AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  




Partagez
 

 [ Cours I ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Invité
Anonymous




[ Cours I ] Empty
MessageSujet: [ Cours I ]   [ Cours I ] EmptyMar 8 Jan - 20:20

Bien, bien, rien de mieux qu’un bon cours commun pour commencer fort cette nouvelle année. C’était avec une expression neutre que Pomona rentrait dans le jardin des serres cette première journée de l’année scolaire. En effet, la vieille femme, même après deux mois passé, avait toujours en tête le terrible décès de Cedric, Poufsouffle dans l’âme, ainsi que le soit disant retour de Celui-Dont-On-Ne-Doit-Pas-Prononcer-Le-Nom. Bien sûr, très attachée à ce bon vieil Albus et lui faisant confiance, elle était persuadée qu’il racontait la vérité. En fait, elle préférait s’attacher à ce que celui-ci avait raconté plutôt qu’à de fausses désillusions, comme le faisait la majorité des autres sorciers. Elle ne se voilait pas vraiment la face. Enfin… ceci pour dire que plus les années s’écoulaient à Poudlard, plus les chose se dégradaient, au plus grand désespoir de la directrice des Poufsouffle.

Ce matin n’était guère différent des autres. La saison avait beau être la plus belle et plus chaude de l’année, une atmosphère tendue et sinistre demeurait péniblement dans les lieux. Cela fit étrange à l’enseignante, habituée à une bonne humeur générale dans les lieux, de constater que presque aucune des personnes qu’elle avait croisées, élève ou professeur, ne parvenait à se montrer joyeux. Après tout, elle devait s’y faire, les mauvais temps approchaient. Mais enfin, ce n’était pas pour cela qu’elle n’allait pas donner ses cours habituels, bien au contraire, elle était bien décidée à travailler au mieux cette année, pour permettre à ses élèves (ainsi qu’à elle) de se changer les idées, même s’il fallait travailler un maximum pour cela.

Et pour travailler, rien de bien mieux qu’un bon cours de botanique comme notre chère Pomona savait si bien les faire. La sonnerie retentit tôt ce matin, et Pomona prit rapidement la direction des serres, pour donner son premier cours de l’année. Et comme elle tenait vraiment à ce que celui-ci soit plutôt agréable et pour éviter les conflits bêtes entre élèves de différentes maisons, elle décida de faire de ce cour un travail commun, tous niveaux réunis. Tout était prévu pour passer un bon moment en cette matinée de septembre.

Oui, cours commun, serre spacieuse, plante intéressante, rien de mieux pour passer un excellent moment vous ne croyez pas ? Bref, c’était l’avis de notre bonne vieille Pompom adorée….
Déjà la cloche venait de sonner que l’on pouvait apercevoir les premiers élèves qui arrivaient pour suivre le cours. Bien entendu, Pomona était bien décidée à ne pas se montrer changée, toujours souriante, même si l’on pouvait observer quelques différences avec la Pomona des années précédentes. En effet, un bon soin chez une coiffeuse du coin, et voilà notre Pomona rajeunie d’au moins… une vingtaine d’année, mais bon… peut être les élèves n’allaient ils pas le remarquer (et de toute manière la vieille dame s’en importait peu)…

Elle prit rapidement sa baguette posée sur le bureau moisi devant elle puit fit, d’un coup sec mais très professionnel, apparaître au tableau, le sujet de la leçon, du moins la plante qu’ils allaient étudier. Elle la rangea ensuit dans son petit cartable puis enfila ses gants, qui lui donnaient toujours autant l’air d’une vieille botaniste ou d’une jardinière. Enfin, le plus important était qu’il fallait qu’elle montre l’exemple à ses élèves, ce qu’elle tenait absolument à faire. Pour finir, elle se posa sur son fauteuil, toujours placé au même endroit et toujours à la même hauteur. Rien n’était bien différent des années précédentes à vrai dire…

Pendant ce temps, les élèves défilaient devant l’enseignante, certains dont elle se souvenait, d’autres nouveaux de première année. C’était toujours avec politesse et sourire aux lèvres qu’elle saluait chacun d’entre eux, tout en restant assise derrière son bureau. Et oui, il fallait bien l’avouait, elle vieillissait, et son corps aussi, mais… n’allez pas croire qu’elle était embêtée pour autant, bien au contraire. Prête à se battre pour garder la forme, … dans son métier, il en fallait une bonne dose. Les jeunes levaient la tête pour voir qu’au tableau, il était écrit…


[ COURS I : LE GERANIUM DENTU ]


Peut être certains en avaient ils déjà entendu ou peut être que cela n’était pas le cas… de toute manière, Pomona ne compter pas prêter attention aux acquis personnels, mais beaucoup plus au travail fournis et aux efforts en classe. Oui, c’était une résolution pour cette nouvelle année scolaire qui débutait ! Mais bon, il était vrai que de voir certains étudiants sourire à la vue du nom de la plante qu’ils allaient étudier n’était pas désagréable.

Après l’entrée d’une grande partie des élèves, la vieille dame se leva, se montrant rayonnante au maximum, et parla avec une voix amusée.

« Bonjour à tous, bonjour à toutes. J’espère que votre rentrée s’est bien passée et je souhaite la bienvenue à tous les petits nouveaux dont je ne connais pas encore les prénoms. Ceci dit, j’ai décidé que, pour ce premier cours, il serait judicieux d’étudier l’une des plantes les plus (moins) connues de notre monde des sorciers, le Géranium Dentu. Certains pourraient ils me décrire physiquement cette plante ? »

Et Pomona se tut, laissant les élèves libres de regarder sur leurs bouquins s’ils pouvaient y trouver des informations.

[HJ : Veuillez attendre exceptionnellement avant de donner votre/vos réponse(s), pour que tous les élèves aient le temps de poster avant que j’interroge une élève au hasard pour répondre.] ~


Dernière édition par Pomona Chourave le Sam 23 Fév - 11:48, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




[ Cours I ] Empty
MessageSujet: Re: [ Cours I ]   [ Cours I ] EmptyMar 8 Jan - 22:56

Il était encore très tôt, pourtant Aura se dépêchait de traverser le parc du château pour se rendre à la serre pour son premier cours de botanique. Comme chaque jours depuis le début de la semaine, elle veillait à être la le plus tôt possible, pour avoir l’occasion d’observer à son aise tout ce qu’elle pouvait voir dans la classe. Et ce matin là était assez chaud, mais Aura n’y faisait pas attention. Les robes de sorciers étaient suffisamment épaisses pour les protéger du vent, en tout cas jusqu’au début de l’hiver, mais elle avaient pour autre particularité de ne pas asphyxier leur utilisateur lorsque la chaleur se faisait sentir. Le monde des sorciers était quand même merveilleux !

Lorsqu’elle arriva en vue de la serre, Aura ne put réprimer un petit gloussement d’admiration. Elle n’avait jamais vu une serre aussi imposante. Il est vrai que pour contenir autant d’élèves, il fallait bien ! Elle s’approcha donc de la serre, le nez en l’air et regardant de toute part. La végétation dans les environs était plus luxuriante que dans le reste du château. De grandes lianes pendaient le long des grandes parois qui avaient du être transparentes un jour, mais qui étaient devenues floues au fil du temps et des caprices de la météo. On pouvait tout de même distinguer au travers des vitres des tiges verdâtres de toutes formes et tailles. Aura n’avait que très peu eu l’occasion de travailler réellement sur des plantes, et même si son professeur particulier de plantes et objets magiques lui avait déjà inculqué quelques notions de théorie, elle n’avait qu’une envie, c’était de passer à la pratique. Etant la première arrivée, elle en profita pour faire le tour du batiment, histoire de flâner un peu, et de trouver un petit coin de solitude dans lequel elle pourrait penser un peu à tout et à rien. Derrière la serre, une sorte de stèle rocailleuse se dressait au milieu de la verdure. Aura sourit. C’était l’endroit idéal ou s’asseoir un peu. Elle grimpa quelque peu jusqu’à trouver un espace suffisamment large sur lequel s’asseoir et poser ses affaires.

Elle sortit un livre qu’elle avait emporté de la bibliothèque familiale. Il traitait de l’origine et de l’évolution des plantes magiques de Grande Bretagne. Elle ne savait pas si le livre aurait une quelconque utilité dans le cours de botanique, car la plupart du temps, ce qui intéressait les professeur ce n’était pas l’origine de ce qu’ils enseignent, mais plutôt leur utilité. Aura , qui préférait savoir d’où pouvait bien provenir chaque chose qu’elle apprenait, ouvrit le livre là ou elle s’était arrêtée la veille : page 451, lettre M, un article sur l’origine de la mandragore. Cet article avait particulièrement passionné Aura, car il expliquait que la mandragore était en fait considérée comme la croissance d’une des graines que l’arbre de la connaissance d’Adam et Eve avait semé sur terre. Elle faisait d’ailleurs l’objet d’un culte depuis l’antiquité, et durant le moyen age. Ce culte morbide fut d’ailleurs interdit par l’église. Les écrits de Paracelse datant de 1493 expliqueraient tout le cérémonial à suivre pour la cueillir : Pour se procurer la racine de mandragore, il fallait des rituels magiques. Celui qui arrache la mandragore sans précaution, s'il ne devient pas fou en entendant les hurlements de la plante, serait poursuivi par sa malédiction...

Vu que l’heure du cours approchait, Aura redescendit de son perchoir, et se redirigea vers l’entrée. En arrivant, elle vit que personne encore n’était installé, mais elle entra tout de même, déposa ses affaires au premier rang et s’assit.

(597 mots)

*
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




[ Cours I ] Empty
MessageSujet: Re: [ Cours I ]   [ Cours I ] EmptyJeu 10 Jan - 15:52

On avait toujours dit à Elizabeth que l’impatience n’était jamais très bonne. Au fur et à mesure du temps, Elizabeth avait fini par se convaincre que ses parents avaient raison, jusqu’au jour où tout bascula. En effet, l’arrivée d’Elizabeth à Poudlard avait été l’élément déclenchant de la fin de l’impatience refoulée de la jeune fille. Les matchs de Quidditch, le dénouement final des points des sabliers, les notes des devoirs et des examens, étaient autant de facteurs qui avaient fait qu’Elizabeth ne puisse être que spontanée constamment. Un des principaux cours qu’Elizabeth adorait, était celui de Botanique. Déjà, un, le cours était en lui-même extrêmement passionnant, les plantes, les fleurs, tant de choses qui plaisaient à Elizabeth, de deux, le professeur qui enseignait la matière, Pomona Chourave, était d’une incroyable gentillesse et en plus de ça, elle était la directrice des Poufsouffle. Comble du bonheur, elle se donnait toujours au maximum pour que ses cours soient les plus géniaux possibles et toujours attractifs. Alors je vous laisse imaginer le sentiment d’Elizabeth quand celle-ci devait se rendre au cours de début d’année, sachant que le premier cours était encore plus spectaculaire que les suivants tellement la directrice des Poufsouffles mettait du cœur à les préparer, et sachant surtout qu’il serait en commun avec les élèves des autres années, à savoir Susan, Alexander, Hannah, et toute la ribambelle des élèves géniaux de Poufsouffle .

Voila qui était dit. Ne vous étonnez donc pas de voir Elizabeth dans tout ses états lors de son premier cours de Botanique de l’année, c’est normal. La jeune fille était donc prête depuis belle lurette pour assister à son cours, et c’est avec nonchalance qu’elle sortit de sa salle commune. (Elle voulait en réalité éviter de paraître idiote devant tous ses congénères en souriant béatement). Elle se dirigeât vers les serres de botaniques, situées à l’extérieur du château. Elle y parvint plusieurs minutes plus tard, avec bien entendu un bon nombre d’élèves qu’elle connaissait, et qu’elle ne connaissait pas. Elle entra dans une des serres les plus grandes qu’elle connaissait, non loin d’où était posé le Voltiflor, superbe plante qu’elle entretenait avec l’aide de Wendy et de Susan et se plaça à une place (sans blagues !). Il n’y avait personne à côté d’elle, et c’était en soit le but de la manœuvre. Elle aurait bien aimé que Wendy la rejoigne et même Susan, ou une autre de ses camarades de classe qu’elle aimait tant. Elle laissa donc la place libre, à tous le monde d’ailleurs (sauf au Serpentard bien sûr, de toute manière, quel vert et argent irait à coté d’une Poufsouffle ? A part Dennis, pas grand monde…) et quand le professeur passa près d’elle et lui sourit et lui dit
« Bonjour Professeur ! ». Elle était plus qu’heureuse de la revoir. Cela faisait bien deux mois entier qu’elle n’avait pas vu sa directrice de maison, enfin vu si, mais échangé quelques mots, non, et il fallait avouer qu’elle lui manquait un tantinet.

La jeune fille sortit ensuite ses affaires de Botanique et demeura attentive à son professeur. C’est là qu’Elizabeth remarqua ce qui été écrit à la craie au tableau. Le cours N°1 porterait donc sur Le Géranium Dentu ? Intéressant…. Mais qu’est-ce que c’était ? C’était la première fois qu’Elizabeth entendait ce nom et elle demeurait pour une rare fois de sa vie, au plus haut degré de perplexité qu’il existe. Comment se fasse t-il qu’elle n’ait entendu cette plante ni d’Eve, ni d’Adam ? Ils ne lui avaient quand même pas caché ça ! Et bien si apparemment. La jeune fille se trouve fort stupide quand le cours fut venu, et elle se demandait bien ce qui pourrait l’éclairer un peu plus. Au moins on ne pourrait pas lui reprocher de parler comme une incorrigible mademoiselle je – sais – tout, car sur ce cours là, Elizabeth ne savait rien. Elle se contenta de sourire au nom assez drôle de cette plante. Dentu ? Une plante avec des dents ? Il existait donc quelque chose d’encore pire que les mandragores ? Elizabeth n’y croyait pas… C’était impossible. Elizabeth regarda ensuite si une de ses connaissances pointait le bout de son nez ou si tous ses amis souhaitait la laisser au fond de son inculture d’un jour (Non pas que les autres jours Elizabeth soit cultivée !). Elle regarda donc la porte, d’un regard désespéré.


oO° 731 Mots °Oo


*
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




[ Cours I ] Empty
MessageSujet: Re: [ Cours I ]   [ Cours I ] EmptyJeu 10 Jan - 16:30

Hum… Cette plante… Etait le fruit du hasard… Une création accidentelle… Du moins, c’est ce que Siegfried pensait en savoir. C’est drôle de se dire qu’une telle bizarrerie n’ait pu être inventée de façon naturelle. Les humains avaient cette capacité à provoquer des accidents… Spectaculaires… Siegfried avait encore en travers de la gorge les résultats de botanique de l’an passer, ses notes n’avaient pas été à la hauteur de ses attentes. Rien de mauvais en fait, mais rien de transcendant non plus. Siegfried était ambitieux, comme un serpentard… Cette année, ça serait différent. Finalement, Siegfried obéit, et se décida à sortir son livre de botanique pour avoir plus d’informations. Alors…
D’après l’ouvrage, le géranium dentu était apparu en 1846 dans le monde des sorciers, le géranium classique étant une plante connue de longue datte chez les moldus.
En fait, les origines de cette plante étaient plus que sordides. Visiblement, c’était un malheureux sorcier, qui, après avoir passé une nuit à faire la fête, était rentré chez lui complètement saoul. Le sorcier devait être un botaniste puisque, sous l’emprise de l’alcool, il entreprit de travailler sur ses plantes. Personne ne sait ce qui se passa précisément cette nuit la, mais le sorcier avait en gros, fait enfler une chambrépineuse claire… Et… Il était mort…
Le ministère n’avait pas tardé à mettre la main sur cette nouvelle espèce de plante, et en avait confié l’étude à un de ses meilleurs botanistes. Deux ans d’études… Deux ans d’études, et ce botaniste de renom parvint à synthétiser, à partir de cette plante, une essence qui allait soulager les souffrances de plusieurs milliers de jeunes filles. Cette essence allait donner un nouvel espoir à des milliards d’adolescents ! Cette essence allait changer la face du monde ! Enfin… Sans jeu de mot bien sure… Parce que la principale vertu de cette essence était d’avoir des propriétés contre l’acné. La commercialisation de ce produit anti-acné fut un succès financier sans précédent jusqu'à la sortie de la console wii.
Siegfried chercha plus bas la description de cette plante. En fait, c’était très simple. Dans l’apparence absolue, il s’agissait d’un géranium tout a fait normal, suffisamment ressemblant pour que les moldus ne puisse pas faire la différence d’après l’ouvrage. La principale différence c’était les dents dissimulées dans les petites fleures. Ces dents servaient à se nourrir de petits animaux, mais en majeure partie de papillons. Les feuilles étaient nombreuses, et les tiges longues. Une dernière note disait qu’il était aisé de colorer les feuilles de cette plante de toutes les couleurs voulues, et qu’il était possible de s’en faire un arrangement aussi harmonieux qu’unique.

En fait, au vu de toutes ces informations, c’était une plante qui était somme toute très banale. Une plante normale, affublée de dents, une plante carnivore quoi. La seule chose importante, c’était qu’elle avait été crée par accident par un humain. C’était pareil pour certaines armes, et certains gaz… Les moldus aussi savaient créer des horreurs par accident. Enfin des horreurs… Le champagne aussi avait été crée par accident par les moines franciscains… Et cette boisson n’avait rien d’horrible^^.
Siegfried leva la main pour donner sa reponse.

[513]


*523


Dernière édition par le Ven 11 Jan - 20:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




[ Cours I ] Empty
MessageSujet: Re: [ Cours I ]   [ Cours I ] EmptyVen 11 Jan - 20:43

Allez, hop, hop, hop ! En route tout le monde !

C'était en effet l'heure d'aller au cours de botanique. En fait, il ne fallait pas du tout traîner. La petite Juliet se remémora la façon dont elle s'était perdue l'année dernière en allant aux serres, elle était même arrivée quasiment à la fin du cours théorique, et maintenant qu'elle y repensait, le trajet qui devait la diriger jusqu'aux serres lui semblait assez flou.
Pourtant, combien de fois l'avait-elle parcouru l'année précédente ?
Oh, impossible de le définir, mais sûrement autant de fois que tout élève de deuxième année, et il était impossible de ne pas s'en souvenir.
Pourtant, Juliet, là, n'en avait aucune idée. Elle se contenta de suivre le groupe, et au fur et à mesure que leurs pas avançaient, tout revenait en mémoire à la petite Juliet, qui semblait avoir eu un certain lavage de cerveau pendant les vacances.

En arrivant devant les serres, elle eut un petit sourire. Qu'est-ce-que le professeur Chourave pouvait bien leur réserver pour ce premier cours ?
Elle regarda autour d'elle et constata que des élèves de tout âge attendaient visiblement pour le même cours. Ainsi, ce premier cours était un cours collectif ?
Un peu dur pour les premières années, tout de même, non ? Mais bon, Juliet n'avait pas à se plaindre, vu qu'elle n'était plus nouvelle (ouf !) et que l'année précédente, non, il y avait bien un cours rien que pour eux !
Quelques minutes plus tard, tout le groupe d'élèves put pénétrer dans la classe, et Juliet aperçut Elizabeth, amie de Poufsouffle avec qui elle avait fait connaissance à la bibliothèque l'année dernière, au grand désespoir de Madame Pince. La petite Serdaigle avait une grande admiration pour cette jeune fille qui était non seulement très douée en cours, mais en plus très douée en Quidditch. Elles n'avaient encore jamais eu l'occasion de jouer l'une contre l'autre, se contentant de se soutenir mutuellement lors de match contre les équipes des autres maisons, mais le jour où cela arriverait (et cela serait sûrement cette année), Juliet aurait certainement une bizarre sensation. Enfin, pour l'instant, il n'était pas question de Quidditch, mais de botanique, et la petite fille s'approcha doucement de la jeune fille, qu'elle n'avait pas vu depuis deux mois, et lui demanda d'un air rêveur :


"Salut Elizabeth, ça faisait longtemps... Je peux m'installer ? A moins que tu attendes Wendy..."

Juliet en profita pour jeter un coup d'oeil aux alentours, mais il n'y avait visiblement aucune trace de la meilleure amie d'Elizabeth, elle en conclut donc qu'elle pouvait s'asseoir. D'ailleurs, il ne fallait pas faire trop de manières, car le professeur Chourave commença le cours en prenant directement à parti les élèves sur une plante : le Geranium Dentu.
La petite aigle sourit à l'annonce du nom de la plante, évidemment elle n'en avait jamais entendu parler, mais le nom lui donnait déjà envie de se pencher sur son pauvre petit cas, à ce géranium !
Alors que les élèves étaient tous plus ou moins en train de s'installer, Juliet jeta un coup d'oeil à Elizabeth qui parut assez étonnée à l'annonce de la plante qui allait faire le sujet du cours.

* Quoi ? Elizabeth ne connaît pas cette plante ? Tu m'étonnes qu'elle soit rare alors... *

Mais cela ne découragea pas le moins du monde la bleue et argent qui s'empressa de sortir son livre de son sac et de l'ouvrir. Elle l'avait un peu feuilleté auparavant, mais ce nom ne lui rappelait pas grand chose. Cependant, elle avait bien compris le système du livre, et repéra assez facilement le nom de la plante dans le sommaire, et s'empressa donc de jeter un coup d'oeil à la page indiquée.
Pourquoi ne pas commencer l'année par quelques points en plus pour Serdaigle ?
Après tout, une fois à la bonne page, il était facile de voir que cette plante était en fait un Géranium comme on peut en voir chez les moldus, avec la particularité d'avoir des dents au milieu des petites fleurs. Juliet leva le doigt en faisant une lecture rapide de la page, qui spécifiait notamment que la plante avait de longues tiges avec des fleurs au bout qui peuvent être de toutes les couleurs...
Mais des dents, quand même ! Chourave souhaitait déjà leur faire subir toutes sortes de morsures dès le premier cours ?
Bah, dans tous les cas, cette plante inspirait notre petite Serdaigle, avant même qu'elle ne l'ait travaillée.


[750 mots]

Pas sûre que la source soit réellement fiable, mais bon, faut essayer ! =)


*
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




[ Cours I ] Empty
MessageSujet: Re: [ Cours I ]   [ Cours I ] EmptyVen 11 Jan - 22:12

Une nouvelle année commençait, et donc, les cours reprenaient. Ce qui n'était pas du tout une mauvaise nouvelle, au contraire !! Car oui, Daphne aimait apprendre, surtout qu'à la base elle ne sait pas grand chose. Donc, le matin, elle se levait tôt, puis se lavait, s'habillait, prenait un bon petit-déjeuner, et, profitant du soleil qui se levait assez tôt en cette saison, se promenait une petite demi-heure, dans le Parc. Ceci lui permettait de se réveiller un peu, bien mettre ses idées en place, et d'être donc, bien prête pour les cours, attentive, travailleuse, et désireuse d'apprendre. Quand elle avait un peu de temps libre, elle n'hésitait à aller dans sa salle commune, très confortable, où elle pouvait feuilleter ses manuels, pour savoir quand même un "minimum" de choses. Comprenez-là !! Quand, à la base, le monde des sorciers n'est qu'inconnu, nous n'avons pas envie d'aller en cours, et de ne pas pouvoir répondre, même qu'un petit peu, quand on nous pose des questions. D'ailleurs, allez savoir pourquoi, c'était son livre de Potions qu'elle lisait le plus...Sûrement à cause du professeur, qui posait souvent des questions, et nous réprimendait si on avait pas la réponse...
Donc, après la rentrée se succédait "les premiers cours". Ce moment, où on retrouve les professeurs, et parfois les nouveaux, car justement, cette année, il y avait une nouvelle...Qu'elle n'avait pas encore eu...Le professeur Ombrage, professeur de Défense contre les forces du mal...Oh moins, elle, n'avait pas d'oeil magique, qui vous regardait tout le temps de travers, mais avec ses airs de "cocotte rose", ce n'était pas vraiment mieux...Elle avait hâte de l'avoir !! Mais ce jour-là, c'était au tour de la Botanique, avec, un professeur très sympathique, très clair, avec qui on apprend bien: le professeur Chourave, directrice de Poutsouffle. Oui, c'était une bonne prof, qui expliquait très bien, et Daphne avait hâte à ce premier cours, pour découvrir une nouvelle plante bizarre, étonnante, ou bien tout simplement très jolie. Elle arriva devant la serre, et rentra. Il y avait quelques personnes, mais la salle était encore loin d'être remplie. Pourtant, ce cours allait réunir tous les niveaux, et toutes les maisons.


*Bizarre...J'aurais pensé qu'il y aurait déjà plus de monde...Ah tiens, là il y a Elizabeth, et Juliet, mais vu que Juliet à l'air de vouloir se mettre avec Elizabeth, je vais me mettre toute seule pour l'instant...*

Daphne s'installa donc, dans son petit coin, seule. Peu à peu, d'autres personnes arrivèrent, mais Daphne n'y faisait pas trop attention. Elle regarda le tableau, indiquant le nom de "la plante", qui allait être, pour Daphne, une découverte. Le nom la scotcha sur place. Car oui, pour une fois, elle connaissait, enfin, on ne pouvait pas tout à fait dire ça...Elle connaissait la moitié du nom de la plante. Car cette plante était le "Géranium dentu". Elle connaissait bien le Géranium, car elle en avait dans son jardin, mais dentu...Elle essaya d'imaginer une des plantes de son jardin, avec des dents...Hum hum, ça faisait, comment dire ?? ... Bizarre...Oui, vraiment très bizarre, sorcier quoi !! En tous cas, Daphne espérait ne jamais en croiser, mais évidemment, comment parler d'une plante dans un cours de Botanique, sans que le professeur nous en montre ?? Et si la plante mordait Daphne, elle qui n'est vraiment pas très habile ?? Enfin de toutes manières, Mrs.Chourave expliquait toujours bien comment faire avant, c'était connu !! Non, rien ne pouvait lui arriver...
Quand beaucoup de personnes furent arriver, le professeur salua ses élèves, et leur dit le sujet, que normalement, tous les élèves avaient déjà lu sur le tableau. Puis, elle demanda si quelqu'un pouvait décrire cette plante. Pas Daphne en tous cas !! Elle ne se rappelait pas vraiment de l'avoir vu, dans son livre, pendant les vacances...Elle s'était surtout attarder sur son livre de Potions, moins sur celui de Botanique...Mais elle savait que Pomona Chourave voulait bien qu'on regarde dans le livre (pas comme certains, exemple Rogue...), et Daphne le prit donc, le feuilletant assez rapidement. Mais elle arriva à la fin de son livre.


*Zut !! C'est bien d'aller vite, mais pas trop quand même !!*

Elle reprit au début, et cette fois, feuilleta beaucoup plus doucement. Pendant ce temps, des mains commençaient à se lever. Un Serpentard, par exemple, et également Juliet. Ouais, Juliet !! Espérons que le professeur l'interroge !! Juliet a, apparamment, pris un raccourci pour trouver la page...Car comme Daphne, Juliet est ée de moldus, et ce n'est pas toujours facile...Mais évidemment !!! Juliet a regardé dans le sommaire !! Comment Daphne a t-elle pu oublier ce merveilleux raccourci !! Ouvrant rapidement vers les premières pages, elle le trouva facilement. Celui-ci indiquait le numéro de page du "Géranium Dentu", et Daphne tourna les feuilles de son livre, jusqu'à trouver, enfin, LA bonne page. Elle la lut rapidement, rentenant les mots clés, puis, pour plus de chances pour Serdaigle, rejoint Juliet, en levant la main.

[826 mots]

*822
Revenir en haut Aller en bas

Rowen Lone
Sport et culture

Parchemins : 1649
Âge : Inavouable [18 Juillet 1981]
Actuellement : Poursuiveuse de l'Equipe des Pies de Montrose


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Plus personne de vivant


[ Cours I ] Empty
MessageSujet: Re: [ Cours I ]   [ Cours I ] EmptyVen 11 Jan - 22:15

La journée venait tout juste de commencer, et le paysage était encore humide, hydraté par la rosée du matin, qui, comme à son habitude, s’était déposée par petites gouttelettes sur quelques feuilles du parc. Alors que, dans cette ambiance de fraîcheur intense ( Narta !! #SBAFF# ), les élèves se précipitaient déjà vers les serres de Botanique afin de suivre leur premier cours de la journée, une silhouette franchit les portes du château, sac sur une épaule, livres sous le bras, capuche sur la tête, courant à s’en rompre les poumons, s’enfonçant petit à petit dans la boue que la pluie de la veille avait laissé là. Rowen Lone, préfète de Gryffondor, quatrième année et aînée du trio R.A.S, était en retard ( et comme dit la prof de français, ‘effet de chute’ ).

Ce matin là, elle avait décidé de trainer un tout petit peu plus au lit. Il fallait dire que les vacances l’avaient rendue très paresseuse, au point de faire la grasse matinée dès qu’elle en avait l’occasion ( en gros, deux mois sur deux mois ). Ne s’étant pas débarrassée de cette mauvaise habitude –chaque années, à la même date, au même lieu, la même-, la demoiselle avait foutu un énorme vent à son réveil, et avait préféré se serrer un peu plus contre sa couverture douillette. Mauvaise idée.
Une fois qu’elle s’était rendue compte qu’il ne lui restait que dix minutes avant la première heure de cours, elle avait sauté du lit comme si sa vie en dépendait, puis avait fait sa toilette expresse, et foncé jusqu’aux serres.

A présent, elle était rendue devant la porte, suivant le flot des élèves –qui eux, étaient à l’heure. Le réveil ayant été plus persuasif que la couverture, amen-, tout en mettant sa main sur sa ventre, afin de faire taire les protestations de celui-ci. Sauter un petit déjeuner, c’était comme sauter d’une falaise : ce n’était pas, mais pas du tout, une très bonne idée.

Bref. La jeune Gryffondor était à présent à l’heure, et passa devant son professeur de Botanique, en la saluant d’un sourire poli. Que la bonne humeur de Chourave était agréable, par temps de pénurie de professeur compréhensifs et compétents. Même si elle avait, grosso modo, le même gabarie, la grassouillette enseignante ne ressemblait pas du tout à Ombrage. Au moins, dans son cours, on se servait d’autre chose que de son livre.
Certes, la baguette n’était pas nécessaire, mais c’était normal : allez déraciner une mandragore avec votre baguette, et vous verrez comme celle-ci va vous la réduire en morceaux –non, ça ne sens pas le vécu, je vous le jure !!- .

Constatant que la salle était remplie majoritairement de Serdaigles, Poufsouffles et Serpentard, la demoiselle alla s’assoir vers le milieu, triste qu’il n’y ait aucunes des personnes avec qui elle passait du temps en botanique, d’ordinaires : Flora Darkflower, Rawane Harkin, Ron Weasley ou Colin Crivey. A la place, juste des premières années, et des personnes qu’elle n’appréciait pas énormément –la rancune tenace, Rowy XD-. Elle sortit son petit carnet, puis recopia à la première page de l’onglet « Botanique », le titre de la leçon d’aujourd’hui : « Le Géranium Dentu ».

Il lui semblait avoir déjà une ou deux fois, entendu ce mot, par l’intermédiaire de ses voisins moldus. Cependant, elle n’était pas sûre qu’il s’agissait de la même plante, et par précaution, elle préféra ne pas lever le doigt. Pour être franc, en fait, elle n’avait vraiment aucunes idées de ce à quoi pouvait ressembler un géranium dentu, et fut étonnée de voir autant de première et deuxième année, lever le doigt.. Elle qui avait normalement une bonne culture en Botanique, était plutôt chamboulée de se faire dépasser par des petites têtes blondes qui, normalement, auraient dut sécher complètement sur le sujet. A croire qu’il poussait des Granger comme des champignons, ces temps ci…

{ 647 Mots }

*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://heavenly.dream.free.fr

Invité
Anonymous




[ Cours I ] Empty
MessageSujet: Re: [ Cours I ]   [ Cours I ] EmptySam 12 Jan - 15:32

Elizabeth n'allait apparement pas être seule durant ce cours de botanique. Comme elle l'avait espéré, quelqu'un l'avait rejoint à sa place, mais pas quelqu'un qu'elle n'aurait jamais deviné, ça c'était certain. On aurait pu imaginer que ce serait Wendy qui l'aurait rejoint, ou même Susan, mais il n'en était rien. Ce n'était même pas un Poufsouffle! Il s'agissait en fait de Juliet, une jeune Serdaigle de deuxième que Elizabeth considérait comme une très bonne amie. Juliet était vraiment une fille vraiment géniale qui ressemblait étrangement à Eli sur beaucoup de points, ce dont Eli était très fière. Elles avaient passés du temps ensemble l'année passée à parler de tout et de rien, des cours en particulier. C'était un vrai bonheur quand on savait que les Serdaigles étaient réputés pour leur intelligence.

Les Serdaigles étaient, selon la légende, des êtres dotés d'un profond savoir vivre, d'une tenue à l'égard des autres à toute épreuve et d'une intelligence hors du commun. (On leur assimilait souvent la persévérance et le travail mais étant donné que ces deux qualités sont aussi partagées par les Poufsouffles, ils ont abandonnés.) Juliet Knightley regroupait ces trois qualités. Elle était vraiment unique en son genre et pour Elizabeth, elle était la plus parfaite des Serdaigles. (En même temps, ses élèments de comparaison éaient assez réduits). Enfin bref, elle l'adorait. La jeune fille lui demanda si elle pouvait venir à côté d'elle ou si elle attendait Wendy.

Comme tout le monde le savait (par tout le monde, on entend bien sur tout le monde magique dans son intégralité), Wendy et Elizabeth étaient inséparables. Elizabeth considérait Wendy comme sa meilleure amie et c'est en tout logique qu'elle passait la quasi totalité de leur temps ensemble. Sauf pendant les cours en fait. Bien qu'elles passent plusieurs cours cote à cote, au plus grand plaisir de la poursuiveuse des Poufsouffles (l'ancienne hein, pas la nouvelle... ), elles ne les passaient pas tous à côté. Wendy passaient du temps aussi avec ses amis, Alyss par exemple, tandis que Eli faisait de même avec les siens. Ca ne la dérangeait donc pas, pareillement pour Wendy, que Juliet vienne à côté d'elle, comme elle l'avait déjà fait l'an passé.


« Non non Juliet, je t'en pris, tu peus t'asseoir! » Elle ne lui adressa pas les habituelles questions de politesse concernant ses vacances car Eli avait vu Juliet quelques jours plus tôt. Elle se contenta de lui adresser un souriren qui voulait tout simplement dire qu'elle était heureuse de l'avoir à coté d'elle. Vint ensuite la queston de la description du géranium dentu. Elizabeth ne savait pas réellement à quoi ça pouvait ressembler mais toute les choses ne s'apprenaient pas en regardant le plafond. Elle pris donc son livre et cherche dans le sommaire, le géranium dentu. Elle trouva assez rapidemment la page désirée. Après avoir contenplé l'image qui illustrait le texte adjacent, Elizabeth leva la main.

Elle se rendit compte qu'elle avait fait le geste en même temps que Juliet, ce qui la fit sourire. Les deux jeunes filles étaient très motivées en ce qui concerné les points des maisons, et donc les sabliers. Mais pour Elizabeth ça allait au delà de ça. Il s'agissait avant tout d'un reconaissance personnelle du professeur et d'elle même pour se prouver qu'elle n'était pas bête à trouver des réponses sur le feu de l'action. Elle garda néanmoins le point levé, préférant bien entendu que le professeur Chourave interroge Juliet plutôt qu'un Serpentard. Ca ferait de toute manière très plaisir à la jeune Serdaigle de marquer des points pour sa maison, peut être autant qu'à Elizabeth.

Eli regarda son professeur, se demandant bien qui elle allait interroger. Connaissant la mauvaise fois des Serpentard à l'égard des directeurs de maisons, ils allaient bien évidemment critiquer Poufsouffle si Chourave interrogeait Elizabeth. C'était la seule Poufsouffle et il était vrai que ça aurait paru très suspect. Tout le monde croyait que parce que Rogue était malhonette avec les verts et argents, tout les autres directeurs de maison l'étaient aussi. Pomona Chourave n'était bien sur pas comme ça, mais pas grand monde semblait le croire en dehors de la maison des jaunes et noirs. La maison des justes et loyaux, franchement, si on ne croyait pas les Poufsouffles de leur honeteté alors qui pouvaient ont croire, je vous le demande ? C'est pour cela que Elizabeth voulait que Pomona interroge tout sauf un Poufsouffle, pour ne pas qu'on l'accuse de préférence ou même de triche. Qu'est-ce qu'il ne fallait pas faire pour ne pas être jugés...


O°o 757 Mots o°O


*754
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




[ Cours I ] Empty
MessageSujet: Re: [ Cours I ]   [ Cours I ] EmptySam 12 Jan - 16:00

Fiou, y’en avait vraiment marre de ces vacances chez les kangourous. Cela faisait presque deux mois et demi que Flora avait quitté Poudlard, et croyez moi, elle était bien contente d’y retourner. Bien sûr, ce n‘était pas son réveils ni les indéterminables cours d’étude des moldus qui lui manquaient, non… c’était plutôt, ses amis. Oui, car figurez vous que la jeune demoiselle, qui en partant en vacances avex pour seule envie de faire le vide dans sa tête, s’était retrouvée dans le même camps qu’un autre élève de Poudlard, dont elle avait volontairement oublié le nom. Un véritable tordu et détraqué sexuel. Comment ça vous ne me croyez pas ? Si, si, je vous jure.

Bref. Flora préférait oublier toutes les mésaventures qu’elle avait vécu pendant ces très très longues vacances, et plutôt se concentrer sur sa rentrée et se troisième année d’études. Rien de bien différent des années précédentes, sauf le fait que l’on commençait réellement à s’habituer à croiser des fantômes, ou bien même des tableaux qui parlaient. Bon, c’est vrai… il était impossible de s’y habituer définitivement mais, au fil du temps, on s’y faisait presque. Ajoutez à cela que les cours ne cessaient d’augmenter, et qu’il fallait choisir une autre option. Quel véritable casse tête c’était qu’une troisième année à Poudlard.

Enfin bon, c’était toujours mieux que de se faire piquer sa valise pas un kangourou. […] Le premier réveil était bien dur, je pense que l’on sait tous ce que sait. Et Flora, fidèle à elle-même, s’était levée plus tôt que d’habitude, en profitant bien de la situation pour embêter ses camarades de chambre. Oui, c’était un peu fait exprès, vu qu’elle n’en aimait aucune, et qu’elle profitait de chaque occasion pour s’amuser. L’itinéraire matinal était prêt, la jeune Darkflower savait déjà ce qu’elle avait à faire. Elle profita de son avance pour se préparer tranquillement dans la vide et vaste salle de bain puis pour déjeuner rapidement.

Ne sachant pas quoi faire, elle dut bien attendre un quart d’heure l’arrivée de l’un de ses « camarades » pour avoir un bref aperçu des cours de la journée. Beh oui, fallait dire que se lever tôt, ça avait des avantages et des inconvénients, mais bon, impossible de lui faire entendre raison à la Flora, impossible ! […]

La botanique, parfait ! rien de mieux pour commencer avec bonne humeur l’année. Enfin, il fallait dire que le reste des cours était plutôt mitigé. Déjà que Flora ne pouvait pas se mettre Ombrage en peinture, elle se voyait mal être heureuse d’apprendre grâce à elle… ou plutôt ses bouquins *SBAF*. La journée s’annonçait longue et pénible, heureusement Flo’ n’allait pas être la seule à s’ennuyer toute l’aprèm en DCFM…

La jeune Serpentard prit donc rapidement la direction de la bibliothèque, question de potasser un minimum avant d’aller en cours. Intello ? non, je n’irais pas jusque là, disons plutôt que Flo’ préférait arriver en cours avec une vague idée de ce qu’elle allait étudier dans la tête. C’était l’un de ces principes, plutôt complexe. Sur le chemin du retour, elle eut la chance de croiser Jesse, dont elle n’avait pas eu de nouvelle depuis les vacances. Tous les deux s’étaient juste mutuellement envoyés des cartes postales, pas plus. Autant vous dire que Flora avait eu du mal à l’écrire cette carte, car de quoi raconter de positif, y’avait pas grand-chose XD. (ark, faut arrêter d’en parler bon sens è0é).

Tous les deux étaient installés au milieu du couloir, devant l’entrée de la bibliothèque. Heureusement que ces satanées premières années ne voulaient jamais arriver en retard ainsi, Flora fut alertée du début des cours. Ou, la la, plus que quelques secondes, l’étage à descendre, le parc à traverses et la serre à trouver, c’était certain, la june élève allait être à la bourre. Elle salua son ami et fila en vitesse direction la sortie. Elle manqua de peu de trébucher dans les escaliers mais parvint à se rattraper à l’appui coudes. Il ne lui restait plus qu’à traverser en courrant le Parc.

Waw, courir sur de l’herbe humide, ça déchirait de la balle ( expression © Flo’, okay ! XD). Le bruit que cela produisait était assez énervant mais c’était plutôt marrant. La demoiselle n’était pas inquiétée de son retard, d’autant plus qu’elle apercevait des premières années pommées à l’entrée des serres. Qu’ils ne comptaient pas sur elle pour les guider, elle préférait qu’ils se pomment plus qu’autre chose, les vilains petits démons ( © K2R détachant en machine). Elle arriva donc à l’entrée du jardin des serres et passa sans dire un mot devant les premières années, direction la serre… et rapido pliz !

Bien, bien, la jeune Darkflow’ entra enfin dans la salle de classe. Déjà quelques élèves étaient installés, quelques uns qu’elle n’aimait pas, d’autres qu’elle ne connaissait pas. Elle s’avança donc pour jeter un coup d’œil plus loin, et en profita pour saluer l’enseignante au passage. Celle-ci était toujours souriante et agréable à regarder. Enfin quelqu’un qui ne déprimait pas à cause du mauvais, amen.

Flora continua son chemin et aperçut Rowen Lone assise seule à une table. Elle s’avança vers elle, réfléchissant à ce qu’elle pourrait lui dire. En fait, elle ne savait pas si sa camarade attendait quelqu’un… ou non, et comme elle n’avait pas envie de se ridiculiser comme elle savait si bien le faire Flora préférait demander. Elle esquissa un sourire sincère puis prit la parole, la voix agréable.


« Tiens, salut Rowen. Tu vas bien depuis le départ en vacances ? …
Hum, je peux m’asseoir ou tu attends quelqu’un ? »


Et c’est au moment ou elle prononça cette dernière phrase que Flo’ reprit son air gêné, comme si elle savait à l’avance que Rowen lui répondrait que oui, elle attendait quelqu’un. C’est vrai que déranger les gens, elle n’aimait pas beaucoup le faire, sauf si c’était des serpentardes…


[ 981 ]

*
Revenir en haut Aller en bas

Rowen Lone
Sport et culture

Parchemins : 1649
Âge : Inavouable [18 Juillet 1981]
Actuellement : Poursuiveuse de l'Equipe des Pies de Montrose


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Plus personne de vivant


[ Cours I ] Empty
MessageSujet: Re: [ Cours I ]   [ Cours I ] EmptyMer 6 Fév - 11:57

Accoudée sur sa table, faisant passer sa plume d’aigle entre ses doigts fins, la demoiselle attendit très patiemment que le Professeur Chourave interroge un des premières années, pour pouvoir continuer la leçon. Géranium Dentu. Une plante avec des dents ? Non, ça c’était les plantes carnivores… Oui mais les carnivores n’avaient pas tous des dents si ? Attends Rowen, tu as déjà vu un carnivore sans dent ? Ils ne peuvent pas manger de viande dans ce cas, d’où l’appellation de carnivore. Mouais bon d’accord, cerveau mis en arrêt, pour éviter de raconter ou plutôt de penser des bêtises. Elle séchait, elle séchait complètement, et sérieusement, elle brûlait d’envie de connaître la réponse. Ca se trouvait, les Géraniums dentus n’avaient pas du tout de temps ! C’était comme heu… Les Tortues de Terres, elle n’était pas forcément faites dans du terreau. Comment ça comparaison bidon ? Ouais, j’avoue, d’accord.
Faisant fumer son cerveau, tant et tellement qu’il aurait été possible de voir de la fumée noire sortir de ses oreilles –non, je ne suis pas à fond dans H.G Wells, la Guerre des Mondes… Je ne l’ai même pas lu, en passant-, la petite Gryffondor s’arrêta, et tourna la tête lorsqu’elle entendit Flora Darkflower lui demander si elle pouvait s’assoir, et comment elle allait depuis les vacances.
Sursautant, surprise par l’arrivée très soudaine de la petite blonde, Rowen tira la chaise en arrière, pour inviter la troisième année à s’assoir.

Année après année, la Serpentard était toujours aussi mignonne et aimable. Dire que la préfète avait réussit à se la mettre dans la poche au cours d’un TP, alors qu’elle était encore toute innocente, et pas encore trop polluée par les autres verts et argents. C’était une bonne chose, elles s’entendaient comme des hiboux partageant le même perchoir.
Pour tout dire, Rowen appréciait beaucoup Flo’, qui avait su lui prouver qu’elle n’avait pas trop l’esprit pourri par toutes les bêtises que pouvaient avancer les serpents, sur le sang, la magie noire, celui dont on ne devait pas prononcer le nom, et cætera.
Elles avaient d’ailleurs eut une assez bonne note sur leurs TP sur… Les mandragores ? Lui semblait-il. Ah, peut être, elle avait complètement oublié, durant les vacances. Son esprit était brouillé. La seule chose dont elle se souvenait, c’était d’avoir fait un travail pratique avec Strue sur la Bouture du Filet du Diable, en première année. Elle aussi, elle avait réussit à ne pas s’en faire une ennemie. Mais autant dire que lors de sa première année, la petite était légèrement encore dans l’esprit d’une gamine partagée entre Gryffondor, Serdaigle et Serpentard. Le choixpeau avait sacrément hésité, il fallait l’avouer.
Son courage, sa force, son intelligence et en même temps, son très mauvais caractère, était bon pour les trois maisons. Elle ne se serait vraiment pas sentie bien à Poufsouffle non plus : elle n’était pas comme eux, c’était sûr.

Ce n’était que quelques années après qu’elle avait réussit à fermement se marquer en tant que rouge et or. Elle était devenue joueuse de Quidditch, meilleure gagneuse de points, préfète… Tout était bon pour sa maison, maintenant : elle l’aimait autant que sa propre sœur, c’était dire…
Mais, laissant ses pensées vagabondant n’importe comment de côté, la brune fit un petit sourire à sa camarade, et attendit que Chourave se retourne vers son tableau, pour lui souffler très doucement :


« Salut Flora. Je vais très bien, depuis les vacances. Un peu fâchée qu’elles se soient terminées si rapidement, mais bon. Et toi, du neuf ? »

Faisant signe à la troisième année de prendre place, elle lui lança un petit « je t’en prie », et fit un sourire plus grand encore.

Décidemment, elle aimait vraiment beaucoup Flora. Même si, dans quelques semaines, ça n’allait plus tellement l’amour fou, lorsqu’elle apprendrait que cette dernière avait passé les vacances avec Michael Corner… mais dans l’espace temps, disons que la lionne ne s’était même pas encore aperçue qu’elle était amoureuse, donc le TP n’aurait pas à souffrir d’incompatibilité d’humeur…

Reportant donc son attention sur le Professeur Chourave, l’oreille toujours dressée vers Flora Darkflower, attendant une quelconque réponse, la petite Rowen se mis à taper avec ses doigts sur la table, d’un air impatient. Ce n’était pas destiné à la Serpentard, évidemment… Mais plutôt aux autres élèves : elle voulait qu’ils donnent la réponse.
Le géranium dentu, elle ne connaissait pas. Donc, ça la mettait d’humeur curieuse. Sacré Rowen…

Tentant donc d’imaginer à quoi pouvait ressembler cette plante ô combien fascinante selon l’excitation qui se lisait sur les visages des quelques personnes qui semblaient savoir de quoi il s’agissait, la fillette se demanda s’il n’y avait pas un quelconque rapport avec les « gueules de loup » qu’il y avait dans le jardin de ses voisins moldus, et que la mère, une vieille jardinière grassouillette –une seconde Chourave ?- lui avait montré tant de fois lorsqu’elle était toute môme.
C’était des fleurs qui ouvraient la gueule comme des animaux lorsqu’on les pressait sur les deux côtés. Mais la encore, il n’y avait aucune trace réelle de « loup », et la fleur était loin d’être touffue, et d’hurler à chaque pleine lune. Peut être qu’après tout, ce fameux géranium dentu, n’était pas si intéressant que ça. Si c’était un faux semblant comme les tortues de terre et les gueules de loup, il n’y avait pas moyen : Rowen se mettrait en mode veille jusqu’à la fin de l’heure. Fallait pas déconner, non plus…


{ 913 Mots }

§§§
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://heavenly.dream.free.fr

Contenu sponsorisé





[ Cours I ] Empty
MessageSujet: Re: [ Cours I ]   [ Cours I ] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
[ Cours I ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» La santé au cours de l'Histoire : Révélations inattendues
» Documents de Cours
» 1er cours de 3é année : L'introduction à la matière [Close]
» [Mission D] - Cours de RCR
» Planning des cours

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets clos année 5-
Sauter vers: