AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 Le Manoir Montgomery [Montgomery + leurs invités]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage

avatar
Sport et culture

Parchemins : 296
Âge : 35 ans [07-09-78]
Actuellement : écrivain


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy

MessageSujet: Le Manoir Montgomery [Montgomery + leurs invités]   Dim 2 Déc - 18:58

Manoir Montgomery -- Début Juillet

Les enfants Montgomery étaient rentrés au bercail. Pour certains c'était synonyme de joie, pour d'autres... et bien c'était le contraire. Quand ils étaient arrivés, Claire Montgomery s'était jetée sur eux, les avait embrassés, serrés contre elle, et évidemment lui n'avait pas pu y échapper. Il s'était senti étouffé sous les effluves de parfum de sa mère mais n'avait rien dit. Il avait répondu à ses baisers par deux bises et lui avait dit bonjour. Une partie de lui était quand même content de rentrer se faire chouchouter pendant deux mois à la maison. Il retrouvait sa chambre à lui seul et la compagnie constante de sa soeur adorée. Chez les Montgomery tout le monde avait sa propre chambre. Elles n'étaient pas grandes mais au moins l'intimité de tout le monde était respecté. Les chambres prennaient tout l'étage et il y avait, outre deux salles de bains (une pour les filles, une pour les garçons), une dernière chambre pour les invités.

Au rez de chaussé se trouvait une grande cuisine à l'américaine, une autre salle de bain (réservé à Claire), un salon et une salle à manger immensse, le tout était en bois de chêne foncé et tissu, marbre et peinture blanche. Claire adorait le blanc parce que ça allait avec tout. Ils étaient équipés comme des moldus parce qu'ils vivaient dans un quartier peuplés uniquement de non-sorciers et qu'il ne fallait pas éveillé les soupsons. D'ailleurs même si dans l'ensemble elle parlait peu aux gens du village, Claire agissait dans un entre deux parfait. Elle utilisait tout autant sa baguette que l'électricité.

Chris' était en vacance depuis quelques joiurs déjà quand il se leva encore un peu dans les choux. Il s'était habillé pour sortir de sa chambre (il y avait beaucoup de filles dans sa famille !) mais son Jean était mal boutonné et son tee shirt était tout froissé. Il croisa Ana qui lui réclama un bonjour plus amical que ce qu'il était près à faire... Mal réveillé il souleva sa soeur et lui fit un bisou sur la joue. C'est fou ce qu'elle était légère pour son âge, il se demandait si c'était normal... ou si c'était lui qui ne se souvenait pas comment on est à douze ans bientôt. Il la garda dans ses bras jusque devant la salle de bain des garçons (bleu en toute originalité) et lui dit d'aller en bas, qu'il arrivait. Elle obtompéra et disparut au bout du couloir. Il ouvrit la porte de la salle de bain mais elle était occupée... par une fille ! En serviette ! Une blonde, petite, qui le regardait comme si de rien n'était. "Guten Morgen !" Lui dit elle avec un grand sourire, sa brosse à dent à la main. Incapable de faire un geste il tenta de trouver qui était la fille quand soudain il se souvint vaguement qu'une allemande devait venir. Une amie de Edward. Incapable de réfléchir, il ferma la porte et s'adossa dessus. Seul problème, cette réaction intrigua l'allemande qui tenta de l'ouvrir. Par réflexe il s'éloigna et quand il vit la blonde sortir ne sut pas quoi dire. En soit, elle était décente, mais c'était une fille, dans SA salle de bain. Même ses soeurs n'y entraient pas.

Finalement, Edward apparut. Chris lui sauta presque dessus pour lui souffler "Est ce que tu peux m'expliquer ce qu'une fille fait dans la salle de bain en serviette ? Tu as interet à avoir une bonne explication." Le fait est que Roze était arrivé la veille au soir alors que Chris n'était pas là, il était parti jouer au foot avec des amis moldus. Mais l'avantage dans tout ça c'était que maintenant, au moins, il était parfaitement réveillé.

Roze regardait les deux garçons du pas de la porte comme si de rien n'était, elle ne comprennait absolument pas ce que Chris avait. Elle se disait que c'était peut être parce qu'il ne la connaissait pas... Quand elle vit Ed, elle lui fit un signe de la main (toujours avec sa brosse à dent dans l'autre) "Guten Morgen Edward !" mais voyant que les deux frères allaient discuter, elle rentra à nouveau dans la salle de bain et continua de se préparer. Quelques minutes plus tard elle était habillé d'une mignonne petite robe bleu foncé toute simple. Ses cheveux blonds légèrement humides (qu'elle avait coupé recemment) étaient lâchés et elle avait mis des ballerines blanches pour compléter le tout. Sortant de la salle de bain, elle attendit Edward adossée au mur.

[Tout les Montgomery postent sur ce topic mais vous pouvez dire un peu ce que vous voulez sans que ça ait de rapport avec les postes d'Ed et moi ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Sport et culture

Parchemins : 1184
Âge : 31 ans
Actuellement : Pianiste et guitariste, compositeur


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Dylan

MessageSujet: Re: Le Manoir Montgomery [Montgomery + leurs invités]   Mar 11 Déc - 20:15

C'était le coeur serré qu'Edward avait quitté Poudlard. Pour la quatrième fois qu'il voyait le château diminuer derrière les grandes collines pour finir par disparaître, il ne s'en remettait toujours pas. Savoir qu'il en serait démoralisé pendant encore quelques jours le rendit dépressif. Il en perdit tous ses moments de joies pendant les quatre premiers jours de vacances. Le moral dans les chaussettes, déprimé, fatigué, il profita à fond pour se reposer, et travailler son morceau de guitare. Il jouait nuit et jour, jour et nuit, du matin au soir, du soir au matin, jusqu'à ce qu'il n'ait plus besoin d'aucune partition, et que la moindre note se soit imprégnée dans sa mémoire, telle une leçon captivante de génétique. Edward était plus que jamais amoureux de la musique, cette Magie unique et puissante qu'il maîtrisait avec bonheur, et qu'il utilisait pour ensorceler les moindres moments déprimants de sa petite vie souvent courroucée.

Finalement, par un jour de Juillet, début Juillet, les vacances étant encore fraîchement commencées, il se réveilla, tous les sens en éveil, espérant entendre un son qui révèle l'arrivée de la plus douce virtuose du piano qu'il n'ait jamais connue: Roze Maiden. Il savait que celle-ci devait arriver pendant la nuit, ou la journée... En fait, il ne savait pas grand chose. Il lui avait indiqué où se trouvait la propriété des Montgomery, et lui avait vaguement expliqué qu'elle pouvait venir dès qu'elle pouvait, le plus tôt étant le mieux. Il lui avait semblé qu'elle lui avait cité une date, floue... La date d'aujourd'hui. Aussi, il se leva, euphorique, dépassé, descendit les escalers quatre à quatre, passa devant le chat des voisins, qui avait passé la nuit ici (Edward ne supportait pas de le voir rester toute la nuit dehors, les voisins étant amnésique, ils oubliaient souvent de faire rentréer le félinx, alors il l'accueillait pour la nuit, par générosité et charité), puis, bouscula l'une des créatures les plus belle et douces qui puisse se trouver aussi dans la maison: Claire Montgomery.


"- Salut M'man...Tu... Tu n'as pas vu... euh... Roze Maiden... Tu sais, je t'en avais parlé... La jolie... euh... L'Allemande? Tu ne te souviens pas?"

Claire sourit. Elle lui indiqua l'étage supérieur, après lui avoir dit que la jeune fille semblait extrêmement sympathique, et qu'elle n'avait pas eu le temps de prendre sa douche. Edward en avait donc déduit qu'elle était dans l'une des salle de bains, et il la chercha... Elle n'était pas dans celle des Invités... Pas dans celle de Claire... Ni dans celle des filles... Avec étonnement, il alla vérifier dans celle des garçons... Et effectivement, il apperçut une nuée blonde apparaître alors que son frère, Christian Montgomery, était déjà là.

*Je vois que Christian n'a pas pu résister à l'envie de faire bonne impression...*

Mais Chris se précipita vers Ed pour lui reprocher l'attitude de Roze... Une attitude qu'en soi, Edward trouvait assez normale, bien que légèrement déplacée. Si Claire n'avait pas indiqué à Roze quelle salle de bain elle pouvait utiliser, il était normal que Roze ait pris l'une des salle de bains, peut être au hasard, sans savoir quels étaient leur rang. Aussi, comme il n'était pas près à subir une queurelle familiale, il lança une fausse explication histoire de relâcher la pression:

"Hé, t'emballes pas, Chris, c'est moi qui lui ai dit qu'elle pouvait... Elle vient d'Allemagne, tu pourrais être plus indulgent... Et pis, elle est jolie, notre salle de bain, en bleu? Pourquoi Roze n'aurait pas le droit de prendre notre jolie salle de bain?"

Il répondit ensuite par un sympathique "Salut Rozy!", une fois que celle-ci fut sortie de la salle de bains. Il se tourna ensuite vers son frère, essayant de lui faire comprendre qu'il devait s'en aller, et laisser seuls nos deux amis:

"Dis donc, Chris, tu peux faire sortir le chat des voisins? Je l'ai encore laisser entrer cette nuit... Il avait une mine affreuse, le pauvre..."

Puis, il attendit que celui-ci s'en aille pour discuter avec sa fidèle amie, son alliée... Sa quadruplée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Sport et culture

Parchemins : 372
Âge : 33 ans [14-02-1980]
Actuellement : Chanteuse et claviériste de CS


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy

MessageSujet: Re: Le Manoir Montgomery [Montgomery + leurs invités]   Mer 19 Déc - 16:11

Notre jolie Roze assista à l'échange des deux frères sans bien comprendre, elle s'en moquait pas mal au fond. Du moment que son meilleur ami était là, elle se fichait du reste. Ce genre de situation vu par les yeux de Roze était tout ce qu'il y a de plus simple. Il n'y avait ni complication, ni problèmes pour la petite Roze, elle trouvait juste Christian "rigolo" à s'énerver pour rien. Avec toutes les soeurs qu'il avait, il avait dû voir beaucoup d'autres jeunes filles en serviette de bain. Non ? Ba tant pis pour lui. En tout cas Christian lui ne l'entendait pas de cette oreille et répondit avec mauvaise humeur à son jeune frère "Parce que c'est une fille. Indique lui la salle de bain des invités." Et comme Edward lui signifiait qu'il était de trop, il s'éloigna sans demander son reste. "Je vous laisse puisque je dérange. Ana m'attend de toute façon."

Dés que Chris eu disparu dans les escaliers, Roze couru vers Edward et lui sauta au cou. "Tu m'as trop manqué Edy !" En générale Roze appelait Edward par son prénom entier parce qu'elle était très influencé par son éducation stricte de jeune fille de bonne famille mais emportée par l'enthousiasme elle se laissait aller. Surtout que Edy ça rimait avec Rozy. Elle finit par desserer son étreinte et posa ses yeux bleus pétillants sur son ami. Heureusement en quelques jours il n'avait pas eu le temps de changer ! Elle, par contre... Elle avait coupé ses cheveux blonds et les avait raidi. En temps normal elle les avait toujours porté longs et bouclé en anglaise sur la longueur. Elle avait aussi plus ou moins abandonné le look "poupée de porcelaine" lorsqu'elle se baladait dans la rue. Sa mère lui forçait encore la main par certains côtés mais Roze voulait changer et ce de façon radicale. Jeans et débardeurs échancrés avaient été mis dans sa valise avec aussi quelques robes d'été romantiques plus dans son style habituel mais avec moins de dentelles. Elle en portait justement une ce matin là, bleu comme nous l'avons déjà dit, et sans fausse modestie elle trouvait qu'elle ressemblait enfin à une adolescente. Ses médecins n'en revenaient pas tant elle avait grandi et changé en un an. Elle était toujours un peu petite pour son âge mais elle ressemblait enfin à une vraie jeune fille.

Elle s'était aussi beaucoup entraînée au chant et au piano puisqu'Edward comptait sur elle pour un concours. Elle esperait que les résultats seraient probants. "J'ai trop hâte de passer le concours ! Je suis sûre que nous allons gagner puisque tu es le meilleur à la guitare !" Dire que Roze admirait Edward était un euphémisme, elle l'îdolatrait presque tellement elle l'adorait. Il était son unique lien avec le monde réel, les autres amis de Roze étant les oiseaux, les papillons et les poupées. La seule chose qui la rendait triste quand parfois elle y pensait, c'est que son ami, lui, était parfaitement intégré dans le monde réel et sans doute qu'un jour il se lasserait d'elle...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://emeraudia.forumsactifs.com

avatar
Sport et culture

Parchemins : 1184
Âge : 31 ans
Actuellement : Pianiste et guitariste, compositeur


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Dylan

MessageSujet: Re: Le Manoir Montgomery [Montgomery + leurs invités]   Mer 19 Déc - 20:29

Edward sourit lorsque Rozy lui sauta au cou. Il lui donna une tape amicale sur l'épaule, un bonheur invisible se répendant dans tout son corps. Une mélancolie sauvage l'avait ravagé tout l'été. Il avait tout accepté, tout accusé, tout reçu, mais il avait mûri, il avait grandi, et il était à présent digne d'être le Gryffondor qu'il avait toujours voulu être.

"Toi aussi Roze... Te voir est un véritable plaisir."

Il la serra encore dans ses bras. Il se sentait enfin libre. Le rêve prenait forme, la vie s'enfermait dans une véritable chrysallide, et il espérait n'en ressortir que pour être l'Homme le plus heureux de toute la galaxie. Il cligna des yeux. Des yeux d'un bleu pur... Il se sentait enfin celui qu'il avait toujours voulu être. Il devenait lui même. Désormais, il serait le plus apte à prendre ses décisions. Il sortit de sa poche sa baguette pour la glisser dans sa manche, une habitude qu'il avait prose depuis sa seconde année.

"Ne t'inquiète pas pour ce concours. Ensemble, nous sommes invincibles. Tu as une voix d'or, et tu joues comme personne d'autre au piano. J'ai hâte aussi... Tu viens, on va dans ma chambre?"

Il lui tendit sa main. Puis, il se dirigea vers un escalier, qui descendait , pour aller dans un couloir sombre, au bout duquel trônait une pièce grande, intime. Une porte protégeait son entrée. On pouvait y lire "Edward's room. Don't Enter!" Ed ouvrit la porte, pour laisser découvrir une pièce à l'allure plus rock'n roll que jamais. Il alluma la lumière en appuyant sur un bouton, Moldu évidemment, seule marque de la présence électrique dans la maison. Un lit, assez modeste, était appuyé contre un mur. Une couverture rouge foncée, aux couleurs évidentes de Gryffondor, y était posée, le lit n'ayant pas été arrangé. AU dessus, on pouvait voir une affiche représentant un groupe anglais, Storm, à l'apparence extrêment rock et aux couleurs pâles et vieillies. Mais le plus impressionant, le plus surprenant, résidait au fond de la pièce. Dix guitares s'alignaient ordonnées, rangées, classées, de la plus grande à la plus petite, reluisantes, imposantes, divines, et chacune d'elles ne comportait pas la moindre particule de poussière, on aurait dit qu'elles étaient protégées par une bulle invisible.

La première guitare était assez pauvre. En bois, un bois grossier, taillé dans une hâte, et sans aucune valeur, ni beauté extrême. La guitare était petite. On devinait facilement qu'il s'agissait de la toute première guitare d'Edward, et qu'il n'en avait pas fait très attention. a deuxième était beaucoup plus sympathique. Elle avait des couleurs fluos, et une magnifique signature trônait sur le socle, sans doute d'un idole d'Edward. La troisième était encore un peu plus grande. Mais c'était celle qui semblait la plus soignée qui était la quatrième, elle était propre, en un mot, parfaite, aucun détail n'avait été laissé de côté, les fibres de la guitare était d'un bleu pur, les cordes nettoyées avec une attention particulière, minutieuse, voire même obsessionelle. La cinquième guitatre était encore un peu plus grande: mais elle différait beaucoup des autres, un embout dépassait, puis, là ou résonnaient les vibrations, où s'ouvrait la petite pièce interne de la guitare, des petits accords mécaniques étaient déposés. Pous nous, il n'est pas difficile de comprendre qu'il s'agissait là d'une guitare électrique. Cinq autres guitares s'étalaient encore, plus grandes, plus belles, et Edward semblait accorder une attention très particulière à la huitième guitare: au dessus, un morceau de papier était accroché, et, une main avait écrit
"Pour célébrer notre amitié, à mon meilleur copain, Edward. De ces huit guitares émanait un passé omniprésent, impressionant.

Des photos reignaient aussi, sur lesquelles on pouvait voir des personnages tels que les frères, les soeurs. Une montrait Edward avec une guitare, l'autre avec un labrador, et enfin, une avec une fille, ravissante, d'une blondeur enchanteresse: cette photo même qu'il avait prise dans la salle commune, avant les vacances, la photo avec Roze, la jolie Roze Maiden.


"Alors, tu aimes?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Sport et culture

Parchemins : 372
Âge : 33 ans [14-02-1980]
Actuellement : Chanteuse et claviériste de CS


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy

MessageSujet: Re: Le Manoir Montgomery [Montgomery + leurs invités]   Jeu 20 Déc - 20:21

L'allemande regarda la chambre et en fit le tour avec une apparente insolence qui n'était dû qu'à son caractère rêveur. Elle observa les guitares puis s'approcha de la photo de son ami et elle, la caressant du bout des doigts avec un sourire. C'était une jolie chambre, bien que trop coloré à son goût. Elle revint ensuite vers son ami et lui sourit de toutes ses dents. C'était si formidable d'être avec lui, ce serait le plus bel été de toute sa vie. Les guitares ne l'intriguaient pas, il était normal qu'il y en est tant puisqu'Edward était un grand musicien. Du moins il l'était du point de vu tout à fait objectif (si, si) de la jolie Roze.

Parce qu'elle était une fille et qu'elle était coquette, elle passa la main dans ses cheveux et plongea à nouveau ses yeux limpides dans ceux du gryffondor. "Tu as remarqué ?" Lui demanda-t-elle avec un petit sourire en coin. Roze était souvent dans la lune mais elle était tout de même très féminine et elle voulait que ses "amis" lui prête de l'attention. Malheureusement les papillons et les oiseaux n'avaient pas beaucoup aimé le changement, ils préfèraient le look romantique qu'elle arborait jusque là. Il faut dire qu'il était plus en harmonie avec la nature que le nouveau qui avait un air rock and roll... Mais elle avait changé par sa propre volonté et c'était comme tout, les animaux s'y feraient. Elle savait qu'ils l'aimaient suffisament pour ça. Les être vivants autres que les humains aimaient tout ce qui était présent sur la terre qu'ils foulaient mais si on leur prêtait un peu d'attention, alors là, ils l'adoraient. Pour Roze ils étaient tout et ils le lui rendait bien en lui apportant toute la consolation dont elle avait besoin. Leur avis sur son physique était vraiment sans grande importance... par contre avec Edward c'était différent, son avis était primordiale ! Elle voulait lui plaire... entre autre chose.

Comme il s'agissait quand même de donner son avis sur la chambre, elle le fit, toujours avec le sourire. "J'aime bien ta décoration mais toutes les pièces que j'ai vu étaient belles. J'ai beaucoup aimé la salle de bain parce qu'elle était bleu, comme ma maison. Je me suis dit que c'était peut être celle d'Isabelle." Et ba non, et ça, elle l'ignorait encore puisqu'elle n'avait pas bien compris la réaction de Christian. Le bleu était l'une des couleurs favorites de la petite allemande avec le rose. Son choix avait été uniquement guidée par ça... Pas compliquée la Roze ! Quoi que...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://emeraudia.forumsactifs.com

avatar
Sport et culture

Parchemins : 1184
Âge : 31 ans
Actuellement : Pianiste et guitariste, compositeur


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Dylan

MessageSujet: Re: Le Manoir Montgomery [Montgomery + leurs invités]   Sam 22 Déc - 20:01

Edward sourit à Roze. Il avait bien remarqué sa nouvelle coupe de cheveux, et trouvait que cela lui allait à merveille. Non pas qu'il n'eut pas voulu lui faire remarquer, mais il avait préféré garder pour lui le compliment, car ce changement était peut être dû à quelque chose de personnel, et il ne voulait surtout pas embêter Roze tout de suite avec des détails qui ne le regardaient pas. Edward était comme ça, il possédait une réflexion extêmement complexe qui l'empêchait de se conduire comme la plupart des gens, et beaucoup d'entre eux pensaient qu'il se prenait trop la tête. Il fit un clein d'oeil à Roze, puis lui dit:

"Ta coiffure te va à ravir. Le changement est quelque chose que j'aime. "Ce qui ne bouge pas ne mérite pas l'attention populaire", a dit un jour un poète Grec. En tout cas, j'aime beaucoup tes cheveux. Ils me plaisent beaucoup. Moi aussi j'ai bien besoin d'aller chez un coiffeur... Mais les cheuveux courts ne me vont pas bien..."

Il lui sourit à nouveau. Il se dirigea vers son lit, et rougit un peu, honteux de ne pas avoir eu le temps de le faire, les couvertures ayant été sauvagement jetées dans la précipitation d'appercevoir la jolie Allemande. Son raisonnement à propos de la décoration le fit sourire. Il adorait cette facette de la personnalité de Roze. Voilà qui montrait bien qu'elle n'était pas immuable, et il l'adorait ainsi. Il se sentit flatté d'entendre qu'elle aimait la décoration du manoir Montgomery. Il ne sous-estimait jamais les compliments de Roze. Il savait que c'était quelqu'un de franc, et qui ne pouvait pas lui faire de "faux-compliments". L'avantage de l'amitié. Ainsi, les paroles honnêtes de Roze envers l'apparence délicieuse de la décoration montgomeryenne lui plaisaient beaucoup.

"Merci! Nous aimons le bleu. Il est vrai que c'est la couleur des Serdaigle, mais je crois que c'est pour une autre raison. En tout cas, ton jugement me fait très plaisir!"

Il lui fit un autre sourire, et alors, il s'avança vers une porte, situé au fond de sa chambre, pour montrer une pièce que peu de personnes pouvaient se vanter d'avoir vue.

"Roze, il faut que je te montre quelque chose. Tu dois me promettre de ne parler à personne de ce que tu vas voir dans pas longtemps. Seuls Quentin, Isa et un peu Maman ont eu le privilège d'entrer ici. Et encore, sous réserve... Toi, tu as tous les droits ici. Alors entre sans hésiter..."

IL ouvrit la porte. Une fumée de poussière en sortit, comme pour souligner la vieillesse qui reignait dans la pièce, puis, la lumière d'une bougie magique s'alluma, pour découvrir un endroit, que les plus vaniteux jugeraient de "poussièreux et moche", mais qui, pour des âmes sincères, était un véritable domaine secret, une île confite, éloignée de toute et sinistre présence, où la solitude était douce et clémente et permettait au Maître des Lieux de se désoler seul, ou de subir la beauté de la Joie et de la clémente Euphorie. La bougie magique était posée sur une vieille table en bois. Une chaise confortable, sur laquelle était posé un coussin gros et assez moelleux, était reculée. Mais le plus impressionant restait la bibliothèque dans laquelle se concentraient des feuilles jaunies par le temps, contenant des centaines de partitions plus variées les une que les autres, et qui constituaient une admirable collection. Une feuille était posée sur la table avec un crayon, et on pouvait voir qu'une partition avait été débutée.

Edward se tourna vers Roze. Seule elle pouvait comprendre le bonheur que cet endroit isolé pouvait lui procurer, l'endroit où il s'enfermait des journées entières pour jouer de la guitare... Et pour lire des partitions jaunies par les années, que le temps avait su conserver avec le magnifique don qu'il possèdait.

Mais tout dernièrement, Edward était passé du statut de "musicien" à "compositeur"... Il avait eu une envie soudaine d'écrire sa chanson. D'écrire sa propre histoire. Et il l'avait commencée... Mais personne n'était au courant. Et il comptait bien évidemment le diulguer à Roze... Mais il avait aussi comme projet de lui montrer la chanson qu'ils allaient interpréter pour le concours... Qui était dans une semaine.


"Vas-y, entre. Tu peux fermer la porte, s'il te plaît? C'est mon endroit secret, enfin, pas tellement secret, mais disons privé. A présent, c'est aussi le tien. Toi aussi tu possèdes une pièce, un endroit où seul toi peut aller? Moi, je ne peux plus m'en passer..."

La Solitude était parfois la meilleure amie de Edward. Mais plus depuis qu'il connaissait Roze. Il avait des amis, des connaissances, certes, mais le lien n'était pas aussi fort, aussi solide que celui qui l'unissait à Roze. Il était heureux de partager ce moment avec elle. Il allait aussi pouvoir lui montrer la chanson qu'il écrivait et composait... Et espérait qu'elle l'apprécierait aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Commerce

Parchemins : 582
Âge : 28 pâquerettes (27 août 1983)
Actuellement : Apprentie d'Ollivander.


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Susan

MessageSujet: Re: Le Manoir Montgomery [Montgomery + leurs invités]   Dim 23 Déc - 12:48

Pour la première fois des vacances, la petite Ana s'était éveillée d'humeur relativement sereine. Elle n'avait pas eu de cauchemars atroces et ne s'était pas réveillée en sursaut pendant la nuit, ce qui n'était certainement pas indifférent dans sa bonne humeur matinale.

Elle sauta joyeusement au bas de son lit et s'étira à la manière d'un chaton. La journée promettait d'être belle et elle avait faim. Sans prendre le temps de s'habiller, elle se glissa, pieds nus et en chemise de nuit rose (comme il se doit), dans le couloir. Elle trottina avec insouciance à travers les corridors et croisa Christian pas loin de la salle de bain des garçons. Le pauvre avait l’air un peu débraillé ! A croire qu’il avait dormi tout habillé. Ce qui était peut-être le cas. Sa tenue mal repassée suffit à Ana pour qu’elle n’ait aucun scrupule à sauter sur son aîné. Il ne pourrait certainement pas prétexter une tenue trop délicate pour la porter. Il n’essaya d’ailleurs même pas. Ravie, Ana se laissa soulever dans les airs et embrassa affectueusement son frère sur les deux joues.

Avec Christian, les câlins étaient rares et elle savait que des occasions de ce genre ne se présenteraient pas tous les quatre matins. A fortiori quand ils seraient tous de retour à Poudlard ! Mais d’une manière générale, elle ne pouvait pas dire que ses aînés étaient avides de preuves d’affection. Ana n’en souffrait pas vraiment. En tout cas, pas consciemment. Mais parfois, dans son lit, au milieu de la nuit, elle avait l’étrange sentiment que ses frères et sœurs ne l’aimaient pas véritablement. Qu’ils la voyaient plus comme une sorte de sympathique boulet traîner. Dans ces moments-là, Ana se blottissait au plus profond des couvertures et caressait machinalement la tête de Gorgeous. Sûrement elle se trompait ! Entre membres d’une même fratrie, on était obligé de s’aimer, non ?

Pour l’heure, Anabelle était bien loin de toutes ses préoccupations et jouissait pleinement de sa position surélevée dans les bras de sn frère. Lorsqu’on était du genre fluet, il était toujours très intéressant de voir le monde de haut. Relâchée devant la salle de bain des garçons, Anabelle ne fut pas longue à disparaître, légère, en direction de la cuisine. Il ne fallait jamais contrarier Christian, et s’il avait promis de la rejoindre, il le ferait. Contente, Ana descendit en dansant les marches qui conduisaient au rez-de-chaussée avant de sautiller avec grâce en direction de la cuisine. Elle avait très envie d’un bon thé

La fillette ralentit cependant considérablement le pas en approchant de la cuisine. Elle espérait que la fille blonde ne s’y trouverait pas. Ana avait oublié son nom. Etait-ce Violette ou Chrysanthème ? Un nom de fleur, en tout cas. Pissenlit ou Pâquerette ? Non, Pâquerette, c’était un nom de vache. De son côté, Gorgeous penchait pour Eglantine. A moins que ce ne soit Agapante ? Bref, en tut cas, c’était un nom de fleur. En tout cas, Anabelle n’avait pas envie de prendre son petit-déjeuner avec elle ! La blonde lui faisait peur, elle était vraiment trop bizarre. Et puis, tout au fond d’elle, sans son égoïsme de petite fille trop possessive, elle ne supportait pas l’idée que ses frères puissent lui trouver plus d’intérêt qu’à elle. Edward s’en occupait plus qu’il ne s’était jamais occupé d’elle. C’était vraiment trop injuste, cette gourde ne faisait même pas partie de la famille.

Gorgeous vint se poser sur sa tête. Lui non plus n’aimait pas la fille. Mais surtout, il ne fallait rien en laisser paraître. Tout le monde la détesterait si jamais elle se montrait mal-aimable avec Agapante, pissenlit, pâquerette, marguerite, violette, chrysanthème, églantine, coquelicot, colchique, pensée,pétunia, génarnium, rhododendron, bruyère, bardane, bergamotte, calidouane, mimosa, tulipe, jonquille Agapante, hortensia, camélia, mandragore, liseron… Enfin bref, avec Machine, quoi ! D’ailleurs, peut-être qu’elle était méchante. Peut-être qu’elle lui ferait du mal si jamais elle découvrait qu’Ana ne l’aimait pas ? Peut-être était-elle amie avec ces brutes de Serpentard qui l’avait battue, l’an dernier ? Ana frissonna. Non, mieux valait-il se taire.

Son estomac se noua douloureusement tandis qu’elle approchait de la cuisine. Elle hésita à faire demi-tour. Après tout, avait-elle si faim que le laissait supposer les grognements de son ventre ? Oui. Définitivement oui. Bravement, la fillette entra le dos voûté, dans la pièce. Heureusement vide. Soulagée, Ana se redressa et Gorgeous quitta son refuge pour aller se percher sur une bouteille de lait. Rassurée, Ana s’assit et commença à se verser un bol de thé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Ministère

Parchemins : 1720
Âge : 31 ans [16/05/80]
Actuellement : Tireur de baguette magique d'Elite


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Alan, Julian & Jason

MessageSujet: Re: Le Manoir Montgomery [Montgomery + leurs invités]   Dim 23 Déc - 22:34

Quentin se leva tranquillement de son lit. Il avait passé une bonne nuit, ni trop courte, ni trop courte... En fait elle s'était révélée assez longue... Le jeune homme n'avait habituellement besoin que de 8 heures de sommeil, alors 12, ça lui convenait plus que parfaitement. Il se leva donc et dans un étirement interminable (il fallait que tout les muscles se remettent en place après tout ce temps enquilosés), fit craquer un de ces os. Oh la plaie! Quentin venait de se tordre l'épaule gauche... La journée commençait bien. Quentin était tout sauf quelqu'un du matin, et la simple perspective de voir quelqu'un le faisait raler. Alors voir quelqu'un avec un mal d'épaule n'était franchement pas ce qu'on pourrait appeler une bonne matinée pour lui.

Il enfila donc un jean par dessus son caleçon bleu et un tee-shirt blanc. N'ouvrant pas les volets par crainte de faire un scandale à la lumière, il dessendit tel quel dans la cuisine. Les bras ballants et le regard hagart, Quentin dessendit les marches, et manquant de peu la porte de la cuisine, y entra. Anabelle, sa soeur cadette, était déjà là. Elle était de toute évidence en pleine conversation avec son oiseau imaginaire Gorgeous. Quentin arriva sur elle, et le voyant arriver, elle lui tendis les bras avec un grand sourire. Zut, elle voulait un calin. Ce n'était vraiment pas le bon matin pour ce genre de folies, quand on savait que l'épaule de Quentin avait été plus que brutalisée quelques minutes plus tôt. Le jeune homme se résigna à céder à sa soeur et s'approcha d'elle. Elle l'enlaça de toute ses forces et celui ci arriva quand même à lui déposer un baiser sur la joue. Il grimaça ensuite de douleur quand celle ci plaqua son bras sur son épaule. Après quelques secondes de résistance à la douleur intense, la prise se relacha et Quentin put enfin se mouvoir à sa guise.

Le jeune homme se dirigeat vers le placard et en sortit un bol et un verre. Il se dirigeat ensuite vers le refrigirateur, une machine moldue qui servait à conserver les aliments aux frais, et en sortit cette fois ci du jus d'orange ainsi que du lait. Il posa tout ça sur la table, à la place qu'il prenait d'habitude. Il alla ensuite chercher son habituel chocolat en poudre et se rassit, tout ce qu'il désirait manger ou boire, installé correctement sur la table. Quentin avait pour rituel tout les matins d'avoir un petit déjeuner copieux, qui le mettait en forme pour la journée. Il avait aussi ses petites manies qui, si elles n'étaient pas correctement réalisées, pouvaient le mettre en rogne assez rapidemment. Le jeune homme se servit en premier de jus d'orange et confectionna ensuite son chocolat au lait, froid, car la chaleur le matin ne lui convenait pas. Il put une gorgée de jus d'orange et attrapa un croissant que leur mère avait posé là quelques temps plus tôt. Il le trempa dans son lait et l'engloutit en définitivement sans tarder. Il avait faim ce matin là.

Tout le monde savait que Quentin Montgomery était des plus raleurs le matin et c'est pour cela que peu de personnes s'aventuraient à lui parler. Parler et même le regarder, ça pouvait le froisser. C'est pour cela que plutôt que de regarder quelqu'un qui le fixait, Quentin préférait regarder son bol, en soit beaucoup interessant que le reste. C'était sans compter que la famille Montgomery faisait tout, sauf ce que vous désiriez. 30 secondes après avoir tranquillement terminé son croissant, Quentin fut dérangé par sa soeur qui lui demanda les croissants. Il lui tendit le panier sans lui adresser un seul regard, qui pouvait être déclanchant d'une conversation. Enfin conversation, monologue aurait été plus juste.... Quentin attrapa ensuite les céréales que sa soeur tenait à coté d'elle et quand il entendit un léger gémissement venant de sa part, il lui jeta un regard pour remarquer qu'elle était en train de lire le dos du paquet. Une espèce de bande dessinée sans aucun intérêt que les moldus appréciaient tant le matin, leur masse cérébrale étant encore pas assez réveillée pour comprendre autre chose que le mot “café”. Il lui lança un
« S'cuse » qui se voulait tout, sauf motivé. Une fois servi, il replaça le paquet à côté d'elle et engouffra une cuillerée de corn flakes dans sa bouche, pensant à ce qu'il allait faire de sa journée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.signouret-chocolatier.fr/

avatar
Sport et culture

Parchemins : 296
Âge : 35 ans [07-09-78]
Actuellement : écrivain


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy

MessageSujet: Re: Le Manoir Montgomery [Montgomery + leurs invités]   Mer 26 Déc - 20:41

L'aîné des garçons Montgomery laissa son frère avec son amie sans regret. La demoiselle manquait de pudeur à son avis et le très peu habitué aux femmes qu'était le serpentard préférait se tenir éloigné de ce genre de donzelles. Dans le même style il y avait dans sa maison le trio des perfects qui portait l'uniforme de l'école très court de partout... ce que Christian trouvait tout simplement indécent ! Il avait un jour croisé la Symphonie en tenue de nuit et n'avait pu que remarquer que c'était transparent... Mais ça ne semblait gêner personne d'autre que lui alors...

Descendant les marches il aperçu Quentin qui l'avait devancé, il semblait être de mauvais poil. Chris ne craignait pas la mauvaise humeur de ses cadets, ils étaient tous... comment dire ? Si énervé. Lui restait généralement imperméable à leurs sautes d'humeurs seulement il savait que ce n'était pas le cas d'Anabelle. Depuis l'incident avec les serpentards il était beaucoup plus attentionné qu'avant avec sa jeune soeur, pas câlin, il ne fallait pas non plus pousser le bouchon trop loin, mais aussi gentil qu'il pouvait l'être. Il essayait d'être à l'écoute pour éviter qu'elle n'aille à nouveau s'amuser à sortir tard le soir toute seule... des choses comme ça. Elle était bien trop dans son monde, il essayait parfois de nouer la conversation mais ça restait difficile, même en faisant semblant de croire à Georgous. Ou peut-être étais ce lui qui était trop terre à terre ? Comment faire ? Une question qui parfois le taraudait bien qu'il n'en montre rien au reste de sa famille.

Arrivé dans la cuisine, il prit le chocolat en poudre et le lait et se servit en silence sans prendre la peine de saluer son frère de mauvaise humeur. En revanche il regarda vers Ana qui prenait du thé. Il s'installa à côté d'elle, sans dire un mot encore, il commença à petit déjeuner. Comme l'apparente inertie de son frère commençait à l'intriguer (Chris est très curieux de nature), il se tourna et demanda "Tu as bien dormi Quentin ? J'ai croisé Ed' et sa blonde... elle était en serviette d'ailleurs. Dans notre salle de bain. J'espère qu'il lui expliquera qu'elle n'est pas là pour les filles." C'est ce qui s'appelait noyer le poisson et parler pour ne rien dire. Tout le monde se moquait bien de ce que Edward pouvait faire... Encore que, nous venons de le souligner, si Christian détestait parler de lui, il aimait savoir ce que faisait les autres autour de lui, surtout sa famille. Sa curiosité avait été piqué par l'arrivée d'une allemande chez lui mais si quelqu'un d'autre que la première concernée ou Edward pouvait lui en parler ce serait formidable ! Car il n'avait vraiment pas envie de voir son frère et sa copine chanter et s'amuser comme des gosses; Un jour il faudrait qu'il explique à son frère ce qu'on est sensé faire avec des filles... Même lui le faisait parfois, même si il ne s'engageait jamais et s'amusait rarement. Le peu de fois où il avait accepté de flirter il s'en était voulu pendant des semaines, se comparant à sa mère, mais voilà, il n'invitait pas des filles dans sa chambre pour lui faire écouter de la guitare >.< Vraiment, son frère et lui étaient trop différends !

Puis, voyant le thé de sa soeur encore fumant, il lui dit d'une voix neutre "Fais attention ma puce, ton thé est encore chaud donc bois lentement pour ne pas te brûler." avant de boire une gorgée de son chocolat, doucement. Tout les gestes de Chris' étaient un peu lourd car très lents, mais c'était l'une des marques de son caractère nonchalant. Sa fratrie y était habituée.


Dernière édition par le Jeu 27 Déc - 15:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Sport et culture

Parchemins : 372
Âge : 33 ans [14-02-1980]
Actuellement : Chanteuse et claviériste de CS


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy

MessageSujet: Re: Le Manoir Montgomery [Montgomery + leurs invités]   Jeu 27 Déc - 15:36

Roze entra dans la petite pièce et regarda tout autour d'elle avec un grand interet. Elle ne s'était pas étandu sur le sujet des coupes de cheveux, elle avait obtenu l'information qu'elle désirait : sa coupe de cheveux convenait à Edward. Que lui même passe chez le coiffeur ou non était assez indifférent à la petite allemande qui portait bien moins d'attention à l'apparence des autres qu'à la sienne. Il faut dire à sa décharge que c'était une habitude prise depuis la plus tendre enfance de sa mère. Cette dernière était très à cheval sur les traditions et avait toujours poussé sa fille à être dans le droit chemin... ce qu'elle faisait... généralement.

En faisant le tour de cet endroit, elle laissa le fil de ses pensées lui échapper. Voilà qui arrivait souvent, elle réflechissait à quelques choses et la seconde d'après il n'y avait plus rien. Cependant elle fit un effort pour retrouver la logique voulu par une conversation tel qu'elle se devait d'avoir avec son meilleur ami, non qu'il n'aima pas ses divagations mais elle savait que cette pièce était importante pour lui. "Pas d'endroit, je n'ai pas de pièce comme ça. Suu, ma poupée, me sert de refuge" lui dit elle d'une voix douce après avoir fermé la porte. Elle s'approcha de la table où était la feuille de papier et elle regarda la partition sans la lire. Ses doigts formèrent les mots écrits sur le papier et elle sembla réfléchir un instant. "C'est ton écriture..." murmura-t-elle avec chaleur. Elle ne commenta pas plus, regarda le fauteuil et prenant la main d'Edward, le fit s'y asseoir. Il n'y avait qu'un seul siège mais qu'à cela ne tienne, Roze ne se génait pas pour si peu. Elle prit place sans demande préalable sur les genoux de son ami, la partition entre ses doigts fins.

Roze ne savait pas bien lire les notes, elle aimait la musique pour ce que ça représentait comme liberté d'expression. Apprendre le solfège était contre ce principe, elle ne l'avait fait que par obligation et cela avait déjà quelques années. Fronçant les sourcils de concentration, elle chantonna le début des notes. Peu contente d'elle, elle s'installa un peu plus contre Ed, posant la tête sur son épaule. "Je n'arrive pas à la lire... pas bien..." Murmura-t-elle à nouveau. Il lui semblait que si elle parlait trop fort, la pièce s'envolerait et avec elle cette impression d'intimité et de douce chaleur.

A partir de ce moment, elle resta silencieuse et immobile. Elle fixait de ses yeux bleu le papier où les signes étranges et étrangers qui dansaient sur le papier à la lumière de la bougie et le tremblemment d'un souffle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://emeraudia.forumsactifs.com

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Manoir Montgomery [Montgomery + leurs invités]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Manoir Montgomery [Montgomery + leurs invités]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le Manoir Montgomery [Montgomery + leurs invités]
» Baptême d'Opaline Montgomery [PV]
» Roxy Juliet Montgomery ? Si vous avez des larmes, préparez-vous à les verser.
» Ella Montgomery
» [Abandonné] Privatisons la conversation • Montgomery Di Annunzio.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets clos année 5-
Sauter vers: