AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 Cours pour cette nouvelle année.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Cours pour cette nouvelle année.   Mar 8 Avr - 19:03

Angela s’accrochait, elle notait tout ce qui était dit – en abrégé mais elle notait comme même- et essayait de répondre en même temps. Quand elle répondit à la question du professeur sur la machine à laver celui-ci étouffa un petit rire et Angela scruta son visage. Ce professeur avait l’air si heureux d’être là en ce moment en train de donner ce cours que personne dans la classe ne pouvait faire la tête.

Encore une question… La lettre à Elise ? Guns n’ Roses ? Mais qu’est ce que cela pouvait bien être ? Angela qui n’avait suivi aucun autre cours ne pouvait pas le savoir… A moins d’être une fan des moldus, mais elle ne l’était pas ! Enfin pas avant ce cours …

Une seconde après la question 2 filles avaient levé la main. N’y avait t-il que des filles dans cette classe ? Angela regarda autour d’elle et vit que à part un garçon il n’y avait effectivement que des filles. Bizarre … Un cours dont le professeur est un homme et tous les élèves des filles, c’était digne du magnifique Gilderoy Lockhart ! Donc le professeur qui avait beaucoup de chance d’avoir autant de magnifiques jeunes filles dans sa classe interrogea la première qui avait levé la main… Hainoa, encore cette fille qui avait l’air de connaître tout sur les moldus et elle répondit que c’était un certain : Bitovèn.

« Bitovèn okay ça il faut que je le retiennes… »


Puis une autre fille intervint en disant que la musique est bien… De la musique moldue… Angela préfèrerait sûrement de la musique de sorciers mais elle essayerait quand même.

Angela attendait donc que le professeur repose une question car là Angela ne savait rien de ce Bitovèn et que jamais elle ne pourrait ajouter quelque chose dessus. [HJ : On étudie ça en Musique xD ] Elle nota donc pressement le nom et attendit d’autres informations ou questions du professeur…
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Cours pour cette nouvelle année.   Dim 13 Avr - 9:21

[HP : bravo Hainoa ^^ cela te fait 15 points. J'accorde, à la suite, 5 points à Juliet Knightley, Elizabeth Harris et Angela Brown].

"Oui, répondit Quint avec un sourire toujours aussi doux, c'est exactement ça, c'est Beethoven ! Un très grand compositeur, si je puis me permettre... -il rougit un peu- enfin, pour moi, c'est le plus, grand !".

Il considéra un instant sa petite assemblée d'élèves et ses lèvres sur lesquelles se posaient le reflet de la tendresse devinrent bientôt aussi triste et grise qu'une sinistre journée d'hiver. Ses paupières fines papillonèrent un instant et il baissa les yeux, plus par gêne et par pudeur que pour réellement clore cet état de malaise. Sa main passa doucement sur son bras tandis qu'il cherchait dans sa mémoire ce qu'il pourrait éventuellement poser comme question. Rien ne lui venait plus à l'esprit à présent...

"Euhmm... moui...

Euhh, c'est simple, en effet... et basé sur les conseils de sécurité dans le monde Moldu. Et je tiens à vous dire que c'est là un chapitre des plus importants !".


Il se redressa un peu plus sur son bureau, s'éclaircit la gorge puis commença :

"Qui dois-je appeler, toujours chez les Moldus, si un cambrioleur ou un bandit fait irruption chez moi et me menace ?".

*S.O.S Fantômes ! Héhéhé...*.

Le jeune professeur frissonna un intsnt, passant toujours sa main sur son avant-bras, une mine crispée figée dans ses traits.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Cours pour cette nouvelle année.   Dim 13 Avr - 9:41

Ouiii encore 5 points pour Serpentards ! Angela était aux anges elle faisait gagner beaucoup de points pour sa maison favorite ! Le professeur posa encore une question… Un cambrioleur ? Euh… Angela essayait de se souvenir…

FLASHBACK

« C’est horrible hier il y a eu un voleur qui est rentré chez moi et qui a volé touts mes bijoux !
_Non ? Sérieux ? Pfiou ! Ca arrive vraiment qu’a toi toutes ces choses là ! Et t’as fait quoi alors ?
_Ben… Ma mère dès qu’elle a vu ça, parce que le voleur a aussi volé ses bijoux, le magnétoscope et pleins d’autres choses, elle a appelé le 17.
_Euh… Et pourquoi ?
_Ben pour appeler la police ! Pour qu’ils trouvent le voleur et qu’ils nous remboursent !
_Aaah ! Okay… J’espère pour toi qu’ils le retrouveront.

FIN DU FLASHBACK

Oui ! Angela savait encore une fois la réponse ! Mais c’est qu’elle était loin d’être ignorante du monde des moldus cette petite ! Elle leva la main et fut la première à être intérogée.

« Il faut appeler la police ! Le numéro de téléphile… Ou tiléphone… Ou quelque chose comme ça, enfin le moyen de communiquer des moldus c’est le 17 je crois… »

Angela attendait impatiemment de savoir si elle avait bon, car si elle avait bon cela serait déjà la première fois qu’elle répondait bien et la première et en plus cela ferait gagner des points à Serpentard ! Angela était de plus en plus contente d’être dans ce cour… Elle en oubliait même que c’était un cour que touts les Serpentards ou presque détestaient.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Cours pour cette nouvelle année.   Dim 13 Avr - 10:36

Eli n'était pas du genre à baisser les bras, ça non. Toujours motivée et plus ou moins sûre d'elle, Eli était toujours la première à lever la main en classe pour poser des questions ou donner des réponses. Hélas, suite au bon vouloir de ses professeurs, elle n'était pas toujours interrogé, surtout quand il s'agissait de donner une réponse. Ce cours semblait confirmer la règle. Certes les réponses ne faisaient pas gagner de points, mais Eli voulait quand même répondre à certaines d'entres elle, histoire de se prouver qu'elle en était capable et surtout histoire de montrer au professeur Quint les progrès qu'elle avait fait dans la matière.

Eli commençait à croire que le professeur Quint lui en voulait car il ne l'avait pour l'instant pas encore interrogée en premier, et ça, ça l'énervait. Il devait vouloir compenser avec l'année passée, où elle avait selon lui suffisament parlé et c'était maintenant au tour des nouveaux élèves, histoire de venir sur un bon pied d'égalité. Dans tous les cas, Eli ne désespérait pas et continuait de lever la main à chaque question (du moins à chaque question dont elle comprennait le sens, c'est à dire beaucoup moins que le total des questions posées). Quand le professeur Quint fit un commentaire sur les précédentes réponses données, il lança ensuite une nouvelle question, symbole d'espoir pour la jeune Poufsouffle.

Eli leva donc la main, surtout qu'elle connaissait la réponse cette fois ci, mais ne fut pas la seule. Comme pour confirmer ce qu'elle pensait, le professeur Quint interrogea une élève de Serpentard, de première année qui plus est. Eli ne désespéra pas et laissa sa main levée, bien décidée à donner quand même sa réponse à la question même si on venait de le dire juste avant elle. Elle ne voulait pas que le professeur Quint croit qu'elle venait de copier la réponse de sa camarade mais voulait surtout qu'il voit qu'elle était motivée et qu'elle faisait des efforts, ce qui n'était pas le cas de tout le monde. Quand Angela eu donné sa réponse, le professeur Quint, comme à la recherche de plus de précision, interrogea Elizabeth, la jeune fille sauta sur l'occasion.

- Le numéro de téléphone à composer en cas de cambriolage, comme l'a dit Angela, c'est le 17, police-secours. Si le motif est grave et urgent, ils arriveront très rapidemment et armés surtout. Pas de baguettes magiques hein, non, se sont des moldus, mais avec des pis-to-lets, des armes qui ont l'avantage de faire peur au cambrioleur. Ensuite, s'ils les attrapent, ils peuvent passer du temps en prison, une espèce de grande cage où on peut rester très longtemps si on fait quelques choses de mal.

Elizabeth avait enfin pu dire ce qu'elle désirait. Elle espérait que sa réponse soit juste et espérait surtout ne rien avoir oublié. Le professeur Quint savait de l'année passée qu'Elizebth ne connaissait rien au monde moldu et qu'elle avait tout appris en classe. Toutes les réponses qu'elle ressortait donc, était ou vues avec le professeur Quint un peu plus tôt dans l'année ou alors appris dans un livre de cours qu'elle conaissait tant. Dans les deux cas, ça n'avait rien à voir avec une quelconque expérience du monde moldu grace à ses parents, ça, tout le monde le savait.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Cours pour cette nouvelle année.   Dim 13 Avr - 19:31

[ Heeeyyy ! C’pas juste, au Québec c’est pas le 17, c’est le 911 ! >.< DISCRIMINATION ENVERS LES QUEBECOIS ! xDD Et Monsieur 7 fait peur sur l’ava’ ! Ô_o ]


WaHouu ! Orla avait fait gagné 15 joli points à sa maison ! Et tout ça, en expliquant comment elle avait eu la brillante idée de s’auto-laver dans la laveuse ! Comme quoi on apprend de ses erreurs, mettez sa dans vos pipes mes petits chéris ! Heureuse comme tout, Orla s’accorda une poignée d’applaudissement pour se féliciter elle-même ! Elle avait lu ça aussi dans une des revues moldus sur l’éducation de sa maman ; Il est important d’encourager l’enfant pour qu’il puisse comprendre qu’il est important et que fournir des efforts donne toujours place à un bon résultat ! Quelle jolie phrase pédagogique, quand même ! Mais bon, Orla arrêta de s’applaudir assez rapidement, question de ne pas perturber le cours. Et de faire perdre les jolis points qu’elle venait de rapporter à sa chère et tendre maison ! <3

Prochaine question ; L’auteur de la « Lettre à Elise ». Gnéé ? Orla arqua un sourcil, ignorant totalement la réponse. Si elle avait su qu’il fallait lire le courrier des autres pour pouvoir répondre aux questions du Professeur Quint …Elle écouta Hainoa, qui bien entendue avec la bonne réponse. Bethoveen ? Elle ne le connaissait pas celui-là ! Il est en quelle année et dans quelle maison ? Orla partait pour demander la question discrètement à sa copine quand Juliet, l’auteur de la biographie de son crapaud, rajouta que c’était un joli morceau de piano. Whooo minute ! Si Orla avait bien compris ; Bethoveen avait écrit une lettre à Elise en lui envoyant un morceau de piano ? Et comment Orla était-elle supposer savoir ça ? Déjà qu’elle n’avait pas l’oreille musicale et qu’elle ne lisait pas le courrier des autres … Tant pis, passons à la prochaine question !

Qui doit-on appeler quand on a un problème avec des cambrioleurs ? Ahahaa ! Encore une question dont Orla ignorait totalement la question ! Quand elle allait chez sa maman dans le monde moldus, jamais personne n’avait essayé de venir voler quoi que se soit ! Et, c’est tant mieux comme ça parce que sinon, Orla leur aurait donner un gros coup de pied dans les tibias et un gros coup de poings dans l’estomac ! Ça paraît aux premiers abords mais, Orla est une vraie dure à cuir quand elle doit défendre ses choses ! Surtout si sa réserve de chocolat est en danger, alors là, tassez vous du chemin mesdames et messieurs ! Elle écouta attentivement la réponse d’une petite blondinette. Ah bon, le 17, fallait prendre en note ma petite Orla … Une autre fille répondit à sa suite. Orla l’écoute elle aussi. Mon dieu ! Ce qu’avait dit la dénommée Elizabeth, si Orla avait bien suivis, était affreux ! Les larmes aux yeux, elle se retourna vers le Professeur Quint.

« Ils enferment vraiment les gens dans des grosses cages ? »

La lèvres inférieurs tremblantes, Orla attendit la réponse de son professeur.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Cours pour cette nouvelle année.   Dim 13 Avr - 19:37

C’était drôle de voir à quel point on pouvait passer du coq à l’âne comme ça. C’était vrai, depuis le début de l’heure, il ne faisait que ça, le professeur Quint ! Certainement que cela devait l’amuser de parler d’un engin moldu pour ensuite parler de musique, pour après parler de quelque chose de beaucoup moins joyeux que cette Lettre à Elise, c’est-à-dire le numéro de secours… Juliet n’avait jamais eu l’occasion de l’appeler personnellement, mais elle avait vu plusieurs fois sa mère composer ce numéro, les mains tremblantes, mais en fait elle était encore trop petite pour comprendre ce qui se passait. Bien sûr, elle ne pouvait pas deviner que quelqu’un s’était introduit dans l’étable et avait sauvagement abattu toutes les bêtes qui s’y trouvaient. Ce qui est un peu débile, quand on y pense, car la personne aurait mieux fait de les emporter que de les tuer, cela lui aurait sûrement rapporté plus d’argent. Là, cela ne lui avait certainement apporté que des ennuis. Mais peut-être que cette personne-là avait quelque chose contre les parents de Juliet, et voulaient se venger d’une quelconque manière, ce qui avait bien marché, d’ailleurs, puisque ceux-ci avaient vraiment une pâle figure en se rendant compte de ce qui leur était arrivé. La petite Juliet ne savait pas pourquoi ses parents avaient appelé la police, mais elle se souvenait parfaitement du visage blême de sa mère. En fait, cela lui arrivait tellement peu souvent que c'était suffisant pour marquer Juliet, et pour que celle-ci revoit parfaitement l'image où sa mère appuyait sur les chiffres 1 et 8 sur le téléphone...
18 ? Hein ? Mais les deux personnes qui venaient de participer avaient pourtant parlé du 17, et non du 18 ! Juliet essaya de se creuser la tête pour savoir pourquoi sa mère avait appelé le 18 au lieu du 17 alors qu'elle avait pourtant affaire à une sorte de criminel... C'était quoi, d'abord, le numéro 18 ? Heuuuu... Juliet avait un doute, là. Bon, déjà, ce n'était pas la police, puisqu'apparemment, eux, c'était un autre numéro. Le samu ? Non, là, ça ne servait à rien de les appeler, parce que jusqu'à nouvel ordre ils ne s'occupaient pas des animaux, et de toute façon, ceux-ci étaient bel et bien morts. Il ne restait plus que les pompiers. Voilàààà ! C'était ça !
La petite leva la main une nouvelle fois, en sachant que le même scénario qui se déroulait depuis le début de l'heure allait se mettre en place une fois de plus : elle n'était pas la première à répondre à la question, alors cela rapporterait forcément moins de points. Mais bon, c'était des points quand même, on ne peut pas cracher dessus, surtout quand on sait plus ou moins la réponse !


"Oui, sauf que dans le monde moldu, les gens ont plus souvent tendance à appeler le 18, qui est le numéro des pompiers - ceux qui doivent éteindre les incendies - que la police directement. Je crois que c'est parce que les pompiers préviennent directement la police et le samu si nécessaire. Mais à mon avis, s'il y a un bandit qui vous menace, vous n'avez pas trop le temps de parler au téléphone... Ou alors le bandit débranche le téléphone pour que vous ne puissiez rien faire, justement."

Voilà, cela s'appelait du blabla, ça. Enfin, pour la petite, cela pouvait paraître évident, mais qui sait, pour d'autres, cela l'était forcément moins, non ? Enfin toujours était-il que Juliet l'avait dit, que cela serve ou non. Et elle était contente de l'avoir dit, alors il n'y avait pas de raison à ce qu'on la contredise. Il n'empêche qu'elle n'était toujours pas la première à répondre...
Alalaaaaah ! Essaie encore ! Finalement, ce n'était pas ses connaissances que Juliet devait améliorer, mais plutôt sa rapidité. Il était vrai qu'elle mettait un certain temps à lever le doigt, ce qui devait certainement la pénaliser par rapport aux autres...
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Cours pour cette nouvelle année.   Jeu 17 Avr - 10:20

[HJ :
Citation :
[ Heeeyyy ! C’pas juste, au Québec c’est pas le 17, c’est le 911 ! >.< DISCRIMINATION ENVERS LES QUEBECOIS ! xDD Et Monsieur 7 fait peur sur l’ava’ ! Ô_o ]

T'inquiète ^^ le pauvre belgisant que je suis compose le 100 ou 101 je sais plus pour les secours looooll !! Donc, comme ça tu es moins en reste looooll !

Bravo, mesdemoiselles !! J'accorde ainsi 15 points à Angela Brown et 10 à miss Elizabeth Harris, Orla Quirke et Juliet Knightley pour être venues compléter sa réponse Smile !

Sinon, je fais peur, moi Very Happy ??? Bwwwahahahahahahhaaaa !!].





September attendait cette réponse avec impatience et voila qu'elle était donnée par la personne la plus improbable de toutes ! Une Serpentarde, une vert et argent, autrement dit une partie de l'ennemi de ceux et celles qu'il défendait : les Moldus... une personne qui devait, par le choix de cette maison, apprécier davantage les préceptes que l'on y inculquait que ces personnes tellement étrangères et dont il parlait depuis le début de l'heure.

Le jeune professeur passa à nouveau sa main sur son bras, le frottant avec douceur, bien que quelque chose le piqua amèrement à travers son vêtement... Il crut bon de se lever, songeant que la douleur finirait par disparaître, et s'adressa à ses jeunes élèves une fois qu'ils eurent tous terminé de parler. La première fut Orla :

"Non, Orla, ce n'est pas exactement comme ça que ça se passe. En réalité, c'est un petit peu plus complexe. Le temps est révolu où, chez les Moldus, il fallait creuser son propre trou pour s'en faire une prison. Maintenant la police arrête et a la possibilité, dans ce cas présent dit de "cage", de vous mettre en garde à vue ou encore, si votre délit et pleinement justifié, appuyé par des preuves, de vous enfermer en prison.

Mais les "détenus" comme l'on dit à présent, et c'est ce qui fait moins péjoratif que "prisonniers", sont alors transférés dans ce que l'on appelle une cellule. Comme à Azkaban sauf qu'ici il y a des toilettes, un lit, un lavabo et un endroit pour ranger ses affaires. C'est propre et personne ne souffre de maladies ou d'être mal nourri !

Ne vous en faites pas. La politique Moldue est la suivante, et ce dans chaque pays dit "civilisé". Permettre à celui qui a fauté de se réinsérer dans la société... Parfois cela ne marche pas toujours, c'est vrai. Mais en montrant que leurs prisons ne sont pas le reflets d'horribles cachots moyennageux, on permet déjà à ces personnes de vivre comme des êtres humains, ni plus, ni moins ! Et non comme des animaux en cage, je te rassure...".


Il lui tendit un dernier sourire respirant la douceur et la gentillesse. Passant une main un peu plus énergique le long de son avant-bras il plissa les yeux et fit une brève observation :

"Vous regardez trop la télé, Miss Knightley, cela va vous jouer des tours ! -il eut un léger rire- On se croirait dans un remake du "fugitif" ou un autre truc du genre...

Non, les enfants sérieusement, notez bien tout ce que vos camarades ont dit, c'est important ! Seulement il ne faut pas vous monter la tête...

Lorsqu'il y a un cambrioleur, et ce qu'il vous menace ou pas, la police intervient si vous l'appelez bien sûr. Elle le neutralise, c'est-à-dire qu'elle lui passe des sortes de bracelets de fer -il en fit le signe autour de ses propres poignets-, afin qu'elle ne puisse plus bouger et faire de mal à quiconque.

Une personne Moldue qui sera blessée pensera immédiatement à appeler les pompiers qui ensuite passeront l'appel à la police. Dans ce cas-ci ces derniers arrivent en même temps sur les lieux !

Et, désolé de vous décevoir mais, les policiers portent toujours un pistolet. C'est leur arme de service ! Inutile de vous dire que, dans le pays d'où je viens, ils n'hésitent pas à l'utiliser pour jouer les Cow-boys... Mais bon, passons !

Tiens, à ce propos, vous ai-je déjà parlé du deuxième ammendement de la Constitution des Etats-Unis... ainsi que de Charlton Heston ?".


Son sourire s'était alors élargit d'hypocrisie à la prononciation de ce seul nom. Mais quelque chose vint bientôt briser cette subite euphorie, faisant baisser ses yeux vers son bras et froncer ses sourcils. Cette fois-ci, il se prit à gratter son avant-bras tant les picotements pouvaient se faire intenses.

"C'est pas vrai ce que c'est ch... embarassant, héhé, ce genre de truc ! Y a des moustiques ici ou quoi ? C'est pourtant pas la saison !".

Il continua tant que cela le démangeait, relevant un regard interrogateur en direction de ses élèves.

"Vous avez été piqués récemment ou c'est moi qui fait une psychose ?".

Et la démangeaison se faisant plus insistante et plus prenante, il redoubla d'effort jusqu'à ce que...

Des larmes de sang tombèrent sur le sol, à ses pieds, s'écrasant sur le plancher de bois ciré et sur la pointe de sa chaussure. Le professeur les observa d'un air perplexe puis la machine qu'était son cerveau parut se remettre en route et laisser place à l'effroi et à l'incrédulité.


Il sentit un liquide chaud couler le long de son avant-bras, touchant jusqu'à son coude et imbibant à présent la manche du pull qu'il portait.
Déglutissant avec peine, son teint blanchissant à l'extrême, il leva un regard perdu vers ses élèves -une voix lui murmurant de garder consistance, de ne pas paniquer afin qu'aucun d'entre eux ne prennent peur et ne s'agitent. C'était la dernière chose à faire.


D'une lèvre aussi tremblottante que la petite Orla avait eu tout à l'heure il tâcha d'articuler un son... mais celui-ci resta coincé dans sa gorge tandis que le sang suintait toujours, tâchant ses vêtements, son jean, le parquet...
Il tâcha de reprendre courage, son coeur cognant dans sa poitrine à trop vive allure pour lui permettre de reprendre son souffle. C'était comme si on l'étreignait, prêt à le briser... Il ravala sa salive et reprit d'une voix blanche :


"T-tout va bien... tout... ne... ne craignez rien ! Sûrement une réaction allergique à quelque chose !".

Et il se reprit à gratter, cherchant à retirer la manche tant la souffrance pouvait être odieuse, son bras le brûlant à présent, déchirant sa chair, s'insinuant dans ses muscles. September gardait le visage crispé, les dents serrées, comme fou, tout à fait prêt à s'arracher sa propre chair si cela pouvait calmer son supplice.

Sa manche totalement relevée, ses ongles taillant dans le creux de son avant-bras maculé de sang, il finit par se calmer, frottant sur sa blessure pour en appaiser les derniers signes de souffrance... Il contempla le travail d'un air dépité et vit alors quelque chose qui lui vrilla le regard et qu'il n'aurait jamais souhaité présent à cet instant précis.

Un bref regard à sa classe et il en revint à sa Marque, rougeoyante de son sang, noire et lugubre sur cette peau écorchée, ressortant sur fond écarlate. Le sang se reprit à couler, comme si la seule cause de ces tortures était cet horrible tatouage. Il pressa sa main dessus afin que personne ne le voie, replia son avant-bras gauche contre son ventre et fixa à nouveau ses élèves comme une bête appeurée, ramassée sur elle-même.

"Non, supplia-t-il, non, pas ça...".

Ses lèvres tremblèrent en une grimace affligée et September se resserra un peu plus contre son bureau, maintenant son bras toujours suintant d'hémoglobine. Ses traits étaient tirés par la terreur tandis qu'à présent quelques gouttes de sueur naissaient sur son front.

"C'est... C'est pas ce que vous croyez...".

Il ravala sa salive, la bouche ouverte, les yeux hagards...
Il ferma ces derniers conscient à présent qu'il n'y avait plus aucun moyen de s'échapper, sentant comme la morsure d'un couperet invisible lui fendre la nuque, mordre sa chair et exploser ses tendons.


Lentement et comme un condamné résigné, pauvre bandit dont il parlait tout à l'heure, il leva ses bras vers le ciel...
L'un d'eux, celui de gauche, portait dans le creux de son avant-bras un tatouage que ceux qui étaient allés à la Coupe du Monde de Quidditch avait pu voir dans le ciel. Que ceux et celles qui avaient perdu des parents, des proches à qui ils tenaient plus que tout avaient pu voir sur les murs de leur maison.
Le Signe des Ténèbres, la Marque du Lord, gravée sur le bras d'un professeur de Poudlard...
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Cours pour cette nouvelle année.   Jeu 17 Avr - 22:24

Angela commença à prendre peur quand d’autres élèves expliquèrent plus en détail la réponse. Pfiou, Angela n’aimerait vraiment pas se faire cambrioler par un voleur… Quoi que, elle se défendrait surement mieux qu’un moldu grâce au petit bâton rangé dans sa robe. Puis le professeur Quint expliqua un peu mieux. Angela nota tout ce qui était dit mais sans pour autant en comprendre tout le sens… Moyenâgeux ? Télé ? Des bracelets de fers ? Pompiers ? Cow-boy ? Angela ne comprenait le sens d’aucun de ses mots et n’arrivait pas à s’imaginer les scènes… Il faudrait qu’elle demande de l’aide à une personne pour qu’elle lui explique. Mais elle était la seule Serpentard dans cette pièce ! Et elle ne connaissait aucun Serpentards qui ait un jour suivi ce cours… Sarah non plus ne faisait pas ce cour, alors comment allait t elle faire ? Mais bon… Il valait mieux se concentrer sur le cours, tout noter et réfléchir après. Des moustiques ? Euh… Angela qui d’habitude les attiraient particulièrement n’en avait pas vu.

« Je crois bien que c’est vous qui avez des hallucinations… » Murmura Angela pour elle-même.

Puis tout s’enchaina très vite. Du sang commença à couler, puis beaucoup beaucoup de sang. Un cri, celui d’Angela qui avait perdu son sang-froid.

« Oh mon dieu ! Oh mon dieu ! C’est horrible c’est horrible, horrible, horrible, horrible, tout simplement horrible ! Appelez quelqu’un ! Appelez le directeur ! Appelez un médicomage appelez qui vous voulez mais faite quelque chose ! » Hurla Angela en se levant de sa place.

Elle s’approcha du professeur mais avant de l’atteindre, l’expression du professeur changea, il devint tout blanc et son visage se recouvra d’un masque exprimant très bien la terreur que partageait aussi bien le professeur, qu’Angela, ou que les autres élèves. Puis il leva les bras comme s’il suppliait le ciel d’arrêter, mais il se passa quelque chose que tout le monde dans la classe remarqua, les manches du professeur s’abaissèrent et on vit un tatouage sur son bras gauche… Un tatouage que tout le monde ici connaissait… La marque des ténèbres…

Oh… Je veux partir… Furent les derniers mots prononcés par Angela avant qu’elle ne s’évanouisse. Pfiou, un professeur de Poudlard mangemort ? Qui aurait cru ça ? C’était tout simplement impossible… Et pendant qu’Angela était allongée par terre, inconsciente, son subconscient lui disait de partir le plus vite possible de Poudlard, d’emporter sa sœur et de ne plus jamais revenir…
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Cours pour cette nouvelle année.   Lun 21 Avr - 2:54

Orla écouta avec attention les explications sur les grosses cages moldus du Professeur Quint, se clamant peu à peu. Ouf ! C’était pas aussi méchant que ce qu’Orla avait imaginé dans son petit cerveau ultra performant ! Mais, Orla préférait les moyens des sorciers pour s’occuper des méchants. Y aller psychologiquement était la meilleure façon ! C’était ça qu’il méritait, les vilains méchants pas beau ! Quand le Professeur termina ces explications pour la petite rouquine, Orla lui décrocha un grand sourire et un signe de tête, pour dire qu’elle avait bien compris. Haha, avec chance, se serait une question d’examen et elle aurait tout ces points pour celle-ci !

Le cours continua mais, Orla n’était pas très attentive. Le Professeur Quint ne cessait de se gratter l’avant-bras et ça absorbait complètement la jeune Serdaigle. Pourquoi se grattait-il autant ? Ça maman ne lui avait jamais appris qu’en grattant, ça gratte encore plus et que ça fait un cercle vicieux ? Ah là là ! Mais, le tout s’expliqua quand il parla de moustiques ! Ah, ces vilaines petites bêtes qui vous font des trous dans la peau avec leurs grosses trompes pour vous sucer le sang … OUACH ! Orla adorait toutes les bêtes, exception faites de celle-là ! Orla battit des mains pour les faire éloignés, même si elle ne les voyait pas. C’était des moustiques invisibles en plus, on avait tout vu !

Mais, Orla oublia les moustiques invisibles assez rapidement quand le bras de Professeur Quint commença à saigner. C’était des méchants gros moustiques qui les attaquaient ! Orla commença à se débattre avec plus d’intensité. Orla avait l’habitude d’attirer les plus gros moustique. Vu qu’elle mangeait beaucoup de chocolat, elle avait le sang beaucoup plus sucrée que la moyenne, chose que les moustiques adorait. Elle était un peu comme une buffet à moucheron sous une tignasse de cheveux roux ! C’est pas très amusant, non non non ! Quand le Professeur parla de réaction allergique, Orla le regarda avec insistance.

« Sortez votre baguette pour les arrêter Professeur ! On va mourir dévorer par des moustiques invisible ! »

Mais, c’était pas que des moustiques invisibles ! Oh que non, ils étaient aussi mutants ! Sous tout le sang qui s’échappait des pores du Professeur, on pouvait distinguer une grosse tâche noire uniforme. Mon dieu, sa réaction allergique était beaucoup plus grave que ce que Orla pensait, il devait aller voir Madame PomFresh de toute urgence ! Vite vite vite ! Mais, un gros bruit derrière la gamine la pris par surprise et Orla se retourna rapidement, juste assez pour voir une blondinette s’effondrer sur le sol. Ah non, une autre réaction allergique violente ! Orla se retourna vers Hainoa qui était toujours à ses côtés.

« Faut qu’on parte tout de suite avant de se faire piquer par les moustiques invisibles mutants ! »

Elle attrapa Hainoa par le bras et, sans un regard aux autres étudiants présents dans la salle, elle entraîna son amie avec elle hors de la salle de classe. Sans le moindre doute sur ce que pouvait signifiait ce tatouage sur le bras du Professeur Quint …
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Cours pour cette nouvelle année.   Mar 29 Avr - 14:26

Un cours tranquille et sympathique. C'était ce que l'on pouvait dire pour qualifier le cours d'Etudes des Moldus donné par September Quint. C'était étrange, mais on avait l'impression qu'avec lui, la relation entre les élèves et le professeur n'était pas la même. Parfois, les élèves avaient presque envie de tutoyer le professeur Quint tellement une ambiance agréable et chaleureuse se dégageait de ce cours. En tout cas, c'était l'impression qu'avait Juliet. Bien sûr, il y avait des fois où elle ne comprenait pas trop les réactions de son professeur, notamment quand il se faisait à moitié des monologues, mais bon, après tout, c'était amusant de le voir parler tout seul et de rebondir sur ses propres paroles. Il y avait aussi la remarque qu'il lui avait adressé qu'elle n'avait pas trop comprise... Juliet, regarder trop la télé ? Oooh, Monsieur Quint ne devait pas avoir le don de légimilencie, alors, car sinon il aurait pu voir dans l'esprit de Juliet que celle-ci n'avait regardé la télé que quelques fois dans sa vie ! Et encore, on pouvait presque les compter sur les doigts de la main. Déjà, chez elle, il n'y avait pas de poste télévisé, c'était logique, pas de place pour les gadgets en tout genre ! Car pour les parents de Juliet, la télé pouvait aussi être considérée comme un gadget puisqu'elle ne servait qu'à se distraire. Or, dans leur monde à eux, il n'y avait pas de place pour la distraction, c'était une perte de temps considérable quand il y a plein de travail à faire ! C'était sûrement une grave erreur, mais heureusement pour Juliet, celle-ci avait pu trouver d'autres moyens de se distraire... Et puis s'ils avaient pu jouer aux Sims 2, ils auraient vu que la distraction fait partie des besoins élémentaires du Sim !
Sinon, les rares occasions qu'elle avait eu de regarder la télé, notre petite fille, c'était quand elle était avec sa tante, qui, elle, comme la plupart des moldus d'ailleurs, possédait une télé. Elle l'avait regardé quelques fois, et n'avait pas vraiment trouvé ça intéressant, si bien qu'elle était vite passée en mode "cassettes vidéos" histoire de se faire une petite culture cinématographique. En fait, Juliet trouvait totalement stupide de rester planté devant un programme qui nous prend vraiment pour des débiles ! C'était vrai, entre les publicités (comment pouvaient-elles s'imaginer réellement que les gens pouvaient croire toutes leurs absurdités ?) et les émissions télé où deux animateurs parlent pendant deux heures pour dire des tas de choses inutiles, en passant par la télé-réalité (et encore, ça, cela pouvait être rigolo...), la petite ne comprenait vraiment pas comment les gens pouvaient aimer regarder ce petit rectangle lumineux...
Enfin, tout cela fit que la petite fille ouvrit de grands yeux ronds en entendant la remarque du professeur Quint qui la concernait, mais peut-être que celui-ci ne remarqua pas sa réaction, puisqu'il était déjà passé à autre chose. En y réfléchissant, peut-être qu'il blaguait... Bah, après tout, lui aussi avait sa part de mystère !
D'ailleurs, c'était bien mystérieux qu'il se gratte comme ça... Des moustiques ? Mouais, on n'était pas en cours de Soins au Créatures Magiques, là. Evidemment, ce n'était pas l'expression bizarre qu'affichait September Quint qui avait fait penser à Juliet que les moustiques n'étaient pas une bonne excuse, c'était juste que s'il y avait des moustiques, elle aussi se serait fait piquée depuis longtemps. Or, elle avait beau inspecter ses bras, pas la moindre trace d'un petit bouton de moustique.
Elle s'apprêtait à dire qu'il n'y avait pas de moustiques quand une petite flaque de sang vint s'écraser par terre. Juliet n'eut même pas le temps de réagir qu'il y eut une sorte de mouvement de panique dans la salle. Une Serpentard perdit connaissance, et tandis que le sang coulait à flots du bras du professeur, Orla et Hainoa s'étaient faites la malle en criant quelques mots contre les moustiques. En fait, la petite Serdaigle ne comprenait plus rien. Le professeur Quint, lui, semblait faire face à un combat intérieur vraiment dur, et Juliet, au lieu d'avoir peur et de prendre la fuite comme le faisait quelques camarades, avait presque envie de soutenir le professeur face à cette invasion qui se faisait de l'intérieur...
C'est alors que le bras de Mr Quint se leva vers le ciel, montrant à toute la classe une étrange marque sombre. C'était la seule chose que l'on pouvait voir de ce professeur qui avait quasiment disparu derrière le bureau, en marmonnant des trucs bizarres. Juliet n'avait jamais vu la Marque des Ténèbres. Bien sûr, elle en avait déjà entendu parler, Elizabeth lui avait même expliqué un tas de choses sur Voldemort et ses partisans, mais elle n'avait jamais été réellement convaincue de tout le mal que ceux-là pouvaient faire. Ce fut peut-être pour cela, dans une ignorance totale de la nature de son professeur et des véritables horreurs de Voldemort, qu'elle se lança vers lui pour essayer de le sauver de son inconscient. Car ce ne pouvait être que cela, son inconscient prenait le dessus sur lui. C'était déjà arrivé à Juliet, bien sûr, pas dans les mêmes circonstances, mais elle en avait gardé un souvenir suffisamment désagréable pour désirer que son professeur le plus sympathique ne souffre pas du même mal.
La petite fille se leva donc précipitamment de sa chaise en la faisant bien râcler sur le sol, et fonça vers le bureau où semblait disparaître progressivement le pauvre homme. Elle le contourna vivement et entoura le torse de son professeur de ses pauvres petits bras pour essayer de le relever, comme si cela pouvait servir à quelque chose.


"Restez avec nous, monsieur ! Restez avec nous !"

Pauvre inconsciente ! Se jeter dans la gueule du loup, comme ça ! Vraiment, si elle avait pu croiser le regard d'Elizabeth à ce moment (qui avait la vocation d'être auror, ne l'oublions pas) elle aurait pu certainement s'apercevoir que ce n'était pas la meilleure idée que de s'approcher d'un Mangemort qui venait de se faire appeler par son maître... Mais évidemment, elle ne savait rien de tout cela, tout ce qu'elle voyait, c'était que son professeur était mal en point, et souffrait à la limite plus d'une douleur morale que d'une douleur physique, et que c'était dans ces moments-là qu'il fallait des personnes autour de lui... Et comme il n'y avait pas grand monde qui paraissait disposé à s'en charger, eh bien, notre pauvre petite, elle, se jetait à l'eau !
Mais elle avait du mal. Le professeur semblait peser une tonne pour les pauvres petits bras qui appartenaient pourtant à une joueuse de Quidditch, et Juliet était à court d'inspiration. Que fallait-il qu'elle fasse ? Aaaah, le professeur avait quasiment les yeux révulsés, c'était mauvais signe, ça, très mauvais ! La petite, qui voyait bien que ses efforts ne servaient pas à grand chose, relacha son emprise et s'empressa de presser son doigt sur les paupières de son professeur pour qu'il ferme les yeux. Qui sait, peut-être que cela pourrait permettre de revenir dans une sorte de paix intérieure ! A peine Juliet eut-elle fini son geste que son regard se porta presque instinctivement vers le bras sanglant. Mais comment n'avait-elle pas pu y songer plus tôt ? Douleur morale, certes, mais il y avait aussi une douleur physique ! Evidemment, elle ne connaissait pas de sorts pour guérir une telle blessure...
Mais après tout, le professeur Quint enseignait l'Etude des Moldus ! Pourquoi ne pas utiliser une méthode moldue, alors ? Juliet détestait particulièrement tous les lieux qui étaient liés à la santé, aussi imaginait-elle que son professeur pensait de la même manière qu'elle, il fallait donc lui éviter à tout prix le supplice d'aller à l'hôpital ! La petite Serdaigle, plus téméraire que jamais (certains diraient folles, mais bon...) se jeta sur la première cape de sorcier qu'elle trouva au premier rang et se précipita d'envelopper le bras du professeur avec. Ce n'était certainement pas très utile, mais au moins, cela aurait peut-être l'effet de calmer la panique qui s'était déclenchée dans la classe à la vue de la Marque des Ténèbres - chose que Juliet n'avait pas compris.


"Monsieur, monsieur, réveillez-vous ! Ne vous laissez pas faire ! Vous êtes plus fort que votre inconscient, professeur !" s'exclama-t-elle, se sentant de plus en plus impuissante.

Aaaaah, si seulement quelqu'un avait l'idée de venir l'aider !


[1397 mots]

[HJ :
Désolée, ça manque peut-être de réalisme, mais bon, fallait faire quelque chose ! Razz]
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Cours pour cette nouvelle année.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Cours pour cette nouvelle année.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Ma resolution pour la nouvelle année
» 1er cours (pour les deuxièmes années)
» Résumé du 3ème cours (pour les premières années)
» Nouvelle étape pour une nouvelle vie
» 06. Nouveau look pour une nouvelle vie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts ::  :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets clos année 6 :: Cours année 6-
Sauter vers: