AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  




Partagez
 

 [DEFI] Les 30 Baisers ~ Juliette Horuni | 1o |

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Anonymous




[DEFI] Les 30 Baisers ~ Juliette Horuni | 1o | Empty
MessageSujet: [DEFI] Les 30 Baisers ~ Juliette Horuni | 1o |   [DEFI] Les 30 Baisers ~ Juliette Horuni | 1o | EmptyVen 29 Fév - 2:28

Titre : Le bruit des vagues...
Couple : Juliette Horuni & Liam Darling
Personnages concernés : Juliette Horuni, Liam Darling.
Rating : PG
Thème : 29. Le bruit des vagues.
Tomes concernés : L'été du Septième Tome.
Cadre : Sur le bord de l'océan, en Californie.

----------------------

[DEFI] Les 30 Baisers ~ Juliette Horuni | 1o | I179695275_9419_7

29. Le bruit des vagues.



Le soleil se couchait lentement sur l’horizon et la plage était pratiquement déserte. Je dis bien pratiquement, parce qu’il y avait une personne de présente sur cette plage. C’était une jeune demoiselle de quinze ans, qui était couchée dans un hamac accroché entre deux palmiers et qui contemplait le coucher de soleil en songeant à tout et à rien. Cette demoiselle, c’était Juliette Horuni.

Juliette se trouvait en Californie. Son père, sa belle mère, Karelle, sa nouvelle petite soeur ainsi que elle, avaient décidé de prendre des vacances ailleurs qu’en Grèce. Toute la famille avait donc opté pour la Californie, un endroit excessivement beau et plutôt abordable. Donc bon, la demoiselle se trouvait sur la plage, étendue sur un hamac, et observait le doux coucher de soleil devant elle. Le ciel était d’un bleu azur pâle, c’était tout simplement splendide.

Juliette pensait à bien des choses, mais son esprit était fixé sur une personne en particulier. Liam Darling. Liam était le centre d’intérêt premier de la gamine. C’était le garçon auquel la petite grecque rêvait depuis maintenant trois ans. Elle l’aimait à la folie, mais lui, ne voyait rien. Il fallait dire que ce n’était pas vraiment de sa faute ; Juu’, pour sa part, ne faisait pas vraiment grand-chose pour que mister Darling la remarque. Elle ne faisait que l’aimer en silence, comme toujours...

« Comme c’est beau... »

Hein ? Juliette releva la tête, voulant savoir qui avait parlé. Elle était pourtant certaine d’être toute seule, sur cette plage. Apparemment non. À quelques mètres d’elle, une silhouette se dessinait, face à l’océan. C’était une silhouette d’homme, Juliette le savait juste par la stature. Elle se leva doucement et enfila ses tongs pour s’approcher de l’océan. Le bruit des vagues était perceptible et tout simplement magique.

Arrivée au bord de la mer, Juliette, s’avança un peu plus, juste pour tremper ses pieds. Elle marcha sur le bord de l’eau quelques temps, jusqu’à ce qu’elle arrive à la hauteur de l’homme qui se tenait droit devant l’océan. En s’approchant, Juliette s’aperçu que ce n’était pas un homme, mais bien un adolescent... Il semblait avoir son âge... Stop. Juliette était maintenant devant lui. Oh mon dieu. Vous ne devinerez jamais qui était ce garçon.

« Liam ? Mais qu’est-ce que tu fais ici ? » Aussitôt, le brunet fit volte face, dévoilant son regard si beau. Juliette se sentit rougir. Liam s’approcha de Juliette, apparemment surpris de la voir ici, elle aussi. « Juliette ? Mais toi, qu’est-ce que tu fais ici ? » Juliette décrocha un léger sourire en coin. « Je suis venue en vacances avec mes parents et ma soeur Karelle. Et toi ? » « Eh bien, je suis venu également en vacances avec ma famille. Mes cousins sont avec moi, ainsi que mes cousines. Notre immense famille a voulu prendre des vacances, et nous avons pensé à la Californie, puisque ça dépayse. » Juliette hocha la tête. Elle était tellement contente de voir que Liam était là ! C’était un beau moment pour se rencontrer, après tout... En Californie, par une belle soirée de Juillet, tard le soir, sur le bord de l’océan, avec un coucher de soleil hallucinant... Vraiment, la chance.

Les deux amis restèrent longtemps silencieux, debout tous deux, contemplant la mer d’un air pensif. Au bout d’un long moment, Liam prit la parole. « Tu sais Juliette, la vie est courte... » Juliette tourna son regard vers son ami. Que voulait-il dire ? « Je sais que la vie est courte Liam... Il faut profiter de chaque instant... » Liam tourna son regard vers elle et lui sourit. « Il faut profiter de chaque instant en compagnie des gens que l’ont aime, et surtout saisir le moment présent... C’est pourquoi je vais saisir le moment présent... » Liam s’approcha de Juliette et la prit par la taille. Juliette n’eut même pas le temps de réagir que Liam se penchait vers elle et l’embrassait.

Aussitôt, Juliette ferma les yeux. C’était tellement magique. Rien, en ce moment, n’aurait pu décrire ce qu’elle ressentait. Elle était en amour depuis maintenant trois ans, et c’était en cette merveilleuse soirée que Liam l’embrassait enfin. Ses lèvres étaient enivrantes, sa bouche était sensuelle et son regard était de feu. Juliette fondait littéralement sur place. Le baiser dura longtemps, au plus grand bonheur de la petite grecque. Les deux tourtereaux le rompirent doucement. Aussitôt, Juliette prit la parole. « Liam, je... Si tu savais combien de fois j’ai rêvé de ce baiser... » Juliette l’embrassa à nouveau. C’était magique, tout simplement. Liam sourit. « Tu sais, cela fait longtemps que je t’aime Juliette... » Juliette déposa sa bouche sur la sienne pour lui dire que c’était réciproque. Un autre long baiser entra en ligne de compte et ils s’embrassèrent langoureusement pendant un long moment. À la toute fin de ce baiser, Juliette ferma les yeux et appuya délicatement son front contre celui du beau jeune homme. « Liam Darling, je t’aime du plus profond de mon cœur. » Liam ferma les yeux à son tour et réprima un sourire. « Juliette Horuni, je t’aime de tout mon être. »

Un autre baiser s’en suivit, jusqu’à ce que tous les deux se ramassent couchés par terre, sur le bord de l’océan. Il ne se passa rien cette nuit là que je puisse raconter. Cette nuit là restera sans aucun doute gravée à jamais dans l’esprit de notre petite Juliette. Ce fut sa soirée. Son été. L’été de ses quinze ans.

{ 919 Mots =) }


Dernière édition par Juliette Horuni le Lun 13 Avr - 20:09, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




[DEFI] Les 30 Baisers ~ Juliette Horuni | 1o | Empty
MessageSujet: Re: [DEFI] Les 30 Baisers ~ Juliette Horuni | 1o |   [DEFI] Les 30 Baisers ~ Juliette Horuni | 1o | EmptyJeu 27 Mar - 0:12

Titre : « Dites ahhh… »
Couple : Juliette Horuni & Nathan Horuni.
Personnages concernés : Juliette, Nathan, July, Robert, Karelle & Élizabelle.
Rating : G
Thème : 18. « Dites ahhh… »
Tomes concernés : L’été avant le cinquième tome.
Cadre : Dans le Manoir Horuni.


---------------

[DEFI] Les 30 Baisers ~ Juliette Horuni | 1o | Mayu2011

18. « Dites ahhh… » .


« JULIETTE !!!! » Hein ? Quoi ? Où ? Comment ? Pourquoi ? Gné ? Juliette se leva de son lit, sursautant au plus haut point. Mais qu’est-ce qui se passait ? Pourquoi est-ce que July hurlait comme une perdue son nom (Oui, parce que Juliette avait reconnu sa voix !) ? Sortant de sa chambre, totalement dépassée par les évènements, la petite brunette se rendit dans la chambre des maîtres (c'est-à-dire celle de son père et de July). La bleue et bronze découvrit sa belle mère qui semblait bel et bien furax. « July, qu’est-ce qui se passe ? Pourquoi tu hurles mon nom comme une cinglée ? » July se tourna brusquement vers Juu’ et poussa un hurlement de rage. « Premièrement, je ne hurlais PAS. Je mentionnais ton nom à haute intensité, tout simplement. Deuxièmement, TU N’ES PAS ENCORE PRÊTE ?! FILES TE CHANGER TOUT DE SUITE ! LE PHOTOGRAPHE ARRIVE D’UNE MINUTE À L’AUTRE ! » Gné, un photographe ? Comment ça, un photographe Ô.ô ? Soudain, le petit cerveau de la cadette des Horuni comprit : Une fois par année, la famille Horuni faisait venir un photographe privé pour prendre des clichés de famille. La fillette en conclut donc que c’était aujourd’hui que le photographe venait, et que tout le remue-ménage qu’il y avait dans la maison (en particulier les hurlements sanguinaires de July contre sa fermeture éclaire qui ne se fermait pas par une prise de trois petites livres) était dû à cela.

« Ah, j’vois. Bon eh bien je vais me changer, Ô Seigneur July. » Juliette poussa un soupir et tourna les talons. À peine eut-elle passé le cadre de porte qu’on entendit un nouveau hurlement, suivit d’un bruit cassé. Juliette se tourna et vit July, entortillée dans sa robe, tombée par terre, un pot de fleur sur la tête. La gamine éclata de rire. July avait sans doute voulu engager le combat contre sa fermeture éclaire, mais c’était le petit engin semi mécanique qui avait remporté la partie, la propulsant par terre, accrochant le meuble qui fit tomber le pot de fleur sur sa pauvre petite tête. Pauvre choupette… Ah, comme la vie était dure… Regardant sa belle-mère se relever, la Serdaigle repoussa un rire. Fallait avouer que toute la scène était bien marrante. Ce n’était pas tous les jours que Juliette voyait sa belle-mère dans un état pareil, fallait le dire ! « T’as rien de cassé, casseuse de pot de fleurs ? » Demanda Juu’ en taquinant July. Pour réponse, sa belle-mère lui lança un regard noir et la poussa dehors, pour ensuite lui fermer la porte au nez.

Tournant les talons vers sa chambre, la petite brunette se remémora les images de July tombant par terre et rit de bon cœur. La demoiselle grecque finit par arriver dans sa chambre, et ferma sa porte pour ensuite se diriger vers sa chaîne de stéréo et l’ouvrit. La musique s’en échappa et procura un bonheur incomparable à la gamine. Elle ouvrit donc son garde robe en quête des vêtements parfaits qui ne feraient pas trop chialer sa famille. Après un petit moment, elle finit par opter pour une robe blanche et turquoise, avec de jolies fleurs la recouvrant. Juu’ sortit la robe de son garde robe et l’enfila tranquillement puis, mis des souliers blancs pour aller avec le tout. Une fois sa tenue enfilée, la Serdaigle se dirigea vers sa toilette privée et se pomponna rapidement. Elle laissa ses cheveux frisés, au naturel, et mis du gloss accompagné de crayon noir avant de quitter sa chambre, direction le salon.

Miss Horuni y arriva quelques instants plus tard et y trouva toute la famille réunie : Nathan, Robert, July, Karelle et Élizabelle ne semblaient plus qu’attendre la cadette avant de prendre la photo. Cette dernière s’avança vers July et lui décrocha un petit sourire sarcastique. « J’suis surprise d’être la dernière à descendre. Surtout que tout à l’heure, July avait un petit problème technique… Non, je dirais plutôt ‘ mécanique ’ ! » Sur cette phrase, elle pouffa. « Petite polissonne ! » Juliette haussa les sourcils et dévisagea sa belle mère avant de se placer pour prendre la photo. Le photographe ouvrit son appareil photo et leurs demanda de dire ; « Ahhh… » En serrant les dents. Juliette le dévisagea lui aussi. Depuis quand on disait « ahhh » en prenant une photo Ô.ô ? On n’était pas chez le dentiste, non ? « Oh, pardon, j’voulais dire « Cheese ! » Navré ! » Sur ce, Juliette éclata de rire et le photographe prit la photo.

Après avoir prit la photo de famille, le photographe décida de commencer les photos en duo. Il s’avança vers Juliette et Nathan qui bavardaient ensemble. « La première photo en duo mettra vous deux en vedette. Vous allez vous tourner dos à dos et vous tenir les deux mains pour sourire. » Nathan semblait partant, alors Juu’ ne réprima pas. Les deux frère et sœur se dirigèrent vers le voile blanc qui servait de place pour prendre les photos et se mirent dos à dos, pour se tenir ensuite les mains et sourirent à la caméra. « Trois, deux, un… Cheese ! » Au moment ou le photographe prit la photo Juliette et Nathan entendirent un hurlement et se cognèrent la tête l’un contre l’autre. Ils se retournèrent et par une suite totalement imprévue d’évènement, leurs lèvres se touchèrent. Juliette repoussa aussitôt son frère pour éclater de rire. Elle venait d’embrasser son frère ! C’était marrant comme situation ! « Tu te rends compte que j’viens de t’embrasser, frèro ? » Nathan éclata de rire à son tour. « Ouais, j’men suis rendu compte ! T’as les lèvres douces, p’tite sœur ! » Juliette pouffa à cette remarque. Ah bon !

[ 1 044 Mots ]
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




[DEFI] Les 30 Baisers ~ Juliette Horuni | 1o | Empty
MessageSujet: Re: [DEFI] Les 30 Baisers ~ Juliette Horuni | 1o |   [DEFI] Les 30 Baisers ~ Juliette Horuni | 1o | EmptyLun 19 Mai - 0:56

Titre : Bonbons !
Couple : Juliette Horuni & Olivia Barkley.
Personnages concernés : Juliette, Olivia, Rowen, Andgy et Klaralye.
Rating : G
Thème : 23. Bonbon.
Tomes concernés : Le sixième tome.
Cadre : Dans la Salle sur Demande.

---------------

[DEFI] Les 30 Baisers ~ Juliette Horuni | 1o | ICONATOR_8f92b03bfa56dc0aa5604edcf9402f3b

" Juliette, dépêches toi, sinon on va être en retard ! " Hurla Olivia. " Oui, je sais, j’arrive ! " Répondit la brunette en courant à droite et à gauche. Après avoir enfin terminé son sac rempli de choses multiples, Juliette fini par arriver devant sa meilleure amie. " J’suis prête, on peut y aller Olye' ! " Olivia éclata de rire. " C’était pas trop tôt, enfin ! " Puis, les deux Serdaigle quittèrent le dortoir des filles pour s’engouffrer dans la salle commune. Elles portaient leurs robes de sorcière de jours, mais la nuit était tombée depuis longtemps. Sous leurs robes de sorcières se cachaient leurs pyjamas. Mais où allaient-elles, me demanderez vous ? Eh bien elles se rendaient toutes les deux à party pyjama, bien sûr ! En secret, Juliette, Olivia, Andgy, Rowen et Klaralye avaient toutes les cinq préparé un party pyjama, histoire de se marrer un peu. Avec les temps qui courraient, les gens ne pensaient plus à s’amuser, mais uniquement à survivre.

Traversant multiples couloirs et escaliers, Olivia et Juliette arrivèrent enfin à destination. Toutes les filles avaient un code secret. Ainsi donc ce fut Juliette qui fit le leur. Elle cogna de manière à ce que les tapements ressemblent à la mélodie de Poudlard. Aussitôt (enfin, c’est plutôt une façon de parler parce que cela prit quelques instants, tout de même), Rowen ouvrit la porte. " Entrez, vite, les filles ! " Souffla t-elle bassement avant d’entrouvrir la porte pour que les deux bleues et bronzes puissent entrer. Une fois Olivia dans la Salle sur Demande, Rowy referma l’entrée sèchement avant d’arriver devant les deux cinquièmes années. " Vous allez bien les filles ? " Demanda Rowen, les entraînant plus loin. Juu’ n’eut que le temps de dire " oui, très bien " qu’elle voyait Andgy et Klaralye. Les deux gamines esquissèrent un sourire commun avant de s’approcher.

La salle était sublime. Il y avait des coussins partout, ainsi que des voiles et non loin, il y avait des lits. Juu’ était plutôt émerveillée et ne pensait pas aux potentiels risques de se faire prendre. Elle s’approcha d’où Andgy et Klaralye étaient et prit place à leurs côtés. " Coucou les filles, vous allez bien ? " Klaralye lui lança un salut plutôt joyeux : " Hey, coucou Juu’ ! Ça va super ! Et toi ? " Tandis que Andgy lui sautait littéralement au coup. La brunette se contenta de sourire avant d’éclater de rire. Elle approcha son sac et attendit que Rowen prenne place, en compagnie d’Olivia. Cette dernière prit place aux côtés de Kla’, pendant que Rowy s’assoyait à côté d’elle. " J’ai un jeu à vous proposer. " Elle prit son sac et en sortit une bouteille. " On la fait tourner. Les deux personnes qu’elle pointe consécutivement doivent se donnent un baiser sur la joue et doivent rentrer dix bonbons dans leurs bouches. Ça vous dit ? "

Juliette éclata de rire. Pourquoi pas ? Tout le monde réagit comme la Serdaigle. Ainsi donc la jeune Lone déposa la bouteille au centre et la fit tourner. La première victime fut… Olye’ ! Bam, elle devrait embrasser quelqu’un sur la joue. Non, vous rigolez ? Vous savez déjà l’autre victime ? Waouh, vous assurez, vraiment ! En effet, la deuxième cible fut Juliette. " Ho, pas toi ! " S’exclama la brunette en éclatant de rire. Bien sûr, elle rigolait. Rien de moins gênant que d’embrasser sur la joue sa meilleure amie ! Elle se pencha et lui donna un baiser. " Ouf, j’ai cru mourir ! " Répondit-elle en rigolant. Puis, elle pigea dans le sac de bonbons et en entra dix. Ce ne fut pas facile, mais elle y parvint. Elle les recracha aussitôt avant de pouffer de rire comme une idiote. Elle était ridicule, tout simplement =).

Le reste de la soirée se passa merveilleusement bien. Toutes les gamines mangèrent comme des goinfres et se couchèrent dans leurs jolis lits très tard. Elles profitèrent toutes du fait qu’elles pouvaient enfin s’amuser, simplement.

[ 677 Mots ]
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




[DEFI] Les 30 Baisers ~ Juliette Horuni | 1o | Empty
MessageSujet: Re: [DEFI] Les 30 Baisers ~ Juliette Horuni | 1o |   [DEFI] Les 30 Baisers ~ Juliette Horuni | 1o | EmptyLun 19 Mai - 3:42

Titre : Le bleu le plus pur.
Couple : Juliette Horuni & Liam Darling.
Personnages concernés : Juliette, Liam, des amis du couple (Pas de personnages précis).
Rating : PG.
Thème : 15. Le bleu le plus pur.
Tomes concernés : Deux ans après le septième tome.
Cadre : Dans un chalet d’été, dans les Alpes Françaises.

---------------

[DEFI] Les 30 Baisers ~ Juliette Horuni | 1o | Icon235


" Tu veux bien te dépêcher mon cœur ? On va être en retard sinon et tu sais que je n’en ai pas vraiment envie. " Expliqua Juliette. Elle était dans l’auto, du côté du conducteur.
" J’arrive mon ange, j’arrive. " Répondit Liam en fermant d’un " BAM " sonore le coffre de la voiture. Puis, il prit place aux côtés de sa douce et l’embrassa. Juliette lui rendit son baiser et ferma les yeux. Comme c’était bon d’être aimée… Jamais elle ne pourrait exprimer la joie qu’elle ressentait depuis qu’elle était avec Liam. Cet homme était tout simplement formidable. " Je t’aime mon cœur. " Liam lui répondit la même chose et lui déposa un baiser sur le front. " Alors, on y va ? " Demanda le jeune homme, un sourire taquin sur les lèvres. Il avait le don, lui ! Oui, elle démarrait, un instant ! Le contact se fit donc et la décapotable démarra.

Le voyage fut long. Ils traversèrent une grande partie de la France et arrivèrent vers les huit heures du soir alors qu’ils étaient partis à huit heures du matin. Le paysage était sublime. Le coucher de soleil, les nuages, les alpes et le chalet, waouh, c’était tout simplement sublimes. Montant la côte qui donnait sur le chalet, Juliette fit un sourire sincère à son amoureux. Elle était heureuse de pouvoir passer une semaine dans ce chalet. Il appartenait à une de ses amies et cette dernière avait organisé une fête. On entendait le bruit et les cris des gens de là où ils étaient. Mais bon, la brunette s’en fichait, tant qu’elle pouvait passer des moments seuls avec Liam, elle était parfaite. Enfin, ils arrivèrent en haut de la côte et virent le chalet. Du moins, si on pouvait appeler cela un chalet, parce que ça ressemblait plutôt à un château.

Juu’ débarqua de l’auto en même temps que Liam et tous deux sortirent leurs bagages de la voiture avant de monter les marches qui montaient au chalet. Ils y entrèrent et furent automatiquement plongés dans un chaos total. De peur de la perdre, Liam agrippa la main de sa petite amie. Ils traversèrent la foule de gens et arrivèrent devant elle. Elle semblait légèrement ivre, accompagnée d’un garçon. " J’y vais mon cœur, attends moi ici. " Chuchota Juliette à l’oreille de Liam. Puis, elle s’approcha de son amie. Elles discutèrent pendant un petit bout de temps et la brunette revint devant son amoureux. Elle lui prit la main et ressortit dehors. " Mets les valises dans le coffre et attends moi, je reviens mon amour. " Sans ajouter un mot, elle l’embrassa tendrement et rentra à nouveau. Elle traversa la maison et se dirigea vers la cours puis entra dans le cabanon. Elle prit une grosse boîte en carton et ressortit pour aller retrouver Liam.

Elle arriva à l’auto cinq petites minutes plus tard. Elle monta et expliqua à son amoureux qu’elle n’avait aucunement l’envie de dormir avec une bande de soûlons et drogués alors elle avait demandé à sa copine de lui référer un endroit pour faire du camping. Elle lui avait dit de continuer un kilomètre en auto et qu’ils allaient trouver une plaine calme avec un belvédère pour admirer le lever et le coucher du soleil. Liam décrocha un sourire dévastateur et lui prit le menton tout doucement pour l’embrasser. Elle aimait tellement quand il faisait ça… " T’es un amour, tu le savais ? " Lui demanda t-elle. Liam éclata de rire et Juliette démarra. Ils parcoururent un kilomètre et s’arrêtèrent, comme l’amie de Juliette avait dit plus tôt. Ils sortirent pour commencer la tante et la montèrent en trois secondes. Ensuite, ils rentrèrent dans la tante et placèrent leurs bagages. Peut-être envisageraient-ils de faire du camping toute la longue semaine, qui sait ?

Donc bon, après avoir installé toutes leurs choses, Juliette sortit à l’extérieur et se rendit au belvédère pour admirer la vue. Il devait être huit heure trente, neuf heures. Le soleil se couchait et c’était sublime. " C’est fantastique… " Murmura Juliette pour elle-même. " Tout comme toi… " Juu’ se retourna et aperçu Liam qui s’approchait d’elle. Avant qu’elle n’ait eu le temps de faire quoi que ce soit, Liam l’embrassa. Ce baiser fut vraiment intense. Il était profond, vraiment profond. Juliette se sentait projetée sur un nuage blanc, au beau milieu du ciel de couleur bleue. Le bleu le plus pur. Juliette aimait tellement Liam… Elle l’embrassa passionnément pendant si longtemps que pour elle, le temps n’existait plus. Je ne me ferai pas le plaisir de vous relater le reste de la soirée, parce qu’elle ne m’appartiens pas. Elle appartient aux deux amoureux, aux deux anciens bleus et bronzes qui s’aiment à l’infini, comme le bleu le plus pur.

[ 800 Mots ]
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




[DEFI] Les 30 Baisers ~ Juliette Horuni | 1o | Empty
MessageSujet: Re: [DEFI] Les 30 Baisers ~ Juliette Horuni | 1o |   [DEFI] Les 30 Baisers ~ Juliette Horuni | 1o | EmptyMar 20 Mai - 1:22

Titre : Superstar.
Couple : Juliette Horuni & Olwen Wilson
Personnages concernés : Juliette, Olwen.
Rating : G
Thème : 7. Superstar.
Tomes concernés : Trois ans après le septième tome.
Cadre : Dans une salle d’audition pour une comédie musicale, puis dans un café bistro.

--------------

[DEFI] Les 30 Baisers ~ Juliette Horuni | 1o | ICONATOR_7b736c2ae1bc8ac41dbc17959b41ac43





" Suivant ! " Juliette s’avança. Elle était stressée comme jamais. Elle s’apprêtait à passer une audition pour le premier rôle dans une comédie musicale. La voix qu’elle venait d’entendre était la voix du producteur qui allait l’écouter chanter et danser. Elle entra dans la salle, timide. Elle constata que la scène était immense et qu’elle devrait danser avec un garçon. Ce n’était pas un problème, le ballet était toujours plus sublime à deux. La brunette monta donc sur scène et attendit les instructions. " Votre nom. "
" Juliette Horuni, monsieur. " " Votre âge. " " 18 ans. " " Vous venez auditionner pour quel rôle ? " " Le rôle principal féminin, monsieur. " Le réalisateur de la comédie haussa un sourcil et fit signe au jeune homme avec qui elle allait danser de s’avancer. " Voici monsieur Wilson, le jeune homme avec qui vous danserez devant nous. Vous interprèterez la chanson principale de la comédie. Vous avez cinq minutes pour apprendre la chorégraphie. " Aussitôt dit, aussitôt fait.

Le temps passa très vite et bientôt les cinq minutes furent écoulées. Juliette revint avec monsieur Wilson. Elle s’avança et aussitôt, les lumières s’éteignirent. Un projecteur se figea sur Juliette et la chanson débuta. C’était la chanson principale de Roméo & Juliette : Aimer. Aussitôt que la musique démarra, Juliette se laissa transporter vers un monde parallèle. Elle chanta d’une voix très douce, très suave et très calme. Ses mouvements de ballets étaient fluides, elle se sentait en parfaite harmonie avec son compagnon. Elle se laissait envoûter par la musique, puis chantait comme une star. Les secondes passèrent, puis la chanson termina. Des applaudissements lointains dans le fond de la salle se firent entendre, faisant rougir Juliette. Elle tenta un sourire aux juges qui le lui rendirent parfaitement. " Waouh, c’était toute une performance mademoiselle Horuni. Vous chantez excessivement bien ! Vous avez pris des cours de chant ? " La brunette devint rouge tomate. Ah bon, elle était si bonne que ça ? Eh bien… " Non monsieur, je n’en ai jamais pris. " " Vous m’avez vraiment impressionné. Vous dansez aussi bien que vous chantez, également. Vous avez dû prendre des cours, n’est-ce pas ? " Là, il avait vu juste. " Oui monsieur, j’ai fait cinq ans de ballet. De cinq à dix ans. J’ai arrêté de dix à dix-sept ans, mais j’ai recommencé parce que je le voulais. " " Très bien, mademoiselle Horuni. Nous allons vous rappeler. Bon – il se tourna vers les autres jurys et vers le public –, la séance est levée, nous continuerons les auditions demain. Bonne soirée à tous ! " Juliette salua les jurys avant de quitter.

Elle sortit prestement à l’extérieur lorsqu’une voix qu’elle connaissait l’interpella. " On ne m’attends même pas, à ce que je vois ! " La jeune femme se retourna et aperçu monsieur Wilson. C’est uniquement à ce moment qu’elle reconnut ce " Monsieur Wilson ". Son visage ne lui était pas inconnu. Oh seigneur, c’était Olwen ! Mon dieu qu’il était devenu beau, lui ! Décidément, vieillir n’était pas mauvais pour tout le monde !
" Olwen ? " Le jeune homme s’approcha d’elle en souriant. Elle ne se trompait pas.
" Comment vas-tu Juliette ? Que deviens-tu ? " La jeune grecque décrocha un petit sourire. Comment elle allait ? Pas si mal… Mis à part le fait que Liam et elle s’étaient quittés sans le vouloir. Le sorcier était parti et n’était jamais revenu. Il lui avait dit avant de partir qu’il l’aimerait à tout jamais, mais plus le temps passait, moins Juliette en était sure… Mais bon. " Je vais plutôt bien, et toi ? " " Oh, je vais bien, je vais bien. Je tenais à te dire que tu étais vraiment douée en ballet. Je n’ai jamais vu danser quelqu’un comme tu danses. " Le teint de la sorcière vira au rouge tomate. " Tant que ça ? " Olwen acquiesça. " Oui, tant que ça. " " Merci. " Puis, le jeune homme prit la parole. Ils parlèrent pendant un bout, prenant des nouvelles des anciens élèves de Poudlard. " Tu veux aller prendre un café ? " Quoi ? Il était sérieux ? Et bien pourquoi pas ? Après tout, elle ne devait rentrer chez elle que quand elle ne le voulait, alors pas de problème.
" Volontiers, très cher. "

Ils se rendirent donc en marchant tranquillement dans le bistro café le plus proche. Olwen ouvrit la porte du bistro et demanda une table pour deux proche de la fenêtre. Ils prirent tous les deux un cappuccino et parlèrent longtemps. Puis, le sujet tomba sur leurs amours. " Alors, une femme en vu, Don Juan ? " Demanda Juliette en rigolant.
" Non, malheureusement, je n’ai pas de copine pour le moment. Et toi, Juliette ? " Ha, quel jeu de mots. Le pire, c’est que la victime de ce dernier éclata de rire. " Non, je n’ai personne. Du moins, je n’ai plus… " Elle soupira, triste. " J’était avec Liam, mais on s’est laissé… " " Oh… Eh bien il ne te méritait pas, un point c’est tout. Tu mérites mieux que quelqu’un qui ne t’apprécies pas à ta juste valeur, Juliette. " Puis, sans qu’elle puisse faire quoi que ce soit, le jeune homme déposa un baiser sur sa joue. " Je dois filer, j’ai un train à prendre. On va se revoir très bientôt, très chère. Partie comme c’est là, tu es la meilleure candidate pour le rôle principal féminin dans Roméo & Juliette. " Puis, il la quitta rapidement.

La brunette se retrouva seule. Elle était bouche bée. La jeune femme passa sa main là où Olwen lui avait déposé un baiser. Elle espérait très franchement le revoir. Elle aurait quelque chose à faire lorsqu’elle le reverrait.

[ 971 Mots ]
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




[DEFI] Les 30 Baisers ~ Juliette Horuni | 1o | Empty
MessageSujet: Re: [DEFI] Les 30 Baisers ~ Juliette Horuni | 1o |   [DEFI] Les 30 Baisers ~ Juliette Horuni | 1o | EmptyJeu 22 Mai - 3:15

Titre : " J’ai quelque chose à te dire… "
Couple : Juliette Horuni & Olwen Wilson.
Personnages concernés : Juliette, Olwen, Olivia.
Rating : G.
Thème : 5. " J’ai quelque chose à te dire… "
Tome : Trois ans après le septième tome.
Cadre : Chez Juliette, puis au centre commercial, au restaurant et pour finir, à la fête foraine.

-----------------
[DEFI] Les 30 Baisers ~ Juliette Horuni | 1o | 1210


" Oh seigneur, tu rigoles ? "

" Non, j’suis sérieuse ! Je l’ai revu il y a deux semaines. Il est beau comme un dieu ! "

" C’est pas croyable ça… Tu savais qu’à Poudlard, il avait eu un faible pour toi ? "

" Tu rigoles ? "

" Est-ce que j’en ai l’air ? "

" Oh seigneur, j’arrive pas à y croire ! "

" T’es pas la seule ! "

" On a été prendre un café dans un bistro tout près du théâtre où j’ai passé l’audition. Il m’a payé le breuvage et on a parlé comme jamais j’avais parlé à un garçon ! Je ne ressentais aucune gêne, je me sentais super à l’aise et j’ai rigolé comme une folle avec lui. Avant de partir, il m’a embrassé sur la joue ! "

" Ça sent l’amour dans l’air… "

" Arrêtes, j’ai pas besoin de toi pour me faire la morale, Olye’ ! J’ai besoin de toi parce que j’suis complètement perdue dans ma tête. Je ne suis plus avec Liam, mais j’ai quand même son nom dans ma tête… "

" Juliette Horuni ! Tu n’es plus avec Liam, alors tu peux passer à autre chose ! T’as la liberté d’être avec le gars que tu veux ! En plus, celui qui te plaît t’as embrassé, alors ne vient pas me râler dessus, par pitié ! "

" Bon, ça va, d’accord… "

" Je dois raccrocher, mon père veut le téléphone. "

" C’est bon. "

" Allez, on se reparle. À plus ma chérie, je t’aime fort. "

" Moi aussi. "

Juliette raccrocha le téléphone et soupira. Olye’ était toujours la même, même adulte… Malgré le fait qu’elle avait raison. Mais bon, Juliette ne voulait plus s’attarder sur le sujet. Liam était chose du passé, maintenant c’était Olwen, son centre d’attention. Elle en l’avait plus revu depuis deux semaines. La brunette attendait surtout le coup de téléphone du producteur de la comédie musicale pour savoir si elle avait été prise. Il lui avait dit qu’il allait la rappeler et cela allait faire deux semaines aujourd’hui qu’elle avait passé l’audition. Donc bon, la grecque s’attendait à recevoir des nouvelles. Au même moment où la jeune femme pensait à tout cela, le téléphone sonna. Encore Olivia ? Mais qu’est-ce qu’elle voulait ?

" Oui bonjour ? "

" Oui, bonjour, mademoiselle Horuni ? "

" Oui, c’est bien moi. Qui est-ce ? "

" Je suis le producteur de la comédie musicale Roméo & Juliette. "

" Oui ? "

" Je voulais simplement vous appeler pour vous annoncer que vous décrocher avec succès le rôle de Juliette. Vous êtes formidables. Mes plus sincères félicitations. "

" Oh, merci monsieur, je suis vraiment heureuse. "

" Donc bon, nous avons une pratique générale demain. Soyez au théâtre pour une heure tapante. "

" Parfait, monsieur. "

" Donc je vous vois demain à une heure. Bonne journée, mademoiselle. "

" Bonne journée monsieur. "

" AHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHH !!!! " Hurla Juliette en sautant partout. Elle avait été prise, c’était fantastique ! Trottinant partout dans le manoir Horuni, Juliette se rendit directement au cœur de Londres pour aller faire une tournée de magasinage avec July. Pour fêter l’évènement, July avait insisté pour prendre la limousine, donc bon, les deux jeunes femmes se promenaient en limousine dans Londres. La plus vieilles des deux sorcières demanda au conducteur de les déposer au centre commercial. Juu’ descendit donc là-bas en compagnie de July. Elles entrèrent dans les magasins et firent une énorme tournée de magasinage. Juliette acheta deux robes, cinq pantalons, huit chandails, six pantalons et trois shorts. Elle adorait tous les vêtements qu’elle avait achetés.

" Je vais appeler Robert pour qu’il vienne nous chercher. " " Pas en limousine, par pitié ! " " J’insiste. " Répondit July en sortant du dernier magasin. Les deux jeunes femmes prirent place sur un banc et July composa le numéro sur son portable. Juu’ se leva et attendit que sa belle-mère termine son appel. " Alors comme ça, on se la joue déjà star ! Mademoiselle a une limousine… Intéressant. " La brunette se retourna et elle le vit. Lui. Il avait un sourire taquin sur le bout des lèvres. Olwen s’approcha. Juliette devint écarlate. Non seulement il était là, mais il savait maintenant que Juliette n’était pas pauvre et cela la rendait affreusement mal à l’aise. " Je… " Olwen s’approcha d’elle et lui fit un sourire sincère. " Je ne dirai rien, c’est promis. Mais dis moi, comment vas-tu ? " Un sourire léger apparut sur le visage de Juliette. " Je vais bien, merci. Et toi ? " " Oh, je vais bien aussi. Je reviens de Paris. J’ai été voir ma famille les deux dernières semaines. Alors dis moi, tu as eu le rôle ? " Les joues de la grecque s’empourprèrent. " Tu n’as même pas besoin de répondre, je connais la réponse. " Lança t-il, éclatant de rire. " Félicitations, Juliette. " La sorcière se contenta d’un sourire.

" Oh, mais c’est… Olwen, c’est ça ? " July avait maintenant terminé son appel et avait rejoint les deux tourtereaux. " Juliette m’a beaucoup parlé de toi… " Au même moment, la méditerranéenne donna un coup talons aiguilles sur les chaussures de July. " Aïeuh ! " Elle se reprit immédiatement. " Je vais y aller, je dois aller faire une dernière commission avant de rentrer… On se retrouve à six heures à l’entrée ? Robert va être là. " Miss Horuni acquiesça et July quitta sur le champ. Olwen décrocha le sourire taquin que la jeune femme n’aimait pas voir apparaître. " Donc, si je calcule bien, nous avons trois heures devant nous ? " Juu’ fit les yeux ronds. " Devant nous ? " Olwen devint à son tour rouge. " Si mademoiselle me le permet je voudrais l’inviter à marcher avec moi dans la rue. " " J’acceptes volontiers, monsieur. " Puis, ils sortirent à l’extérieur et marchèrent pendant une demi-heure. Ils parlèrent de tout et de rien. Le temps passa et ils s’arrêtèrent pour s’asseoir un peu au cœur de Londres, dans une place publique. " Je t’invite au restaurant. " Gné ? Juu’ releva la tête, pas sure d’avoir comprit. Il était sérieux ? " Tu es sérieux ? " " Totalement. " " Alors j’acceptes – une fois de plus. "

Puis, la jeune femme sortit son cellulaire et appela July pour lui dire que Olwen l’avait invitée au restaurant et qu’elle n’allait pas rentrer souper.

" Dans ce cas, je rentre en taxi et j’envoie Robert vous chercher. "

" Mais non nous… "

" Aucune discussion. Vous êtes où ? "

" Dans la place publique. "

" Il arrive. "

Elle raccrocha et regarda désespérément Olwen. " Robert arrive avec la limousine. " Lança Olwen, sur de lui. Juliette fit les yeux tournant, signifiant qu’il avait raison et son compagnon éclata littéralement de rire. " Waouh, ça va être classe ! " " Pas tellement, non. " " Où voulez vous mangez, milady ? " Juu’ éclata de rire. " Peu importe, on pourrait bien aller manger au Taco Bell et ça ferait mon affaire ! " S’exclama t-elle en rigolant. " Je ne suis pas sur que ça fonctionne… Surtout si on arrive en limousine ! " " Je t’avoue que tu n’as pas tort. C’est vrai que ça nous donnerait l’air fou et dérangé. " Répondit la brunette, rigolant toujours. " En revanche, je viens de trouver où t’amener. Tu vas être surprise, très chère. En parlant de surprise, regarde celle qui arrive. " Robert venait de garer la limousine derrière eux. Il ouvrit la porte et Olwen prit la main de Juliette. Doucement, il lui ouvrit la porte et la laissa monter en premier. Les joues rouges et toute gênée, la sorcière entra donc dans le véhicule et le jeune Wilson parla à Robert puis lui fit signe de démarrer.

Le voyage en limousine se fit assez rapidement. Ils parlèrent de tout et de rien et ne virent pas le temps passer. Puis, le véhicule s’arrêta sur le bord de la mer. Une petite maison champêtre se dressait devant eux. Sortant de la limousine, Olwen prit la parole. " J’ai décidé de t’amener dans le restaurant le plus mignon et romantique de la ville. Il appartient à un ami de mon père. Passons par derrière, puisque nous allons manger sur la terrasse. " Instinctivement, sans se rendre compte de ce qu’elle faisait, Juu’ attrapa la main de son compagnon et ils entrèrent dans le domaine du restaurant. Olwen demanda la plus belle table sur la terrasse et il fut servit en conséquence. Ils commandèrent tous les deux la même chose : Des moules au curie accompagnées d’une salade maison comme entrée. Le service était super. Ils mangèrent comme des rois, à un tel point que ni l’un ni l’autre ne prit de dessert. " Voilà l’addition. " Annonça le serveur en déposant un papier blanc sur la table. " Je vais la régler. " Répondit Olwen, un sourire franc aux lèvres. Juliette resta donc ébahie. Elle fit signe de la main au serveur. " Remettez la carte de débit à monsieur. Je vais régler l’addition. " Puis, elle tendit sa carte. L’homme la prit, à la fois souriant et confus et repartit. " Eh bien, merci Juliette, c’est très gentil. " S’exclama Olwen en se levant. Ils prirent leur manteau et quittèrent en reprenant la carte de débit de la demoiselle.

Roger, le conducteur de la limousine, les attendait, un sourire aux lèvres, toujours à l’avant du restaurant. Une fois arrivés dans la limousine, Olwen se tourna vers Juliette. " J’ai vu dans le journal de se matin qu’une énorme fête foraine avait lieu ce soir. Elle est à quelques minutes d’ici. Tu veux t’y rendre avec moi ? " " Comment tu fais pour savoir tout ce que j’aime, dis moi ? " Demanda Juliette. " Depuis la dernière fois qu’on s’est vu, tu m’as invitée environ quatre fois à faire quelque chose avec toi et les trois fois, c’était quelque chose que j’aimais. Tu viens de m’inviter à la fête foraine et j’adore ça ! T’es vraiment un magicien, hein ? " Lança t-elle en éclatant de rire. " Non, je ne fais que suivre mon instinct. " Ils se rendirent donc en limousine à la fête foraine. Ils débarquèrent et se prirent la main, instinctivement. Juliette était à la fois gênée d’être avec Olwen, à la fois gênée de se rendre à une fête foraine en limousine – car ce n’était pas très commun, disons le !

Donc bon, ils entrèrent dans le par et y passèrent toute le reste de leur soirée. Ballons, barbe à papa, manège bref, tout était au rendez-vous. La plupart du temps, ils se partageaient les frais. Une fois c’était l’un qui payait, l’autre fois c’était l’autre. La soirée continua et il fut bientôt dix heures. Lorsque Juliette le constata, elle fit le saut. " Olwen, il est déjà dix heures ! " Le jeune homme sourit. " Le temps passe vite, en bonne compagnie. " Ils étaient sur le bord de l’eau, en avant de la grande roue. Les gens marchaient à côté d’eux, sans se soucier d’eux. La jeune femme profita donc de cette occasion pour prendre la parole. " Olwen… J’ai quelque chose à te dire… " Mais son compagnon ne lui laissa pas le temps de finir sa phrase. Il s’approcha tout doucement d’elle et l’embrassa tendrement. Aussitôt, des feux d’artifices furent projetés dans les airs, juste au dessus du parc d’attraction. Les deux amoureux ne s’en rendirent même pas compte et s’embrassèrent langoureusement. Le fameux baiser qu’elle avait tant attendu et tant rêvé dura longtemps et Juliette avait la ferme impression que rien en ce moment, ne comptait. Rien, mis à part l’amour qu’elle portait à Olwen.

[ 2OOO mots, tout rond <33 ! ]
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




[DEFI] Les 30 Baisers ~ Juliette Horuni | 1o | Empty
MessageSujet: Re: [DEFI] Les 30 Baisers ~ Juliette Horuni | 1o |   [DEFI] Les 30 Baisers ~ Juliette Horuni | 1o | EmptyJeu 11 Sep - 20:35

Titre : Regarde-moi dans les yeux…
Couple : Juliette Horuni & Ernie MacMillan
Personnages concernés : Juliette, Olivia & Ernie.
Rating : G.
Thème : 1. Regarde-moi.
Tomes concernés : Trois ans après le septième tome.
Cadre : Juliette & Olivia sortent dans un club & les yeux de Juliette croisent ceux d’Ernie…

--------------
[DEFI] Les 30 Baisers ~ Juliette Horuni | 1o | I114383754_34475_7

| Olivia | « Dépêches-toi Juu’, ça devient long t’attendre ! »

| Juliette | « J’arrive, j’arriiiiiiiive ! »

Un claquement. Juliette sortit de sa chambre, vêtue comme une véritable déesse. Elle portait une robe sans bretelles qui était rose fuschia, très courte. Elle avait les cheveux frisés qui lui tombaient sur les épaules, ainsi que des talons aguilles noirs et une veste à manches longues assortie au reste de sa tenue. Bref, un beau kit qui lui allait à ravir. Un sourire dévastateur sur le bout des lèvres et faisant claquer ses talons hauts sur le plancher, la brunette s’avança devant sa meilleure amie qui la regarda comme si elle contemplait un trésor.

| Juliette | « Quoi, qu’est-ce qu’il y a ?! J’ai du poulet de coincé entre les dents ? Arghhh, je savais que je n’aurais pas dû manger du poulet au cari pour … »

| Olivia | « Tu es sublime. »

Juliette contempla son amie, puis éclata de rire. Olye’ avait été ferme en émettant cette phrase, vraiment. Ce fut pourquoi notre sorcière se contempla dans le miroir et sourit à sa compagne. Elle était bien vêtue, c’était vrai. Enfin, pour sa première soirée entres filles depuis le début de l’année, cela valait la peine !

| Olivia | « Olwen a de quoi avoir peur de te perdre, tu sais ? »

L’ancienne préfète s’approcha de sa copine et lui fit un clin d’œil qui voulait tout dire. Miss Horuni éclata de rire et se dirigea vers la cuisine pour y fermer la lumière, ainsi qu’à toutes les autres pièces de son loft avant de fermer la porte et de quitter son appartement. Ce soir, les deux sorcières sortaient en boîte. Elles avaient en effet décidé de sortir entre filles, juste pour s’amuser. Après tout, avec une rentrée au travail si chargée, la brunette avait bien mérité de s’éclater pour une soirée !
Lorsque les deux anciennes Serdaigle sortirent du loft de Juliette, une limousine se tenait devant la sortie de l’immeuble. Ses talons aiguille claquant sur le sol, Juu’ entra la première dans la voiture et décrocha un sourire ravageur à sa meilleure amie lorsque cette dernière entra à son tour. Puis, elle s’adressa au chauffeur.

| Robert | « Où vous rendez vous, mesdemoiselles ? »

| Juliette | « À la boîte de nuit « U & I », Robert. »

Le chauffeur mis la clé dans le contact et la limousine démarra. Juliette se leva en se penchant pour aller chercher une des nombreuses bouteilles de Champagne qu’elle avait demandé au chauffeur de mettre en réserve. Elle sortit la plus vieille et la découcha en riant de bon cœur. Puis, elle servit Olye’ ainsi qu’elle-même avant d’ouvrir le toit ouvrant. Sa coupe de Champagne à la main, la brunette se leva et entraîna sa meilleure amie avec elle dans l’ouverture du toit de la limousine. Les cheveux dans le vent, les deux femmes rigolèrent de bon cœur en saluant les gens de la rue. Juliette se perdit un moment dans ses pensées. La sorcière était depuis maintenant trois mois avec Olwen, son petit copain. Elle était amoureuse de lui, mais il y avait un doute. Oui, les « mais » ne sont jamais bons, vous le savez. Chaque fois que Juu’ se retrouvait avec Olwen, tout était trop parfait. Avec son tempérament, la grecque n’aimait pas vraiment quand tout était trop parfait. Enfin, Juliette en avait parlé à Olivia, mais cette dernière ne lui avait dit qu’une seule chose : Celle d’écouter son cœur. Depuis ce temps, Juliette ne cessait de l’écouter, mais ce dernier semblait voué à se taire. Il ne lui disait rien, absolument rien.

| Olivia | « Ma puce, tu viens ? On est arrivées ! »

Juliette sortit brusquement de ses pensées et décrocha un sourire à sa copine. Toutes deux ayant rentré leurs têtes depuis longtemps à l’intérieur de la limousine, la brune pu rapidement sortir de la voiture. Elle replaça ses cheveux dans le vent, puis agrippa le bras d’Olye’ avant de se marcher vers l’entrée. Lorsque les deux femmes arrivèrent devant le Body-Guard, ce dernier les regarda de bas en haut.

| Body-guard | « Mesdemoiselles, allez-y. » Leur dit-Il avec un sourire.

Les jeunes femmes gloussèrent et entrèrent. Aussitôt entrée, Juliette comprit qu’elle ne ressortirait qu’au milieu de la nuit. Elle agrippa Olye’ et toutes deux filèrent au bar, histoire de se détendre un peu, avec un petit amuse-gueule, avant de se rendre sur la piste de danse. Juliette pris place avec Olivia, et les deux sorcières prirent la même chose : Un Bailey’s Frisson. C’était une boisson super « in » Américaine, dans laquelle il y avait des glaçons passé au mixeur, ainsi que la boisson principale, le Bailey’s, cette crème au caramel qui goûtait exquisément bon. Lorsque Juliette reçut son verre, elle prit une gorgée et parcourut la salle d’un regard. Elle vit un jeune homme sortir de la foule dansante et aller s’asseoir non loin d’elle, pour apparemment prendre un verre lui aussi. Miss Horuni le regarda quelques instants et détourna son regard. Elle était persuadée de l’avoir déjà vu quelque part.

| Juliette | « On va danser, viens. »

Olye’ n’avait même pas terminé son verre qu’elle était entraînée par Juliette qui elle non plus ne l’avait pas terminé. Les deux jolies jeunes femmes se retrouvèrent sur la piste de danse et laissez-moi vous dire que la musique, sur la piste, était vraiment intense. Les « boum, boum » de la chanson étaient grossis par des « woofers » géants, produisant un beat d’enfer. Se déhanchant tout en riant de bon cœur, Juliette se sentit libre. Après tout, elle l’était. Elle avait dix huit ans, bientôt dix-neuf, était sexy et jeune. La perspective qu’elle avait tout pour elle la fit rire. Ce fut en se retournant pour chercher Olye’ qu’elle le vit, lui. Ce fut à ce moment que leurs regards se croisèrent. Au son de la musique, le temps se figea. Juliette dansait toujours, pour paraître indifférente, mais elle ne l’était pas. Elle ne l’était plus. Son cœur venait de parler, pour la première fois. Lui. Ce qu’il était sexy. Argh’, à mourir, oui. Il s’approcha, un sourire ravageur sur le bout des lèvres. Ses cheveux, d’un blond doré comme blé, le suivirent et il se mit à danser à ses côtés. Les contacts débutèrent en étant subtils, mais plus le temps passa, plus ils devinrent intenses. Bientôt, ils se retrouvèrent collés et l’homme ne pu plus résister, apparemment : Il agrippa Juliette par la main et la fit tourner avant de l’embrasser. Ce ne fut pas un de ses baisers idiots qui ne voulaient rien dire, oh non, loin de là. Ce fut un vrai baiser. L’un des baisers que toute femme rêve de recevoir dans sa vie. Ceux que l’on voit dans les films. La passion y était, il n’y avait pas à dire. Tout au long de ce baiser intense, le cœur de la jeune grecque ne cessait de répéter une chose : Amour. Amour. Amour. Amour, et encore Amour. Juliette savait maintenant qui ce beau jeune homme était : Ernie MacMillan, son premier petit copain. Ils s’étaient fréquentés pendant très longtemps, avant de se perdre de vue. Son cœur souffla un mot qui étonna la brunette. Le mot était le suivant : Âme sœur. Ernie, son âme sœur ? Oh seigneur, à ce point ?

Paulo Coelho avait déjà dit « Aimer, c’est perdre le contrôle. » La brunette n’avait aucune idée si cette phrase était vraie, mais lorsque le long baiser fut rompu, la jeune femme perdit le contrôle.

[ 1 280 Mots ]
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




[DEFI] Les 30 Baisers ~ Juliette Horuni | 1o | Empty
MessageSujet: Re: [DEFI] Les 30 Baisers ~ Juliette Horuni | 1o |   [DEFI] Les 30 Baisers ~ Juliette Horuni | 1o | EmptyJeu 16 Oct - 3:11

Titre : l’Appartement #10.
Couple : Juliette Horuni et Ernie MacMillan.
Personnages concernés : (Olivia,) Juliette et Ernie.
Rating (G, PG, PG-13, R, NC-17) : R. Je préfère élever le niveau que l’abaisser …
Thème (numéro et nom) : 10. #10.
Tomes concernés (au delà de l'année en cours ?) : Aucun.
Cadre (époque et lieu si besoin) : Juliette et Ernie quittent ensemble la boîte de Nuit et se rendent chez Juliette …

[DEFI] Les 30 Baisers ~ Juliette Horuni | 1o | Rei%20(11)

-----------------
Avoir perdu le contrôle, c’est une chose, mais ne plus savoir pourquoi, c’en est une autre. Juliette était encore à la première de ces deux étapes, heureusement. Après avoir embrassé le beau blond au beau milieu de la piste de danse, la brunette avait dansé pendant longtemps, très longtemps. Olye’ était partie chez elle, offusquée de voir sa meilleure amie se dandiner avec un garçon qui n’était pas Olwen. Juliette elle, se sentait revivre. Elle se sentait jeune, belle, en possession de tous ses moyens. La piste de danse était toujours aussi pleine et Ernie était toujours aussi collé à elle. Leurs mouvements frôlaient l’indécence et la jeune femme en était à la fois excitée et amusée. Le rythme avait beau donné la chair de poule, Ernie était encore plus vibrant. Avec son corps de dieu, ses yeux aussi vert que l’Émeraude, ses cheveux blonds comme l’été et ses mains aussi grandes qu’ «entreprenantes », Juliette avait une véritable envie qui lui prenait l’esprit. Elle avait trop bu, c’était certain. Entre deux danses, Ernie soûlait l’ex étudiante de Poudlard avec tout ce qui se buvait. Enfin, l’intention n’était pas là, parce que lui aussi était complètement ivre.

Ce fut après cette danse que Juliette agrippa la main d’Ernie et l’embrassa à nouveau avant de lui chuchoter : « Viens, suis moi, on va chez moi. » L’ex Poufsouffle lui lança un regard ravageur et il l’entraîna au bar afin de prendre un dernier remontant avant de rentrer au loft, histoire de … Enfin. Une fois leur drink bu, la jolie brune appela sa limousine et le chauffeur vint les chercher, sans passer un seul commentaire – il avait tout intérêt, celui là ! « Robert, montez la fenêtre s’il vous plaît. » Aussitôt dit, aussi fait. La fenêtre qui portait communication entre l’avant et l’arrière de la limousine se leva et bientôt, l’intimité fut à son comble. Entre les deux sorciers, la tension était plus que palpable. Ils durent tous deux se retenir pour ne pas s’arracher les vêtements, et heureusement que le trajet entre la boîte de nuit et le loft de Juliette n’était pas long parce qu’il était inscrit dans leurs yeux que ni l’un ni l’autre aurait pu survivre plus longtemps.

Descendant de la limousine en gloussant, Juliette et Ernie montèrent rapidement les étages et arrivèrent à l’appartement #10, celui de la grecque. Enfonçant la clé dans la poignée, la bleue et bronze entra et laissa le beau blond entrer avant de claquer la porte et de la barrer. Elle ferma les lumières et s’approcha d’Ernie tout doucement, un sourire plus qu’aguicheur sur le bout des lèvres. « Maintenant, c’est toi et moi, tout simplement … » Tirant la cravate du beau gosse, ils s’embrassèrent langoureusement jusqu’à la chambre de Juliette avant qu’Ernie fasse tomber Juliette sur le lit. Il se déshabilla de la tête au pied et la brunette fit de même. Nue devant un autre homme qu’Olwen, Juliette ne réalisa pas le moins du monde ce qu’elle s’apprêtait à faire.

{ 578 Mots . ]
{ Suite au prochain épisode , haha ! =) ]
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




[DEFI] Les 30 Baisers ~ Juliette Horuni | 1o | Empty
MessageSujet: Re: [DEFI] Les 30 Baisers ~ Juliette Horuni | 1o |   [DEFI] Les 30 Baisers ~ Juliette Horuni | 1o | EmptySam 18 Oct - 5:00

Titre : Désespoir && ‘ Culpabilité.
Couple : Juliette Horuni et Olwen Wilson.
Personnages concernés : Olivia, Olwen et Juliette.
Rating (G, PG, PG-13, R, NC-17) : PG, dû à un mot vulgaire.
Thème (numéro et nom) : 27. Débordement
Tomes concernés (au delà de l'année en cours ?) : Aucun.
Cadre (époque et lieu si besoin) : Juliette se réveille et se rends compte qu’elle a commit la pire erreur de sa vie …

[DEFI] Les 30 Baisers ~ Juliette Horuni | 1o | Oko20410
----------------------

Ce n’était pas possible. C’était impossible. Tout se pouvait sauf ça. Assise dans son lit, Juliette Horuni était sous le choc. Enfin, « sous le choc » était un bien minable bout de phrase pour décrire comme la jeune femme se sentait. Elle avait l’impression que toute sa vie venait de perdre tout sens. Elle venait de faire la pire erreur de sa vie. En plus, elle ne savait tellement pas pourquoi elle avait fait cela … La perspective de voir Olwen la rendait affreusement mal à l’aise. Elle avait couché avec un homme pendant qu’elle était en couple. Seigneur, quoi de plus dégoûtant ? En plus, elle avait été complètement ivre. * Seigneur, mais qu’est-ce que j’ai fais … * Se levant, elle quitta sa chambre dans laquelle Ernie avait laissé un message en lui disant de le rappeler. Chose qu’elle n’allait certainement pas faire, vous pouvez en être sûrs. Elle se rendit dans sa salle de bain et pris une longue douche, espérant se réveiller à tout moment et comprendre bêtement que c’était un simple rêve – ou cauchemar, tout dépend qui l’on est. Mais il n’en fut rien. Juliette sortit et se vêtit avant de quitter précipitamment son appartement.

Une fois à l’extérieur, elle marcha. Elle marcha longtemps, très longtemps. Puis, elle appela Robert afin qu’il vienne la chercher en limousine. Une fois la limousine arrivée, l’ancienne bleue et bronze pris place et respira un bon coup. Elle sortit ensuite son cellulaire de sa sacoche et composa le numéro de téléphone d’Olye’, espérant qu’elle accepterait de la voir.

« Allô ? »
« Olye’ ? C’est Juu’ … »
« Ah, tu veux dire la pute qui se dandinait hier soir contre un autre gars qu’Olwen ? »
« Olye’, j’ai vraiment besoin de toi … J’ai fais la pire erreur de ma vie … »
« Oh, ça je le sais. T’es où ? »
« Viens me retrouver au restaurant « Two eggs && three pancakes ».
« J’arrive. »

On ne pouvait pas dire que Olivia était vraiment sympathique avec elle, mais Juliette la comprenait entièrement. Olye’ n’avait jamais aimé « beaucoup » boire. La veille, elle n’était pas ivre, alors elle avait sans aucun doute vu la situation sous un autre œil. Après tout, sa meilleure amie ne savait toujours pas qu’elle avait baisé avec Ernie … Aïe, ça allait faire mal, mais alors très mal …
Le trajet fut assez radical, et lorsque la limousine se gara devant le restaurant, Olye’ attendait déjà devant la porte. Juliette s’approcha d’elle et Olivia la pris dans ses bras. Même si son opinion n’était pas très positive, l’ex préfète se devait d’être un peu réconfortante avec son amie d’enfance. « Allez, entrons. » Les deux sorcières entrèrent et prirent place sur le bord d’une des baies qui donnait dans le cœur de Londres. « Two eggs && three pancakes » était un des restaurants les plus connus de Grande Bretagne. Réputé pour ses exquis déjeuner, Juliette adorait y déjeuner. Les deux femmes commandèrent et ensuite vint la discussion, la vraie. « J’ai couché avec lui. » Valait mieux y aller fort. Curieusement, Olye’ continua son jus de fruits et répondit uniquement lorsqu’elle eut terminé sa gorgée. « Je m’en doutais, tu sais. » Elle pris une profonde respiration. « Non mais dans quoi tu t’es fourrée, Juliette !? Olwen t’aime, tu le sais ça ? Il t’aime à un tel point qu’il voulait te demander en mariage ! » Eu … Whoa. Please, can we rewind ? QUOI ? Juliette s’étouffa littéralement avec son jus de fruits et leva la tête au ralenti. Elle espérait vraiment avoir compris de travers. « Quoi ? » C’était une blague. Une pure et simple blague, hein ? « Je ne rigole pas, Juliette. Il m’en a parlé il y a deux semaines. Il prévoyait te faire la demande bientôt, en fait. Mais toi tu viens tout foutre en l’air … » Alors ça, c’était la meilleure. Vraiment. « Je ne sais pas quoi dire … Je l’aime Olye’, je l’aime ! C’est juste une erreur … » « … Qui va te coûter ton mariage, apparemment. » « Qu’est-ce que tu veux dire ? » « Qu’est-ce que je veux dire ? Je l’ai invité, quelle question ! D’ailleurs, il arrive. »

En effet, Olwen approchait, un sourire resplendissant sur son beau visage. Juste à voir son allure, Juliette en déduit qu’Olivia ne lui avait rien dit. Elle sentit un nœud de scoutt à quatre cordes se former dans son estomac losque son petit ami vint déposer ses lèvres contre les siennes. D’ailleurs, elle resta bêtement les yeux fermé pendant qu’Olwen prenait place et saluait Olye’. Essayant de retrouver quelque peu ses esprits, la brunette contempla son amoureux. Mais qu’est-ce qu’elle avait fait … Oh, elle le savait, bien sûr, mais c’était si stupide … En plus, maintenant, il était question de lui avouer … Comment allait-il réagir ? Il allait la détester, c’était clair … Mais d’ailleurs, qu’est-ce qu’il faisait, à poussa sa chaise et à se mettre à genoux, tout à coup ? Oh mon dieu. Oh … Mon … DIEU. Non, pas maintenant, pas tout de suite, NON ! Alerte rouge, alerte rouge ! « Juliette Horuni, voudrais-tu m’épouser ? » Aïe. Aïe, aïe, aïe.

Les yeux fermés, des larmes coulèrent sur ses joues. Olye’ resta muette, apparemment autant bouleversée par les évènements que Juliette. Autour des trois sorciers, les gens s’agitaient et suivaient l’action. Le restaurant était maintenant devenu silencieux. Des larmes coulant sur ses joues, Juliette prit la parole. « Olwen … » Que dire ? « Je … Oui, bien sûr … Mais avant, attends … J’ai fais la pire erreur de ma vie … La pire … et je m’en veux à mourir … Hier, j’ai trop bu … J’ai perdu le contrôle … J’ai … » Incapable de parler plus longtemps, Olivia eut la brillante – sarcasme time – idée de compléter la phrase de sa compagne. « … Elle a couché avec son ex. » Un mouvement de scandale s’éleva dans la salle et Juliette pu en déduire que tous les gens du restaurant savait qu’elle était une idiote doublée d’une empotée. Olwen ne réagit pas. Il resta là, les yeux rivés sur Juliette et la regarda. Des larmes coulaient toujours sur les joues de la méditerranéenne et elle avait chaud. Comme si elle était dans un sauna. Exactement la même chose. La même constipation. La même envie irréprochable de vouloir sortir, de vouloir hurler. La même envie de mal tellement c’est chaud. Au bout d’un moment, Olwen se leva et agrippa la main de Juliette. Sans rien dire, il l’embrassa. Sans comprendre, la jolie brune s’accrocha à se baiser. Elle ne savait aucunement si c’était un baiser d’au revoir ou si c’était un baiser de pardon. Mais chose certaine, c’était tout un baiser.

Décrochant délicatement ses lèvres de celle de la grecque, Olwen émit enfin un mot. « Juste à voir comment tu te sens, je peux comprendre que tu aies commis une erreur. N’empêche, il me faudra du temps pour te le pardonner. J’en aurai amplement en devenant ton mari. »

{ 1 276 Mots . ]
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




[DEFI] Les 30 Baisers ~ Juliette Horuni | 1o | Empty
MessageSujet: Re: [DEFI] Les 30 Baisers ~ Juliette Horuni | 1o |   [DEFI] Les 30 Baisers ~ Juliette Horuni | 1o | EmptyLun 13 Avr - 20:06

Titre : Woah, j'ai manqué un bout ...
Couple : Juliette Horuni et Olwen Wilson
Personnages Concernés : Olivia, Olwen, Juliette.
Rating (G, PG, PG-13, R, NC-17) : G.
Thème (numéro et nom) : 6. Entre le rêve et la réalité
Tome concerné (au delà de l'année en cours ?) : Aucun.
Cadre (époque et lieu si besoin) : Comment Olwen peut-il pardonner à Juliette si facilement ? La réponse ne tardera pas à venir ...

[DEFI] Les 30 Baisers ~ Juliette Horuni | 1o | Rei%20(17)
----------------------------

« Je ... Quoi ? » L'étonnement était véritablement de mise. « Comment peux-tu me pardonner ce que je viens juste de faire ? Tu es humain ou quoi ? Je suis un monstre, Olwen, je ne te mérites pas ! Allôôô, la terre appelle Olwen ! » Au même moment, Olye' agrippa son bras et l'entraîna vers la sortie, tout en ajoutant à Olwen : « Elle ne pense pas un mot de ce qu'elle dit ... On se voit tout à l'heure. » Juliette fut poussée à l'extérieur du restaurant en moins de deux, et - comble du malheur - fut montée de force dans la limousine avec Olye', avant de se rendre bel et bien compte de la situation. « Euuu ... Je peux résumer la situation ? » Olye contempla sa meilleure amie avec hébétude. « Oui, si tu y tiens ... Enfin, moi, je vois pas mal le genre, mais bon, vas-y. » La brunette poussa un soupir long comme la mort et repris tout depuis le début, tentant sans doute de se convaincre elle-même qu'elle ne rêvait pas. « Olwen sait maintenant toute la vérité et ... » Non, c'était tout simplement impossible. Stupide, en fait. « ... Il me pardonne ? » C'était une question, en effet. Histoire d'être sûre qu'elle ne rêve pas, sans doute. « Olwen ne t'as pas encore pardonné. Mais il tient beaucoup à toi, et est prêt à t'épouser tout de même. Il a commis une erreur lui aussi, en fait ... Pour l'instant, on doit aller chez toi. Ton père s'inquiète, parce que ... Je l'ai appelé hier soir. » QUOI ? Olivia Barkley avait osé appelé Robert pour tout lui raconter ? Quoi ? « Non, non, non et re-non ! » Hurla Juliette. « On va au loft, un point c'est tout. J'suis pas encore prête à recevoir le serment de mon père. Pour l'instant, je dois décompresser. »

Le reste du trajet se déroula en silence. Apparemment, Olivia n'avait pas osé s'opposer à ce que Juliette avait dit. La limousine roulait donc en direction du loft de la sorcière, essayant tant bien que mal de dépasser les dizaines d'automobiles qui circulaient en même sur les routes passantes de Londres. L'esprit de Juliette, lui, était trop contingenté pour émettre quoi que ce soit. Les deux sorcières arrivèrent donc chez Juliette et entrèrent dans l'appartement en silence. Aussitôt son manteau enlevé, la brunette se dirigea vers son armoire à alcool et se sorti la bouteille de gin. Elle se fit en moins de deux un gin tonic au concombre. « Je peux me servir ? » Demanda Olye'. Juu' aquiesça et s'efforca de sourire, pendant que sa meilleure copine se servait un martini. Les deux jolies jeunes femmes ouvrirent la porte qui donnait sur le balcon et prirent place. Au bout de quelques instants de silence, ce fut (bien évidemment) Juliette qui rompit le silence. « Je ne veux pas. » « Tu ne veux pas quoi ? » « Épouser Olwen. » On entendit un cracha et un bruit sonore. À en voir les gouttes qui tombaient un peu partout, Olye' venait de s'étouffer avec son drink. « Je te demande pardon ? » Des boules de quilles vinrent indubitablement se poser sur Juliette (oui, oui, on parle bien des yeux d'Olivia). Cette dernière ne répondit rien pendant un long moment, trop sous le choc. Sa meilleure amie n'aimait plus Olwen ? Gné ? C'était sans aucun sens. Mais avant même que Olye' ait pu dire quoi que se soit, Juliette reprit la parole. « Je ne le mérite pas. » Sur ce, elle se leva et quitta l'appartement.

L'atmosphère de Londres était étouffant. Ce fut pourquoi à à peine deux coins de rues de chez elle, Juliette appella un taxi (non, pas de limo cette fois-ci) et y entra en lui demandant de la conduire au 117 avenue Wallstreet, dans la banlieue Sud de Londres. Olwen, hé oui, c'était lui qu'elle allait voir. Elle allait lui annoncer que tout était fini, et qu'elle ne le méritait pas. Le trajet se fit plutôt paisible, quoique énervant par moment, puisque notre jolie brunette dû éteindre son cellulaire, Olye' appelant à toutes les deux minutes. Elle ne voulait apparemment pas que son amie face une gaffe. Raté, elle l'avait faite hier soir, sa gaffe. Et aujourd'hui, elle en payait le prix. Débarquant du taxi en laissant le tip, Juliette pris quelques instants avant de tourner son visage vers l'immeuble. Elle repsira un bon coup et avança à grands pas vers la maison, et cogna trois fois avant d'attendre. La tention était tellement palpable que notre méditerranéenne était sur le point de sentir son coeur défoncer sa poitrine. Ce fut après une minute vingt (précisément) qu'Olwen ouvrit à la porte. « Une minute, Francesca ... Oui ? Que puis-je pour ... » Il se figea. Francesca ? Qui c'était, Francesca ? « Je ... » Apparemment, le silence était d'or, surtout maintenant. Olwen n'arriva pas à prononcer un seul mot, et se résigna à laisser Juliette laisser entrer. Il déposa un baiser sur ses lèvres et elle se sentis frissoner. C'était de tout sauf de plaisir. « Je peux savoir qui est Frances ... » Pas le temps de finir sa phrase qu'une dame à l'accent espagnol déboula les escaliers en trombe, des fleurs à la main. « Tu sais si ta duuuuuuulccinée veut uuuuuuuune robe blanché ? » * L'accent latino massacrait véritablement les phrases, il n'y a pas à dire * , songea Juliette en haussant un sourcil. Puis, elle se tourna vers Olwen. « Je peux te parler seul à seul s'il te plaît ? Sur la terrasse ? » Il hocha la tête et ils se rendirent à l'extérieur, pendant que l'espagnole hurlait toute seule dans la cuisine. « Qu'est-ce que " Francesca " fait ici ? Et qu'est-ce que cette histoire de mariage ? Tu me pardonnes ? C'est impossible, écoutes ... Non, vraiment, je ne te mérites pas, et tout va trop vite ... Je suis morte de trouille, Olwen, je ... » Juliette sentis ses lèvres se faire appuyer sur quelque chose de ... Haaa. C'était ses lèvres. Olwen la fit taire en un clin d'oeil, de manière très classe. Je me laissai emprisonner dans ses mains, me disant que peut-être, peut-être seulement, tout avait une chance de revenir comme avant.
« 1 114 mots . »
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





[DEFI] Les 30 Baisers ~ Juliette Horuni | 1o | Empty
MessageSujet: Re: [DEFI] Les 30 Baisers ~ Juliette Horuni | 1o |   [DEFI] Les 30 Baisers ~ Juliette Horuni | 1o | Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
[DEFI] Les 30 Baisers ~ Juliette Horuni | 1o |
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [DEFI] Les 30 Baisers ~ Juliette Horuni | 1o |
» {4/30}[DEFI] Les 30 Baisers d'Elyna
» | Défi - 30 Baisers * [ 25/30 ] |
» [Défi] 30 baisers - Quentin Montgomery [TERMINE]
» [UPTOBOX] Bons baisers de Hong-Kong [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Hors-jeux :: Les galeries :: Défi - Les 30 baisers :: Les anciens 30 baisers-
Sauter vers: