AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  




Partagez
 

 Un cours de danse [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Myrielle Symphonie
Commerce

Parchemins : 1344
Âge : 34 ans [17-07-1980]
Actuellement : Styliste/Tueuse à gage


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy


Un cours de danse [PV] Empty
MessageSujet: Un cours de danse [PV]   Un cours de danse [PV] EmptyMer 6 Fév - 23:54

Le bal approchait l'air de rien et Wendy avait demander un service à son amie plus vieille Myrielle. Il s'agissait de donner à elle et quelques autres un cours de danse pour briller le grand soir. Au début ça n'avait pas spécialement emballée la jolie rousse mais au final, elle s'était dit que ça lui ferait plein de petits (ou grands) modèles potentiels pour ses robes. Elle arriva la première dans la salle sur demande qui s'était transformé en salon de danse avec des miroir et des rampes. En attendant les petites Poufsouffles, la belle rousse fit des exercices d'assouplissement. Peu de temps après la surprise arriva... Et beaucoup plus tard les petites Poufsouffles. Petite parce que Myrielle faisait pas loin d'un mètre soixante quinze ce qui n'était pas le cas de ses quatre élèves en présence.

"Bon, les filles, Wendy m'a demandé de vous apprendre les bases de la danse. On va supposer que vous savez à peu près vous y prendre pour la valse d'ouverture mais il va falloir vous mettre à faire mieux que ça... surtout pour séduire les garçons." Dit la belle rousse en regardant en direction de Megan, la blondinette qui s'était mise à pleurer parce qu'elle n'avait aucun charme il y a de ça quelques temps. Une fois sa phrase introductrice terminée, elle enclencha la musique. "Bon montrez moi comment vous bougez en rythme, je vais danser en même temps que vous." Ce qu'elle fit mais ça avait un peu de quoi donner des complexes puisqu'elle termina avec un grand écart devant ses quatre petites élèves éberlués. Myrielle adorait se faire mousser... Et surtout, elle adorait danser ! Pour bouger librement, la belle rousse pulpeuse avait revêtu un short en jean court et un débardeur noir et rouge. Évaluant son groupe du regard, elle retint un mouvement de tête dépréciatif.

"Vous avez du mal à bouger..." Commença-t-elle en se levant gracieusement "Il faut que vous soyez plus libre dans vos mouvements, plus légères, il ne faut pas oublier que c'est le garçon qui guide, vous devez donc être un peu moins raide. Première chose."

Puis approchant de Megan toute de noir vêtu, elle lui adressa un sourire narquois. "Seconde chose, la danse est quelque chose de sensuel, ça fait bouger le corps, ça le montre, alors les tenues passe partout pour le bal on oublie mais on prend quand même quelque chose de confortable, surtout au niveau des chaussures." Ce jour là, la batteuse de Serpentard était pied nu, ses bottes étaient dans un coin de la pièce, l'attendant sagement, mais il était plus habituel de la voir avec des talons aiguilles... Seulement tout le monde n'avait pas son sens de l'équilibre.

"Quand vous voulez séduire un garçon, vous mettez des fringues sexy, du parfum, du maquillage et vous montrez vos atouts, non ? Ba quand vous dansez c'est pareil, il faut s'exhiber un peu pour pouvoir séduire ceux qui regardent." La comparaison était limite puisqu'elle n'avait pas en face d'elle des pros dans l'art de la séduction mais passons... "Bref, on va voir comment vous dansez la valse d'ouverture, après je vous montrerais quelques pas supplémentaires qui font toujours sensation ! Mettez vous en couple s'il vous plaît" Dans le genre professeur sévère on avait vu pire, mais on sentait bien que Myrielle n'avait pas la fibre pédagogique. Cela étant, quand elle emmènerait sa surprise sur le devant de la scène, se serait sans aucun doute beaucoup plus intéressant...

[575 mots]
[PV Megan, Elizabeth, Susan et Wendy]

§§§


Rose Noire & Poignard
« La victime meurt face à un assassin. L'assassin, lui, meurt face au monde entier. » (⚡) Les Milles Symphonies de Dieu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://site.voila.fr/yusuradreams/index.html

Susan Montgomery-Bones
Directeur Poufsouffle

Parchemins : 2199
Âge : 34 printemps (21 juin 1980)
Actuellement : Professeur de sortilèges


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de:


Un cours de danse [PV] Empty
MessageSujet: Re: Un cours de danse [PV]   Un cours de danse [PV] EmptyVen 8 Fév - 14:02

Ce que Susan pensait en cette minute précise n’était pas bien compliqué à deviner : son air tout à la fois catastrophé et perplexe parlait de lui-même et en disait long sur l’état d’esprit de la pauvre fille. «Merlin, mais qu’est-ce que je fais, ici, hein ?» était certainement l’assertion qui rendait le mieux le désespoir de la rouquine.
Déjà se farcir un cours de danse n’était pas la chose la plus réjouissante au monde (loin s’en faut !) et Wendy avait dû y mettre toute sa persuasion pour convaincre Susan de venir, mais alors, si en plus le cours de danse était dispensé par une grande perche sûre d’elle et pas vraiment avenante, autant aller directement se noyer dans la cuvette des toilettes.

*Séduire les garçons ?* répéta mentalement la petite Poufsouffle en lorgnant Myrielle d’un air atterré. Parce que c’était ça, le but caché de ce cours ? La drague en trois leçons et deux pas de danse ? Elle qui avait eu la naïveté de croire qu’il s’agissait juste d’une tentative pour s’épargner un ridicule inopportun lors de la valse d’ouverture (oui, parce qu’en plus, la rumeur courait que cette année, les préfets ouvriraient le bal. Ce qui signifiait, pour Susan, impossibilité de se planquer dans un recoin sombre pour échapper à la danse ou, du moins, pour éviter d’être vue en train d’écraser méthodiquement les pieds de son valeureux cavalier. Alister aurait probablement eut beaucoup à dire sur la question) !

Susan était tellement perdue dans ses pensées qu’elle n’entendit pas le premier ordre de Myrielle. Ou, si elle l’entendît, fut incapable de le mettre à exécution. Pire que de bouger maladroitement en rythme, elle ne bougea pas du tout. Le cours commençait mal. Très mal.
Mais il fallait la comprendre aussi, pauvre chaton qu’elle était ! Elle détestait la danse. Elle détestait l’idée d’avoir à remuer devant un tas de gens qui n’attendaient qu’une chose : qu’elle se gamelle en beauté, leur donnant ainsi l’occasion de glousser à qui mieux-mieux. Et plus que tout, elle détestait l’idée qu’on puisse la critiquer en disant qu’elle avait «du mal à bouger.» Elle n’avait pas de mal à bouger. Elle bougeait même très bien. Elle pouvait marcher, courir, trotter, trottiner, baguenauder, lever un bras, lever l’autre bras, lever les deux bras, plier les coudes, remuer les doigts, la tête, hausser les épaules, faire pivoter ses chevilles… Bref, elle savait bouger, merci pour elle. Aussi lança-t-elle un regard assassin à Myrielle, l’air de dire «Hé, oh ! Pas folle, non ?»

Pardonnons à Susan cette mauvaise humeur soudaine. Elle était, en réalité, toute stressée et toute gênée de se retrouver ici, face à une VIP de Poudlard (même si, de son point de vue, ce statut était incompréhensible), pour apprendre à danser, dans une salle dissimulée, comme si le fait de ne pas savoir valser convenablement était un crime honteux. En fait, elle se sentait parfaitement ridicule et avait le sentiment que ce qu’elle faisait en cette minute précise ne lui ressemblait pas, n’était pas elle. Elle était tout bonnement en train de se mentir en jouant à ce qu’elle n’était pas et qu’elle qualifiait en son for intérieur de «Qui-Glousse-Club Attitude».

Et c’était ce sentiment, bien plus que les remarques de Myrielle, qui expliquait le rose des joues de Susan.
Un rose qui ne tarda pas à virer au rouge quand la Serpentard entreprit de parler des tenues de soirée. Petite dévergondée, va ! «Sensuel» ? Pas de tenue «Passe-partout» ? Elle voulait quoi ? Qu’elles arrivent toutes avec des décolletés tellement outrageants que MacGonagall en perdrait son dentier de courroux ? Comme si tout le monde était du genre à se permettre ce type d’excentricités.
Susan, en brave petite anglaise élevée à la mode Jeannette et Contes de Fées, était profondément choquée à l’idée qu’on puisse de pavaner dans une tenue destinée à attirer tous les regards. C’était tout bonnement indécent. Aussi se garda-t-elle bien de retenir le conseil de Myrielle.

Elle n’avait pourtant pas tout vu. Elle se sentit pâleur d’horreur en entendant la suite. Non, non et non ! On tombait dans la vulgarité la plus basse, là ! D’abord ce n’était pas à la fille de séduire, tout le monde savait ça, ensuite, les trucs sexys, c’était pour les péripatéticiennes. Pas pour les jeunes demoiselles de bonne famille et Dieu seul savait à quel point les Bones étaient conventionnels (ce qui expliquait beaucoup de choses, quand on y songeait !). Du maquillage en plus ? Et puis quoi encore ? Pourquoi pas avoir un maillot de bain deux pièces, tant qu’à faire ? Le maquillage, c’était faux. Archi-faux.

*Et en plus, ça démange* nota Susan, se souvenant douloureusement d’un de ses spectacles de fin d’année d’école primaire, quand elle avait dû se farder pour représenter une vilaine sorcière (un épisode qui avait beaucoup fait rire ses parents), découvrant du même coup qu’elle était très probablement allergique au maquillage. Elle avait passé les trois semaines suivantes avec des plaques rouges sur tout le visage.

*De toute façon, quand on séduit avec ce genre d’artifice, c’est qu’on ne vaut pas grand-chose en soi !* conclut-elle, un brin dédaigneuse, en croisant les bras sur la poitrine, l’air farouche. Que Myrielle essaie seulement de lui demander de se maquiller, elle allait comprendre sa douleur !

Finalement, Susan laissa échapper – bien inconsciemment – un soupir mi excédé et mi désolé avant de se tourner vers ses camarades de galère. Des groupes de deux ? Mais euh ! Pourquoi pas des groupes de un, hein ? (peut-être parce que dans ce cas là, ce n’est pas un groupe, héhé ! Et puis pour valser, deux, c’est mieux !). Eli’ allait probablement vouloir se mettre avec Wendy, sa meilleure amie. Mais Megan n’avait certainement pas envie de se coltiner Susan, dont la réputation de mauvaise danseuse était bien établie.

Retrouvant tout d’un coup toute sa douce timidité, Susan se mordilla la lèvre d’un air bien embêté avant de sautiller d’un pied sur l’autre dans une tentative pas trop discrète pour regagner la porte et sortir en courant avant qu’on ait eu le temps de l’arrêter. Elle ne voulait surtout pas obliger quelqu’un à sacrifier ses pieds pour elle ! Parfois, la fuite déshonorante cache une véritable abnégation.

(1045 mots)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Megan Jones
Commerce

Parchemins : 411
Âge : 33 ans [22 mai 1980]
Actuellement : Assistante de Myrielle


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy


Un cours de danse [PV] Empty
MessageSujet: Re: Un cours de danse [PV]   Un cours de danse [PV] EmptyVen 8 Fév - 15:22

Poupoupidou pou ! Megan sentait à quel point elle était ridicule à côté de Myrielle. Déjà qu'elle avait de vieux complexes vis à vis des Perfect mais là c'était encore pire. Ces filles avaient tout ce que Meg' rêvait d'avoir, des garçons, des belles robes, la beauté... Il faut savoir que la jolie blonde ne se trouvait justement absolument pas jolie, et ce même si Elizabeth disait le contraire. Elle avait fait des mouvements désordonnés quand sa camarade avait demandé à ce qu'elles dansent. Elle trouvait que la remarque de Myrielle était assez... mérité, malheureusement d'ailleurs. Megan était une danseuse moyenne, elle ne marchait pas sur les pieds de son cavalier mais elle ne s'essayait pas à une quelconque originalité. Encore une fois, avec elle, impossible de l'imaginer en train de se faire remarquer ! Mais c'est ce qu'elle voulait changer et c'est pour cette raison qu'elle était là. Elle écoutait tout ce que Myrielle lui disait sans se douter que Susan n'approuvait pas du tout. Pourtant, Megan se maquillait tout les jours et Susan n'en avait jamais rien dit n'est ce pas ?

Bon, de toute façon, Megan ne savait absolument pas ce que Susan pensait, elle voulait juste faire le nouvel exercice. Grâce au miroir en face d'elle, elle allait pouvoir voir à quoi elle ressemblait quand elle dansait, ça la stressait mais ce sûrement instructif. Se tournant vers Susan plutôt que vers Wendy ou Eli, elle lui proposa "Heu... Tu veux bien danser avec moi ? Je fais le garçon si tu veux." Même Megan imaginait mal la fragile et douce Susan faire l'homme, comme quoi c'était une opinion général à propos de la préféte de Poufsouffle.

Elle se mit en position, essayant de se concentrer sur la musique et uniquement sur celle ci tandis qu'elle repassait dans sa tête ce que Myrielle avait dit. Est ce que si elle agissait en prenant la rousse pour modèle, il s'apercevrait qu'elle était là, qu'elle l'aimait ? Cette idée était alléchante mais elle n'avait rien en commun avec la voluptueuse rousse. Déjà elle n'était pas sûre d'elle du tout et pire encore, elle était minuscule à côté et pas aussi jolie. Elle doutait... Doutait tant. Pourtant, son manque de courage commençait à la fatiguer. Ce n'était pas en attendant que les choses se fassent qu'elles s'arrangeaient. Elle le savait, mais elle était pétrifié de peur... D'ailleurs, elle n'avait accepté de venir à ce cours de danse que pour être plus "femme", pour s'améliorer, pour se donner l'impression de faire quelque chose et pour temporiser le moment où elle devrait se jeter à l'eau...

En attendant, elle dansait, plus ou moins bien. Elle se regardait par moment dans le miroir et se trouvait heu... pas terrible. Mais elle n'en dit rien parce que sinon Eli et peut être même Wendy pousseraient les hauts cris ! Bref... Courage, fuyons ou plutôt, taisons nous. Cela vaudra mieux pour tout le monde d'obéir bien sagement à Myrielle et de surtout, surtout, ne pas ouvrir la bouche. Elle n’avait aucune envie de se faire incendier…

[511 mots]


Aimer c'est la moitié de croire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Anonymous




Un cours de danse [PV] Empty
MessageSujet: Re: Un cours de danse [PV]   Un cours de danse [PV] EmptyVen 8 Fév - 18:25

Qui avait il de pire que se ridiculiser devant 3 de ses camarades ? La réponse pouvait paraître ardue à trouver en temps normal mais dans ce cas là, elle ne l'était pas. Il fallait tout simplement se trouver dans la salle sur demande à cet instant là pour comprendre ce qui pouvait être pire, largement pire même, que se ridiculiser devant 3 de ses amies. C'était simple en fait: Se ridiculiser devant 3 de ses amies ET devant une Serpentard, une des plus populaires en somme. Surtout quand cette Serpentard là était en fait la source de tout ce ridicule.

Elizabeth était actuellement en plein mode écrevisse et se demandait si elle allait, oui ou non, battre le record jusqu'alors détenu par Susan, de la fille la plus cramoisie de Poudlard. Elle n'en doutait pas. Bien sûr, on aurait pu imaginer pire. Se casser la figure devant un groupe complet de Serpentard, devant leur table même, dans la grande salle, ou même louper un sortilège de base devant toute une floppée de Serdaigle, voire même lancer le souaffle durant un match de Quidditch, dans ses propres buts. Mais dans ce cas là, la honte était partagée en 4 et elle était fort heureusement coincée entre 4 murs, en espérant qu'elle ne parviendrait pas à s'en échapper.

Elizabeth était en réalité en plein cours de danse, si on pouvait l'apeller comme tel, donné à 4 privilégiées, à savoir 4 Poufsouffle, ou en d'autres termes, les 4 uniques qui étaient aussi douée en danse que Pomona Chourave l'était sur un balai. Le cours avait été très généreusement donné par Myrielle Symphonie. Serpentard, 5 ème année, aussi corosive que ses cheveux, amie d'Alexander et de Wendy, autant dire quelqu'un de confiance, sauf si on en jugeait par la couleur de son blason. Elizabeth était à moitié rassurée. En réalité, elle ne l'était pas du tout. Si elle avait du se retrouver là, sans Susan et Megan, la jeune capitaine n'aurait pas fait long feu, c'était certain, ou alors aurait tout simplement préféré s'y jeter dedans pour y bruler en paix, plutôt que de subir un sort encore pire, avec la dite professeur.

Raide comme un piquet, attentive aux moindres paroles, on aurait pu croire Elizabeth en cours, sauf que... non. Wendy avait gentiment proposé à Elizabeth, Megan et Susan d'assister à un cours de danse pour se préparer au bal de Noël, mais, dans sa hate enjouée, elle avait sans doute du omettre certains détails, et non des moindres. A 12 ans, les oreilles de certaines jeunes filles semblent totalement herméthiques à certains mots comme "séduire", "sensuel", ou "sexy", autant de "s" qui sifflaient tel un serpent vénimeux aux oreilles d'Elizabeth. Elle n'était pas là pour sé-dui-re un quelconque garçon quand même! La jeune Elizabeth! Ni pour paraître se-xy, non mais! Elle n'y aurait jamais pensé! Surtout qu'elle n'en connaissait même pas le sens donc... Ca aurait donc fait palir n'importe qu'elle fille de son age, mais dans ce cas là, Elizabeth était aussi rouge d'un rose... rouge justement.

En effet, la jeune Elizabeth venait de se prendre une réflexion bien placée de la batteuse des Serpentard, qu'elle n'appréciait guerre d'ailleurs. Si elle n'avait pas été une amie de Wendy, Eli n'aurait même pas franchie la porte de la salle sur demande et sa meilleure amie le savait ça, Eli en était certaine. Eli ne l'aimait donc pas et d'ailleurs, cela semblait réciproque. Après un effort des plus titanesques de la jeune Elizabeth pour se trémousser comme un petit ours dans la mousse, executer quelques pas, la rouquine venait de lancer aux filles qu'elles avaient du mal à bouger. Poursuiveuse et capitaine de Quidditch de sa maison, Elizabeth avait du mal à bouger! Tiens donc! Elle était bonne celle là! Susan était batteuse depuis 4 ans et voilà que maintenant elle, Wendy et Eli ne savaient pas bouger. Bien sur que non, frapper des cognards à tire larigot, n'était pas une preuve de souplesse! Ni même tenir sur un balai à plus de 10 mètres du sol! Non bien sûr! Elles avaient sûrement intégrée l'équipe de Quidditch par piston, parce que Chourave les aimaient toutes trois particulièrement! Ben tiens! Non mais des fois alors!

Dans ce cas, Elizabeth aurait pu paraître énervée, mais elle ne l'était pas. En fait, elle était profondemment véxée et se sentait humiliée, passablement humiliée. Elle essaya donc de retrouver son tein de peau habituel, c'est à dire, un peu moins rougeatre et quand elle y fut parvenue, une bonne demi douzaine de minutes plus tard, elle se décida à suivre les conseils prodigués et donc à réalité l'exercice demandé. Désirant avoir des couples, Myrielle leur demanda de se mettre par deux (sans blagues!) et voyant que Susan se mettait avec Megan, Elizabeth n'eut pas d'autres choix que de se mettre avec Wendy, ce qui était, en fait, son choix initial. Elizabeth était en jupe noire avec son habituelle chemise blanche ornée de sa magnifique cravate aux couleurs sublimes de la maison des blaireaux dont elle était, bien entendu, extrêmement fière.

Les deux jeunes filles, d'un commun accord, se mirent donc ensemble et commencèrent à valser. Comme Elizabeth s'y était attendit, ce n'était pas comme avec Shawn. En fait, Wendy était bien plus petite, pour le plus grand bonheur d'Elizabeth, que son camarade de 4ème année. Elizabeth se sentit un peu moins ridicule que précédemment car, cette fois ci, elle ne tournait pas en rond comme une parfaite idiote. Elle se demandait bien à quoi allait bien pouvoir lui servir ce cours. En fait, elle le trouvait parfaitement inutile, car pour elle, il ne faisait pas l'ombre d'un plis qu'elle se retrouverait seule à bal de Noël. Wayne n'allait pas être assez idiot pour retenter l'expérience une seconde fois, surtout qu'il n'aimait pas danser. Elizabeth serait donc vouer à danser, au mieux, avec Wendy, ou, comme elle l'imaginait plutôt, toute seule dans sa salle commune, ayant trop honte de vouloir sortir, sans cavalier. A 12 ans, la vie est bien cruelle, qu'on se le dise...


[ 1009 ]
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




Un cours de danse [PV] Empty
MessageSujet: Re: Un cours de danse [PV]   Un cours de danse [PV] EmptySam 9 Fév - 13:30

Lorsque Wendy avait eu l’idée d’enfin apprendre correctement à danser, elle n’avait pas immédiatement pensé à Myrielle, pour lui apprendre. En fait, elle avait longtemps cherché, pour trouver quelqu’un, même une personne qu’elle ne connaissait pas d’ailleurs. Elle avait même essayé de s’arranger pour trouver une solution à Noël avec Charles. Parce que Charles sait tout faire. Et puis c’est vrai qu’elle avait un moment pensé à Sean, mais son envie de l’éviter était plus forte que son envie d’apprendre à bien danser.
Puis l’idée de Myrielle lui était venue, on ne sait pas trop comment, ni trop dans quel sens, mais elle s’était imposée d’elle-même une fois venue.

Puis en proposant l’idée à Myrielle, qui n’y avait vu aucun inconvénient, elles avaient décidé qu’il serait judicieux que Wendy cherche d’autres camarades pour leur apprendre à danser aussi. Que Poufsouffle soit très fier cette année de sa gente féminine ! L’idée avait tout de suite plu à Wendy, qui s’était dépêchée d’inscrire Elizabeth, avant même qu’elle ait dit oui. Bon bien sûr, elle ne le dit pas, qu’elle avait accepté pour elle sans son accord. Puis Megan passant par là, Wendy l’avait aussi embarquée, ainsi que Susan, leur préfète. Ca lui permettrait peut-être de moins rougir en public, si elle savait mieux danser que toutes les autres dans la salle, ce jour-là ? (Et les suivants aussi d’ailleurs)

Bref ! C’est avec joie que l’Indienne se dirigeait vers la salle sur demande pour avoir son cours de danse particulier avec son amie adorée. Elle avait tellement hâte !
Elle arriva à la salle un peu après les autres filles. Myrielle était déjà là. Les répliques de débuts étaient déjà cinglantes, mais en même temps, c’est vrai qu’en comparant Myrielle, grande danseuse décorée, à nos quatre enfants trop timides pour oser s’imaginer sur une poste de danse… Y’avait du chemin ! Wendy se jura qu’à la fin, elle danserait au moins aussi bien que sa bonne maie de Serpentard. Voir mieux !
Les flammes de la motivation brûlaient dans ses yeux verts, et son sourire était on ne peut plus radieux, lorsqu’elle dansait, même si elle dansait comme un robot. Quoi ? Il ne suffit pas de tourner pour faire une bonne danse ? En général, ça semblait marcher pourtant…
Pas trop vexée par les remarques que Myrielle pouvait les gratifier (c’est pour leur bien, « qui aime bien, châtie bien ! ») Wendy n’avait de cesse d’admirer les mouvements fluides et harmonieux de la jolie rousse. Les étoiles pleins les yeux, il lui fallait à chaque fois revenir sur terre pour danser avec Elizabeth. C’est sûr, elle finirait par danser aussi bien !

Pour la première danse, sa meilleure amie jaune et noir s’était tout de suite rapprochée d’elle. Wendy soupçonnait Susan de lui en vouloir, et Megan d’être trop mal à l’aise avec elle pour s’approcher. Tant pis, peut-être une fois prochaine ! En attendant, Wendy aussi, finalement, préférait danser avec la brune. Question de feeling. Même si les premiers pas allaient révéler si les filles étaient réellement capables un jour de danser parfaitement ou non une valse d’ouverture…

[520 mots d'après mon word]

§§§ Tous comptés
Revenir en haut Aller en bas

Myrielle Symphonie
Commerce

Parchemins : 1344
Âge : 34 ans [17-07-1980]
Actuellement : Styliste/Tueuse à gage


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy


Un cours de danse [PV] Empty
MessageSujet: Re: Un cours de danse [PV]   Un cours de danse [PV] EmptyMar 12 Fév - 22:46

La belle Myrielle regardait ses élèves d'un air dépité, elles n'étaient vraiment pas à l'aise sur la musique... Oh, elles connaissaient les pas, évidemment, mais ça s'arrêtait là. Bon, on allait reprendre les bases, déjà revoir les pas, il fallait qu'elles arrêtent de réfléchir à leurs pieds ! "Ok, ok, on arrête les filles. Mettez vous en ligne, on va réviser les pas... après je vous montrerais une petite surprise."

Elle se plaça devant elles face au miroir, elle leur montra alors les pas qu'elle exécutait d'une manière des plus fluides. "un, deux, trois, un, deux, trois..." Et alla ensuite derrière elles pour regarder comment elles faisaient. "Wendy, ma petite puce, fait attention. Tu bouges trop. Un minimum de mouvement pour un maximum de grâce." En combat c'était pareil, un minimum de mouvements pour un maximum d'effet. "Susan, tu es trop droite, relâche un peu tes épaules s'il te plaît. Megan, fais de plus grands pas, tu fais du sur place là. Harris, ça peut aller mais ne regarde pas tes pieds."

L'exercice dura encore quelques minutes, quand finalement, Myrielle tapa dans les mains et mit ses voix en porte voix. "Alex ! Tu peux sortir de ta cachette ? Elles ont besoin d'un vrai mec maintenant." Et le préfet de Poufsouffle sortit de derrière un rideau pourpre.

"- Il fait vraiment chaud là dedans, pourquoi je ne pouvais pas me montrer avant ?!
- Parce que tu ne devais pas les voir apprendre les pas, tu les aurais déconcentré.
- Ce n'était pas une raison pour tu me parques comme un animal.
- Je sais même pas ce que veux dire parquer chéri, alors te fatigue pas."

S'approchant de l'apollon de Poufsouffle (en même temps voilà le niveau de Poufsouffle *BAFFE*), elle se planta devant lui et lui remit correctement son col.

"- Il y a du laissé aller... remarqua la rousse avec une pointe d'ironie dans la voix.
- On peut pas tous se payer du sur mesure.
- Et oui, c'est ça d'être un prolétaire. Bon... on leur montre la danse oui ou non ?
- Évidemment, je suis là pour ça."

Alexander salua ses camarades de la main mais Myrielle le força assez vite à ce qu'ils se mettent en position. "Sois un peu sérieux Alex, on a pas toute la journée devant nous !" ce à quoi le préfet de Poufsouffle répondit "Je sais Myrielle, je sais..." La rousse se mit dos contre son torse ce qui était la position de départ de la valse d'ouverture. "Bon, les filles, vous regardez comment on fait, ok ?" Et sans attendre de réponse, elle enclencha la musique. Alex et elle étaient des bêtes de concours, ni plus, ni moins, ils dansaient parfaitement tout les deux, c'était à en faire pâlir de jalousie n'importe qui... mais pour atteindre le moins, il faut viser le plus. C'était la théorie de Myrielle. Elle avait fait venir Alex car si elles pouvaient s'entraîner entre elles, à un moment il fallait qu'elles dansent avec un vrai mec pour voir la différence. Un garçon n'a pas la même tenu qu'une fille sur le corps de sa cavalière que sa copine de chambre... logique.

La démonstration fini, elle demanda aux quatre jeunes filles de s'exercer de nouveau par deux pour obtenir un résultat similaire et pendant ce temps elle discuta avec Alexander. La première chose qui frappait quand on voyait Myrielle et Alex ensemble c'est que le préfet des jaunes et noirs tutoyait la rousse et l'appelait par son prénom, la seconde qu'ils passaient presque tout leur temps à se chercher des poux et à s'envoyer des vannes.

"- Diiiis Alex, tu me fais tourner comme quand on était petit ?
- Myrielle... tu fais un mètre soixante quinze maintenant... tu es trop grande et moi pas assez musclé.
- S'il te plaaaaaît..." Et comme Alex était faible, il se laissa attendrir tout en sachant très bien qu'il ne pourrais pas tenir très longtemps. "Ok, grimpe" et il lui ouvrit les bras. Myrielle sauta droit dedans, serra bien ses jambes autour de la taille de son ami qui la tint fermement et quand elle se lâcha il se mit à tourner sur lui même. Myrielle riait aux éclats mais au bout de quelques tours, elle remonta d'un coup de rein qui fit qu'ils s'écroulèrent tout les deux au sol, Alexander n'ayant pas un maintien suffisant pour supporter le choc. Myrielle était sur Alex, presque étouffé de rire, Alex riait aussi mais il mit fin au jeu assez rapidement. Il poussa Myrielle de sa place sur lui en lui disant "Tu vois, je t'avais dit que tu étais trop lourde." ce à quoi la rousse répliqua "Mais quand je perd du poids tu critiques parce que tu aimes les formes !"

Et elle se leva avant d'aider Alex à faire de même. Reprenant leur sérieux, ils s'approchèrent des quatre élèves qui avaient arrêter de danser lors de la chute spectaculaire des deux amis. Avec une expression neutre, Myrielle demanda "Alors, qui veux s'essayer à la valse avec Alex ? Je vous préviens si personne ne se propose c'est moi qui désigne."

Et voilà les deux facettes d'une même personne dévoilée... Avec Myrielle, tout dépendait qui elle avait en face.


Rose Noire & Poignard
« La victime meurt face à un assassin. L'assassin, lui, meurt face au monde entier. » (⚡) Les Milles Symphonies de Dieu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://site.voila.fr/yusuradreams/index.html

Susan Montgomery-Bones
Directeur Poufsouffle

Parchemins : 2199
Âge : 34 printemps (21 juin 1980)
Actuellement : Professeur de sortilèges


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de:


Un cours de danse [PV] Empty
MessageSujet: Re: Un cours de danse [PV]   Un cours de danse [PV] EmptyMer 20 Fév - 18:52

Mince ! Son super plan de "Je me carapate vite fait pendant que personne ne regarde" venait d'être mis à mal par Megan. Susan adressa un sourire tremblotant à la Poufsouffle, tant pour la remercier de sa sollicitude que pour s'excuser à l'avance des dommages qu'elle allait faire subir à ses pieds.
Elle rosit un peu et piqua du nez en direction de ses souliers, très gênée, avant d'avouer d'un voix flûtée presque inaudible (elle ne voulait surtout pas que Myrielle l'entende ! Non qu'elle se souciasse de ce que la Serpentard pouvait bien penser d'elle, mais elle n'avait pas très envie de l'entendre la railler pour autant. Question de dignité et de discrétion "we do things in this country quietly, with dignity") :

- Euh oui, je veux bien... Parce que je ne connais que les pas de la fille, en fait...

Elle coula un oeil prudent en direction de Myrielle, vérifiant qu'elle n'avait rien entendu, avant d'adresser un nouveau regard timide à Megan.
Hélas ! Elle n'eut pas le temps de préciser qu'elle était, en plus, portée sur le massacre des pieds car déjà Myrielle donnait le signal du départ.
Susan se raidit et parut soudain très lointaine, exactement comme si elle préférait ne pas penser à ce qu'elle était en train de faire. En réalité, elle était surtout bien trop occupée à ne pas écrabrouiller les pieds de Megan pour s'intéresser au reste de sa posture.

Le fait était que Susan ne dansait pas si mal qu'elle voulait bien le penser. Si elle ne se laissait pas disperser, elle était tout à fait capable de valser tout à fait convenablement, en évitant les pieds de son partenaire. Seulement, depuis ce fameux été où, invitée au Japon par Alexander, elle avait maladroitement écrasé les orteils d'une grosse dame japonaise, en tentant vainement d'apprendre les danses traditionnelles, la pauvre Poufsouffle se voyait comme une handicapée de la danse.

Elle baissa machinalement les épaules quand Myrielle s'adressa à elle avant de rouler des yeux à l'attention de Megan, l'air de dire "Dieu nous sauve !". Grave erreur, réalisa-t-elle presque aussitôt, car sa camarade, elle, semblait prendre ce "cours" très au sérieux.
La rouquine se mordit donc la lèvre d'un air contrit, comme si elle pouvait ravaler ses paroles, et rosit un peu plus. Heureusement que Megan était une adorable blondinette... Pas du genre à s'exclamer, ravie : "Myrielle, y'a Bones qui se fout de toiiii !"

Très soulagée que la valse s'achève, Susan s'éloigna un peu de Megan, de peur de lui écraser le gros orteil de joie (ce qui aurait été bien dommage, étant donné qu'elle était parvenue à s'épargner ce genre de honte le temps de la valse) et fixa Myrielle d'un oeil sombre.

*Bon, c'est fini, maintenant ? On peut partir ?* songea-t-elle avec espoir.

Un espoir vite déçu néanmoins... Et pour cause. Stupéfaite, la Poufsouffle écarquilla les yeux quand Alexander surgit. Oh le traître ! Oh le félon ! Oh l'ordure ! Jamais, non jamais elle n'aurait pensé ça de lui, elle se sentait trahie, blessée, prondondément meurtrie. Ce genre de comportement était indigne d'Alexander !

Pinçant les lèvres de mécontentement, elle adressa un regard furibond à Alexander. Non mais vraiment ! Quel stratagème à deux balles ! Quel manque de classe ! Quelle déplorable attitude !
Et, dans sa colère, Susan aurait certainement tout déballé si Myrielle et Alexander ne s'étaient pas lancés dans une petite démonstration de leur art.

*Franchement ! C'est quoi, leur but, là ? Nous humilier un peu plus ? Bon, voilà, c'est réussi. Est-ce qu'on peut y aller maintenant ? Non mais j'y crois pas, quel... Quel... Quel Serpentard !*

Susan se sentait totalement abandonnée : jusqu'alors, elle avait toujours voué une confiance aveugle à Alexander. Et ce qu'elle venait de découvrir ne lui plaisait pas du tout. Depuis quand la fourberie était-elle l'apanage des Poufsouffle ?

*Ouais, c'est ça, Symphonie, ma grande, on regarde comment on fait... Oups ! Mais non, on ne peut pas en fait, tu vas trop vite, mais je suppose que tout ceci est volontaire, non ?* pensa-t-elle encore, sarcastique, en croisant les bras sur la poitrine, l'air passablement excédé.

*Pathétique !* trancha-t-elle quand Alexander et Myrielle se retrouvèrent à terre *Parfaitement pathétique... Section maternelle bonjour ! C'est quoi, notre rôle, dans tout ça, au juste, hein ? Les faire mousser ? C'est bon, je sais que je suis médiocre, pas la peine de me le montrer ! Non mais vraiment !*

A présent très pâle tant elle enrageait, Susan serra les dents et lança un coup d'oeil désapprobateur aux deux imbéciles qui se roulaient joyeusement par terre. Elle avait presque envie de s'exclamer, ironique : "Youhou, on est là ! On dérange, peut-être ?" Mais elle s'abstint. Susan avait beau prendre du poil de la bête, depuis juin dernier, elle n'en restait pas moins profondément Susan, c'est-à-dire timide, peu sûre d'elle et vraiment trop gentille.

Ou peut-être pas tant que ça, en fait. En temps normal, elle aurait certaiment cherché (et trouvé) des excuses au comportement lamentable (et même la-men-ta-ble) d'Alexander, mais ce qu'elle venait de voir lui avait tellement soulevé le coeur, elle s'était sentie tellement humiliée, qu'elle n'essaya même pas.

Au contraire, quand Myrielle réclama une cavalière volontaire, très hostile, elle fixa Alexander d'un oeil inconsciemment méprisant, l'air de dire "Tu m'touches, j'te bouffe !". Qui êtes-vous, et qu'avez-vous fait de Susan ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Anonymous




Un cours de danse [PV] Empty
MessageSujet: Re: Un cours de danse [PV]   Un cours de danse [PV] EmptySam 23 Fév - 20:25

Si il y avait bien une chose que détestait par dessus tout Elizabeth Harris, c'était qu'on apelle les gens par leur patronyme. Ernie McMillan pourrait en témoigner. Alors imaginez qu'on l'apelle, elle, par son nom de famille, ça avait du profondemment l'énerver. C'était le cas. La jeune Poufsouffle, en plus de supporter la présence de l'immonde Serpentarde, devait en plus faire face à ses regards peu sympathiques et ses remarques loin d'être aimables. Le fait qu'elle donne des conseils pour améliorer leur niveau, certes, mais de là à apeller tout le monde par son prénom sauf Elizabeth, il y avait de quoi vexer n'importe qui.

C'est donc à moitié écrasée par l'égo surdimentionné de Symphonie, notez bien le Symphonie, que Elizabeth se décida à éxécuter les pas de danse qu'elle leur montrait. Bien entendu, il y avait de quoi faire palir une écrevisse à la voir danser et la Vert et Argent semblait prendre un malin plaisir à s'éxiber, se faire remarquer, devant les 4 jeunes filles. On est Serpentard ou on ne l'est pas me direz vous hein ? Et bien oui... C'est donc à moitié blasée et à moitié énervée qu'Elizabeth se remis avec Wendy pour continuer de danser.

C'est alors que la Serpentard cria quelque chose et un garçon sortit, caché, d'un rideau. Ce garçon n'était autre qu'Alexander. Comment le préfet des Poufsouffle avait il pu se cacher derrière un rideau sous les ordres d'une Serpentard ? Voila qui n'allait plus du tout. C'est donc interloquée qu'Elizabeth regarda Alexander arriver vers les 4 jeunes filles, les gratifiant par miracle un geste de la main, auquel Elizabeth ne répondit même pas. Et voila que maintenant il dansait avec la rousse, ne remarquant même pas la présence des 4 jaunes et noires. Indignée et blessée par son préfet, Elizabeth se rendit bien compte qu'il changeait de plus en plus, penchant étrangement vers le côté obscur. (le côté Serpentard donc...)

Pendant que les deux vrais danseurs de la salle se montrer gracieusement devant les 4 filles, la Serpentard fut piquée par une folie enfantine qui semblait remonter au cerveau, si on supposait bien sur qu'elle en était pourvue d'un. Elle voulait que son ami la face tourner “comme quand ils étaient petits” et c'est en parfait soumis que le jeune homme accepta, après quand même l'avoir prévenue du danger. Elle accepta néanmoins.

Fidèle à elle même, c'est à dire en digne Serpentard écervellée et stupide, Symphonie tomba et éclata de rire, suivie par Alex. Mon Dieu que c'était drole! Ah Ah! Eli en riait encore! Susan aussi d'ailleurs tiens! Que d'humour, que d'humour. Tellement d'humour que Susan semblait revenir d'un enterrement et Elizabeth avait le menton qui touchait par terre. Refermant la bouche avec rapidité, Elizabeth répondit à la question de la rousse, toujours très motivée pour apprendre à danser. Après tout, elle n'était pas venue là pour comtempler une Serpentardf se trémousser parfaitement mais bel et bien pour apprendre à danser.

- Moi, je veux bien essayer...

Insistant bien sur le moi en fixant Symphonie d'un air de défis, pour voir ce qu'elle allait bien avoir à redire à ça, Elizabeth s'avança vers Alexander, qui était en fait bien plus grand qu'elle et commença à regretter. Voila qui n'allait pas être pratique ça c'était sur... Mais bon, elle l'avait déjà fait aux vacances dernières et ne s'en était pas trop mal sortie. Elle comptait bien faire de son mieux pour être la moins ridicule possible et baissa les épaules, visiblement un peu trop raide depuis qu'elle avait avancée vers Alexander. Elle espérait être douée, mais bon, elle ne l'avait jamais était donc bon, ça allait être difficile ... Affaire à suivre donc...
Revenir en haut Aller en bas

Megan Jones
Commerce

Parchemins : 411
Âge : 33 ans [22 mai 1980]
Actuellement : Assistante de Myrielle


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy


Un cours de danse [PV] Empty
MessageSujet: Re: Un cours de danse [PV]   Un cours de danse [PV] EmptySam 8 Mar - 10:51

Les mauvaises ondes dans la pièce gênait beaucoup Megan dans son apprentissage de la danse. Elle prenait pourtant la chose avec beaucoup de sérieux elle. Peut être étais ce parce qu'elle était amie avec un Serpentard mais elle trouvait que Myrielle n'était pas si méchante. Sauf peut être avec Elizabeth, elle ne comprenait pas pourquoi la rousse appelait Eli par son nom de famille. Il y avait un problèmes entre elles ? Hum, peut être, Megan n'était pas au fait sur le sujet... La rousse était très sûre d'elle, peut être qu'Eli avait remis en question cette fierté. Non que cela soucie beaucoup la petite blonde mais vraiment... toutes ces mauvaises ondes... En plus c'était mauvais pour le teint. Elle le dirait bien à Eli mais déjà celle ci se proposait pour danser avec Alexander. Celui ci semblait un peu gênée mais en même temps Meg' savait qu'il n'avait pas pour habitude de s'afficher en public avec son amie d'enfance. Il le lui avait dit un jour. Alors les débordements d'affection de Myrielle le gênait probablement. Pauvre Alex, elle savait ce que c'était. Christian était pareil. Il était tellement câlin avec elle que parfois cela la mettait mal à l'aise mais en même temps, si il arrêtait subitement, elle se sentirait bien seule... Cela étant, si elle sautait dans les bras de Christian il n'y avait aucune chance pour qu'il tombe mais Myrielle faisait un mètre soixante quinze, Megan un mètre cinquante. De surcroît il semblait à Meg' que son préfet était plus petit que Chris', ça se jouait à pas grand chose mais bon...

Bref, là n'est pas le sujet bien que les proportions passionnent Megan. Le préfet des jaunes et noirs s'approcha de sa capitaine et lui tendit avec galanterie la main. Megan vit pourtant qu'il tressaillait. Myrielle lui avait probablement démonté le dos.

"- Mademoiselle Harris, m'accorderiez vous cette danse ?"
Demanda Alex en écho à l'invitation qu'il lui avait faites cette été. Lors de la fête des Poufsouffles, Alexander avait invité toutes les jeunes filles à danser. Katheline avait manqué de peu en faire un arrêt cardiaque d'ailleurs. Sans attendre de réponse, Megan vit leur préfet et leur capitaine aller au centre de la pièce et commencer à valser. Alex était grand, beaucoup plus qu'Elizabeth, mais il avait l'habitude de la danse de salon. Il la pratiquait en concours à cause de sa mère, tout les Poufsouffles ayant été à la fête le savait, du coup il semblait assez sûr de lui bien qu'il eu le dos un peu raide. L'oeil de lynx de Megan voyait toujours ces choses là. Elle tourna la tête vers Wendy et Susan pour voir si elles aussi avaient remarqué mais elle ne sut pas déchiffré leur expression de visage.

Restait quand même un grand mystère, pourquoi Susan et Eli étaient elles venues si ce cours les rebutait tant ? Megan, elle, trouvait ça bien d’apprendre avec des gens doués… mais bon, peut être était finalement plus poufsouffle que tout les poufsouffles. Mystère.

[502 mots]


Aimer c'est la moitié de croire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Anonymous




Un cours de danse [PV] Empty
MessageSujet: Re: Un cours de danse [PV]   Un cours de danse [PV] EmptySam 8 Mar - 11:58

Alexander s'approcha d'Elizabeth et lui tendit la main avec la grace habituelle dont il faisait preuve, et qui avait toujours le don de mettre Eli si mal à l'aise. Eli s'approcha à son tour, jetant un très léger regard anxieux à Susan, se demandant bien pourquoi elle devait à tout prix se faire remarquer ainsi. Certes, Eli avait un cavalier pour le bal, le très Gryffondor Zack Andersen, et elle ne voulait pas ressembler à rien justement et voulait être un minimum présentable. Deux capitaines de Quidditch qui vont ensemble au bal de Noël, ça se remarquait, et Eli comptait bien se faire remarquer, et pas dans le mauvais sens. Le fait d'avoir un cavalier populaire dans sa maison n'était néanmoins pas une raison pour se faire remarquer ailleurs que dans la grande salle, à savoir la salle sur demande. Eli ne savait pas pourquoi elle avait accepté de danser avec Alexander mais se disait en réalité qu'elle ne pourrait que progresser avec de tels professeurs, même si elle détestait cordialement un d'entre eux, voire même les deux, après le petite scénario du “coucou c'est moi!” derrière le rideau.

- Avec joie...

En cet instant là, ce n'était pas la joie qui faisait justement partie d'Elizabeth même si on se fiait à son petit sourire satisfait. Eli pouvait être bonne actrice quand elle le voulait, bon des fois non certes, mais des fois elle y parvenait. Là par exemple, on aurait pu crorie qu'Elizabeth était contente de danser avec Alexander, ce qui, après le petit tour de cache-cache de tout à l'heure, n'était plus du tout vrai. Surtout aussi, quand vous aviez une Serpentard que vous n'aimez pas ET surtout, qui ne vous aimait pas, ce qui était le plus dur à avaler, en particulier quand on n'en connaissait pas le motif. Elizabeth elle, connaissait son propre motif, et il était béton. Myrielle Symphonie était UNE Serpentard et rien que pour ça, Eli ne l'aimait pas, elle avait bien trop de souvenirs négatifs à propos d'eux et pas assez de bons hélas.

Eli et Alexander entrèrent donc en contact et commencèrent à danser. Elizabeth voulait être la plus parfaite possible et suivait donc TOUS les conseils de Symphonie à la lettre. Ne pas regarder le sol, fixer Alexander, ne pas avoir les épaules raides, glisser sur le sol, paraitre détendue, enchainer les pas avec grace, autant de conseils qu'Elizabeth essayait de mettre en pratique en cet instant là, même s'il s'avérait difficile de se rappeler de tous en même temps. Eli faisait de son mieux, et malgré le fait qu'Alexander soit de 1) beaucoup plus grand qu'elle et de 2) beaucoup plus expérimenté dans le milieu de la danse, arrivait avec plus ou moins de succes, à danser convenablement. Bon certes, ce n'était pas aussi parfait que Alex et Myrielle, mais ça avait au moins le mérite de n'être pas aussi brouillon qu'au début de l'heure.

Après quelques minutes de danse avec son préfet, la musique se stopa et Eli et Alex se relachèrent simultanement. Eli recula d'un pas et regarda machinalement Alexander, histoire qu'il lui dise si oui ou non elle dansait correctement, du moins assez pour ne pas se ridiculiser au bal de Noël avec son cavalier rouge et or. Se sentant légèrement oppressée par le duo de “professeurs” qui lui faisait face, Eli recula de plusieurs pas, et se retrouva au niveau de ses trois amies, à savoir Susan, Wendy et Megan. Elle ne jeta même pas un coup d'oeil à une de ses amies car elle fixait alternativement Myrielle et Alexander, dans l'attente d'un commentaire, négatif ou positif d'ailleurs, elle s'en fichait, du moment que ça mettait un therme à ce silence pesant...


( 617 )
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





Un cours de danse [PV] Empty
MessageSujet: Re: Un cours de danse [PV]   Un cours de danse [PV] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Un cours de danse [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Un cours de danse [PV]
» La danse des sept voiles...
» La santé au cours de l'Histoire : Révélations inattendues
» Documents de Cours
» 1er cours de 3é année : L'introduction à la matière [Close]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets clos année 5-
Sauter vers: