assez agaçants par moments. Je comprends quelques mots de ce qu’ils disent, mais pas tout encore. Le cours moment de ma vie passée à paris ne me suffit pas pour comprendre cette langue si difficile. Les élèves de Durmstrang sont, dans l’ensemble moins énervants. Bien sûr, il y a certains cas. Le plus remarquable est un garçon dont j’ignore le nom. Il est si drôle et ridicule en même temps ! Il a l’air d’être un maniaque de la propreté. Je l’ai vu s’asseoir, c’est si amusant ! Il met toujours son mouchoir sur le banc, ou la chaise. Vraiment, c’est la première fois que je voie une personne comme lui.

Viktor Krum fait beaucoup parlé de lui. Je l’ai plusieurs fois alors que je courrais au bord du lac. Des tas de filles le suivent partout, les entendre pouffer sans cesse m’horripile et je suis forcée de reporter mon entraînement à plus tard si je veux être au calme. Cette star est certes impressionnante, mais vraiment sa présence gâche la vie au château. Déjà que ce n’est pas facile tous les jours de respirer l’air anglais, si en plus on m’impose ça, je vais bientôt partir à Sainte mangouste pour dépression ! D’ailleurs, en parlant de sainte mangouste, j’ai entendu dire que les parents de Londubat y étaient, suite à un sortilège de doloris… C’est plutôt moche franchement. J’ai de plus en plus de mal à suivre ce seigneur des ténèbres, il a l’air si imprévisible et si étrange… je me demande ce que mes parents pouvaient lui trouver. J’ai cru comprendre qu’ils travaillaient pour lui avant… je dois vraiment faire des recherches. Mais ma tante refuse de dire quoique ce soit. C’est vraiment agaçant. Je pense qu’il faudra carrément essayé avec l’elfe de maison, il sera plus facile.

Sinon j’ai un gros problème technique là… le match de Quidditch approche. Les Serdaigles ont gagné le premier de la saison, face aux lions, ce n’est pas mal… Je me suis bien entraînée pour le match contre les blaireaux là, mais au dernier entraînement, j’ai eu un moment d’inattention et j’ai reçu un de ces fichus cognards. Je crois que j’ai un problème là ; parce que ça fait déjà six jours, et j’ai terriblement mal vers les côtes… Je n’ai pas voulu en parler à Damian, il est trop inquiet pour le match qui arrive là. Enfin bon c’est normal, amis je ne veux pas lui ajouter un soucis supplémentaire je jouerais comme ça et puis ça ira !

Mes devoirs de préfète sont de plus en plus importants. J’ai trouvé un joli petit souffre douleur, trop amusante cette gamine. Elle est si niaise. Une petite aigle. Visiblement ses deux préfètes ne la surveillent pas assez, donc je m’en charge.

Flûte, des Bouffons viennent, vaut mieux pas qu’ils me voient écrire…


D.K


[519 mots]

Ok
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/s-o-r-a-y-a/video/x59sxo_dawn_webcam

avatar
Indépendant

Parchemins : 2146
Âge : 31 ans [21 Décembre 1979]
Actuellement : Organisatrice de mariage


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Charly

MessageSujet: Re: Journal de bord de Dawn   Lun 27 Aoû - 8:59

Un jour, en Angleterre… Je ne sais plus quel jour nous sommes, et je m’en moque.


Qu'y a-t-il dans ta tête ? Rien sans doute rien, à quoi sers-tu ? Qui es-tu où vas-tu ? Que me veux-tu ? Je ne sais rien et ne veux rien savoir. Tu n’es qu’un face à l’immensité, je ne suis qu’une face à au monde entier, poussière dans l’univers, qui peu à peu disparaît dans un monde blessé. Ouvrez moi, je veux partir. Laisse moi je ne te veux pas. Attends moi je suis seule. Où es-tu, que fais-tu ? J’ai mal, mal au cœur et mal au corps. Mais pars je te dis, je ne veux plus te voir. Je suis las de tes excuses et de tes explications. Tais-toi donc ! Tes dires m’exaspèrent et m’énervent. Je voudrais que tu disparaisses mais non je t’en prie restes.

Pourquoi toutes mes pensées convergent vers toi ? Etre de chaire et d’os que j’aime et que je hais. Pourquoi tant de contradictions pour toi ? Contre toi ? Si au moins tu me montrais un peu d’intérêt quand j’en éprouve le besoin, mais non, tu disparais, et ne reviens jamais. J’aimerais te voir mais ta vue me blesse, je voudrais t’embrasser, mais tes lèvres me glacent. Tes bras me manquent, mais je refuse tout contact. Le feu entre dans mon cœur qui peu à peu se consume. Pourquoi ? J’ai mal.

J’aimerais comprendre tes désirs, lire dans ton cœur comme dans un livre, mais seule une porte verrouillée se dresse face à moi, m’oppressant avec le temps. Pourquoi me fais-tu ça ? Pourquoi à moi ? Tu ne tiens pas à moi, je le sais, mais cesses donc de me torturer, je veux juste m’en aller. Mais un poids nous lie encore, et si je fais un pas en arrière, un poignard me transperce. Je me sens si loin de tout, loin de toi, loin de moi, juste loin de nous.

Blaise. Que veux-tu exactement ? Pourquoi toutes ces pensées ? Qu’ai-je fait pour les mériter ? Pour quel pêcher suis-je ainsi punie ? Si ce pêcher porte un nom je préfère l’ignorer, mais malgré tout, son image apparaît sans cesse dans mon esprit souffrant. Son regard tel un volcan en pleine éruption m’atteint profondément et je ne peux m’empêcher de regretter.

Clara. Si seulement tu savais. Je m’en veux. Je n’aurais jamais dû ; mais pourtant la tentation fut la plus forte. Repenser à tout cela fait si mal. Blaise, ton sourire… Il est si semblable si… ressemblant à celui que tu avais avec elle, avec cette fille. Au fond tu n’as pu oublier le verbe aimer, mais ce n’est pas moi qui t’ai appris à le conjuguer. Je ne suis qu’une marionnette dirigée par une entité innommable et sans cœur. Mais ai-je moi-même un cœur ? J’en doute… Si j’avais eu cette chose que tout le monde possède… Si j’avais eu cela, peut-être que tout serait différent aujourd’hui. Peut-être que tout aurait varié. L’équation aurait de nouvelles données et le résultat aurait changé. Mais c’est trop tard. Le calcul vient de s’achever. Tout est fini ; il est là ; on le lit ici même. Mes doigts tremblent trop, mon esprit refuse de s’ouvrir à cette nouvelle. Ouvrir ce papier… je dois… ouvrir cette chose et lire la réponse. Non. Pas maintenant, pas maintenant.


D.K


[568 mots]


Check 564
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/s-o-r-a-y-a/video/x59sxo_dawn_webcam

avatar
Indépendant

Parchemins : 2146
Âge : 31 ans [21 Décembre 1979]
Actuellement : Organisatrice de mariage


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Charly

MessageSujet: Re: Journal de bord de Dawn   Mar 28 Aoû - 12:30

Angleterre, suite d’un total désarroi, la date ? Elle n’existe pas. Peut-on dater la souffrance ? Je ne crois pas, non.


Il y a des jours comme ça, où je me demande pourquoi. Pourquoi nous éprouvons ? Ces sentiments, à quoi bon les connaître? C’est si dur si difficile… Comme si on nous donnait tout d’un coup et que en moins d’une seconde, tout disparaissait. Comme si notre existence était tout à coup rabaissée. Nous ne servons à rien alors pourquoi nous donner des capacités émotionnelles ? A quoi tout cela rime-t-il ? La souffrance, la peine, la douleur, la mélancolie. Si on ressent tout ça, ne doit-on pas avoir une étincelle de bonheur ? Normalement nous devrions équilibrer les changes… mais pourtant il n’y a rien. Tout est noir, vide.

Je crois que tu m’oublies. Je crois que tu me hais Mais pourtant tu restes avec moi. Dis moi pourquoi ? As-tu pitié de moi ? Toi qui tout à coup deviens une sorte d’ange gardien ne cessant de souffler des mots dont le sens te répugnes très certainement ? Dis moi pourquoi tu réagis comme ça avec moi ? Avec eux ? Je veux comprendre, est-ce un tord ? Vouloir savoir n’est plus plausible ? Pourtant moi je le veux. Je ne cesserais jamais de te questionner. Mais tu n’entends pas mes questions. Tu n’y prends pas garde. Peut-être que toi aussi tu voulais me le dire. Mais pourquoi n’ai-je rien entendu ?

Tu m’as peut-être déjà di non en pensée, tu m’avais repoussée, ou plutôt ignorée ce soir là, mais j’ai continué, peut-être aurais-je du ne rien faire et laisser aller les choses. Mais je ne peux m’empêcher d’éprouver ce besoin… celui de dominer la situation quelle qu’elle soit. Je veux toujours gagner, encore et toujours vaincre et dominer ces pensées. Etre maîtresse de mes actions, de tes actions, de tes désirs, tout contrôler. Mais c’est trop demandé ; j’en ai toujours voulu trop sans jamais savoir me retenir. J’ai pourtant était avertie ! Dès le début on m’a prévenu, mais je n’ai rien voulu écouter. Je me suis laissée allée.

Tout à commencer avec maman. Toi aussi papa tu as servi d’alerte, mais ce n’était peut-être pas pour moi. A peine née je devais déjà rêver d’un amour plus puissant que le votre. C’est sans doute pour me punir que le ciel vous a effacé. L’alerte suivante fut Kati. Je voulais être aimée de tous et elle m’a haïe. J’airais dû m’expliquer avec elle, mais au lieu de ça, nous avons combattu. Elle a gagné. Seul Ivan a voulu tenir tête à votre décision divine, c’est pourquoi vous l’avez laissé disparaître. Seul dans cet hôpital. Loin de l’amour que j’avais pour lui. Vous l’avez à son tour effacer, loin de tout. Mais ce n’était que le début. Gauthier est arrivé. Vous ne l’avez pas aimé non plus. Ne le niez pas, je le sais. Vous l’avez fait souffrir, une douleur pire que la mort elle-même. Et vous me l’avez arraché. Oui j’aurais dû tout lui dire, lui donner mon cœur mais non je ne pouvais m’y résoudre. Que faire maintenant ? Vous m’avez presque arraché Blaise. Que me restera-il ? Damian bien sûr, mais il vous a écouté dès le début et ne semble plus vouloir aimer ; Même moi je me sens rejetée. Myrielle, Isaac, Diabalzane, ils existent tous je le sais ; mais puis-je leur imposait ma présence ? Non je ne dois pas les condamner eux aussi. Je dois partir, enfermer mon âme dans sa boîte et ne plus la laisser sortir. C’est certainement la meilleure solution. Oui, certainement.

Si je fais tout ça c’est pour vous. Vous que j’aime et que je ne veux plus faire souffrir. Pour cela je dois partir, loin de vous et des sentiments ; peut-être que sans moi, votre existence sera-t-elle apaisée ?


D.K


[647 mots]


Check
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/s-o-r-a-y-a/video/x59sxo_dawn_webcam

avatar
Indépendant

Parchemins : 2146
Âge : 31 ans [21 Décembre 1979]
Actuellement : Organisatrice de mariage


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Charly

MessageSujet: Re: Journal de bord de Dawn   Dim 2 Sep - 21:35

Angleterre, Poudlard express.


Nous y sommes, nous y voilà, adieu Angleterre, plaines enneigées je vous délaisse pour ouvrir mon cœur à l’immensité russe. N’ayez crainte mon retour ne tardera guère. Il me faut juste du temps, un peu de temps c’est ce que je vous demande. Un peu de compréhension… J’ai besoin d’air, besoin d’espace, respirer, il me faut de quoi respirer, loin de toi, Angleterre aimée, terre détestée.

J’ai besoin de calme, juste le temps de puiser de nouvelles forces pour me battre cette lors de cette année nouvelle. Tout est calme, mais je sens déjà des tensions paraître et se tisser dans tout Poudlard. Est-ce le tournoi ? Je ne saurais le dire, mais certaines choses ne sont plus ce qu’elles étaient. J’ai besoin d’air, besoin de lumière. Mon chemin n’est pas tracé, et je vais devoir le retrouver dans toute cette immensité. Les doutes ne peuvent se détacher de mon esprit encore blessé. Je ne veux pas, pas cette fois, pas ça, pas toi.

Les doutes sont paraît-il les premiers pas menant aux désaccords. Isaac doute. Je l’ai senti tout à l’heure. Sa relation, il n’a plus l’air sûr et déterminé d’autrefois, d’auparavant… mais avant quoi exactement ? Que s’est-il passé pour que tout se mette à changer ainsi ? Je n’en sais trop rien. Mais au fond j’espère que tout va s’arranger, je l’espère pour toit. Parce que tu m’es cher et ton bonheur, finalement fait le mien. Ton sourire me convient.

Dis Myrielle, as-tu vu ton bien aimé dernièrement ? Il semble perdu dans ses pensées, tu es comme lui. Pourquoi ne vous expliquez-vous pas comme il se doit ? Je vous voie, tous deux d’un côté et je suis là, incapable de bouger pour vous, comme si on m’avait pétrifiée, je voie votre couple se défaire doucement sans pouvoir faire quoique ce soit. Je vous aime tous deux et votre peine me touche énormément. Mais avec le temps j’ai compris.

Damian… j’aimerais te voir… je crois qu’il faut qu’on se parle toi et moi… N’as-tu pas un poids sur la conscience ? Si tel est le cas, peut-être que tu le mérites vois-tu ? Mes pensées sont méchantes je crois… même si la méchanceté n’est pas le meilleur moyen de les décrire… mais il me semble que si tout s’avère vrai, si jamais les doutes d’Isaac sont justifiés… Alors tu m’auras déçu… ma déception n’aura sans doute jamais atteint pareil seuil…

Le sifflement de cette cheminée m’agace. Et dire que je vais prendre le train pendant deux journées complète… cette simple idée m’écoeure et me donne envie de sauter… sauter par cette fenêtre entrouverte… Après tout ça serait si simple si tout était fini. Si mon esprit s’en aller rejoindre d’autres pays, loin de son attache corporelle… j’aimerais être morte avec mes parents, pour ne pas devoir souffrir autant… mais pourtant… Je suis encore en vie, mais l’ai-je vraiment mérité cette existence ? Ce souffle qui sorte de mes lèvres ? Je sais que je ne devrait pas penser comme ça… mais je n’arrive pas à échapper à ce sentiment… Et je ne peux le partager avec personne… Même pas avec toi Damian, ta réaction m’effraie trop… j’ai peur de te perdre, que tu me haïsses pour avoir songer ainsi…

Je crois que je devrais dormir un peu… Dans ce compartiment, seule je me sens comme libérée de toutes mes anciennes obligations et de cette vie parfois si oppressante…


D.K


[576]


Check
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/s-o-r-a-y-a/video/x59sxo_dawn_webcam

avatar
Indépendant

Parchemins : 2146
Âge : 31 ans [21 Décembre 1979]
Actuellement : Organisatrice de mariage


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Charly

MessageSujet: Re: Journal de bord de Dawn   Dim 2 Sep - 22:05

Russie, Shkarkavanov, manoir de la famille Södergren, Chambre provisoire… le 19 décembre 1994.


Tant d’indifférence, tant de changements. Tout semble s’accélérer sans que je ne puisse rien faire. Toutes ces annonces, toutes ces nouvelles qui peu à peu arrivent et repartent ne laissant plus qu’une marque, tel un fer rouge, encore brûlante en moi. Tant de choses se passent autour de moi sans que je ne puisse rien y faire… A commencer par la famille…

Noël était plein de promesses. Je retournais en Russie pour retrouver ma famille, ma tante Ievdokia, mon grand-père, Graavil, ainsi que ma cousine Diabalzane naturellement. La première ombre au tableau fut l’absence de Damian qui devait aller en France auprès de sa famille adoptive. Sa présence, je l’ai tout de suite su, allait me manquer, mais je ne pouvais pas savoir à quel point…

Le trajet n’a pas été trop long. Nous avons pris le train pour quitter Poudlard, puis ensuite nous avons été reçu par un domestique. La poudre de cheminette aurait pu servir, mais je voulais que Perséphone vienne et j’ai donc pris le train avec ma belle dans une cage. Je sais qu’elle n’aime pas trop, à l’image de sa mère, mais je voulais lui épargner le trajet. Nous avons donc eu plusieurs jours de trajets, puisqu’il n’y a pas de trajet simple pour la Russie… ça va de soit. Je suis arrivée deux jours après ma cousine. Un major d’homme m’attendait à la gare.

Nous sommes rentrés en voiture. J’ai eu l’adresse de la maison de mes parents… Enfin ma maison. On m’a promis qu’on me remettrait les clés pour mes 18 ans, à moi et à Damian, mais je ne pouvais pas attendre. Pourquoi ne pourrais-je pas aller voir cette maison ? Elle est bien à moi après tout !

En tout cas je ne les laisserais pas guider ma vie comme ils l’entendent et je comptais bien aller dans ma maison. J’ai l’adresse, une cheminée dans ma chambre, tout est possible ! Ils verront bien après tout !

J’ai donc préparé mes affaires et j’ai pris un sac au cas où. J’ai attendu une heure de promenade, prétextant une migraine j’ai pu rester dans ma chambre. Une fois qu’ils sont sortis, je me suis verrouillée, et j’ai pris une poignée de poudre, en gardant pour le retour dans mon sac.

Le voyage a été… normal. Mais j’ai cru ça allait durer une éternité. Tout s’est bien passé et je me suis retrouvée dans une demeure… vaste et sombre. J’ai allumé une chandelle que j’avais pris au cas où. Le manoir, maison ou je ne sais trop quoi sentait le renfermé… 14 ans qu’il n’avait plus été visité, ça se comprend. Il était désert, comme si quelqu’un était passé et avait tout ramassé. Ma tante ? Peut-être…

En tout cas sil n’y avait plus le moindre meuble, pas de traces d’effractions, toutes les portes étaient grandes ouvertes. Il y avait quatre étages en tout. Mais tous avaient été vidés. Seule une porte était close et refusée de s’ouvrir, se tenant face à une grande pièce vide…

Um je continuerais plus tard…


D.K


[522]


Check
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/s-o-r-a-y-a/video/x59sxo_dawn_webcam

avatar
Indépendant

Parchemins : 2146
Âge : 31 ans [21 Décembre 1979]
Actuellement : Organisatrice de mariage


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Charly

MessageSujet: Re: Journal de bord de Dawn   Dim 2 Sep - 22:26

Russie, Shkarkavanov, manoir de la famille Södergren, Chambre provisoire… le 20 décembre 1994.


Bien me revoilà… Et ces histoires ne sont pas achevées…Je parlais donc de Moscou, le manoir de mes parents, mon manoir… Cette pièce fermée et qui semblait si mystérieuse… En effet j’ai été intriguée par cet espace. Comment se faisait-il que cette porte là soit close alors que le reste de la maison était entièrement ouvert, aéré… accessible ? Peut-être que le temps me rend trop curieuse, je ne saurais le dire, mais je n’ai pas pu me retenir et j’ai voulu l’ouvrir. Cependant comme j’aurais du m’y attendre, elle est restée bien fermée… Alors que j’ai tenté diverses méthodes : coups de poings, douceur, mots de passes quelconques, chatouilles et autre stupidité, j’ai fini par abandonner… Et oui, j’ai fait demi-tour, vaincue par une porte fermée.

J’atteignais la cheminée, prête à retourner dans ma chambre à Shkarkavanov, les mains vides, puis au dernier moment, une idée m’a traversé l’esprit. Et ma baguette ? Bon je n’avais pas le droit de jeter de sort qui de toute façon serait très certainement inefficace…Mais je pouvais bien essayer de toucher la porte avec ma baguette au moins… Même si cette idée était complètement stupide, j’ai préféré la tenter plutôt que d’avoir de quelconques remords par la suite.

J’ai donc fait demi-tour, et j’ai tenté le tout pour le tout… ma baguette dès qu’elle est apparut dans la pièce a apporté à mon cœur une douceur certaine, sa couleur, sa forme, sa douceur si froide et rassurante en même temps me plaisait tant ! Je me souviens du jour où je l’ai acheté… mais ça, c’est une autre histoire…

J’ai donc effleuré la porte avec ma baguette et c’est alors que j’ai ressenti comme un nouveau souffle de fraîcheur dans la demeure, un vent s’est mis à soufflé, d’abord brise, il s’est intensifié pour disparaître aussi soudainement qu’il était apparut… la porte avait disparu ! Je suis restée un moment face à la grande salle, trop hésitante, les événements n’étant pas vraiment faits pour me mettre en confiance. Après un moment plus ou moins longs –entre nous je n’ai pas pris la peine de chronométrer- je suis entrée.

Il s’agissait d’une grande salle, La taille je n’aurais pu la dire… Elle était peu éclairée et j’ai du allumer de nouveau une chandelle pour bien voir. Au centre : deux berceaux. Mon cœur s’est mis à battre à toute vitesse ! Aujourd’hui encore j’ai du mal à me rendre compte des choses… Sur ces berceaux étaient écrits nos prénoms, à Damian et à moi… Il y avait aussi des paquets… des présents pour notre venue au monde peut-être ? Je n’en sais rien, mais il y en avait un dans chacun des berceaux… Je suis restée devant hébétée, combien de minutes se sont écoulées avant que mes jambes ne se remettent à fonctionner ? Sincèrement, je ne l’ignore… Voyant l’heure passer j’ai du agir plus vite que prévu et j’ai pris les deux présents. La suite est trouble. J’ai couru pour quitter la pièce, un grincement a retentit, me faisant sursauté. La porte était revenue à sa place, de nouveau verrouillée. Puis je suis entrée dans la cheminée et je suis retournée à Shkarkavanov, au manoir de ma tante…

J’ai envoyé un hibou porter le présent de Damian en France pour qu’il l’ait à Noël… le mien, j’attendrais avec une impatience insoutenable le matin de noël pour l’ouvrir…


D.K


[578]


Check
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/s-o-r-a-y-a/video/x59sxo_dawn_webcam

avatar
Indépendant

Parchemins : 2146
Âge : 31 ans [21 Décembre 1979]
Actuellement : Organisatrice de mariage


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Charly

MessageSujet: Re: Journal de bord de Dawn   Ven 14 Sep - 22:57

Juste un petit poème... Je le laisse sans date fixe.

Juste un coup d’oeil m’a suffi,
Un simple regard qui m’a souri.
Pour enfin redécouvrir la vie.

Les regards indiscrets,
Entourés par l’ennui,
Recherche l’erreur…
Où a-t-on échoué ?
Rattrapé par l’oubli,
Jusqu’à en prendre peur.

Juste un coup d’oeil m’a suffi,
Un simple regard qui m’a souri.
Pour enfin redécouvrir la vie.

Les regards m’entourent,
Pas de place pour le doute
Dans ce monde si dur.
Examinons les alentours,
Devons-nous suivre cette route
Si monotone mais si sûre…

Juste un coup d’oeil m’a suffi,
Un simple regard qui m’a souri.
Pour enfin redécouvrir la vie.

Tant de regards qui volent,
Mes joues rougissantes,
Au fil du temps qui nous embrasse.
Toutes ces personnes qui se moquent.
Leurs rumeurs blessantes
Que la terre est basse.

Juste un coup d’oeil m’a suffi,
Un simple regard qui m’a souri.
Pour enfin redécouvrir la vie.

Prends ma main s’il te plait,
Je veux vivre au paradis,
Dans un coin de ton cœur.
Il est si doux de rêver
Emmènes moi avec toi je t’en supplie
Juste pour à tes côtés oublier l’heure.

Juste un coup d’oeil m’a suffi,
Un simple regard qui m’a souri.
Pour enfin redécouvrir la vie.

Tous ces regards qui se fâchent,
J’ai envie de te voir juste pour vivre,
Laisses moi t’accompagner,
Est-ce donc si lâche ?
Que de vouloir ton sourire,
Tes larmes et ton cœur sans relâche ?

Juste un coup d’oeil m’a suffi,
Un simple regard qui m’a souri.
Pour enfin redécouvrir la vie.

Mais j’ai ton cœur,
Tous tes ennuis et tes souvenirs,
Encrés à jamais dans ma mémoire,
Non je n’ai plus peur,
De devoir m’attacher à cet avenir,
Nous pouvons passer le miroir.

Juste un coup d’oeil m’a suffi,
Un simple regard qui m’a souri.
Pour enfin redécouvrir la vie.

Je ne veux plus que toi,
Ton visage m’obsède.
Et je m’envole loin de tout,
Juste avec ton cœur toi mon roi,
Sens tu cet ivresse qui nous possède
Puis nous rend de plus en plus souls ?

Je brise la chaîne, et les rêves, pour dire à tous ce que j’aime ainsi que mes remèdes. Fuir ne doit être la solution, le temps me l’a appris à mes dépends. J’ai la tête lourde, le cœur encore endolori, mais au loin la lumière étincelle, signe d’un nouveau départ, d’une vie nouvelle… Une chance de se rattraper… peut-être.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/s-o-r-a-y-a/video/x59sxo_dawn_webcam

avatar
Indépendant

Parchemins : 2146
Âge : 31 ans [21 Décembre 1979]
Actuellement : Organisatrice de mariage


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Charly

MessageSujet: Re: Journal de bord de Dawn   Lun 24 Sep - 20:42

Angleterre, Poudlard, Dortoir des filles de Serpentards, le 13/02/95.


Nous voici déjà au mois de février ! Le temps est passé si rapidement en si peu de temps… j’ai l’impression de n’avoir quitté la Russie et ses merveilles qu’hier la veille… Hélas, cela date de deux mois déjà. Ma vie a été touchée par bien des choses, qui dans un point de vue strictement personnel ne me concernent pas vraiment, mais mes proches, amis, familles ont tous ou presque, vu leur vie être chamboulée durant les derniers mots passés. Par où commencer ?

Isaac. Je n’ai pas encore beaucoup parlé de lui il me semble, et pourtant il a une place bien à lui dans ma vie et mon quotidien. Pour commencer, nous sommes collègues, tous deux étant préfets nous passons plus ou moins beaucoup de temps ensemble. Il a toujours été assez froid et distant… C’était en tout cas l’image que j’avais de lui au début, mais avec le temps nous avons appris à nous connaître mutuellement, et il s’avère que j’apprécie beaucoup sa compagnie. Sa vie n’a pas été très simple d’après ce que j’ai compris, je n’ose pas trop l’interroger sur ses origines, mais je suis sûre de deux choses : sa mère a trahie son père. Enfin son père… son tuteur… Il est de sang mêlé. Cette simple nouvelle, lorsqu’il me l’a apprise m’a stupéfiée. C’était si inattendu. Mais après tout, je n’ai pas de raison de lui en vouloir, on ne choisit pas ses géniteurs, et puis Ivan était bien un moldu, et ça ne m’a pas empêché de l’aimer comme un père !

Mon ami n’a pas que cette chose là qui régit sa vie, ce serait –presque- simple sinon, bien que dire que cette situation est simple soit un euphémisme. Isaac a aussi plus ou moins un lien de parenté avec moi depuis cet hiver en fait… inutile de dire que nous avons tous été plus ou moins choqués par cette nouvelle… Son père va en effet se marier avec ma tante et nous allons donc avoir un bébé dans le lot. L’idée d’avoir un demi-cousin me fait plaisir, les bébés sont si mignons, mais en même temps, j’ai senti comme une prise de distance de la part de ma tante lors de la soirée de Noël, cette fameuse soirée où elle a annoncé cette nouvelle… Et il semblerait qu’Isaac ait ressenti la même chose, de la part de son père… Cependant, c’est plus naturel de ressentir de la colère quand l’acte vient de notre père plutôt que d’une tante connue depuis un an à peine passé non ?

Ceci dit, cette nouvelle qui est plutôt colossale n’est pas la dernière… A croire que sa vie se résume en une fanfare éternelle qui semble ne jamais vouloir prendre fin… la dernière note est une Symphonie… La belle Myrielle, une de mes amies proches. Sa copine… enfin plutôt son ex-copine… Puisqu’il a dû rompre avec elle. Depuis que je le connais je le voit avec elle et cette simple nouvelle m’a fait l’effet d’une douche froide tant c’était inattendu…

Bon, je me rends compte que dans mon élan je n’ai parlé que d’Isaac… je pense que je vais devoir reprendre plus tard… Et cette fois je parlerais de Myrielle…


D.K


[546]


DONE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/s-o-r-a-y-a/video/x59sxo_dawn_webcam

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Journal de bord de Dawn   

Revenir en haut Aller en bas
 
Journal de bord de Dawn
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Un journal de bord ?
» Journal de Bord - Explications
» Un journal de bord, c'est quoi ?
» Le code du parfait journal de bord
» Modèle de journal de bord

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts ::  :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets clos année 7 :: Réunions de l'AD-
Sauter vers: