AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 Débat : L'influence du cinéma sur le quotidien moldu.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Débat : L'influence du cinéma sur le quotidien moldu.   Mer 21 Nov - 22:57

Si Alister avait regardé le premier film sans rien dire le deuxième l’avait fait sourire mais, pas rire à gorge déployée. Il avait écouté ensuite avec attention ce que le jeune Serpentard avait dit et il avait serré un peu les points pendant le discours. Alister avait une tout autre opinion et il comptait bien se faire entendre.

- Pardon, si je n’ai pas le même point de vue que mon camarade Serpentard mais, ce film est une satire, il est fait pour choquer mais, aussi pour faire rire. J’avoue que le thème de la guerre n’est pas assez bien choisi pour un film humoristique et pourtant beaucoup de cinéastes s’en sont inspiré pourquoi ? Et bien parce que la guerre fait partie de la vie, elle est là et omni présente même dans le monde des sorciers elle a eut lieu et il ne faudrait pas l’oublier. On a eut la révolte des goblins et combien de peuples ou de personnes ne se sont pas révoltés contre l’oppression d’un gouvernement ? Je ne connais pas bien la guerre du Viêt-Nam mais, je connais celle de 1939 à 1945 de jeunes soldats ont aussi été recruté pour aller se battre au front et les plus jeunes étaient souvent placé en première ligne face à l’ennemi ! On ne leur demandait pas de signer une feuille pour participer ou non à la guerre, les appelés devaient aller se battre sinon on les faisait fusiller. La guerre « 40- 45 » comme on dit a eut lieu parce qu’un homme à voulu faire construire un empire et à voulu créer une race d’hommes « invincibles ». Cet homme s’appelait Adolphe Hitler, il a tué des milliers d’hommes et de femmes pour prôner ce qu’il avançait. Je ne parle pas des tortures qu’ils leur faisaient subir non… je parle des chambres à gaz, des fours crématoires… Allez faire un tour en France, en Belgique, en Allemagne et vous verrez encore ses camps ou des milliers d’hommes et de femmes furent brûlés vif ou encore criblé de balle parce qu’ils étaient différents ! Et pourtant sur cette guère on a fait des films drôles et touchant Charlie Chaplin en a fait un chef d’œuvre du cinéma et Bourvil et Defunes un film d’une drôlerie incomparable. Le jour le plus long est l’un de mes préférés car il raconte le débarquement en Normandie.

Il avait vu bon nombre de film concernant la guerre mais ses trois là l’avait marqué plus que de raison il ne savait pas vraiment pourquoi. Il regarda alors le professeur tentant d’avoir son approbation sur ce qu’il venait de déclarer à l’ensemble de la classe. Le jeune Poufsouffle savait que c’était un débat et qu’il n’aurait probablement pas de réponse de la part du professeur Quint mais, il s’attendait à ce que celui-ci réagisse.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Débat : L'influence du cinéma sur le quotidien moldu.   Mer 21 Nov - 22:58

Aelita n’avait jamais entendu parler de la guerre du Viêt-Nam ni d’une autre d’ailleurs, son père détestait tout ce qui touchait aux moldus de près ou de loin. Elle n’avait jamais lu cela et ne savait donc pas ce que c’était - enfin elle savait ce qu’étais la guerre vu que le monde sorcier en à connu une ou deux – mais, elle ne savait pas que les moldus aussi avait connu cela. Et qu’ils avaient peut-être vécu bien pires.

La jeune Serdaigle écouta avec attention le jeune Serpentard s’exprimer sur le premier film puis sur le deuxième film quand un jeune Poufsouffle émis en suite son propre avis sur la question. La jeune fille resta sans voix à ce qu’il venait d’énoncer dans son discours sans vraiment – elle en était sûr - avoir fait attention. La jeune fille se leva alors d’un bon repoussant un peu le banc sur lequel elle s’était installée.


- Pardonnez moi mais je ne connais pas votre nom, dit-elle en regardant le jeune homme aux cheveux blonds. Mais ce qu’il c’est passé en Europe pendant 1940 et 1945, ne croyez vous pas que nous sommes entrain de revivre cette histoire ? demanda-t-elle en regardant les autres élèves présent dans la classe.

Aelita ne savait pas trop comment formuler sa pensée, elle avait peur de dire une bêtise mais, en même temps cela paraissait tellement évident pour elle.


- Je m’explique votre Hitler des personnes le redoutaient non ?... En fait, ce qui m’a fait tilt c’est quand vous avez parlé des hommes invincibles qu’il voulait créer… N’est-ce pas un peu cela que le plus grand des Mages noirs voulait ? Il voulait la puissance et aussi supprimer les moldus et tous les Sang dit « impur » pour lui. Donc ne pensez vous pas qu’on a eut nous aussi notre guerre de 40-45 mais en 1970 à 1981, il y a eut un règne de la terreur et ne me dites pas que ce n’est pas vrai tout le monde le craignait et le craint toujours. Combien de personnes n’osent pas prononcer son nom alors qu’il devrait être mort depuis longtemps ? demanda-t-elle en regardant chaque élève un à un.

La jeune fille fut aussi tôt persuadée qu’elle avait touché à quelque chose de sensible que personne n’osait encore admettre.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Débat : L'influence du cinéma sur le quotidien moldu.   Jeu 22 Nov - 7:47

Siegfried leva la main à nouveau. Le poufsoufle avait dit que la guerre faisait parti de la vie, fallait il l’accepter pour autant ? La serdaigle, avec toute la subtilité qui caractérisait cette maison, avait fait évoluer le sujet sur un thème beaucoup plus fédérateur. Mais Siegfried ne comptait abandonner son idée comme ça. Il rebondit sur la remarque d’aelita.

Siegfried : « Aelita a tout à fait raison, plus de la moitié du monde des sorciers craint de prononcer son nom. Il n’y a que ceux qui comme moi ont vécu en marge chez les moldus en ignorant tout de ce qui se passait ici pour ne pas trembler à chaque fois qu’on parle de lui. Et il ne viendrait à l’idée de personne de se moquer de lui, ou bien même de se moquer des mange morts. Personne n’irait non plus ridiculiser ceux qui nous protègent, les aurores, Dumbledor, Maugrey, on ne se moquerait pas de nos héros. N’importe qui ici, si il avait vu un film sur la guerre de pouvoir de Voldemort, tourné de la même façon qu mash, n’importe qui aurait trouvé ça déplacé, et franchement grossier. Moi je crois qu’on ne peut trouver mash drôle que si on a jamais connu la guerre. Et c’est pour ça que c’est un film Honteux ! »

Le jeune serpentard n’en démordait pas. Si d’autres montraient autant de passion que lui dans ce débat, la conférence pourrait tourner à la bataille rangée. Les rivalités entre maisons pourraient s’en retrouver excitées.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Débat : L'influence du cinéma sur le quotidien moldu.   Sam 1 Déc - 0:44

[HJ: Vraiment désolé pour le retard je suis impardonnable...]


Elizabeth assistait au cours et restait pour le moment passive. Le professeur venait de répondre à sa précédente remarque et la jeune fille lui sourit quand il lui annonça qu'il était content qu'elle ai retenu ce qu'il avait dit. Cette remarque ravissait au plus au point la jeune Poufsouffle qui ne demandait pas mieux que le ravissement de son professeur. Le professeur Quint sortit ensuite la première cassette pour en rentrer une nouvelle. Celle ci s'apellait M.A.S.H et elle parlait encore fois de la guerre. Elizabeth ne pourrait pas encore rester passive à regarder une nouvelle fois des horreurs car il ne fallait pas oublier qu'elle n'avait que 11 ans et qu'à cet age, des images banales pouvaient choquer, surtout quand on était une jeune fille de Poufsouffle. Mais Eli fut surprise de constater que le film n'était pas vraiment aussi horrible qu'on aurait pu l'imaginer, c'était même tout l'inverse. Il était plutôt plaisant, et agréable à regarder et même à des moments, Elizabeth ne pouvait pas retenir un sourire (si si je vous jure!). Elle jeta un coup d'oeil à son ami Allister qui semblait partager le même point de vue qu'elle sur ce film.

Ce n'était hélas pas le cas de tout le monde. Quand la cassette fut terminé, un Serpentard pris la parole. C'était encore Siegfried, de première année, qui donnait son avis sur le film terminé. Après plusieurs minutes de monologue, le jeune Serpentard regarda son professeur pour voir ce que lui allait répondre. Elizabeth venait enfin de comprendre le fond de la pensée du jeune homme! Ce Serpentard faisait drolement plus agé pour son age, Elizabeth, avec tout ses propos, lui aurait volontiers donné un ou même deux ans de plus, tant elle ne comprennait rien à ce qu'il disait. Mais l'essentiel était passé. Elizabeth Harris avait bien compris que pour le vert et argent, ce film était immoral. Pour lui, les guerres avaient été de véritables boucheries et montrer un film aussi léger et doté d'autant d'humour était à la limite de l'insulte. D'un coté, il avait raison, mais Elizabeth ne partageait pas son avis. Pour elle, les films étaient beaucoup plus plaisants quand ils étaient pourvus d'humour et non pas quand les acteurs baignaient dans un bain de sang tout le long du film. Ca n'avait réellement aucun intérêt que de choquer les personnes regardant le film, et pour Eli, le second film était beaucoup plus plaisant que le premier.

La jeune Harris n'eut pas le temps de lever la main qu'un de ses camarades de maison, Allister pris la parole. Il fut le premier Poufsouffle à être en désaccord avec le Serpentard. Le jeune 5ème année parla pendant un long moment tout en tenant la classe pendue à ses lèvres, Elizabeth la première. Ce qu'il dit correspondait parfaitement à l'idée que Eliza se faisait de ce film. C'était une satire et il devait faire rire, point final. Elizabeth afficha un sourire satisfait qui disparut quelques secondes plus tard quand une fille de Serdaigle pris la parole. Elizabeth la connaissait pour son rôle dans l'équipe de Quidditch de Serdaigle et surtout pour le tenir plus que parfaitement. Ce qu'elle dit ne ravit en revanche pas du tout Elizabeth. Elle parla du mage noir, celui-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom, et parla de la période où il avait jadis régnait. Elle parla aussi de son nom justement que personne ne prononçait par peur alors qu'il était mort. Le jeune Siegfried s'empressa ensuite de surenchier aux paroles de la jeune fille, comme argument de plus, en disant que ça ne viendrait à l'idée de personne que de ridiculiser un mangemort ou même un auror. C'est là que Elizabeth se décida à intervenir.

Elle compris que le Serpentard n'avait en rien compris le film et les propos d'Allister car il semblait convaincu que le but de ce film était de se moquer. Elizabeth était convaincu du contraire et se disait que le but du film était de faire rire, chose complètement différente malgré les apparences. Elle leva donc timidement la main, en virant légèrement au rose vif. Quand le professeur lui fit un signe de tête pour lui dire qu'elle pouvait parler, Elizabeth se lança
. « Je voulais en fait juste dire que j'était d'accord avec Allister et que j'était en réalité contre ce que venait de dire Siegfried et Aelita... » Si Elizabeth s'était arretée là, elle aurait eu l'air d'une parfaite idiote donc elle poursuivit. « Pour moi, il y a une grande différence entre film fait pour rigoler et un film qui se moque d'un sujet donné. Siegfried a l'air de croire que M.A.S.H a pour but de se moquer de ceux qui font la guerre alors qu'Allister a tout fait compris que ce film était satirique, et avait pour but de rendre un film de guerre plus plaisant. Pour ma part, je crois que montrer une guerre sous un aspect humoristique est beaucoup plus plaisant à voir qu'un bain de sang. Je préfère par exemple de loin M.A.S.H à Platoon, qui est beaucoup plus effrayant. Comme la dit ensuite Allister, on peut tout à fait traiter de sujet très sérieux comme la guerre de manière drôle, comme par exemple avec les films qu'il a cité et que je ne connais pas. Je pense donc que ce film n'est pas du tout honteux comme l'a dit Siegfried et qu'il n'a pas pour but de se moquer de la guerre, loin de là. Il montre tout simplement la guerre sous un aspect humoristique car il ne faut pas oublier qu'un film est fait pour être vu et par pour terrifier les gens. Voilà tout ce que j'ai à dire. C'est tout... »

Passant du rose vif au rouge écarlate, Elizabeth était quand même contente de ce qu'elle venait de dire. Hormis le fait qu'elle venait de se faire un ennemi de taille chez les Serpentard, Elizabeth allait bien et se disait qu'elle avait au moins donnée son point de vue, la chose en soit principale dans un débat. Bien que pour elle ce débat soit un peu réduit car elle n'avait que 11 ans et en temps que parfaite sorcière, elle ne connaisait absolument rien au monde moldu et n'avait absolument aucune expérience cinématographique hormis celle en cours. Heureusement qu'elle lisait beaucoup et qu'elle ne lisait pas que Sorcier Hebdo, les livres moldus avaient parfois du bon en réalité. Enfin en réalité, elle le savait déjà étant donné qu'elle en dévorait au moins deux par mois... Une fois que Elizabeth eu parlé à voix haute (oui car des fois elle se parlait seule dans sa tête...), elle jeta un coup d'oeil à Allister pour voir s'il la soutenait où s'il comptait la laisser seule au fond de son trou béhant, qu'était sa timidité.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Débat : L'influence du cinéma sur le quotidien moldu.   Dim 2 Déc - 12:55

(HJ : allez hop, les enfants !! Les points sont contabilisés, je cloture Wink.

Le compte-rendu à été établi dans la salle des professeurs ^^. Ainsi, vous pouvez aller le consulter !!

Encore merci à tous d'avoir participé !).

Une bruyante horloge sonna midi trente et September leva alors la tête vers elle, fronça les sourcils tandis qu'il comprenait que l'examen venait de prendre fin.

Il se tourna vers tous ses petits élèves et leur tendit un charmant sourire plein de bonté, faisant briller ses grands yeux d'enfant. Comme à son habitude, il claqua une bonne fois dans ses mains.


"Allez, les enfants ! Ca y est, c'est fini ! Je vous remercie en tout cas de vous être montré aussi attentifs et, j'espère qu'à travers ce débat, vous un peu mieux compris le monde des Moldus !

J'espère également qu'au cours de cette année j'aurai contribué à vous le faire apprécier ! -il eut un rire confus- Enfin, c'est le rêve de tout prof mais en attendant ça se réalise pas forcément tous les jours...

Vous avez donc été noté au cours de ce débat... Les résultats seront affichés prochainement !".


Il posa la plume qu'il tenait entre les mains sur son bureau puis se leva à son tour, partant pour éteindre le téléviseur.

"En tout cas, je suis très fier de vous...".

Puis il se mit à rougir, laissant un petit temps de pause avant de reprendre aussi sec :

"Bon, allez ! Qu'est-ce que vous attendez ? L'exam est fini, c'est les vacances !
En tout cas, amusez-vous bien et profitez bien !!".


Il opina une dernière fois du chef afin de saluer les derniers élèves quittant la salle puis attendit que cette dernière se vide avant de faire lui-même ses affaires, un léger pincement au coeur...
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Débat : L'influence du cinéma sur le quotidien moldu.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Débat : L'influence du cinéma sur le quotidien moldu.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» La mort la plus lente de tout le cinéma : Sortez le pop-corn
» L’impunité au quotidien
» L'ambassadeur Fritz Cinéas précise
» Allons au cinéma ce soir...
» Les couples célèbres du cinéma

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts ::  :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets clos année 6 :: Cours année 6-
Sauter vers: