AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 Confrontation et punition

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
avatar



MessageSujet: Confrontation et punition   Mar 7 Mar - 21:10

Drago attendait dans le hall, il venait de sortir du bureau du professeur Rogue et avait le flacon avec la potion rouge sang dans sa poche. Les images se bousculaient dans sa tête. Il les revivait en accélérer maintes et maintes fois avant de les oublier à jamais. Où était Aelita en ce moment ? Comment se sentait-elle ? Savait-elle qu'eux deux c'était fini à jamais ? Drago se demanda s'il devait lui écrire une lettre pour lui expliquer qu'il allait l'oublier à jamais et qu'elle devrait passer à autre chose.

Mais il ne pouvait pas se résoudre à écrire une telle lettre. Il ne voulait pas risquer que son père arrive et la voit. Il s'assit donc sur un banc de pierre, la gorge sèche, le coeur battant et l'estomac noué. Où était Aelita ? Pourrait-il la revoir ? Non c'était stupide d'espérer une chose pareille. Les minutes passèrent comme des heures, le professeur Rogue était sûrement en train de parler à son père et bientôt celui-ci transplanerait devant les grilles du chateau. Drago n'était même pas sûr qu'il faille l'autorisation de Dumbledore pour que Lucius puisse entrer.

Puis la porte du hall s'ouvrit, sans que personne n'y frappe, et Lucius Malefoy la franchit de son pas lent. Son visage était aussi inexpressif que d'habitude, pourtant il venait de se déranger en personne en pleine nuit pour cette sombre affaire. Quand il apperçut Drago il lui sourit, d'un sourire glacé et hautain, d'un sourire qui laissait envisager le pire pour la suite.

Lucius : "Bonsoir Drago"

Lucius faisait bonne figure car n'importe qui pouvait surgir par n'importe quelle porte. Il était si calme, Drago plongea les yeux dans ceux de son père. Il n'avait pas besoin de parler, Lucius savait tout, Rogue lui avait tout dit, et il n'était pas content du tout. Pourtant Drago se calma, prenant une attitude résignée.

Drago : "Bonsoir Père"

Lucius s'avança vers Drago qui était debout au milieu du hall. Il lui posa une main sur l'épaule et l'entraina à ses côtés à travers les couloirs. Lucius se rappelait bien de l'école et le dirigea vers un coin désert. Aucun préfet à l'horizon, personne. Ils entrèrent dans une salle de classe vide, Drago le premier. Puis Lucius, ne prenant pas le soin d'allumer la lumière verrouilla la porte derrière eux et insonorisa la porte.

Son visage changea en une fraction de seconde. Son visage si calme se déforma sous la fureur et sa bouche se tordit en une horrible grimace. Ses yeux lançaient un regard mauvais. Drago savait que la punition serait exemplaire mais il ne broncha pas.

Lucius : "Tu ne PEUX pas agir comme ça. Une passion secrète avec une Serdaigle. Quelle HONTE pour notre famille, je ne t'ai pas appris à agir comme ça ! Tu mens à Séverus, tu la vois en cachette, dans ta propre chambre !"

Il parlait d'une voix forte, tout en disant ses mots, il s'était approché de Drago et lui broyait le bras, le fixant de ses yeux gris.

Lucius : "Tu es faible et minable, et je ne te laisserai jamais devenir faible. Cette fille te manipule, elle te ferais faire n'importe quoi. Ne tombe plus jamais amoureux mon fils, ou voici ce que tu récolteras !"

Lucius relacha brusquement son étreinte et se saisit de sa baguette. Il la pointa sur Drago qui était maintenant adossé contre un mur et baissait la tête.

Lucius : "Je ne t'ai jamais montré de sortilège impardonnable je crois Drago..."

*Doloris...*

Lucius : "ENDOLORIS"

Drago se faisait battre quand il faisait les choses de travers, mais jamais il n'avait vu de sortilège impardonnable. Il les connaissait sur le bout des doigts, brûlant de pouvoir les apprendre. Mais la déception qu'il avait fait subir à son père était telle, que la punition se devait d'être exemplaire.

Il prit le sortilège de plein fouet et ne pu réprimer un cri. La douleur était insoutenable. Un mélange de sentiments extrêmes, la compression de tous ses organes ainsi que l'écartelement de tous ses membres. Il avait l'impression que sa tête allait exploser et que tout son corps était parcouru d'une puissante décharge électrique. Il ne pensait à rien qu'à la mort qui lui semblait être sa seule porte de sortie, une douce fin à la souffrance. Il n'avait pas la place pour d'autres pensées. Il ne savait même pas s'il était en train de crier ou pas, ne pouvant se concentrer sur rien tellement la moindre parcelle de son corps n'était devenue que souffrance.

Lucius abaissa sa baguette après quelques secondes. Il ne voulait pas détruire son fils, et il l'estimait assez puni. Un sourire se figea sur ses lèvres et il s'approcha de Drago qui s'était effondré par terre.

Lucius : "Bien mon fils... Ne me déçois plus jamais maintenant"

Puis il l'aida à se relever. Drago avait mal absolument partout, la fin du sortilège n'avait pas appaisé toutes ses souffrances et il tenait à peine debout, il sursautait sans raison et s'avérait incapable de parler.

Lucius : "Prends la potion Drago"

*Potion...*

Il obéissait machinalement mais il serait incapable de la boire, de tenir le flacon sans trembler ou même d'ouvrir la bouche. Il porta la main à sa poche et Lucius le lui arrachait presque des mains.

Lucius : "Ce cher Séverus, il te tire d'un bien mauvais pas, tu peux lui en être reconnaissant." il marqua une pause le temps de déboucher le flacon et de sourire d'un air mauvais. "Ouvre la bouche Drago"

Drago souffrait horriblement encore. Il entrouvrit à peine les lèvres, mais c'était suffisant.

Lucius : "Tu oublies Stones maintenant. Si je m'apperçois que tu as oublié la mauvaise personne je la tue. Sinon on peut considérer que cette aventure est oubliée, une erreur due à ton jeune âge."
Le choix présenté de cette façon Drago n'acquiessa pas mais il ferait docilement ce qu'on lui disait. Il pensa à Aelita alors que Lucius versait le liquide d'un trait dans la bouche de Drago. Il oublia ses douleurs physiques un instant et revécut une toute dernière fois chaque moment passé avec Aelita pour les oublier à jamais. La dernière image qu'il vit était les prunelles turquoises d'Aelita brouillées de larmes. Puis il vacilla et tomba dans les pommes.

°5 minutes plus tard°
Quand il se réveilla, Lucius était parti. Drago ne comprenait pas où il était et encore moins ce qu'il faisait là. Il ressentit pourtant à nouveau une douleur atroce dans chacun de ses membres, à sa tête et partout... Un contrecoup du sortilège Doloris. Il se rappelait vaguement de son père et du sortilège impardonnable.

Il avait trop mal pour réfléchir. Il avait mis son père en colère mais pourquoi ? Peu importait... Jamais il ne recommancerait.

Drago : "Aaaarg"

Il se leva avec difficulté. Il faisait nuit, il devait retourner à sa salle commune. Il se traina aussi rapidement que le lui permettaient son corps meurtri. Son corps ne comportait pas de trace du sortilège. Il s'était juste ouvert la lèvre mais sinon aucun bleu ni bosse visible. Pourtant ça faisait tellement mal.

Après de pénibles déplacements dans les couloirs, Drago parvient à sa salle commune, l'esprit embrouillé et surtout le corps douloureux. Il n'avait croisé personne. Le nom de Stones n'évoquait plus rien pour lui que le mot "pierre" en anglais. De pierre, c'était de ça qu'était son coeur désormais...

[Salle commune des Serpentard]
Revenir en haut Aller en bas
 
Confrontation et punition
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ma punition,ouin!!!
» Confrontation
» Discussions autour de la Confrontation VI
» Punition Naturelle [ Libre ]
» Une punition méritée, vraiment? [Jane]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets clos année 1-
Sauter vers: