AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 Souvenez vous du carnet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Invité
avatar



MessageSujet: Souvenez vous du carnet   Ven 11 Mai - 12:00

Vous souvenez vous du carnet ? Alex le trimballe toujours avec lui dans une poche avec un stylo. Dans ce carnet une page est consacré à chacune des personnes qu’il a rencontré. Voyez un peu ce que ça donne, le tout par ordre de rencontre !

« Myrielle Symphonie

Douce Myrielle, du moins si je puis dire. Lors de notre première rencontre j’avais sept ans, j’en ai presque 14 maintenant… Nous sommes des ennemis héréditaires et pourtant je crois que c’est à contrecoeur. Après tout nous étions des amoureux d’enfances et nous nous entendions si bien… nous avions même gagné un concours de danse. La vie est cruelle parfois, mais je garde espoir… Depuis quelques temps elle sembler changer, en bien. »

« Isaac Irving

Préfet de Serpentard, il est le petit ami de Myrielle depuis leur première année. Notre relation est plutôt bonne, nous nous parlons facilement et avec un certain respect. Venant d’un Serpentard aussi affirmé que celui ci je consièdre que c'est un grand honneur, et peut être aussi, un grand soulagement »

« Clara Toppinen

Une serdaigle charmante, on en tomberais amoureux si elle n’était pas si brune. Cela étant c’est une bonne amie et une excellente danseuse. Je ne l’ai pas vu depuis longtemps, peut être à cause de sa rupture ? Pourtant je crois que ma correspondante anonyme de la bibliothèque c’est elle… »

« Aelita Stones

Une beauté blonde de Serdaigle qui m’a brisé le cœur, je l’adorais pourtant, elle était pour moi l’égale d’une déesse. Sans doute qu’un amour trop embrasé ne dure jamais, elle ne m’a de toute façon, jamais aimé. Elle préfère les Serpentards. J’ai mis un certain temps à m’en remettre, à chaque fois que je la voyais, je souffrais. Mais maintenant ça va beaucoup mieux. »

« Susan Bones

Mignonne et timide Susan, j’ai toujours l’impression qu’elle va partir se cacher quelque part par peur qu’on ne la déteste. Pourtant nous nous entendons bien et que ce soit au Quidditch ou en tant que préfet nos caractères opposés font de nous une bonne équipe. »

« Cédric Diggory

Tiens, premier garçon de la liste, j’ai quelques problèmes pour parler avec ceux de mon sexe, je suis trop souvent resté avec ma mère ! Malgré ça je m’entend bien avec la coqueluche de notre maison, il est calme , posé et mature, nous sommes faits pour nous entendre. »

« Dawn Kostovak

Cette serpentard m’a pris pour son jouet, je crois que je lui en garde une certaine rancune…. »

« Lavande Brown

Mon actuel amour, notre relation n’avait pas commencé sous les meilleurs hospices mais son caractère affirmé m’a finalement charmé. Elle est fine et mignonne, elle est sincère et droite. Je crois que cette relation, même un peu étrange, peu fonctionner. Du moins j’essaie d’y croire. »

« Roze Maiden

Nous avons le même âge (elle est même plus vieille de quelques mois) mais elle fait si jeune que j’ai parfois du mal à l’imaginer dans ma classe. Je lui donne des cours particuliers car elle a beaucoup de retard scolaire. »

« Merryl Hawkins

Une adorable première année, je l’aime beaucoup, nous nous entendons très bien. Je la considère un peu comme la petite sœur que je n’ai jamais eu. »

« Rowen Lone

Une rencontre particulière un jour dans le parc, elle aime beaucoup les pays étranger et nous avons longuement discuté du Japon. Depuis elle est devenue préfète et nous ne nous voyions que lors des réunions mais nous nous entendons bien. »

« Alister Summerby

Un garçon assez étrange, il ressemble un peu à une fille. Je crois qu’il m’admire, et j’apprécie. »


Il y a d’autres descriptions de personnes à qui Alex n’a adressé la parole qu’une fois et qu’il n’a jamais revu. Il écrit dedans chaque jour et notre visite de ce petit monde bien caché reprendra peut être en un autre jour pour d’autres personnes.

[655 mots]
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Souvenez vous du carnet   Lun 7 Jan - 22:08

La vie fait que souvent les choses changent, les relations avec les gens aussi, voilà où en est Alexander à ce jour avec ceux qu'il côtoyait l'année précédente.

« Myrielle Symphonie,

Ma douce ennemie est devenue une proche amie, elle est toujours un peu froide et distante, moqueuse et cynique, mais admettons que je ne suis pas mieux. Nos ressemblances ont fini par être plus fortes que nos différences, reste encore à en convaincre ma mère maintenant que Nathan est en prison. Bon débarras, je ne le regretterais pas ! »

« Isaac Irving,

Ne me parlez plus de celui-ci, c’est un traître à toutes les promesses qu’il m’avait faites de protéger Myrielle. Si l’amour ne se contrôle pas, en revanche il aurait peut être dû envisager de s’acheter de l’intelligence et du tact. Je lui ai envoyé un poing dans la figure, c’était mérité, croyez moi. »

« Clara Toppinen,

Elle est devenue la sœur d’adoption de Myrielle mais cela fait bien longtemps que je n’ai pas conversé avec elle… »

« Aelita Stones,

Nous nous sommes réconcilié amicalement, je m’en suis trouvé bien plus apaisée. »

« Susan Bones,

Rien à signaler, si elle a embellit et grandit, en revanche elle est toujours aussi timide… »

« Cédric Diggory,

Décédé. »

« Dawn Kostovak,

Je crois que je la hais encore plus qu’avant… allez savoir pourquoi ! »

« Lavande Brown,

Tout n’est pas rose avec elle et finalement notre couple n’a pas duré, nous venons de deux mondes trop différents… Au risque de me répéter : tout ça pour un tango !!! Comprenne qui pourra ! »

« Roze Maiden,

Elle a énormément grandi ! Et beaucoup mûri aussi, elle commence à se sociabiliser aussi mais elle a encore besoin de mes cours de soutien car elle suit encore une thérapie. »

« Merryl Hawkins,

Je ne la vois plus, elle me manque ma chère petite sœur de cœur… »

« Rowen Lone,

Aucune nouvelle, m’aurait elle oublié ? »

« Alister Summerby,

Rien à signaler. Il semble le même. »

Et les nouveaux :

« Elizabeth Harris,

Très bonne joueuse de Quidditch et élève exemplaire qui nous fait gagner beaucoup de points. Je l’aime bien, elle est très… comment dire ? Pouf souffle »

« Wendy Scotts,

Joueuse aussi, elle a des origines indiennes. Elle s’entend bien avec Myrielle mais je me demande si elle connaît tout nos noirs secrets. Quelque chose me dit que non étrangement… Elle est bien trop innocente pour ça, d’ailleurs je crois que c’est cet aspect de sa personnalité qui plaît à ma vieille ennemie. »

« Jade Gibson,

Une beauté envoûtante mais une morsure douloureuse, nul ne sait, pas même moi, comment cela terminera. Je ne pense pas qu’elle apprécie d’apprendre que je suis à Poufsouffle. L’ennui c’est qu’on peut pas trop me louper, j’en suis le préfet ! Lavande ne m‘avait pas m‘accepter comme je suis et maintenant je crains que personne ne le puisse. Je suppose que je verrais ça à l‘usure… Cette jeune fille est pourtant tout ce que je recherche chez une femme mais elle est dans une maison ennemie et face à ça je me sens un peu défaitiste. »


Les notes continuent mais comme la dernière fois nous n’avons conservé que le plus important.

[550 mots]

*
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Souvenez vous du carnet   Ven 2 Mai - 22:02

Voyons où nous en sommes en cette fin d'année des relations d'Alexander :

« Myrielle Symphonie

Tendre et chère amie, elle se fait du soucie pour moi plus que de raisons depuis que Nathan s'est enfui. Je ne nie pas que je m'inquiète parfois beaucoup pour ma propre intégrité physique mais lui faire de la peine alors qu'elle en a déjà tant me perce le coeur. Elle n'est que plus attentive à mes besoins mais je crains qu'elle n'oublie les siens... En ce moment, elle évite plus que d'habitude Isaac Irving. Mérite-t-il un nouveau coup de poing ? »

« Isaac Irving

Justement, venons en à celui ci ! Non content de quitter mon amie, il a choisie de sortir avec la pire des teignes : Dawn Kostovak ! Que peut il donc lui trouver ? Je ne peux lui enlever une certaine beauté mais ses grands airs en refroidirait plus d'un et je trouve ce choix assez bizarre après être sortie avec une personne aussi volcanique que Myrielle. C'est, de plus, ne pas faire honneur à mon amie que de la laisser pour sa pseudo meilleure amie. Voilà qui va poser encore bien des problèmes, je le sens. »

« Susan Bones

Ma petite Susan a subit mes foudres bien contre mon gré. Je n'étais pas moi même mais je crois qu'elle prend très à coeur toute cette histoire la pauvre... Je vais essayer de redoubler de gentillesse pour qu'elle oublie tout ça. Elle fait partie des quatres personnes que maintenant je tutoie. »

« Dawn Kostovak

Alors celle là, si je pouvais je crois que je lui apprendrais à vivre ! Mais je ne peux pas. D'abord elle est amie avec Myrielle pour des raisons obscurs (mon dieu ! Elle veut que je sois son témoin à son mariage avec elle ! Ce qui veut dire que je devrais danser avec ! Beurk ! Myrielle a vraiment des idées bizarres parfois !), ensuite, elle est probablement plus forte que moi et puis on frappe pas les femmes quand on est un gentlemen (que de bonnes raisons n'est ce pas ?) »

« Lavande Brown

Je ne lui parle plus que très peu... Je crois qu'elle m'en veut de sortir avec Jade. »

« Roze Maiden

Elle a perdue la voix, pour le moment je ne lui donne plus de cours mais elle semble avoir très bien rattrapé son retard de toute façon. Elle a un petit ami et semble plus épanouie, je suis très heureux pour elle. »

« Merryl Hawkins

Elle ne va aps très bien actuellement, j'espère qu'elle sait que je pense bien à elle... »

« Elizabeth Harris

Nous sommes devenus bons amis elle et moi, elle est l'une des quatre personnes que je tutoie désormais. »

« Wendy Scotts

Toujours aussi bavarde ! Et toujours très amie avec Myrielle. Elles passent tout leur temps ensemble à se faire des câlins. A force, je vais finir par être jaloux. D'habitude c'est moi que Myrielle colle ! »

« Jade Gibson

Ma Jade, ma belle Jade... Nos rapports sont encore ambigu mais je pense qu'elle serait d'accord pour dire que nous sortons ensemble. Son cousin apprécie peu la chose mais je lui souhaite de se mêler de ce qui le regarde. Je ne peux pas changer mon sang mais il me semble que pour un sang mêlé je suis tout de même plutôt fréquentable ! De toute façon ce n'est pas à lui d'en décider. »

« Megan Jones

Elle est entrée dans le cercle de mes amis, je l'apprécie pour sa maturité et sa discrétion. Elle s'entend plutôt bien avec la famille Montgomery dans laquelle j'ai des cousins éloignés. »


Il y en a d'autres.... mais cela fait déjà pas mal de personnes n'est ce pas ?

[595 mots]
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Souvenez vous du carnet   Jeu 24 Juil - 21:36

Au début de l’année scolaire, Alexander ouvrit son petit carnet et se mit à écrire dessus avec le crayon que Jade lui avait offert. Il parlait principalement de deux personnes… Jade et Myrielle. Mais il y avait aussi les autres, sauf que cette fois ci, cela avait peu d’ordre.

« L’été a été difficile et riche en événement. En premier lieu, j’ai été obligé de subir une conversation entre quatre yeux avec ma mère… Ensuite seulement j’ai pu voir Jade. Le problème en réalité, ce n’est pas tant Jade que son cousin. Raphael et moi ne sommes visiblement pas fait pour s’entendre.

Ce que je ne comprend pas c’est que ce garçon soit ami avec Myrielle… Quoi qu’elle a bien comme amie Kostovak alors rien ne devrait plus m’étonner. Je fais quand même des efforts pour faire plaisir à Jade. Au final, quand on est préfet, il n’est rien de plus simple que d’éviter les indésirables. Il suffisait de prétexter une ronde ou bien un rendez vous urgent. Au besoin, j’ai toujours quelqu’un pour me couvrir. Il est de notoriété publique que je sors avec une Serpentard et maintenant que la nouvelle a été digéré, tout mes amis m’aident de leur mieux. Le fait que Susan sorte avec Montgomery a beaucoup plus choqué les gens. Du fait que je sois très ami avec Myrielle, me voir sortir avec une serpentard a moins choqué au final. Mêmemoi je me suis un peu demandé ce qui lui était passé par l’esprit ! Ce n’est pas elle qui ne supporte pas Myrielle, justement parce qu’elle est à Serpentard ? Hum… Enfin peu importe.

Pour en revenir à Jade, heureusement qu’on se voit en cours et juste avant dans les couloirs. Il semblerait que je fasse un peu trop d’activité en plus des cours pour que nous puissions réellement passer du temps ensemble. En plus, elle n’a pas vraiment un tempérament à me courir après et moi je n’ai pas vraiment l’habitude de devoir chercher ma copine… de fait, c’est parfois un peu compliqué. Je me sens quand même mieux que l’an dernier. Je peux lui dire bonjour, lui prendre la main, lui parler tout simplement… et cela me soulage d’un grand poids.

Je ne fume plus. Je continue à penser que c’était sans danger réel et que j’ai juste fait un peu de surmenage… mais allez expliquer ça à une bande de Poufsouffle en furie ! [Le pire avec elles, c’est qu’elles en pleure… surtout Susan] Je suis plutôt fier de la pirouette avec laquelle je m’en suis sorti avec ma mère. Au final, c’est Rin qui a tout pris mais on sait à quel point les remontrances atteignent les jumeaux… Ils n’en font jamais qu’à leur tête. Tout spécialement Ran, j’ai bien pensé qu’il allait y avoir un meurtre lorsqu’elle me collait au japon. La patience de Jade a été mise à rude épreuve.

Enfin… Toutes mes amies (un jour j’aurais des amis hommes, ce n’est juste pas une priorité) vont bien. Je n’ai pas pu beaucoup parlé avec elles mais je les avais vu à l’anniversaire d’Elizabeth. Il n’y a que Merryl qui ait eu une réaction un peu bizarre. Un relan de remord à cause du baiser. Elle n’a pas à s’en faire pour si peu. Pour reprendre l’adage de Myrielle, un baiser n’est rien s’il n’est pas donné en même temps que son cœur… »


Fin de l’extrait. Qui veut la suite ?

[574]
ok
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Souvenez vous du carnet   Mer 17 Sep - 9:57

Une nouvelle page…

« Susan Bones. Quand je l’ai rencontrée pour la première fois en première année, je me suis demandé pourquoi on l’avait mise préfète. A l’époque, elle était vraiment petite et la voir réprimander les septième années avait toujours quelque chose d’un peu comique. A cette période de ma vie, j’étais encore persuadé que je finirais par mourir jeune de la main de mon premier amour. C’était un peu mélodramatique et franchement mélancolique, cela rendait mon tempérament encore plus froid qu’à l’heure actuel. Pourtant, malgré nos différences, Susan et moi étions un duo qui fonctionnait plutôt bien. Avec le temps, elle était devenue une amie, je me confiais facilement à elle. Je ne me rendais pas compte à l’époque que mes histoires étaient trop compliqués… Je ne l’ai réalisé que plus tard quand, le temps passant, elle oublia tout ce que je lui avais raconté. Si je devait décrire Susan, je dirais qu’elle est assez fragile. A mes yeux, elle est toujours prête à s’effondrer en larme ou à s’enfuir. C’est peut être une vue de l’esprit ou de mon imagination, qu’en sais je ? Physiquement, elle est plutôt mignonne, elle est rousse avec un air candide et de grands yeux noisettes. Ce n’est pas juste pour être gentil que je dis qu’elle est mignonne, par contre, je n’ai jamais été attiré par elle. Elle a toujours été près de moi depuis que je suis à Poudlard, du coup, je crois que j’ai du mal à la voir comme une femme. Elle reste pour moi la petite fille d’autrefois. Le plus étrange c’est que Myrielle, que j’ai connu beaucoup plus jeune, ne me fait pas cet effet là. Il faut dire qu’entre ces deux là, il y a un fossé que je ne franchirais pas, il est trop immense. Nos premières années furent assez solitaires, nous étions tout le temps ensemble autant par solitude que par véritable amitié. Plus tard, Elizabeth et Wendy entrèrent à leur tour à l’école et Megan, notre camarade des débuts, cessa de nous fuir. Un petit groupe de Poufsouffle était né, il était relativement soudé.

Je dois quand même dire que si les choses ont changés, c’est de ma faute. Déjà, je suis sorti et tombé amoureux de Lavande Brown. J’adore Lavande, vraiment, même encore maintenant j’admire son assurance et sa coquetterie. Mais sortir avec la meilleure amie d’une de vos amie, c’est un mauvais plan, je le réalise maintenant. Imaginons que je casse avec Jade (ce que je ne souhaite pas, évidemment), cela ne blesserait que nous. Nous n’avons aucun amis communs. Quand j’ai rompu avec Lavande (quoi que tout bien pesé, c’est elle qui a rompu), Susan s’est retrouvé dans une position inconfortable. Elle était entre nous deux, sans savoir vraiment quoi faire. A l’époque, elle m’a même demandé si elle pouvait continuer à parler à Lavande… Pour vous dire l’étendu du problème ! Et puis, il y a eu l’an dernier. Ce n’était facile pour personne. Je regrette tout ce que je lui ai dit (et encore, je m’en rappelle à peine). Je ne voulais pas lui faire de mal, je ne voulais en faire à personne, je crois que j’ai juste perdu le contrôle. Maintenant, j’ai l’impression que Susan m’en veut ou qu’elle a peur de moi… ça me gêne. J’aimerais que les choses s’arrangent et redeviennent comme avant. Peut être que je devrais lui en parler ? Oui, peut être, je vais faire ça. Seulement je ne sais pas encore quoi lui dire exactement… »


Fin de l’extrait.

[590]

MMM
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Souvenez vous du carnet   Ven 19 Sep - 10:49

Quelques pages avant la précédente…

« La première fois que j’ai rencontré Myrielle, elle pleurait en creusant la tombe de ses chiots. Son frère l’avait obligé à les tuer. Je me rappelle très bien de son visage souillé par la terre et les larmes. Ce jour là, elle portait une robe rouge et noir. Ce devait être plus tard son signe distinctif. Ses cheveux roux pâles tombaient en cascade sur ses épaules, la barrette qui devaient les retenir glissant peu à peu pour les libérer.

C’était un jour d’été, il faisait beau. J’avais été tondre les pelouses des gens du quartiers pour quelques pennys de plus à mon argent de poche mensuel. Je ne savais pas qui elle était, elle ne savait pas non plus mon nom. Pas dès le début. Nous nous échangeâmes seulement nos prénoms. Je savais que la fille des Symphonies, celle qui devait me tuer, se nommait Myrielle, mais l’image que je m’étais faites de cette fille n’avait rien à voir avec la vraie. Je ne fis pas le rapprochement. Je n’avais que 7 ans à l’époque, presque huit, et aussi bizarre que cela puisse paraître, je croyais vraiment que Myrielle était un prénom aussi courant que Marie. Le temps passa et je perdis l’amie que je m’étais faites à cause des rivalités de nos familles.

Huit ans plus tard, nous sommes de nouveau proche, mais combien de sacrifice avons-nous été obligé d’accepter pour arriver à ce maigre résultat ? Elle a quitté Nathan, perdu tout ce qu’on lui avait inculqué par la force durant son enfance… tout ça pour moi. Je devrais être touché de tant d’attention de sa part. Elle a fait passer ma sauvegarde, ma vie, bien avant la sienne. Tout ce qui faisait d’elle Myrielle Symphonie, elle l’a balayé uniquement pour n’être pas obligé un jour de me tuer. Ce n’est pas le discours officiel, mais il est sûrement le plus proche de la vérité. Elle a quitté Nathan bien avant de rencontrer Alexis, à l’époque ça n’allait déjà pas avec Isaac. La liberté était lourde à payer. Je ne dis pas que je le regrette ni pour moi (ce serait égoïste de ma part), ni pour elle… En étant libre, Nathan ne peut plus lui faire de mal, elle a sans doute gagné au change… Mais que puis je faire pour elle moi ? J’ai beaucoup de qualité, je suis le premier à me trouver intelligent, beau et doué, mais Myrielle a aussi toutes ces qualités et elle a la force physique pour elle. Que faire ?

Sa grand-mère est morte. Je ne peux même pas la consoler… Elle refuse de m’en parler. Je n’ai rencontré qu’une seule fois Myriam Symphonie. C’était une grande dame de la haute société londonienne. Tout en elle respirait la grâce et l’autorité. Ses cheveux d’un blanc immaculé laissaient deviner une chevelure autrefois plus épaisse et d’un blond pâle. Elle avait les yeux bleus pâles, comme Myrielle… Le petit garçon que j’étais était impressionné par cette femme. Mais la seule fois où elle jeta un regard sur moi, ces si jolis yeux bleus se firent douloureux. Ma vue lui rappelait mon grand père, l’homme qui avait tué son fils unique.

Myrielle et moi, les enfants de la haine, pouvons nous réellement rester ensemble, notre amitié peut elle continuer alors que c’est toujours elle qui souffre ? Ces sentiments que nous éprouvons, peuvent-ils vaincre ceux de nos familles ? Si seulement je pouvais en être certain… si seulement je pouvais être plus fort… »


[587]

MMM
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Souvenez vous du carnet   Ven 19 Sep - 17:19

Un jour de Janvier.

« La neige m’inspire une certaine mélancolie. Je n’ai jamais fait de bataille de boule de neige, jamais construit de bonhomme de neige. La neige n’est pas pour moi synonyme de jeu et de fête. La première fois que j’ai vu de la neige, j’étais à Tokyo pour une raison oubliée depuis. En temps normal, nous résidons uniquement à Kyoto lorsque nous sommes au Japon mais cette fois là fit exception. Lorsque je m’étais réveillé un matin, le paysage de la capitale était entièrement recouvert d’un fin drap blanc de neige. Je ne me rappelle plus bien ce qui suivit mais je suis certain d’une chose : cela me fit peur. Pour beaucoup de gens, la couleur la plus sombre et la plus funeste qui puisse exister est le noir. Ce n’est pas mon avis. Dans de nombreux pays le blanc est la couleur du deuil et l’annonce de toute absence de vie. Le noir est un mélange de toutes les autres couleurs, le blanc est l’absence total de couleur. Oui, cette couche blanche me faisait peur.

Aujourd’hui, je me demande ce qui signifie cette sensation. A voir le paysage enneigé, je me sens juste triste sans raison. A choisir, je préfère pourtant l’hiver à l’été. Le soleil me donne des migraines. Aucun rapport avec la neige, je le sais bien, d’ailleurs, pourquoi parler de la neige si ce n’est parce qu’elle tombe au dehors ? Elle annonce une journée difficile pour demain où les enfants seront incontrôlable (peut-être qu’il n’y aura pas que les kohai à tenir, les sempai ne sont parfois pas bien mieux). Ils vont revenir tremper, nous allons avoir des enrhumés, des disputes aussi… Il y en a toujours un pour briser le bonhomme « presque terminé » du voisin. Ils sortent ensuite leurs baguettes et se battent. Je dois les punir, les emmener au professeur Chourave…

Je n’aime pas la neige. J’appréhende toujours les jours de neige. Il y a presque deux ans, je me suis pris une gifle mémorable de Myrielle un jour de neige. Elle qui s’habille presque exclusivement de rouge et de noir formait une tâche sombre sur tout ce blanc. Ses cheveux formaient une tâche de sang. Rouge comme le sang, blanche comme la neige, noire comme l’ébêne. Oui, ce pourrait être ça mais en réalité, Myrielle préfère être comparée à la belle au bois dormant. Je la comprends, Blanche Neige n’est pas un personnage très sympathique. Où est passée sa formidable bonté lorsqu’elle a fait mettre à ses sœurs des souliers de fer chaud ? Le jour où j’ai comparé par erreur Myrielle ) Blanche Neige, elle m’a rétorquée que c’était Dawn qui représentait le mieux ce personnage. Nous sommes bien d’accord, effectivement, Dawn est une horrible mégère belle à l’extérieur mais totalement pourrie à l’intérieur. Je me suis bien gardé de confier ce genre de réflexion à Myrielle cela étant.

Je me suis un peu éloigné de mon sujet. J’en reviens donc à la neige. Le ciel est gris, le sol est blanc et demain sera une journée très longue. Là où je garde espoir c’est que nous n’avons pas entraînement de Quidditch. Il n’aurait plus manqué que ça pour mon bonheur.

Je déteste la neige. Mieux vaut que j’aille me coucher. Le décor me déprime… Je n’aime pas voir Poudlard se couvrir de ce linceul immaculé. Peut-être suis-je trop morbide… Ou alors simplement suis-je trop réaliste. »


[573]

MMM
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Souvenez vous du carnet   Ven 19 Sep - 17:42

Après un entraînement de quidditch.

« Elizabeth Harris est notre meilleure joueuse mais son enthousiasme me fatigue. Je l’aime beaucoup mais je suis loin de partager son enthousiasme pour ce sport. Je me rappelle il y a trois ans de ça lorsqu’elle est entrée dans l’équipe… A cette époque j’étais encore capitaine de l’équipe bien que je cédai mon titre à Wendy après le premier match. Il ne faut pas croire, je suis très impliqué par l’avenir de l’équipe mais je n’ai pas forcément envie d’aller prendre froid juste pour attraper quelques souaffles. De toute façon, je suis un simple poursuiveur passeur. Je marque toujours très peu lors des matchs, je ne sers limite à rien. Je suis presque certain qu’Elizabeth pourrait gagner un match à elle seule, ou alors juste avec Jack. En dehors de la passion qu’elle a pour le quidditch, E3lizabeth est quelqu’un de très engagé pour notre maison. J’avais longtemps désespéré de voir qu’il n’y avait que Susan et moi à tenter de faire gagner des points à la coupe mais avec Elizabeth et Wendy la tendance s’est inversé. Cette année, nous ne gagnerons probablement pas, mais nous aurons tout de même tenté, ce qui n’était pas le cas dans mes premières années. Je pense même que la postérité se souviendra bien plus des exploits d’Elizabeth que des miens. Je connais mes mérites et la modestie n’est pas vraiment ma première qualité mais il faut toujours rendre à César ce qui lui appartient. Passons. Il ne me reste plus que un an et demi à faire dans cette école. Je devrais ensuite quitter mes amis plus jeunes. C’est un peu triste mais nous le savons tous, c’est dans l’ordre des choses. Je suis en tout cas sûr de laisser notre maison entre de bonnes mains après le départ de Susan et de moi-même. Je vois bien notre petite Eli’ nous remplacer dans nos fonctions… peut être avec quelqu’un d’autre ? Mais qui ?

Ah, d’ailleurs, Elizabeth a bien embellie. Elle est de plus en plus blonde (ne voir dans cette remarque rien de désobligeant) et de plus en plus mignonne. Evidemment, je tais ce genre de pensée car Jade est jalouse comme une tigresse. Non qu’elle ait à craindre de mes amies. Je les trouve toutes très belle mais je ne sortirais jamais avec aucune. Je me suis depuis longtemps fait à l’idée que les jeunes filles de Poufsouffle n’étaient pas pour moi. J’y aurais peut-être trouvé plus de tranquillité mais pour bien vivre il faut le faire dangereusement. Pour ce qui touche à la transformation de la jeune Elizabeth Harris, je pense que Megan y est un peu pour quelque chose. De ce que j’en sais, elle apprend à notre sportive à se maquiller et à être plus féminine. Elizabeth n’ayant pas le défaut de Megan (à savoir le manque d’assurance) les premiers résultats ont tout de suite été visible. J’apprécie de voir grandir mes jeunes amies, plus tard elles seront des femmes épatantes et j’espère que notre amitié tiendra jusque là… malgré la fin de ma scolarité à Poudlard. »


[516]

MMM
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Souvenez vous du carnet   Dim 28 Sep - 11:40

Après le bal de noël.

« Comme toujours, Jade était magnifique. Je ne me lasserais jamais de la regarder. Si la perfection devait s’incarner, ce serait en elle. Evidemment, elle n’a pas que la beauté (NON, je ne choisis pas mes petites amies juste pour leur physique ! Sinon, autant sortir avec Megan !), elle est aussi intelligente, fine et excellente danseuse. Comment une telle perle peut elle exister ? Elle est faites pour moi. J’en suis absolument certain, et pourtant, il y a toujours la barrière du titre et de la maison. Même si elle me le demandait je ne pourrais jamais renier mon père pour plaire à sa famille. Papa est un grand maladroit, il ne sait jamais comment m’approcher mais c’est un homme excellent. Si une fois adulte je pouvais avoir ne serait-ce qu’une once de sa bonté et de sa patience, je pense que je pourrais dire que je serais l’homme que je veux être. Aux yeux des sorciers de sang pur, les moldus sont des êtres inférieurs mais ils ne connaissent pas mon père lorsqu’ils parlent d’eux. Sans magie, mon père peut faire disparaître les craintes les plus grandes. Je n’ai pas honte de le dire, c’est un grand homme.

Quand j’étais petit, ma mère entrait souvent dans des colères froides qui retombait sur ma personne. Elle avait perdu sa sœur et son père avait tué son ancienne meilleure amie. Elle souffrait énormément, je pense même qu’elle souffre encore. Pourtant, il suffisait que mon père arrive à capter son regard pour qu’instantanément elle se calme. Est ce que ce n’est pas du pouvoir ça ? Je pense que s’il avait été un sorcier, mon père aurait été un Gryffondor. Il est très courageux. Ce n’est pas pour autant qu’il est sûr de lui mais il ne craint les foudres de personne et il a cette force tranquille qui semble décalé à côté de sa maladresse. Car oui, mon père passe la plupart de son temps à se cogner et à tomber. En général ça m’agace mais ça fait parti de lui… Pour en revenir à l’avis des Gibson, je me moque bien qu’ils n’aiment pas ma famille ou moi. Je ne suis pas né pour leur plaire, d’ailleurs moi je me conviens tout à fait.

Ensuite, pour ce qui est de ma maison… Il est vrai que Poufsouffle a mauvaise réputation mais elle est très surfaite. Si tous les Poufsouffles étaient réellement des gentils timides un peu balourd, je pense que le Choixpeau n’y aurait pas réparti Elizabeth et encore moins moi. Je sais que le dire provoquerait un esclandre mais je ne suis pas à proprement parlé gentil. Je n’ai pas la bonté naturelle de Susan par exemple. Aider les autres m’ennuient… Je ne le fais que par devoir. D’autre part, je ne suis pas timide (je ne sais encore pas où ils ont été cherchés ça tiens) et pour ce qui est des bourdes, je n’ai, fort heureusement, pas hérité des gênes de maladresse de mon père. Il faudrait vraiment faire réviser les chansons du Choixpeau. En attendant, je crois quand même que mon amour pour Jade va devoir se suffire à lui même car jamais je ne ferais de concession sur mes fréquentations ou ma famille. »


[546]

MMM : 545
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Souvenez vous du carnet   Mar 14 Oct - 19:36

« Lorsque j’avait environ 12 ans, mon père m’avait pris à part et il s’était mis à me raconter comment il avait rencontré ma mère. Je me suis demandé sur le moment le pourquoi de cette histoire… Maintenant je me dis que c’était peut-être un peu de nostalgie de sa part.

Ma mère avait 22 ans lorsqu’elle rencontra mon père. Normalement, les sangs pures sont mariées relativement jeunes mais ma mère était la cadette ce qui fit que son père lui laissa libre choix pour son mari. Passionnée par l’histoire moldu, elle prenait des cours en auditeurs libres à la fac’ et elle rentrait chez elle quand son foulard se défit et s’envola avec le vent. Elle n’y prit pas garde et s’en alla. Des foulards, elle en avait plein d’autres. Cependant, le lendemain, un jeune homme de son cours s’approcha d’elle et le lui rendit. Il était grand, blond aux yeux bleus et il avait un air un peu maladroit. C’est George, mon père. Il avait depuis longtemps remarqué ma mère qui était une très belle femme mais il n’avait jamais osé l’aborder avant que ce foulard ne lui arrive sur la figure la veille. Mon père m’a dit que quand il le lui a rendu il n’a réussi qu’à bafouiller quelque chose comme « C’est à vous… je crois… ». Quand il m’a dit ça, il souriait, amusé de sa propre maladresse. Bien qu’il soit bel homme, mon père avait du mal avec les femmes. Elles semblaient toutes tellement surfaites… Ma mère lui avait tout de suite semblé différente.

Le coup de foudre n’étant malheureusement pas réciproque, il commença à lui faire la cour. On ne dirait pas comme ça, mais il est très courageux par moment. Au début un peu ennuyé d’être courtisé par un moldu, elle finit par s’habituer à sa présence. Lorsque sa sœur est morte, elle était assise à un arrêt de bus, le regard vague. Mon père passait par là et il la vit. Il pleuvait… il s’approcha d’elle et il mit son parapluie au dessus d’elle. Elle ne lui dit même pas merci, non, elle ne dit pas un mot mais elle se mit à pleurer. Il accepta ses larmes et resta avec elle jusqu’à ce qu’elle se calme. Quelques temps plus tard, ils commencèrent à se fréquenter. Mon grand père voyait ça d’un très mauvais œil. Maintenant, il n’avait plus que ma mère comme héritière. Quand papa demanda maman en mariage, elle lui expliqua qu’elle était une sorcière et qu’une guerre était en train d’avoir lieu dans son monde. Elle lui dit que ça pouvait être dangereux pour lui et qu’il valait mieux qu’ils cessent de se voir. Il refusa de se laisser abattre et alla directement demander sa main à mon grand père. Celui ci était toujours fou de chagrin et de douleur de la perte de sa fille aînée… Mais devant la détermination de papa, il accepta à condition qu’il prenne notre nom de famille. Ce qu’il fit.

Je ne connaissais qu’une partie de l’histoire avant ça mais je trouve qu’elle est belle lorsqu’on la connaît entière. Bien spur ensuite il y a eu le procès puis le meurtre des Symphonies par mon grand père mais je suis toujours content de me dire que ma famille a aussi de belles histoires que je pourrais raconter à mes enfants plus tard… »


[562]

AAA
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Souvenez vous du carnet   

Revenir en haut Aller en bas
 
Souvenez vous du carnet
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Souvenez-vous... l'été dernier
» Souvenez vous du carnet
» Souvenez-vous, il y a 220 ans...
» Repas prive a 2
» Souvenez-vous de la Maison du péril. [Amy-Emanuelle] - TERMINE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts ::  :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets clos année 7 :: Réunions de l'AD-
Sauter vers: