AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  




Partagez
 

 Tumulte Poufsoufflien [Tous les Poufsouffle]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Invité
Anonymous




Tumulte Poufsoufflien [Tous les Poufsouffle] Empty
MessageSujet: Tumulte Poufsoufflien [Tous les Poufsouffle]   Tumulte Poufsoufflien [Tous les Poufsouffle] EmptyMer 6 Fév - 15:38

Le cours de potions venait de prendre fin. Il avait été, comme tous les cours de potions d’ailleurs, particulièrement longs et stressant. Elizabeth avait passée son heure à écouter son professeur enguirlander ses élèves, de préférence tous sauf des Serpentard, et le plus possible de Gryffondor, histoire de ne pas perdre la main, et à « essayer » de réaliser convenablement sa potion. Elle y était fort heureusement parvenue, mais avait eu droit à une remarque, sur le fait qu’elle aurait prendre l’initiative de ranger la peau de serpent un quart d’heure avant la fin du cours alors que personne n’avait terminé sa potion. Allez comprendre…

La jeune Poufsouffle était donc côte à côte avec Wendy et les deux jeunes filles, suivies par tous les secondes années de Poudlard, se rendirent dans la grande salle pour déjeuner. En y arrivant, tous le monde était bien entendu là. Le professeur Rogue n’était hélas pas réputé pour laisser sortir en avance ses élèves. Le petit groupe d’élèves se scinda en 4, où chacune des quatre maisons se dirigèrent vers la table qui leur été destinée. Les secondes années jaunes et noirs se dirigèrent donc vers la table des Poufsouffle où les attendaient toutes les autres années. Eli et Wendy choisirent un coin de la table, où elles connaissaient le plus de personne, à plus ou moins grandes échelles.

On pouvait y trouver Susan, Hannah, Megan, Alexander et beaucoup d’autres 5èmes années qui les entouraient. Les deux jeunes filles s’assirent donc et Eli adressa un sourire à son amie Susan, la seule qui les avaient vus arriver. Les discutions avaient bon train et à présent, Eli était en face de Wendy, pour lui parler plus facilement. Eli remarqua que plus loin se trouvaient les premières années, dont Jack entre autres, puis plus loin quelques troisièmes mélangés avec des quatrièmes années. Globalement, on pouvait constater que l’homogénéité était reine. On ne voyait pas de groupes distincts d’amis, mais plutôt différentes personnalités qui parlaient avec qui le voulait bien.

C’était comme ça chez les Poufsouffle, convivial et chaleureux, tout le monde s’y sentait bien. Elizabeth regarda Wendy qui commençait à se servir à manger et en fit de même. Elle se servit de salade qui se trouvait à proximité et commença à manger, terrassée par la faim qui l’avait envahie une heure plus tôt. Repensant à la potion que venaient de faire les deuxièmes années, Elizabeth ne savait pas si Wendy l’avait réussi ou pas. Elle n’était certes pas très compliquée, mais quand Rogue tournait autour de vous à la manière d’un vautour, ça avait la fâcheuse tendance à vous faire louper la plus basique des potions.


- Tu as réussi la potion tout à l’heure ?

Elle avait dit ça d’un ton assez morne, fatigué même. Elle l’était en fait, fatiguée. Tous les cours de potions qui duraient plus d’une heure, tous donc, avaient sur Elizabeth un effet des plus néfastes. Elle était constamment sur ses gardes et même si elle aimait plutôt la matière, elle savait que la moindre erreur ne lui serait pas permise. Vigilance constante donc, comme disait l’autre… Eli avala une nouvelle bouchée de salade, et jeta un coup d’œil, avant que Wendy réponde, au reste de la table.

Tous le monde était bien entendu en pleine conversation. Le repas de midi était en fait un moyen de décompresser et de parler avec les amis qu’on ne pouvait pas voir en classe, à l’interclasse du moins. La grande salle était particulièrement bruyante en ce midi là, en y réfléchissant, c’était habituel, et Elizabeth avait dû parler un peu plus fort que d’habitude, c'est-à-dire plus fort qu’un murmure pour quelqu’un de normal, pour que Wendy l’entende. Eli regarda de nouveau Wendy et attendit sa réponse. Elle espérait qu’elle l’aurait réussi. Non pas qu’elle ai eu peur que Rogue s’en prenne à elle, ça elle savait que ça n’avait pas été le cas, puisque tout le monde l’aurait su sinon, mais parce que ça risquait de la décourager si elle n’y était pas arrivée. Connaissant néanmoins son amie, Elizabeth savait que sa réponse serait positive, c’était logique.


[ 685 Mots ]


[Sujet ouvert pour tous les Poufsouffle !]


§§§
Revenir en haut Aller en bas

Ernie MacMillan
Ministère

Parchemins : 662
Âge : 34 jets de cheveux (7 Octobre 1979)
Actuellement : Adulte [Département de la coopération magique internationale]


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Susan


Tumulte Poufsoufflien [Tous les Poufsouffle] Empty
MessageSujet: Re: Tumulte Poufsoufflien [Tous les Poufsouffle]   Tumulte Poufsoufflien [Tous les Poufsouffle] EmptyMer 6 Fév - 23:07

Ernie était installé depuis dix bonnes minutes à sa table, coincé entre Zacharias Smith – qui était occupé à expliquer sa voisine pourquoi la salade était typiquement un truc de fille – et une septième année qui conversait avec force gestes, visiblement euphorique, à tel point qu’Ernie commençait sérieusement à se demander si elle n’allait pas finir par l’éborgner avec sa fourchette (ruinant ainsi sa carrière politique parce que, même si la vraie beauté est intérieure, on aura beau dire, un premier ministre estropié à coup de fourchette, c’était le genre de truc qui ne mettait pas le sorcier lambda en confiance. Si encore il s’agissait de blessures de guerre glorieusement obtenues sur le champ de bataille, en sauvant la vie de dizaines d’orphelins, là, ça passerait peut-être, mais avec une fourchette, en plein repas et par quelqu’un de sa maison en prime…).

Pile au moment où il esquivait habilement une gifle (elle était dangereuse, cette fille !), un troupeau de secondes années abattus entra dans la Grande Salle. Ernie, trop occupé à expliquer à Zacharias que le coup de coude qu’il lui avait refilé en évitant la main de la septième année était parfaitement involontaire et non, comme il voulait bien le croire, une violente tentative pour le faire taire, ne remarqua pas tout de suite ses camarades.

Ce n’est que lorsqu’il tendit la main vers l’endroit où il croyait avoir posé le plat de salade (parce que oui, Ernie mangeait de la salade et n’était pas une fille pour autant, n’en déplaise à la théorie fumeuse de Zacharias. Enfin, il voulait bien tenir le rôle de l’exception confirmant la règle si ça pouvait faire plaisir à son ami… Lequel avait d’ailleurs toute une assiettée de salade devant lui. Et maintenant qu’il y regardait de plus près, Justin, à quelques places de là, mâchonnait également, avec un plaisir évident, sa salade. L’argumentation de Zacharias manquait cruellement de crédibilité) qu’il s’aperçut de leur présence.

Car – Ô Rage, Ô Désespoir, Ô Tablée ennemie ! – les petits voyous, sans aucun respect pour leurs aînés (et Merlin seul savait à quel point, de son temps, ce n’était pas comme ça ! Mais les jeunes, de nos jours… Sans oublier qu’une bonne guerre ne leur ferait pas de mal. Et ça tombe bien, parce que justement, on y courait certainement, à la guerre. Pas contre N’Importe-Qui, en plus, mais contre Vous-Savez-Qui en personne. Ah ! Voilà de quoi leur faire les pieds, aux jeunots !), les petits voyous, donc, disais-je, avait pris le plat sans demander aux plus grands s’ils avaient fini avec. Bande de sauvages !

Courroucé face à un tel manque de bienséance, Ernie lança un coup d’œil désapprobateur à ceux qui s’étaient installés en face de lui, espérant au moins en effaroucher un ou deux («Aha ! Tremblez, carcasses, mon courroux pèse sur vos têtes !»). Ils n’eurent même pas la courtoisie de frémir. Les chiens. En fait, Ernie était prêt à parier qu’ils ne l’avaient même pas remarqué. Mince alors ! Son légendaire charisme ( ?) était-il en train de perdre de sa force ?

Cette fois-ci carrément outré face à un tel mépris de sa personne (il était quand même le futur ministre de la magie, nom d’une licorne en kilt !), le blondinet pinça le nez d’un air frustré avant d’alpaguer sèchement la fillette qui était presque en face de lui et à côté de laquelle le saladier, symbole de la perte des valeurs (au moins tout ça !) reposait :

- Je peux récupérer le saladier, s’il te plaît ?

Il insista lourdement sur le verbe «récupérer», histoire de bien laisser entendre à ses cadets qu’ils s’étaient ignominieusement approprié un plat qui lui revenait de droits en premier. Comme chez les lions : les mâles d’abord, les femelles ensuite et les lionceaux pour finir. La pensée machiste en moins, bien entendu. Ernie était un égalitariste, un pur, un dur. Sauf au moment des repas.

(655 mots)

§§§
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Megan Jones
Commerce

Parchemins : 411
Âge : 33 ans [22 mai 1980]
Actuellement : Assistante de Myrielle


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy


Tumulte Poufsoufflien [Tous les Poufsouffle] Empty
MessageSujet: Re: Tumulte Poufsoufflien [Tous les Poufsouffle]   Tumulte Poufsoufflien [Tous les Poufsouffle] EmptyJeu 7 Fév - 14:39

Megan était en retard pour manger, elle s'était attardé dans les toilettes pour se refaire une beauté (et de son avis il y avait du boulot !), du coup elle n'avait encore rien pris. Bon, elle était au régime, mais il fallait pas abusé non plus ! Là elle mourrait littéralement de faim (si, si, je vous jure) et elle rêvait d'une bonne... salade ! Elle entra en trombe dans la grande salle, se dirigea droit vers un trou de souris entre deux personnes dont l'une était Ernie et vit qu'Eli et Wendy n'étaient pas loin. Encore essouflée, elle s'installa sans faire attention à son voisin et en saluant ses amies non loin le plus basiquement et rapidement possible. "Salut tout le monde, désolé je suis super en retard." Puis visant le saladier. "Oh chouette de la salade !" Et elle chipa le saladier qui était pourtant presque arrivé à porté de main de son voisin.

Elle se servit aussi rapidement que possible avant de s'apercevoir qu'Ernie le voulait aussi. Elle le posa donc devant lui avec un petit sourire à la Megan qui voulait dire "Pardon, pardon, m'en veux pas, je suis bête mais je le fais pas exprès". La blonde Megan s'était mise dos aux autres maisons et particulièrement dos à la table des Serpentards, parce qu'elle ne voulait pas que Chris vienne la voir. Elle était déjà en retard alors si en plus elle se mettait à discuter avec son meilleur ami, elle n'aurait pas avalé deux bouchées avant l'heure de la reprise des cours. Elle avait à peine écouter ceux de ce matin d'ailleurs, elle avait choisi de dessiner son idole à la place. Tactique éprouvé maintes fois pour occuper les heures d'ennuis de cours tel qu'histoire de la magie et autres joyeusetés.

Grignotant sa salade, elle réfléchit à ce qu'elle pourrait dessiner dans l'après midi, ce n'était pas un cours commun, elle serait en option donc sans son idole... Mais avec Chris. Oui parce que certaines options rassemblaient les années. Elle devrait peut être envisager de jouer au morpion avec lui... C'était moins artistique mais tout aussi prenant. En générale elle perdait toujours mais ce qui comptait c'est que le temps la séparant de sa nuit de sommeil (ou de son insomnie) passe avec le plus de rapidité possible.

Elle n'était pas hyper motivée pour les cours - au fond, qui l'était ? - avec Ombrage dans les parages en plus c'était devenu de pire en pire à l'école. Ses frères lui manquaient, sa soeur par contre elle s'en passerait volontiers et en plus elle était en plein chagrin d'amour avant même d'avoir essayé quoi que ce soit. En gros les devoirs ça passait vraiment pas en premier dans l'ordre des priorités Meganesques. Le dessin en revanche restait un refuge, de même que son nouveau journal intime. En arrivant à Poudlard elle avait décrété que les journaux intimes c'étaient pour les enfants et avait laissé tombé, mais comme elle ne pouvait parler à personne de son chagrin, le papier était redevenu un confident indispensable.

Bon... Et cette salade alors, elle est bonne ?

[518 mots]


§§§


Aimer c'est la moitié de croire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Anonymous




Tumulte Poufsoufflien [Tous les Poufsouffle] Empty
MessageSujet: Re: Tumulte Poufsoufflien [Tous les Poufsouffle]   Tumulte Poufsoufflien [Tous les Poufsouffle] EmptyJeu 14 Fév - 14:51

Raymond qui n'avait pas encore tellement sympathisé avec grand monde, déjeunait le plus souvent avec des gens qu'il ne connaissait pas et qui pour la plupart étaient plus âgés que lui, en même temps, faire plus jeune aurait été difficile, ce midi-là il était entouré de toute part par des filles qui étaient bien plus âgées que lui et qui le trouvait trop mignon avec son pantalon rentré dans ses santiags et sa banane qu'elles n'arrêtaient pas de tripoter, le garçon avait sentit ses joues s'empourprer de gène, en face de lui bien heureusement se trouvait un garçon qui, certes était plus âgé, mais qui semblait tout aussi incommodé par ces filles que lui.

Ray ne savait pas exactement combien de temps il avait pour manger, il n'était pas encore familiarisé avec son emploi du temps et ne le serait probablement pas avant la fin de l'année, ayant des choses bien plus intéressantes à retenir, tel cette nouvelle partition de love me tender à la guitare que lui avait envoyé son frère en début de semaine, il avait commencé à la déchiffrer l'autre soir dans la salle commune, mais on l'avait très rapidement prié d'arrêter. Ray n'avait pas vraiment compris pourquoi d'ailleurs, il ne se serait jamais imaginé que c'était parce qu'on avait de la peine à reconnaitre quoi que ce soit qui ressemblât à de la musique dans ce qu'il jouait. Ray avait donc délaissé sa guitare et entamé son premier devoir d'histoire de la magie sur la première révolte des gobelins, le fait est qu'il n'y connaissait absolument rien étant un jeune néophyte en matière de magie.

Ray était en train de songer qu'il faudrait surement qu'il aille dans cet endroit où il ne pensait jamais avoir à poser un pied, la bibliothèque, lieu qu'il avait fréquenté une fois à New York et où il s'était promis de ne plus jamais allé, c'est vrai quoi une grande salle avec plein de vieux bouquins de vieille personnes et où il était interdit de hausser la voix ou de courir entre les rayons n'était pas fait pour les enfants de son genre, si?

Mais qu'est ce qu'ils avaient tous avec cette salade ? Il était vrai que pour Ray les légumes étaient une sorte de punition et à Poudlard il y en avait tous les jours et apparemment les gens qui faisaient la cuisine (on lui avait dit qu'il s'agissait d'elfes, mais il ne voulait pas y croire) n'était pas très au fait de ce que l'on pouvait faire avec des pommes de terre et une friteuse, ce midi il se contentait donc d'une tranche de rôti de porc et d'une tomate farcie ce n'était pas très équilibré mais c'était un garçon il avait besoin de protéines pour grandir.

Il s'aperçut que le garçon en face de lui avait ce liquide orange, qu'ils appelaient jus de citrouille, dans son verre. Le jeune Poufsouffle n'en avait encore jamais goûté, la seule chose à base de citrouille qu'il ai daigné manger c'était les biscuits secs que préparait sa mère au moment d'halloween. Il était temps que Ray possède des connaissances à Poudlard il prit son courage de première année à deux mains et s'adressant à Ernie en désignant le verre il demanda avec son accent à couper au couteau :

« C'est bon c'truc ? »


Pitoyable...
Revenir en haut Aller en bas

Ernie MacMillan
Ministère

Parchemins : 662
Âge : 34 jets de cheveux (7 Octobre 1979)
Actuellement : Adulte [Département de la coopération magique internationale]


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Susan


Tumulte Poufsoufflien [Tous les Poufsouffle] Empty
MessageSujet: Re: Tumulte Poufsoufflien [Tous les Poufsouffle]   Tumulte Poufsoufflien [Tous les Poufsouffle] EmptyLun 18 Fév - 11:24

Ernie eut un pincement de lèvres vaguement embêté quand Megan lui avait refourgué son saladier. Car celui qu'il attendait était bel et bien celui d'un première année ignorant des règles de bienséance. Maintenant, Megan avait l'air de penser qu'elle avait commis une grave erreur et qu'Ernie allait la rayer à jamais de la liste des gens "comme il faut" voire même s'arrangerait pour lui pourrir la vie quand il serait ministre de la magie.
Voilà, c'était malin, maintenant, non seulement il passait pour un outrecuidant de la pire espèce aux yeux de la blondinette, mais en plus, sa leçon de savoir-vivre auprès de ses cadets tombait à l'eau. Humph !

Frustré, Ernie gratifia Megan d'un signe de tête quelque peu raide avant de récupérer le saladier pour se servir. Un petit malin s'était amusé à prendre toutes les feuilles croquantes du coeur avant lui, aussi ne lui restait-il que quelques grandes feuilles d'un vert foncé plutôt suspect, qui baignaient dans la sauce, au fond du plat. Appétissant.
Ernie contint un soupir et poussa du bout de sa fourchette une feuille dégoulinante de sauce. Bonjour le gras ! Un court instant, il songea que l'administration de l'école devrait fournir des essoreuses à feuille de salade, sur chaque table, pour éviter aux élèves de finir obèses. Parce que la salade, c'est sain, certes, mais quand elle est noyé dans une tonne de sauce huileuse, on est en droit de douter de ses qualités.

Perdu dans ses pensées, il entreprit de couper sa feuille de salade, songeant déjà à éponger la sauce avec un bout de pain pour qu'elle ne vienne pas pourrir la suite de son repas. Absorbé par sa tâche, il n'entendit pas immédiatement Raymond mais mis trente bonnes secondes à réagir.
Redressant vivement la tête, sa fourchette en l'air, il lança un coup d'oeil perçant au première année avant de se tourner vers son verre de jus de citrouille. A lui qui venait d'une famille de sang pur, la question semblait plutôt incongrue. Il avait été, pour ainsi dire, élevé au jus de citrouille. Haussant les épaules d'un air désinvolte qu'il espérait "cool" (il y avait tout de même des filles biens, à cette table), Ernie répondit d'un ton détaché :

- Le jus de citrouille ? Oui, c'est vraiment très bon. Enfin, je suppose qu'au début, c'est un peu comme le jus citron-potiron, on s'en méfie, mais une fois qu'on y a goûté, on comprend à quel point on a eu raison de combattre ses préjugés.

Et d'adresser un sourire entendu à Raymond avant de tendre la main vers le pichet :

- Je te sers ? proposa-t-il.

Sans attendre de réponse, il versa un grand verre de jus de citrouille à Raymond avant de reposer soigneusement le pichet sur un petit rond prévu à cet effet (tacher les belles nappes blanches aurait été dommage).
Ernie se passa alors une main dans les cheveux et adressa un nouveau sourire à Raymond. Un peu pompeux, il lui tendit la main et reprit :

- Je suis Ernie MacMillan, et tu es ?

Il n'en avait pas pour autant oublié Megan. Après tout, il avait quelque chose à se faire pardonner. Tout en attendant que Raymond lui serre la main, il coula un oeil pensive en direction de sa camarade, indécis quant à la manière de réparer son erreur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Anonymous




Tumulte Poufsoufflien [Tous les Poufsouffle] Empty
MessageSujet: Re: Tumulte Poufsoufflien [Tous les Poufsouffle]   Tumulte Poufsoufflien [Tous les Poufsouffle] EmptyLun 18 Fév - 22:07

A vrai dire Raymond se serait bien contenté, pour commencer, de tremper ses lèvres dans ce jus orange vif, le garçon se demanda si sa composition était tout à fait naturelle, il se tenait là, le verre que lui avait rempli Ernie dans les mains.

"Merci" dit il d'air qui se voulait plein d'entrain à découvrir de nouvelle saveur.
Mais en plus d'être mauvais musicien Ray était aussi mauvais acteur... Il renifla vaguement le liquide, ça sentait la citrouille, pas de doute. Néanmoins, Ray ne voulait pas se montrer malpoli envers ce jeune homme qui lui avait fait l'honneur de lui parler et sa mère lui avait toujours dit que refuser quelque chose qu'on a plaisir à vous donner était une grave offense, ne voulant pas se fâcher avec personne Ray avala une grande gorgée de jus de citrouille, il resta un moment sceptique étudiant le nouveau goût qui venait d'assaillir ses papilles gustatives habituées au burger, frites et coca. Et, ce fut très soudain et très bref, Ray eut une immonde grimace qui lui déforma le visage, yeux fermés, sourcils froncé et double menton, apparemment le gout ne lui plaisait pas, d'ailleurs et pour parer au plus rapide, il attrapa le verre d'eau de sa voisine de gauche et le bu d'un trait.

POuark, pouark, pouark, se disait-il, jamais plus je ne boirais ce truc infâme!

Il poussa son verre souillé de jus de citrouille hors de sa vue et regarda Ernie avec un air contrit.

"J'suis désolé, mais j'crois que j'aime pas ç'te truc, p't'être parce que c'est la première fois."
lui expliqua-t-il tout en songeant que ce serait aussi probablement la dernière.

Il serrât la main que lui tendait Ernie:

"Raymond Starlight, mais appelles moi Ray." En effet le prénom du jeune garçon sonnait un peu ringard, comme toute sa personne en fait, mais il appartenait à son grand père et même s'il l'aimait beaucoup, le diminutif dont l'affublait tous ses amis était quand même plus cool.

Il fit à Ernie son plus beau sourire freedent.

"content de faire ta connaissance Ernie!"

Il se frotta le nez, espérant qu'il n'avait pas perdu de point dans la toute nouvelle estime de son nouvel ami en refusant de finir son jus de citrouille. Que voulez-vous, vous lui dites trois mots et ça y est vous êtes les meilleurs amis du monde entier, pauvre futur ministre de la magie ^^
Revenir en haut Aller en bas

Megan Jones
Commerce

Parchemins : 411
Âge : 33 ans [22 mai 1980]
Actuellement : Assistante de Myrielle


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy


Tumulte Poufsoufflien [Tous les Poufsouffle] Empty
MessageSujet: Re: Tumulte Poufsoufflien [Tous les Poufsouffle]   Tumulte Poufsoufflien [Tous les Poufsouffle] EmptyMar 19 Fév - 13:09

La seule concession de Megan au port stricte de l'uniforme tenait dans sa coiffure et dans son maquillage, si niveau vêtement elle était parfaitement dans les règles, en revanche elle ne crachait pas sur une bonne couche de fard à paupière dorée et une jolie barette bleu en forme de papillon dans ses cheveux blonds ondulés. Pourtant, malgré cette coquetterie affichée, elle restait en retrait, mangeant sa salade dans un silence montrant à quel point elle était génée. Elle écoutait cependant les conversations alentours parce que mine de rien elle aimait bien être au courant de tout. Elle retint donc entre autre le prénom du première année qu'elle n'avait encore jamais vu et jeta un petit coup d'oeil à ses voisins de table. Elle se savait pathétique la pauvre mais vraiment, elle était trop timide pour s'immiscer dans la conversation des garçons. Elle connaissait pourtant Ernie un minimum, il était dans sa classe depuis ba... toujours. Enfin depuis qu'elle était à Poudlard quoi... mais ça ne changeait pas grand chose pour cette poule mouillée qui en plus pensait avoir piqué sa salade à ce cher Ernie.

Grignottant plus qu'elle ne mangeait sa salade, elle réfléchissait à sa collection de chaussure. Sa mère devait lui en envoyer des nouvelles pour Noël parce que c'était bien jolie d'avoir une belle robe neuve mais elle n'avait rien comme chaussure qui allait avec. Ses sandales blanches à lacet de l'année passée ne conviendrait absolument pas, ça c'était clair... C'était triste d'être pauvre... si elle avait eu un peu plus d'argent elle aurait achetée des chaussures en même temps que sa robe... bah... sa mère trouverait bien une solution. En tant qu'ancienne actrice, elle savait s'habiller. Pas comme son père quoi... Megan se demandait même vaguement comment sa mère avait pu se marier à un homme comme son père, pourtant elle l'aimait mais bon... Il n'était pas vraiment un sexe symbol.

Haussant les épaules intérieurement, elle continua son grignotage. Elle n'avait même plus besoin de se forcer pour ne pas manger, elle se sentait tellement fatigué à cause de ses insomnies qu'elle n'en avait généralement pas envie. Mais elle le faisait quand même parce que son estomac grognait quand même... Pis il lui restait sa drogue ! Le chocolat *.* Tiens, est ce qu'il y en avait en dessert ?


Aimer c'est la moitié de croire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ernie MacMillan
Ministère

Parchemins : 662
Âge : 34 jets de cheveux (7 Octobre 1979)
Actuellement : Adulte [Département de la coopération magique internationale]


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Susan


Tumulte Poufsoufflien [Tous les Poufsouffle] Empty
MessageSujet: Re: Tumulte Poufsoufflien [Tous les Poufsouffle]   Tumulte Poufsoufflien [Tous les Poufsouffle] EmptyMar 19 Fév - 19:11

La fibre anglaise un tantinet rétrograde d'Ernie avait frôlé l'arrêt cardiaque quand Raymond s'était présenté. Ray ? Il voulait vraiment que le parfait étranger qu'était Ernie lui donne du "Ray" à tout bout de champ ? Quid du "Starlight" de rigueur entre tout bon écolier britannique ? Elevé dans une école très portée sur les traditions, il lui semblait toujours aberrant - quand ce n'était pas tout bonnement impoli - d'utiliser le prénom de ses camarades masculins. A moins qu'il ne s'agisse de ses meilleurs amis, bien entendu (il disait "Justin", à Justin, mais devait bien reconnaître que ça l'arrangeait, car le nom de famille du Poufsouffle n'était pas des plus évidents à prononcer).
Toutefois, la franche poignée de main de "Ray" et son sourire sincère eurent raison des principes d'Ernie qui répondit d'un ton amical, ne remarquant même pas que "Ray" ne s'exprimait pas dans un anglais des plus chastes :

- Moi de même, Ray... Et pour le jus de citrouille, ce n'est pas bien grave. Il y a toujours de l'eau.

Il tira sa baguette de sa poche, et, la pointant avec désinvolture sur le verre plein de "Ray", marmonna un "Evanesco" de rigueur. Le jus de citrouille disparut presque aussitôt du gobelet, le laissant étincelant de propreté, et Ernie, après avoir rangé sa baguette dans son sac, versa un grand verre d'eau au jeune garçon.

- Te plais-tu à Poufsouffle ? demanda-t-il ensuite, en découpant soigneusement une feuille de salade.

Car après tout, il était très important d'intégrer les nouveaux, et celui-ci ne lui faisait pas l'effet d'un "mauvais bougre". Il semblait même absolument sympathique.
En redressant la tête pour regarder "Ray", Ernie s'aperçut que Megan leur lançait de temps à autre des coups d'oeil timides avant de replonger dans son assiette.
Le Poufsouffle se sentit tout chose. Pauvre petite Megan, toute seule dans son coin. A coup sûr elle n'osait pas s'immiscer dans la conversation. Il fallait la sauver.

- Tiens, au fait, Megan, commença-t-il d'un ton détaché, tu as un cavalier, pour le bal ?

Paf ! Mauvaise question. A tous les coups, la blondinette allait piquer un fard avant de baragouiner un truc inaudible.

*Ernie, mon grand, tu sais parler aux filles, c'est un vrai plaisir à voir !* songea-t-il, plutôt ennuyé à l'idée d'être responsable d'un gêne meganienne (gné ?). Mais quelle idée, aussi, d'être aussi timide !

*Barf, au moins, j'aurais essayé...* se dit-il, en se passant une main dans les cheveux, avant de sourire d'un air décontractée à "Ray" et à Megan.


Dernière édition par Ernie MacMillan le Mar 19 Fév - 19:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Megan Jones
Commerce

Parchemins : 411
Âge : 33 ans [22 mai 1980]
Actuellement : Assistante de Myrielle


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy


Tumulte Poufsoufflien [Tous les Poufsouffle] Empty
MessageSujet: Re: Tumulte Poufsoufflien [Tous les Poufsouffle]   Tumulte Poufsoufflien [Tous les Poufsouffle] EmptyMer 20 Fév - 13:22

Megan piqua un fard terrible à la question d'Ernie mais y répondit tout de même avec un sourire timide sur son jolie visage. "Heu... en fait, non. Je n'ai pas de cavalier, mais j'ai la robe." Elle remit alors derrière son oreille une mèche de cheveux qui menaçait de tomber dans sa salade (crime !) et posa ses yeux vairons sur Ernie. Elle n'avait pas si faim que ça finalement... tant pis pour la salade, elle mangerait du dessert par gourmandise. Mauvais pour la ligne certes mais si bon pour le moral ! Megan était un peu déprimée récemment par le fait de n'avoir pas de cavalier d'une part et par son chagrin d'amour d'autre part. Oh, évidemment, elle ne s'était pas déclarée, mais ce n'était pas la peine, elle savait que c'était perdu d'avance. C'était justement ce qui la déprimait mais elle se disait que ça lui passerait et en attendant elle prenait les jours comme ils venaient avec leur lot de rebondissements et de bonnes ou mauvaises choses.

Elle se demanda vaguement pourquoi Ernie lui avait posé cette question, peut être juste pour lier conversation... elle lui renvoya donc la question. "Et toi Ernie, tu as une cavalière ?" Et comme elle avait en ligne de mire le premier année, elle adressa à celui ci un sourire pour bien lui dire qu'elle ne voulait pas géner leur conversation, juste s'y greffer. Elle était bien contente que son voisin lui ait adressé la parole parce qu'ils étaient si nombreux à la table aujourd'hui qu'elle n'avait même pas la place de sortir son carnet de croquis pour dessiner un peu. Sachez qu'elle n'ignorait rien des objectifs grandioses qu'avait dans la vie Ernie, elle était discrète Megan, mais elle voyait tout et elle entendait tout quand elle croquait les gens sur son carnet. Personne ne s'en apercevait mais elle était toujours là en retrait... mais finalement, à 15 ans presque 16 en mai, elle commençait à ne plus trouver ça si amusant qu'on ne la remarque pas, surtout les garçons. Ses ami(e)s lui disaient tous qu'elle était mignonne et adorable ect ect mais le fait est qu'elle était toujours sans cavalier ! A quoi bon se préoccuper de ses chaussures si elle n'avait personne à qui les montrer ? Pfff... En plus tout le monde avait trouvé à part elle... Elle en était persuadé, il n'y avait que Christian l'associal pour être aussi seul qu'elle et encore, lui c'était parce qu'il le voulait bien ! Misère ! Elle se sentait bien insignifiante notre blonde et pourtant... elle ne remarquait pas qu'elle était tout à fait bien et que le problème venait le plus souvent d'elle...


Aimer c'est la moitié de croire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ernie MacMillan
Ministère

Parchemins : 662
Âge : 34 jets de cheveux (7 Octobre 1979)
Actuellement : Adulte [Département de la coopération magique internationale]


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Susan


Tumulte Poufsoufflien [Tous les Poufsouffle] Empty
MessageSujet: Re: Tumulte Poufsoufflien [Tous les Poufsouffle]   Tumulte Poufsoufflien [Tous les Poufsouffle] EmptyMer 20 Fév - 13:58

Ernie fut très étonné d'entendre Megan lui avouer qu'elle n'avait pas de cavalier. Après tout, la jeune fille était loin d'être laide et on ne pouvait pas la qualifier de désagréable, d'un point de vue spirituel. Aux yeux du garçon, elle avait toutes les qualités requises pour faire figure de très bonne cavalière. Cette absence étrange de cavalier devant dissimuler un vice caché. Peut-être ne savait-elle pas valser ?
En tout cas, le Poufsouffle se sentit vraiment désolé pour Megan, comme s'il était personnellement responsable de la situation. La pauvre ! C'était terrible, d'avoir une robe mais personne pour l'admirer. Ernie lança un coup d'oeil rapide et contrit à sa camarade.

Mais la suite l'empêcha d'aller plus avant dans ses pensées (lesquelles l'auraient nécessairement conduit, à un moment où à un autre, à se demander si la pauvre malheureuse n'allait pas se noyer de désespoir dans les toilettes, pour mieux tenir compagnie à Mimi Geignarde post mortem).
Une cavalière ? Lui ? Pas encore. Ce qui ne l'inquiétait pas outre mesure : avec son charme fou et sa future carrière, il n'aurait pas de mal à en dégotter une il lui restait encore du temps. Il avait d'ailleurs déjà plus ou moins jeté son dévolu sur Lavande (après tout, ils avaient vécu une folle aventure ensemble, quelques semaines plus tôt, dans les couloirs), mais n'avait pas encore trouvé l'occasion de lui demander (ce qui signifiait, en fait, qu'il n'avait tout simplement pas trouvé le moyen de l'éloigner dix secondes de suite de Parvati). Ceci étant, il était confiant : il savait de source sûre que la Belle n'avait pas encore de cavalier.

Cependant, la mine tristounette de Megan vint contrecarrer un peu ses plans. Oubliant totalement Lavande, il gratifia Megan d'un coup d'oeil perçant, comme s'il cherchait à l'évaluer, avant de demander d'un ton détaché, tout en découpant une nouvelle feuille de salade :

- Vraiment ? Hé bien, si cette perspective ne t'effraie pas trop, je serais ravi de t'avoir à mon bras, le soir du bal.

Il reposa avec soin son couteau et sa fourchette et gratifia Megan d'un sourire amical. Après tout, elle valait bien Lavande.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé





Tumulte Poufsoufflien [Tous les Poufsouffle] Empty
MessageSujet: Re: Tumulte Poufsoufflien [Tous les Poufsouffle]   Tumulte Poufsoufflien [Tous les Poufsouffle] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Tumulte Poufsoufflien [Tous les Poufsouffle]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Tumulte Poufsoufflien [Tous les Poufsouffle]
» Joyeux noel à tous!
» Sauvée par une Poufsouffle... Ouf, ou pas... [Yoko]
» En a marre de rester seule tous les soirs
» [Quidditch] Poufsouffle a besoin de VOUS!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets clos année 5-
Sauter vers: