AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 [PV] Un couloir au 7ème étage. [PV Aelita et Michael]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage

Invité
avatar



MessageSujet: Re: [PV] Un couloir au 7ème étage. [PV Aelita et Michael]   Mar 4 Avr - 20:27

Quant il eut fini de jouer, j’ouvris doucement les yeux et m’aperçu que Michael avait pleuré, je contempla un moment ses yeux, qui c’était encré au mien. Le temps semblait s’être figé à cet instant. Nous n’avions plus dit un mot, laissant le silence parler à notre place. Je ne pouvais plus détacher mes yeux de se regard, si intense qu’avait Michael, il semblait avoir vécu tellement de chose. Je me sentais bien apaisée, par lui, sa présence, seul m’aurait suffit à me sentir un peu moins triste.

Je leva doucement ma main, comme si Michael était un animal apeuré, puis imperceptiblement, Je posa ma main sur sa joue et essuya les quelques larmes qu’il avait versées. Ca peut était douce, ni trop froide, ni trop chaude, cela contrasté un peu à la froideur de mes mains, que même Drago avait réussi à réchauffer. J’étais bien avec Michael, mais soudain je ne me trouvai pas à ma place, la seule place où je me sentais vraiment bien était dans les bras de Drago…, mais plus jamais je ne serais dans ses bras.

De la tristesse, voilà, se qu’on pouvait lire dans mon regard, une infinie tristesse, tellement présente… Que les sept années, où mon père c’était acharné pour ne pas qu’elle transparaisse n’avait servies à rien. J’étais triste, anéantie comme si j’avais perdu quelqu’un de très cher à mes yeux, ce qui était le cas pour moi.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: [PV] Un couloir au 7ème étage. [PV Aelita et Michael]   Mer 5 Avr - 15:20

Juliette toucha la joue de Michael mais lui ne compris pas que c’était pour essuyer une larme. Il ne sentait même pas quand il pleurait, ne ressentant pas de profond chagrin, évacuant juste toute trace de tristesse par ces quelques larmes. C’était comme ça que Michael se construisait son bonheur, ne se rattachant pas aux choses tristes et profitant de chaque légère joie… Il souriait tout le temps, mais sa vie n’avait pas toujours été rose. Personne ne le comprenait et surtout pas ses parents. Son père s’était rapidement désintéressé de lui et sa mère tentait de le faire réagir par tous les moyens possibles sans se soucier du problème profond…

A l’école, il était si bizarre qu’il devint rapidement la cible de moqueries et violences… Lui ne réagissait jamais, se laissant frapper sans réagir, souffrant en silence semblant même indifférent à la douleur. Quand sa mère l’avait vue la première fois le visage orné d’un bel œil au beurre noir et les joues enflées et rouges à cause des orties qu’on lui avait frotté dessus, elle avait hurlé et lui n’avait pas compris pourquoi. Tout ce qu’il voyait sur son visage, c’était de jolies couleurs et une forme inhabituelle, il avait horriblement mal mais n’y prêtait pas attention et ne s’en plaignait jamais. Un ange à l’éternel sourire, un ange sourd et muet aussi complètement étranger aux problèmes de ce monde…

Michael ne pleurait que grâce à la musique et aux livres… Seul son monde pouvait l’émouvoir aux larmes, mais il ne gardait jamais la tristesse bien longtemps en lui. Ce n’était pas le cas de Mlle Stones.

*Elle pense à Roméo*

Elle voulait le revoir probablement, mais s’il avait eu son mot à dire, Michael lui aurait dit de ne pas le revoir… L’histoire finissait trop mal pour qu’elle vaille la peine d’être continuée. Mourir jeune ou vivre vieille et infiniment triste toute sa vie ? Peut-être qu’il était trop tard et que le cœur de Juliette ne s’arrêterait jamais de saigner…

Il resta immobile toujours à la regarder, les joues désormais sèches. Que Juliette était malheureuse. S’il avait été un garçon normal il aurait pu faire quelque chose pour elle, l’emmener promener, lui raconter des histoires, jouer à des jeux et rire jusqu’à la tombée de la nuit, moment où il se séparerait d’elle pour mieux la retrouver le lendemain… Peut-être même qu’il rêverait d’elle qui sait ? Mais Michael n’était pas comme cela, il n’était pas aussi extraverti et qui se souciait de sa présence…

*Bête et Nul*

Ses yeux fixaient toujours ceux de Mlle Stones, s’il en avait eu la possibilité et la permission, il se serait lui aussi noyé dedans…
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: [PV] Un couloir au 7ème étage. [PV Aelita et Michael]   Mer 5 Avr - 15:41

Je regardais Michael, il ne disait rien pas un mot, son sourire était figé à ses lèvres, depuis que j’étais dans cette pièce, il n’arrêtait pas de sourire, je ne me souvenais pas si il avait arrêté de sourire à un quelconque moment. Il était comme les Serpentard, mais eu été incapable de montrer leurs sentiments, alors que Michael semblait ne vouloir en montrer qu’un seul.

*Que c’est-il passé dans ta vie pour que tu te fermes au monde ?*, c’était la question qui me brûlait les lèvres et que j’avais envie de poser. Mais bien sûr je savais que jamais je n’oserais là lui poser, de peur de perdre son amitié.

*J’aimerais connaître ton monde Michael, on semble y être si bien* me dis-je, en inclinant ma tête légèrement sur le côté pour pouvoir mieux le regarder. Je lui fis un petit sourire, tout en laissant glisser ma main de sa joue, jusqu’à mon genou.

Je le trouvais touchant, mystérieux et troublant, car je ne savais pas dire à quoi il pensait en ce moment, tout ce que je savais c’est qu’il ne cessait de regarder mes yeux. Et moi, je contemplais son visage si souriant, mais qui cachait sûrement bien des choses. Je souris encore timidement, nous nous regardions droit dans les yeux sans bouger, attendant peut-être que l’un d’entre nous rompe le silence.


Dernière édition par le Sam 8 Avr - 2:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: [PV] Un couloir au 7ème étage. [PV Aelita et Michael]   Ven 7 Avr - 11:34

Michael contemplait ce spectacle pendant un moment encore interminable jusqu’à ce que la tête lui tourna. Lui qui mangeait peu et qui avait une santé fragile était régulièrement pris de vertiges, de petites crises d’hypoglycémies, et contempler un point fixe aussi près de son visage lui fit rapidement tourner la tête.

Juliette lui sourit et sentait son corps doucement partir en arrière. Dans un réflexe de panique, il se raccrocha au piano, enfonçant quelques touches d’une manière peu harmonieuse. Tomber, c’était la trouille de Michael, tomber même de ce simple tabouret le remplissait d’appréhension. Michael ne tomba pas du tabouret et fit un effort pour garder les yeux ouverts. Il se mit debout alors sous les yeux stupéfaits de Mlle Stones.

*Pas encore !*

Sa tête tournait, il avait besoin de manger quelque chose même s’il n’en avait aucune envie. Les vertiges se faisaient plus rapprochés et plus fréquents à Poudlard puisque sa mère n’était pas là pour lui mettre la cuillère de force dans la bouche. Elle avait beau lui écrire tous les jours de prendre soin de lui, Michael n’ouvrait pas les lettres, se contentant de griffonner quelques notes de musique au dos des enveloppes.

*La pièce tourne*

La pièce tournait effectivement, les yeux de Michael ne se raccrochaient plus à grand-chose. Le sourire de l’ange tombait petit à petit et Michael se laissa tomber en position accroupie par terre, afin d’éviter une chute.

La crise passait lentement, même si Michael se sentait faible… Pendant un instant il avait perdu pied et n’avait plus prêté attention au joli regard de Juliette. Il ne voyait plus vraiment la pièce à cet instant d’ailleurs. Il se sentait un peu mieux assis, son sourire remontait très légèrement aux coins de sa bouche.

« Ju… »

*Non, ça n’est pas son nom…*

Quel était son nom ? Mlle Stones. Juliette lui allait si bien pourtant.

« Mlle Stones ? »
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: [PV] Un couloir au 7ème étage. [PV Aelita et Michael]   Sam 8 Avr - 2:47

Je regardais Michael qui devenait de plus en plus pâle, je me demandais ce qui lui arrivait surtout en le voyant s’accrocher au piano puis se mettre accroupi. Je le regarda un moment essayant de comprendre ce qu’il avait, quand soudain ça m’a sauté aux yeux et paru aussi clair que de l’eau de roche. Je sortis de ma poche un sucre et lui tendis.

Susse le ! Ne le croque surtout pas, lui dis-je en le regardant, tu ne mange pas assez c’est ça ?, lui demandais-je en m’accroupissant à mon tour.

Quand tu te sentiras mieux nous irons aux cuisines et nous mangerons quelques choses ensemble, lui dis-je en lui souriant timidement.

J’avais encore des sucres du petit déjeuner, car je savais que j’allais tomber dans les pommes à midi si je n’en prenais pas un. Cela me gardait en forme jusqu’au soir où je mangeais dans la Grande Salle, toujours le strict minimum, évidement personne n’avait remarqué mes absences, il faut dire qu’il y avait temps de monde. C’est grâce à cela que j’ai pu déduire ce qu’avait Michael, apparemment, lui non plus ne mangeait pas beaucoup. Mais sûrement pas pour les mêmes raisons que moi.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: [PV] Un couloir au 7ème étage. [PV Aelita et Michael]   Lun 10 Avr - 11:24

La crise était plus ou moins en train de passer. Le monde reprenait forme autour de Michael. Mlle Stones s’était approchée de lui. Le léger parfum d’Aelita sentait bon les fleurs et lui permettait de garder un pied dans la réalité. Son visage penché sur lui avait quelque chose de doux. Elle lui tendit quelque chose qu’il prit dans sa main sans vraiment regarder.

C’était un morceau de sucre. Son vertige venait certainement du fait qu’il ne mangeait pas assez. Qu’avait-il mangé le midi même ? De la mie de pain et des carottes râpées. Son estomac ne réclamait presque jamais, mais sa tête lui tournait en général dans l’après-midi. Le sucre lui ferait certainement du bien.

Il écouta sagement les consignes de Mlle Stones et resta un instant la main ouverte, le sucre à l’air libre et les yeux posés sur le sucre. Un peu comme s’il attendait que le sucre lui monte tout seul dans la bouche. Si Michael avait été chez lui, sa mère lui aurait déjà mis le sucre de force dans la bouche malgré ses protestations.

Non le sucre semblait ne pas bouger, alors lentement il monta sa main à sa bouche et déposa le sucre sur sa langue. Le goût n’était pas spécialement agréable mais bon, Michael n’avait pas de raison de se plaindre, la crise était passée plutôt vite cette fois-ci.

« Quand tu te sentiras mieux nous irons aux cuisines et nous mangerons quelques choses ensemble »

Il n’avait toujours pas faim et doutait que se rendre aux cuisines soit une idée si grandiose, mais il ne pouvait dire non à la proposition. Surtout si c’était Mlle Stones qui le lui demandait. Il leva ses yeux bleu clairs vers elle. Des yeux calmes remplis d’une sorte de docilité que l’on retrouvait dans le regard de certains chiens depuis longtemps au service de leur maître.

« Toi non plus tu ne manges pas beaucoup…»

Michael avait remarqué que parfois Juliette ne descendait pas manger. Il l’avait remarqué car dans toute l’école il ne se souciait que de deux personnes pour ainsi dire. Mlle Stones et Mlle Toppinen. Quand elles étaient là, elles attiraient le regard de Michael comme un aimant. Même si ses pensées étaient tournées vers d’autres endroits plus irréels, quand l’une ou l’autre était ou n’était pas là, il le remarquait immanquablement.

Alors Juliette mangeait peu, tout comme lui. Il n’avait pas besoin de savoir pourquoi. Michael était intelligent et se doutait que cette perte d’appétit accompagnait sa baisse de moral. Encore une fois on revenait à Roméo, enfin c’est ce que Michael pensait.

« Michael tu dois manger, ta santé est fragile mon poussin, s’il te plait je ne veux pas qu’il t’arrive quelque chose, fais le pour moi, fais le pour toi aussi ! »

Les supplications de sa mère… Michael y restait sourd, il se fichait pas mal de sa santé et la plupart du temps il n’écoutait même pas sa mère quand elle se plaignait. Donc il n’était pas particulièrement alarmé, ni par son état, ni par celui de Mlle Stones.

Le sucre avait totalement fondu dans sa bouche lui laissant une envie de boire, de se rafraîchir un peu. Il était toujours assis par terre et regardait Juliette qui était tout près de lui. Il la dévorait de ses yeux clairs, puis finit par se mettre debout, sans pour autant la lâcher des yeux. Un mince sourire naquit sur les lèvres pâles de Michael.

« Oui Mademoiselle Stones, je te suis »

[586 mots]


********
Cornelius Fudge: Comptabilisé
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: [PV] Un couloir au 7ème étage. [PV Aelita et Michael]   Lun 10 Avr - 14:39

Je voyais Michael reprendre doucement des couleurs, je lui souris en constatent cela. J’étais soulagée, c’était bien ce que j’avais pensé, il n’avait pas mangé, ou pas assez. Je le regarda droit dans les yeux, lui aussi ne cessait de contempler les mien, je n’étais pas gênée qu’il le fasse, bien au contraire…

Ce qui m’avait étonné c’est qu’il regarde le morceau de sucre comme si il n’en avait jamais vu. Comme si il ne savait pas comment le mettre dans sa bouche, on ne lui avait peut-être pas appris que la nourriture pouvait avoir des goûts différents. Je me mis soudain en tête de lui faire goûter mes plats préféraient, ceux que j’aurais aimé partager avec Drago.


« Toi non plus tu ne manges pas beaucoup…»

Je sursauta quant il me dit cette phrase, je ne m’y attendais pas du tout, je me mis alors à rougir.

*Il l’a remarqué*, pensais-je en le regardant toujours pour ne pas rompre le contact que nous avions.

Je ne pensais pas que Michael avait remarqué cela, il faisait donc attention à moi, c’était bien la première fois qu’un jeune homme faisait attention à moi, je souris à cette pensée. Nous nous regardions toujours droit dans les yeux, je lui souris tendrement et lui pris délicatement la main.


Maintenant tu vas me suivre jusqu’au cuisine, tu ne seras pas obligé de manger tout ce que je te proposerais, mais tu devras goûter, lui dis-je en lui souriant de plus belle, ce n’est pas un ordre, mais une faveur que je te demande, lui dis-je en lui prenant la main pour l’entraîner dans les couloirs afin de rejoindre les Cuisines.

Nous traversions les couloirs, lentement, sans se presser pour arriver enfin à destination, c’est-à-dire, les cuisines de Poudlard.


[Cuisines]
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [PV] Un couloir au 7ème étage. [PV Aelita et Michael]   

Revenir en haut Aller en bas
 
[PV] Un couloir au 7ème étage. [PV Aelita et Michael]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Couloir du 7ème étage
» Couloir du 3ème étage
» Couloir du 4ème étage
» Couloir du 1er étage
» Couloir du 2ème étage

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts ::  :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets clos année 1-
Sauter vers: