AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  




Partagez
 

 Prisonnière... [PV Sélénia]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Anonymous




Prisonnière... [PV Sélénia] Empty
MessageSujet: Prisonnière... [PV Sélénia]   Prisonnière... [PV Sélénia] EmptyLun 18 Fév - 12:19

Sélénia et September atterrirent dans la forêt interdite en une bourrasque de fumée, faisant s'éloigner et s'envoler les animaux et vermines alentours, les branches des arbres pliant sous leur incroyable arrivée. Le jeune homme jeta un bref coup d'oeil aux lieux et constata avec satisfaction qu'ils étaient arrivés exactement où il l'avait demandé.

C'était une vaste clairière entourée de bouleaux et de chênes, prenant une dimension impressionnante du fait de la noirceur de la nuit et de l'atmosphère mystérieuse qui planait tout au-dessus du bois... Un hululement de chouette se fit entendre et le Mangemort, peu tranquille, se retourna aussitôt baguette au clair. Se rendant compte que son invisible ennemi n'était autre qu'un volatile il fronça les sourcils et se guinda davantage pour se donner plus de crédibilité. Ses doigts se ressérèrent sur sa proie.


"Je vous conseille ni de bouger ni d'appeler vos camarades ! Vous pourriez avoir de sérieux ennuis...", et il jeta un coup d'oeil par-dessus son épaule, voir si personne ne les avait suivi.

Il relâcha la belle, sans ménagement, comme il l'avait souvent vu dans les films de Cow-Boys où le méchant était particulièrement... méchant. Il en avait des références, ce brave Septy ! La jeune demoiselle libérée il ne la laissa pas pour autant hors de danger. Quint leva à nouveau sa baguette :

"Incarcerem !".

Le sort fusa de sa baguette et vint la frapper de plein fouet, la ligotant aussi solidement que possible. Même peut-être un peu trop, n'allait-elle pas étouffer ? Le Mangemort plissa les lèvres, soucieux, mais se rappela bien vite qu'elle était là sa captive. Aucune démonstration de compassion dans ces cas-là...

Il se rapprocha d'elle en quelques pas, la tenant toujours en joug. Amaigri et fatigué, il n'exprimait rien d'autre qu'une profonde lassitude et la lueur blaffarde de la nuit ambiante n'arrangeait rien à son teint cireux et maladif. Le Mangemort finit par se baisser à sa hauteur.


"Vous et les vôtres pensez sérieusement pouvoir faire le poids contre nous ? Sincèrement, vous n'avez aucune chance...".

Mais qu'aurait-il pu dire, franchement, à part des phrases toutes faites ? Il n'avait pas cet art de la parole que peuvent avoir son Maître ou encore ce Rabastan de malheur ! Pour la maîtrise de la langue, il aurait du aller avec lui d'ailleurs... Avec cet Archibald Waxler qui ne savait dire que "co**rd", "va ch***" et autres horreurs du genre...
September se rengorgea et se força à avoir l'air plus menaçant.


"J'ai pour ordre de vous tuer et je n'hésiterai pas à faire usage de la force s'il le faut !!".

Il resserra son poing sur sa baguette, serra les dents afin de se donner du courage. Ses yeux ne cessaient de la fixer, plongeant dans les siens afin d'être sûr de ne pas manquer son coup. Ses veines palpitaient d'angoisse tandis que son coeur cognait dur contre sa poitrine. Le pauvre garçon était en nage... Jamais, de sa vie, il n'avait tué... par réelle volonté.

Râclant sa gorge, se tenant droit et inflexible, il plissa les lèvres sur une moue décidée... Sa main tremblait, devenue moite, et cette infernale sensation alla jusqu'à se prolonger dans son bras tout entier. September se mordit le fond de sa joue afin de rester concentré... Il lui fallait dire quelque chose, parler pour se sentir plus à l'aise. Certains chanteaient en travaillant, d'autres picolaient en faisant leur sale boulot -oh ! il aurait dû y songer à ça !

"In... inutile de me résister ! C'est fini pour vous ! Après vous, bien d'autres viendront !

De toute manière si ça n'est pas aujourd'hui, ça sera demain... ou après-demain !".


Cela n'avait pas atténué son agitation et il suait à grosses gouttes. Il marqua une pause, respira profondément afin de se détendre, et décida finalement qu'il fallait agir. C'était maintenant ou jamais...
Une brève image traversa son esprit, celle d'un résidu de film qu'il avait vu voila de cela fort longtemps... Décidément ce "fils de Moldus" n'oubliait jamais rien de ses racines...
Il tendit sa baguette plus haut à hauteur de la tête de sa prisonnière et commença à incanter :


"Avada kedavra !".

La lumière verte jaillit de sa baguette, illuminant son visage d'éclats d'émeraude, allumant une lueur folle dans ses yeux pourtant doux. Le sort fila à toute vitesse mais dévia aussitôt et vint à se perdre avec fracas dans les branchages... Ahuri, September fixait les copeaux grillés et les feuilles calcinés se détachant des branches. Sa main tremblait toujours et il dut en calmer les secousses et le douleur en la plaquant contre son ventre. Ses doigts commençaient à être poissés de sang...
Il venait de manquer son tir ! Il s'était senti la forde de l'anéantir, comme on lui avait demandé, et il venait d'échouer. Il ne pourrait plus jamais... plus jamais...

Quint tendit vers elle un regard perdu, la bouche ouverte comme un poisson hors de l'eau.


*Si j'ai raté, elle, elle me ratera pas !*.

Il resta fixe, droit devant elle, et baissa lentement sa garde.

*Dans tous les cas de figure, je suis fichu...*.

Et son regard se posa avec angoisse sur les cordages qui, peu à peu, commençaient à se défaire tout autour de l'Auror...
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




Prisonnière... [PV Sélénia] Empty
MessageSujet: Re: Prisonnière... [PV Sélénia]   Prisonnière... [PV Sélénia] EmptyMar 19 Fév - 1:18

En danger?

Sélénia comprit d’un seul coup. Un éclair de vérité qui la frappa aussi douloureusement qu’un sortilège Doloris: le dénommé September Quint l’avait bernée, elle, Sélénia, la seule et unique fois où elle baissait sa garde.

Il transplana, l’entraînant avec lui vers une destination inconnue. Elle ferma les yeux, pensant avec appréhension que si il décidait de la tuer à cet instant précis, on ne retrouverait peut-être jamais son cadavre.

Toutefois, ça ne semblait pas être dans ses intentions, car elle sentit la terre ferme sous ses pieds. Rouvrant les yeux, elle fut stupéfaite de voir la Forêt Interdite de Poudlard autour d’elle. Il voulait la tuer dans leur ancienne école? Ce type était donc une sorte de maniaque? Non, il n’en avait pas l’air. En fait, il avait l’air hésitant, pas sûr de lui. Malgré cela, elle l’entendit dire:



« Je vous conseille ni de bouger, ni d’appeler vos camarades, vous pourriez avoir de sérieux ennuis. »

Elle voulait bien le croire. Résistant à la tentation de jouer le tout pour le tout et d’essayer de le prendre par surprise, elle se contraint à ne pas attraper sa baguette et décida de l’écouter bien attentivement. Après tout, il n’allait sans doute pas la tuer, il l’aurait déjà fait sinon. A moins qu’il n’aime torturer ses victimes pour leur soutirer des informations… Dans ce cas là, il allait pouvoir la torturer indéfiniment, elle ne céderait pas. Sa propre mère ne l’avait pas fait craquer, ce n’était pas cet inconnu qui allait briser sa volonté.
Mais le sortilège qui suivit n’était ni le sortilège Doloris, ni le Avada Kedavra.


« Incarcerum »


Sélénia se retrouva ligotée, étouffant presque sous la pression de ses liens. Ainsi il voulait la torturer? Quelle blague! Se retrouver ligotée en plein milieu de la Forêt Interdite par un inconnu qui voulait sans doute qu’elle lui donne des information sans avoir aucune idée de ce qu’elle détenait de si précieux…

Elle n’était pas une Auror d’élite loin de là, elle était la feignasse qui ne triait les papiers que pour faire passer le temps… Peut-être avait-elle eu entre les mains un document qu’elle n’aurait pas du voir, mais elle ne prenait même pas la peine de les lire ces foutus papiers! Elle n’écoutait pas les conversations aux portes, ne fouillait pas dans les dossiers confidentiels… Elle ne pouvait rien savoir de compromettant…

De plus, le comportement de September l’écoeurait… Jouer le pauvre homme anéanti par le chagrin pour qu’elle lui fasse confiance, c’était bas, très bas. Elle était tellement absorbée par sa rage qu’elle n’entendit pas les paroles qui suivirent, jusqu’à ce qu’elle entende le sortilège de la mort.


« Avada Kedavra »

Elle vit la lumière verte au ralenti, pensant que si elle n’avait pas été ligotée, elle aurait peut-être pu esquiver le sort. Puis elle se résigna, se rendant compte qu’elle n’avait pas peur. Bien sûr, elle aurait aimé vivre un petit peu plus, mais elle ne regrettait rien et n’était attachée à personne, donc peu lui importait au fond. Elle eut un petit sourire, riant à l’idée que si quelqu’un retrouvait son corps, cette personne serait surprise de la voir sourire. Et elle attendit que la mort l’emporte, attendit le froid ou la fin des sensations, le vide, elle attendit…


Mais rien ne se passa. Se rendant compte que September l’avait ratée, elle prit aussitôt l’avantage, profitant de l’occasion. Oh non, elle ne le tuerait pas, Sélénia ne tuait personne, pas plus qu’elle n’infligeait de souffrances physiques. Son domaine à elle, c’était le mental, le psychologique. Sa vengeance serait psychologique, peut-être une guerre des nerfs, peut-être des informations qui rendraient fou son agresseur.

Elle sentit ses liens se défaire, mais ils avaient déchirés une grande partie de sa robe laissant visibles ses cicatrices en de nombreux points. Ses bras lacérés de larges zébrures blanches, très visibles malgré sa peau laiteuse, son ventre sur lequel des marques de brûlures s’imprimaient, une hanche qui ressortait beaucoup plus que l’autre, trace d’une fracture guérie à la va-vite par une mère coupable qui n’avait même pas honte; tout ou presque était exposé au regard de September. Elle décida d’en jouer; cet homme avait l’air faible, ou alors il cachait très bien son jeu.

Elle s’avança vers lui, conscient du regard incrédule qu’il dardait sur son corps, comme s’il n’en croyait pas ses yeux.


« Surprenant n’est-ce pas Monsieur Quint? Comment une si frêle jeune femme peut avoir survécu à tant de sévices? Comment ces horribles marques peuvent-elles orner le corps d’une femme si jeune? »

Elle fit une pause, décidant de prendre tout son temps. September ne fit pas un geste, il savait qu’il avait perdu face à elle.


-Je suppose que je suis comme vous,
reprit-elle, plus solide que je n’en ai l’air. Seulement, je n’ai pas la bêtise d’oublier que je ne suis pas la seule dans ce cas de figure.

Jugeant qu’il était temps de retrouver sa pudeur, elle répara sa robe à l’aide d’une incantation informulée et d’un mouvement de baguette.

« Voyez-vous Monsieur Quint, il semblerait que pour le moment je sois la plus forte de nous deux: vous n’avez pas réussi à me tuer et pour l’instant je vous épargne, ce qui fait que vous m’êtes redevable. Alors je vais pointer ma baguette sur vous tandis que vous allez boire quelques gouttes de Véritasérum. Voyez, je ne vous prends pas par surprise, j’ai un minimum d’éducation, néanmoins, je ne vous laisse pas le choix. »

Elle agita sa baguette et un verre de jus de citrouille apparut. Elle sortit une fiole de sa poche et versa trois gouttes d’un liquide incolore dans le verre.


« Buvez. Puis dites moi qui vous a donné l’ordre de me tuer et dans quel but. »
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




Prisonnière... [PV Sélénia] Empty
MessageSujet: Re: Prisonnière... [PV Sélénia]   Prisonnière... [PV Sélénia] EmptyMer 20 Fév - 16:57

September frissonna... les récentes menaces de la jeune femme et sa soudaine prise de pouvoir et de supériorité sur lui y étant pour quelque chose... de plus le temps et la nuit ne faisaient rien pour arranger son état.
Le jeune Mangemort se replia sur lui-même, reculant instinctivement lorsqu'elle tenta de s'approcher de lui, une fiole à la main et un verre de jus de potiron dans l'autre. Manifestement elle avait la ferme attention de lui faire avaler cela afin que le liquide, le gosier passé, lui révèle absolument tout de sa mission, de ses intérêts, de son combat... Plutôt mourir que de lui obéir ! Combien de résistants des quatre coins du monde avaient dû se dire cela sous la torture... et Sélénia n'avait même pas levé le petit doigt. Un peu plus de courage, que diable !

September Quint se redressa sur son séant et arbora un visage plus sombre et déterminé encore. Ses poings se serrèrent bien qu'il n'eut jamais frappé une femme mais afin de se donner du courage. Il en aurait bien besoin face à cette jeune femme d'une maîtrise et d'un sang-froid exceptionnel.


"L'on m'avait dit que vous seriez corriace, mais pas à ce point !" lança-t-il d'un signe du menton -les Cow-Boys dans les Westerns faisaient cela afin de se défier et cela lui mettait du baume au coeur, c'était toujours bon à prendre.

Non c'était assez faux... Voldemort lui avait laissé l'une des plus jeunes et faciles recrues du Ministère afin qu'il puisse pleinement accomplir sa tâche sans anicroches et sans bavure. Pour le moment, cela commençait davantage à se gâter qu'à devenir concluant... mais rien n'était perdu !
La baguette de la jeune femme lui faisait toujours front et September décida à l'imiter, rendant à son visage froid et intraitable une figure toute aussi tenace et résolue.

Sélénia avait cependant tort de se comparer à lui par certains aspects... Quint n'avait rien d'un être inébranlable, il était plutôt la crevette de service que l'on envoie sans pour autant se faire d'illusion sur son retour prochain. Il était facile à briser et ployait sans trop de difficulté. Bien sûr, Sélénia elle, ne rompait pas et elle l'avait assez brillamment démontré -aussi bien par son comportement que par les sévices qui lacéraient son corps. On eut dit l'une de ses femmes afghane qui, sous la torture et l'humiliation, se refuse à abandonner leurs convictions sous prétexte qu'elles sont mauvaises... Elle avait du courage, lui, n'en avait pas et préférait sauver sa peau et celle des siens que de se sacrifier sous la banière flamboyante d'une cause... L'humanité d'abord, els chimères ensuite !

Il ravala sa salive afin de s'éclaircir la gorge.


"Je ne boirai jamais ça !".

Et ses doigts de se resserrer sur sa baguette.

"Qui croyez-vous que je sois ?".

*Et je devrais la tuer car elle en sait déjà trop ! Et je devrais la tuer...*.

Sa main tremblait, il s'efforça de la tenir en joug. La moiteur de sa peau n'arrangeait rien à l'affaire...
Elle était plus forte que lui et il le savait... Et comment faire pour inverser la tendance ?


"Cet étalage de peau meurtrie que vous me présentez et d'un tel pathétique que ç'en est navrant ! Soyez un peu plus digne, que diable, et montrez-vous forte !".

Et, sans prévenir, September plongea sur elle, redressant sa baguette et lançant de toutes ses cordes vocales un éclatant :

"Flambios !!".

Les flammes en jaillirent et fusèrent pour enflammer une partie de ce que portait l'Auror. Les flammes léchèrent un instant son bras gauche ne s'y attardant qu'afin de blesser la chair...
Le Mangemort grimaça plus par véritable terreur que par dégoût profond. Il se recula comme ne croyant qu'à peine à ce qu'il venait de faire.
Ses yeux se fermèrent et, durant une seconde, il fit le voeu d'être ailleurs, le voeu de s'envoler loin de ce cauchemar, de fuir cette jeune femme aussi inflexible que le fer.

Car plus que tout il le savait et elle avait bien raison... en partie.
Ils se ressemblaient par un certain vécu...
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




Prisonnière... [PV Sélénia] Empty
MessageSujet: Re: Prisonnière... [PV Sélénia]   Prisonnière... [PV Sélénia] EmptyMer 5 Mar - 23:17

"Qui croyez-vous que je sois?"

Un Mangemort, lâche, fourbe et sans pitié, aucun doute là-dessus. Ce que Sélénia ne comprenait pas, c'était pourquoi il s'en prenait à elle au lieu de s'en prendre aux Aurors plus experimentés qui couraient les rues.

Pathétique? Mais la main de September avait raté son but, lui, le Mangemort, n'avait pas eu le cran de tuer une Auror... Le pathétique de la scène était causé par cet homme, non par elle.

Il pointa résolument sa baguette sur elle, hurlant
"Flambios!"

Sélénia sentit la morsure des flammes, elle la laissa s'attarder jusqu'à ce que le feu attaque son bras gauche. Elle jeta ensuite le sortilège du Gèle-Flamme et profita du fait que September ait reculé pour s'approcher un peu plus. Elle avait pris l'avantage.

"Moi pathétique? Quand je choisis de tuer quelqu'un, je le fais monsieur Quint. Quoique vous n'avez sans doute pas choisi, on a du vous l'ordonner... Le Seigneur des Ténèbres, ou plus probablement un de ses sous-fifres vous a envoyé me tuer et vous n'êtes même pas capable de mener à bien votre mission...Que c'est triste..."

Elle considéra un instant la peau brûlée de son bras et eut une sorte de rire.

"Vous croyez vraiment que ça m'importe les blessures? Je me sens vexée que l'homme envoyé pour me tuer soit si peu fûté...Vous venez de voir mon corps couvert de cicatrices et vous pensez qu'une de plus fera la différence?
Quoiqu'il en soit monsieur Quint, je vous ai ordonné de boire ce verre. Si vous ne m'obéissez pas, je devrais procéder de manière plus...persuasive..."


Elle agita sa baguette et prononca "Impero!"

Enfin, elle allait savoir pourquoi ce September Quint voulait la tuer, pourquoi on la jugeait dangereuse, pourquoi on lui faisait perdre son temps. Ce temps, elle aurait du le consacrer à préparer l'inhumation de Mergo et à fouiller ses affaires...Se reprenant, elle força September à boire le verre rempli de jus de citrouille et de Véritasérum, et attendit les révélations de ce dernier.

"Pourquoi voulez-vous me tuer?"
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




Prisonnière... [PV Sélénia] Empty
MessageSujet: Re: Prisonnière... [PV Sélénia]   Prisonnière... [PV Sélénia] EmptyLun 10 Mar - 15:39

C'était terminé. Le sort venait de le frapper de plein fouet et September, aussi surpris que médusé, était en train d'en subir les sévices. Le venin vicieux de la vérité se distillait à travers tout son corps, l'intimant à clamer, hurler ce pourquoi il était là, même à révéler des secrets plus enfouis, plus intimes afin d'assouvir cette soif... Sélénia était en train de l'interroger et elle était en train de gagner. Et lui, de n'avoir su résister à un Impero, de n'avoir su être plus fort en face d'un Mage Blanc venait de céder à son ordre, avalant le jus de citrouilles et mettant la machine en marche.

Il tituba de quelques pas, reculant sous le choc, lâchant le gobelet qu'elle lui avait remis. Sa question lui avait à peine éfleuré l'esprit, tendu qu'il était de voir son entreprise tomber en ruine sous ses yeux. Le Véritasérum se rappela cependant à son bon souvenir et fit parler sa bouche plus vite que son cerveau. Il répondit :

"Je... je ne suis pas le seul. C'était un ordre. Un ordre du Seigneur des Ténèbres...".

Il grimaça, un peu à l'image d'un homme évitant de se faire gifler, attendant que le coup tombe. Mais il ne vint pas... Sa bouche reprit tout de go :

"Nous n'avions pas à vous tuer de prime abord, juste à vous faire signifier que nous sommes là. Si nous pouvions vous tuer, vous blesser, c'était parfait !

Le Ministère ne nous aurait ainsi plus ri au nez...".


Et, cette fois-ci, ses doutes se confirmèrent. L'ombre de cette main gigantesque prête à voler à son visage se dessinait lentement et September savait qu'il n'en aurait pas pour longtemps avant de regretter sincèrement ce qu'il venait de faire.
Il aurait voulu se jeter à genoux...


"Je serais vous, rétorqua-t-il blanc comme un linge, manquant de souffle, j'essayerais de partir et vite...".

Sa poitrine l'étreignait de plus en plus. Il porta une main à son coeur, se courba comme si l'on compressait son buste dans un étau d'acier. La correction se faisait dûrement sentir...

"Vous êtes sauve mais pas pour très longtemps si vous ne vous tirez pas rapidement ! Soy... Soyez-en assuré !".

Sa main glissa jusqu'à sa gorge et ses narines se dilataient afin de respirer le plus d'air possible. Mais c'était comme si l'on venait de couler la totalité de ses poumons dans du béton. Quint se sentit vasciller puis tomber à la renverse. La bouche ouverte, aux abois, cherchant l'oxygène, ses yeux perdus et révulsés en revinrent à Sélénia.

"Dép.... dépêchez-vous ! Où... il... il...".

Sa vision se brouilla et il chercha à lever la main vers elle comme dans un dernier élan pour qu'on lui vienne en aide. La douleur était pétrifiante, terrassante ! déjà il ne sentait plus son corps et il avait la sensation que son crâne allait définitivement exploser !
Son bras s'allongea, ses doigts se crispèrent de souffrance...

Et à ce même instant il prit réellement conscience de son peu d'importance sur cette Terre, de son peu d'importance pour Voldemort. Ces secondes lui firent comprendre rapidement qu'il était grain de sable avant d'être géant...
Et, pour la première fois de sa vie entière, September Quint sut qu'il allait mourir.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





Prisonnière... [PV Sélénia] Empty
MessageSujet: Re: Prisonnière... [PV Sélénia]   Prisonnière... [PV Sélénia] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Prisonnière... [PV Sélénia]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Prisonnière... [PV Sélénia]
» La lacinante plainte de la Prisonnière...
» /!\ A ton tour, petite fille... fufufufufu...[PV Jena]
» Tome 3 : Je suis l'enfer ; Episode 1 : Sans elle (Gabriel)
» Une prisonnière peu commune

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets clos année 5-
Sauter vers: