AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  




Partagez
 

 Des Nains et des Tartines

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Anonymous




Des Nains et des Tartines Empty
MessageSujet: Des Nains et des Tartines   Des Nains et des Tartines EmptyLun 9 Juil - 22:49

Diabalzane s'était promise un nombre de choses incroyable pour cette nouvelle année déjà un peu entamée, en tout cas la charge de travail qu'elle subissait était déjà bien grande. Les professeurs ne lésinaient pas sur la quantité mais demandait toujours un travail impeccable. Diab' avait vite écarté toutes ces idées idiotes d'adolescente puérile qui étaient "les adultes n'ont-ils jamais été jeunes ?!". Elle n'avait pas vraiment le besoin oppressant de s'amuser à tout prix pour vivre sa vie à fond, elle laissait ça aux moldus et à Potter.

En pensant à Potter, elle était contente de ne pas le croiser ce matin là, un matin sans Potter était un matin sans nuages même lorsque le temps était pourri. Elle descendait donc allègrement les grands escaliers pour se rendre dans la Grande Salle.

La table de Serpentard, couverte d'un petit déjeuner merveilleux, l'attendait, seule et abandonnée.


*Est-il si tôt? *

Elle n'avait pas de montre, elle en avait eu mais qu'elle importance ? Avec ou sans elle n'était jamais en retard. C'était une résolution qui datait du jour où une règle en fer s'était abattue cent fois sur ses doigts un jour où elle avait eu quelques minutes de retard à son cours de géométrie.

*Un truc de moldu la géométrie*

Tout dans la Grande Salle, une fois qu'elle fut assise, lui rappelait qu'il n'y avait rien de moldu ici sinon quelques élèves. Elle regarda avec une once de rêverie les hiboux qui s'engouffraient dans la grande salle voutée. Un beau hibou brun qui déposa devant elle la Gazette du Sorcier. Un abonnement de son grand père ? Ou peut-être de son frère ! La une parlait du Tournoi des Trois Sorciers. Ensuite il y avait une histoire de nain maléfique qui terrorisait une petite fille surdouée et très intelligente dans un comté inconnu. Lorsqu'on lui demandait son nom, il refusait de répondre, on l'avait donc appelé Personne. La petite fille était en soins intensifs après cette rencontre qui l'avait traumatisée et Personne séjournait en prison.

Diabalzane leva un sourcil, elle s'étonnait seulement d'avoir lu quelque chose d'aussi stupide.

*C'est bête un nain...*

Elle attrapa une tartine, délaissant son journal, et mordit à pleine dent dans cette delicieuse tartine, cette délicieuse journée.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




Des Nains et des Tartines Empty
MessageSujet: Re: Des Nains et des Tartines   Des Nains et des Tartines EmptyMar 10 Juil - 1:34

Ely glissa un pied hors de son lit et le froid l’assaillit aussitôt. Evidemment, il était clair qu’entre la douce chaleur de ses draps et le froid mordant du dortoir, il y avait une différence non négligeable…Elle finit donc de se mettre debout et se dirigea vers la salle de bain du dortoir, d’où elle était ressortie quelques minutes plus tard. Elle avait enfilée un pantalon confortable et un t-shirt ; il était encore très tôt, et seul quelques respirations calmes provenant de ses congénères de deuxième année répondirent au grincement exaspérant qu’exécutait ses pieds sur le plancher. Elle ouvrit doucement la porte et se glissa silencieusement dehors. Ses pas résonnaient dans les couloirs encore déserts du château et quelques minutes plus tard, elle était dehors. Le jour pointait à peine et le fraîcheur de la nuit accompagnée de la rosée toujours posée sur les feuilles mirent Ely’ de bonne humeur, ou du moins, d’une humeur moins massacrante que d’ordinaire. Elle qui n’aimait pas la chaleur, il faisait au dehors un temps plutôt mauvais qui n’allait sûrement pas tarder à se transformer en temps vraiment horrible. Mais ce n’était pour le moment pas le cas et Ely se mit à courir de son pas souple et élastique, déjà entraînée par beaucoup d’exercices physiques lorsqu’elle était encore petite. Beaucoup de personne l’ayant entendue dire cela aurait aussitôt riposté que c’était encore le cas, puisqu’elle n’était qu’en deuxième année…Cependant, Ely ne se considérait plus vraiment, pour na pas dire plus du tout, comme une enfant naïve et confiante, et la preuve en était qu’elle avait atterri dans la maison des verts et argents…Enfin bref. Toujours était-il qu’elle courait depuis maintenant environ cinq minutes et que sa silhouette élancée accélérait toujours plus la cadence. Elle aimait faire du sport, cela lui procurait une sensation de bien être, que beaucoup de personne prétendait arriver à ressentir rien qu’en parlant avec des personnes de confiance, mais que Ely’ n’arrivait à éprouver avec personne. Le sport, l’épuisement, l’exercice était des sentiments grisants…qu’elle n’arrivait à ressentir avec personne tout simplement peut-être parce qu’elle n’avait pas de personne de confiance. Mais là n’était pas la question en ce moment, et Ely refusait catégoriquement de se prendre la tête avec ses sentiments.

Sans même s’en rendre compte, elle se retrouva bientôt devant les portes imposantes masquant l’entrée du château et elle les poussa tant bien que mal. Elle refit le chemin qu’elle avait fait une demie-heure plus tôt et se retrouva bientôt dans le dortoir toujours paisible. Elle attrapa au vol ses habits de la journée, à savoir con uniforme et resta un instant à se dévisager dans la glace. Puis elle repartit en coup de vent, ayant au préalable jeter un coup d’œil au réveil ornant sa table de chevet : 6h30. Elle poussa un soupir, leva un sourcil et monta d’un pas élastique les escaliers menant des cachots au rez de chaussé, puis se dirigea vers la grande salle. Elle était déserte et cela convenait parfaitement à Ely qui s’approcha de la table des Serpentards… où se trouvait déjà une jeune fille. Ely la reconnue comme miss Södergren, qui était assez connue à Poudlard. Ely alla s’asseoir sur la banc opposé, en face de la jeune verte et agent et posa rapidement ses yeux toujours froids sur elle avant de lui lancer :


"Salut"

Elle reporta ensuite son regard sur les mets plutôt délicieux qui emplissaient la table et saisit un brownie. Ils étaient souvent délicieux…Déjà, les deux Serpentards ne se préoccupaient plus l’une de l’autre et Ely, bien que la question lui traversa la tête, ne chercha pas à savoir que faisait, à une heure aussi matinale, la jeune fille ici. Tout d’abord parce que cela ne la regardait pas, et ensuite car elle devait avoir, autant que Ely, besoin de calme…
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




Des Nains et des Tartines Empty
MessageSujet: Re: Des Nains et des Tartines   Des Nains et des Tartines EmptyMar 10 Juil - 13:11

Diabalzane ne supportait pas les petits. D'ailleurs elle ne supportait pas les nains qui terrorisaient les jeunes filles. Elle leva les yeux vers la jeune fille qui s'était installée en face d'elle et qui l'avait saluée poliment. La politesse, Diabalzane connaissait, c'était facile, elle regarda la Serpentard et hocha la tête pour seule réponse. Elle tendit la main vers la théière et se servit de l'eau chaude avant d'utiliser un sachet de thé à la framboise. Elle soupira longuement avant de porter le bol à ses lèvres. Il se passa quelques secondes de silence. Puis, dans son immense générosité, Diabalzane finit par prendre la parole.

-Je suis Diabalzane Södergren. Quatrième année.

Le fait de dire "Quatrième Année" lui rappela qu'elle faisait partie de la promotion "Potter et co.". Cette idée lui donna des frissons. Potter était devenu la nouvelle obsession de Diabalzane, elle ne pouvait plus le supporter, elle le détestait peut-être même encore plus que Drago Malefoy lui-même. Ce n'était pas de la haine pour les sujets sombres auxquels il était mêlé, non, Diabalzane se moquait de savoir qu'il avait le pouvoir d'éliminer le Seigneur des Ténèbres, de toute façon il n'y arriverait pas. Elle n'accordait aucune importance à la notoriété toujours grandissante du garçon, car il commençait à exaspérer d'autres élèves qu'uniquement ceux de Serpentard et elle ne l'enviait pas car elle-même avait une réputation plus intéressante. Non, elle détestait Harry Potter car il allait lui gâcher la vie, elle avait un horrible sentiment qu'elle ne voulait pas partager de peur de passer pour une idiote.

La fille en face d'elle avait une tête qui ne revenait pas à Diabalzane. Elle avait des yeux trop grands et trop sombres et une mine trop étonnée de tout naturellement. Elle était sans doute une bonne Serpentard, le Choixpeau ne se trompait jamais à quelques exceptions près ( Strue ) mais le physique de la deuxième année l'exaspérait. Elle n'était pas laide mais elle n'était pas très belle non plus, elle avait une trop grande bouche. Voilà, Diabalzane jugeait d'avance un physique qu'elle n'aimait pas pour l'associer à une personnalité qu'elle pensait déjà beaucoup trop mauvaise et emportée. Elle devait être arrogante et fière. Peut-être même avait-elle souvent l'affront de se glisser dans la peau d'une grande fille pédante. Diaab préféra se concentrer sur une nouvelle tartine qu'elle beurra et sur laquelle elle étala de la confiture.


*Elyzabeth Davinson.*

Anglaise, c'était assez classique. Davinson... Ce n'était pas un nom de grande famille de Sang Pur, Diabalzane en était sûre, elle les connaissait tous par coeur, d'ailleurs elle ne s'était entourée que de gens de cette espèce comme Parkinson, Malefoy, Kostovak, Goyle etc... Cela avait fait d'elle une jeune fille très appréciée dans son environnement Serpentardien et chez elle.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




Des Nains et des Tartines Empty
MessageSujet: Re: Des Nains et des Tartines   Des Nains et des Tartines EmptyMer 11 Juil - 22:01

Ely était tout entière plongée dans ses pensées, et celles-ci étaient d’ailleurs plutôt dirigées vers son petit déjeuner. Elle venait de courir de bon matin et elle avait faim, ce qui lui arrivait rarement. Elle attrapa le café et s’en versa un bol, ne s’arrêtant ni sur le thé ni sur le jus de citrouille, qu’elle détestait plus que tout. Elle sentait, ou peut-être le savait-elle parce que c’était normal vu la réputation de la jeune fille lui faisant face, que le feeling n’allait pas passer avec cette verte et argent. Etait-ce à cause de son nom pas vraiment prestigieux, de son âge, de son physique ou cela pouvait aussi provenir du simple fait que Ely lui ait adressé la parole dans un moment où la jeune fille n’avait pas envie d’être dérangée…au départ, les hommes étaient des primates, se fiant uniquement à leurs instincts primaires. Mais l’homme civilisé n’avait pas tellement perdu cette habitude non plus, bien que certains soient plus capables que d’autres de se contrôler. Mais tout cela était pour dire qu’on ne pouvait pas vraiment savoir ce qui se passait dans la tête de chaque personne et que, au moment présent, ce qui se passait dans celle de miss Södergren ne l’intéressait pas. Bien sur, elle préférait que les personnes de sa maison l’apprécie mais lorsque ce n’était pas le cas, elle ne cherchait pas vraiment à savoir pourquoi. De plus, étant donné ce qu’elle savait déjà sur son « interlocutrice », cela devait être plus à cause du nom porté par Ely que d’autre chose que, sans pour autant la dédaigner, elle ne devait pas accorder plus d’importance que cela à Ely. Et celle-ci se dit que c’était son problème ; après tout, Goyle, en étant un Sang Pur de famille réputée, était quand même un gorille écervelé au service de Malefoy…Enfin bref…Tout cela n’atteignait pas Ely car, tant que les gens qu’elle aimait ne pensait pas cela d’elle, elle ne rattachait pas vraiment d’importance au reste, fussent-ils réputés, influents et qu’ils côtoient la « crème » de la société de l’école. Ely leva la tête pour répondre à son tour à miss Södergren :

« Moi, c’est Elyzabeth Davinson. Deuxième année »

Une pensés ironique traversa la tête de Ely ; les deux jeunes filles savaient pertinemment qui elles étaient, question de principe puisqu’elles étaient dans la même maison mais, politesse oblige, elle devaient se présenter. La vie n’était de toute façon qu’une immense ironie, un mensonge qu’on commence à vous raconter dès tout petit. La vie était truffée de cela, de coups bas et d’hypocrisie, mais il fallait avancer avec, sans montrer ce que l’on ressentait et en se faisant respecter. Et ce n’était sûrement pas avec des personnes comme Diabalzane qu les choses allaient bouger.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




Des Nains et des Tartines Empty
MessageSujet: Re: Des Nains et des Tartines   Des Nains et des Tartines EmptyJeu 19 Juil - 13:17

[C'est très très court mais je ne suis pas du tout inspirée]

Diabalzane hocha la tête. Elle connaissait tous les noms de tous les élèves de Poudlard de la première à la quatrième année. Elle faisait très attention à tous les petits qui passaient sous le Choixpeau magique et deux fois plus pour ceux qui étaient admis à Serpentard. Elle ne se renseignait pas en revanche, elle ne faisait qu’émettre des hypothèses par rapport à ce qu’elle savait déjà et elle se trompait rarement. Sa mémoire avait en effet quelque chose d’exceptionnel mais elle ne s’en vantait pas. Elle se contenta de répondre :

-Je sais.

Elle se pencha un peu pour atteindre le jus de citrouille qu’elle avait toujours détesté malgré l’habitude qui aurait pu forger son goût. Elle ne supportait pas non plus la couleur de cette mixture et elle priait tous les matins pour que les elfes de maison qui bossaient sous le château choisissent un autre jus. C’était un peu ridicule, après tout, Diabalzane aurait très bien pu prendre de l’eau et ainsi se passer de ses vociférations intérieures. Mais en fait c’était le genre d’histoires pour lesquelles elle aimait se prendre la tête, faisant ainsi une montagne d’un jus de fruit, elle se prouvait que Poudlard était une école médiocre et mal dirigée. C’était comme cette histoire de nain, elle pensait que cela ne faisait que prouver une fois de plus que le Ministère de la Magie était peuplé d’incapables.

*Je trouverai peut-être à m’enfuir avec la délégation de Durmstrang*

Avoir la magie noire comme matière à part entière lui donnait envie et cela faisait longtemps qu'elle rêvait de découvrir les merveilleux paysages de Bulgarie qui, bien qu'étant un pays proche du sien, restait complètement inconnu pour la jeune Russe. Elle en venait presque à en vouloir à son grand-père qui avait fait pression pour qu'elle n'y aille pas, de peur qu'elle soit pervertie et plus mauvaise que jamais.

-Que penses-tu du Tournoi Des Trois Sorciers ?

Elle avait parlé sans crier gard et elle se décala un peu de la table pour se mettre bien à son aise afin d'observer sans souci les réactions de son interlocutrice.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





Des Nains et des Tartines Empty
MessageSujet: Re: Des Nains et des Tartines   Des Nains et des Tartines Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Des Nains et des Tartines
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Des Nains et des Tartines
» LES NAINS ! ( Jeu con )
» Galerie de Valhorn : Nains !
» Vous êtes indignes de vous réclamer nains, à présent donnez .. [Dun Eyr]
» [Nains] 750 pts pour GDA !!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets clos année 4-
Sauter vers: