AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 Journal d'Elizabeth

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage

Invité
avatar



MessageSujet: Journal d'Elizabeth   Mer 1 Aoû - 16:26

Salle commune des Poufsouffle, Poudlard, Angleterre
29 octobre 1994
22h30


Cher journal,

Cela fait déjà deux mois que les cours ont commencés et me voila bel et bien dans le bain. Je n'ai pas eu le temps de t'écrire avant car j'ai été très prise par les cours, mes devoirs, mes révisions et surtout mes entrainements de Quidditch. Je suis désolée de t'avoir laissé dans ma valise tout ce temps, toi qui était présent tout les jours avec moi durant toutes ses années. Je compte bien rattraper le temps perdus et j'espère avoir le temps de te consacrer plusieurs minutes avant de m'endormir...

Comme tu le sais surement, j'ai enfin commencé mes cours à Poudlard. Tu dois te souvenir de l'Elizabeth stressée et aveugle face à l'inconnu qu'était pour moi la grande école de sorcellerie de Poudlard. Je suis beaucoup moins stressée maintenant même si je le suis toujours mais évidemment pas pour les même raison. En effet, maintenant que j'ai été répartie à Poufsouffle, ma nouvelle famille, je m'en sent en sécurité à Poudlard. J'avais peur de me sentir seule et rejetée et de ce coté là je dois avouer que Poufsouffle m'a apporté bien plus que je ne l'imaginait. C'est une maison qui gagne beaucoup à être connue car tout ses élèves sont sérieux, gentils, et toujouts prêts à rendre service. Je pense notamment à mon amie Susan, qui est vraiment la fille la plus gentille que je conaisse. Elle est toujours là pour me rassurer et il en va de même pour les autres élèves.

Le stress de la répartition étant déjà passé depuis un bon moment, d'autres petits désagrements sont venus pimenter ma vie à Poudlard. Tout d'abord la pire des maisons de Poudlard passe sa vie à embeter tout le monde et en particulier les 1ère années. Je suis donc une cible facile pour les Serpentard et j'essaye temps bien que mal de les éviter. C'est quand même grace à eux et à leur imbécilité profonde, que j'ai fait la conaissance de Susan. En effet, dans un couloir, ces maudits Serpys m'avait jeté un sort pendant que j'avais le dos tourné et ils m'ont cassé mon sac de cours ce qui eu pour effet de répendre mes livres dans tout le couloir. C'est là que Susan Bones, la préfète des Pouffys et accessoirement batteuse de cette même maison, été venue m'aider à les ramasser et c'est ainsi que nous avons pu faire connaissance et mieux nou connaitre...

Cette merveilleuse amie pourrait presque me faire oublier mes cours avec Rogue, qui sont ma seconde source de stress et non négligeable. Les cours avec lui sont un vrai calvaire car il fait tout son possible pour rabaisser ses élèves et il favorise même la maison où il est directeur, Serpentard... Je ne participe donc jamais à son cours, car j'ai toujours peur qu'il est quelque choses à redire et que ma maison empatisse...
Heureusement que je suis plus active dans les autres cours, je pense notamment à l'histoire de la magie, où j'ai déjà fait gagné 25 points à Poufsouffle et aussi à la botanique où le professeur est notre directrice de maison, Pomona Chourave. Elle est extremement gentille et ses cours sont vraiment pationnants, surtout que comme tu le sais, j'aime tout ce qui a attrait aux plantes. J'espère pouvoir réussir dans cette matière mais encore plus en Potions où il faut que j'excelle si je veus plus tard devenir une bonne auror. Donc l'enjeu est important.

Je viens d'entendre un bruit donc je te laissse car je crains avoir dépassé le couvre-feu... A demain cher journal...



[602 mots]

6O1 mots
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Journal d'Elizabeth   Mer 1 Aoû - 16:48

Bibliothèque, Poudlard, Angleterre
30 octobre 1994
16h15


Cher journal,

Hier soir il ne s'agissait que d'une fausse alerte. Je n'ai pas continué à t'écrire car j'était en fin de compte fatiguée et je me suis dit que demain, donc aujourd'hui, je serai plus disponible étant donné qu'on est dimanche. Je continue donc à te raconter ma vie à Poudlard dans la bibliothèque ou écrire et lire en silence sont presque considérés comme des gestes royaux et de toute beauté. Ici est le coin de ceux qui veulent travailler et curieusement, même à un dimanche comme celui-ci, je suis étonnée de voir autant de monde...

Pour en revenir à ce que je te disais, les cours se passent plutôt bien hormis les potions, les amis qui étaient rares en début d'année se font de plus en plus nouveaux et de plus en plus gentils et ma vie hors cours, c'est à dire les devoirs et les revisions, se font de plus en plus intense et j'ai même rendu il ya deux jours, mon devoir d'histoire de la magie, qui je l'espère, sera bon. La seule source de stress mais aussi la seule vrai passion que j'ai au sein de Poudlard, ne font hélas, qu'une. En effet, j'ai postulé pour le poste de poursuiveuse dans l'équipe de Quidditch de Poufsouffle et j'ai été heureuse d'apprendre que j'ai été reçue par le capitaine, Alexander Shinku, qui se trouve aussi être préfet avec Susan et aussi un ami à moi. Susan ma même dit que si j'avais été prise, c'est parce que j'avais été la meilleure, ce qui est très flateur. Ce peut aussi ne pas l'être, si tout les autres participants, été très nul, je n'aurai pas eu le mérite d'être choisie, même si j'avais eu un niveau de jeu moyen. Enfin, je pense ne pas m'en être trop mal tiré et les séances quotidiennes avec mes frères et soeurs pendant les vacances m'ont été plus que favorables.

Je croise d'ailleur des fois quelques membres de ma famille dans Poudlard ou dans notre salle commune, mais nous ne parlons jamais réellement ensemble... On se demande juste si tout va bien et on se tiens au courant des nouvelles des autres... Pour en revenir à ma sélection dans l'équipe de Quidditch, j'ai eu le plaisir d'apprendre que le premier match de Poufsouffle, nous opposait à ... Serpentard! Je crois que je ne pouvais pas tomber pire pour mon premier match de Quidditch de ma vie à Poudlard, mais je relativise en me disant que les prochains matchs seront forcement meilleurs... Enfin je l'espère...

Le match approche donc à grand pas et Susan fait ce qu'elle peut pour me rassurer. J'espère qu'il se passerai bien et j'ai bien réfléchis aux points qu'ils fallait avoir en fonction du match Serdaigle / Gryffondor. Serdaigle ayant gagné le match 200 points à 120, j'ai calculé que pour être sur d'être au moins meilleur que ces deux équipes même si on perd face à Serpentard, il nous faudra avoir au moins 200 points sans compter le vif d'or qui n'est nullement une garantie. C'est à dire que les 3 poursuiveurs devront marquer au moins 20 buts pour battre les Serdaigles et les Gryffondor. Même si le cas de figure où nous avons 250 points et les Serpentard gagnent quand même, n'est pas à exclure. J'espère de tout coeur que nous allons gagner...

Etant donné que les cours reprennent demain, je comptes t'écrire après le match pour te tenir au courant de notre défaite ou de notre victoire...
A bientôt!

Elizabeth Harris


[591 mots]

692 mots
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Journal d'Elizabeth   Dim 5 Aoû - 23:48

Le Parc, Poudlard, Angleterre
03 novembre 1994
14h30


Cher journal,

Je t'avais promis de t'écrire après le match de Quidditch qui nous opposerai à Serpentard, mais je ne peus pas attendre jusque là. J'ai enfin une bonne nouvelle à t'annoncer. Ou plutôt plusieurs. Tout d'abord, je dois te dire que je me suis fait une nouvelle amie. Elle s'apelle Wendy Scotts et elle est vraiment super gentille et drole. Un peu dans le même style de Susan mais en moins parfait. Oui car tu es au courant que je voue un culte sans nom à Susan mon amie, qui est vraiment Helga Poufsouffle réincarnée. Donc j'ai connu Wendy à la volière quand j'nevoyais une lettre à mes parents. Oui oui, tu as bien lu, j'ai enfin écris à papa et maman. Ils étaient dans le même cas que toi et je n'avais pas le temps de leur écrire.

Donc Wendy est une fille de parents moldus et c'est un vrai plaisir de parler avec elle car elle a l'air de boire mes paroles quand je parle de sorcellerie. J'ai enfin le sentiment de me sentir utile et aimée et ça fait vraiment plaisir, crois moi. Elle a un petit chat adorable et il s'entend d'ailleurs très bien avec Hermes, mon hibou.

Une autre bonne nouvelle que je ne pouvait pas te cacher avant le match est que Susan n'y participera pas. Ce n'est pas vraiment ce que je voulais te dire mais c'est ce à quoi je pensais en écrivant. Hormis cette affreuse nouvelle, je peus t'annoncer que nous avons enfin un gardien. Ou plutôt une gardienne, car il s'agit en fait de Wendy! Oui je sais, c'est vraiment génial!
Donc à la base nous avions 3 postes de libres, puis Susan est partie donc il en restait 4 et puis Wendy est arrivé donc il y en a à nouveau 3. 3 Joueurs manquant c'est assez important surtout quand on sait qu'on joue face aux Serpentards, et surtout quand eux, sont complets...

Une autre bonne nouvelle, ou plutôt deux, est que j'ai fait la conaissance avec celui qui jouera à mes coté lors du prochain match. J'ai en effet rencontré l'autre poursuiveur, qui s'avère etre un garçon de 2 sde année et qui s'appelle Jesse Aaron. Il est extremement gentil et je suis très heureuse que nous soyons tout deux les poursuiveurs des Poufsouffles...

J'ai rencontré un autre garçon, tu vas me dire que je suis une tombeuse, mais celui là est encore plus grand. Je ne sais même pas quel age il a mais je peus te dire que s'il est là, c'est qu'il est grand. En effet j'ai fait la conaissance avec un élève de Beauxbatons, qui s'appelle Simon. Il est très gentil et il parle logiquement le français. Je peus donc te dire que nos discutions étaient plutôt marrantes... Et en plus il a les même passions que moi, à savoir la botanique, ou l'herbologie, comme dirait mon professeur préféré. Le professeur chourave qui est aussi la directrice des Poufsouffle. Voila donc pour mes nouvelles fraiches et je te tiendrai aussi au courant pour mes résultats en histoire de la magie, où j'avais fait gagner 25 points et où le prof est soporifique mais très gentil. Nous lui avons rendus des devoirs sur le tournois des trois sorciers, et je te tiendrai au courant de ma note qui je l'espère sera bonne...
Je te tiens toujouts au nouvelles fraiches pour le match qui je l'espère, se passera bien...

A bientôt
Elizabeth Harris



[586 mots]

Ok
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Journal d'Elizabeth   Lun 27 Aoû - 0:48

Salle commune des Poufsouffle, Poudlard, Angleterre
1 Décembre 1994
21h45


Cher Journal.


Je t'avais promis de t'écrire juste après le match de Quidditch et c'est ce que je fais. Je dois t'annoncer que malgré une lutte acharnée contre l'équipe des Serpentards, nous avons perdus. Je vais te raconter en détails tout ce qui s'est passé pour mon premier match de Quidditch de ma scolarité. Tout d'abord, les 14 joueurs se sont installés en cercle sur leur balai tout autour d'un coffre qui se trouvait à terre. Les deux attrapeurs, à savoir Alex, mon ami préfet dont je t'ai déjà parlé, et un certain Damian Kostovak pour l'équipe des Serpentard, étaient juste aux dessus de tout les autres joeurs. Mme Bibine, mon professeur de vol et aussi arbitre du match est enfin arrivée sur le terrain et à ouvert le coffre qui se trouvait à terre. Les deux cognards s'envolèrent tel deux boulets de canons, et le magnifique petit vif d'or s'échappa à son tour. Mme Bibine, Rolanda je crois quelle s'apelle, s'empara du souaffle et après quelques secondes d'attente, elle le lança de toute ses forces en l'air. Le commentateur s'écria “le souaffle est libéré” et c'est là que le match commençait vraiment. Tout d'abord, comme je le fais tout le temps à la maison, j'essaye en priorité de m'emparer du souaffle immédiatement. Ca déstabilise les adversaires et ça a l'avantage de ne pas les mettre en confiance. Dès que la balle rouge arriva à mon niveau, tout les poursuiveurs se jetèrent dessus mais je fut la plus rapide et je réussis à me faufiler parmis les joeurs. Les trois poursuiveurs que nous étions, à savoir Jesse, Allister et moi, foncèrent vers les buts et c'est là que je marqua mon premier but. Les buts en faveurs des Poufsouffles s'enchainèrent ensuite à une vitesse folle et nous somme très rapidemment arrivés à un score à notre avantage de 80 à 10. Tout le monde était bien entendu ravie mais c'est comme ça que commençait le match. Une longue série de yo-yo qui n'avait pas fini de se prolonger. Quelques instants plus tard, à la grande tristesse des supporters Poufsouffliens, nous étions à 100 partout. Nous avions néanmoins réussis à marquer 10 buts, mais les Serpentards nous rattrapaient très rapidemment à chaque fois que l'on faisait une grande remontée. Mais la chance paraissait de nouveau tourner, le score était de 220 à 160 pour nous et il passa ensuite à 300 – 190. Notre but était d'avoir plus de 150 points d'avance pour que si l'attrapeur des Verts et argent saisissait le vif d'or, nous puissions quand même l'emporter...

Mais la chance ne devait pas être de notre coté, car comme je te le disais, à chaque grosse remontée que nous faisions, les Serpentard nous rattrapaient presque immédiatement. Après 110 points de différence, nous passions à 30 avant la fin du match. Les Serpentard étaient aussi motivés que nous et ils ne semblaient pas vouloir nous laisser la victoire. Au fur et à mesure que je marquai des buts, une jeune poursuiveuse en marquait autant. La tactique que nous avions pouvaient marcher mais hélas ce ne fut pas le cas. En cas d'attrapée du vif par l'équipe adverse, nous étions perdant car nous n'avions pas assez de points pour compenser les 150 du vif. C'est hélas ce qui arriva. Alex rata la petite balle dorée de quelques centimètres, tout s'était joué à quelques centième de secondes mais la victoire est allée aux Serpentard qui gagnaient en fin de compte avec le score de 450 à 330. Nous avions néanmoins l'honneur de nous être battus comme des forcenés et nous avons quand même réussis à marquer 330 points, ce qui dépasse largement les Serdaigles et les Gryffondors. Sur les 33 buts que les poursuiveurs de mon équipe avons mis, 25 étaient de moi et j'en suis particulièrement fière. La poursuiveuse du nom d'Elea chez les Serpys marqua autant de buts que moi si mes souvenirs sont bon mais par contre, elle pourra se vanter d'en avoir marqué 25 sur 30, ce qui est un score extremement bon. Sur ce match, nous avons perdus, mais c'est pour revenir plus fort au prochain où nous frapperons un grand coup. Et puis il ne faut surtout pas se démoraliser puisque j'ai la joie mon cher journal, de t'annoncer que nous somme premier et avec une large avance dans la coupe des trois maisons. Tout les Pouffys se sont donnés un mal de chiens pour avoir ce résultat vraiment génial et je ne baisse pas les bras pour la victoire en fin d'année. Je sais que nous pouvons le faire et nous le prouverons! Sur ce je te laisse et je vais essayer de m'endormir, si j'y arrive car je suis tellement motivée que je risque de passer la nuit à échafauder un plan d'attaque pour gagner des poins en cours... En parlant de cours, demain j'ai un cours de Métamorphoses, j'espère que le professeur McGonagall sera gentille. Elle est la directrice des Gryffondors et elle est à ce qui parait, très stricte...
Bonne nuit mon journal même si je sais que tu ne peus pas dormir... Enormes bisous à toi qui m'écoute sans broncher! Tu es mon meilleur ami petit journal! (Après Susan bien sûr...) Je te promet de te tenir au courant des dernières nouvelles dès que je peus!

Elizabeth Harris,
Poufsouffle pour la vie!

|901 mots|


Check 900
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Journal d'Elizabeth   Lun 27 Aoû - 13:09

Bibliothèque, Poudlard, Angleterre
13 Décembre 1994
20h30


Mon cher journal,


J'ai pris un peu de temps pour t'écrire et pour t'annoncer une nouvelle de taille. Comme tu le sais, Noël approche et Poudlard organise un bal avec Durmstrang et Beauxbatons, les deux autres académies de magie. Tout les élèves y seront conviés et il est préférables d'y venir accompagné d'un cavalier ou d'une cavalière. Après avoir espéré sur plusieurs de mes camarades très charmants, je me suis rendue compte qu'ils étaient déjà pris par une cavalière. Mon ami Jesse m'a dit qu'il avait choisis une de ses amis d'après ce que j'ai compris et après avoir espéré après des éllèves de Beauxbatons et Durmstrang, je me suis rendus à l'évidence et je me suis résigné à ne pas y aller avec un garçon qui avait 7 ans de plus que moi. C'est en fait tout naturellement que j'ai rencontré mon cavalier. Il est à Poufsouffle, donc il s'agit forcement d'un gentil garçon, enfin selon mes critères, et il est en 4ème année. Je sais que ça peut choquer étant donné que je suis en 1ère année mais nous y allons vraiment en amis parce qu'il est vraiment adorable...

Il s'appelle Wayne et nous nous sommes rencontrés par hasard en fait. J'étais dans la salle commune des Poufsouffle et j'ai trouvé une bande dessinée par terre. Je l'ai donc prise pour voir de quoi il s'agissait et c'était une BD moldue. Je n'en avais jamais vu et c'est donc avec une grande joie que je la regardait avec la plus grande attention. J'ai ensuite demandé à qui elle appartenait et elle était en fin de compte à Wayne. Nous avons commencés à parler et en fait, ce jeune homme de quatrième année et extremement gentil envers moi et j'ai pu découvrir qu'il était aussi très étourdi. Il est très drole et me fait beaucoup rire. Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il n'est pas attaché aux études, tout à l'inverse de moi, et qu'il est assez cool. Nous avons donc tout naturellement parlé et nous en sommes venus au bal. Constatant qu'aucun des deux n'avait de cavalier ni de cavalières, nous avons décidés de nous amuser et d'y aller ensemble. J'ai vraiment hate d'y etre car Wayne est un garçon vraiment sympathique et drole...

Mais comme toute le monde qui va au bal, je ne sais pas trop quoi mettre. Maman m'avais mis une robe dans un paquet dans ma valise pour un en cas de besoin et m'a dit de la porter pour quelque chose qui en vallait pas peine. Je pense que mon premier bal de Noël à Poudlard est une assez bonne occasion et je pense que maman ne m'en voudra pas de l'avoir portée. Je pense qu'il s'agit d'une robe qu'elle a acheté un peu avant la rentrée. Elle n'avait pas voulu me dire pour qui elle était mais j'avais fait le lien quand elle m'avait dit de ne pas ouvrir ce paquet dans ma valise. Si c'est celle à laquelle je pense, elle est rose et extremement belle. Elle a un magnifique noeud devant et elle a vraiment du la payer cher. Elle savait surement qu'il y aurait un bal à Noël car j'ai vu que mes soeurs aussi achetait des robes mais elles n'avaient pas voulues me dire pourquoi. Je suppose que mon père avait du leur dire que le tournois des trois sorciers se déroulerait cette année à Poudlard et qu'elles n'avaient pas voulues me le dire pour me faire une surprise. C'est très gentil de leur part et on peut dire que quand j'ai su qu'il y aurai un tournois et plus tard qu'il y aurait un bal, je ne m'attendait pas du tout à avoir un cavalier. Surtout pas en quatrième année! Enfin à défaut de danser bien, car tu connais les talents de danseuse, j'espère au moins passer une bonne soirée mais je pense que c'est déjà gagné car Wayne à l'air très drole et nous partageons le même amour pour la lecture. Je pense que nous allons devenir très amis, ou du moins je l'espère car il a l'air un peu solitaire...

Sinon hormis ce bal qui m'enchante déjà, nous connaissons enfin les trois champions du tournois, ou plutôt devrait je dire les 4. Une fille chez les élèves de Beauxbatons, elle s'appella Fleur Delacour. Elle est très belle et doit être aussi très forte puisqu'elle a été choisie par la coupe de feu. Je pense qu'elle représentera bien son école française. Victor Krum, le célèbre attrapeur bulgare, à été choisis pour les élèves de Durmstrang. Ce jeune homme est très connu, surtout dans le monde du Quidditch et il est acclamé en véritable star à Poudlard. Pour ma part, je trouve que c'est un très bon joueur, mais il reste à Durmstrang. Et enfin pour Poudlard il ya eu deux champions. Personne n'a compris mais Harry Potter est bien un champion, bien qu'il n'ait pas l'age minimum que le professeur a établi en début de tournois. Enfin bon, on verra bien ce qu'il vaut... Et enfin, à ma plus grande joie, la coupe a désigné un Poufsouffle! Il s'agit de Cédric Diggory et tout le monde est extremement heureux de l'avoir comme champion et en particulier les jaunes et noirs! Il est très fort et tout le monde pense qu'il va gagner. Ce serait vraiment génial pour Poudlard et en particulier pour Poufsouffle. En tout cas, c'est vraiment une excellente nouvelle et on attend avec impatience de voir la seconde épreuve du tournois après la première que Cédric à réussi avec brio! Il a du affronter un énorme dragon particulièrement repoussant et s'emparer d'un oeuf d'or, qui lui sera très utile pour la tache suivante... Bon j'arrete car je vais finir par arriver en retard en cours...

Je crois que je vais te laisser car je regarde l'heure, et j'ai justement un cours qui va commencer. Je te tiens au courant de tout les futurs évènements un peu plus tard car je n'ai pas le temps! Au revoir cher journal!

Elizabeth...

|1013 mots|


Check
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Journal d'Elizabeth   Mer 29 Aoû - 23:43

Salle commune des Poufsouffle, Poudlard, Angleterre
15 Décembre 1994
17h25


Mon très cher journal.


Je t'écris plus tôt que prévu car je suis face à un vrai dilemme. Un dilemme qui n'en est peut être pas un mais qui pourrait en devenir un grave si ça continue. Comme tu le sais, ma grand-mère est à Ste Mangouste. Mes parents m'ont dit qu'ils ne voulaient pas me dire la raison de sa convalescence et que c'était à elle de me le dire. Je lui ai donc écrit pour savoir ce qui lui était arrivée et savoir si elle allait mieux mais l'abscence de sa réponse me fait inquiéter de jour en jour. Je ne sais pas du tout ce qui lui ai arrivé et c'est encore pire que tout je crois. J'ai donc écris encore une fois à papa et maman pour leur dire qu'elle ne me répondait pas et pour les supplier de me dire ce qu'il lui était arrivé. Une semaine plus tard, après avoir interrogé tout mes frères et soeurs, qui eux aussi n'étaient au courant de rien, j'ai enfin reçu le courrier de mes parents. Ils m'ont dit que ma grand-mère était à Ste Mangouste depuis déjà 2 semaines et qu'elle avait été transférée au niveau 4, où se situe les pathologies des sortilèges. Ils avaient attendus un moment avant de me dire exactement ce qu'il en était. J'avais donc eu le temps de me faire des films et bien sur le premier que j'imagina fut une agression. J'espérait bien entendu que ce n'était pas ça et que ce qui lui arrivait n'était du qu'à un accident. Mais parents ne tardèrent pas trop à me démontrer que hélas, je n'avais pas tort. Ils me dirent que ma grand mère avait été victime d'une agression car deux voleurs avaient voulus la cambrioler et étant donné qu'elle vivait seule, elle n'avait pas pu se défendre. Ils lui ont jetés deux sortilèges de stupéfixion en pleine poitrine et à son age, ça peut lui être fatal. J'ai bien entendu était très affectée par cette nouvelle et j'hésite encore à aller la voir avant qu'il lui arrive quelques choses et que je le regrette...

La seule chose qui me fait hésiter, et non pas des moindre, est que nous avons un match de Quidditch très bientôt. Tout le monde compte sur tout les joeurs et déjà que Jesse n'est pas sur de pouvoir y participer, ça ferai incontestablement un vrai manque s'il n'y avait que un seul poursuiveur. Je suis réellement face à un vrai dilemme car nous avons déjà perdu un match contre les Serpentard et si nous perdons aussi celui là, nous somme sur de ne pas gagner la coupe. En effet, l'équipe contre qui nous jouons très bientôt, les Serdaigles, ont déjà gagné un match contre les Gryffondor et leur laisser la victoire sur celui là, conduirait certainement à leur victoire et à notre perte car nous aurions perdu 2 matchs. Je sais que mon équipe compte sur moi mais je ne sais pas s'ils pourront faire leur choix entre me laisser partir ou préférer me garder pour faire le match. La décision leur revient entièrement car c'est leur avis qui compte le plus. Peut être bien que ma grand-mère s'en sortira très bien et que je pourrait aller la voir plus tard. Tout cela je ne le sais pas et je compte demander conseil aussi à mes parents. J'ai aussi demandé aux 6 joueurs de l'équipe qu'on se retrouve dans la salle commune pour en parler et aussi parler du prochain match contre Serdaigle ainsi que parler de leur match précédent pour leur dire ce qui leur manquait pour gagner. J'espère qu'ils pourront tous venir ça serait vraiment super de se voir tout en dehors des entrainements et qu'on puisse parler. Enfin on verra bien...

Sinon pour passer sur un sujet joyeux, car je ne suis pas là que pour te parler de mes soucis, je vais t'annoncer une bonne nouvelle. J'était comme tout les jours, en train de t'écrire, à la bibliothèque quand j'ai apperçu une fille de Serdaigle qui était encore plus absorbée dans ce qu'elle faisait que moi. Elle était visiblement en train d'écrire quelque choses. Comme cela faisait un bon moment que j'était en train de t'écrire et ensuite de faire mes devoirs, par bon moment j'entend 3 heures, je me suis décidé à aller lui parler car nous n'étions plus que les deux dernières dans la bibliothèque. Enfin il y avait encore Mme Pince mais elle était tellement absorbée dans son livre que... Absorbée c'était le mot. Elle était même en train de pleurer quelques fois et de temps en temps elle pousait de petits cris de joie. C'était assez tordant à voir et je me suis décidée à prendre mon courage à deux mains et à aller parler à la jeune fille. Tout d'abord quand je suis arrivée, elle est restée quelques instants avec une tête bizzare sans trop comprendre ce que je lui disait. En fait je compris après qu'elle était tellement absorbée dans ce qu'elle écrivait que je l'avais dérangée. Mais entre nous, le contact est très vite passé. Nous avons commencé à bien parler, surtout de livres et de nos journaux respectifs. Enfin elle ne tient pas vraiment un journal intime mais c'est plutôt un cahier où elle met un peu tout ce qu'elle veut. Elle peus aussi bien inventer une histoire que raconter un moment de sa vie ou même se pencher sur un personnage qui l'intrigue. Enfin beaucoup de choses très informelles qu'elle se régale à écrire. Un peu comme toi et moi en fait mais sauf que moi je te raconte toute ma vie et tout ce qui s'y passe. Enfin bref, nous avons bien parlés toute les deux et nous partageons le même avis sur les auteurs. Elle et moi penssons, ça c'est certains, que les auteurs de romans en général nous manipulent du début à fin. Bon certes, tout le monde sait ça mais nos avis ensuite divergent. Elle n'aime pas trop ça et dit que chacun devrait pourvoir choisir sa fin. C'est une vision assez idyllique mais je trouve que c'est très marrant comme idée. Pour ma part, je m'efforce, de connaitre à l'avance le chemin que veut me faire prendre l'auteur et j'en emprunte un autre pour ne pas tomber dans les pièges de l'auteur. C'est très marrant selon moi...

Avec Juliet, oui au fait elle s'apelle Juliet et est en première année à Serdaigle, nous avons aussi parler de Quidditch. Comme quoi le sujet revient souvent. Elle m'a dit qu'elle n'aimait pas trop la foule et qu'elle n'avait encore jamais assisté à aucun match. Le prochain opposant donc Poufsouffle à Serdaigle, je l'ai donc vivement incité à y venir et je pense qu'elle viendra. La curiosité étant trop grande et je la comprend. Je n'aurait jamais pu tenir sans jamais voir un seul match de Quidditch de ma vie. Il est vrai que si j'avais grandi dans une famille de moldus comme elle, je n'aurai pas eu cette difficulté étant donné que je n'aurai pas connu ce sport, mais ça aurait été très difficile de manquer ça, car on en parlait déjà dans le Poudlard Express. Eli d'ailleurs n'avait pas dit à sa camarade qu'elle risquait de louper une bonne partie du match ou même le louper tout entier. Elle espérait arriver à l'heure mais ça en revanche elle ne pouvait pas le prévoir à l'avance. Elle ne savait d'ailleurs pas si quelqu'un pouvait entrer sur le terrain pendant le match. Elle se dit que les remplaçants pourraient et étant donné qu'il y avait très peu de chances que Eli soie remplacée. En effet au premier match les Poufsouffles étaient tous au complet. Mais le moins que l'on puisse dire est qu'ils avaient eu une énorme chance. Ils leur manquait beaucoup de joueurs et Eli et ses camarades avaient du faire des pieds et des mains pour que l'équipe soie complète. Elizabeth avait d'ailleurs ramené Wendy et Allister, son amie gardienne et le très gentleman poursuiveur de cinquième année dans l'équipe. Pour Jesse et Taylor, c'était vraiment du à la chance car eux aussi c'était présentés à la dernière minutes. Pour Susan, elle avait faillit ne pas participer au match mais aurait finalement préféré mourir plutôt que de ne pas soutenir Poufsouffle quand à Alex, le capitaine de l'équipe ainsi que préfet de sa maison, il aurait encore préféré passer 10 heures d'affilés avec Rogue plutôt que de répondre absent. Mais les 7 candidats étaient tous bien présents au match et grace à tout leur efforts, et leur score plus qu'honorable, ils avaient perdus. C'était la dure loi du Quidditch et on aurait d'ailleurs pu comparer cet exploit à la coupe du monde de Quidditch où la Bulgarie avait attrapé la vif d'or mais avait quand même perdu. Oui je sais aucun rapport car c'est un très mauvais exemple.

Mon cher journal, désolée de t'apporter aussi peu de bonnes nouvelles mais je crois que tu vas devoir te contenter de la très sympathique Juliet de Serdaigle. Pour ce qui est de ma grand-mère, le choix m'est encore très difficile à faire seule et ça ne pouvait pas tomber plus mal... Je suis affreuse de parler comme ça, ma grand-mère est à Ste Mangouste et je ne trouve rien de mieux à dire qu'elle n'a pas choisie le bon moment. J'espère vraiment qu'il ne va rien lui arriver car je ne pourrai pas le supporter. J'ai déjà perdu il ya longtemps ma grand-mère moldue ainsi que mon grand-père son mari, ainsi que mon autre grand-père. Il ne me reste qu'elle et je l'aime beaucoup. Elle a toujours été très gentille avec moi et elle ma toujours confié que j'étais sa préférée. Elle aussi été à Poufsouffle et elle m'a toujours dit que comme maman et elle, j'y serai à mon tours car j'avais toute les qualités de ma mère. Elle avait raison et je ne pourrai peut être plus jamais la revoir. Je ne veus pas parler de malheur mais en même temps elle est très agée et se prendre deux sortilèges de stupéfixion en plein poitrine à son age, ça doit être très grave. Elle n'a d'ailleurs même pas eu la force de répondre à ma lette. Je ne sais pas non plus pourquoi papa et maman n'ont pas voulus le dire ce qu'avait grand-mère. Il ne voulait peut être pas m'effrayer inutillement mais ils savaient quand même que je l'apprendrait tôt ou tard. J'ai tout mes frères et soeurs à Poudlard et dès qu'ils l'auraient su, ils me l'aurait dit sachant combien je suis proche avec elle. Enfin maintenant c'est fait c'est fait, ne pleurons pas et il faut surtout rester forts. Ma grand mère ne voudrai pas me voir pleurer et je ne veus pas la voir morte. Je ne veus surtout pas qu'elle nous quitte et il m'est difficile de savoir si elle va mieux ou pas. Si son était s'agrave ou au contraire si elle va mieux de joure en jours. Mes parents ne m'ont absolument rien dit et je crois que de ne pas savoir c'est encore pire. Je m'imagine la moindre catastrophe et le moindre hibou que je reçoi me fait trembler de peur... J'ai tellement peur de recevoir une mauvaise nouvelle et c'est pour cela que j'ai besoin de savoir, et pas par hibou cette fois. Je veus vraiment être là pour elle mais en même temps l'équipe compte sur moi et je ne veus surtout pas les lacher. Comme je le disait après, ce sont les seuls juges de ce que je vais faire et j'espère qu'ils prendront la bonne décision...

Mon cher journal je vais partir car la réunion ou plutôt le petit rassemblement entre les joueurs mon équipe va bientôt commencer et il faut qu'ils me disent ce que je dois faire. Je te tient bien sur au courant de ce que je ferai et quoi qu'il arrive, je sais que ce sera la bonne décision. Ma grand-mère m'attend et sait que ce qui me tient le plus à coeurs au monde c'est ma famille, mes amis et le Quidditch. Elle préférerait mille fois me voir sur un balai en train de gagner un match, plutôt que de pleurer sur son lit de mort. J'espère bien sur ne pas arriver à cette dernière solution. Je sais qu'elle est forte et qu'elle fera tout pour se battre. Je compte sur elle et je sais qu'elle donnera le meilleur d'elle-même pour rejoindre les siens... Je te laisse donc cher journal en espérant que tout se passera bien...

Au revoir!
Elizabeth Harris, Poufsouffle en détresse.

~~|2123 Mots|~~


Check 2.112
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Journal d'Elizabeth   Dim 2 Sep - 18:05

Bibliothèque de Poudlard, Collège de Poudlard, Angleterre
17 Décembre 1994
19h30



Bonjour mon petit journal.


Je sais que je t'écris quasiment juste après que je t'ai annoncé la recente hospitalisation de ma grand-mère à Ste Mangouste, mais je t'apporte des nouvelles encore plus fraiches et surtout plus joyeuses. Et bien comme tu le sais, ma maison est cencée regrouper toute les personnalités justes et loyales de Poudlard, ou du moins une grosse partie. Mais je peux t'annoncer que ma maison, à savoir Poufsouffle, regroupe aussi une grande majorité de gens qui voient la vie toujours du bon coté, à savoir des gens optimistes. Chez les Poufsouffle, je connais aussi beaucoup de gens dotés d'une tolérance presque sans limites et crois moi, c'est vraiment génial à voir. Je vais te raconter ce qui m'est arrivé avec maintenant une des mes amie qui peut sérieusement rivaliser avec Susan et Wendy au niveau de la gentillesse, de la bonne humeur, et de la tolérance. Vraiment je te dis ça, sans éxagérer. Je vais donc te raconter ma rencontre, enfin je l'avais déjà rencontrée avant mais nous n'avions jamais vraiment parler hormis quelques “bonjour” et “salut” dans le dortoir ou en cours, avec une élève de première année à Poufsouffle, Suki Loyd...

Tout d'abord il faut savoir que je connaissait Suki depuis le premier jour d'école mais nous n'avons pas trop parlés, hormis l'échange de parole habituels, et nos amitiés nous ont aménées ailleurs. Moi du coté de Susan, Wendy et les autres tandis qu'elle est allé vers ses amies. C'est d'ailleurs bien dommage car c'est une fille vraiment extraordinaire qu'on gagne à connaitre. En fait nous étions un soir des vacances et j'étais à la bibliothèque. Je ne me suis pas rendue compte de l'heure et je remarqua que j'avais passé plus de 3 heures à faire des devoirs. Non mais vraiment... en vacances, je sais, je suis incorrigible. Donc il commençait à se faire tard et la fin du service des repas à la grande salle allait bientôt se terminer. J'accourut donc dans la salle commune pour poser mes affaires et étant donné que Wendy et Susan avait déjà mangé, je me décida à y aller seule. Je suis donc allé manger seule dans la grande salle, et la seule compagnie que j'avais été une soupe au potiron. C'est en regardant une fois de plus les sabliers, de manière plus qu'evasive, que j'apperçut un visage familier. J'avais passé bien 5 minutes à scruter les 4 sabliers, pour constater entre parenthèse que nous étions premier, et je ne me rendait pas compte que du monde me regardait. Heureusement que la grande salle n'était pas très remplie ce soir là, en même temps il fallait dire que il était très tard et que le couvre-feu n'était pas encore là, mais il n'allait pas tarder à approcher.

Je vit donc Suki, qui me regardait et je lui adressa un sourire qu'elle me rendit. Le sujet était clos et aurait pu le rester. Je finis, quelques instants après, de manger et Suki finissa quelques secondes avant moi. N'ayant pas vu que j'avais terminé mon repas, celle ci se dirigeait vers la salle commune, ayant surement peur de ne pas respecter l'heure du couvre feu. Je la suivit donc er je courut pour la rattraper et pour que nous puissions parler durant le trajet qui nous menait à la salle commune. J'ai commencé à parler et au fur et à mesure nous nous sommes mutuellement mise à l'aise...

Je suis actuellement à la bibliothèque et je ne suis pas du tout à l'aise pour écrire ici. Il y a selon moi beaucoup trop de bruit. Je vais aller me poser dans un couloir où je l'espère, il y aura moins de monde. A tout de suite donc...


|632 Mots|


Check 630
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Journal d'Elizabeth   Dim 2 Sep - 18:06

Couloir de l'école, Collège de Poudlard, Angleterre
17 Décembre 1994
20h


Pour toi il ne s'est rien passé mais j'ai changé de lieu. Le couloir est beaucoup plus calme et comme je le fais à chaque fois, je change de page pour un nouveau changement de lieu. Ca peut paraître idiot mais selon moi les lieux ont une influence sur la manière d'écrire et nous verrons ça plus tard. Pour l'heure, je continue mon histoire.

Le premier sujet de conversation qui me vint donc pour Suki et moi, à l'esprit fut le sujet des Serpentard à cause d'un bruit que j'entendis dans le couloir. Je ne saurais pas expliquer pourquoi mais le bruit que j'entendis, me fit repensser à ce qui était arrivé à mon amie. En effet, j'ai appris il n'y a pas si longtemps que Hannah avait été la victime d'une brute de Serpentard. Mais c'était une brute au féminin. Elle s'apelle Millicent Bullstrode et tout avait commencé apparement innocement. Les deux filles étaient dans les cachots et marchaient, sans bien sur se voir. Elles étaient par accident entrées en collision au plus grand malheur des deux filles. La fille de Serpentard avait bien entendu insulté Hannah mais celle ci ne s'était pas laissée faire et avait riposté verbalement. La Serpentard dans un exces de colère, et voyant que quelqu'un avait eu le courage de lui répondre donna un violent coup de poing à la pauvre Hannah. Elizabeth avait été effondrée par cette nouvelle mais n'avait pas voulue en parler à la principale concernée de peur de lui rapeller de mauvais souvenirs et surtout dans la peur de la faire rougir de honte, même si ça n'avait pas lieu d'être...

Hannah avait néanmoins réussie à lui echapper grace à une Serdaigle qui était intervenue et avait calmé les tensions. Elizabeth n'en revenait pas qu'on puisse être aussi méchant envers quelqu'un, surtout gratuitement car la quatrième année n'avait fait que défendre son honneur en lui répondant verbalement. Donc j'ai raconté tout ça à Suki ne sachant d'ailleurs pas pourquoi mes souvenirs étaient brusquement remontés à la surface.
Puis de fils en aiguilles, nous avons parlé des Serpentard et de leur caractère en général. Je me suis un peu laissée emportée par leur caractère pour le moins ignoble envers les sang mélés, du moins pour la grande majorité d'entre eux mais Suki a su me mettre dans le droit chemin. Tu sais Suki est très gentille et c'est la tolérance incarnée. Nous avons continué à parler des Serpentard et du fait que si nous étions beaucoup plus gentils avec eux, et bien ils seraient peut être moins sur la défensive et peut être plus gentils. Je pense que ça vaut le coup d'essayer mais je sais néanmoins que certains sont irrécupérables. Je ne suis quand même pas naïve...

Une fois que nous avons parlé des Serpentard, nous en sommes arrivés à parler de leur directeur de maison, le professeur Rogue. On a parlé en fait des directeurs de maisons en général et aussi de nos professeurs préférés. Bien entendu Rogue est un professeur assez terrifiant mais il est surtout très injuste enver ses élèves dans le sens où il leur donne des points plus facilement tandis qu'il en enlève plus facilement aux autres maisons, et ce, très injustement d'ailleurs. On a surtout parlé du professeur Chourave qui, comme on la déduit, aime plus les Poufsouffle que les autres maisons. En même temps c'est normal car elle est notre directrice mais à la différence de Rogue, elle ne nous avantage pas dans la course aux sabliers, ce que je trouve très juste et loyal. Normal ce sont les deux maitres mots de la maison dont elle est directrice. On a ensuite parlé de nos professeurs préférés ert c'est le le professeur Flitwick qui s'est imposé dans nos sondages, juste après le professeur Chourave, en tout cas pour moi. Il est notre professeur de Sortilèges et il est aussi directeur des Serdaigles. Hormis notre professeur de Botanique, on ne peut pas trouver de professeur plus gentil que lui. Même quand des élèves le font voler à travers la classe à cause d'un sortilèges raté, il est content. C'est vraiment un ange ce prof... Oh la la... Je viens d'entendre Peeves qui se rapproche dangereusement de vers l'endroit où je suis et je vais donc plier bagage. Je ne sais pas si je vais t'écrire encore aujourd'hui car sur le moment je ne vois plus rien à te raconter... Je te laisse donc...

Au revoir mon journal!

Elizabeth...

|755 Mots|


Check
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Journal d'Elizabeth   Dim 2 Sep - 18:07

Salle Commune des Poufsouffle, Collège de Poudlard, Angleterre
17 Décembre 1994
22h15


Re-bonjour! Ou plutôt Bonsoir!

Devant mon ennuie en cette journée, je le suis décidée à finir de t'écrire. Je me suis rappellé certains détails et d'autres que je jugeait inutile à te raconter m'ont parus soudain indispensable à dire. Je continue donc de te raconter ma soirée avec Suki dans les couloirs de l'école. Donc après avoir parlé des Serpentard, et de nos professeurs préférés, nous en sommes venues à nos matières préférées et détestées. Rapidemment Suki compris que je n'était pas excellente en potions et je devina que la métamorphose n'était pas sa passion. Nous avons donc conclu quelque chose qui nous ravie toute les deux. Elle me donnait des petits cours particuliers en potions et en échange, je faisait de mon mieux pour l'aider en métamorphoses. On se retrouverait quelques soirs par semaines à la bibliothèque et on en profiterai pour essayer de devenir incollables dans la matière pour toute les deux. On verrai bien le résultat et dans tout les cas, se ne sera pas négatif, bien au contraire.

Nous ne pourrons que gagner en connaissances et surtout en amitié... Je pense que selon moi, ce sera une excellente idée. Suki est une fille géniale et on gagne vraiment à la connaître mieux. J'espère que ce sera une bonne chose mais à mon avis, ça le sera. J'ai hate de pouvoir lui expliquer la métamorphose qui est une matière en fin de compte assez difficile et très compliquée à comprendre en une fois. Je ne suis d'ailleurs, moi-même pas arrivée en cours sans rien connaître, je m'était préalablement préparée avant. Mes frères et soeurs m'avaient dit que c'était une matière très compliquée et le professeur McGonagall, le professeur de Métamorphoses, était en fin de compte, assez sévère. Jiavais donc préféré ouvrir mon livre avant de me rapliquer au cours et ainsi j'ai pu faire de la lumière sur certains points assez sombre. La métamorphose était une matière assez compliquée à comprendre mais crois moi, elle l'est encore plus à l'écrit. Je suis bien contente d'avoir un peu de pratique...

Mais bien sur, le but de ce marché et que moi aussi je progresse et en particulier en potions, où j'ai un peu de mal. Ce n'est pas vraiment la matière qui me porte soucis mais c'est d'avantage le professeur. Je ne suis pas inquiètes car de toute façon Suki va m'apprendre la manière d'apprécier et surtout de se faire apprécier du professeur Rogue. Ca ne sera pas une mince affaire mais on y arrivera... Je lui ai répondue que le meilleur moyen de se faire apprécier par le professeur de potions était de changer de maison et d'aller à Serpentard. Hélas ce n'est pas possible... Enfin « Hélas », je préfère encore rester à Poufsouffle et gagner des points loyalement plutôt que d'avoir des points dans une matière parce que le professeur est mon directeur. Décidemment, je déteste l'injustice...

A oui, avec suki nous avons aussi parlé de notre maison adorée... Bien sur, quel sujet de discution merveilleux. On a bien dit que les Poufsouffles formaient une équipe plus que soudée et que c'était l'essentiel. On en a surtout déduit que le principal n'était surtout pas de gagner, même si ça ferait plaisir de remporter une des deux coupes de Poudlard, mais que ce qui était très important c'est de donner constamment le meilleur de soit même. Se donner à fond dans tout ce qu'on entreprend est vraiment quelques chose de primordial et je crois que les Poufsouffle l'on bien compris... Pendant que je te dis ça, je réalise que je viens de dépasser le couvre feu de la salle commune. Il est à 22h 30 mais je n'ai pas sommeil et je sais que ni Alex, ni Susan ne me dira rien. Je vais quand même monter car je préfere en fin de compte mon lit pour écrire. Je vais un jour finir à te raconter cette petite soirée! Si si! Il en aura fallu du temps pour que je raconte même pas une heure de ma vie... Bon allez, à tout de suite!

Elizabeth...

|691 Mots|


Check
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Journal d'Elizabeth   Dim 2 Sep - 18:07

Dortoir des Filles, Salle commune des Poufsouffle , Collège de Poudlard, Angleterre
17 Décembre 1994
22h55



C'est toujours et encore moi!


Je suis maintenant bien à l'aise dans mon lit et on pourra dire que j'ai fait du chemin ce coir. En partant de la bibliothèque, je suis arrivée dans le couloirs pour ensuite passer par notre salle commune et finir dans mon lit... C'est la première fois que je te raconte une histoire aussi courte en autant de temps. 3 heures et 25 minutes pour te raconter ce qui s'est passé en moins d'une heure. En même il faut dire qu'il s'est passé beaucoup de choses avec Suki, surtout vers la fin. Cette fille est vraiment géniale et je regrette de ne pas lui avoir parlé avant, elle est si gentille. Enfin bref. Je vais te raconter ce qui s'est passé vers la toute fin de notre balade jusqu'à la salle commune...

Donc après avoir parlé de la maison Serpentard, de son directeur, de nos professeurs préféré, de nos matières préférées et enfin de notre entraide en Potions et Métamorphoses, nous nous somme enfin préoccupées d'un problème qui me taraudait depuis un bon moment déjà. Depuis que nous marchions avec Suki, j'entendais des bruits derrière nous. A chaque fois que je me retournais, je ne voyais rien et me disais que j'avais révé ou que ce n'était rien de grave. Rien de grave, certes, mais quelques choses d'assez embetant en fin de compte. Pendant que Suki et moi nous parlions, j'ai entendu un autre bruit d'eau derrière nous mais cette fois il était bien distinct et certe pas très discret. Nous nous sommes donc retournées et nous avons vu une flaque d'eau à terre. Une flaque assez grande qui n'était pas là quand nous étions passées. D'ailleurs elle remuait encore un peu et on aurait dit un ballon d'eau qui venait d'exploser en touchant de sol. Suki et moi nous nous demandions ce que ça pouvait bien être et nous avons hélas eu une réponse assez rapidemment. Nous avons vu, qui sortait d'un couloir, le gentil et pas du tout terrifiant, Peeves. En soit sa présence n'était pas dérangeante, quoi que... Mais l'esprit frappeur tenait dans ses mains fantomatiques, deux ballons remplis d' eau. Je regardais le fantôme avec des yeux ronds et je me demandait bien s'il allait oser nous les lancer dessus ou s'il allait se contenter de les poser à terre et de partir en leur souhaitant bonne nuit. Bizzarement, je penchais plutôt pour la première solution et c'est sans réfléchir que Suki et moi partirent en courant dans le long couloir. Nous dessendimes les escaliers à une vitesse folle et pendant que le fantôme, ou plutôt l'esprit frappeur, nous poursuivait, nous courions aussi vite que nos jambes de premières années nous le permettaient. Peeves semblait voler à une vitesse ahurrisante et il gagnait du terrain sur nous. Heureusement, Suki et moi nous sommes arrivées dans la salle commune où nous étions enfin à l'abris. Après avoir longtemps rigolés, Suki et moi avons décidés de parler quelques instants en marchant et nous nous somme dirigée vers la salle commune.

Voilà donc mon cher journal, l'histoire qui m'est arrivée avec mon amie Suki. Nous avons vraiment eu chaud et nous avons surtout bien rigolés en étant en sécurité dans la salle commune mais dans le couloir, nous avions eu la peur de notre vie. Heureusement que nous n'avons pas été mouillés par Peeves. Sinon maintenant qu'il est un peu tard, je ne veux pas réveiller mes camarades de chambres et je vais donc cesser de t'écrire. Je l'espère à bientôt et en tout cas, sache que même si je ne t'écris pas pendant un long moment, c'est que je suis occupée mais je pense toujours à toi. A bientôt mon petit journal!!

Elizabeth Harris

|636 Mots|


Check 637
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Journal d'Elizabeth   

Revenir en haut Aller en bas
 
Journal d'Elizabeth
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Sinistre farce éléctorale dans les Caraibes selon le journal Humanite.fr
» Journal de Hermione Blake
» Journal d'un archéologue [PV]
» L’après Gousse se négocie déjà (source : journal Le matin)
» Who Cares About Haiti? From Wall St journal

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts ::  :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets clos année 7 :: Réunions de l'AD-
Sauter vers: