AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  




Partagez
 

 Descente entre deux cours [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Anonymous




Descente entre deux cours [Terminé] Empty
MessageSujet: Descente entre deux cours [Terminé]   Descente entre deux cours [Terminé] EmptyJeu 5 Juil - 17:06

Ely sortit de son pas souple et élastique du cours d’histoire de la magie. Son heure de clavaire était enfin finit et elle en fut un minimum soulagée. Une heure enfermée, confinée dans ce minuscule espace, cette salle de classe inhospitalière avec un prof à moitié fou qui ne savait même pas qu’il était mort….c’était un peu glauque. Ely, en bonne Serpentarde qu’elle était, avait accompli l’exploit de faire perdre 20 points à sa maison dans les dix premières minutes du cours. Elle en avait ensuite fait regagner dix et avant que s’empare d’elle la douce somnolence résultant souvent du babillage monotone de Binns. Ce cour, qui avait porté sur le Tournoi des Trois Sorciers , avait eu le don, plus encore qu’aucun des autres cours du vieux fou de l’exaspérer et de l’endormir. Effectivement, étant dotée d’une intelligence particulièrement vive et d’une culture générale assez riche, elle savait déjà pas mal de choses concernant ce fameux tournoi et Binns ne lui avait rien appris dans ce cour, ci ce n’était qu’il existait un concours mondial de jardinerie ou quelque chose dans ce goût là… Elle sortait donc de ce cour là, d’une humeur un peu plus massacrante encore que d’habitude. Bien que seulement en deuxième année, elle était mature pour son âge et cela se voyait et se sentait. Elle était restée enfermée dans cette prison, gaspillant une heure de son temps avec des gamins, en particulier une pouffsoufle dont elle avait gravé le nom, non pas parce qu’elle méritait une seconde d’attention ou que l’on pense à elle, mais tout simplement parce qu’elle était tout ce que haïssait Ely. Cette petite Serdaigle avait faillit pleurer quand le prof l’avait traiter de Mademoiselle je sais tout et qu’il lui avait interdit de répondre à l’avenir. C’était pitoyable…Heureusement, la préfète de sa maison avait rattrapé le coup…logique…

La tête haute, le regard froid et la démarche altière bien que naturelle, Ely évoluait dans les couloirs, comme à son habitude. Quelques réprimandes plus loin, elle se retrouva au rez de chaussé et sortit son emploi du temps de son sac avant de rejeter ses cheveux noirs en arrière dans un geste élégant. En voyant que son prochain cour consistait en celui d’un double de botanique avec les rouge et or, elle poussa un long soupir suivit de peu par des protestations douloureuses de son estomac vide. Effectivement, elle n’avait pas mangé ce midi. Elle détestait quand la table était bondée et bruyante et c’était le cas à midi, encore plus que les autres jours. Et maintenant, en plein milieu d’après-midi, son estomac réclamait son du, ce qu’elle pouvait comprendre…

Un petit air satisfait, elle rangea son emploi du temps dans son sac, se disant que ce n’était pas parce qu’elle loupait un cour de botanique que cela lui porterait préjudice…Elle descendit donc d’un pas léger jusqu’au couloir contenant le fameux tableau et chatouilla rapidement la poire. La porte s’ouvrit et elle fit un pas avant qu’elle ne se referme. Une nuée de petites créatures l’assaillit aussitôt, ce qui l’agaça profondément. Quelques minutes plus tard, elle se retrouvée assise sur un coin bien garni de l’imposante table de la cuisine, les elfes formant un cercle éloigné d’elle et la regardant manger, craintifs. Dans leurs yeux se lisait le désir de lui donner ce qu’elle voulait, mais son regard glacial et menaçant les en empêchèrent. La plupart retournèrent donc pour vaquer à leurs occupations et une petite armée constituée d’une dizaine d’elfes resta immobile, la regardant manger, à l’affût. Satisfaite, Ely se retourna et ne prêta plus attention aux minables créatures et saisit une pomme, dans la quelle elle croqua avec délice.



[609 mots]

Comptabilisé
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




Descente entre deux cours [Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Descente entre deux cours [Terminé]   Descente entre deux cours [Terminé] EmptyJeu 5 Juil - 17:52

Décidément, la tête de la jeune sorcière était bien lourde, et sa vision de plus en plus floue… qu’était-ce donc que cette nouveauté ? Certes elle n’avait rien mangé depuis la veille, mais tout de même ! Etait-ce une raison pour se sentir aussi embrumé ? La jeune sorcière inspirait profondément, marchant calmement, mais rien n’y faisait, sa tête tournait, tournait et retournait ! Un véritable tourniquet ! La jeune fille finit par s’accorder une pause, cela devait faire environ quinze, peut-être même vingt minutes qu’elle avait laissé le professeur Sinistra et redescendu les pénibles escaliers de la tour d’Astronomie. Pas étonnant que leur professeur soit aussi mince ! Avec toutes ces marches qu’elle montait et descendait dans la journée, elle pouvait garder la forme !

La jolie brune au bout de trois minutes de pauses – à croire que sa vie n’était rien d’autre qu’une suite de minutes, secondes et autres babioles,basée essentiellement sur le temps, peut-être était-elle née dans une horlogerie ? Non elle savait que non.- se redressa, décidée à faire une virée dans les cuisines. Oui, la pièce était interdite aux élèves normalement, mais rien ne l’empêchait d’y faire une ronde n’est-ce pas ? La russe prit un passage secret, plus rapide, et arriva face au tableau représentant une pomme. Le tableau pivota et elle aperçut une rangée de nains de jardins… Oups non, des elfes de maison, ce n’était pas vraiment différents mais bon, évitons tout lapsus.


« Vous avez rien à faire vous ? Allé on se bouge un peu ici… »

Les elfes, la regardèrent étonnés, puis au bout d’un long moment d’intenses réflexions – pauvres nains, elfes, que c’est dur d’établir la connexion là haut – tous se mirent à ses pieds :

« Bonjour Miss, bienvenue Miss, vous désirez quelque chose ? »

Dawn posa son regard sur la silhouette assise, c’était quoi ça encore ? Pas un elfe, c’était sûr. Esquissant un sourire mauvais, elle dit d’une voix froide :

« L’accès aux cuisines est interdit aux élè… Davison ? Ah c’est toi ! J’ai rien di. »

Dawn vint s’asseoir face à sa camarade, tandis que les elfes la suivaient partout, agacée elle dit d’un ton froid :

« Je vous conseille de respecter les distances de sécurité, à moins que vous ne teniez à vous faire écraser. »

Dawn posa sa main contre sa paume de main, son coude reposant sur la table, elle était fatiguée, mais fatiguée. Et sa tête qui tournait de plus en plus vite… Elle resta ainsi un moment, puis sans lever les yeux :

« Je veux un verre d’eau et une pomme. »

Les elfes s’exécutèrent, lui apportant le tout. Elle les prit sans leur accorder le moindre regard, croqua dans sa pomme à son tour et posa ses yeux de glaces sur sa cadette :

« Binns a abusé, j’ai cru que j’allais faire exploser cette sale lionne, Kortigas… tssss quelle focus alors ! Mais elle paie rien pour attendre, Rogue va la tuer sur place, je ne m’inquiète pas pour ça. Vingt points ! Non mais sérieux Binns il a de la m****e dans les yeux. Bref, sur le coup je peux dire que Sinistra m’a limite sauvée… A moins qu’elle n’est sauvée Kortigas ? Pas trop dur la fin du cours au fait ? »

La sorcière n’avait pas besoin de se présenter, s’étant déjà présentée au début de l’année face aux élèves, de plus, on la connaissait de réputation, ne serait ce que pour le quidditch, inutile de demander à la demoiselle son identité non plus, puisqu’elle était de serpentard et que la russe aimait connaître tous les élèves de sa maison sans exception. De plus, c’était sans compter le fait que Davison, Elyzabeth de son prénom, s’était présentée aux sélection de l’équipe des verts et argents. Dawn mordit une nouvelle fois dans le fruit, elle commençait à se sentir mieux, mais tous ces regards braqués sur elle la stressaient, encore son agoraphobie qui faisait des siennes…

[666 mots Twisted Evil ]

Comptabilisé
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




Descente entre deux cours [Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Descente entre deux cours [Terminé]   Descente entre deux cours [Terminé] EmptyVen 6 Juil - 1:13

[hj : note que j’ai tenu un paragraphe en parlant uniquement d’une pomme… :p]

Ely était détendue, bien plus que d’habitude, bien qu’aucun changement dans son attitude ne l’indique. Ses yeux étaient toujours glacés et froid comme de la neige et son expression de princesse indignée empreignait toujours son visage délicat ; ce qui prouvait bien, même si elle ne devait de compte à personne, qu’elle ne prenait pas cette air hautain dans le but d’attirer l‘attention sur elle. Les petits elfes stupides la regardait toujours de leurs grands yeux liquides, un air beat envahissant leurs visages déformés. Ils étaient de nouveau une vingtaine à s’être agglutinés en une masse informe de minuscule créature ignoble, grouillant comme une fourmilière, semblant hypnotisés par la bouche de Ely qui croquait avec délice dans sa pomme. Cette pomme, d’ailleurs, et bizarrement, lui semblait la meilleure qu’elle ait jamais mangée. Pourtant, cela n’avait rien à voir avec celles que Ely mangeait dans son enfance mais elle avait tellement faim…c’en était affolant. Cette pomme, bien que pas spécialement exceptionnelle lui semblait plus juteuse qu’aucune autre, délicieusement croquante et acidulée juste comme il le fallait. Elle posa un regard sur cette pomme bénite à moitié entamée pour pouvoir admirer sa couleur rouge sang, créant ainsi un joli contraste avec son intérieur blanc et la peau pâle de Ely. Celle-ci, d’ailleurs, secoua imperceptiblement la tête et revint sur terre, se rendant compte avec désolation que le rouge de la pomme, qu’elle avait crut scintillant ; était en fait terne et que sa chair, qu’elle s’était imaginée avec utopie croquante était en fait un brin farineuse. Ely fit une moue boudeuse avant de reprendre un peu de sa dignité habituelle, consciente que si quelqu’un l’observait, sa réputation, bien qu’elle ne fut encore pas très connue à Poudlard, en prendrait un sérieux coup. En effet, une Serpentarde hautaine au port de princesse en train de fantasmer sur la couleur d’une pomme faisait un très bon sujet de dérision et de potins disgracieux lorsqu’on savait se servir de l’info… Reprenant sans même s’en rendre compte son air agacé, elle posa un regard accusateur et assassin sur les espèces de troll miniatures qui l’observait en couinant. Ces petites bêtes ignares avaient sûrement dues traduire son regard déçu en une marque de désapprobation, et un elfe particulièrement repoussant se tenait devant elle, ses grands yeux suppliants levés vers son visage, un immense plateau couleur argent tenant en équilibre sur ses mains griffues, et sur lequel, minuscule grain de poussière lumineux au milieu du plateau se tenait….une pomme. Ely posa un regard qui en disait long sur son désir de voir mourir la créature sur place sur celle-ci et, voyant qu’elle ne comprenait pas, elle s’en retourna à sa fameuse pomme du début, se disant avec agacement qu’il ne valait même pas la peine qu’elle gaspille sa précieuse salive.

Ely était toujours occupée à mâcher consciencieusement sa pomme et lorsqu’elle entendit, ou plutôt sentit que la porte donnant accès aux cuisines tournait doucement sur ses gonds, elle ne se donna même pas la peine de lever la tête. A par si c’était un préfet, et encore, elle ne risquait pas grand chose puisque les profs étaient tous en cour à cette heure de la journée. Et si le malheureux élève qui venait d’entrer se permettait seulement de l’approcher, il ne comprendrait pas son malheur. Elle entendit soudain s’élever une voix douce quoique légèrement rauque et qui s’exprimait d’un ton sardonique pour lui faire remarquer qu’elle n’avait pas à se trouve ici. Ely ne levait toujours pas la tête et répondait presque en échos à la voix :

*Ne me parle pas sur ce ton, je suis plus forte que toi à ce petit jeu…*

Elle releva la tête en un sourire ironique pendant que son interlocutrice, et Ely se rendit compte que c’était en l’occurrence miss Kostovak, sa préfète se rattrapait ou plutôt, se rendait compte que l’élève à qui elle parlait était premièrement de sa maison, deuxièmement qu’elle ne se laisserait pas virer aussi facilement. Une ombre de sourire à l’intention de la nouvelle arrivante éclaira le visage de Ely et la suivit du regard tandis qu’elle venait s’asseoir face à elle. Elle écouta sans un mot Dawn réclamer ou plutôt, exiger une pomme et un verre d’eau et congédier sans plus attendre et sans prendre de gants les trolls miniatures qui la collaient comme ils avaient eu l’intrépidité ou plutôt, l ‘idiotie de le faire avec Ely. Se remémorant inutilement ces moments, elle se sentit soudain observée et posa elle aussi son regard froid sur sa préfète. Bien que les deux protagonistes soient de marbre et froides comme de la glace, Ely ne sentait aucune animosité et elle savait que c’était là le comportement habituel de tout vert et argent qui se respecte, en gros, ne donnons pas sa confiance à qui veut, même si il fait partie de la même maison. Elle faillit lâcher un petit rire devant le coup de gueule de Dawn ; effectivement, Ely avait rarement eu l’occasion de voir un Serpentard craquer comme était en train de le faire Dawn, et s’y attendait encore moins avec celle-ci. Cependant, cela ne la gênât pas plus que cela et n’affectât pas le jugement qu’elle avait de Dawn. Effectivement, même si elle ne la connaissait pas, ce n’était sûrement pas pour rien qu’elle était préfète et capitaine de l’équipe de quidditch. De plus, même si Ely n’aimait se fier qu’à son propre jugement, elle avait eu mainte fois l’occasion de le faire, ne serait-ce qu’en cours d’histoire de la magie. Elle répondit donc sur un ton neutre, où une froideur toujours palpable était cette fois pimentée par une pointe d’amusement :


« Ouais, c’est vrai qu’il a dépassé les bornes…si il ne connaît même plus le règlement de son propre cour ce vieux fou…Quand à Kortigas….moi c’est plutôt cette lèche de Colls que j’ai retenue….Mais bon, après tout, j’ai réussi à faire regagner 10 points à notre maison et, comme tu l’as si bien dit, au prochain cour de Rogue, chaque maison va en perdre au moins le triple… »

Elle fit une petite pause ; elle n’avait pas l’habitude de parler autant et cela se voyait. Cependant elle continua :

« Ouaip, cette fin de cours n’était pas si mal…à part un blaireaux qui se prenait pour le centre du monde alors qu’il n’a même pas ouvert la bouche….Ca va ?? »

Elle avait demandé ça sur le même ton neutre que le reste de sa phrase. Non qu’elle s’inquiétât de la santé de son interlocutrice, elle en était encore loin car elle ne s’inquiétait que de celle de ses rares amis mais elle n’avait tout simplement pas envie de voir sa préfète s’évanouir sous ses yeux.


[1115 mots sans le hj Twisted Evil Twisted Evil ]


Comptabilisé
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




Descente entre deux cours [Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Descente entre deux cours [Terminé]   Descente entre deux cours [Terminé] EmptyVen 6 Juil - 19:04

[Lool les pommes inspirent ^_^]

Les elfes avaient visiblement compris ce que la jeune fille leur avait di. Peut-être était-elle un peu brutale avec ces pauvres petits êtres ? Mais au fond elle n’avait pas le moindre regret, ils étaient pires que les moldus, tels de sals monstres, ils étaient répugnants, leur tête repoussante et leur allure pitoyable… Vraiment c’était risible. Leur accoutrement était sans doute la chose la plus idiote à noter. Ils étaient caché grâce à des taies d’oreillers, des couvres lits et tout autre bout de chiffon autre qu’un habit. Evidemment on ne donnait pas de vêtements à de pareils êtres, il ne manquait plus que ça ! Dawn murmura à leur vue :

« C’est vraiment dommage qu’ils se vêtissent avec ça… Ils pourraient faire un effort, je sais pas… Comme cacher leur face répugnante, ça rendrait service à l’humanité toute entière ! Même les moldus ne méritent pas de voir pareilles horreurs je pense… Quoique… tout bien réfléchi, ils sont au même niveau… Bien au-dessous de nous. »

Dawn hocha doucement la tête, son regard écoeuré quitta la masse grouillante qui se dispersait dans toute la pièce. Dans des coins sombres de la cuisine, des éclats indiquaient qu’un de ces êtres les fixaient, attendant un ordre, leur vie se résumait à ça, servir les êtres supérieurs qu’étaient les sorciers, et c’était bien normal après tout ! Bien qua dans sorcier on puisse définir plusieurs sortes de sorciers, établir une certaine hiérarchie… D’un côté nous avions les êtres les plus supérieurs de tous : les sangs purs, anciennes familles ou récentes, peu importait, mais du moment que leur sang avait quelque chose de pur c’était positif. Bien sûr, plus le sang était ancien, mieux c’était, mais la perfection en ce bas monde était bien passée, seuls quelques groupes résistaient, comme Dawn par exemple. Ensuite se trouvaient les sangs de bourbes, des gamins de moldus, qui n’avaient rien à faire ici. La magie n’était pas de leur monde et ils auraient mieux fait de ne jamais s’approcher des être parfaits qu’étaient les sorciers de sang pur. Puis les carcmol étaient à peu prêt à la même hauteur, même place dans la hiérarchie, en bas de l’échelle, car insulte pour les familles sorcières. Dawn aurait renié toute parenté avec un de ces êtres si elle en avait eu un dans sa famille, bien heureusement ce ne fut jamais le cas. Les cieux étaient de son côté.

Une gorgée d’eau raviva légèrement la jeune fille qui se sentait un peu fiévreuse, mais elle ne s’inquiétait pas plus que ça, des petits soucis de santé pouvaient arriver à n’importe qui après tout non ? Et puis elle devait bien avouer que ces temps ci elle était un peu à cran, organiser la relève pour le Quidditch, puis s’occuper des premières année, de vrais gamins ceux là ! Elle n’était pas du tout comme ça lorsqu’elle avait leur âge ! En tout cas elle en était persuadée. Et puis ce cours d’histoire avait augmenté sa tension d’un cran, ce prof, elle ne voulait même plus entendre parler de lui. Mais soit, la demoiselle commençait à se calmer, et ça lui convenait fort bien, elle devait lutter contre la pression, aussi forte soit-elle. En fait, elle se rappelait de son enfance, son passé de ballerine, le tract de la scène, les pas de danse à enchaîner, les sauts à ne pas rater, la musique à suivre sans la moindre erreur, cette perfection qui la suivait depuis le berceau. Depuis toujours on lui demandait d’être parfaite, belle mais pas trop attirante pour ne pas attirer trop de jalousies, une beauté froide s’était donc formée, repoussant toute tentative d’invasion, elle se devait aussi d’être intelligente sans trop en rajouter cependant. Elle avait pour obligation de ne jamais faire la moindre erreur, et elle s’efforçait donc depuis sa naissance de rester parfaite, sans le moindre défaut, mais au final, elle était devenue si glacée, et distante que cette éducation avait fini par être plutôt négative pour la jolie brune. Mais on ne pouvait plus trop changer les choses à présent, et cette pression resterait sans doute à jamais encrée en elle, comme si un poids sans nom restait accroché à ses épaules.


« De toute façon je ne crois pas qu’il connaisse grand-chose voies-tu ? Il est persuadé qu’il a raison et que nous sommes des incultes, mais en fait, celui qui est complètement perdu, c’est lui. Enfin bon, il a un diplôme depuis peut-être deux cent ans alors il devait savoir ce qu’il faisait au début… »

Dawn haussa les épaules, ce fantôme la gavait. Une petite leçon de la part du baron sanglant aurait pu le calmer un peu non ? Um… pas sûr, un professeur ne se laisserait pas avoir de la sorte… dommage.

« Colls ? Une petite serdaigle non ? Oh, personnellement elle ne m’a plus choquée que ça, en même temps je ne suis pas restée trois années lumières non plus, et je ne m’en plains pas. De toute façon les aigles ont tendance à se prendre la tête… Ils sont tellement sûrs d’eux, mais bon si ça leur fait tant plaisir qu’ils continuent donc ! Mais les lions… Eux ils méritent des leçons de vie. Qu’ils connaissent les bases de la vie en communauté déjà… Ils n’ont pas l’air de savoir que les cachots leur sont interdits quand on voit toutes ces troupes d’ahuries qui s’y promènent… »

La réponse de Davinson fit sourire la russe, quel était donc ce jaune et bronze ? Plusieurs pouvaient correspondre à cette description, mais la sorcière avait un penchant pour le préfet… Shinku, son ex d’ailleurs. Quelle blague, une chance que peu de personnes soient au courant de ce petit écart. Bien qu’à la base c’était pour faire souffrir le blaireau et sa femelle aigle, la bonde nommée Aelita ou miss-je-drague-tout-ce-qui-bouge. Mais même si ça partait de bonnes intentions, elle préférait ne aps trop se remémorer cette époque.

« Tu parles de Shinku ? »

Autant poser la question, après tout peut-être que certains Poufsouffles avaient perdu toutes notions de réalité avec les vacances et qu’il était à présent temps de les remettre à leur place, c'est-à-dire dans la benne à ordure.

« Oui oui, tout va bien. »

Dawn mentait peut-être un peu, mais elle n’allait aps raconté sa vie à cette fille qu’elle connaissait à peine. Damian était le seul à qui elle pouvait parler librement, même avec Isaac qu’elle affectionnait énormément, elle n’avait pas la même liberté d’action, de paroles. La jeune sorcière prit de nouveau un peu de pomme, oui tout allait bien mieux déjà. Sa tête faisait beaucoup moins des siennes. Et sa vue se stabilisait.

[1115 mots aussi sans le hj ^_^]


Comptabilisé
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




Descente entre deux cours [Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Descente entre deux cours [Terminé]   Descente entre deux cours [Terminé] EmptyDim 8 Juil - 14:13

Ely ne disait rien, pour changer. Bien qu’elle ne soit en aucun cas timide ou qu’elle eut peur de ce que les gens allaient penser de ce qu’elle allait dire, elle n’aimait pas particulièrement parler. Même quand elle était en compagnie des gens de sa maison, elle avait du mal à s’exprimer. Elle aimait la solitude et cela se ressentait dans son attitude et expressions qu’elle employait. Cependant, elle se dit qu’elle devait faire un effort, ne serait-ce que pour les personnes de sa maison qui en valaient la peine et elle pensait que Dawn entrait sans problème dans cette catégorie. Ely savait que sa préfète était une sang pur et que, si ce n’était pas le cas, elle s’évertuerait à nier ou du moins, à cacher, tout lien existant avec une personne de sa famille qui ne l’était pas. En fait…Ely ne savait plus vraiment si elle pensait que Dawn ferait cela ou si elle était en train de retracer ce qu’elle ferait si jamais elle venait à découvrir qu’une personne de sa famille ou de son sang était un sang-mêlé ou pire, un moldu. Elle n’ était même pas sure d’arriver à gérer une si grande honte, à refouler sa répugnance, à contenir une colère qui la pousserait à tuer la vermine qui aurait sali son sang, avec, d’un autre côté, la dignité qu’il lui restait à garder et donc, à ne pas se charger personnellement d’éliminer la vermine qu’était les moldus. Pour ce qui était du moment, elle chassât ce cauchemar de sa tête car cela ne risquait tout simplement pas d’arriver. Bien que tous ces parents, proches ou beaucoup plus éloignés soient tous morts, elle les avaient tous connus au moins une fois. Elle les avaient tous méprisés, mis à part sa Mère et son cousin, pour leur manque d’ambition et certains, leur faiblesse mais elle les avaient tous connus. Tous étaient de sang pur et d’une noblesse élevée, qui avait garanti et garantissait toujours à Ely une sécurité au niveau financier, lui permettant même de vivre convenablement pendant les vacances et en attendant sa majorité…à laquelle elle hériterait d’ailleurs du manoir familial. Celui-ci était pour le moment entre les mains sûres et fiables du notaire qu’avaient engagés ses parents lorsqu’ils avaient sentit que les problèmes devenaient trop pesants. Ely secoua imperceptiblement la tête. Cela faisait maintenant quatre ans que tout cela avait eut lieu, et six que l’engrenage s’était mis en marche. Elle s’était ensuite efforcé de refouler tout sentiment de tristesse ou de désespoir, ce qui lui avait forgé ce caractère neutre, froid et distant. C’était assez bizarre que cela ait été dans cette cuisine, en mangeant une pomme sans goût et de petites créatures repoussantes piaillant sans discontinuer autour d’elle que tout cela soit remonté, à la vitesse de l’éclair, tous ces souvenirs qu’elle avait enfoui dans un coin reculé de son cerveau pour qu’il n’en ressortent jamais. Malheureusement, ils l’avaient faits aujourd’hui. Ely n’en laissât tout de même rien paraître ; bien sur que cela lui faisait du mal. Ceux qui pensaient que, parce que les Serpentards étaient justement dans cette maison et qu’ils étaient parfois, pour ne pas dire toujours hautain et suffisants, froid et neutre ils ne ressentaient rien…ces personnes là étaient tout simplement des imbéciles, des crétins profonds qui n’avaient pas encore quitté leur naïveté de gosses à papa pour entrer dans le monde des adultes et ses contraintes. Ce qu’ils ne comprenaient pas, c’est que toute personne humaine à un cœur, fusse-t-elle dans la maison des verts et argents. Ceux-ci pouvaient, comme tout le monde, ressentir une douleur morale, un désespoir profond….Cependant, il le cachait, tout simplement et apprenaient à contrôler peu à peu ces sentiments gênants en préservant la dignité que la vie avait eut la bonté de leur donner. Et peu à peu, bien qu’ils fussent parfois mal, ils arrivaient à ne plus sentir cette douleur ; c’était le cas d’Ely.

Elle en revint donc sans difficulté à Dawn, en train de vociférer sur les elfes de maison et cela fit apparaître une petite moue amusée sur le visage de Ely’, qui se força à dire quelque chose, non pour meubler un silence qui n’était que trop bénéfique mais tout simplement parce qu’elle s’était fait la promesse à peine cinq minutes auparavant de devenir plus sociable, au moins avec deux ou trois personnes de sa maison :


« Je pense au contraire que les moldu devraient voir cela. Ca leur enlèverait l’envie débiles qu’ils ont tous de vouloir croire à la magie. C’est insultant !! Tu t’imagines des moldus visitant l’école ?? Si ils voyaient ces petits êtres répugnant, ils comprendraient peut-être ce qui les attends si ils osent seulement mettre les pieds en territoire sorcier… »

Ely croqua une nouvelle fois dans sa pomme avant de demander, à l’image de la jeune fille se tenant en face d’elle quelques minutes plus tôt, une verre d’eau. L’elfe s’inclina, son nez ridiculement long s’écrasant sur le sol et Ely résista à l’envie qu’elle eut de lui dire d’essuyer sa morve avant qu’elle se lève et qu’il ait le malheur qu’elle glisse dedans. Mais cela fut fait sans qu’elle ait eut à prononcer un mot et elle ne fit plus attention au petites bêtes qui grouillaient naturellement dans les cuisines et attrapa son verre d’eau sans un regard…se dire que c’étaient ces espèces de créatures pas achevées qui préparaient tous les jours ce qu’elle mangeait la répugnait…ils avaient l’air tellement sales, tellement maladroit…Elle répondit ensuite à son interlocutrice :

« Peut-être bien…mais j’en doute. Ce vieux fou ne sait même pas clairement qu’il est mort alors…il n’a jamais du avoir toute sa tête. Je me demande même ce qu’il fait encore ici…Et non, je ne pensais pas à Shinku, même si lui aussi aurait pu correspondre…Je crois qu’il se nomme mister Summerby…il avait l’air tellement méprisant et avait l’air de préparer toutes les réponses dans sa tête mais de ne pas les donner…Mais ce n’était sûrement qu’une consistance qu’il se donnait…ça ne lui allait d’ailleurs pas du tout, c’en était presque pitoyable.»

Ely fut traversée d’une pensée plus vraie que nature, qui consistait à se dire que c’était affreux que les seuls êtres dignes d’un peu de respect et conservant encore leur dignité et leur sang-pur étaient, mis à part quelques rares exceptions, dans la meilleure maison qu’il soie, les verts et argents. Elle entendit miss Kostovak lui assurer d’une voix ferme qu’elle allait bien et Ely ne poussa pas le bouchon plus loin. Premièrement parce que ce n’était tout simplement pas ses affaires et que la santé d’une fille à sui elle parlait depuis, grand maximum, un quart d’heure ne l’intéressait pas et deuxièmement, parce qu’elle savait que quand on essayait de pousser les défenses que se construisait les personnes, on ne faisait que les renforcer d’avantages. Ensuite, et pour finir, elle savait que tout verts et argents qui se respectent ne raconte pas sa vie, ses problèmes et n’étale pas ses sentiments au premier venu, appartienne-t-il à sa maison….


[1173 mots]


"Comptabilisé"
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




Descente entre deux cours [Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Descente entre deux cours [Terminé]   Descente entre deux cours [Terminé] EmptyDim 8 Juil - 16:18

La remarque que fit la jeune serpentarde fit naître dans l’esprit de la russe quelques images tout à fait répugnantes. Des moldus à Poudlard ! Ce serait le comble du comble. Elle n’osait même pas imaginer ces êtres impurs, stupides se promener dans les couloirs, regarder les tableaux bouger avec des mines ahuries. Quelques infarctus de ci de là, sans oublier des évanouissements et quelques nausées. En fait ce serait presque amusant. On se croirait dans un zoo, sauf que là, les animaux seraient sous forme humaine… mais la sorcière était quand même soulagée, savoir que jamais des personnes moldus ne mettraient les pieds ici étaient vraiment d’un grand réconfort. C’est vrai, c’était une image terrible, déjà marcher sur un sol qui a été piétiné par un troupeau de sang de bourbe lui donnait la nausée alors là… C’était vraiment répugnant.

« Tu parles, ils sont tellement stupides qu’il serait capable de les trouver… fascinants. Les moldus sont les choses les plus idiotes que la terre n’ait jamais porté. »

Dire ça était tout de même un peu osé, surtout qu’en fin de compte, les sangs purs étaient tous à l’origine des enfants de moldus. Et oui, aussi difficile cela soit-il, les premiers êtres humains n’étaient pas sorciers, ils étaient sans pouvoirs, de simples moldus. Puis avec le temps, des pouvoirs avaient vu le jour, de ci de là. Etaient alors apparu les druides, seuls sorciers du village, parfois il s’agissait d’imposteurs… Puis dans les régions du sud les chamans, on voyait des grand prêtres, des mages, puis enfin le thermes le plus courant : les sorciers. Mais ce genre de petit détail était souvent ignoré par n’importe quel sorcier mettant en avant la pureté de son sang.

Dawn prit encore un peu de sa pomme, une petite bouchée. Elle aimait ce fruit sans plus. Pas désagréable, mais quand même un peu fade parfois. Elle en vint à se dire qu’en fin de compte, elle avait bien envie de fraise, mais elle n’était pas trop motivée pour en demander aux elfes, leur tête à elle seule l’exaspérait. Et puis elle n’aimait pas vraiment commence rune chose sans la terminer c’était comme ça, elle n’y pouvait rien. Quoique… Avec un peu de volonté elle aurait très certainement pu changer, mais n’y tenait pas vraiment…

Dawn posa sa pomme sur la table lorsqu’elle entendit la jeune fille lui parler de Summerby. C’était quoi ce délire au juste ? la sorcière fronça un sourcil, c’était inhabituel, presque surnaturel même. Etait-elle bien sûre du nom qu’elle venait de donner ? Summerby ? Autrement dit Alister, le blondinet avec une tête d’imbécile ? D’ailleurs qui dans cette maison n’avait pas une tête d’imbécile, ou plutôt, qui en dehors des Serpentards avait une tête digne de ce nom ? Pas grand monde…


« Summerby ? Etonnant… D’habitude il baisse les yeux dès qu’on le regarde. Il se serait remplumé pendant les vacances ? A surveiller… Ce serait mauvais qu’un imbécile comme lui se mette à la rébellion, qu’il reste donc dans le rang par Merlin ! »

*De toute façon il est et sera toujours pitoyable, c’est comme ça, certaine personne ont la classe dès la naissance, comme moi, d’autre l’ont plus tard, comme… je sais pas qui, et d’autre ne l’ont jamais eu et ne l’auront jamais, on n’y peut rien, c’est comme ça la génétique ! Et lui, il fait parti du troisième groupe, ce n’est pas sa faute s’il sera à jamais un ringard…*

Dawn bu une gorgée d’eau, c’était rafraîchissant tout de même. Le temps était assez lourd ces jours-ci, et la jeune fille craignait que cela perdure, un bon petit orage lui ferait le plus grand bien, mais il hésitait à éclater de toute évidence, et en attendant, l’atmosphère était humide, l’air chaud, c’était vraiment désagréable. Même courir devenait difficile, entretenir sa forme sous une telle température était très compliqué. La chaleur rendant l’effort plus fatiguant et faisant transpirer bien d’avantage qu’en temps normal.

Le regard de glace de la jeune préfète flotta dans la salle, le décor était assez basique, bien que la hauteur des meubles semble être dans les normes, chose assez étonnantes, puisque la cuisine n’était utilisée que par les elfes, pourquoi n’y avait-il pas des meubles plus petits ? Après tout, jamais ces créatures n’atteindraient le mètre quatre vingt ! Il fallait être réaliste…


[727 mots]


"Comptabilisé"
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




Descente entre deux cours [Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Descente entre deux cours [Terminé]   Descente entre deux cours [Terminé] EmptyDim 8 Juil - 18:00

Ely vit une moue de dégoût empreindre un instant seulement le visage de la jeune Russe. C’était un peu normal, en même temps, lorsque l’on pouvait s’imaginer des moldus foulant le sol de cette école. Ely n’ignorait pas qu’au départ, la sorcellerie n’existait pas et que c’était au début les druides et autres figures de la magie locales qui étaient les seuls représentant de ces pouvoirs. Mais cette époque était désormais révolue depuis de longs millénaire, et les sangs « purs » étaient apparus. Donc, pour elle, ce qu’il c’était passé il y avait près de deux mille ans si ce n’était plus, n’avait pas vraiment d’importance ; et puis, la plus grande part des choses se trouvaient dans l’attitude. Enfin bref… Ely ne savait pourquoi, mais elle commençait étrangement à être fatiguée. Pourtant, ce n’était que le milieu de la journée, et, bien qu’elle se soit levée très tôt ce matin, elle avait l’habitude de tenir un rythme soutenu, voir même épuisant parfois. Elle mis donc cela sur le compte du cours d’histoire de la magie et ne changea pas d’expression, de façon à ne pas laisser ne serait-ce qu’entrevoir qu’elle était fatiguée ; mais elle se surpris tout de même à rêver de son lit et de ses oreillers, de la fraîcheur paisible de son dortoir qui contrastait avec la chaleur, déjà accablante sans les fourneaux mais suffocante près des cheminées. La phrase que prononça Dawn concernant les moldus la tira de ses agréables pensées et elle approuva d’un signe de tête distant, en essayant de ne pas montrer qu’elle n’avait écouté que d’une oreille…bien qu’elle soit certaine que les dires sur les moldus, et venant de sa préfète, devaient être empreints d’une certaine véridicité. Elle posa ensuite les yeux sur le teint pâle de son interlocutrice et, voyant que ses yeux divaguaient comme elle quelques instants plus tôt, elle ne dit rien avant de passer au peigne fin et d’un regard glacial bien que légèrement voilé tout les mets se tenant visibles dans les cuisines. C’était assez impressionnants, il fallait l’avouer, bien qu’une armée de ces petites créatures devait certainement suffire pour faire tout cela. Lorsqu’elle reporta son regard vers la Russe, elle la trouva un sourcil froncé, semblant un peu étonnée par les dires de Ely. Cependant, elle même était sure de ce qu’elle venait d’affirmer. Elle ne connaissait pas ce Alister avant le cours d’Histoire de la Magie mais se trompait rarement sur les personnes ; cela pouvait bien sur faire parti d’une de ses rares fois mais elle en doutait. Sa préfète émit l’hypothèse qu’il s’était ragaillardit pendant ses vacances et Ely pensa qu’il était sage de se ranger à cette hypothèse. Les paroles de sa préfètes sur Alister et sur, en passant, les différents rangs dans le monde de la Sorcellerie firent sourire ou du moins, une mimique éclaira le visage de Ely. Le silence hantait maintenant les cuisines, mais les elfes ne semblaient toujours pas avoir compris que les deux jeunes filles voulaient un peu de tranquillité et s’affairaient de nouveau autour d’elles en une nuée bruyante. Après quelques mots lancés froidement et sèchement par Ely, il n’en restait, comme au début, q »une dizaine. Ely se tourna vers la préfète qui était aussi encore, pour le moment apparemment, capitaine de l’équipe de Quidditch de sa maison et lui demanda d’un ton neutre :

« Est-ce que les sélections pour l’équipe vont durer longtemps ?? »

Elle ne chercha pas à savoir pourquoi Dawn n’allait plus être capitaine dans peu de temps. Tout d’abord parce qu’elle était convaincue que la jeune préfète ne lui répondrait pas et ne partagerait pas avec elle les raisons de ce départ et ensuite parce qu’elle le saurait sûrement bien assez tôt. Tout d’abord parce qu’elle allait peut-être entrer dans l’équipe, bien que cela ne soit pas sur et ensuite parce que les bruits couraient vite, à Poudlard…

[651]


"Comptabilisé"
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




Descente entre deux cours [Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Descente entre deux cours [Terminé]   Descente entre deux cours [Terminé] EmptyDim 8 Juil - 19:42

Dawn, une fois le tour de la cuisine achevait, fini sa pomme. Une chance qu’elle ait eu une petite pomme, sinon elle en aurait eu pour encore un quart d’heure à cette vitesse ! La jeune fille passa en revue l’emploi du temps, chargé, elle devait bien l’avouer, de sa semaine en cours. Suivre les cours semblait être si évident que c’était inutile de le noter. Ensuite, elle devait passer au terrain pour voler un peu, elle le faisait les matins généralement de six heures à sept heures quand elle avait cours à huit heures, et plus tard ou plus longtemps si elle prenait les cours plus tard. Quelques rondes aux horaires fixées, d’ailleurs elle allait devoir passer à la salle des préfets pour jeter un coup d’oeil sur le planning… Un petit peu de jogging si elle avait le temps, puis de la musculation. Oui, elle devait continuer à s’entretenir. Bien sûr, elle allait baisser en niveau physique si on compare à son état actuel, puisqu’elle rentrait de vacances, vacances qui lui avaient servi à gagner en endurance et en force. De plus, elle avait quelques affaires personnelles à régler assez vite.

*Faut que je parle à Blaise… mais de préférence pas avec Drago, il va forcément en rajouter... Quoique la dernière fois s’était bien passée… Nous verrons.*

Bien sûr, si Dawn tenait absolument à être en tête à tête avec le beau métis, elle pouvait aussi demander à son frère de l’aider dans ce but là, mais après tout, elle préférait se débrouiller seule, non pas qu’elle n’ait pas confiance en son jumeau, bien au contraire, elle lui accordait toute sa confiance, sinon il n’aurait pas eu le post de Capitaine, ou plutôt pas de sa part. mais plutôt que la sorcière préférait ne pas trop l’impliquer dans ses histoires. Bien sûr, il savait déjà tout, mais tant qu’à faire, elle tenait à se débrouiller un peu. Et ne pourrait s’en prendre qu’à elle-même si elle échouait. Mais l’échec n’entrait pas dans son vocabulaire.

*Perséphone !*

Oui, voilà que tout à coup, la jeune fille pensait à son faucon, étant donné qu’elle avait un moment de libre, un instant de dressage ne pouvait faire de mal à la jeune femelle. Un coup d’œil à la pendule murale lui indiqua qu’elle avait encore environ quarante minutes. Ca suffisait pour déjà faire acte de présence, la demoiselle, préférait en effet passer assez de temps avec le jeune faucon, encore trop inexpérimenté, elle ne voulait pas qu’il cède à une quelconque tentation.

Dawn entendit la question de sa collègue et réfléchit un instant.


« Les sélections ? A dire vrai je n’en sais trop rien, c’est surtout mon frère qui s’en occupe. Donc pour le moment je ne sais pas s’il a retenu quelqu’un, mais les résultats ne devraient plus tarder on va arriver dans la période des matchs, et il va nous falloir une équipe solide. »

La jeune fille posa de nouveau ses yeux sur la pendule, elle devait aller voir Perséphone. Elle se tourna vers les elfes et leur demanda alors de quoi nourrir sa belle :

« Um vous avez des oiseaux morts ? Pas trop grands bien sûr… Ô et j’oubliais, deux trois campagnols aussi. »

Les elfes la regardèrent un moment étonnés, puis se mirent en mouvement, elle se moquait bien du pourquoi du comment ils avaient trouvé ce qu’elle leur demandait, mais le fait était qu’elle obtint trois campagnols ainsi que deux petits oiseaux, parfait. Elle les mis dans un torchon puis fit un nœud pour maintenir les cadavres des animaux dans le dit torchon. Elle posa ensuite son regard de glace sur sa camarade :

« Bien, je vais te laisser, j’ai encore plein de choses à faire… A bientôt, et qui sait, on se reverra peut-être dans l’équipe… »

Puis la russe se leva et prit son petit paquet, prête à faire un peu de dressage. Aujourd’hui, elle allait sans doute travailler le rappel, elle y était presque, quelques séances encore et Perséphone allait répondre à la perfection ! Il fallait bien avouer que la femelle était drôlement intelligente et comprenait tout très rapidement, bien que parfois têtue. Dawn obtenait toujours un résultat positif avec elle.

[704 mots]


Comptabilisé
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





Descente entre deux cours [Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Descente entre deux cours [Terminé]   Descente entre deux cours [Terminé] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Descente entre deux cours [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pique nique entre deux chemins...
» Discussion entre hommes [PV][TERMINÉ]
» Haânkhès Rhadamante - En Orient, tout ne peut être que clair entre deux êtres [Terminé]
» Myrielle perturbée par un entre deux
» Causette entre deux pages du roman qu'est la vie [PV Hayley York]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets clos année 4-
Sauter vers: