AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 ~#Cours n°1# « La Romance parfaite » [5-6-7 années]~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage

Invité
avatar



MessageSujet: Re: ~#Cours n°1# « La Romance parfaite » [5-6-7 années]~   Dim 9 Mar - 19:50

Après avoir admiré le professeur de potions faisant le tour de la classe d’un pas lent. Aelita avait replongeait ses yeux dans sa potion, afin de l’examiner d’un peu plus prés. Elle entendit les commentaires qu’il fit à sa cousine mais, elle ne réagit pas gardant un visage neutre et impassible. Sa potion a première vue était parfaite d’ailleurs elle était tellement concentrée sur celle-ci qu’elle n’entendit pas le professeur se glisser derrière elle. La jeune Serdaigle entendit juste sa respiration quand il fut près de son oreille, son souffle était chaud et elle se surpris à fermer les yeux un bref instant.

Le professeur lui murmura que c’était valable aussi pour elle chose qu’elle ne comprit pas car, elle n’avait pas écouté ce qu’il avait dit aux autres élèves exceptés à sa cousine. Le professeur Rogue rajouta que si l’on regardait sa cousine apparemment cette réussite ne venait pas du sang. La jeune fille ne savait pas comment prendre les paroles du professeur tout ce qu’elle espérait c’est qu’il reste un peu plus longtemps dans son dos à observer ses moindres fait et gestes. Lorsque le professeur de potions la quitta, elle avait envie de lui crier de rester mais, elle savait qu’elle ne devait pas le faire alors elle se tut.


*Aelita tu n’as que 15 ans réveilles toi ! Il en a 20 de plus qu’espères-tu ?*, se demanda-t-elle en écoutant le professeur prendre de nouveau la parole.

Celui-ci dit que la pratique était maintenant terminée et qu’il fallait laisser reposer leurs potions pendant un mois et qu’il les analysera ensuite. Les élèves testeront ensuite les meilleures couples de Tarentules ainsi que la moins bonne sur le couple de batracien.


*Evidement, il va prendre une potion des Serpentards*, pensa Aelita en regardant le professeur Rogue.

Le professeur poursuivit en disant qu’ils allaient passer maintenant à la théorie. Il marqua un petit temps de pose avant de reprendre en disant qu’il allait parler de l’histoire du Philtres d’Amour et qu’il commencerait par l’or. Le Maître des potions ajouta que le nombre d’or, comme ils avaient pu le remarquer a joué un rôle essentiel dans la préparation de la potion et ce n’est pas pour rien car, c’est lui qui est à l’origine de la première réalisation de ce Philtre. Le professeur demanda ensuite qui pouvait lui dire ce qu’il savait du nombre d’or.

Une jeune Gryffondor leva la main pour répondre et le professeur sembla lui accorder la parole… Vue que personne d’autre n’avait levé la main pour répondre il n’avait pas eut vraiment le choix. La jeune fille répondit alors que le nombre d’or était un nombre décimal, un nombre avec plusieurs chiffres après la virgule, ce qui jouait un rôle très important en trigonométrie. Aelita resta perplexe sur la réponse de la jeune fille mais vu qu’elle ne savait pas ce que signifiait la trigonométrie elle jugea préférable de ne rien ajouter.


*Je me demande ce que c’est que cette chose qu’elle vient de citer…, s’en doute un art moldu*, pensa-t-elle en regardant les autres personnes de la classe pour voir si ils étaient aussi perdu qu’elle.

****

521 mots ^^
@@@
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: ~#Cours n°1# « La Romance parfaite » [5-6-7 années]~   Dim 16 Mar - 16:12

Severus Rogue n’était pas vraiment un excellent mathématicien. Les Mathématiques, c’était pour les Moldus. Mais après tout, de temps en temps, la science Moldue était très utile à la Magie, comme la situation présente, concernant ce philtre d’Amour.

« Oui, Miss Montgomery, bonne réponse, bien que très étriquée… Comme quoi, les Gryffondor ont des moments de lucidité, bien que cela soit très rare…

Les Mathématiques, science Moldue, ne sont presque jamais reliées à la Magie. Pourquoi, dans ces cas-là, le Philtre d’Amour serait une exception ? Car celui-ci repose entièrement sur les Mathématiques, sans elles, toutes les données s’effondrent, et le nombre d’Or n’existe plus. C’est bien pour cela qu’il faut souligner que le Philtre d’Amour, (je préciserai par ailleurs qu’en potion, le mot « Philtre » a deux orthographes : l’une avec un « F », et l’autre avec un « Ph », la seconde solution étant la plus usitée) n’est qu’une très pâle imitation de l’Amour, et qu’il ne lui ressemble guère. Les Mathématiques, elles-mêmes, ne font qu’imiter de façon très pâle la réalité, elles la reflètent, mais cela s’arrête là. Retenez bien cela. Le Nombre d’Or est la solution de l’équation :
»

Il remua sa baguette magique. Aussitôt, sur le tableau, apparut une inscription assez étrange pour des âmes épargnées par l’horreur des Mathématiques :

x²-x-1 = 0.


« Autrement dit, lorsque l’on transforme tout cela en ce que l’on appelle « écriture canne nolique », c’est ce que mes références scientifiques Moldues m’ont permis de déduire, que l’on développe et que l’on réduit, et que l’on résout l’équation, on obtient ce résultat : »

Il agita sa baguette magique et les lettres et chiffres de l’équation bougèrent, passèrent de l’autre côté du « égal », se matérialisant en d’autres chiffres :

x = (1+ V5)/2

« Autrement dit, lorsque vous prenez une cuillère d’Aphrodite, la quantité de liquide contenue dans cette cuillère est égale à ce nombre x exprimé en millilitres. C’est la cuillère qui modèle ensuite ce nombre pour obtenir la quantité la plus idéale, selon votre état d’esprit, et le but de la potion, en multipliant ce nombre par un facteur intelligent, et tout ceci se modèle dans la cuillère pour obtenir une proportion de liquide idéale.

Nous allons rentrer à présent dans une période de l’Histoire très peu certaine, mais que la plupart des sorciers historiens confirment valide, par certains voyages dans le temps conformes aux règles du Ministère.

En l’an 1254, un sorcier d’une Terre aujourd’hui disparu trouva dans un manuscrit une inscription étrange, un manuscrit fait d’Or, sur lequel, en inscriptions grecques, on pouvait lire :
Le Nombre en Or.

Celui-ci regorgeait d’éloges, et ce sorcier eut l’idée d’exploiter ce nombre. Pendant des années, il testa ce nombre en faisant un grand nombre d’expériences : il créa en premier une baguette magique de la taille de 27 ‘phi’, c'est-à-dire 27 fois le nombre d’Or, et il remarqua que la baguette avait la propriété d’exécuter des sortilèges dotés d’une acuité impressionnante quant à leurs effets. Il arriva enfin à créer une substance extrêmement basée sur ce nombre, et lorsqu’il la goûta, il tomba amoureux… de l’eau. Effectivement, les substances qu’il s’était contenté de mettre dans la « Potion », étaient limitées à une quantité d’eau proportionnelle à ce nombre d’Or, et quelques substances Magiques… Mais n’ayant glissé aucune essence, aucun membre appartenant à une âme innocente, il ne put qu’être séduit par la Potion en elle-même… composée en grande majorité d’eau. Heureusement pour nous, il eut le temps de noter dans un parchemin les quelques quantités des ingrédients utilisés pour la potion, qui n’est qu’un gros prototype de celle que nous avons aujourd’hui.
Mais le sorciers Moldus sont à peu près certains que c’est cet ancien personnage qui est à l’origine du Philtre que vous avez, pour la plupart, complètement bâclé. Au fur et à mesure, d’autres ingrédients sont venus se rajouter, une fois que le parchemin eût été découvert, et l’on comprit que ce Philtre, lié à la lune, pouvait avoir des effets plus spectaculaires encore. Car si on laisse agir la lune, celle-ci, qui, vous le savez tous, a la capacité d’influencer l’eau (c’est d’ailleurs ceci qui explique le phénomène des marrées), parvient à réguler les propriétés du Philtre et à harmoniser les ingrédients de la potion, pour qu’ils agissent ensemble et sans aucune réaction secondaire. Ainsi, plus vous laissez dorloter la Potion sous un bon nombre de pleines lunes, plus la Lune a le temps de faire effet, et plus votre Philtre devient parfait…
Voyez donc l’intérêt d’avoir une patience d’acier ! Ce qui n’est pas le cas de tout le monde, évidemment… Bien.

Je crois que la demi-heure ne va pas tarder à s’achever. Vous notez que pour le prochain cours, vous me ferez cinquante-trois centimètres de parchemin en expliquant les autres propriétés de la Lune sur les Potions. Les plus intelligents remarqueront que je vous prépare lentement vers une explication concernant le phénomène des loups-garous… D’ailleurs, la prochaine Potion est ce que l’on appelle « la Potion tue Loup », qui permet de minimiser les effets dévastateurs de la malédiction des loups-garous. Croyez-moi, vous avez intérêt à faire ce travail, car vous ne comprendrez absolument rien, sinon ! Maintenant, dehors ! Du balai !
»

[Le cours est terminé. Je laisse ouvert pour ceux qui voudraient poster une réponse, puis je verrouillerai le sujet d'ici mercredi ou vendredi.

Comptabilisation des points en cours...]
Revenir en haut Aller en bas
 
~#Cours n°1# « La Romance parfaite » [5-6-7 années]~
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Bases en Médicomagie [Cours de 1er année]
» cours de latin
» Cours informatique
» Amphi pour les cours de Ninjutsu
» Faut-il un cours de littérature ou un cours de Français !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets clos année 5 :: Cours année 5-
Sauter vers: