AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  




Partagez
 

 Près du saule pleureur... [Pv Léa et Rawane]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Anonymous




Près du saule pleureur... [Pv Léa et Rawane] Empty
MessageSujet: Près du saule pleureur... [Pv Léa et Rawane]   Près du saule pleureur... [Pv Léa et Rawane] EmptyLun 16 Juil - 14:45

Une silhouette élancée s’avançait précipitamment dans le parc. Un sac en bandoulière à l’épaule, un livre dans sa main droite, Jonathan Harkin se dirigeait vers un saule pleureur qu’il avait repéré depuis sa première année ici et qui était devenu son lieu de prédilection. Il n’avait pas voulu retourner dans la grande salle ou la salle commune était de la pierre de lune et de quelques autres minéraux connus dans le monde de la très déplaisant et n’aurait servi à rien, à part lui faire faire un grand détour… Le jeune homme portait un jeans totalement délavé et une chemise blanche, agrémenté d’une cravate aux couleurs de Poufsouffle. Le livre qu’il tenait à la main parlait des propriétés sorcellerie. Jo’ l’avait emprunté à la bibliothèque pour pouvoir faire son devoir de potion pour Rogue pour ne pas être trop en retard… Selon Jo’, Severus Rogue était le pire professeur que Poudlard ai jamais connu. Il était cruel, vil, machiavélique, et empli de mauvaise foie. Dès qu’il le pouvait, il favoriser les Serpentards car il était le directeur de cette maison… D’ailleurs, tout le monde savait que lui ne convoitait qu’un seul poste qui était celui de professeur de Défense contre les Forces du Mal… Malheureusement pour lui, Dumbledore avait jugé bon de confier ce poste à quelqu’un d’autre pour la quatrième année de suite, privilégiant l’ancien Auror, Maugrey Fol Œil.

Quelques instants plus tard, Jo’ aperçut son arbre préféré à l’horizon et alors qu’il pressait le pas pour vite l’atteindre, il remarqua qu’une jeune fille aux cheveux roux foncés était assise à l’ombre de cet arbre, le nez plongé dans un livre, sûrement en train de réviser… Le Poufsouffle la connaissait de vue, il en était sur. Il l’avait déjà vu quelque part mais où, ça ne lui revenait pas encore… Décidant alors de s’approché d’elle et de lui demandé si il pouvait prendre place à ses côtés –c’était son arbre après tout-, le jeune homme se mit à avancer résolument vers le saule pleureur en question, essayant de se remémorer où il aurait pu voir cette jeune fille. Serait-ce une amie de sa sœur ? Pas à ce qu’il s’en souvienne… Oui mais qui était ce alors ? Le Poufsouffle continua alors d’avancer et lorsqu’il arriva près d’elle, détailla son visage… Le jeune Harkin se remémora alors l’avoir déjà rencontrer près de la Grande Salle, alors qu’il était en grande discussion avec sa jumelle, Rawane. La rousse avait alors parlé de Quidditch ou un truc du genre et sur le coup, Jonathan l’avait trouvé plutôt charmante… Mais depuis ce jour-là, il ne l’avait revu que dans les escaliers et n’avait jamais vraiment discuté avec elle, son emploi du temps étant trop chargé.

« Excuse moi… » Commença Jo’ prudemment. « Je me demandais si euh… Tu ne voudrais pas que je prenne place à tes côtés ? » Il se tût puis ajouta précipitamment. « Ne te méprend pas sur mes attentions, je ne suis pas là pour te dérangé bien que ce soit déjà fais mais j’ai l’habitude de passer ici et euh… J’aimerais bien y rester. » Conclut-il légèrement hésitant. Et oui, vous l’aurez deviner, Jo’ est un peu timide avec les filles…

[Priorité à Léa ^^]


Dernière édition par le Mar 24 Juil - 20:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




Près du saule pleureur... [Pv Léa et Rawane] Empty
MessageSujet: Re: Près du saule pleureur... [Pv Léa et Rawane]   Près du saule pleureur... [Pv Léa et Rawane] EmptyLun 16 Juil - 19:43

En ce début d’octobre, Léa appréciait s’installer sous le gros saule pleureur du parc. Celui-ci était situé un peu en hauteur donnant une superbe vue sur le lac de l’école. Le ciel n’arrivait pas à se décider entre le soleil et d’épais nuages gris chargés de pluie.

Appuyés contre le tronc, elle s’égara un instant dans ses pensées. Un mois de cours avait déjà filé, et elle se sentait toujours aussi seule. L’absence de celui pour qui son cœur battait – et oui, elle est encore éprise d’Olivier Dubois – se faisait fortement sentir. Ne parlons pas de Clément. Elle n’avait plus eu de nouvelles de lui depuis janvier, et fut encore moins incapable de lui en donner lorsqu’ils se sont rencontrés à la coupe du monde de Quidditch, alors qu’il était juste en face d’elle. La seule personne dont elle avait des nouvelles restait Jan Jensen, le jeune danois qu’elle accueillit pour la rencontre Irlande – Bulgarie.

Poussant un long soupir, elle se décida enfin à revoir ses cours. Elle commença par un petit récapitulatif de la matière vue au cours du professeur Binns. Ce dernier avait parlait du Tournoi des Trois sorciers. Un évènement très attendu de tout élève sorcier, mais il n’y avait pas de projet pour réorganiser une telle rencontre vu le danger qu’il contenait.

Levant un peu la tête de ces livres éparpillés autour d’elle, elle aperçut un jeune arriver dans sa direction. Il était encore loin donc rien ne disait qu’il allait venir squatter le saule pleureur. Elle se remit à lire quelques lignes de métamorphose mais le garçon eut soudainement plus d’intérêt que le cours de la vielle McGonagal. Grand, svelte, et une démarche intéressante, il s’était rapproché de quelques pas. Ses traits ne lui étaient pas inconnus, et après quelques fouilles dans sa tête, elle reconnut le jumeau de Rawane. *Comment il s’appelle encore ?* se demanda-t-elle en regardant les lettres du bouquin, ignorant bien les mots qu’ils représentaient. La présence de l’élève avait à présent toute l’attention de Léa.

Quelques secondes suffirent pour qu’elle ne le voie pas se venir se tenir près d’elle. Il fallut un ‘excuse-moi’ de sa part pour que Léa se rende compte qu’elle n’était plus seule. *Zut…* pensa-t-elle en baissant le livre pour le regarder. Jamais elle ne l’avait vu d’aussi prêt, ignorant qu’il était si grand. Que lui voulait-il au fait ? Elle l’apprit très vite. Le jumeau Harkin voulait squatter le saule – SON saule pleureur - . C’était culoté de lui demander ça, puis l’arbre était assez large pour qu’il s’installe ailleurs, de préférence là où elle ne pourrait être dérangée. Elle aurait bien aimé le remballer, mais ce n’était plus dans sa nature, puis quelque chose l’amena à dire « L’arbre est assez grand pour deux, installe-toi ! » sourit-elle en l’invitant d’un geste de la main.

Il avait l’air sympa. Pourquoi Rawane ne parlait-elle pas plus de lui ? Peut-être parque la rouquine ne parlait pas avec la jeune fille. Elles s’en tenaient à se saluer, ou à échanger quelques avis sur les cours quand les aînés venaient en aide aux plus jeunes. Pour ne pas dire de bêtises, la jeune fille voulait s’assurer de quelques choses : « Tu es le jumeau de Rawane n’est-ce pas ? … Jo je crois. », elle ferma son livre délicatement.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




Près du saule pleureur... [Pv Léa et Rawane] Empty
MessageSujet: Re: Près du saule pleureur... [Pv Léa et Rawane]   Près du saule pleureur... [Pv Léa et Rawane] EmptyMar 17 Juil - 12:55

Jonathan restait debout, droit comme une planche, attendant la réponse de la demoiselle. Il était extrêmement timide et ne semblait pas vraiment capable de tenir une seule conversation avec tout individu de la gente féminine… De la sueur perla à son front tandis que ses mains moites tenaient à peine le lourd sac qu’il avait sur l’épaule. La rousse qui se tenait devant lui avait à peine levé la tête vers lui, ce qui le fit légèrement rougir. Elle sembla hésiter quelques instants avant d’accepter sa proposition. En fait, Jo’ se dit que peut-être, c’était son saule à elle et qu’il devrait aller voir plus loin pour ne pas la déranger. Au premiers abords, la demoiselle semblait dans ses songes, elle avait l’air de beaucoup réfléchir, peut-être pesant le pour et le contre de ce qu’engendrerait sa réponse pour Jo’. Si elle disait oui, Jo’ allait peut-être s’asseoir et lui casser les oreilles, l’empêchant de finir ainsi ce qu’elle faisait. Si elle disait non, elle enverrait Jo’ promené un peu plus loin et donnerait peut-être une mauvaise image d’elle au jeune homme. Mais Jonathan n’était pas vraiment du genre à juger les personnes selon les réponses qu’elles pouvaient accorder ou non… Cependant, à sa grande surprise, la rouquine lui accorda une réponse favorable après l’avoir bien jaugé du regard. Le jeune homme marmonna alors un vague « Merci » puis s’installa à l’ombre, sous le saule. Il avait pris ses distances avec la fille, tout en espérant qu’elle ne lui parle pas. Pourquoi donc ? Tout simplement parce qu’il ne réussirait pas à fournir une seule bonne réponse sans bégayer ou hésiter, ce qui le rendait mal à l’aise. D’ailleurs, les seules filles avec qui Jo’ n’éprouvait pas ce malaise était sa sœur jumelle et ses meilleures amies…

Jonathan, une fois assis, prit son sac et en sortit deux livres, l’un traitant de la métamorphose, l’autre des sortilèges et enfin un petit cahier tout racorni. Il regarda alors celui-ci pendant un moment, légèrement hésitant, puis finit par ranger le livre qu’il avait emprunté à la bibliothèque dans son sac, avec ses deux autres livres. Le Poufsouffle ne garda que le petit cahier racorni qu’il ouvrit à une page où plusieurs notes musicales étaient écrites rapidement… Ici et là quelques ratures venaient bouclés la petite page qui semblait très brouillon. Bien qu’en première intention, Jo’ était venu pour étudier sur son devoir de potion, il avait décidé à présent de rédiger un morceau de musique. L’endroit était calme et l’inspirait beaucoup. Le jeune homme sortit alors une plume et commença à écrire, sa main agile allant d’un bout à l’autre du papier, barrant de ci et de là des fausses notes. De temps en temps, il s’arrêtait et regardait le ciel tout en suçant l’extrémité de sa plume, profitant du beau temps… Le jeune homme avait totalement oublié la présence de la jeune fille et lorsqu’il l’entendit parler, sursauta légèrement. Elle venait de lui demander si il était le jumeau de Rawane, ce qui était effectivement vrai. Il était étonné mais il le fut encore plus lorsque celle-ci l’appela par son surnom. Jonathan se demanda bien où elle avait bien pu pêcher ces informations mais pour l’instant, il fallait répondre avant tout…

« Hein… Euh, oui… C’est bien moi le jumeau de Rawane… » Dit Jo’ timidement, sans même la regarder. « Je… Euh… Suis Jonathan Harkin... mais tu peux m’appeler Jo’ » Ajouta le jeune homme en murmurant. Il essaya alors de lui demandé qui elle était en retour mais aucun son ne sorti de sa bouche. Le Poufsouffle reprit alors l’écriture de ses notes musicales, ses joues légèrement rouges…


Dernière édition par le Jeu 19 Juil - 0:36, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




Près du saule pleureur... [Pv Léa et Rawane] Empty
MessageSujet: Re: Près du saule pleureur... [Pv Léa et Rawane]   Près du saule pleureur... [Pv Léa et Rawane] EmptyMar 17 Juil - 14:29

La présence de Jonathan empêchait la jeune fille de se concentrer sur ses cours. Après tout, cela faisait déjà deux bonnes heures qu'elle révisait, il était donc temps de passer à autre chose. Ne voulant pas déranger le jeune homme, elle sortit de son sac Quidditch magasine. Non, après tout, il était temps de passer à un autre magasine et elle opta pour quelques articles musicaux parlant de ses groupes préférés.

Dans son coin, elle aperçut le jumeau Harkin sortir des livres de cours mais les rangea. Il devait certainement chercher le petit cahier qu'il garda. A l'aide de la plume, il se mit à écrire. Quoi ça elle l'ignorait ! Mais ce qu'elle savait ce qu'il avait ignoré ses paroles. Pourquoi il ne répondait pas ? Il mit un certain temps avant de se rendre compte que l'irlandaise lui posa une question. Une fois qu'elle eut confirmation et qu'elle en sut un peu plus sur son prénom, elle lui fit un remarque: "On ne dit pas 'hein', on dit 'pardon' !"

Un peu contrariée qu'il ne lui demande pas son prénom, elle fourra son nez dans le mensuel et s'intéressa à l'interview du chanteur Bono, membre du célèbre groupe irlandais U2. Celui parlait de son implication dans les œuvres caritatives, et aussi de la sortie de la cassette ZooTV live in Sydney enregistrée en novembre 1993. Léa souhaitait assister à l'un de leur concert une fois plus grande, ce groupe était si magique à ses yeux.

Par-dessus la photo du chanteur, elle observa le jeune sorcier. Claquant son livre sur ses genoux, elle lui dit sur un ton un peu piquant: "Si ça peut t'intéresser, je m'appelle Léa !". Elle ne voulait pas être désagréable, et encore moins le faire fuir. Le fait de ne pas être remarquée plus que ça l'ennuyait fortement. Peut-être qu'une rumeur courrait sur elle, et de ce fait, il ne voulait pas lui faire la conversation. Non ? Rangeons le côté parano un instant. "Hum... excuse-moi, je ne voulais pas être désagréable." annonça-t-elle pour s'excuser.

Le pire, c'est qu'il n'avait même pas levé les yeux vers elle. Avait-elle un furoncle sur le visage ? Aussi vite, elle passa le doigt sur son nez. Rien ! Sur ses joues, son front. Rien ! Etrange. Ne cherchant plus à établir le moindre contact avec le gars, elle reprit son magasine à la page abandonnée et continua sa lecture.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




Près du saule pleureur... [Pv Léa et Rawane] Empty
MessageSujet: Re: Près du saule pleureur... [Pv Léa et Rawane]   Près du saule pleureur... [Pv Léa et Rawane] EmptyMer 18 Juil - 14:18

C'était un jour de septembre particulièrement .. normal. Excepté le fait que ce jour soit un dimanche, nom bien connu pour être les 24 heures de repos des jeunes étudiants de Poudlard. Cependant, pas question pour Rawane de passer son temps à ne rien faire. Aussi avait-elle décidé de joindre l'utile à l'agréable en amenant son sac de cours avec elle dans le parc. Le temps n'allait pas tarder à se dégrader, la jeune fille savait qu'il lui fallait profiter des derniers rayons de soleil maintenant ou jamais. Ainsi Rawane se retrouva dans le parc avec son sac de cours sur le dos, cherchant un endroit où étudier, lire voir même écrire en paix. Elle aperçu un arbre bien situé et s'y dirigea .. avant d'apercevoir un groupe de première années qui jouait à.. touche touche? Non,.. elle devait avoir des hallucinations. Même en première année on ne jouait plus à ça. Elle voulut voir ça de plus près mais croisa le regard d'un des membre de cette joyeuse compagnie et préféra s'éloigner avant qu'on ne lui propose de se joindre à eux.
Elle continua son petit bout de chemin dans les plus trop vertes pelouses du parc à la recherche du coin idéal.

Elle vit soudainement une silouhette familière sous le saule pleureur. Mais,.. en y regardant mieux, il y avait deux personnes sous ce saule. La première était son frère Jo, la deuxième n'était pas inconnue à la fillette bien qu'elle n'eut su dire à qui elle appartenait. Rawane les observa quelques temps en détaillant la seconde sans arriver à mettre un nom dessus, bien qu'elle lui restait étrangement familière. Se rappelant d'une question qu'elle devait poser à Jo, elle se dirigea vers le saule. Bon, il y avait sans doute là une part de curiosité vis à vis de l'identité de la deuxième personne assise sous l'arbre mais gardons ça pour nous, voulez-vous? La question en question.. -Dieu, ce que je parle bien- Reprenons.. la question dont je parlais ci-dessus était devenue fréquente. Rawane voulait simplement savoir si le Poufsouffle avait aperçu son chat nain adoré mais pour le moins fugueur. Chaussette -ce nom mes amis, ce nom..- s'était en effet payé une nouvelle escapade. À croire qu'il appréciait voir sa maîtresse se faire du soucis pour lui.

-*De toutes façons ce n'est pas nourriture qu'il manquera mais il est quand même plus rassurant de savoir où il est.*

Pourquoi ne manquerait-il pas de nourriture? Tout bonnement parce que, allez savoir pourquoi, cet idiot de chat avait la cote à Poudlard. Allez comprendre pourquoi les élèves le nourrissait en cachette avec des restes de leur dîner ou des provisions "empruntées" en cuisine. De plus, ce matou était un très bon chasseur.. de bonbons. Il avait un don pour sentir les friandises que les élèves transportaient dans leurs poches. Il faut croire que tout le monde peut se dégrader au contact de Rawane. Bref, quelque soit l'endroit où il se cachait, il mangerait à sa faim à condition qu'il trouve quelques élèves bienfaisant envers les animaux évadés.

La jeune préfète arriva devant le saule pleureur sur ces dernières pensées. Son regard alla directement à la silouhette qu'elle avait aperçue de loin et qui n'était plus une silouhette mais un visage qui la regardait d'en bas - bien que Rawane soit plus petite mais il se trouvait qu'elle était debout tandis que l'ex silouhette était assise à ses pieds. L'aigle avait tout de suite -ou presque- reconnu Léa O'Gara jeune Serdaigle de quatrième année ainsi que pour le moins talentueuse. Et ce, dans toutes sortes de domaines. Le sport comme les cours. Elle avait aussi un goût sûr en matière de musique. Bref, c'était une personne que Rawane aimait beaucoup.. de loin. Il est vrai qu'elles ne s'étaient pas beaucoup parlé malgré ces trois années de vie presque commune dans la tour de Aigles.

-"Bonjour.. Je ne vous dérange pas j'espère. Herm. Je suis Rawane Harkin, autrement dit, la soeur du garçon qui écrit de la musique et qui est assis ici dans l'herbe."

Bien entendu, ces présentations étaient adressées à Léa. Rawane ne s'attendait pas à ce que Jonathan ne se souvienne pas d'elle. Elle enchaîna.

-"Tu es Léa .. O'Gara.. c'est ça?"

À vrai dire, Rawane en était pratiquement sûre mais elle préférait le lui présenter comme ça que de lui demander qui elle était ce qui lui paraissait assez impoli étant donné qu'elles se croisaient depuis maintenant trois années scolaires.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




Près du saule pleureur... [Pv Léa et Rawane] Empty
MessageSujet: Re: Près du saule pleureur... [Pv Léa et Rawane]   Près du saule pleureur... [Pv Léa et Rawane] EmptyJeu 19 Juil - 2:03

Jonathan, toujours assis à l’ombre, semblait de plus en plus absorber par les notes de musique qu’il griffonnait sur son cahier. Le jeune homme entendait le bruit d’une guitare qui résonnait, bien qu’inexistante. Cette guitare, c’était la sienne et il se rappelait exactement de chaque son qu’elle faisait lorsqu’il jouait une note dessus. Grâce à cela, le Poufsouffle pouvait composer toute une mélodie sans avoir besoin de prendre sa guitare à chaque note pour rejouer le morceau depuis le début afin de s’assurer que le rythme allait bien… Cette maîtrise, seul les très bons guitaristes l’avaient selon son professeur particulier ! Et rien que pour cela, Jo’ était fier de lui ! Continuant alors son passe-temps, il ne fit pas attention a ce que faisait la jeune fille près de lui ou alors que vaguement, sentant de l’agitation près de lui. Mais lorsqu’elle lui fit une remarque assez désagréable, bien que par politesse on disait ‘pardon’ à la place de ‘hein’, Jonathan leva alors la tête vers le ciel et soupira un bon coup avant de reprendre où il en était. Certes, c’était très impoli de sa part mais que faire à part cela, surtout lorsqu’on ne savait pas parler aux filles ?

Ce manège dura ainsi pendant quelques instants… Le Poufsouffle sentait bien évidemment la frustration de la Serdaigle mais ne faisait rien pour l’apaiser, bien au contraire. D’ailleurs, Jo’ ne répondit pas lorsque la demoiselle lui avait dit sur un ton plutôt piquant que si ça l’intéressait, elle s’appelait Léa. Jolie prénom pour une si jolie jeune femme mais malheureusement, le frère de Rawane était beaucoup trop timide pour tenter toute approche vers la rousse et l’idée de lui parler était à exclure totalement. Mais lorsqu’elle celle-ci s’excusa, Jonathan ne pouvait continué de rester de marbre ainsi car cela ne serait certainement pas dans ses habitudes et dans son caractère. S’armant alors de tout le courage qu’il put, le jeune homme laissa tomber son cahier de musique à côté de lui et tourna la tête après un moment d’hésitation. Elle était en train de lire, certes, mais le Jo’ décida quand même de répondre…

« Ah… Euh, Léa. » Dit-il timidement. « J’accepte tes excuses et euh… Je te présente les miennes aussi parce que… Euh… Je n’ai pas vraiment été sympathique et … Enfin bref, je m’excuse ! » Conclu le jeune garçon en rougissant de plus belle et en reportant son attention sur son petit cahier fétiche.

Il se remit donc à l’écriture mais cette fois-ci c’est un début de parole qu’il commença à griffonner, afin que ça aille avec le rythme lent de la musique qu’il avait composée. Cependant, à peine avait-il fait quelques lignes qu’une voix familière se fit entendre. Oui, c’était bel et bien la voix de Rawane, la jumelle de Jonathan. Celui-ci leva alors les yeux vers elle et se dessina alors un sourire complice sur le visage du jeune homme. La Serdaigle n’avait pas bien l’habitude de suivre son frère mais si elle le cherchait c’était sûrement pour lui posait encore des questions sur ses études ou encore sur Chaussette, le chat de Rawane qui fuguait dès qu’il le pouvait. Jonathan répondit alors à la question de sa sœur, devançant Léa.

« Non tu ne nous déranges pas du tout Rawy ! Je suis même content de te revoir, j’ai envie de te montrer quelque chose ! » Tout à coup, Jo’ semblait beaucoup moins timide qu’auparavant, ce qui était normal en présence de sa soeur. « Arrête avec les présentations futiles, elle sait déjà qui tu es ! » Dit le jeune homme pour taquiner sa sœur. Mais celle-ci sembla plus absorbé par la certaine Léa O’Gara ce qui vexa légèrement Jonathan qui se renfrogna sur lui-même, attendant que Rawane consente à lui accordé un peu de son précieux temps.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




Près du saule pleureur... [Pv Léa et Rawane] Empty
MessageSujet: Re: Près du saule pleureur... [Pv Léa et Rawane]   Près du saule pleureur... [Pv Léa et Rawane] EmptyJeu 19 Juil - 16:56

Le sorcier mit un certain temps à réagir face à la remarque de la jeune rouquine. Non mais c'est vrai, il n'avait pas été poli par rapport à elle, enfin elle le fut pas trop non plus. Plongée dans son magasine, elle l'entendit s'excuser mais n'y prit pas trop attention. En gros, elle faisait comme il venait de le faire, c'est-à-dire légèrement l'ignorer. D'un discret et égaré "Hum ?", elle le regarda comme si de rien était. Lui s'était déjà remis à l'écriture de je ne sais quel roman, le bruit de la plume contre le parchemin l'agaçait assez.

Essayant de se créer une bulle autour d'elle pour faire abstraction de tout ce qu'il l'entourait, elle vit une ombre se profiler sur elle, et manqua de devenir vraiment désagréable. C'est alors que Rawane se présenta. *C'est une réunion de famille ? Si c'est le cas, je m'en vais* se dit-elle en lui lançant un petit sourire. Etrangement, elle lui demande si elle était Léa. Bien sûr, mais elle en ne lui en voulut pas de s'assurer de son identité, elle en aurait fait de même, les jeunes filles se côtoyaient si peu.

Sur le point de lui répondre, le garçon la devança. Assez surprise qu'il réponde pour eux deux, elle se retint de le reprendre concernant le 'nous', depuis quand elle formait un 'nous' avec ce petit mal appris d'Harkin ? Etrange de le voir si enthousiaste contrairement au dix minutes précédentes. A croire qu'il était sympa qu'avec sa sœur. Très vite, il lui dit qu'il avait quelque chose à lui montrer, que cherchait-il à être le centre d'attention, à éviter que sa soeur ait la moindre conversation avec la quatrième année ? Comportement étrange vraiment.

Alors qu'il tenta de mettre fin à la rencontre des filles, Léa ferma l'hebdomadaire et se leva. "C'est bien moi ! Comment vas-tu ?" demanda-t-elle pour obliger la jeune Harkin à rester en sa compagnie. Elle posa son regard sur Jonathan l'air triomphant, mais laissa un doux sourire apparâitre, elle n'avait aucune envie de se disputer la présence de Rawane. Si elle gênait, elle aurait vite fait de prendre ses affaires et partir. C'est alors qu'elle murmura à l'attention de la jeune fille: "Dis, je sais pas mais soit ton frère est malpoli, soit il est sacrément timide !", cachant ses paroles du revers de sa main pour que ça reste confidentiel tout en observant le jeune sorcier.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




Près du saule pleureur... [Pv Léa et Rawane] Empty
MessageSujet: Re: Près du saule pleureur... [Pv Léa et Rawane]   Près du saule pleureur... [Pv Léa et Rawane] EmptyMar 24 Juil - 13:27

À peine Rawane eut-elle fini de parler que Léa lui lança un petit sourire qui lui fut vite rendu par la brunette tandis que son frère s'empressa de répondre qu'elle ne dérangeait pas. Pas du tout même, waw, admirez le talent! Il ajouta qu'il avait envie de lui montrer quelque chose. Aha? Qu'est-ce que cela pouvait bien être? Rawane songea immédiatement à un paquet de friandises. Peut importe la sorte, n'importe quoi ferait l'affaire et ce, que ce soit moldu ou non. La jeune bleue et bronze songea à des fizwizbiz, des chocogrenouilles, des patacitrouille tout comme à des fraises tagada, des souris à l'anis et des bouchées [vous savez, les grosses souris côte d'or fourrées là. Si, si, c'est délicieux.. j'en ai une boîte vide dans ma poubelle. Oui, je sais que tout le monde s'en moque mais bon, disons que c'était une note de l'auteur]. Cependant, en y réfléchissant, la préfète pensa qu'il était assez optimiste de penser à ça. Ce serait certainement la partition qu'il écrivait ou quelque chose dans ce goût là. Rawane n'avait jamais pris de cours de musique mais Jo lui en avait montré et expliqué tellement à ce sujet qu'elle commençait à s'y connaître plutôt pas mal.

-"Mais je t'en prie, montre moi." répondit-elle gaiement.

Mais les yeux de Rawane n'avaient pas quitté le visage de Léa et il sembla à la troisième année qu'elle n'était pas réellement herm disons enchantée que Jo réponde pour deux. Aïe, aïe, il s'était passé quelque chose? Ou.. n'était ce qu'une impression? Rawane ouvrit la bouche mais son frère qui avait juste eut le temps de reprendre sa respiration recommença à parler et Rawane oublia ce qu'elle avait l'intention de faire pour l'écouter lui dire d'arrêter avec ses présentations futiles et gné et gné et gné. Bah heu elle n'avait pas le droit de rappeler qui elle était? On ne savait jamais après tout.. Malgré sa popularité montée en flèche le fait que les deux Serdaigloises [je sais, j'invente des mots..] se soient déjà côtoyées, il était possible que Léa ait oublié son nom et son prénom ne serait-ce que pendant un court instant. Il fallut un petit temps pour que l'esprit de Rawane fasse tilt et comprenne que Jo la taquinait. Elle lui tira discrètement la langue en coin, de façon à ce que lui et lui uniquement voit le geste ô combien malpoli [ne faites pas ça à la maison les enfants] de sa jumelle. Visiblement, ce fut réussit car Léa sembla ne pas voir la réplique de la heuu je tombe à court de synonimes moi.. disons de la folle de bonbons qui se tenait en face d'elle. La quatrième année ferma l'ouvrage qu'elle était en train de lire et se leva, chouette, Rawane se sentait petite, elle qui avait dominé la situation en restant debout jusqu'à lors.. méchante Léa, va.

-"C'est bien moi ! Comment vas-tu ?"

-"Fort bien, merci beaucoup!"

Allez savoir pourquoi, Rawane eut l'impression qu'une bagarre virtuelle entre Léa et Jo prenait place pour voir à qui serait Rawane. Elle pouffa intérieurement à cette idée peut-être pas si saugrenue que ça. Ensuite, elle se pencha vers son oreille et lui confia que soit son frère était malpoli, soit il était sacrément timide. Cette fois-ci, notre héroïne [ben quoi?] eut bien du mal à réprimer un éclat de rire et pas qu'intérieur. Tout en lui faisant ces confidences, la quatrième année avait caché leurs oreilles de sa main tout en fixant Jo qui devait se demander ce qui se passait.. à moins qu'il ne soit plongé dans ses écrits.. La jeune bleue et bronze n'en savait rien, puisqu'elle regardait Léa et non pas son frère avec un sourire trop tendu que pour être innocent -mais il le fallait bien, il aurait été d'une impolitesse impressionnante que de rire comme une paysanne après avoir reçu des confidences qui étaient à prioris sérieuses- et des yeux forts ronds car, tout en se faisant violence pour ne pas rire, elle se demandait ce que son frère avait bien pu faire pour que son aînée ait pu le trouver malpoli.
À son tour, elle se pencha vers la rouquine en lui confiant qu'à son avis, la deuxième solution était la plus probable.
En effet, à l'image de Rawane, le jeune Poufsoufflien [continuons sur notre lancée voulez-vous?] était d'un naturel timide surtout lorsqu'il engageait la conversation avec quelqu'un pour la première fois.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




Près du saule pleureur... [Pv Léa et Rawane] Empty
MessageSujet: Re: Près du saule pleureur... [Pv Léa et Rawane]   Près du saule pleureur... [Pv Léa et Rawane] EmptyMar 24 Juil - 20:51

Jonathan, toujours assis dans l’herbe, regardait l’échange entre les deux jeunes filles. Il avait rangé son petit cahier pour ne pas montrer à sa sœur ce qu’il avait fait vu qu’elle l’avait superbement ignoré, bien qu’elle lui avait répondu gaiement qu’il pouvait lui montrer. Plutôt gamin le Jo hein ? Non !... Ou alors juste sur les bords mais un tout petit peu. De toute façon, lorsqu’il s’agissait de sa sœur, il était prêt à toutes sortes de bassesses pour que celle-ci comprenne qu’il était là, bien là, et qu’il voulait que celle-ci lui accorde toute son attention. Malheureusement, le jeune blaireau n’était vraiment pas en forme ce matin et s’amusait à faire de telles plaisanteries ne lui semblerait que futile… Jo conserva alors sa place dans l’herbe, et regarda le lac qui se trouvait un peu plus loin. Le jeune homme était plutôt sensible et le fait que sa sœur accorde plus d’attention à une étrangère lui était tout bonnement insupportable. Bon d’accord, elle lui avait tiré discrètement la langue et alors ? Ca voulait dire quoi ? Rien du tout, juste que ce qu’avait dit Jo l’amusait… Et encore, ce n’était même pas certain ! Lorsqu’il détourna alors le regard vers les deux jeunes filles, il remarqua que Léa s’était levé et parler a Rawane exprès pour monopoliser celle-ci. D’ailleurs, le petit sourire triomphant que lança la soi dite O’Gara a Jonathan l’exaspéra au plus haut point. Pour qui se prenait elle ?

* Grr, elle m’énerve celle là, elle m’énerve ! Pour qui se prend t’elle ?! Je déteste ce genre de personne ! *

Contrarié par l’attitude de sa sœur, et énervé par celle de Léa, Jo’ les regarda durant un instant. Elles avaient l’air de vraiment bien se connaître pour parler ainsi dans l’oreille l’une de l’autre. Sa sœur ne lui cachait pourtant rien, pourquoi alors tant de mystère ? Et surtout, pourquoi Rawane avait fait semblant de ne pas connaître Léa si elles étaient aussi familière l’une à l’autre ? Surtout que la vanne de Léa avait semblé faire éclaté de rire sa sœur. Oui mais me diriez vous comment Jo a remarqué cela vu que dans la narration d’en haut, elle disait que personne l’a vu et nanani et nanana. Mais réveillez vous bon sang ! C’est des jumeaux, ils se connaissent depuis leur naissance et sont pareils ! Tant de questions trottaient dans la tête de Jonathan puis se leva à son tour, les surplombant de sa taille. Il ramassa toutes ses affaires qui traînaient, les rangea dans son sac en hâte et pris la direction par laquelle sa sœur était venue. Maintenant elles avaient qu’à se marrer à deux au lieu d’exclure Jo du lot comme ça ! Elles auraient pu lui dire qu’elles voulaient restés seul mais non, elles avaient préférés parler discrètement, ignorant tout bonnement Jonathan.

* Et bien maintenant elles vont pouvoir bien s’amuser ! * Pensa Jo avec hargne, s’éloignant en direction du château. Quand je vous disais qu’il était sensible…

[Parti direction les couloirs]
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




Près du saule pleureur... [Pv Léa et Rawane] Empty
MessageSujet: Re: Près du saule pleureur... [Pv Léa et Rawane]   Près du saule pleureur... [Pv Léa et Rawane] EmptyMer 25 Juil - 17:58

Après la petite confidence faite par Rawane, léa comprit que la timidité était la cause de ce genre de réaction. Elle s'en voulut d'avoir mal réagi envers lui, mais les personnes timides ce n'était pas trop truc et adoptait un caractère légèrement brutal pour les pousser à être moins intimidés. Malheureusement, la situation fut inverse, et l'entente entre la Serdaigle et le Poufsouffle commença sur un mauvais pied.

Alors que les jeunes filles se faisaient intimes, il se leva d'un bond, remballa ses affaires et partit en direction du château. Quoi ? Comment ? La rouquine ne comprit pas la réaction du sorcier, peut-être était-ce du au fait qu'elle monopolisait sa sœur chérie. Quel comportement enfantin. Hochant un peu la tête face à ces enfantillages, elle poussa un soupir tant en s'adressant à la jeune fille de sa maison: "Il n'a pas l'air ravi que l'on discute ensemble...". Ce n'était qu'une supposition, mais une vraie, ça se voyait et se sentait.

Maintenant qu'il était parti, elle s'en voulait d'avoir mal réagi, et également de ne pas avoir essayé d'engager une conversation agréable afin qu'ils fassent connaissance. Après tout, c'était peut-être mieux comme ça, on ne peut pas être en bon terme avec tout le monde, ça serait trop beau ! Tant pis, peut-être que ce n'était pas le moment de se faire ami, après tout léa avait l'habitude de ne pas avoir d'amis ou alors qu'ils la laissent tomber comme Clément et Olivier l'avaient si bien fait.

"Tu devrais le rejoindre, non ? Il semblait tenir à te montrer quelque chose" proposa-t-elle en s'abaissant pour ranger ses affaires et posa la lanière de son sac sur son épaule, sa veste sous le bras. Bien décidée à rentrer, elle estima que sa journée était foutue, et qu'il était mieux de se rendre ailleurs où personne ne viendrait percer sa petite bulle. La bibliothèque était l'endroit idéal. Calme, silence, quoi de mieux ? Le terrain de Quidditch aussi était pas mal, mais beaucoup d'élèves avaient pris l'habitude d'y aller pour étudier ou se prélasser.

L'idée de se rendre à la salle sur demande lui traversa l'esprit et c'est donc là qu'elle décida de se rendre. Mais comment annoncer à Rawane qu'elle allait partir, elle qui venait d'arriver. Espérons qu'elle ne se vexera pas. "Je suis désolée, mais je vais rentrer." annonça-t-elle en s'avançant doucement en direction de l'école. Tout en marchant, elle se retourna sur la jeune sorcière et lui adressa ces quelques mots: "J'espère qu'il ne faudra plus attendre que ton frère soit là plus pour qu'on se parle !", le tout agrémenté d'une joli sourire. Elle comptait bien la revoir et avoir une conversation moins brève avec elle. "Salut !" conclut-elle d'un geste de la main et parti d'un pas rapide vers la salle sur demande, en espérant que personne ne l'occupe déjà.

[Partie]

HJ: Déso Rawane, on en fera un rien qu'à deux.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





Près du saule pleureur... [Pv Léa et Rawane] Empty
MessageSujet: Re: Près du saule pleureur... [Pv Léa et Rawane]   Près du saule pleureur... [Pv Léa et Rawane] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Près du saule pleureur... [Pv Léa et Rawane]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Près du saule pleureur... [Pv Léa et Rawane]
» Sous un saule Pleureur [ PV Manu]
» Saule Pleureur, le charmant espion de l'Ombre 8D
» William Saule [validée]
» Patte de Saule

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets clos année 4-
Sauter vers: