AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 Premier cours : rappel [ouvert à tous]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Premier cours : rappel [ouvert à tous]   Mer 8 Aoû - 13:17

Elizabeth regardait son professeur d'études des moldus. Elle se demandait de qu'elle planete il venait car le moins que l'on pouvait dire était que ce professeur était vétu d'un accoutrement pour le moins surprenant. Surtout pour un professeur. Mais on ne pouvait pas nier qu'il avait du style et que ça lui allait plutôt bien.

Elle jeta un coup d'oeil à la feuille qu'il leur avait donné et se tourna vers Susan qui était à coté d'elle. Eli s'était un peu incrustée à coté de sa camarade car elle avait peur de ne rien comprendre à la matière, ce qui ne serait certainement pas changé par le fait qu'elle soie à coté de Susan. Ce cours pour elle était vraiment le seul cours et elle ne savait rien du tout, hormis qu'un moldu était un être dépourvu de pouvoir magique.

Susan avait déjà commencé à écrire et Eli la suivit:

Citation :
Nom, prénom : Harris, Elizabeth

Année : 1ère année

Maison : Poufsouffle



~Questionnaire~




Avez-vous de la famille moldue ? Si oui, de quel côté ? : Ma grand-mère maternelle était moldue mais elle est décédée.

Connaissez-vous des moldus ? : Non, désolée...

Avez-vous déjà eu à utiliser des instruments moldus tels qu'une télévision, une machine à laver, une radio ? : Je ne connais pas tout ces mots.

Avez-vous déjà pris les transports en communs chez les moldus (train, métro, bus..) ? : Non jamais.

Etes-vous déjà allé dans une école moldue ? : Non plus

Avez-vous déjà passé une journée dans une véritable maison moldue, avec tout ce que cela sous-entend ? Si oui, qu'y avez-vous appris et qu'en avez-vous pensé ? : Je suis venue dans la maison de ma grand-mère quand elle est décédée. J'avais 5 ans mais je me souviens de peu de choses. Je me rapelle néanmoins qu'elle avait un petit appareil qui projetait une musique douce. Je n'en ai d'ailleurs jamais revu mais j'aurai aimé car ça m'avais beaucoup plu.

Avez-vous déjà été obligé(e) de vous débrouiller seul dans le monde moldu (demander son chemin dans une ville, etc...) ? : Je ne suis casiment jamais sortie dans le monde moldus et je n'ai donc jamais eu à me débrouiller dans ce dernier.

Avez-vous voyagé dans le monde moldu ? Si oui, qu'y avez-vous découvert ? : De même

Avez-vous été confronté(e) à la culture moldue par des monuments, des auteurs ou même des professeurs d'histoire ? Si oui, qu'en avez-vous pensé ? : J'ai un jour lu un livre moldu qui m'a beaucoup plu. L'auteur était un certain Tolkien et j'ai beaucoup aimé sa façon d'écrire. Je suis d'ailleurs une grande fan des 4 romans qu'il a écrit.

Le monde moldu pique-t-il votre curiosité ? Si oui, pourquoi ? : Oui, énormement. Je trouve qu'il est passionant à découvrir car je sais très peu de choses sur lui. J'aimerai savoir comment font les moldus pour se débrouiller sans magie et qu'elles sont leur coutumes et leur tradition. Voir s'ils ont des points communs avec nous mais aussi connaitre nos différents les plus importantes.

Remarques éventuelles concernant le cours : Désolée d'être si nulle dans la matière mais je me suis inscrite pour apprendre et je compte bien me donner à fond. Sinon je pense que vous serai un bon professeur.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Premier cours : rappel [ouvert à tous]   Mer 8 Aoû - 21:11

Le professeur d’Etude des Moldus avait l’air un peu confus, de plus il n’avait pas une bonne mine. Il avait une apparence assez fantomatique, heureusement, il était beaucoup plus vivant que le professeur d’Histoire de la Magie. Mais September semblait vraiment épuisée, il avait des traits tirés et des cernes sous les yeux. C’était cette adulte qui avait lancé l’idée du club de théâtre au quelle Alyss s’était inscrite. Elle n’avait jamais vraiment excellé dans cette discipline, mais c’est donc pour cela qu’elle s’était présentée, pour progresser ! On en apprenait tous les jours, et puis la première année n’était pas si terrible que ça … Seulement elle n’en avait fais que quelques fois.

La salle cour était couverte de tapisserie diverses et variés et il y avait également des tables et des bancs, chacune des tables pouvait accueillir deux personne. Pourvu qu’elle trouve quelqu’un d’agréable au près de qui elle pourrait venir s’installer. L’endroit était vraiment très propre, mal grès que ce fut le premier cour, il n’y avait pas de poussière, tout était très ‘clean’. Dans son sac un peu lourd, il y avait des parchemins, une plume et une bouteille d’encre ainsi que les livres nécessaires à tous les cours de la matinée. Elle n’avait pas pris tant d’options que ça mais la première année avait tout de même un emplois du temps.

Quand le professeur avait ouvert la porte à tous les jeunes étudiantes, il semblait vraiment très nerveux, était-il vraiment stressé… Il n’avait pas vraiment la carrure et l’assurance d’un enseignant, vu comme ça, mais certainement que dans le feu de l’action, cela irait mieux. Il se sentirai plus à l’aise en parlant et en essayant de convaincre les premières années que cela valait la peine de conserver cette option pour les années à venir.

Alyss passa par l’encadrement de la porte et s’avança vers une des tables, elle aperçut alors Wendy et prit place à ses côtés. Une fois que ce fut fais, elle sortit le nécessaire à écrire. Elle vit ensuite apparaître devant elle un parchemin tout droit et blanc. Elle le parcourut s’aperçut qu’il s’agissait d’un questionnaire. Hum … était-ce vraiment nécessaire de connaître les élèves ? Le professeur allait-il faire des groupes en fonction de leur connaissance… Non tout le monde avait quelque chose à apporter aux autres, c’était ça le principe d’un groupe. Les uns permettaient aux autres de les hisser vers le haut.

Elle prit donc sa plume, la trempa dans l’encre noire et porta le haut du ‘stylo’ à ses lèvres et parcourut les questions… Rapidement elle inscrivit quelques réponses, avec le bruit de la plume gratant le papier, ne faisant pas attention à ce qui s’adressait aux deuxièmes années et autres. Elle n’y étais pas encore ! Il restait quelques années avant que ce ne soit le cas.


Citation :
Nom, prénom : Fledge, Alyss

Année : 1ère année

Maison : Serdaigle


~Questionnaire~




Avez-vous de la famille moldue ? Si oui, de quel côté ? : Ma grand-mère du côté de ma mère est moldue, en revanche le reste de ma famille est sorcier.

Connaissez-vous des moldus ? : Oui, je connais ma grand-mère et également quelques amis moldus rencontrés lors de la pratique de basket. Je ne les vois que durant les vacances.

Avez-vous déjà eu à utiliser des instruments moldus tels qu'une télévision, une machine à laver, une radio ? : Une quoi, une machine à laver ? J’ai déjà regardé la télévision chez ma grand-mère.

Avez-vous déjà pris les transports en communs chez les moldus (train, métro, bus..) ? : Oui, en passant des vacances à l’étranger, il a fallu se glisser dans la foule et donc utiliser ces moyens de transport.

Etes-vous déjà allé dans une école moldue ? :
Non, je n’y suis jamais allé.

Avez-vous déjà passé une journée dans une véritable maison moldue, avec tout ce que cela sous-entend ? Si oui, qu'y avez-vous appris et qu'en avez-vous pensé ? : A chaque fois que je vais chez ma grand-mère, je n’y reste pas très longtemps, juste une après-midi, et mes parents sont là, ils conservent donc leur habitude de sorciers. De plus ma grand-mère vit avec mon grand-père sorcier alors leur maison n’est pas totalement moldus.

Avez-vous déjà été obligé(e) de vous débrouiller seul dans le monde moldu (demander son chemin dans une ville, etc...) ? : Non, jamais.

Avez-vous voyagé dans le monde moldu ? Si oui, qu'y avez-vous découvert ? A chaque fois que je voyage à l’étranger avec mes parents, nous passons par le monde moldu.

Avez-vous été confronté(e) à la culture moldue par des monuments, des auteurs ou même des professeurs d'histoire ? Si oui, qu'en avez-vous pensé ? : J’ai déjà lu quelques contes moldus comme la Belle et la Bête. Et j’ai déjà vu les pyramides d’Egypte.

Le monde moldu pique-t-il votre curiosité ? Si oui, pourquoi ? : Oui, c’est un peu l’inconnu, et étant curieuse de nature, j’aimerai bien en savoir plus.

Remarques éventuelles concernant le cours : Je n’en ai aucune.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Premier cours : rappel [ouvert à tous]   Jeu 9 Aoû - 14:06

Dennis tapotait nerveusement la table avec son stylo. Il se demandait pourquoi il avait choisi ce cours. Le prof avait l'air sympa, les élèves plutôt interéssés, la matière intéréssante... Mais Dennis s'ennuyait. C'était sûrement dû à la fatigue dont il était envahi. Il était très pâle... Plus blanc que blanc!

L'idée de remplir un questionnaire le détendit un peu: il adorait écrire. Il fouilla dans sa trousse pour sortir sa plus belle plume. Il prit une encre vert émeraude, et se mit à écrire de son écriture la plus fine, petite, lisible et scriptée possible.


Citation :

Nom, prénom : Caremis, Dennis.

Année : 1ère année.

Maison : Serpentard.

~Questionnaire~



Avez-vous de la famille moldue ? Si oui, de quel côté ? : De tous les côtés! Mon père, mon frère, et tout mon côté paternel est moldu. Ma famille maternelle est sorcière.

Connaissez-vous des moldus ? :Oui, à part mon père et mon frère, j'ai des amis moldus.

Avez-vous déjà eu à utiliser des instruments moldus tels qu'une télévision, une machine à laver, une radio ? : Oui, une fois, mon père m'a obligé à me servir d'une tondeuse à gazon... Même si ma mère avait l'habitude de faire ça de façon magique, mon père m'a obligé à tondre... En fait, il ne connaît pas encore l'existence du monde magique, il ignore encore certaines choses fondamentales sur ma mère...

Avez-vous déjà pris les transports en communs chez les moldus (train, métro, bus..) ? : Non... Ma mère me fait transplanter (excusez moi, j'ai oublié le mot... Ma mère a beau me le répeter, je ne m'en souviens plus...) à proximité du lieu où j'ai rendez vous et on fait mine d'être venus façon... moldue.

Etes-vous déjà allé dans une école moldue ? : Oui, toute ma scolarité pré-Poudlard a été dans une école Moldue. Mon père, qui ne connaît rien au monde magique, n'aurait pas compris pourquoi je n'irais pas à l'école...

Avez-vous déjà passé une journée dans une véritable maison moldue, avec tout ce que cela sous-entend ? Si oui, qu'y avez-vous appris et qu'en avez-vous pensé ? : A proprement parler, non. Même si mon père est un Moldu, ma mère se débrouille pour répondre la Magie sans que celui-ci s'en appercoive... Ainsi, je n'ai jamais eu l'occasion de vivre une journée où les lits sont faits manuellement,... Et mes "amis" viennent souvent à la maison, pas le contraire...

Avez-vous déjà été obligé(e) de vous débrouiller seul dans le monde moldu (demander son chemin dans une ville, etc...) ? : Non. Mes parents ont horreur de me laisser seul dans une ville.

Avez-vous voyagé dans le monde moldu ? Si oui, qu'y avez-vous découvert ? : Mon pèrez, ignorant l'existence du Monde Magique, nous a fait visiter Paris. Une ville magnifique. J'y ai rencontré des gens Moldus charmant. J'ai découvert de nombreuses choses Moldues qu'il n'y a pas chez moi, par exemple, le train, une magnifique invention! Je n'ai, malheureusement, jamais pu le prendre.

Avez-vous été confronté(e) à la culture moldue par des monuments, des auteurs ou même des professeurs d'histoire ? Si oui, qu'en avez-vous pensé ? : J'ai vu la tour Eiffel... Une oeuvre magnifique. L'art à son apogé. Le constructeur s'appelait, il me semble, Gaston Eiffel.(*) J'ai trouvé cette architecture très moderne. La feraille n'aurait jamais pu être aussi... magnifique. Mais je doute que la Magie ne soit pas intervenue dans cette construction... A mon avis, des sorciers étaient cachés parmi les ouvriers...

Le monde moldu pique-t-il votre curiosité ? Si oui, pourquoi ? : Pas vraiment. Je m'y intéresse parce que c'est une matière unique, fondée sur un engrenage autre que la Magie. Une matière riche en découvertes, que l'on ne peut se permettre de négliger.

(Pour les 2 ème année et plus)

NB : un rappel des connaissances sera effectué lors de la première séance de cours.

Avez-vous été sensible aux cours de vos précédentes années ? :

Qu'y avez-vous appris qui, selon vous, serait utile et instructif ? :

Seriez-vous prêt, dans un futur proche, à faire partager vos connaissances et votre savoir à des camarades plus petit que vous ? A témoigner de votre intérêt pour cette matière ? :


Remarques éventuelles concernant le cours : Une sortie dans le Monde Moldu serait superbe!
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Premier cours : rappel [ouvert à tous]   Sam 11 Aoû - 17:38

Arrivée face à la porte de la salle de cours, Opal s’arrêta pour reprendre haleine…elle venait de courir comme une dératée pour ne pas être en retard et vraisemblablement n’y avait pas tout à fait réussi, espérant de tout cœur que le professeur ne serait pas un ogre comme celui de Potions, l’australienne s’arma de courage et poussa le lourd battant.

Oh, surprise ! à la place du professeur se tenait un jeune homme parfaitement normal…merveilleusement Moldu et qui en plus portait joyeusement un T-shirt où Bart Simpson exhibait allègrement ses fesses !…Un sourire ravi illumina son visage en disant :

[color=black]-Bonjour, professeur Quint , excusez moi le retard , les escaliers m’ont joué un mauvais tour !

Il se contenta d’un hochement de tête et d’un demi petit sourire , très sérieux.

D’un coup d’œil à la ronde Opal mesura la situation…pas de chance ! elle avait compté s’asseoir à côté d’Angel mais la place était déjà occupée par Amber, leur camarade de Gryffondor. La seule place vide qu’elle vit était à côté d’un Serpentard de première année, Dennis Caremis.

-Excuse moi…est ce que je peux m’asseoir ici ?.

De toutes façons avant que le Serpentard puisse répondre, Opal qui sentait tous les regards posés sur elle, prit place et s’empara illico du questionnaire posé sur la table.
Déballer ses affaires sans faire trop de bruit ne fut chose que d’une minute et enfin elle put se concentrer sur le parchemin.



Nom, prénom : McLane, Opal

Année : 1ère. Année

Maison : Gryffondor

~Questionnaire~



Avez-vous de la famille moldue ? Si oui, de quel côté ? :
Oui. Mon père et un de mes frères sont moldus, de même que toute la famille du côté paternel.

Connaissez-vous des moldus ? :
La plupart des gens que je connais sont Moldus.

Avez-vous déjà eu à utiliser des instruments moldus tels qu'une télévision, une machine à laver, une radio ? :
Bien sûr ! Tout le temps !

Avez-vous déjà pris les transports en communs chez les moldus (train, métro, bus..) ? :
Oui.

Etes-vous déjà allé dans une école moldue ? :
Oui, à l’école primaire.

Avez-vous déjà passé une journée dans une véritable maison moldue, avec tout ce que cela sous-entend ? Si oui, qu'y avez-vous appris et qu'en avez-vous pensé ? :
Je vis dans une véritable maison moldue et je trouve ça super !

Avez-vous déjà été obligé(e) de vous débrouiller seul dans le monde moldu (demander son chemin dans une ville, etc...) ? :
Bien entendu.

Avez-vous voyagé dans le monde moldu ? Si oui, qu'y avez-vous découvert ? :
J’ai beaucoup voyagé dans le monde Moldu, le seul que je connaissais jusqu’à mon arrivée en Angleterre. Je pense que le monde des Moldus est tout à fait génial ! La différence de cultures m’épate toujours. Ce qui m’attriste énormément sont les différences irréconciliables entre certaines religions ce qui cause tant de problèmes et de guerres mais ce que j’aime est l’imagination illimitée qu’ont les Moldus pour résoudre leurs problèmes !

Avez-vous été confronté(e) à la culture moldue par des monuments, des auteurs ou même des professeurs d'histoire ? Si oui, qu'en avez-vous pensé ? :
Avant de connaître le monde magique tout ce que je voyais me semblait tout à fait normal mais maintenant je me demande comment ont fait les Moldus pour ériger des monuments si magnifiques comme les Pyramides, la Grande Muraille chinoise, le Taj Mahal et tant d’autres…sans aucune magie seulement en faisant appel à leur ingéniosité .

Le monde moldu pique-t-il votre curiosité ? Si oui, pourquoi ? :
Oui ! En fait ce qui m’intéresse le plus est savoir pourquoi les Sorciers voient les Moldus comme des êtres étranges et difficiles à comprendre…et bien entendu vice-versa !


Remarques éventuelles concernant le cours :
Je pense que ce sera une expérience géniale!

Ouf ! elle avait fini…désolée elle regarda ses doigts tâchés d’encre, il lui faudrait s’efforcer pour ne pas faire tant de cochonneries par la suite mais elle était trop habituée au stylo bille qu’elle jugeait définitivement beaucoup plus pratique qu’une plume d’oie mais enfin…il fallait bien se plier aux exigences du monde magique et après tout le parchemin avait une allure presque impeccable…au moins ça !
Elle remarqua que son voisin de fortune avait déjà fini de remplir son questionnaire et se risqua à un petit sourire conciliant, rien de trop évident…qui sait ? peut-être que le Serpentard n’apprécierait pas trop un essai de fraternisation entre maisons !
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Premier cours : rappel [ouvert à tous]   Dim 12 Aoû - 10:29

[HJ : pour ceux qui souhaitent encore s'inscrire et remplir leur fiche, ils peuvent toujours le faire à la suite de mon message ! Je considérerai juste qu'ils auront terminé leur questionnaire juste avant que September ne s'adresse à eux...

Je me permets donc de continuer cette petite introduction !].

September se moucha bruyamment dans le petit mouchoir qu'il venait de produire. Plus cela allait, plus il avait mal à la tête et sentait la fièvre revenir. Qu'était-ce donc que cette médecine de pacotille ? Armée de plantes et d'huiles essentielles, sans aspirine ni morphine ?... Bahh !

Il rangea consciencieusement le petit carré de papier légèrement -très légèrement- taché dans la poche de son jean et fit un bref tour d'horizon de la petite assemblée étonnamment silencieuse.


*Les voila super cools avec moi, c'est dingue... On dirait presque des enfants de coeur !

Pour un peu je les remercierais à genoux...

Hahaha, c'te bonne blague !*


September leur tendit à tous un sourire bienveillant puis, tout en claquant dans ses mains, il se leva d'un bond et commença ainsi à parcourir l'estrade afin de se détendre un peu plus les muscles...

"Bien ! Lâchez vos plumes, vos parchemins, tout ce bazar et regardez-moi maintenant -il avait pointé ses deux index vers ses propres yeux, comme pour les enjoindre à le faire- !

Nous n'allons pas commencer de "cours" à proprement parler aujourd'hui -moment de silence- faites pas cette g**le de déterrés, je sais que vous êtes on ne peut plus heureux, alors me la faites pas à moi !".


Il esquissa un petit sourire fier de lui, comme celui d'un enfant moqueur. Qui aurait alors pu croire qu'il était vraiment professeur ?... Il en aurait fait pâlir plus d'un au ministère...

Il se frotta doucement les mains, comme pour appuyer son entrée en matière.


"Bref. Aujourd'hui et comme vous êtes tous là, nous allons d'abord apprendre à nous connaître afin de "briser" d'éventuelles barrières ridicules qui pourraient subsister entre nous ! Pourquoi ?

Tout simplement parce que je veux qu'il n'y ait aucun doute dans votre esprit : que vous n'ayez pas peur de venir en fin de cours pour me parler et me dire ce que vous n'avez pas compris ! Pour que vous sachiez que, si jamais l'un d'entre vous à le moindre problème, je suis là et que vous pouvez compter sur moi, ok ?

Bon. Et d'une ! Et de deux, nous verrons d'une part le programme des différentes années en matière d'Etude des moldus. Vous verrez comment j'ai construit le truc, ça devrait vous plaire -nouveau moment de silence-... J'ai dit "devrait" -il esquissa des guillemets avec ses doigts-.

D'autre part, nous ferons un bref rappel sur ce qu'il faut savoir lorsque l'on débarque dans le monde moldu ! Ce sont vraiment les bases, c'est histoire que vous vous rappeliez comment vous en sortir en cas de pépin etc...

Parce que, vous verrez, je suis pas le genre à m'étaler sur deux semestre pour vous expliquer comment marche un four... Ca, perso, tout le monde s'en br... s'en moque, pardon !

Bref, je préfère que vous sachiez me dire qui était Lénine plutôt que de me débiter par coeur le mode d'emploi d'un micro-onde ! Entendu ? (il se tourna alors vers Parvati, tout sourire) D'ailleurs, je crois qu'à ce petit jeu mademoiselle est déjà assez forte, pas vrai ?".


Il lui décocha un dernier clin d'oeil et en revint à son assemblée.

"Bien. Je vais donc commencer ! -il leva sa main vers le tableau noir où était déjà inscrit à la craie : September Quint-
Comme vous pouvez le voir, je me nomme donc September Quint ! Certains d'entre vous me connaissent puisque avant d'être professeur je suis écrivain ! Etant arrivé l'année dernière, j'aurai pu interviewer certains et certaines d'entre vous ! Bon...

J'ai passé la majeur partie de ma vie chez les moldus et donc je connais inévitablement mon sujet !".


Il leur offrit un nouveau sourire puis continua :

"Ce que j'aimerais que vous fassiez c'est que vous vous présentiez aussi ! Dites-moi vos noms et prénoms, votre année et votre maison et puis.... booarff, ce qui vous passe par la tête, bien sûr ! Nous sommes ici, dans cette salle de classe, afin de nous exprimer ! Y a pas de mystère à cette alchimie, ok ?".

Il leva le nez en direction des tables du fond et leur fit un bref signe du menton.

"D'ailleurs, comme j'ai vu qu'il y a des petits malins qui auront eu l'audace et le courage de se mettre au fond, je vais me permettre de leur demander de se présenter avant les autres !

Et puis quoi ? C'est pas toujours aux mêmes de trinquer, n'est-ce pas ? J'ai été gosse avant vous, croyez pas que cela a pris avec moi !".


Il esquissa un geste afin d'appuyer un peu plus son explication.

"On va donc commencer par les tables du fond de votre gauche à votre droite et ensuite nous redescendrons les tables les unes après les autres... Cinquième rang, puis quatrième rang, puis troisième etc etc... pour finir par les premiers de classe assis devant moi -il s'adressa à ceux qui étaient plus ou moins devant lui- j'ai rien contre vous, bien sûr !".

"Bref, si on fait comme ça, on ne devrait pas se perdre !

Alors, bien sûr, je vous demande de vous présenter ! MAIS, à cela, je ne vous demanderai QUE des remarques CONSTRUCTIVES ! Vous voyez ce que je veux dire ? (il acquiesça d'un signe de tête entendu) Ouais, pas de trucs du genre "ça pue la m***e, ton cours !" ou encore "t'es qu'un p**é !". Ca pardon mais je l'aurai dit bien avant vous et, croyez-moi, j'en connais un rayon, ok ?".


Il claqua à nouveau dans ses mains.

"Ok ! Allez on commence ! -il pointa son doigt vers le/la premier(e) élève dans le fond à sa droite (donc à votre gauche)- Vous, là-bas ! Commencez donc !".

[HJ : vous avez jusqu'au 25 août pour tous faire votre présentation, après j'en viendrai à mon introduction et je considérerai donc que vous aurez rempli ET votre formulaire ET fait votre présentation. Passez ce délai, il faudra donc que vous suiviez le cours normalement Wink].
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Premier cours : rappel [ouvert à tous]   Dim 12 Aoû - 13:13

Elizabeth faillit hurler "Nonnnnnnn", mais elle se retint, ça aurait pu faire mauvais genre. Le professeur Quint venait à l'instant de l'interroger et la dernière chose que voulait la jeune Poufsouffle, c'était bien se faire remarquer. Elle s'était mise au fond à coté de Susan, dans l'espoir vain de passer inaperçu mais manifestement le professeur n'était pas dupe et conaissait bien les tactiques des élèves. Il fallait que Eli soie interrogée dans la seule matière ou elle ne comprenait absolument rien. Même en potions, Rogue ne l'interrogeait pas...

Le professeur lui demanda de se présenter, chose qui était pire qu'à l'ordinaire car une question où elle ne conaissait pas la réponse pouvait se solder par un "je ne sais pas" qui aurait eu pour effet de passer à un autre élève. Mais là, M. Quint lui demandait de se présenter et la réponse "je ne sais pas" aurait rendue Eli encore plus idiote qu'elle ne l'était déjà. La jeune 1ère année de Poufsouffle ne savait pas quoi répondre à cette question car elle n'avait rien à raconter. Elle ne conaissait rien aux moldus et elle n'avait connu qu'une seule moldue dans sa vie, sa grand-mère, qui était décédée à l'age des 5 ans de Eli.

Elizabeth Harris regarda son amie Susan avec un regard appeuré qui voulait dire "mais qu'est-ce que je vais faire?!". Voyant que le professeur la regardait encore, Eli décida de prendre son courage à deux mains et de lui répondre. Elle ne savait pas vraiment quoi lui dire mais se dit que si elle était là, c'était pour apprendre, et qu'elle ne devait pas avoir honte de son inculture. Malgré ses petits reconforts morals, Eli n'en penssait pas un mot et se disait que c'était de sa faute et qu'elle aurait du se pencher un peu plus sur le sujet au lieu de passer constamment son temps à lire...


- Alors je m'apelle Elizabeth Harris et je suis en première année dans la maison de Poufsouffle. Je ne connais personne de moldus dans ma faille et c'est pourquoi je me suis inscrite ici. J'ai eu une grand-mère moldue il ya longtemps mais elle est décédée je n'ai pas eu le temps de la connaitre, donc pour moi le monde moldus est plus qu'inconnu. Je ne connais absolument rien au gens dépourvus de pouvoirs magiques et j'aimerai beaucoup essayer de les connaitre pour mieux les comprendre, c'est pour ça que je suis là.

Eli était à la fois morte de honte et à la fois énervée contre elle même car elle était allée raconter sa vie alors que tout le monde s'en fichait royalement. Pourquoi elle était allé raconter que sa grand-mère était morte? Ils n'avaient pas besoin de le savoir après tout... C'était sa vie privée. Et puis Eli n'avait pas compris ce que le professeur voulait qu'ils racontent. Elle avait été prise au piège en étant désignée et sous l'effet de la panique, elle avait peut être dit n'importe quoi. Enfin on verrait bien si M. Quint allait lui faire une remarque ou pas...
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Assistant

Parchemins : 1930
Âge : 32 printemps (21 juin 1980)
Actuellement : Assistante de sortilèges


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de:

MessageSujet: Re: Premier cours : rappel [ouvert à tous]   Dim 12 Aoû - 14:11

A début du traditionnel discours professoral, Susan avait bien failli s'évanouir d'horreur. Car ce soliloque-ci n'avait absolument rien de conventionnel ce qui, pour une jeune fille à ce point attachée à la bienséance scolaire que savait l'être Susan, était parfaitement déroutant.

Au milieu du monologue-totalement-décalé-par-rapport-aux-moeurs-et-coutumes-des-autres-professeurs, Susan avait manqué de s'étrangler : l'adolescente qui sommeillait en elle et menaçait de se réveiller prochainement ne supportait tout bonnement pas les professeurs qui s'échinaient à faire copain-copain avec leurs élèves. D'une part parce que ce n'était pas ce qu'on leur demandait, d'autre part parce qu'il fallait être bougrement naïf pour seulement imaginer que ce genre de stratagèmes foireux pouvait fonctionner, enfin parce que tout le monde sait que s'il y a bien une chose que les élèves ne veulent pas, c'est être l'ami du prof. Malheureusement, le professeur Quint semblait avoir oublié la règle de survie numéro un de l'élève de base, à savoir : "sympathise avec un enseignant et tu as tout le reste de l'école contre toi".

A la fin du discours-définitivement-original-et-déconcertant de Quint, Susan se surprit à prier avec ferveur pour le retour de Paul Dukas qui, si il pouvait se montrer très vulgaire (soit disant pour les besoins de la cause, tu parles, personne n'était dupe !), n'avait jamais forcé ses élèves à se présenter un par un.

C'en était trop pour la sensibilité à fleur de peau de la pauvre Susan. L'oeil hagard, les joues roses à la simple idée de devoir prendre la parole devant tous ces gens, elle sentit son estomac se contracter brutalement tandis que son coeur manquait un battement. Finalement, elle n'était plus si sûre que cela d'aimer l'étude des moldus !

Hélas, mille fois hélas ! Elle n'eut même pas le temps de tenter une médiocre diversion du genre "Regardez tous, un crocodile volant, là-bas !" que déjà Elizabeth prenait la parole. Or, elle se trouvait être la voisine d'Elizabeth.
Susan déglutit, la gorge sèche. Elle n'avait rien de vraiment constructif à raconter sur elle. Ceci étant, si pour September, "constructif" était un synonyme de "respectueux et poli", elle avait de bonne chance de passer l'examen sans trop d'encombre. D'ailleurs, il était choquant de constater qu'un respectable professeur pouvait se révéler aussi vulgaire. Passons.

Tout ce serait probablement merveilleusement bien passé - nonobstant la timidité - si le cerveau de Susan ne s'était pas mis en mode "bug". Du coup, sans trop bien savoir ce qu'elle disait, la petite Poufsouffle - très rouge framboise, au demeurant - commença à parler d'une voix tremblotante :

- Euh... Je suis Susan Bones, en quatrième année à Poufsouffle - ceci étant, tout le monde le sait probablement déjà à cause de mon uniforme - et je fais de l'étude des moldus depuis ma première année. Toute ma famille est sorcière depuis plusieurs générations mais elle reste très attachée à la bonne entende entre le monde moldu et le monde sorcier parce que, selon elle, "de l'incompréhension naît la peur, de la peur naît l'irrespect, de l'irrespect naît la guerre". Ou quelque chose comme ça. Bref, du coup, j'ai fait toutes mes classes avant Poudlard dans une école moldue et mes parents m'ont même inscrite aux Scouts, pour que je sache me débrouiller comme une vraie moldue.

A ce stade là des choses, Susan s'arrêta un court instant, l'air très mal à l'aise : ses joues avaient pris une subtile teinte écrevisse. Finalement, et à sa grande terreur, elle rajouta avant même d'avoir le temps de se contenir, d'un ton qui transpirait la franchise mode Poufsouffle :

- Et pour information, j'occupe le dernier rang parce que tous les autres étaient déjà occupés par au moins un élève et comme je suis très timide, je n'ai pas osé m'installer près d'eux. Je n'ai pas une vocation de je-m'en-foutiste, d'ailleurs, mes parents me déshériteraient certainement si tel était le cas.

Oui, la remarque sur "les petits malins" du fond l'avait profondément blessée et humiliée : elle qui n'avait vocation qu'à être discrète et sage, voilà qu'on l'accusait directement de tentative éhontée de glande. C'était abject. Pour un peu, elle en aurait pleuré d'une rage frustrée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Premier cours : rappel [ouvert à tous]   Dim 12 Aoû - 19:00

Alister n’avait pas entendu son réveil sonner ce matin là, pourtant il aurait dû l’entendre vu qu’il l’avait mit à fond mais en regardant le cadran du voisin à côté de lui, il constata avec horreur qu’il avait déréglé son réveil. Donc pas le temps de traîner, il fila sous la douche s’essuya sommairement, il s’habilla sans prendre le temps de se sécher les cheveux et couru à tout allure vers la salle de classe.

*Ils sécheront peut-être mieux comme ça*, se dit-il en arrivant presque à moitié mort devant la porte de la salle de classe qui était encore ouverte. *Merlin soit loué*, se dit-il voyant que tout le monde était par deux, il se dit que lui aussi devait se mettre avec quelqu’un.

- Bonjour professeur.

Seulement, il n’y avait personne de sa maison m’y à part deux Serdaigle, une blonde et une rousse, il se dirigea en premier vers la blonde. Puis reconnaissant que celle-ci n’était autre que la briseuse de cœur Aelita Stones, il se dirigea vers la rousse.

- Excusez moi de vous importuner mais comme j’ai vu que vous étiez seule je me suis permis de m’installer, dit-il en la regardant. Je sais que c’est un peu cavalier de ma part et si vous ne voulez pas de ma présence je m’en irais aussi tôt, lui dit-il en voyant le parchemin sur la table.

Il sorti alors une plume et de l’encre et commença à écrire d’une fine écriture souple et soigneuse, il tenait même sous sa main un buvard pour ne pas faire le moindre pâté.


Citation :
Nom, prénom : Alister Summerby

Année : 5ème année.

Maison : Poufsouffle

~Questionnaire~




Avez-vous de la famille moldue ? Si oui, de quel côté ? : oui du côté de mon père, ma mère et mon grand-père son sorcier, mais je ne sais rien de plus sur eux.

Connaissez-vous des moldus ? : bien sûr vu que mon père l’est, mais je connais aussi deux trois de ses amis et les enfants de ceux-ci.

Avez-vous déjà eu à utiliser des instruments moldus tels qu'une télévision, une machine à laver, une radio ? : oui, nous avons tout cela chez nous et je me sers quand je suis chez moi, ma mère a apprit à les faire fonctionner elle aussi.

Avez-vous déjà pris les transports en communs chez les moldus (train, métro, bus..) ? : tous les jours quand je suis en vacances vu que mes parents travaillent.

Etes-vous déjà allé dans une école moldue ? : oui, jusqu’à ce que je reçoive ma lettre de Poudlard.

Avez-vous déjà passé une journée dans une véritable maison moldue, avec tout ce que cela sous-entend ? Si oui, qu'y avez-vous appris et qu'en avez-vous pensé ? : oui, j’y vis, je n’ai rien appris la question qu’il faudrait me poser c’est si j’ai déjà mis les pieds chez des sorciers et ce que j’y ai appris. Car, là je vous aurais répondu que non je n’y suis jamais allé.

Avez-vous déjà été obligé(e) de vous débrouiller seul dans le monde moldu (demander son chemin dans une ville, etc...) ? : oui

Avez-vous voyagé dans le monde moldu ? Si oui, qu'y avez-vous découvert ? : oui, même chose que pour les autres questions c’est plutôt ce que j’ai découvert dans le monde de la sorcellerie qui m’a fasciné. Et le fait qu’il croit que les moldus sont des êtres incapable de produire la moindre magie pourtant ils en ont mais c’est de la vieille magie qui n’a pas vraiment évolué…

Avez-vous été confronté(e) à la culture moldue par des monuments, des auteurs ou même des professeurs d'histoire ? Si oui, qu'en avez-vous pensé ? : oui et j’ai envie d’en apprendre d’avantage.

Le monde moldu pique-t-il votre curiosité ? Si oui, pourquoi ? : pas vraiment vu que je le vis au quotidien, mais leur histoire m’intéresse et m’intrigue.

(Pour les 2 ème année et plus)

NB : un rappel des connaissances sera effectué lors de la première séance de cours.

Avez-vous été sensible aux cours de vos précédentes années ? : oui bien sûr les cours étaient très intéressant surtout de voir un sorcier en parler et d’autres élèves dénigrer les moldus en les rendant inférieure aux sorciers.

Qu'y avez-vous appris qui, selon vous, serait utile et instructif ? : l’histoire de ses hommes et de ses femmes qui croient tous petits à la magie et qui au file du temps se disent que ce ne sont que des histoires et qu’il faut un jour ou l’autre grandir.

Seriez-vous prêt, dans un futur proche, à faire partager vos connaissances et votre savoir à des camarades plus petit que vous ? A témoigner de votre intérêt pour cette matière ? : oui, je ne sais pas vraiment si je serais un bon guide pour eux mais j’essayerais de faire de mon mieux.

Remarques éventuelles concernant le cours : je n’ai pas de remarque sur votre cours mais sur votre questionnaire qui est rédigé principalement pour des sorciers. Vous auriez dû adapter les questions pour des personnes qui viennent justement de l’autre monde, nous sommes le côté visible de l’iceberg, monsieur Quint. Sinon, essayez de stresser un peu moins et de vous soigner !


Alister sourit en écrivant les dernières lignes de son questionnaire, il n’avait pas songé qu’il pouvait blesser le professeur, il voulait juste être sincère. Et lui dire en quelques mots que ce n’était pas juste, que bien sûr une grande partie des élèves étaient d’origine sorcière mais que d’autre venait du monde des moldus. Le professeur dit alors de lâcher les plumes et de le regarder qu’il allait commencer le cours à proprement parler aujourd’hui.

Il y eut alors un silence pesant dans la classe et il reprit en disant que les élèves de devait pas faire cette tête de d’enterrement et qu’il savait qu’ils étaient heureux de participer au cours. Le professeur se frotta alors doucement les mains et reprit en disant qu’aujourd’hui comme ils étaient tous là, que les élèves allaient apprendre à se connaître. Alister regarda les autres élèves certains avaient le sourire aux lèvres d’autres au contraire avait des mines défaites.

Comme pour le jeune Poufsouffle qui détestait parler en public, cependant le professeur reprit en disant que c’était pour briser d’éventuelles barrières ridicules qui pourraient subsister entre les élèves. Il demanda alors pourquoi et y répondit presque aussi tôt en expliquant que tout simplement il voulait qu’il n’y ait aucun doute dans les esprits des élèves et qu’il ne voulait pas que les élèves aient peur de venir en fin de cours pour lui parler et dire qu’il n’avait rien compris.

Alister regarda le professeur Quint en fronçant les sourcils, jamais un professeur n’avait réagis de cette manière avec eux. C’était plutôt le contraire généralement, les professeurs ne voulaient jamais avoir un élève dans les pattes surtout après un cours. Et le professeur renchérit en disant que si ils avaient le moindre problème, il était là et que les élèves pouvaient compter sur lui. Le professeur continua son monologue en disant qu’il verrait d’une part le programme des différentes années en matière d’Etude des modus.

Puis il leur dit assez vulgairement qu’il avait établit un programme qui devrait plaire aux élèves, en mettant le devrait entre guillemets. Il poursuivit en disant que d’une part il ferait un bref rappel sur ce qu’il faut savoir lorsqu’on arrive dans le monde moldu, que c’est vraiment les bases et que c’est pour que les élèves puissent se débrouiller seul en cas d’incident. Il dit ensuite qu’il n’était pas du genre à s’étaler sur deux semestres pour leur apprendre comment marche un four. Ce qui fit sourire Alister en se disant que pour certain élève c’était peut-être nécessaire, le professeur dit alors que tout le monde s’en moquait. Qu’il préférait en tout point savoir qui était Lénine plutôt qu’on lui débite par cœur le mode d’emploi d’un micro-onde.

Le sourire du jeune Poufsouffle s’agrandit alors de plus en plus ses yeux brillaient, il avait soif, soif de savoir et de connaissance et il était surtout de plus en plus intéressait par ce que le professeur disait. L’homme se retourna ensuite vers le tableau en disant qu’avant d’être professeur il était écrivain et qu’il avait parcouru le collège en interviewant certains et certaines des élèves qui étaient présent. Il se nommait aussi September Quint, Alister le connaissait mais il ne c’était jamais vraiment parlé.

Le professeur dit ensuite qu’il avait passé la majeur partie de sa vie chez les moldus et donc qu’il connaissait inévitablement son sujet. Il poursuivit en disant qu’il aimerait que nous nous présentions eux aussi, les élèves devaient dire leur nom, leur prénom, son année, sa maison et puis ce qui leur passait par la tête, le professeur dit ensuite qu’ils étaient ici pour s’exprimer et qu’il n’y avait pas de mystère dans tout ceci.

Le professeur fit remarquer qu’il y avait des personnes qui c’était assis dans le fond de la classe, il dit alors qu’il avait été élèves avant eux. Alister ne se sentit pas vraiment visé sauf quand il se retourna et qu’il constata qu’il y avait un mur derrière lui.


*Mince !* se dit-il en se sentant soudainement visé.

Donc le professeur demanda à ceux du fond d’être les premiers à se présenter face à la classe, le professeur demanda aux élèves de faire des remarques plus ou moins constructives pour le cours. Puis il pointa du doigts une élève de Poufsouffle et lui dit de commencer, c’était Elizabeth Harris une jeune fille fort sympathique avec laquelle Alister avait un peu discuté.

La jeune fille se présenta en disant comme le professeur avait demandé son nom et son prénom, son année et sa maison. Elle dit qu’elle ne connaissait personne de moldu dans sa famille et c’est pourquoi elle c’était inscrite dans ce cours. Elle parla ensuite de sa grand-mère qu’elle n’avait pas eut le temps de connaître, mais qui était une moldue, la jeune Poufsouffle dit ensuite qu’elle aimerait connaître ses gens qui son dépourvu de magie. Puis se fut autour de Susan Bones de prendre la parole, encore une Poufsouffle qui se présenta exactement de la même manière que sa voisine.

Excepté peut-être la petite touche d’humour, Susan parla de sa famille qui avait su garder de bon lien avec le monde moldu malgré le fait qu’elle soit sorcière. Elle prononça alors une phrase très juste : « de l'incompréhension naît la peur, de la peur naît l'irrespect, de l'irrespect naît la guerre ». La jeune fille parla ensuite de son expérience dans le monde moldu qu’elle était devenue scouts parce que c’est parents voulaient qu’elle sache se débrouiller comme une moldue. Susan réagit ensuite sur le fait de ce que venait de dire le professeur sur les petits malins qui c’étaient installé dans le fond de la classe.

Le cœur battant à du cent ou cent cinquante au moins, Alister se leva juste après l’intervention de Susan Bones.


- Je me nomme Alister Summerby, je suis en 5ème année et ma maison est celle des Poufsouffle, vous ne me connaissez s’en doute pas. Mais moi je vous ai déjà tous vu au moins une fois, je fais attention à chaque visage que je croise et je peux me rappeler exactement de qui vous êtes. Je ne suis pas plus stupide qu’un autre élève de cette école sous prétexte que je suis à Poufsouffle, cela vous étonne peut-être que Miss Bones ou Elizabeth n’ont que de la famille sorcière. Moi ça ne m’étonne en aucun cas, parce qu’elles sont ici, c’est une raison suffisante pour moi, elles ont leur placent dans cette école. Mon père est moldu, ma mère est une sorcière, elle a voulu oublier qu’elle avait se don, mais malheureusement je suis né et j’ai hérité de son don. Je ne suis pas quelqu’un qui se montre ou qui se vante, je suis plutôt le genre à me terrer plutôt que de me montrer. C’est pour cela que vous ne m’avez jamais vu, mais je suis là et je suis à moitié moldu et je suis fière d’être ce que je suis. Vous pensez s’en doute que les moldus ne savent pas notre existence. Je peux vous dire que c’est faux, depuis tous petits, ils savent que nous existons seulement les parents, les grands parents les empêchent de croire en nous. Nous ne sommes pas si différents d’eux, faites vous une coupure vous saignerez, faites leur une coupure ils saigneront aussi et leur sang ressemblera au vôtre, dit-il en regardant les Serpentard présent dans la salle. Nous sommes des êtres humains tout comme eux et la bêtise humaine malheureusement n’a pas d’âge, dit-il en pensant aux morts de la Coupe du Monde de Quidditch.

Il se réinstalla à sa place en baissant les yeux car ils ne savaient pas vraiment ce qui lui avait prit de dire tout haut ce qu’il pensait tout bas.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Premier cours : rappel [ouvert à tous]   Mar 14 Aoû - 23:23

[J’espère que sa ne dérange pas trop que j’ai répondu dans les premières même si je suis assise dans le deuxième rang ! ^_^]



Klaralye attendait toujours patiemment que le cours commence. Elle avait terminé de remplir son questionnaire depuis quelques minutes déjà et l’attente commençait à se faire longue. Elle se contentait de regarder le professeur, qui semblait plutôt mal en point. Klaralye espérait juste ne pas sortir se ce cours avec son rhume. Mais, une chose lui titilla l’esprit. Pourquoi il n’avait pas tous simplement été voir l’infirmière ? Elle aurait pu lui donner un peu de Pimentine et le tour aurait été joué. Enfin, sa ne la regardait pas !

Le bruit des plumes sur les parchemins s’arrêtèrent peu à peu et Monsieur Quint pu finalement commencer son cours. Klaralye écoutait attentivement, contente d’avoir choisis cette option. Le professeur était vraiment génial, elle n’allait pas regrettez son choix. Elle sentait qu’elle allait beaucoup se plaire cette année. Quand le professeur annonça qu’il fallait qu’il se présente, Kla’ sentit une grosse boule lui monter à la gorge. Il fallait qu’elle se présente ? Devant tous le monde ? Sans texte de préparer rien ? Par chance, elle s’était assise dans le deuxième rang donc, elle ne passerait pas la première. Elle remercia intérieurement Parvati, puisque c’est elle qui avait décidé de s’installer ici.

Les élèves commencèrent à se présenter, chacun un leur tour. Kla’ les écoutait plus au moins, essayant de trouver qu’est-ce qu’elle pourrait bien dire pour se présenter. Elle ne tenait pas à parler de la mort de son père devant tout le monde mais elle n’avait pas vraiment le choix de le mentionner. Enfin, elle trouverait bien une façon subtile de le dire sans vraiment le dire … Plus les présentations avançait, plus le stress de Klaralye se faisant ressentir. Elle s’appliquait calmement à prendre de grande respiration. Puis, c’était à son tour….

« Ahemm … Et bien, moi c’est Klaralye Jenz. Je suis en deuxième année chez les Gryffondors. Tout mon côté paternel est moldus mais mon côté maternel est sang-pur. Mais bon, on s’en fiche que se soit sang-pur ou non … Enfin, j’ai choisi l’étude des moldus pour essayer de comprendre comment vivait mon père avant sa rencontre avec ma mère. Et puis, avec toute les choses merveilleuse qu’il ma racontée sur le monde moldus, je sens que je vais bien me plaire ici. Je crois que c’es tout … »

Ce n’était pas vraiment le discours de l’année mais ce n’était pas si mal. Elle aurait pu faire pire en commençant à bégayer, ou bien en se trompant de prénom … personne n’aurait été surpris de sa avec Klaralye! Elle jeta un coup d’œil à Parvati, vu que c’était maintenant à son tour de se présenter. Connaissant bien Parvati, Kla’ était certaine qu’elle se débrouilleras super bien, elle avait un talent inné pour la communication.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Premier cours : rappel [ouvert à tous]   Mer 15 Aoû - 0:05

Autour d'elle, les élèves finissaient peu à peu de répondre à leurs questionnaires. Parvati jeta un oeil à Klaralye, à sa droite, lui adressant au passage un sourire amical - heureusement qu'elle était venue s'asseoir à ses côtés! - et remarquant qu'elle aussi avait terminé. Il ne restait donc plus que quelques minutes avant que le cours ne se poursuive.

September Quint reprit en effet assez rapidement, enchaînant avec une facilité évidente, parlant, parlant, parlant, expliquant... Passionnée, Parvati déposa son menton dans sa paume tendue, fascinée de voir quelqu'un qui possédait un débit de paroles égal au sien. Presque peinée de devoir cligner des yeux, elle suivit du regard le professeur qui s'exprimait à l'aide de nombreux gestes, puis Parvati se tourna vers sa voisine, la mine rayonnante.

- " Il est bien, non?" lui murmura-t-elle.

En effet, le professeur était vif, amusant et surtout, surtout, loin d'être ennuyeux. Quelques unes de ses paroles firent sourire la Gryffondor pour leur maladresse - d'après elle - mais lorsqu'il lui adressa quelques mots, Parvati se mit à rougir et elle baissa la tête. La honte!

Elle ne releva les yeux que lorsque les élèves du fond commencèrent à se présenter. Se mordant la lèvre inférieure, Parvati attendait, avec le trac, que son tour vienne, passant et repassant dans son esprit ce qu'elle dirait pour se présenter. Sa mine était concentrée, songeuse; et Parvati s'agitait sur sa chaise qu'elle manqua de balancer.

Ce fut rapidement au tour de Klaralye et Parvati lui offrit un petit signe d'encouragement. Sa présentation était très bien et l'indienne lui assura à l'aide d'un nouveau sourire... Sauf que maintenant, c'était à elle. Parvati déglutit, se composa une expression assurée et s'éclaircit la gorge.

- " Je m'appelle Parvati Patil et je suis à Gryffondor, en 4ème année. Heu, donc j'ai 14 ans, voila, mais bientôt 15." *RESSAISIS TOI, PARVATI* - songea férocement la jeune fille en toussotant une nouvelle fois; elle reprit avec plus d'assurance. "La famille de mon père est Moldue, mais lui comme ma mère sont Indiens, alors je vais souvent en Inde et je connais bien la culture Moldue de là bas. Sinon, j'ai commencé l'Etude des Moldus l'année dernière, et je dois dire que le sujet me paraît toujours un peu... Etrange. Enfin, je m'y fais. J'ai aussi une jumelle, Padma, qui est à Serdaigle... et j'ai donc choisis cette matière parce qu'elle me semblait intéressante, mais je ne sais pas si je la continuerai après mes BUSEs. J'ai toujours l'impression qu'on considère un peu les Moldus comme des bêtes de foire et je ne trouve pas ça très... Très sain."

Et hop là, ce n'était pas si difficile, et tout en restant franche en plus. Hochant légèrement la tête, elle jeta un regard à Klaralye comme pour lui demander son avis, et se retourna finalement vers le professeur au langage si original.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Premier cours : rappel [ouvert à tous]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Premier cours : rappel [ouvert à tous]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Premier cours : rappel [ouvert à tous]
» Premier cours de Physique-Chimie [Noel, Libre]
» Premier cours d'anglais - Prise de contact (Junior/Senior)
» Premier cours d'équitation pour An' [Avec Lorenzo]
» Cours de Philosophie (Ouvert à toutes et à tous !)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts ::  :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets clos année 6 :: Cours année 6-
Sauter vers: