AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 Le Journal de Juliette... ~|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage

Invité
avatar



MessageSujet: Le Journal de Juliette... ~|   Lun 27 Aoû - 2:07

Cher Journal,

Je t’ai reçu à ma rentrée de classe cette année, mais je n’ai malheureusement pas eu le temps de t’écrire. Je suis vraiment désolée, mais entre les cours et le peu de temps de libre que j’ai, je n’ai pas vu le temps passé.

Par contre, aujourd’hui, je crois que le moment est venu de t’écrire. J’ai besoin de vider mon cœur. J’ai tellement de peur et de peine en moi, tu n’as pas idée comment. J’ai une peine énorme car maman me manque. J’ai l’impression qu’une partie de moi est manquante, et ça me fait souffrir du plus profond de mon être. Même si je me souviens très bien de comment elle m’a jeté dehors, elle reste ma mère. C’est la personne qui m’a mise au monde, et je ne peux simplement pas arrêter de l’aimer. C’est la personne qui a toujours le plus compté pour moi, et ça restera ainsi pour le reste de ma vie. Je l’aime, même si elle est à des millions de kilomètres d’où je suis. Je m’ennuis d’elle, c’est complètement fou. En plus, papa est toujours trop occupé, et c’est juste papa. D’accord, c’est aussi celui qui m’a en quelque sorte mis au monde, mais il n’est pas comme maman. Avec maman, je pouvais me confier à elle et lui dire ouvertement que je l’aimais et elle me le disais aussi, mais avec papa, c’est pas comme ça. Je ne peux pas me confier à lui, car je sais qu’il va tout raconter à July dès que j’aurais le dos tourné. Surtout que je déteste July... C’est une petite égocentrique, méchante et idiote personne. Elle est toujours en train de passer les bonheurs d’Élizabelle avant les miens. Pfff ! Et Nathan lui, il ne me comprendrait pas non plus. Il est un garçon et de un, puis en plus, il déteste maman à cause de l’évènement d’il y a deux ans...

J’ai peur pour une tout autre chose. Pour la première fois de ma vie, je suis tombée amoureuse. Oui, un véritable amour. Je ne pense qu’à lui, je vis quasiment que pour lui. Ça fait deux ans et il ne le sait toujours pas. Liam est la personne que j’aime. Il est si beau, si gentil, si adorable et si... Parfait. Chaque fois que je le vois, je ne peux m’empêcher de penser qu’il ne saura peut-être jamais mon petit ami, et qu’il ne m’aimera pas... Que dois-je faire ? Dois-je avouer mon amour et souffrir si lui ne m’aime pas ? Dois-je rester muette et continuer à pleurer en pensant que lui non plus ne m’aime pas ? Je n’ai jamais ressentit quelque chose d’aussi fort, Journal, et sincèrement, je ne sais comment réagir face à cela. Je l’aime tant... Le pire dans tout ça, c’est qu’il n’a pas l’air de s’en rendre compte. Il me parle comme si j’étais une simple amie, rien de plus, rien de moins... Ce qui m’a le plus fait de peine, c’est que je l’ai vu tombé amoureux d’une autre fille sous mes yeux. Andgy Kortigas, voilà comme elle s’appelle. C’est une connaissance à moi. Le pire, c’est qu’Andgy et lui, ça n’a pas marché. D’accord, je vais être méchante, mais j’ai été très légèrement heureuse lorsque je l’ai appris par le bouche à oreille...

Liam a beaucoup souffert après cela. Il ne parlait quasiment plus à personne, et j’ai remarqué qu’il s’était littéralement enfermé sur lui-même. Je me sens tellement mal... Devrais-je l’aider ? J’aimerais bien, mais j’ai peur qu’il me rejette. Je l’aime trop pour le déranger, et je l’aime pour l’aider. Ah, mais c’est trop difficile d’aimer... Vraiment, je l’aime. J’ai des papillons dans l’estomac lorsque je le vois, je rêve parfois à lui, que nous sommes sur un nuage et que nous marchions sous les étoiles. Je rêve qu’il se penche vers moi et qu’il m’embrasse... Cher Journal, Que faire ? Pitié, aides-moi ! Dis moi vers qui me tourner... En plus, Jimmy m’a invité au Bal de Noël, et j’ai accepté. J’espère tellement que Liam sera là. Je voudrais lui parler et lui avouer que je l’aime le soir du Bal. C’est un peu méchant pour Jimmy, mais il sait très bien que nous sommes uniquement amis, rien d’autre. Du moins, j’espère. En plus, je crois que c’est le moment idéal pour le faire, car ce sera mon anniversaire. Quoi de mieux pour mes 13 ans que d’avouer au garçon que j’aime que je l’aime ? Rien. Selon moi, en tout cas...

En plus, il y a ce ‘fameux’ projet pour le Bal de Noël. Dumbledore m’a proposé quelque chose que je ne peux te dire, car j’ai peur que quelqu’un l’apprenne si il me la main sur mon journal. J’ai accepté, et j’ai demandé à Jimmy de le faire avec moi. J’aurais tant voulu demander à Liam de le faire, mais j’avais trop la trouille. En plus, j’avais une peur bleue qu’il refuse... Ah, ce que j’ai peur de sa réaction ! Lorsqu’il va nous voir, moi et Jimmy, faire ‘ce’ truc, je ne veux pas qu’il pense qu’on est ensemble, car c’est bien entendu pas le cas ! Jimmy est un bon ami, rien de plus... Pourquoi est-ce si compliqué ? Des fois je me le demande... Si seulement Liam m’aimait, tout serait plus simple... Je l’aime Journal, je l’aime ! Ais-je bien fais d’aller au Bal de Noël avec Jimmy ? Aurais-je dû inviter Liam à y aller avec moi ? Peut-être... Enfin, je ne sais pas !

Et en plus, mon frère qui me colle aux basket. Il prétend dire le contraire, mais je sais très bien qu’il me surveille de loin. Je le sais, car il est surprotecteur envers moi. Il veut toujours savoir ce que je fais, et il veut tout savoir sur ma vie ! C’est étouffant parfois, croyez moi... Je sais très bien qu’il veut bien faire, mais c’est vraiment énervant... Je l’aime mon frère, mais pas au point qu’il sache tout dans ma vie... Vous imaginez, si il savait que j’aime Liam ? Il voudrait tout savoir su lui, et il l’harcèlerait sûrement autant que moi ! C’est pourquoi je garde cet amour secret... Y’a que Olye’, ma meilleure amie, qui le sait. Elle dit que j’ai du goût. Je me fiche de ce que les autres en pense, car j’aime Liam un point c’est tout ! Il compte tant pour moi... Je ne peux pas t’écrire comment je l’aime. Si jamais j’avais à me tuer pour lui, sans doute je le ferais. Seulement, ce qui me fais mal, c’est que je ne suis pas du tout sure qu’il ferait la même chose...

Ah, la vie, des fois, c’est difficile... Disons simplement que j’ai assez d’expérience dans le domaine de la tristesse et de la vie dure. J’ai vécu des épreuves que je suis sûre, sans vouloir me venter, que même des adultes auraient de la difficulté à passer par-dessus. Pourtant, j’en sors toujours gagnante. Je me dis que plus tard, je saurai que la vie n’est pas ce qu’il y a de plus facile, et je m’accrocherai aux gens que j’aimerai et qui m’aimeront pour qui je suis. Je serai plus prête que les autres à affronter la vie d’adulte, et je suis contente pour ça d’avoir eu de dures épreuves dans ma vie. J’ai une certaine sagesse, et je suis contente, car Olye’ est très sage elle aussi. On s’entend bien toutes les deux pour ça et pour plein d’autre chose. Elle est tellement sensas cette fille, c’est fou. Elle est un ange sur patte, toujours souriante et rigolote. Elle me dit toujours que la vie vaut la peine d’être vécue, peu importe comment. Je me dis la même chose, car je suis bien à Poudlard, même si ma mère me manque. J’ai un toit sous lequel vivre, j’ai des amis, une éducation stable, je suis intelligente et je suis en santé...

Donc voilà, je me sens beaucoup mieux après t’avoir tout écrit. Ça fait un poids nucléaire en moins sur mes épaules. Vraiment, je suis contente d’avoir un nouveau journal. Surtout que mon ancien à brûlé quelques semaines seulement après que je l’ai eu. Depuis mes six ans, je n’ai plus eu à nouveau de Journal. Aujourd’hui, je me rends compte que ça fait du bien de s’exprimer, même si c’est sur un bout de papier.

Je te laisse, je vais me coucher.

Juliette Horuni.


{ 1409 Mots }

Check


Dernière édition par Juliette Horuni le Ven 7 Mar - 23:34, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Le Journal de Juliette... ~|   Mar 28 Aoû - 2:50

Cher Journal,

Je t’écris à nouveau car je viens de recevoir une lettre de papa. Il vient de m’apprendre une nouvelle terrible. July, mon affreuse belle mère, elle est enceinte. Je n’arrive pas à y croire. Ils gardent le bébé en plus ! Vraiment, je n’arrive toujours pas à y croire. Je vais avoir une… une… Demie sœur ? Non, je n’en veux pas de demie sœur ! Surtout que oui, c’est une fille ! Elle va s’appeler comment ? Chloé. D’accord, c’est vrai, c’est chou comme nom, mais je ne veux pas que cette enfant vienne du ventre de July ! Je la hais, cette petite prétentieuse et peste idiote et tout ce que tu voudras… Vraiment… Le bébé a présentement quatre mois. July va accoucher quand ? Au mois d’avril ! Yéé, et en plus, je ne serai même pas la pour voir ma p’tite sœur… Déjà que j’en ai une, j’aimerais bien la voir au moins !

Le pire, c’est que papa ne m’en aurait jamais parlé si Nathan n’était pas intervenu. Mon grand frère a décidé de convaincre mon père de me le dire, car lui il le savait depuis le début. Même Élizabelle le savait. C’était très frustrant ! J’étais vraiment la seule de la famille à ne pas le savoir… Pourquoi est-ce qu’ils ont tous gardés le silence ? Ils auraient pu me prévenir plus tôt ! Vraiment, c’est ça qui me met en colère. Qu’est-ce que papa aurait fait si Nath’ ne lui avait pas conseillé de me le dire ? Il aurait attendu en Avril pour me dire : Ah, Juliette, tu as une petite sœur qui vient de naître ma chérie ! Non mais franchement…

En plus, j’ai eu une semaine horrible. Rogue n’arrête pas de nous surcharger de devoirs, et je n’arrive même plus à respirer tellement je suis débordée. Il passe son temps à nous refiler des tonnes de copies de feuilles de parchemin à faire sur les pierres de lunes et tout et ça me rend dingue ! Surtout qu’il est tellement imbécile, ce Prof… Une chance que la Salle Commune des Serdaigle est dans une tour, sinon j’aurais bien eu peur d’écrire ça, tout à coup qu’un Serpentard trop curieux tombait dessus et s’amusait à le raconter à Rogue…

Oh, mais pendant que j’y pense, tu ne connais pas Rogue toi non ? Eh bien je vais te faire un portrait de lui assez rapido presto. Rogue, c’est un enseignant à Poudlard. Il est le Professeur de Potions. Disons simplement que mis à part les élèves de sa maison, c’est-à-dire Serpentard, aucun autre élève ne l’aime. C’est compréhensible ; Il fait tout pour qu’on le déteste ! Il est cruel, méchant, arrogant et s’amuse à rabaisser l’estime de tous les gens qu’il croise qui ne sont pas des verts et argents. Non mais vraiment, lui, plus j’y pense, plus je suis fâchée contre lui. Je pense que je déteste plus que July. C’est grave, non ?

Ensuite, dans ma semaine, j’ai eu pleins d’entraînements de Quidditch qui m’ont rendu crevée à mort. Entre octobre et novembre, j’ai temporairement quitté l’équipe car ma blessure à la jambe gauche me faisait atrocement mal. Mon père c’est présenté à l’école et à demandé à ce que je sois suspendue de l’équipe à cause de ma blessure. Je lui en ai voulu longtemps, car le Quidditch, c’est ma vie. C’est ma passion, une de mes raisons de vivre et le sport que j’aime le plus au monde. Depuis une semaine, j’ai réintégré l’équipe et on dirait que les entraînements tombent du ciel. Bien sûr, je ne dis jamais rien, puisque j’adore faire du Quidditch, mais c’est vraiment demandant physiquement. Je n’ai plus mal à ma jambe, d’accord, mais la blessure est peut-être seulement partie temporairement…

En plus des multiples entraînement de Quidditch et du Professeur Rogue, il y a ce fichu ‘projet’ don je t’ai parlé. Je dois passer une heure par soir à me pratiquer, et je ne vois plus le temps passer u___u. En plus, j’aimerais, entre mes cours, mes pratiques de Quidditch et mes pratiques pour le ‘projet’, pouvoir voir mes amies et passer du bon temps avec elle. Non, au lieu de ça, je dois rester cloîtrée dans la Salle Commune et je dois faire mes satanés devoirs… J’ai tellement hâte que les vacances des fêtes arrivent, tu n’as pas idée comment ! Et de un, je n’aurai plus de devoirs à faire. Et de deux, j’aurai congé de Rogue pendant deux looonnnggguuueessss semaines ! Et de trois, je vais pouvoir relaxer et passer du temps avec mes amies ! Et de quatre, je vais avoir treize ans ! =) J’ai vraiment très hâte, cher journal…

Liam. Mais qu’est-ce que je fais de lui ? Je l’aime, mais lui, non, j’en suis sûre… Pourquoi est-ce que je dois toujours te parler de lui ? Pourquoi est-ce que je pense ‘tant’ à lui ? Des fois je me le demande… Ah, si seulement j’étais moins gênée, tout serait plus facile ! J’ai tellement peur d’aller lui parler… Mais c’est décidé, je vais lui avouer que je l’aime après le Bal de Noël, ou la soirée même. J’ai trop attendu pendant une année de temps et j’ai vraiment trop souffert. J’aime Liam et je veux qu’il le sache. Je vais m’en remettre si jamais il ne m’aime pas, mais chose certaine, c’est que je veux qu’il le sache. J’aurai moins mal après lui avoir dit. Ça va me prendre beaucoup de temps à m’en remettre si jamais il n’éprouve pas les mêmes sentiments, mais je crois que c’est mieux ainsi. Au moins je ne vivrai plus dans le secret…
Cher Journal, je te dis une fois de plus bonsoir, car je vais prendre une marche à l’extérieur. Il est environ six heures du matin, et j’ai besoin de me changer les idées. Tout est encore embrouillé dans mon esprit et bien que la nuit porte conseil, c’est plutôt une bonne marche qui porte les conseils pour moi. J’aime m’asseoir sur ‘mon’ banc en face du Lac, et penser à tout. Ça me fait du bien et je me retrouve…

Donc, je reviens avant le dîner pour le dortoir, mais je ne te garanti pas que je t’écrirai, car je ne saurais bien pas quoi te dire…

Juliette…


{ 1058 Mots }

Check


Dernière édition par Juliette Horuni le Ven 7 Mar - 23:35, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Le Journal de Juliette... ~|   Lun 24 Sep - 23:26

Cher Journal,

Il faut que tu m’aides. En ce moment, dans ma vie, tout s’écroule. Je n’arrive plus à tenir. J’ai l’impression de vivre dans des sables mouvants. Plus l’année avance, plus je rentre mon corps dans le sable. Mon dieu, mais qu’est-ce que je vais faire ? Je n’en sais pas plus que rien...

Je m’excuse de ne pas t’avoir écrit avant, mais disons que j’étais très occupée. Comme tu le sais (car je t’en ai parlé il n’y a pas si longtemps), je suis débordée de partout. Noël et les vacances sont finies, et les cours sont donc recommencés. J’ai donc encore une fois des cours, particulièrement ennuyants (enfin, ceux de Métamorphose et d’Astronomie ><). Les enseignants nous donnent des devoirs comme des fous, mais bon, il faut savoir s’adapter et c’est ce que j’ai appris à faire.

Tu te souviens, il y a deux mois, je te parlais d’un projet que je ne pouvais nommer de peur que quelqu’un tombe dessus par hasard ? Eh bien, je vais te dire c’était quoi. Je devais chanter, le soir du Bal de Noël. Chanter avec un garçon. Jimmy Ollissay, mon cavalier du bal. Seulement, je n’ai pas chanté. Je ne voulais pas, j’avais trop mal. La chanson que j’aurais dû chanter était trop sentimentale et amoureuse pour que je puisse le faire sans penser à Liam...

La chanson se nommait ‘Everyday’. C’est une chanson que j’ai trouvé par hasard, cet été. Elle est merveilleuse à chanter, mais avec un ami... C’est une chanson qui dit que tu as trouvé l’amour, et que tu veux que la personne soit à tes côtés chaque jour, pour l’aimer. Disons que c’était strictement impossible pour moi de chanter ça sans que ce soit avec Liam. D’autant plus, je n’aurais jamais eu le courage de chanter sur scène avec Jimmy, mon ami. J’étais totalement prise de honte lorsque Dumbledore a annoncé que le moment était venu...

Ah, Liam. Liam, Liam et encore une fois Liam. Je n’ai pas eu le courage de lui avouer mon amour, non. Disons qu’au Bal de Noël, il était accompagné d’une jeune demoiselle plutôt jolie, alors je ne voulais pas le déranger. Je ne sais pas s’ils sortent ensemble, mais bon, si c’est le cas, je ne devrais pas tarder à le savoir... J’ai mal Journal, j’ai vraiment mal. Pourquoi ne suis-je pas capable d’aller voir Liam et de lui avouer mon amour ? Je ne sens stupide, idiote et en plus, totalement ridicule. Une grosse gourde en fait. J’ai tellement peur qu’il ne m’aime pas, que je ne me décides toujours pas à aller le voir...

Eh en plus, ça fait un mois que je ne l’ai pas vu. Peut-être que j’ai besoin de lunette, mais je ne le vois plus hors des cours. Et dans les cours, je n’ai pas le temps de voir si il est là parce que je dois écouter les profs, histoire de comprendre quelque chose... Je ne sais pas s’il y a disparu, mais bon, peut-être que je me fais aussi des idées, et qu’il a juste décidé lui aussi de se concentrer sur études, comme moi ; Après tout, cette année, je veux de bons résultats, pas ‘ordinaires’ comme l’année passée.

Ah, et il y a un autre évènement qui vient juste de bouleversé ma vie, une fois de plus. Hier, je m’étais rendue à la volière, histoire de recevoir ma lettre mensuelle de mon père. Au lieu de recevoir sa lettre, j’ai reçu une lettre de ma belle mère qui m’annonce que papa est dans le coma, suite à un accident de voiture. J’ai tellement pleuré Journal, tu n’as pas idée comment...

Qu’est-ce que je vais faire moi, si papa... Meurt ? Pour l’instant, rien n’est décidé, mais c’est tout de même quelque chose... À ce qui parait, je vais recevoir 1 million de dollars... Okay, c’est beaucoup d’argent, mais ça ne remplace pas la vie de mon père quand même ! J’ai tellement de peine... En premier, je perds ma maman, qui se trouve maintenant à un continent de distance avec moi. Maintenant, c’est papa qui va peut-être quitter la vie... Mon dieu, plus j’y pense, plus je suis morte de trouille...
Je ne veux pas te perdre papa ! Papa, je t’en prie, reste avec moi... Il faut que tu survives. Je ne pourrai pas vivre sans toi. Allez vivre chez July et Élizabelle, c’est non merci tout de suite ! En plus, Nathan quitte la maison familiale à la fin de l’année pour se trouver un appartement à lui, alors je me ramasserais avec July et Élizabelle, plus le bébé ? Non, vraiment, y’en ai pas question !

Et puis maman dans tout ça, elle n’est toujours pas au courant. Je me demande comme elle se sentirait si elle le savait... Surtout que même si elle et papa ne sont plus ensemble, ils restent toujours des amoureux de longues dates. Puis, pendant que j’y pense, je ne sais pas non plus comme elle se porte. Va-t-elle bien ? Seul le hasard peut nous apporter des réponses...

Eh puis, il y Nathan qui m’intrigue. Je l’ai vu y’as pas longtemps, avec Léa ? Oui, la demoiselle Irlandaise qui est batteuse, comme moi. Je ne sais pas se qui se trame, mais selon moi, il y a de l’amour dans l’air ! Je ne me plains pas, il était plutôt temps que mon frère se trouve une fille à lui. Et en plus, Léa est mon amie, alors c’est super cool ! Elle va pouvoir me dire plein de chose... Du moins, si elle veut XD. J’espère qu’ils sortent ensemble, parce que plus j’y pense, plus je me dis que ça serait vraiment chouette. Nathan pourrait inviter Léa durant l’été chez nous, et on pourrait même jouer au Quidditch ! Waw, ça serait vraiment bien...

Entre tout ça, je trouve le moyen de penser encore et toujours à monsieur Darling, le garçon à qui je rêve très souvent. Il est toujours aussi beau, aussi sexy, aussi intelligent et aussi gentil. Il est super doué à l’école, et il adore la métamorphose. Moi, je hais cette matière. J’y comprends rien. Pendant que j’y pense, si j’arrive un jour à aller lui parler, il pourra peut-être m’expliquer...

Mais même si je l’aime, j’ai vraiment mal. Présentement, y’a des rumeurs qui courent comme quoi Keira Williams, une fille à Gryffondor dans la même année que moi, l’aurait embrassé ! Je n’arrive pas à y croire, vraiment. Liam, se laisser embrassé par deux filles, alias Andgy et elle. Ça ne lui ressemble pas du tout. Peut-être que la rumeur est fausse, mais bon, c’est bizarre que ça vienne jusqu’à mes oreilles...

Journal, qu’est-ce que je devrais faire ? Je sais, je te le demande chaque fois que je t’écris, mais j’ai tellement besoin de conseil... C’est dommage que tu ne parles pas, que tu ne sois pas magique. J’aurais bien aimé entendre ta voix et tes conseils, si tu en avais...

Je l’aime Journal, je l’aime ! Je vis pour lui, je respire pour lui et je ne pense qu’à lui tout le temps. Il est la musique en moi. Je n’écoute que des chansons d’amour ces temps-ci et je m’imagine avec lui, l’embrassant... J’ai tellement envie de vivre une relation amoureuse avec lui ! Tu n’as pas idée comment... Je ne sais toujours pas ce qu’il pense de moi... Olye’ me dit de foncer et de ne pas hésiter, mais je n’y arrive pas. Y’a rien à faire, à part si on m’enferme à clé dans une pièce avec lui, j’y arriverai pas. Toutefois, je me suis donné un défi ; Il faut que je lui aie avoué mon amour avant la fin de l’année. Je sais, c’est beaucoup, mais j’espère pouvoir y arriver...

Cher Journal, merci de m’avoir écouter, ça m’a fait du bien, une fois de plus. Vraiment, plus j’y pense, plus je trouve que c’est pratique de t’avoir. Tu me fais du bien, et tu me permets de me vider le cœur. J’ai toujours la même boule de prise à l’intérieur de moi, mais je présume qu’elle va sortir et exploser uniquement lorsque je vais embrasser Liam...

Je te laisse, et à plus tard,

Juliette


{1 376 Mots }

DONE


Dernière édition par Juliette Horuni le Ven 7 Mar - 23:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Le Journal de Juliette... ~|   Dim 28 Oct - 9:19

Cher Journal,
Je m’ennuis. Atrocement. Je ne sais pas quoi faire, quoi penser ni comment agir. À l’aide.

Je suis désolée de ne pas t’avoir écrit plus tôt, mais j’étais assez débordée et avec les évènements qui viennent perturber ma vie, c’est plutôt difficile de respirer ces temps-ci. En fait, j’ai de la difficulté à dormir, à manger mais surtout à vivre.

Il y a quelques temps, j’ai quitté Poudlard. Oui, avec Nathan. Tu sais que Papa est dans le coma ? Eh bien c’est pour venir le retrouver à Londres jusqu’à la fin de l’année que j’ai quitté mon école de sorcellerie et les territoires qui l’entourent. J’ai eu mal Journal, très mal. Déjà que Papa était entre la vie et la mort, il fallait que le destin me pousse à quitter et mes amis, et Poudlard, et mes études.
Au début, j’ai été très en colère. J’en voulais à Jésus de s’acharner sur moi. Mais qu’est-ce que je lui avait fait, par miséricorde ? Rien, mis à part croire en lui pendant quatre longues années… Jusqu’à ce qu’une partie de moi disparaisse dans le Couvent. Mais bon, je m’égare.

J’ai été détruite en quittant Poudlard. Loin de ma meilleure amie, loin de mon meilleur ami et loin de la personne que j’aimais, je n’arrivais pas à survivre. La plupart du temps, je passais mes journées cloîtrée dans ma chambre à pleurer ou à lire. J’adore lire, tu le savais ? Lorsque j’étais petite, je ne faisais pratiquement que ça. Qu’importe le sujet, en autant qu’il y ait des mots, des paragraphes et des pages. Je me foutais complètement du reste. Du moment que je pouvais lire.

Maintenant, la semaine de relâche est passée depuis un long et pénible mois, et je ne vois plus personne. Pendant la semaine de relâche, Olye’, ma meilleure amie, est venue passer la semaine chez moi. Nous avons eu beaucoup de plaisir, à faire les folles et à nous amuser comme des gamines. Mais maintenant, je ne peux plus faire ça, parce que contrairement à moi, Olivia Barkley est à l’école de sorcellerie de Poudlard, entourée des gens qu’elle aime, et étudie la magie. Moi, qu’est-ce que je fais ? Je suis chez moi, et j’attends.

J’attends que papa sorte du coma. Je ne sais – malheureusement – pas quand ce miracle va se produire, mais je sais une chose ; Il se produira. Quand ? Allez savoir, mais papa va sortir de son coma, je le sais, je le sens, je le veux. Il n’est pas question que je me ramasse sans mère et père. Je ne veux pas finir orpheline, comme… Harry Potter.

C’est un très mauvais exemple, mais c’est la seule personne que je connaisse qui soit orpheline. Non, c’est faux. Mais qu’est-ce que je dis là moi ! Olye’, ma meilleure amie, est orpheline. La pauvre, elle doit tellement avoir eu mal. Je me mets à sa place et j’ai déjà envie de mettre fin à mes jours. Sans papa et maman, ma vie ne vaut plus rien. C’est comme si Liam mourrait demain. Aïe, qu’est-ce que je ferais… Mon dieu, je n’ose même pas m’imaginer sans papa et maman. Je me suiciderais sans doute demain matin si papa ne sortait pas du coma.

Ah, Journal, je suis déprimée. Mes journées, les passe à faire mes devoirs envoyés par hibou de Poudlard. C’est déprimant, sachant que je reçois simplement les notes de cours totalement théoriques, et pas du tout pratique. Nul, c’est le cas de le dire… En plus, les devoirs, personne ne peut me les expliquer, si je ne les comprends pas. Ça s’appelle « Je me débrouille comme je peux ! » C’est vraiment frustrant…

Bon, je te laisse Journal,
Je te réécrirai quand j’aurai le temps…

Juliette.


{ 629 Mots }

FAIT


Dernière édition par Juliette Horuni le Ven 7 Mar - 23:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Le Journal de Juliette... ~|   Lun 7 Jan - 23:53

Cher Journal,

Je suis désolée d’avoir mis tant de temps à t’écrire, seulement, j’étais extrêmement occupée et trop d’événements sont arrivés pour que je puisse prendre quelques instants de repos entre tes pages. Étant donné que tout cela est légèrement mis sur pause, je peux enfin t’annoncer tout c’est produit dans ma vie depuis le mois de mars dernier.

Tout d’abord, je commence par la plus grande nouvelle. Tu te souviens, après le départ d’Olye à la fin de la semaine de relâche, j’étais anéantie ? Eh bien, j’ai eu le temps de penser et de changer psychologiquement. J’ai passé beaucoup de temps dans ma chambre, à lire et à réfléchir. Je dois dire qu’en premier temps, je me suis sentie vide. J’avais très mal. Même si c’est assez étrange à dire, j’ai beaucoup vieilli dernièrement, suite à l’accident de mon père. Ce fut, que je le veuille ou non, une épreuve extrêmement dure pour moi, mais comme je l’ai fais pour d’autres incidents, j’ai passé à travers et j’en ai tiré profit. Maintenant, je sais que je dois profiter du temps que j’ai avec les gens que j’aime plus que tout au monde, car même si c’est triste à imaginer, nous ne savons nullement quand ils nous quitteront…

Donc bon, comme je te l’ai dit, j’ai beaucoup réfléchi pendant que j’étais seule à la maison avec Nathan. Je me suis posée des multitudes de questions sur la personne que j’étais et sur celle que je voulais devenir. Je me suis fixée des objectifs que je veux atteindre. Ils sont réalistes, alors…
Enfin bref, je t’explique. J’ai passé deux longs mois seule, à penser, réfléchir, réagir et comprendre. Au mois d’Avril, je ne savais que faire. J’étais assez déboussolée, car cela faisait maintenant trois mois que papa était dans le coma. Je commençais petit à petit à perdre espoir, et je me détestais intérieurement pour ça. Une partie de moi ne cessait de me dire que je devais garder foie, qu’il reviendrait à la vie, mais une autre était beaucoup plus réaliste – peut-être même trop, mais bon – et me disait que je ne devais pas me faire d’illusion. Papa n’allait peut-être pas revenir à la vie, et je devais me préparer à cette éventualité…

Même si je ne savais que penser et comment agir, j’ai continué à espérer. C’est tout ce qui me tenait occupée et en vie, alors je n’avais guère le choix… J’ai prié chaque moment que je pouvais et je supplié au moins un million de fois Dieu et Jésus dans les cieux de donner une chance à mon père. Je leur ai dit que je l’aimais, et que je n’étais pas assez forte ni assez prête émotionnellement pour perdre mon père. Après tout, c’était la vérité. Ma mère était à l’autre bout du monde, et mon père se trouvait entre la vie et la mort, à l’Hôpital Ste-Mangouste. Je ne pouvais simplement pas m’imaginer perdre papa, c’était impossible à envisager pour moi…

Enfin bref, mes peurs, mes craintes, mes peines, mes tristesses ont quittées la terre ferme le 13 Mai. Ce jour restera gravé à jamais dans ma mémoire… Pourquoi donc ? Parce que c’est le 13 Mai, très précisément à midi, que papa a retrouvé conscience ! Oui, et je t’assure Journal que je ne plaisante pas. Alors que je me rendais - comme à chaque jour, bien sûr – à l’Hôpital Ste-Mangouste avec Nathan et July, nous avons été accueilli par l’infirmière de papa, qui courrait super rapidement. Elle est arrivée devant nous, un sourire aux lèvres, et nous a dit, extrêmement heureuse :

« Robert est réveillé ! »

Lorsqu’elle a dit cela, j’ai éclaté de rire, sous le choc. Je ne croyais pas un mot de ce qu’elle me racontait. Pourtant, le visage de Nathan est devenu blanc comme un drap, tandis que celui de July a momentanément disparu d’émotions. Puis, réalisant que tout le monde paraissait à la fois apeuré et incrédule, l’infirmière s’exclama à nouveau :

« Hum… Je ne plaisante pas, il est bel et bien réveillé ! Venez, suivez moi. »

Je fut la première à la suivre, comprenant et réalisant que papa était réellement réveillé. Je couru désespérément à travers les couloirs, me dépêchant d’arriver avant July et Nathan dans la chambre de papa. L’infirmière me laissa prendre de l’avant, consciente que je voulais parler à mon père seule. Quelques minutes plus tard, je suis arrivée dans la chambre de mon père et j’ai découvert avec une joie impossible à décrire que notre infirmière n’avait pas mentie. Mon père se trouvait assis sur son lit d’Hôpital, en train d’écouter les nouvelles du midi. Lorsque je l’ai vu, assis tout bonnement, écoutant doucement le vieux monsieur à la télévision, je me suis précipitée dans ses bras et m’y suis lovée. Dès qu’il m’a vu, il a éteint la télévision et a ouvert ses bras pour que je puisse venir me coucher près de lui. Ma peau a touché la sienne, et mon cœur s’est emballé. Ne pouvant plus me retenir, j’ai éclaté en sanglots. C’étaient à la fois des sanglots de peur et des larmes de joie. Papa m’a consolé en me flattant les cheveux doucement. Au bout d’un moment de silence, j’ai murmuré tout en pleurant : « Oh papa… J’ai tellement eu peur que tu me laisses toute seule… Que tu meurs… Que tu ne m’aimes plus… » Puis, j’ai pleuré à nouveau. Papa, dès qu’il ma’ entendu, a répondu : « Mais voyons ma petite puce adorée… Je serai toujours là, avec toi, et je t’aimerai toujours… Il n’y a pas une personne que j’aime plus que toi sur la terre… Ton frère et toi êtes mes amours inconditionnels et je vous aime à la folie… » Lorsque j’ai entendu ces mots, j’ai fermé les yeux. Je prenais enfin conscience que mon père était enfin en vie. Il n’était pas mort, non, il était simplement là, en vie, à me flatter les cheveux...

Nous sommes resté longtemps ainsi. Pendant plusieurs heures, nous nous sommes rien dit. Nous sommes simplement restés collés ensemble, à fermer les yeux et à savourer l’amour que nous éprouvions l’un pour l’autre. On rattrapait toutes les caresses, tous les baisers et toutes les marques d’affections perdues en quatre mois. Papa m’avait tellement manqué... C’était fou. Je n’avais pas de mot, pas de réaction ni d’émotion assez forte pour exprimer à quel point j’étais heureuse qu’il soit en vie, réveillé près de moi. Et pour moi, cela voulait dire quelque chose d’autre que la joie ; Cela voulait dire que Jésus & Dieu m’avaient entendus. Ils avaient écoutés mon message et avaient fait en sorte que mon père ne meurt pas. Je crois maintenant en Dieu beaucoup plus qu’avant.

Cet incident est la preuve humaine qu’il ne suffit pas de le vouloir. Il faut espérer, y croire.[/color]



{ 1 144 Mots }

*


Dernière édition par Juliette Horuni le Ven 7 Mar - 23:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Le Journal de Juliette... ~|   Mer 9 Jan - 23:24

Enfin. J’ai vécu beaucoup d’émotions, c’est le cas de le dire.

Ensuite, qu’est-ce qui c’est passé ? Eh bien, papa est revenu à la maison, et il a reprit assez rapidement la forme. Il n’a pas été travaillé, parce que le médecin le lui interdisait. Après tout, il avait raison, non ? Il n’était simplement pas question que papa travaille tout de suite, avec le choc qu’il a eut ! Enfin bref, je continue. Moi, pendant ce temps, j’aidais beaucoup à la maison, pour éviter que papa se retrouve à faire quelque chose qu’il ne devrait pas faire, vu son état. Ainsi donc j’aidais July et Nathan à faire la cuisine, le lavage et le nettoyage.

En plus de faire tout cela, papa a décidé de se consacrer entièrement à nous. À chaque jour, nous sortions en ville faire quelque chose. Mais attention, nous ne sortions pas en simple véhicule non, nous sortions en limousine ! Oui, je ne blague pas ! Je n’ai jamais protesté, non xD Je trouvais ça bien marrant d’aller faire du shopping en limousine moi ^^ Enfin bon, la plupart du temps, papa nous amenait dans un restaurant chic de la ville où nous allions mangé un morceau. Puis, lui et Nathan filaient voir un partie de Football tandis que moi et July nous allions magasiner. Dans ces moments, je me suis réellement rapprochée de ma belle-mère. Elle est plutôt sympathique, quand on la connaît comme il faut. Nous avons eu du plaisir comme de vraies petites folles ! J’ai tellement dépensé en magasinant, c’était fou... xD J’ai acheté au moins dix jolies robes d’été, une vingtaine de chandails de toute sortes (pour la plupart des camisoles), environ dix jupes superbes, cinq paires de pantalons Capri et quelques paires de short =). Une vraie tournée de magasinage quoi ^^ !

Également, papa prenait le temps de rattraper celui qu’il avait perdu. Je me souviens d’une journée qui m’a marqué. Par la suite, j’ai demandé à papa de la répéter une fois par semaine, parce que c’était trop bien. Voici comment elle se déroulait ; Nous nous levions, et nous déjeunions tous ensemble comme des rois, grâce à notre cuisinière qui nous faisait de vrais et délicieux petits déjeuner. Ensuite, tout le monde se changeait en vêtements pour faire du sport et on se rendait dans la salle d’entraînement physique pour le reste de l’avant midi. July et moi suivions des cours de Yoga, Tai-chi et Cardio tandis que Nathan et Robert suivaient des cours de Kick Boxing et s’entraînaient avec les machines spécialisées pour raffermir les muscles. Après, notre cuisinière nous apportait un dîner léger, et nous mangions plutôt rapidement. Puis, par la suite, nous nous changions et nous filions dans la piscine, histoire de se rafraîchir et pour avoir du plaisir en famille =D ! Dans la piscine, nous avons joué à plein de jeux. J’en ai même inventé ! Bref xD. Après deux bonnes heures dans la piscine, nous sortions et nous rendions dans notre coin spa. Les femmes se faisaient masser entre elles par des professionnelles tandis que les hommes attendaient leur tour dans le spa. Puis, vice versa. Pour finir, nous soupions tous en famille et nous descendions par la suite dans la salle de cinéma maison pour une soirée pop corn, chocolat, friandise et films entre nous !

Tu n’as pas idée comme je suis heureuse que papa soit sortit du coma, Cher Journal... J’ai une sorte d’Euphorie qui ne veut pas prendre fin. Je crois que cette épreuve m’a fait réaliser quelque chose ; Lorsque papa a commencé son coma, j’avais encore confiance, je n’avais aucunement peur qu’il ne s’en sorte pas. Seulement, plus le temps avançait, plus je sentais la peur s’emparer de moi. J’ai prié, et me suis rendu compte que mon père n’était pas un acquis. Non, pas du tout. Mon père est un être humain et il a ses faiblesses, comme ses forces. Je vais devoir prendre soin de lui pour le reste de ma vie, si je veux qu’il soit à mes côtés longtemps...[/color]

<3

Juliette Horuni


{ 682 Mots }


Dernière édition par Juliette Horuni le Ven 7 Mar - 23:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Le Journal de Juliette... ~|   Dim 13 Jan - 23:50

Bon, je continue donc mon récit. Après avoir passé un mois avec papa, il était temps de penser à autre chose. Mais à quoi ? Vous ne le savez pas ? Mais voyons, réfléchissez ! Allez, secouez vous xD À notre voyage en Grèce, bien sûr =D ! Ainsi donc, c’est ici que nos préparatifs ont commencés.

Dès le premier Juin, papa et moi, on c’est beaucoup moins vu. De son côté, il passait beaucoup de temps dans son bureau de travail à la maison, courant à droite et à gauche, effectuant des appels de fous et travaillant comme un malade. J’ai essayé à maintes reprises de le ralentir, mais il ne voulait rien entendre. Il ne cessait de me dire « Je suis en peine santé ma chérie, allez, maintenant laisses moi, j’ai du travail à faire. » Au bout d’un certain temps, je l’ai laissé faire, me disant que ce n’était pas la fin du monde, et qu’il faisait tout cela bien sûr pour moi et mes amis.

Alors le mois de Juin a débuté, et tout le monde a commencé à faire ses valises. J’ai préparé la mienne un peu à la dernière minute, à savoir la journée du départ xD. Enfin ^^ Nathan, de son côté, s’y est pris beaucoup plus à l’avance que moi. Il avait déjà fait sa valise le trois Juin, et tout était prêt. Je l’ai envié xD Enfin ^_^ Sinon, July passait elle aussi beaucoup de temps à préparer notre départ. C’est elle qui s’occupait d’engager les gens qui allaient entretenir et garder notre maison pendant notre long mois d’absence. J’ai vu entrer chez nous des types plutôt étrange, c’était le cas de le dire. Mais bon, je faisais tout de même confiance à ma belle mère. Elle était beaucoup plus expérimentée que moi dans la sélection des gens dignes de confiance...

Enfin bref, vint le moment enfin arrivé. Oui, le jour de notre départ. J’étais tellement euphorique, je m’en souviens comme si c’était hier. Simplement y penser me donne le sourire aux lèvres. Tu veux savoir exactement ce qui c’est passé, eh bien tu vas tout savoir dans les moindres détails...

Tout d’abord, toute la famille s’est rendue à Londres pour venir nous porter, Nathan et moi, à bord du Poudlard Express, en direction de Poudlard. Vii, c’était super marrant xD On était tous les deux dans le Poudlard Express, tous seuls et on avait droit à la marchande de bonbons XD On s’est bien amusé ^^ Enfin bref. Nous sommes arrivés à Poudlard assez rapidement, mais au lieu d’attendre tout les élèves, nous nous sommes rendus à Pré-au-Lard, pour aller chercher des roses mangeables. Nous sommes revenus rapidement, et nous avons vu Oliie’, Jimmy & Léa qui étaient tous ensemble. J’ai passé du temps avec Olyye’ et Jimmy, tandis que Nathan était avec sa petite copine – enfin, pour l’officialité, ce n’était qu’une question de temps xD – Léa à l’embrasser langoureusement.

Puis, nous sommes montés dans le Poudlard Express, tout le monde dans le même compartiment. Nous étions cinq en tout, et croyez moi, le voyage du retour nous a paru beaucoup moins long que celui de l’allée. Nous avons parlé de ce qui nous attendait rendus en Grèce, et il fallait croire que dans les cœurs de tout le monde, l’euphorie était à son comble. Nous sommes finalement arrivés à Londres, et nous nous sommes dirigés à l’extérieur pour prendre la fameuse limousine de mon père qui nous a tous conduits à l’Aéroport de Londres. Nous avons prit l’avion en classe première, et le trajet a été spectaculaire. J’ai vu un levé de soleil à couper le souffle et j’ai discuté un peu avec Léa. Puis, les filles ainsi que les garçons se sont changés et nous sommes enfin arrivés.

Dès que j’ai mis le pied par terre, à Athènes, mon cœur s’est mis à débattre. C’était comme une sorte de sentiment de joie extasiante impossible à décrire. Enfin, tout le monde, encore une fois, est monté dans une autre limousine privée qui appartenait – encore une fois xD – à mon père, direction le bord de l’eau. Nous sommes sortis et des majordomes ont pris nos valises. Nous sommes montés à bord d’un immense Catamaran qui appartenait à la famille Horuni. À l’intérieur, il y avait trois chambres, une cuisine, un salon, des toilettes, une immense plateforme de conducteur et un gigantesque voile sur lequel tout le monde s’étendait et se prélassait en contemplant l’eau à travers. Nous avons passé notre première journée à bord de ce Catamaran. Il n’est pas splendide à votre goût =D ? Enfin. Les quatre chambres étaient réparties ainsi ; La première était pour Robert et July. C’était la plus grande, et la plus spacieuse. La deuxième, c’était pour Léa, Olyye’ et Léa. Finalement, la troisième était pour Nathan et Jimmy, les deux seuls garçons. Pour le souper, il y avait deux coins spacieux différents. Le coin pour tous les adolescent – en comptant mon frère – ressemblait à cela. Sublime non ? Eh puis malheureusement, je n’ai pas de photo du coin des adultes, mais c’était également superbement charmant. Enfin bref.

Lors de notre deuxième journée, les jeunes – donc Oliie’, Léa, Nathan, Jimmy et moi – se sont prélassés sur la toile du Catamaran en rigolant et en buvant des thés glacés. Nous avons mangés du Homard, ainsi qu’une énorme salade grecque dans laquelle un homme expérimenté avait demandé à arrêté le navire pour aller en plongée chercher des crevettes et des fruits de mer. Nous nous sommes régalés, et nous avons encore une fois prit du bon temps. En fin de soirée, nous sommes arrivés sur le domaine privé des Horuni. Ma tante, mes cousines et mon cousin étaient là. Mes amis les ont rencontrés et nous nous sommes installés dans nos chambres spacieuses. Nous avons mangés tout le monde dehors, sur la terrasse principal, alors que la mer chantait doucement, laissant ses vagues nous donner un incroyable sentiment de bien être...

Pour le reste de cette semaine, nous avons profité du beau temps et relaxé, tout simplement. Nathan et Léa passaient énormément de temps ensemble, alors que Jimmy, Olyye’ et moi, nous nous faisions du plaisir fou dans la piscine, dans la mer ou sur le bord des chutes secrètes qu’il y avait sur l’île. Nous nous sommes fait massés, nous avons joués à n’importe quel jeu et nous avons prit du soleil, Olye’, Léa et moi, entre filles. Nathan s’est remis à la musculation et Jimmy l’a accompagné dans la salle. Depuis, environ trois jours sur sept, ils ont passés la journée dans cet endroit, pendant que nous papotions entre filles sur le bord de la plage, à nous faire bronzer, doucement.

Après cette semaine, nous sommes partis en Catamaran – encore une fois – pour deux semaines. Nous avons visité toutes les îles grecques qui étaient à voir, soit Mykonos, Santorini, la Crète, Delos, Paros, Naxos, Ios, Milos, Tinos, Andros, Tilos, Kos et la fameuse île de Rhodes. Ce voyage a été simplement fantastique. Nous avons eu un plaisir fou. Je te raconterai dans les moindres détails notre séjour de quatorze jours en Catamaran une autre fois tu veux ? Maintenant, continuons.

Nous sommes revenus sur notre île pour la dernière semaine, et ce fut la plus rigolote. Nous avons joué au Quidditch comme des fous, et nous avons fait du sport nautique. J’ai fait de la plongée sous marine avec Olye’, Nathan et Léa. Jimmy, trop peureux, n’as pas voulu venir. Ensuite, que dire d’autre. Papa nous a payé un tour de Montgolfière. C’était trop bien ! J’ai vu de super haut la Grèce, et croyez moi, tous les moindres détails de ce paysage resteront à jamais gravés dans ma mémoire...

Sur ce cher Journal, c’est ici que je te laisse,

À plus tard,

Juliette Horuni.

<3

{1 303 Mots }

* Tout est compté


Dernière édition par Juliette Horuni le Ven 7 Mar - 23:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Le Journal de Juliette... ~|   Lun 4 Fév - 19:57

Cher Journal,

Tu sais, dans la vie, je me rends compte que tout peut changer en un rien de temps. Cette année, c’est ce qui va se passer. Je le sens, je le vois. Les temps changent, et les gens aussi… Tout le reste n’est qu’une petite question de temps…

Lorsque je suis arrivée au début de l’année, à Poudlard, je me suis rendue compte que tout n’était plus pareil, et ce, dès la cérémonie de répartition. Mais tu dois te demander ; Pourquoi donc ? Parce que Voldemort est de retour, et parce que je crois Harry Potter, à défaut de bien des élèves de l’école.

Harry a assisté à sa renaissance et a témoigné très honnêtement qu’il était de retour. Cela m’a suffit, je l’ai cru dès le début. Certaines personnes plaisantes sur différents sujets, mais personne ne plaisante sur le retour de celui dont on ne doit pas prononcer le nom. Ce serait tellement idiot que l’élève qui aurait le culot de le faire serait haï par le reste de l’école, incluant les Serpentard, j’en suis certaine. Donc bon, voilà pourquoi j’ai cru Harry Potter. Après tout, il a tellement souffert… Il y a des rumeurs à son sujet qui sont affreuses. Il a combattu celui dont on ne doit pas prononcer le nom au moins trois fois ! Imagine, Journal ! Te retrouver face au sorcier le plus dangereux au monde et réussir à t’en sortir. C’est peut-être des coups de chances, mais pour être de la chance, c’en est ! M’enfin.

Il y a autre chose, aussi. Lors de la Cérémonie de la Répartition, tous les élèves de l’école ont découvert notre nouveau Professeur de Défenses Contres les Forces du Mal. Personnellement, je la déteste. Elle a eu le culot d’interrompre le discours traditionnel de Dumbledore ! Juste en faisait cela, elle s’est mise la moitié de l’école à dos. On n’interrompt pas le discours de Dumbledore. On peut tout faire, voir même coller un élève toute l’année en retenue, mais on n’interrompt pas le discours de Dumbledore. C’est insensé, et en plus, elle l’a fait strictement pour rien ! Elle radotait, comme une vraie grand-mère… Je me suis rendue compte que maintenant, le Ministère de la Magie s’en mêle. Il veut contrôler Poudlard, mais moi, je ne le laisserai pas faire. Poudlard, c’est chez moi. Des crapauds comme Ombrage, si ça continue, Poudlard va en être infesté ! C’est affreux, elle m’a collée au moins quatre fois depuis le début de l’année ! Pourquoi ? Parce que je l’ai contredite. Elle s’imagine qu’elle va réussir à brainwasher le cerveau des élèves en leurs disant que Voldemort n’est pas de retour. Moi, elle n’arrivera pas à me faire changer d’idée. Je crois Harry Potter et je vais le croire jusqu’à ma mort.

Ombrage. C’est son nom. Juste à l’entendre j’ai envie de vomir. Avoue Journal que c’est pas super joli comme nom. Ça fait ombrelle, donc parapluie. Normal, quand on y pense. On a beau la détester et tout faire pour lui montrer, elle reste indifférente. C’est comme un parapluie ; L’eau tombe sur lui, parfois il peut même grêler sur lui, mais le petit parapluie lui, il reste intact. Grrrrrrrrrr, je la hais Journal, je la hais ! Je la ferais envoyée illico presto dans la caverne d’Ali baba si je pouvais ! Si tu savais à quel point elle s’amuse à martyriser les Gryffondor, c’est affreux ! La moitié d’entre eux sont collés à chaque semaine ! Et tu sais ce qu’elle fait à ceux qu’elle colle ? Elle les fait copier. Mais pas n’importe comment, non, je le sais puisque j’en ai eu l’expérience quatre fois. Elle nous fait copier en écrivant « Je ne dois pas dire de mensonges ». Mais pas avec de l’encre. Avec notre sang. Elle est immonde. C’est une folle, rien de plus, rien de moins. Elle est dangereuse, et je demanderais à n’importe qui de la battre à mort. Si ça continue comme ça, moi, je vais me rebeller.


{673 Mots }


Dernière édition par Juliette Horuni le Ven 7 Mar - 23:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Le Journal de Juliette... ~|   Lun 4 Fév - 20:27

Journal du Monde de rêves ~ |

J’ai décidé de faire une page bien spéciale. Dans mon Journal, j’ai décidé d’inclure une page du monde de mes rêves. Tu sais, depuis que je suis rentrée à Poudlard, il s’en est passé des choses dans ma vie... Eh bien, j’ai voulu me créer un conte de fée. Oui, tu sais, un monde parfait. Oui, j’ai bien dit parfait. Où il n’y aurait pas de problèmes, et où tout marcherait comme je le voudrais. Je vais inventer ce monde dans cette page. Car même si il n’existe pas, le monde parfait peut être imaginé.


Bon, bon et encore bon. Comment est-ce que je verrai le monde de mes rêves ? Là est la question. Dans le monde de mes rêves, il y aurait plein de choses géniales. Tout d’abord, il n’y aurait pas de guerre. Aucun humain ne posséderait d’arme. Tout le monde serait pacifique. Chaque humain comprendrait que la Guerre ne serre à rien. C’est vrai quoi, ça sert à quoi la Guerre ? Ça n’apporte rien à personne. C’est simplement ridicule. Après tout, tu ne trouves pas cher Journal que c’est stupide de gaspiller des millions de dollars en armes de tout genre. C’est imbécile non ? Gaspiller, gaspiller et encore gaspiller. Papa dit que ce sont les Américains qui gaspillent le plus. Je ne suis pas assez vieille pour comprendre réellement, mais je le crois.

Ensuite, qu’est-ce qu’il y aurait ? Mais bien sûr, il y aurait la paix. Tout le monde s’aimerait, et il n’y aurait pas de non respect. Chaque être humain serait pacifiste et la terre serait tout ce qu’il y a de plus gentil. Chaque humain aurait juste un côté gentil, et tout le monde se ferait des compliments. Ce serait tellement bien… Juste le fait de l’imaginer, j’ai le sourire aux lèvres. C’est vrai quoi, c’est tellement nul le fait de savoir qu’il y a des gens méchants sur cette planète. On serait tellement bien sans ! Pas de préjugés, juste de l’amitié. On s’habillerait comme on le voudrait et personne ne nous dévisagerait. Ce serait le paradis…

J’habiterais avec une personne bien spéciale. Liam Darling. Nous vivrions dans une maison, en campagne, et nous aurions une ferme avec des poules, de cheveux, des vaches, des lapins, des moutons et des poulains. On aurait aussi deux enfants. Une petite fille qui se nommerait Océane et un garçon qui se nommerait Louis. Ils seraient tous les deux jumeaux. Ils iraient à l’école du coin et ils seraient supers bons à l’école. Océane aurait les cheveux blonds qui friseraient dans le bas. Elle aurait les yeux bleu pacifique, comme Liam, son père. Louis lui, aurait les cheveux bruns frisottants comme moi, et il aurait les yeux vert. Tous deux seraient des sorciers et lorsqu’ils auraient onze ans, ils iraient à Poudlard. Océane serait chez les Serdaigle tandis que Louis irait chez les Gryffondor pour son courage.

Ensuite, je serais toujours amie avec Olyye’. Elle habiterait en campagne, elle aussi, et vivrait avec son amoureux. Je ne sais pas ce serait qui, puisque je ne sais pas qui elle aime. Toutefois, elle aurait des enfants aussi, et ils iraient à la même école que les miens. Ils seraient tous le quatre de très bons amis et lorsque les enfants de Olivia auraient onze ans, ils se rendraient à Poudlard eux aussi.

Léa et Nathan se seraient mariés, et ils auraient des enfants. Nathan serait devenu joueur de Quidditch international pour la Bulgarie tandis que Léa jouerait pour l’Irlande. Ils s’aimeraient comme des fous et leurs enfants seraient des passionnés de Quidditch, tout comme eux. Ils vivraient en ville, et je pourrais garder leurs enfants de temps à autres. Souvent gardienne, j’apprendrais à les connaître et je les aimerais comme une véritable folle. Les enfants de Léa et Nathan seraient amis avec ceux de Olivia et de son copain, ainsi qu’avec ceux de Liam et moi. En fait, tous nos enfants seraient des amis.


Ma mère serait revenue avec mon père. Ce serait je crois mon plus grand rêve. Ma mère n’aurait plus peur d’affirmer qu’elle est une sorcière et assumerait pleinement son choix de le rester. Elle serait Aurore, comme avant. Ils habiteraient tous les deux à Londres, dans notre Manoir. Ma mère serait enceinte à nouveau et j’aurais une petite sœur. Elle s’appellerait Arianne, parce que j’ai failli m’appeler ainsi. Elle serait adorable ; Des jolis cheveux roux flamboyants, ainsi que de superbes yeux verts. Elle me rappellerait Élizabeth, mon amie d’enfance que je n’ai plus revue.

Une fois par année, l’été, ma mère ainsi que mon père inviteraient Nathan, Léa, Olivia, son copain, Liam et moi ainsi que tout nos enfants en Grèce. Nous passerions l’été à nous amuser et à profiter du beau temps pendant que nos trésors se feraient du plaisir. Nous ferions des croisières et nous nous promènerions en Catamaran entre les diverses îles de la Grèce. Ma mère et moi nous nous serions réconciliées et nous passerions du temps ensemble. Tout serait comme avant…

{ 843 Mots }


Dernière édition par Juliette Horuni le Ven 7 Mar - 23:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Le Journal de Juliette... ~|   Lun 4 Fév - 22:18

Cher Journal,

J’ai décidé qu’il fallait que je te parle un peu de mon parcours scolaire à Poudlard et de ma vie de sorcière. Je te parle toujours de comment je me sens et tout le tralala, sauf que tu ne sais jamais ce qui m’entoure, et comment tout se passe à l’école.

Tout d’abord, je vais te donner les différents lieux du monde des sorciers ainsi que les composants de ces lieux. Commençons tout de suite, si tu le veux bien.

*- Poudlard ; C’est l’immense château dans lequel j’étudie. Il est situé en Europe, en Grande-Bretagne. Il est réservé aux sorciers. Poudlard est immensément grand. Je vais t’écrire à l’instant tous les lieux, toutes les pièces et ce qu’elle contiennent.

; >> Le Hall d’entrée ; C’est la première pièce qu’on voit lorsqu’on arrive à Poudlard. Elle est très spacieuse. Un escalier de marbre se trouve au centre et les élèves doivent l’emprunter à chaque jour, que ce soit pour monter à leurs cours, pour descendre dans la Grande Salle ou simplement pour se rendre à leur cours de Potions. Également, dans un coin de la salle, il y a les quatre gros sabliers des quatre maisons avec les points indiqués sur chacun.

; >> La Grande Salle ; C’est une immense salle. Il y a cinq tables disposées pour chacune des maisons, et une pour les enseignants. Les élèves y mangent à chaque jour. Parfois, la Grande Salle se transforme en dortoir géant pour accueillir tous les élèves de l’école, comme par exemple, lors de ma première année. Également, au dessus de chaque table flotte le blason correspondant à cette dernière.

; >> Les couloirs et les escaliers ; Ce sont des lieux biens normaux de l’école. Enfin, les couloirs, oui. Les escaliers eux, sont bien spéciaux. Ils bougent. Oui, ils prennent vie ! Les escaliers bougent sans cesse et il y en a environ des centaines ! On peut s’y perdre, c’est certain.

; >> Les cachots et sous-sol ; Ce sont les lieux les moins visités de Poudlard. Seuls les Poufsouffle et les Serpentard s’y rendent vraiment souvent. Dans les cachots, ont retrouve les cours de Potions, donnés par le Professeur Rogue, ainsi que la Salle Commune des Serpentard. Dans les sous-sols, ont retrouve les cuisines et la Salle Commune des Poufsouffle, simplement.

; >> Les Cuisines ; Oui, je dis bien ‘‘ les ’’ parce qu’il y a plus d’une cuisine à Poudlard. Elles sont toutes occupées par les Elfes de maisons, qui nous font à manger matin, midi et soir. Elles sont très vastes et tous les plats qui en sortes sont exquis <3 !

; >> La Bibliothèque ; Pour certains, c’est le lieu sacré de Poudlard par excellence. La bibliothèque est immense. Elle contient des centaines de livres et tous les élèves, peu importe le sujet, y trouveront des réponses. Les enseignants donnent des devoirs sur des sujets multiples, et c’est pour cela qu’on retrouve tant de bouquins dans la bibliothèque. On y retrouve aussi des tables pour faire ses devoirs, ainsi que de grandes fenêtres qui donnent sur le parc du château.

; >> La volière ; C’est une tour hors du château. Elle est très haute, et offre une vue spectaculaire. La volière est remplie d’oiseaux en tous genre, pour la plupart des hiboux ou des chouettes. Certains appartiennent à l’école, tandis que d’autre sont aux élèves. Les hiboux, étant le moyen de communiquer premier des sorciers, sont gardés dans cet endroit.

; >> Les toilettes ; Bah, y’a pas vraiment grand-chose à dire sur les toilettes. Il y a de grands bains ainsi que des douches dans les toilettes. Puis y’a aussi les toilettes xD. Il y en a à chaque étage ainsi que dans les Dortoirs de chaque Salle Commune.

; >> La Salle sur Demande ; C’est une salle secrète. Très peu de gens la connaissent, mais moi je la connais. Elle apparaît uniquement lorsque tu en as vraiment de besoin. Elle se transforme en n’importe quoi, et fait apparaître tout ce que tu veux, mis à part la nourriture. Elle m’a servit une fois, lorsque j’ai échappé à Rusard ^_^.

; >> L’infirmerie ; C’est un endroit assez peu visité. Mme Pomfresh, notre infirmière adorée, est toujours là pour nous soigner lorsqu’on se fait mal. Les joueurs de Quidditch se ramassent souvent ici, dans le pire des cas, à la fin des matchs qui ont été durs.

; >> Les salles communes ; Ce sont les endroits privés des différentes maisons. La Salle Commune comprends une salle de détente pour tous les élèves de la maison, une cheminée, des tables et des jeux d’échecs. Également, lorsqu’on monte les escaliers, il y a des dortoirs séparés garçons // filles, et par niveau. Les dortoirs comprennent sept lits (soit le nombre d’élèves par niveau) à baldaquin, des fenêtres (pour les salle communes de Gryffondor & Serdaigle xD) et des toilettes =) !

; >> Les différentes salles de classes ;

-- Sortilège ; J’adore cette matière <3 ! Le professeur est super gentil et les cours sont vraiment intéressants ! C’est une super matière ! Le cours se donne au quatrième étage, avec le Professeur Flitwick.

-- Potions ; Je hais cette matière. Elle aussi ennuyante que la personne qui l’enseigne. C’est ennuyant, et le professeur, je voudrais le tuer -_-. Le cours est donné dans les cachots, avec le Professeur Rogue.

-- Métamorphose ; C’est un cours totalement ennuyeux. C’est la seule matière dans laquelle je n’ai pas des Optimal. Je dois toujours travailler plus que les autres parce que j’y comprends rien >< ! Le cours est donné au troisième étage, avec le Professeur McGonagall.

-- Défense Contre les Forces du Mal ; Alurs là, j’ai tout dit Ô.Ô. Je déteste le professeur qui l’enseigne, et la matière de cette année est vraiment nulle. L’année dernière, c’était passable, mais c’était lors de ma première année que j’ai vraiment aimé ces cours. Le cours est donné au cinquième étage, avec le Professeur Ombrage.

-- Histoire de la Magie ; C’est un des cours les plus ennuyants au monde. Les Gryffondor dorment pendant que le Professeur parlent, et mois je griffonne dans mes notes. Toutefois, quand la classe au complet choisi le sujet du cours, il peut s’avérer que c’est légèrement intéressant. Le cours est donné au sixième étage, avec le Professeur Binns.

-- Divination ; Je n’ai pas ce cours, et je suis bien contente de ne pas l’avoir. Tous les élèves qui l’ont eu, mis à part quelques uns d’entres eux, m’ont dit que c’était endormant et que ça ne servait strictement à rien. Ce cours est donné dans la tour Sud, avec le Professeur Trelawney.

-- Runes ; Je n’ai pas cette matière, mais Olyye’ l’a, et elle m’a dit que c’était très intéressant. Ainsi donc je peux dire que c’est intéressant. Ce cours est donné au cinquième étage, avec le Professeur Babbling.

-- Astronomie ; C’est un cours intéressant, mais le Professeur ne l’est pas. Aurora est très sévère et il faut travailler dans ses cours pour réussir. Le cours est donné dans la tour Est, avec le Professeur Sinistra.

-- Soins aux Créatures Magiques ; C’est un cours très intéressant, tout autant que le Professeur =) ! On apprend beaucoup pendant les heures de classes. Le cours des donnés dans le parc de Poudlard, avec le Professeur Hagrid, le garde chasse de l’école.

-- Vol ; C’est mon cours préféré, y’a pas à dire. Le Professeur est passablement sympathique, mais ce que j’aime vraiment, c’est le fait de passer deux heures à voler sur un balai. C’est comme des vacances pour moi =) ! Le cours est donné sur le Terrain de Quidditch, avec le Professeur Bibine.

-- Botanique ; C’est une matière relativement simple, que j’aime assez. Ce n’est pas trop compliqué, donc j’ai de la facilité. L’enseignante est super gentille en plus. Le cours est donné dans la serre numéro trois, avec le Professeur Chourave.

; >> Le parc ; Le parc, c’est un des plus beaux coins de Poudlard. Il y a pleins d’arbres, avec un long sentier qui se promène un peu partout. C’est un coin splendide, et les couchers de soleil sont sublimes <3. Le coin est beaucoup fréquenté par les amoureux qui passent leurs soirées ensembles à marcher, parlant de tout et de rien.

; >> Le Lac ; C’est un des attraits de Poudlard qui est le plus enchanteur. Le Lac est immense, et il est vraiment profond. On raconte qu’un calmar géant y vivrait, mais je ne sais toujours pas, après trois ans d’étude à l’école, si c’est vrai. Il y a un coin que j’affectionne tout particulièrement. Le plus grand chêne de l’école pends à côté du Lac Noir et ses branches flottent sur l’eau. J’adore m’asseoir sous cet arbre et passer la soirée à lire, ou à regarder le coucher de soleil, de la musique dans les oreilles. C’est un peu mon coin de paradis quoi…

; >> Le saule Cogneur ; À ne pas APPROCHER ! C’est un arbre dangereux qui tue tout ce qui bouge, c’est tout ce que j’ai à dire xD.

; >> La Forêt Interdite ; C’est une forêt qui est interdite, comme son nom le dit xD ! Toutefois, nombre d’élèves y pénètrent pareil. Par exemple, mon frère Nathan y a amené Léa pour lui montrer un coin secret où se trouvaient une chute et des arbres. Enfin, c’est le genre d’endroit qui peu nous réserver toutes sortes de surprises, autant effrayantes que magiques !

; >> Le Terrain de Quidditch ; C’est le terrain où se déroulent les Match de Quidditch, ainsi que les entraînements des diverses équipes de Poudlard. Il y a des vestiaires, un hangar et des gradins. Tout ce qu’on retrouve dans un stade, quoi !

Voilà ce à quoi ressemble mon école. Pas mal, hein =) ?

{ 1 665 Mots }

--> Niark, Rowyy, c'est mon reccord xD !
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Journal de Juliette... ~|   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Journal de Juliette... ~|
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Sinistre farce éléctorale dans les Caraibes selon le journal Humanite.fr
» Juliette Charlotte de Bourgogne ; Demandez votre sujet
» Journal de Hermione Blake
» Juliette récupère les jumeaux [PV JB et Ninon]
» Journal d'un archéologue [PV]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts ::  :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets clos année 7 :: Réunions de l'AD-
Sauter vers: