AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  




Partagez
 

 Premières lettres et retrouvailles [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Anonymous




Premières lettres et retrouvailles [Libre] Empty
MessageSujet: Premières lettres et retrouvailles [Libre]   Premières lettres et retrouvailles [Libre] EmptyDim 5 Aoû - 11:51

Et voilà, comme tous les élèves de Première Année, Penina avait enduré le petit calvaire psychologique de la répartition, et y avait même survécu, non sans échapper bien-sûr à l'angoisse et aux auto-questionnements inhérents. Enfin, le Choixpeau s'était après quelques hésitations décidé pour Poufsouffle, ce qui plaisait plutôt à la jeune fille.
Après tout, selon ses propres paroles, Poufsouffle était la Maison du travail acharné, mais aussi des êtres justes et loyaux, et elle se sentait flattée qu'il ait pu voir de telles qualités en elle.
En tous les cas, ces événements méritaient bien une lettre pour ses parents qui, à l'autre bout de la terre, attendaient sans doute impatiemment des nouvelles de leur fille. C'est donc tout naturellement que, le lendemain matin, elle se leva rapidement quand l'heure fut venue, s'habilla en vitesse et rédigea une longue lettre à destination de sa famille. Elle prit ensuite le chemin de la Volière, dont elle ne savait à vrai dire qu'à peu près la situation, mais qu'elle réussit à trouver en s'aidant de son oreille, quelques centaines de volatiles enfermés dans une pièce ne pouvant être très silencieux, et après quelques tribulations dans les couloirs. Une fois sur le pas de la porte, elle s'immobilisa avec un sourire émerveillé devant le spectacle étonnant de tous ces oiseaux voletant, tourbillon incessant de plumes blanches, noires, grises ou rousses dans cet espace illuminé par le soleil encore bas dans le ciel. L'impression de vie qui émanait des douces chamailleries entre hiboux, ces petits cris, ces piaillements de principe, toute cette agitation qui paraissait avoir son organisation propre, ordre inconcevable à l'espèce humaine mais parfaitement naturel à cette nuée colorée, frappa Penina qui serait bien restée des heures à les contempler si une petite boule brune ne s’était jetée sur elle, lui piquant affectueusement le nez avec son bec pointu. Elle éclata de rire, et leva sa main vers sa figure afin que sa petite chouette s’y accroche.


-Eh bien Soli, tu as l’air en pleine forme ! Contente d’avoir trouvé des petits camarades ?

Il y eut dans les yeux de la petite chouette un éclair lumineux que la petite malgache interpréta comme une approbation. Il y avait chez cette petite Solila une telle faculté d’expression, une telle joie de vive, une intelligence propre et mystérieuse. La jeune fille ne cesserait sans doute jamais de s’en étonner, et ne remercierait jamais assez Anna de lui avoir offert cette bête merveilleuse. Tiens, Anna ! Il fallait la prévenir, elle aussi ! Comment avait-elle pu oublier celle qui l’avait durant un an et demie choyée comme sa propre fille ?
Elle entrouvrit aussitôt son sac, et en sortit un rouleau de parchemin et une petite plume rousse qui lui rappelait celles de Solila. Appuyée sur ses genoux, elle rédigea avec application une lettre pour chacune des sœurs Johnson, qu’elle confia finalement à la petite chouette qui attendait patiemment à côté d’elle, la tête penchée sur le parchemin comme pour le lire.


- Tu crois que ça ira ? lui demanda Penina d’un ton amusé, ce à quoi l’animal répondit par un hochement de tête décidé et un petit hululement légèrement offensé.

La petite Poufsouffle ne put encore une fois s’empêcher de rire. Cette bête était vraiment craquante.

- Bon, alors, prête pour le grand voyage ? Porte d’abord celle-ci à Anna, puis ces deux-là à Kate et à maman… Ok ?

Encore une fois, la petite bête eut un mouvement de tête qui ne pouvait être qu’une approbation. Avec un sourire attendri, Penina s’éclaircit la gorge et prit la parole d'une voix légèrement troublée par l'émotion.

- Eh bien, tâche de faire vite, alors…

Elle s’apprêtait à lâcher la petite chouette brune lorsque celle-ci tendit d’un air curieux sa tête vers la porte. Penina, percevant un bruit de pas, se tourna elle-aussi vers le nouvel arrivant, qu’elle ne distingua pas tout de suite à cause de la lumière du soleil qui arrivait presque à l’horizontale.


Dernière édition par le Lun 3 Sep - 0:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




Premières lettres et retrouvailles [Libre] Empty
MessageSujet: Re: Premières lettres et retrouvailles [Libre]   Premières lettres et retrouvailles [Libre] EmptyMar 7 Aoû - 21:01

Le soleil se levait, éclaircissant l’horizon. Edward se dépêcha de terminer sa toilette, là haut dans les dortoirs de Poufsouffle. L’heure du petit-déjeuner approchait et il espérait avoir le temps d’envoyer son courrier avant que le repas ne commence. Le jeune sorcier relut une troisième fois ses deux pages de parchemin sur lesquelles il avait détaillé ses premières journées de Novembre. Il corrigea une faute d’autographe qui c’était glissée dans le dernier paragraphe, attrapa une enveloppe qu’il scella avant de se diriger vers la volière.

Bien que cela fasse maintenant un an qu’il avait mis les pieds dans le monde sorcier, il avait toujours beaucoup de mal à ne pas coller un petit timbre dans le coin supérieur droit de l’enveloppe. Son père avait lui aussi beaucoup de mal à s’habituer au hibou, qui, toutes les semaines venait cogner son bec sur la fenêtre de la cuisine pour lui apporter des nouvelles de son fils. La lumière du jour filtrait à travers les meurtrières de la volière, éblouissant Edward à chaque fois qu’il passait devant l’une de ces étroites fenêtres.

Quant il y réfléchissait, il aurait mieux fait d’acheter un hibou plutôt qu’un rat sur le chemin de traverse. Mais ce jour là, acquérir un rapace lui était apparu comme quelque chose de particulièrement saugrenu. Il espérait que tous les hiboux de l’école ne serraient pas déjà occupés, et que sa lettre ne prendrait pas de retard. Son père n’était pas tout à fait tranquille de savoir son fils unique dans cette école étrange, et le moindre retard dans la correspondance d’Edward lui faisait faire un sang d’encre.

Il entendit des voix et des hululements qui s’élevaient de la volière, et hésita un moment à faire demi-tour : il n’avait aucune envie de faire une mauvaise rencontre de bon matin. Il s’arrêta dans les escaliers et tendit l’oreille, à la réflexion, il n’y avait pas des voix mais une voix. Une petite voix même, une voix de fille, probablement plus jeune que lui-même. Soulagé, il poussa lentement la lourde porte de la volière, il n’allait pas avoir peur d’une fillette tout de même ! Un peu plus loin, devant lui, la jeune fille et sa chouette regardaient dans sa direction – après tout, quoi de plus normal puisqu’il venait d’entrer ? – un peu embarrassé d’interrompre le dialogue entre la Poufsouffle et son oiseau il bafouilla un faible :


« Euh… salut. »

En guise d’excuse pour le dérangement avant de se diriger vers l’une des nombreuses niches de la volière. Un hibou grand duc regarda le pré-adolescent de ses yeux dorés pendant quelques instants qui semblèrent interminables à Edward. Après quoi l’oiseau daigna tendre avec majesté sa patte.
Après cinq bonnes minutes de bataille acharnée avec un bout de ficelle pour attacher le courrier à la patte du volatile, Edward s’approcha de la fenêtre pour que l’hibou prenne son envol. Pourtant, l’oiseau ne semblait pas vouloir s’envoler, Edward agita légèrement son bras pour l’encourager à partir, mais, rien à faire. Le volatile semblait rivé au bras du garçon.


« Allez, allez ! Il faut y aller ! »

L’encouragea Edward en le poussant légèrement avec son index.

* Mais pourquoi il ne veut pas décoller ? Il ne va pas rester sur mon bras toute sa vie quand même…*


Dernière édition par le Dim 2 Sep - 16:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




Premières lettres et retrouvailles [Libre] Empty
MessageSujet: Re: Premières lettres et retrouvailles [Libre]   Premières lettres et retrouvailles [Libre] EmptyDim 2 Sep - 12:32

[Salut, je suis vraiment désolée de cet infâme retard... A part ça, tu as fait une erreur dans ton post: ça se passe le matin ! Dommage, tes phrases de description étaient jolies... ^^]

Ce ne fut d’abord qu’une silhouette, masculine, plutôt élancée quoique encore juvénile, qui se détacha dans la clarté matinale. Penina plissa les yeux afin de mieux distingué le nouvel arrivant. C’était un métisse aux cheveux noirs, qui paraissait un peu plus vieux que Penina. Pas grand chose, toutefois, elle estima qu’il devait être en seconde ou troisième année. Il parut assez embarrassé en la voyant, et Penina se demanda pourquoi. Elle n’avait à priori rien d’un monstre, même si elle n’était probablement pas très bien coiffée ce jour-là.
Il bafouilla toutefois un salut hésitant, et avec un petit sourire amical, Penina lui répondit, de sa voix calme et douce :


-Bonjour… Je suis Penina, nouvelle à Poudlard et à Poufsouffle… Et toi ?

Elle voulait dissiper la gêne qui semblait s’être emparée du garçon. Elle ne la comprenait pas, et cela la dérangeait. Après tout, il était plus vieux qu’elle et c’était un garçon. Deux choses qui auraient pu justifier davantage d’embarras de sa part que de celle du jeune homme. Mais peu importait, elle comptait bien dissiper cette étrange réserve.
Le garçon se dirigea ensuite vers les niches où se reposaient un bon nombre de gros oiseaux, qu’elle supposa comme étant ceux de Poudlard. Il paraissait avoir quelques difficultés avec l’un des hiboux, qui refusait apparemment catégoriquement de s’envoler. Penina hésita à intervenir, mais le garçon semblait réellement embarrassé par l’animal, et était un peu ridicule. Elle ne put retenir un petit sourire et dit doucement :


-Tu devrais peut-être lui donner quelque chose à manger, ça pourrait l’encourager pour son voyage…

Elle n’était pas vraiment sûre de ce qu’elle avançait, mais elle savait combien Soli appréciait d’avaler quelques cacahuètes avant le départ. Elle adressa au jeune homme un sourire franc afin de lui manifester sa volonté d el'aider, et de lui prouver qu'elle ne se moquait pas.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




Premières lettres et retrouvailles [Libre] Empty
MessageSujet: Re: Premières lettres et retrouvailles [Libre]   Premières lettres et retrouvailles [Libre] EmptyDim 2 Sep - 17:23

[ Pas grave pour ton retard. J'ai édité mon premier message. Smile ]

Tout en encourageant le rapace à s’envoler il répondit à la jeune fille :

« Moi, c’est Edward Holmes … »

L’adolescent ne pouvait s’empêcher de trouver le prénom de la jeune fille un peu étrange. En effet, même si de par sa mère il avait des origines indiennes, il avait été élevé comme un petit anglais tout à fait banal peu habitué aux prénoms autres qu’anglais. Edward écouta le conseil de sa cadette d’une oreille un peu distraite : il était en train de s’imaginer toutes les significations possibles et imaginables de ce bien intriguant prénom. Cependant, il n’osa pas poser la question : il la trouvait un peu cavalière. Et peut-être que Penina elle-même ignorait le sens de son prénom, après tout, lui, aurait été bien embarrassé si on lui demandait ce que « Edward » pouvait bien signifier.

« Ah euh… Tu crois ? »

Reprit-t-il d’un air septique. Il n’y connaissait absolument rien en hiboux, mais il avait crut qu’on récompensait l’oiseau après qu’il ait effectué sa mission, pas avant. Le problème c’est le jeune Poufsouffle n’avait absolument rien à offrir au volatile, pas même des miettes de biscotte du petit-déjeuné. Edward lança une œillade suppliante au hibou grand duc.

* S’il te plait, s’il te plait, ne me fait pas passer pour un imbécile. Envole toi ! *

« Le problème, c’est que je n’ai absolument rien à lui proposer…
Mais peut-être que… C’est trop ‘tôt’ pour lui ? »


* Peut-être qu’il n'aime pas ma tête * Se désespéra le Poufsouffle dans on fort intérieur. Puis il tourna la tête et posa ses prunelles dorées sur Penina et bafouilla quelque chose comme :

« J…je suis vraiment désolé de te demander ça, mais… tu n’aurais pas un petit bout que ‘Miamhibou’ dans tes poches par hasard ? Juste un tout petit morceau… pour qu’il accepte de partir.
S’il te plait…
ça m’aiderais vraiment beaucoup…»


Il avait franchement un peu honte de demander ça à une élève plus jeune que lui, qu’il ne connaissait même pas de surcroît . Il quitta des yeux la fillette pour regarder d’un air franchement – et peut-être même excessivement – désespéré le volatile qui commençait à se faire lourd sur son avant-bras.

* Si elle n’en a pas je pourrais peut-être prendre un autre hibou… si celui-la accepte de descendre de mon bras. Ses serres commencent à me faire mal… *
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




Premières lettres et retrouvailles [Libre] Empty
MessageSujet: Re: Premières lettres et retrouvailles [Libre]   Premières lettres et retrouvailles [Libre] EmptyDim 2 Sep - 18:56

Le garçon se présenta à son tour, sans sembler toutefois vouloir en dire plus. En se rapprochant, Penina constata qu'il portait lui aussi un badge de la Maison Poufsouffle. Ce qui ne répondait pas davantage à la question de l'âge. Mais elle était sans doute trop curieuse, qu'est-ce que ça pouvait changer, l'âge de cet inconnu? Cette dernière interrogation lui parut assez pertinente, suffisamment pour la décider à se taire. Elle aurait bien aimé savoir, pourtant... Elle se contenta de l'observer essayer vainement de faire décoller son hibou. Il parut sceptique lorsqu'elle lui conseilla de lui donner une friandise. Elle haussa les épaules, quelque peu vexée qu'il prenne ainsi ses conseils à la légère et s'apprêta à retourner auprès de Solila, qui restait toujours là à les regarder, semblant d'ailleurs beaucoup s'amuser de la scène.
C'est alors que le garçon lui confia n'avoir rien à lui donner. Ah, il acceptait donc de l'écouter, maintenant. Pas trop rancunière toutefois, elle s'apprêta à fouiller ses poches pour voir s'il lui restait quelque cacahuète à lui passer. Le ton de la voix d'Edward se modifia alors, et il parut soudain fort gêné. Etonnée, elle se tourna vers lui, il la regardait de même. Elle l'écouta posément, et quand il sombra presque dans la supplication, elle plongea d'un geste calme la main dans la poche de sa robe, et, après quelques vains tâtonnement, sortit un sachet à moitié plein de cacahuètes. Elle sourit à nouveau au jeune homme.


-Euh, je ne sais pas ce que c'est que du "Miamhibou", mais j'ai ça, si tu veux...

Elle ouvrit le sachet, vida quelques graines dans sa paume et les tendit à Edward.
- Je pense que ça devrait lui plaire... Soli aime beaucoup, en tous cas, dit-elle en désignant de la tête sa petite chouette brune.

Elle sourit, amusée, quand celle-ci, très solenelle, hocha la tête comme pour un salut, tout en pousant un petit hululement.


-Elle s'appelle Solila... Ca veut dire "Menthe", en malgache, précisa-t-elle.

Elle jeta un coup d'oeil au hibou que le Jaune et Noir tenait toujours sur son bras, et demanda, d'un ton rêveur:

-Et.. C'est ton hibou, ou il appartient à l'école?

Si c'était le sien, il semblait fort mal le connaître, et leur entente semblait loin d'être parfaite.mais après tout, peut-être l'animal était-il plus caractériel que sa chouette, ou peut-être ne se connaissaient-ils que depuis peu de temps.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




Premières lettres et retrouvailles [Libre] Empty
MessageSujet: Re: Premières lettres et retrouvailles [Libre]   Premières lettres et retrouvailles [Libre] EmptyDim 2 Sep - 22:12

Edward avait tellement l’habitude de tout faire pour qu’on ne le remarque pas, qu’il en devenait presque asocial. D’où sa piètre prestation au sujet de sa très sommaire présentation. Non, il n’avait pas précisé son année, ni même sa maison, car il n’y avait tout simplement pas pensé. Il ne jugeait pas ses camarades sur leur maison ou sur leur age, alors il avait fait l’impasse dessus, pensant à tord que de toute manière ça ne devait pas intéresser sa camarade.
Quant il remarqua son regard sur son badge, il s’aperçut qu’il c’était trompé, et bafouilla deux ou trois mots supplémentaires sur son identité :


« Ha, euh… et je suis à Poufsouffle, comme toi. Mais en deuxième année… désolé de ne pas l’avoir dit plus tôt…j’ai…hum ‘oublié’…
* Quel idiot je fais …*
Le Miamhibou, c’est une sorte de friandise dont les chouettes et les hiboux raffolent. En général, c’est ce qu’on leur donne… enfin… je crois. Mais des cacahuètes ça serra parfait… merci encore… »


Avait-il déclaré maladroitement en attrapant délicatement trois petites cacahuètes que lui tendait Penina. Il lui adressa un petit sourire pour la remercier encore une fois. Le garçon présenta les petites offrandes au grand duc, qui les picora avec enthousiasme.

« Ernest Holmes, Baker street, Londres… »

Souffla-t-il à l’adresse du hibou qui s’envola promptement par la fenêtre, ravi que ce jeune imbécile ait enfin compris qu’il ne décollerait pas avant d’avoir eu une petite gâterie au préalable. Décidément, Edward n’entendait pas grand chose aux mystères des hiboux, la poste moldue c’était beaucoup plus simple !
Il soupira de soulagement, comme si on avait enlevé un énorme poids de ses épaules.


« C’est joli, Solila. »

Commenta-t-il en se tournant vers la première année.
Puis il ajouta assez rapidement :


« Ho non, non. Ce n’était pas mon hibou. Je n’ai pas de hibou. Juste un rat. Alfred. J’ai peur qu’il se fasse manger, si jamais un jour je venais à avoir ma propre chouette, alors… je préfère utiliser celles de l’école. »

Si Edward était un garçon un peu moins inquiet, il lui aurait bien volontiers demandé si elle aussi, avait un prénom avec une signification.

« Mais je crois que j’ai un peu de mal avec les animaux sorciers… » Avoua-t-il, mais ça Penina s'en serrait doutée sans peine.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




Premières lettres et retrouvailles [Libre] Empty
MessageSujet: Re: Premières lettres et retrouvailles [Libre]   Premières lettres et retrouvailles [Libre] EmptyDim 2 Sep - 23:10

[Tiens, Baker Street! Fan de Conan Doyle? J'avais pas réagi avec le nom, mais c'est vrai que...]

Le garçon parut gêné que Penina voulût connaître sa Maison. Celle-ci regretta d'avoir si ouvertement regardé son badge. Elle avait l'impression que sa curiosité avait passé la mince frontière qui la séparait de l'indiscrétion, et cela ne lui plaisait guère, elle qui aimait tant la courtoisie. Elle se mordilla la langue quand elle s’aperçut du trouble d’Edward Quelle imbécile elle était ! Aller jouer ainsi les indélicates à l’encontre d’un garçon qui n’était déjà pas très à l’aise, voilà qui n’était guère sympathique, et elle souffrait de l’embarras du jeune homme, d’autant plus qu’elle en était la cause.
Il lui apprit cependant être en Seconde Année, ce que la petite Penny nota consciencieusement dans un coin de son esprit. Il était possible qu’ils aient des cours ensemble, pensa-t-elle subitement. Détail en soi peu important, mais elle était plutôt anxieuse, et la perspective de voir lors de ses cours au moins une tête connue était des plus rassurantes.
Edward, lui, ne s’attarda pas là-dessus, et lui expliqua que le « Miamhibou » était une friandise pour oiseau. Elle en achèterait peut-être un jour à Soli, ne serait-ce que pour changer des éternelles cacahuètes, même si elle en raffolait.
Le garçon prit alors les graines qu’elle lui tendait, et lui sourit en remerciement, ce à quoi elle répondit d’un hochement de tête aimable, et reporta son attention sur le hibou. Celui-ci semblait aimer tout autant que Solila les cacahuètes, qu’il avala avec un enthousiasme non feint. Edward énonça alors l’adresse à laquelle il devait se rendre, et l’oiseau s’envola aussitôt. Au grand soulagement de Penina. C’était tout de même elle qui avait conseillé au Poufsouffle de lui offrir une gourmandise pour l’encourager avant son voyage, et si cela ne s’était pas avéré juste, ç’aurait été au tour de la petite malgache d’être envahie par l’embarras. Mais elle avait bel et bien vu juste, et elle observa rêveuse le hibou qui s’envolait. Elle se tourna vers Solila, et lui dit d’une voix douce :


-Tu peux en faire autant…

La petite chouette agita ses ailes d’un air moqueur, et, au lieu de partir à son tour, vint se poser sur l’épaule de Penina, lui mordillant l’oreille avec insistance. Penina leva les yeux au ciel, amusée.

-Evidemment… Mais bon, pas de favoritisme, tu as raison!

Elle sortit trois nouvelles cacahuètes du sachet, et les tendit à Solila, qui, après les avoir avalées d’un air enjoué, poussa un petit hululement de joie et prit son envol à la suite du gros oiseau qui déjà disparaissait à l’horizon.

-Bon voyage… chuchota-t-elle alors que Soli passait la fenêtre.

Il lui sembla qu’en répons, elle battit des ailes avec davantage d’enthousiasme. Penina garda un instant le silence, observant fascinée les mouvements rapides et gracieux de sa chère chouette.
Et quand Edward prit la parole, c’est d’une voix rêveuse qu’elle répondit, à côté de la plaque tant elle était plongée dans ses pensées aériennes.


-Oui, elle est très belle…

Elle ne reprit véritablement ses esprits que quand il enchaîna, d’une voix rapide, sur le hibou qui précédait Solila. Consciente d’avoir laissé son esprit s’échapper de la conversation et du lieu présent, elle reporta à nouveau son attention sur Edward, qu’elle fixa d’un air grave tandis qu’il parlait. Elle garda le silence, se contentant d’écouter les paroles de son vis-à-vis, jusqu’à ce qu’il dise n’être pas très doué avec les animaux sorciers. Penina eut alors un petit sourire et dit d’une voix douce :

-Oh, y a-t-il vraiment des animaux sorciers et d’autres moldus ? J’ai l’impression qu’ils ont tous leur magie propre, même s’ils se refusent généralement à nous la montrer. Nous n’en sommes sans doute pas dignes. Après, l’intérêt que portent les sorciers à certains animaux plus qu’à d’autre vient juste du fait qu’ils se prêtent mieux à leurs intérêts et à leur esclavage. Les moldus ont d’autres besoins, ils choisissent d’autres serviteurs…

S’apercevant qu’elle partait dans un imprudent monologue digressif, elle haussa les épaules d’un mouvement vif, et chercha désespérément un autre sujet.

-Et.. Donc, euh… Tu as déjà passé un an à Poudlard…C’est comment ? C'et bien? Les cours ne sont pas trop difficiles ?

Les sujets scolaires avaient cet énorme avantage d’être universel, et elle ne pensait pas prendre trop de risques en bifurquant sur ce sujet de conversation, encore qu’il fût des plus classiques.


[720 mots]


Check
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




Premières lettres et retrouvailles [Libre] Empty
MessageSujet: Re: Premières lettres et retrouvailles [Libre]   Premières lettres et retrouvailles [Libre] EmptyJeu 13 Sep - 19:19

« Biiin, c’est vrai que d’un certain côté les chats et les rats sont aussi des animaux de compagnie chez les moldus, mais les hiboux et les crapauds… sont un peu moins répandus tout de même. »

Expliqua Edward en se frottant l’arrière du crane. Il écouta le discours de la petite Poufsouffle en clignant des yeux, ne sachant pas vraiment quelle position adopter vis à vis de sa déclaration sur l’esclavage d’animaux pour servir les hommes. Alors, il n’ajouta rien à ce propos. C’était beaucoup trop engagé pour lui, ça. Il se contenta d’écouter avant qu’elle ne lui demande ses impressions sur Poudlard. Après tout, ça faisait un an qu’il était ici, il devait bien avoir des choses à dire. Pourtant il ne savait pas vraiment par où commencer.

« Ho oui, Poudlard est une très bonne école. Les salles de classes sont supers et biens entretenues, les repas dans la grande salle sont excellents et copieux, il y a des matchs de Quidditchs assez souvent…
La vie ici est assez agréable si tu n’oublies pas quelques règles très importantes :
- Ne jamais te faire remarquer en cours de potions.
- Ne jamais arriver en retard en métamorphose.
- Eviter le concierge.
- Eviter les grosses brutes des années supérieures et plus particulièrement les Serpentards.
- Eviter de traîner dans les cachots, il y a de grosses bêtes enfin il parait ET des Serpentards.
- Toujours porter des gants et des lunettes en botanique.
- Eviter Peeves, l’esprit frappeur.
- Eviter de traîner dans les couloirs après le couvre-feu.
Et… je crois que c’est à peu prés tout.
»

Conclut-il d’un air songeur. Les faits étaient, qu’Edward était bien plus occupé à éviter tout un tas de choses plutôt que de profiter des nombreuses possibilités qu’offraient le château.

« Les cours de potions sont très difficiles et le professeur n’est pas vraiment un modèle de sympathie. C’est dommage, car j’aime bien les potions. Les cours ne sont pas tous aussi durs, mais le professeur de métamorphose est très stricte. Le professeur Hagrid est gentil mais présente des bestioles un peu dégoûtantes et dangereuses dans ses cours. Le professeur Binns n’est pas très intéressant par contre, tout le monde dort dés qu’il ouvre la bouche. Le professeur de défenses fait un peu peur, il a même l’air un peu fou, il a aussi un drôle d’œil qui… enfin…
Et les professeurs de botanique et de sortilèges et de vol sont vraiment gentils et compréhensifs. Ce sont ceux que je préfère. »


Il réajusta sa cravate qui était un peu de travers, regarda par terre, puis en l’air, puis par la fenêtre avant d’ajouter du ton de celui qui ne veut influencer personne.

« Mais tu sais, c’est juste mon avis à moi, peut-être que pour toi ça sera différent. »
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





Premières lettres et retrouvailles [Libre] Empty
MessageSujet: Re: Premières lettres et retrouvailles [Libre]   Premières lettres et retrouvailles [Libre] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Premières lettres et retrouvailles [Libre]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Premières lettres et retrouvailles [Libre]
» Il y a une boîte aux lettres au Paradis ? - Libre-
» Obama en chute libre ...
» ? Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]
» Quel accueil de la part des oiseaux! (libre)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets clos année 4-
Sauter vers: