AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 1er cours; Base

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage

Invité
avatar



MessageSujet: Re: 1er cours; Base   Sam 9 Fév - 21:50

Minerva tourna son regard d'un coup vers Elisabeth
-Excusez moi Miss mais c'était votre camarade qui était interrogé !!
-Malgrais que vous aillez bien répondu je me doit d'annuler votre réponse ,je l'ai pourtant précisez on attend d'être interrogé Miss donc je vais attendre la reponse de Miss Knightley puis j'interrogerai Miss Clarks je ne vous punirai pas ce coup ci mais plus de coup comme ça s'il vous plait

Sa démarche nonchalant elle se dirigeai vers son bureau pris sa chaise s'assit et demanda
-Miss Knightley votre réponse s'il vous plaît
Elle regardai encore une fois toutes les tables et était contente de voir la main d'une serpentard levée mais triste car les Gryffondor n'avaient pas l'air de s'interrésser a son cours elle baissa la tete pour écouté la reponse


[hj]je vais éditer mon autre message mais je ne veux plus d'embrouille!![hj]
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Commerce

Parchemins : 585
Âge : 30 ans (27 août 1983)
Actuellement : Apprentie d'Ollivander.


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Susan

MessageSujet: Re: 1er cours; Base   Sam 9 Fév - 22:11

La petite Anabelle Montgomery était arrivée en même temps que le son strident de la sonnerie dans une salle de métamorphose déjà bien remplie. Aussi discrète qu’une souris naine, la brunette s’était glissée furtivement jusqu’à une place du troisième rang restée vide et avait installé rêveusement ses affaires sur le pupitre, sans vraiment prêter attention aux autres. La fillette n’était pas une adepte de la métamorphose et elle n’y brillait que moyennement. Elle était bien trop rêveuse pour avoir la rigueur nécessaire au noble art de la «Transfiguration».

De son avis, la métamorphose devrait être comme la poésie : légère et instinctive. Ce n’était, hélas, pas le cas. Ou en tout cas, ce n’était pas l’approche de la matière que Minerva MacGonagall, la si stricte et si sévère Minerva MacGonagall proposait. Or, Ana fonctionnait essentiellement avec sa sensibilité. Ce qui expliquait certainement pourquoi elle n’avait pas été envoyée à Serdaigle, comme Izzie. Mais passons.

Les yeux perdus dans le vague, la fillette avait posé un coude sur la table et calé son menton au creux de la paume de sa main pour suivre le cours tranquillement. Elle était en partie dissimulée aux yeux de son professeur par le dos d’une élève de seconde année plus grande qu’elle et ne s’en plaignait pas.

Ainsi, elle pouvait se livrer toute entière à ses méditations philosophiques (du moins, à la hauteur d’une enfant de douze ans) sans prendre le risque de paraître trop impolie. Mais en réalité, le problème était bien plus profond que cela : Ana n’avait même pas conscience que faire uniquement acte de présence en cours n’était pas correct. Personne ne lui avait expliqué et Rogue lui-même avait, depuis belle lurette, renoncé à la sermonner là-dessus. Généralement, il se contentait de lui lancer un regard lourd (ou plutôt, dans son cas, noir) de sous-entendus avant de se tourner cers quelque Gryffondor impulsif, proie bien plus alléchante que ne l’était la pauvre Poufsouffle qui, lorsqu’on la gourmandait, approuvait toujours d’un air soumis, l’air de dire «Oui, vous avez raison, bien entendu que je suis coupable.»… Sans trop écouter, cependant !

Bref, Anabelle, donc, puisqu’il faut tout dire, était précisément en train de se demander comment diantre pouvait-on grandir sans se trahir (un sujet qui la tracassait beaucoup, depuis qu’elle avait appris qu’elle ne tarderait pas à être grande sœur, après douze années en situation de benjamine), quand son professeur débuta le cours. Dans un réflexe typiquement pavlovien, Ana saisit sa plume, prête à noter, mais sans quitter pour autant le fil de ses pensées… Lesquelles la conduisaient bien loin de sa salle de classe !

C’était une de ses grandes qualités. Elle savait parfaitement se fractionner. Elle pouvait être là, bien présente, et noter tout ce que racontait son professeur d’un air sérieux tandis que son esprit vagabondait à mille lieux de là. Une qualité qui lui avait certainement valu les compliments de ses professeurs, sur son dernier bulletin. «Elève attentive», disaient-ils, laconiques… S’ils savaient ! Ana n’était pas attentive, mais elle savait très bien faire semblait. Ou plutôt non, elle ne savait pas. Seulement, c’était naturel. Elle n’avait pas à y penser.

Ecoutant d’une oreille discrète la question et la réponse qui s’ensuivit (laquelle donna visiblement lieu à un petit débat), Susan lorgna d’un œil désespéré le dos de sa voisine de devant. Elle avait soudain très envie de relire Antigone. Il y avait toutes les réponses du monde, dans Antigone. Peut-être pas celles aux questions de MacGonagall, d’accord, mais en l’occurrence, les questions de MacGonagall étaient le cadet des soucis d’Anabelle.

(592 mots)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar



MessageSujet: Re: 1er cours; Base   Sam 9 Fév - 22:36

Hé bien, pour une fois que Juliet avait la bonne intuition ! Elizabeth n'eut même pas le temps de croiser son regard qu'elle avait déjà levé le doigt et répondu par la même occasion.
Waoh, quelle rapidité ! La petite Serdaigle en était toujours étonnée... Elle s'apprêtait donc à baisser le doigt puisque cela était maintenant devenu inutile quand McGonagall fit de sérieuses remontrances à sa pauvre camarade. Juliet, elle, n'osait pas regarder Eli car elle se doutait bien, vu son caractère, que celle-ci devait déjà terriblement s'en vouloir, premièrement parce qu'elle avait répondu sous le nez de la petite Serdaigle (pourtant elle devrait savoir que la petite ne se formalisait vraiment pas pour ce genre de choses, à vrai dire, tout cela lui passait bien au-dessus de la tête, qu'était une simple question de métamorphose face à d'autres problèmes plus graves, par exemple la confrontation de Serpentard face aux autres maisons ?) et deuxièmement parce qu'elle voulait toujours être une élève modèle en cours... Ce qu'elle réussissait la plupart du temps à merveille, d'ailleurs...
Juliet avait donc commencé à baisser le doigt quand McGonagall s'était retourné brutalement vers elle, pour lui demander sa réponse. Aaaargh, elle la prenait de cours là ! Zut, pourquoi avait-elle levé le doigt déjà ? La petite Serdaigle ne se rappelait déjà plus si elle avait une réponse précise en tête en levant le doigt, et c'était souvent cela son problème, dès qu'on l'interrogeait, elle oubliait tout ce qu'elle avait en tête.
Pourtant, elle avait eu de quoi s'occuper pendant les vacances, ses parents refusant totalement qu'on leur parle d'un monde n'étant pas le leur, la petite n'avait plus qu'à se réfugier dans ses livres de cours ou dans ses carnets pour pouvoir rester "en contact" avec le monde chéri qu'était celui des sorciers...
Donc, forcément, elle avait eu le temps d'en apprendre des choses, sur la métamorphose, en l'espace de deux mois, en même temps, elle ne savait pas si elle pouvait s'estimer heureuse, car pendant qu'elle tournait en rond chez elle avec pour seule compagnie ses manuels scolaires et sa propre plume, certains partaient en vacances, peut-être loin, très loin même. Tiens, cela lui faisait penser qu'elle ne savait pas ce qu'Elizabeth avait fait pendant les vacances. Bah, elle le lui demanderait plus tard, ce n'était vraiment pas le moment, là.
McGonagall répéta de sa voix sévère qu'elle attendait la réponse de Juliet, et la petite dut bien commencer par quelque chose, essayant de se replonger dans ses souvenirs de l'été.



"Heuuu... fit-elle pour se donner le temps de réfléchir, comme souvent, je crois qu'Elizabeth a donné l'idée principale... Sinon, ce qu'on pourrait dire c'est que... La métamorphose permet de transformer un objet en un autre, qu'il soit animé ou inanimé... Par exemple..." dit-elle en essayant de se rappeler de ses cours de l'année dernière, mais sur le coup elle ne fit pas trop la différence entre les cours réels et ses propres rêves. On peut transformer un supion en chapeau."

Juliet déglutit difficilement. Bon, ce n'était certainement pas le meilleur exemple possible. Sûrement que McGonagall ne verrait pas à quoi elle pensait en disant cela, mais tant pis, maintenant que c'était dit, on ne pouvait plus rien y faire ! Car au lieu de ses heures passées à feuilleter ses manuels cet été, c'était plutôt son escapade sur le Chemin de Traverse qui lui était revenue en mémoire, avec la fameuse dame avec un supion (sorte de calmar) sur la tête...
La petite Serdaigle n'osa même pas regarder sa camarade, car elle ne voulait pas voir sa réaction. Bon, après tout, celle-ci devrait être habituée à ses remarques parfois étranges...


[610 mots]
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: 1er cours; Base   Sam 9 Fév - 22:45

Elle écoutta l'exemple d'un air éttonnée puis fit volte face en se tournant vers le tableau
-Mon dieu, ma pauvre petite vous auriez mieux fait de vous taire maintenant Miss Clarks si vous voulez bien sinon nous passerons a la suite
-Alors Miss Clarks
-Au fait je tiens a dire qu'au premier cours je n'enlève pas de points et heuresement car ça aurait une catastrophe et j'en aurai été navré d'en arrivé là dès le premier cours
-Bon Miss Clarks S'il vous plaît

Elle se réasseilla puis attendit la réponse de cette élève et il y avait interret à quel soit plutôt bonne
*J'espère qu'avec les cours élevés et sup ça se passera mieux parce que là c'est vraiment une catastrophe*
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Directeur Serpentard

Parchemins : 2499
Âge : 14.02.84 ;; 29 ans
Actuellement : Professeur de potions & styliste aux 1001 Symphonies


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Heavy

MessageSujet: Re: 1er cours; Base   Sam 9 Fév - 22:55

Alors que le professeur McGonagall venait à peine de poser sa question, la petite Serdaigle devant leva la main lentement, suivie de près pas sa copine de Poufsouffle, qui avait énervé la jeune Serpentard. D’ailleurs, la vert et argent esquissa un sourire lorsqu’elle vit que la jeune et noir devant répondit à peine la main levée, sans regarder si quelqu’un d’autre levait la main, et sans attendre l’autorisation du professeur à l’allure stricte qui était postée devant son bureau. Et ça, s’était en deuxième année, et bah bravo, c’est sensé montrer l’exemple, et tout ce que ça fait, s’est faire des conneries. Elle est belle la jeunesse… Enfin, bien fait pour elle, elle n’avait qu’à attendre, après tout, s’était pas la première année qu’elle assistait aux cours du professeur McGonagall, elle devait bien savoir comment ça se passait. McGonagall la regarda par dessus ses lunettes, avec un air consterné et poussa un soupir de dépit. Elle reprit alors la deuxième année à l’ordre, mais ne la sanctionna pas.

Dommage, ça aurait été tellement amusant de voir la tête qu’elle aurait tiré ! Premier cours, et déjà des points en moins…

McGonagall continua son discours et interrogea alors la petite Serdaigle à côté de la Poufsouffle. Elle réfléchit quelques secondes, ayant apparemment oublié ce qu’elle voulait dire comme réponse à la question de McGonagall, puis prit enfin la parole. Elle avait une petite voix timide, mais cela collait parfaitement à son physique. Une taille petite, et une voix adorable. Une parfaite petite poupée quoi.

Puis ce fut le tour de Heaven. Alors qu’elle allait commencer à donner sa réponse, le professeur McGonagall l’interronpit pour faire une remarque à la Serdaigle devant elle, puis redonna la parole a Heaven. Cette fois, Heaven avait commencer sa phrase, et se fit encore une fois interrompre par le professeur, qui fit cette fois une annonce générale à la classe. Cela commençait à énervé qui Heaven qui aurait bien voulu pouvoir en placer une, et dire enfin sa réponse, même si elle pouvait être fausse. Au moins, elle aurait participer. McGonagall lui redonna enfin la parole, et Heaven commenca à dire sa réponse du tac o tac, de peur que le McGonagall ne l’interrompe encore une fois pour dire elle ne savait quoi à elle ne savait quel élève.


- Hé bien, pour ma part professeur, je pense que la métamorphose peut-être très utile pour tromper les gens. Le fait de transformer un objet en un autre peut conduire les gens sur de mauvaises pistes, ce qui est parfois pratique, lorsque l’on cherche, par exemple, à protéger des objets de valeur.

La jeune Serpentard se tût après l’énonciation de sa réponse, attendant la réaction du professeur McGonagall. Elle allait sûrement se prendre un commentaire du même style que la jeune Knightley, c’est comme ça qu’elle s’appelait non ? Enfin bref, au moins, elle avait tenté sa chance, il ne manquait plus que de savoir si sa réponse pouvait satisfaire la directrice des Gryffondors. Advienne que pourra, Heaven était contente de sa réponse.


[507]


She says that she's never afraid, just picture everybody naked. She really doesn't like to wait. Not really into hesitation. guess who's back
 

Meilleure Serpentard 2017

Heaven Gibson

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://themorningrose.tumblr.com/

Invité
avatar



MessageSujet: Re: 1er cours; Base   Sam 9 Fév - 23:08

-Ce n'est pas totalement juste il y a du vrai, tu nous a parlé de la métamorphose defensive ou plutôt protectrice mais pensez vous que la métamorphose peut être offensive ...Oui Elle le peut ce que en poudlard je vous déconseille fortement de faire est de transformé quelqu'un en objet ou animal....Bon j'ai un peu derivé
Elle se retourna vers le tableau et elle y écrit ;

La matière transformait en matière;
Cette année du moins au début nous apprendrons cela ;
Programme
Transformation de base d'une allumette en aiguille
Transformer un élément en un autre
Puis 2 gros objets différés


Elle reprit la parole ;

Prenez vos parchemins et vos plumes et écrivait ça

Une fois que les élèves eurent finit elle prit la parole

-Hum hum la metamorphose peut paraître extrêment simple vu que les sortilèges sont souvent les noms latins des objets
-Elèves de 2de année donnez moi un exemple puis la difficultée??


Dernière édition par le Dim 17 Fév - 15:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: 1er cours; Base   Sam 9 Fév - 23:22

Premier cours ! premier cours ! Premier couuurs !

Théophile vraiment de bonne humeur, jeta un coup d'oeil à l'horloge sur le mur

Premier, retard, premier retard !!!

Il fila dans les couloirs, demanda trois fois son chemin et déboula dans la classe au moment où le professeur réclamait l'attention de ses élèves. Il lui sourit et la salua, et alla s'asseoire au centre de la classe, les yeux et les oreilles grands ouverts. Il était plus qu'impatient de commencer à apprendre des sorts et des maléfices.

Il écouta avec attention les réponses des premiers, élèves, leva le doigts pour dire une réponse stupide, puis se ravisa devant les paroles du professeur. Elle paraissait très stricte et sévère, il devait la connaître un peu mieux avant de la soumettre à son humour ravageur.

Il écrivit ensuite avec application (mon oeil) le texte proposé par l'enseignante, préparant une réponse adéquate pour la prochaine question. Mais celle-ci n'était destinée qu'aux secondes années Il dut dond se résoudre à attendre, très concentré.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: 1er cours; Base   Dim 10 Fév - 9:13

Son regard était resté fixé sur le chat qui, il fallait l'avoué, était un peu étrange. Ne le quittant pas une seule seconde du regard, à part pour placer son livre bien en face de lui, il attendit la suite... Une dernière élève rentra, Enry ne prit même pas le soin de tourner la tête pour apercevoir cette personne, bien trop préoccuper à observer la petite créature poilu installer sur le bureau, droite et fière... La salle de classe était très silencieuse, seul quelques élèves s'étaient mis à discuter le plus silencieusement possible. Au cas où le professeur McGonagall arriverait dans l'instant. Pour tout dire, Enry ne savait absolument rien de ce professeur, et n'avait pas non plus chercher auprès des autres élèves d'éventuelles informations sur ce personnage. Il préférait la découvrir tout seul... A travers le regard du chat, il émanait une certaine prestance, et aussi une certaine attention aux élèves ici présent. Ce qu'il trouva un peu étrange pour un simple chat... Puis, très rapidement, ses dires furent fondés, le chat sauta en l'air pour faire place à Minerva McGonagall leur professeur. Enry qui était au premier rang recula qu'à peine la chaise, tout en restant de marbre, malgré le fait que son coeur est fait un bond dans sa poitrine. Il savait qu'il fallait s'attendre à quelques choses, mais, il n'avait pu savoir à quoi. Il détestait par dessus tout avoir l'air étonné, où tout simplement montrer des sentiments...Enry ne put retenir un très léger froncement de sourcil, tellement léger que même McGonagall ne pouvait pas cerner. Le jeune Stanley posa son attention sur le tableau, écoutant attentivement les dires de leur professeur, mais ne levant qu'à peine la main pour tenter de répondre. Son regard restait fixé sur le tableau, mais très vite, son bras se baissa en écoutant la réponse d'une de ses camarades de classe. D'ailleurs, celle ci ne semblait pas devoir répondre... La parole avait du être à une autre. Qu'Enry ne chercha pas à savoir qui c'était. Celle dernière prit à son tour la parole après les réprimandes de McGonagall sur l'une des deux élèves. Puis, il fut au devoir d'Heaven de répondre à cette fameuse question... Le professeur prit en considération la réponse, et après avoir donner son avis, elle alla écrire sur le tableau noir...


'''La matière transformait en matière ; Cette année du moins au début nous apprendrons cela ; Programme
Transformation de base d'une aiguille en allumette - Transformer un élément en un autre - Puis 2 gros objets différés'''



Lentement, le jeune première année déplia son parchemin, il prit sa plume entre ses doigts pour écrire ce qu'il y avait d'inscrit sur le tableau... Cette matière pouvait être intéressante, mais, il fallait l'avoué, que pour lui, cela n'avait que trop peu d'intérêt... Son regard se portait sur le tableau, puis sur son papier, tout en inscrivant avec soin les mots écrits sur le tableau. Le premier thème abordait serait donc la transformation d'une aiguille en allumette... Cela semblait facile, mais, en ayant aucune base, cela serait certainement difficile. Surtout pour des premières années. Les quelques secondes années ici présents furent interroger pour un éventuel exemple, ainsi que la difficulté de la métamorphose... Comme il l'avait songé, la métamorphose semblait être un domaine simple, alors qu'en fait, ce n'était guère le cas... Enry restait silencieux et attendait patiemment la réponse d'une des seconde année ici présente. Jusqu'à que quelqu'un pénètre à la hâte dans la salle de classe... Le jeune Stanley ne tourna la tête qu'à peine vers derrière, portant son attention sur le Gryffondor qui avait un large sourire aux lèvres... Il était heureux d'arriver en retard en cours... ? Quel étrange personnage... Enry ne prêta pas plus attention que cela et reposa son regard sur le parchemin qui se tenait devant lui... Essayant aussi de trouver une éventuelle réponse à la question posé par McGonagall, même si elle ne lui était pas destiné... Il pouvait très bien formuler des hypothèses... Ou même, vu qu'il avait quelques notions en latin, il pouvait essayer de le mélanger au cours de métamorphose... Ayant lu une partie du livre de ce cours...
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: 1er cours; Base   Dim 10 Fév - 16:19

Voilà, gagné ! Le supion n'avait pas été la meilleure idée qu'avait eu la petite Juliet en voulant participer. Mais bon, ce n'était pas sa faute, c'était bien trop banal de dire "on peut transformer une souris en parapluie" pour que la petite Serdaigle le dise ! De toute façon, ce n'était qu'après avoir cité son exemple du supion que Juliet se rappela ce qui était précisément écrit dans son manuel. Bah, c'était toujours comme ça, elle avait l'habitude ! Mais bon, depuis quand les professeurs pénalisaient quand les élèves tentaient de participer ? C'est vrai, quoi, certes Juliet avait l'habitude de participer, et les professeurs avaient eux aussi pris l'habitude d'entendre ses réponses parfois un peu décalées (j'insiste, ce n'est pas tout le temps !) mais jamais encore ils ne lui avaient menacé d'enlever des points...
Certainement qu'ils avaient compris que Juliet ne faisait pas cela pour faire son intéressante, c'était plus ou moins involontaire chez elle. La petite se mit donc à bouder. Enfin, bouder, façon de parler, elle n'allait pas le montrer à McGonagall, mais elle trouvait que la réponse qu'elle avait faite méritait au moins cinq points pour son originalité ! Et c'était sûr que si au contraire, cela risquait de lui enlever des points, elle n'allait pas tenter de nouveau de répondre ! Elle regarda donc Elizabeth d'un air renfrogné, sans se rendre compte que celle-ci pourrait croire qu'elle lui en voulait, ce qui n'était bien évidemment pas le cas.
La petite fille écouta cependant la réponse de la jeune Serpentard, et fut d'autant plus surprise de sa réponse que de celle de McGonagall. Quoi ? La métamorphose, un moyen de tromper les gens ? Et puis quoi encore ? Elle était donc en train de dire que c'est une matière qui privilégie la lâcheté, la méfiance et toutes sortes d'autres caractéristiques qui n'étaient pas estimables selon Juliet ?
La petite était persuadée que McGonagall serait outrée qu'on associe sa matière à un moyen de bas-étage de se méfier des gens, mais au lieu de cela, celle-ci approuva, et ajouta que l'on pouvait aussi s'en servir pour attaquer. Alors, là, Juliet ne saisissait plus le message. McGonagall était en train d'insinuer qu'il était très efficace de transformer un quelconque adversaire en animal ? Cela pouvait donner des idées à certains...
Décidément, cela donnait une raison en plus à Juliet pour bouder, car à côté de la réponse de Miss Clarks, la sienne était finalement très acceptable. Bref, c'était peut-être l'indulgence pour les nouveaux.
La petite aigle prit donc sa plume sans enthousiasme et se mit à noter ce que leur professeur avait écrit au tableau, tandis que celle-ci posait une nouvelle question, cette fois uniquement adressée aux deuxièmes années.
C'est cela, oui !

*Hé bien, Elizabeth, tu peux toujours lever le doigt, je ne te suivrais pas ! Na !*

Si c'était pour qu'on lui reproche une nouvelle fois ses exemples - qui étaient très biens, après tout - hé bien non, Juliet ne se positionnerais pas elle-même en position de victime, et McGonagall verrait bien ce que ça fait de décourager ses élèves à participer !
A la limite, Juliet avait presque envie de souffler à Elizabeth de ne pas répondre à la question, pour manifester leur désaccord. C'est vrai, pour la petite fille, il était quasiment certain qu'Elizabeth avait elle aussi été vexée qu'on rejette sa réponse d'une telle manière ! Haha, que deviendrait le cours de métamorphose si deux des élèves les plus actives décidaient de le boycotter ? Mystère...
En tout cas, si cette fois, McGonagall les menaçait de leur enlever des points si elle ne répondait pas, elle crierait au scandale !


[597 mots]
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: 1er cours; Base   Dim 10 Fév - 16:25

Un chat ? Un chat ? Curieuse aventure que celle-ci.
Alors que, pour une fois, la petite Hainie était arrivée pile à l’heure, en compagnie de son groupe de « copines », il fallait que le Professeur ne soit pas là. A la place, un magnifique chat était assis sur le bureau, contemplant d’un air las, la salle presque vide. Autours de ses yeux, on pouvait remarquer que des traits en forme de lunettes rectangles avaient pris forme. La bouche béante, alors que ses camarades allaient rapidement prendre place sur les chaises vide, la petite se fit entraîner, et resta en admiration devant le chat, qui avait un air de déjà vu.
Sortant paresseusement ses affaires, pour les poser sur la table, la gamine ne fit même pas attention aux autres élèves qui étaient là. Cependant, elle n’était pas arrivée parmi les premiers : il y avait déjà une Poufsouffle, qui était, selon les dires de ses camarades, poursuiveuse dans l’équipe de Quidditch, une Serdaigle, qui elle jouait chez les bleus et bronze, et une Serpentard, qu’elle n’avait jamais vue.
Un autre aigle avait aussi pris place non loin de là, et avait aussi le regard scotché sur le chat. Apparemment, la petite Gryffondor n’était pas la seule à le trouver étrange, ce félin. A tord ou à raison.
Lorsque tous les élèves furent bien installés dans la salle, le Professeur McGonagall apparut. Mais pas de la manière la plus normale qu’il soit, c'est-à-dire, en entrant par la porte comme tous les élèves. Non…
Le chat qui, depuis que la cloche avait retentit, était installé confortablement sur le bureau, s’était transformé en vieille femme, sous le regard ébahit de toute la classe.
Hainie, qui n’avait jamais vu ce spectacle, se tourna vers Lenalee, June et Marine pour voir si dans le monde des sorciers, ce genre de « changements » était normal. Apparemment non, vu la mine déconfite de ses camarades de chambrées.

M’enfin, se retenant de féliciter à voix haute sa directrice de maison, la fillette attrapa sa plume, qu’elle trempa dans son encrier, et se mit à écrire les mots écrits aux tableaux.
Le crissement de celle-ci était vraiment désagréable, mais la blonde continua : il fallait qu’elle s’y habitue, à ce bruit affreux.
Levant donc le nez de son cahier lorsque la directrice des Gryffondors posa une question, la gamine se rendit compte qu’elle n’en connaissait pas la réponse. Bah, de toute manière, c’était son première cours. Et puis elle était moldue, donc elle ne pouvait, logiquement, pas savoir.
Attendant donc que les autres prennent la parole à sa place, Hainie constata que trois mains s’étaient levées. Une d’élève de chaque maison, mais zéro pour la sienne. Tant pis.

La Poufsouffle aux cheveux clairs pris la parole sans y être invitée, et se fit réprimander par le professeur. Notant dans un coin de sa petite tête qu’il ne fallait pas contrarier le professeur de Métamorphose, la gamine écouta attentivement la réponse que donnait la seconde jeune fille, appartenant à la maison des intellectuels, cette fois ci.
Aussi douée que celle-ci fut, elle se fit cependant presque incendier par McGonagall, qui interrogea une troisième élève.
Heaven ne fut par ailleurs pas en mesure de répondre ce qui était attendu, au plus grand déplaisir de l’animagus. Bah.
Après tout, ils étaient tous dans le cours de « base », non ? Il n’y avait pas de mal, à dire quelque chose de faux, ou de complètement stupide.
Trouvant sur le coup, la vieille peau vachement sévère, Hainoa continua d’écrire les réponses apportées, et le commentaire du professeur. Ainsi, lorsqu’elle relirait son cours, elle pourrait aisément se rappeler de ce qui était juste ou pas. Un aide mémoire, en somme.
Ne faisant pas attention aux « faut pas l’écrire ça » que lui soufflait Marine, la petite blonde prit ensuite ce que le Professeur dictait, et qui, cette fois ci, devait absolument se retrouver dans ses notes.

Une question pour les secondes années vint enfin, et Hainie fut, une fois de plus, incapable de répondre. Quelque chose lui disait qu’elle finirait l’heure à se tourner les pouces, sans pouvoir se l’ouvrir. Tant pis.
Jetant donc un petit regard à Juliet Knightley, qui semblait bouder après s’être fait réprimander par McGonagall, la première année lui lança un sourire encourageant, comme pour lui dire que ce n’était pas grave, si elle s’était trompé.
Elle attendit néanmoins que le cours s’écoule, se faisant de plus en plus petite, pour ne pas être à son tour interrogée. C’était bien trop de risques…


[ 758 mots ]
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 1er cours; Base   

Revenir en haut Aller en bas
 
1er cours; Base
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets clos année 5 :: Cours année 5-
Sauter vers: