AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  




Partagez
 

 Comptine d'un matin [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Megan Jones
Commerce

Parchemins : 411
Âge : 33 ans [22 mai 1980]
Actuellement : Assistante de Myrielle


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy


Comptine d'un matin [PV] Empty
MessageSujet: Comptine d'un matin [PV]   Comptine d'un matin [PV] EmptyMar 1 Avr - 21:32

Un, deux, trois
Nous irons au bois.


Megan se promenait de bon matin dans le parc pour chercher l'inspiration, elle ne venait pas mais tant pis. Elle avait eu une mauvaise et une bonne nouvelle au réveil et elle cherchait comment digérer le tout sans avoir mal au coeur. Oui, même la bonne nouvelle avait du mal à passer. Cette dernière était l'annonce de la naissance d'une petite Opaline Montgomery, soeur cadette de son meilleur ami Christian. Ces derniers temps et tout particulièrement depuis qu'il sortait avec Maera elle avait l'impression de ne plus être aussi importante pour lui et elle en souffrait... en silence. N'est pas Poufsouffle qui veut, nous ne le dirons jamais assez ! Evidemment, Christian était fou de joie de cette naissance. Il avait tellement stressée en imaginant les pires scénarios et finalement tout se passait bien, la mère et l’enfant étaient en bonne santé. Les premiers temps, il faudrait qu’elle s’habitue à l’idée que la très grande famille Montgomery s’était encore agrandie mais après tout un de plus ou de moins ça ne changeait pas grand-chose… Elle en connaissait combien déjà ? Hum, au moins une dizaine. Il fallait qu’ils arrêtent de se reproduire ou le monde des sorciers allait étouffé sous le nombre. Houla, voilà qu’elle en deviendrait hargneuse ! Notez… s’il n’y avait que ça…

Quatre, cinq, six
Ceuillir des cerises


Elle avançait d'un bon pas mais finalement, comme il se mettait à pleuvoir, elle rejoint le hall et va sans grande motivation petit déjeuner à la table des Poufsouffles. On a pas idée d'être aussi peu enjouée à l'idée de manger. En réalité Megan n'avait aucun appétit depuis plusieurs mois déjà, elle mangeait juste pour faire comme tout le monde mais il n'y avait que le chocolat à lui faire vraiment envie. Là, c'était pire... parce que cette fois elle pouvait vraiment faire une croix sur son amour à sens unique. Il était tout bonnement... bon à jeter par la fenêtre. Et elle avec. Non. Elle n'en était pas là quand même. Oui, ça, c'était vous l'aurez compris la mauvaise nouvelle. En pastel non affiné il s'agissait d'une mauvaise nouvelle et d'une nouvelle peu joyeuse de son point de vu mais elle tenta de faire bonne figure en s'installant à côté d'Elizabeth, une amie de quelques années plus jeune.

Sept, huit, neuf
Dans mon panier neuf


Comme elle aimerais revenir au temps des comptines et de la joie naïve sans chagrin d'amour dont elle ne pouvait même pas parler. Si elle osait, tout le monde lui dirait qu'elle était complètement folle et qu'elle aurait mieux fait tout simplement de ne jamais poser les yeux sur lui. Comme si elle l'ignorait ! Enfin... Pour se remonter le moral, elle prit un morceau de chocolat noir de son sac pour accompagné un chocolat chaud. Autant dire que c'était une vraie cure de magnésium ! Elle tourna finalement ses yeux vairons sur sa camarade poufsoufflienne et lui sourit timidement d'une façon tout ce qu'il y a de plus meganienne. "Salut Eli, tu vas bien ?" Et elle rebaissa les yeux sur son chocolat comme si celui ci avait toutes les réponses à ses nombreuses questions existentielles. Ses joues étaient rosés comme à chaque fois qu'elle adresse la parole à quelqu'un, c'est fou tant de timidité n'est ce pas ?

dix, onze, douze,
Elles seront toutes rouges.


[561 mots]
[PV Eli]


Aimer c'est la moitié de croire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Anonymous




Comptine d'un matin [PV] Empty
MessageSujet: Re: Comptine d'un matin [PV]   Comptine d'un matin [PV] EmptyMer 2 Avr - 9:48

Comme tous les matins, Elizabeth se levait de son lit et se dirigeait vers la salle de bain. Comme tous les matins, Elizabeth prenait une douche chaude pendant 10 minutes et en sortait, enfin réveillée, bien en forme. Comme tous les matins, Elizabeth coiffait ses cheveux châtains et, comme tous les matins, Elizabeth se résignait à les attacher en queue de cheval devant la masse de nœuds exorbitante qui lui faisait face. Mais ce matin là justement, était différent car pour une fois la jeune fille s’était levée plus tôt que d’habitude pour faire, une fois pour toute, face à son problème capillaire.

Eli avait donc pris sa douche en quatrième vitesse, gagnant ainsi trois précieuses minutes de son temps, et en sortit à une allure telle qu’on aurait pu croire à un marathon maritime. Elle se dirigea ensuite vers son miroir et attrapa sa brosse à cheveux, qui paraissait étrangement neuve, bien qu’elle ait plus de 5 ans. Elle passa ensuite plus d’une demi-heure à coiffer ses longs cheveux enlevant nœud et frisottis, pour ne laisser, un bon temps plus tard, qu’une masse fluide de cheveux châtains, passablement séchés et brillants.

Eli était contente, elle faisait face à une jeune fille de 12 ans, ressemblant enfin à une jeune fille de 12 ans, c'est-à-dire qui ressemblait à quelque chose, pour une fois. On pouvait voir ses cheveux châtains onduler sur ses épaules, donnant à la Poufsouffle des allures de jeune fille riche et célèbre. Maintenant, c’était décidé, elle se lèverait tous les jours plus tôt pour arriver à ce superbe résultat qui lui plaisait tant et qui ne devait pas avoir lieu tous les 36 du mois. Etre belle pour un bal, c’était bien, l’être au quotidien, c’était encore mieux, même si ça paraissait difficile… Les conseils de Megan avaient donc portés leur fruit sur la jeune deuxième, depuis THE fameux bal de Noël qui les avaient plus rapprochés que jamais, comme pouvait le constater n’importe quel moldu un temps soit peu observateur, et la cinquième année serait sans doute contente de voir que son amie parvenait à suivre ses conseils beauté à la lettre, même si c’était très peu fréquent.

C’est donc toute souriant qu’Elizabeth descendit petit déjeuner dans la grande salle, ne cessant de se caresser les cheveux avec la paume de la main avec satisfaction tout le long du trajet (« Arrêtes Eli, tu ressembles à Mayan ! »). Eli arriva quelques minutes plus tard à la table des Poufsouffle qui commençait à se remplir mais restait relativement vide néanmoins. Comme quoi, se lever tôt avait un double aspect positif. Eli pris place, seule, sur un côté de la grande table, gardant ainsi des places pour ses amies futures, à savoir Wendy, Susan et Megan. Eli attrapa un des bol qui étaient empilés et le rempli le chocolat chaud, chocolat chaud qu’elle adorait tant boire le matin, 12 ans d’habitude oblige.

Eli croisa d’ailleurs Alexander qui déjeunait un peu plus loin et dès qu’il tourna la tête vers elle, elle lui fit le sourire habituel qu’elle ne réservait qu’à son préfet. Quelques minutes plus tard, entre une gorgée de lait chaud et une tartine de pain avec de la confiture de fraise, Megan arriva et s’assit à côté d’elle, comme il était de tradition quasi quotidienne. Megan et Susan étant dans la même classe, mangeaient ensemble, se faisant face et Wendy faisait de même avec Elizabeth. Son amie la gratifia d’un « Salut Eli » très enjouée, qui donna le sourire (si on considérait qu’elle l’ai un jour perdu) à la capitaine des blaireaux. Elle lui demanda ensuite si elle allait bien, question à laquelle Elizabeth répondit immédiatement :


- Salut Megan ! Très bien et toi ?

C’est ainsi que commençait toutes les discutions à la table des Poufsouffle, toujours ainsi. On demandait si l’autre allait bien mais à l’inverse des autres tables, à Poufsouffle, on se souciait vraiment si l’autre allait bien, on ne balançait pas ça comme un vulgaire mot d’introduction à la manière peu farouche des gens égoïstes. (« Salut, tu vas bien ? » « Et toi ? ») Eli regarda donc son amie commencer à s’installer à table tout en écoutant sa réponse. Megan était vraiment belle, c’était incontestable et quoi qu’elle en dise, Eli savait qu’elle valait plus qu’elle ne le disait. Après tout, Megan était séduisante, savait se mettre en valeur et en plus de tout l’aspect physique, elle était gentille et d’une compagnie plus qu’agréable. Personne ne pouvait se lasser de sa présence et dans ce cas là, surtout pas Elizabeth.

On pouvait se lasser de certaines personnes, Ombrage par exemple, était une atrocité en matière de présence, on préférait même ne pas la voir du tout, c’est dire ! D’autres aussi, comme les Serpentard (plus précisément la BI : Bande d’Idiots) étaient aussi fréquentables et sympathiques qu’une bande de scrouts à pétard enragés. Megan n’entrait donc pas dans la catégorie « Rose bonbon » ni « Brigade Inquisitoriale » et était donc, en toute logique, une amie des plus attachantes qu’on ne se lassait pas de voir.


[ 851 ]
Revenir en haut Aller en bas

Megan Jones
Commerce

Parchemins : 411
Âge : 33 ans [22 mai 1980]
Actuellement : Assistante de Myrielle


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy


Comptine d'un matin [PV] Empty
MessageSujet: Re: Comptine d'un matin [PV]   Comptine d'un matin [PV] EmptyMer 2 Avr - 14:04

Il fallait bien avouer que les Poufsouffles, bien qu'ils possèdent énormément d'autres qualités, n'étaient pas vraiment fin psychologues. Entre Ernie qui vivait avec des oeillères fixés sur un futur aussi lointain qu'improbable, Alexander, nombriliste par principe, Susan, douce et gentille mais trop timide pour dire quoi que ce soit, Wendy, pipelette affirmée et enfin Elizabeth, tellement folle de Quidditch et de compétition qu'elle voyait rarement autre chose... Megan était tranquille, personne ne lui posait de question. Le seul qui tenait à elle suffisamment pour sentir qu'elle allait mal intuitivement, voir même à distance, c'était Christian. Le fait est que ce jour là pourtant il était un petit peu occupé à autre chose. Comme il fallait bien répondre à Elizabeth, elle sourit avec gentillesse comme tout les matins et nota tout ce qui lui serait nécessaire pour tenir une conversation où elle ne parlerait pas d'elle mais de sa voisine. Technique affirmée et utile applicable à toutes les situations quand on a un bon sens de l'observation. Elle remarqua donc que sa jeune amie suivait ses conseils de beauté. Dans quelques années Elizabeth ferait battre les coeurs, Megan en était persuadé. D'ailleurs, c'était peut être déjà le cas mais ça, elle n'en savait rien. Comme Eli, elle remarqua la présence non loin du préfet Alexander. Elle aimait bien Alex mais elle ne le considérait pas comme un ami, juste comme une bonne connaissance qu'elle appréciait. Il avait des défauts qu'elle avait du mal à encaisser et surtout il dégageait une aura de perfection travaillé et hypocrite qui l'aveuglait. Elle lui sourit de la même façon qu'Eli l'avait fait avec en bonus de belles joues rouges.

Un jour, elle se ferait tuer par Katheline.

Bon. Cela étant dit, la mignonne petite Megan finit par prendre la parole. "Je vais... bien. Je crois. Honnêtement je sais pas trop." Et comme pour s'expliquer, elle sortit la photographie d'Opaline Montgomery et la tendit à Elizabeth. Le bébé dormait paisiblement et sur la photo on pouvait juste voir le mouvement régulier de sa respiration dans les bras de Claire Montgomery, souriante comme toujours. C'était jamais que son cinquième accouchement.

"Christian m'a envoyé ça, c'est sa nouvelle petite soeur. C'est pathétique mais je me sens délaissée." Et elle haussa les épaules avant de boire une gorgée de chocolat chaud brûlant. Elle sentit le liquide couler dans son corps et remplir son estomac vide mais en plein régime, cela lui donna surtout l'impression qu'elle allait être malade. Plus blanche que son assiette vide, elle continua rapidement la conversation et l'amena sur un terrain moins glissant.

"Tu es très en beauté ce matin, tu t'es acheté le nouveau produit coiffant que je t'ai conseillé ?" Très Meganesque comme remarque. Alors qu'elle parlait soin, elle se dit que sa coiffure manquait de classe, il faudrait qu'elle aille faire un tour au toilettes pour se recoiffer après ça. Bizarrement, bien qu'elle pensa à trente six trucs à la fois surnageait dans son esprit la comptine qu'elle chantonnait tout à l'heure.

Un, deux, trois,
Nous irons au bois...


Comme si son esprit cherchait une échappatoire pour qu’elle arrive à se remplir l’estomac. Enfin.

521

&&& Tous


Aimer c'est la moitié de croire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Anonymous




Comptine d'un matin [PV] Empty
MessageSujet: Re: Comptine d'un matin [PV]   Comptine d'un matin [PV] EmptyVen 4 Avr - 19:04

Megan répondit immédiatement à Elizabeth, lui disant qu'elle ne savait en réalité pas trop comment elle allait. Eli devina que son amie avait quelque chose sur le coeur sans savoir à l'heure actuellement pourquoi. Megan avait beau avoir un problème, grave ou pas seule elle le savait, Eli ne possédait pas un niveau de légilimancie assez élévé pour intégrer l'esprit de son amie, surement du au fait qu'elle ne conaissait même pas le mot “légilimancie” en fin de compte. La jeune Poufsouffle lança un coup d'oeil mi – intrigué mi – soucieux à son amie tendis que celle ci prennait la peine de lui expliquer son humeur du moment.

Megan tendit une photo à Elizabeth, laquelle fut observée de fond en comble par la jeune Poufsouffle. C'était une femme très belle, brune, tenant une petite fille dans ses bras. Elles étaient vraiment adorables et Elizabeth ne voyait pas ce qui pouvait bien chiffoner Megan à ce point, après tout, elles avaient l'air plus qu'heureuse et une naissance était toujours une bonne chose. Megan lui dit ensuite que cette jeune fille était en réalité la soeur de Christian, et qu'elle se sentait délaissée depuis l'annonce de cette nouvelle. Elizabeth compris immédiatement ce qui arrivait à son amie, bien que sa précédente phrase pouvait paraitre illogique avec sa première.

Christian Montgomery était le meilleur ami de Megan et était accessoirement, un Serpentard. Eli s'était fait à l'idée, bien contrainte et forcée, que son amie (entre autre) avait pour amie un Serpentard. Après Alexander et Wendy, venait le tour de Megan. (Qui était le prochain? Susan ? *chut!*) Mais le problème n'était pas là, Eli avait depuis bien longtemps admis que si Megan était amie avec un Serpentard c'était qu'il y avait une raison, une raison qu'Elizabeth ne se risquerait pas à critiquer, bien trop assurée de l'amitié des deux élèves. Elle répondit donc honettement à son amie et lui dit ce qu'elle avait sur le coeur.


- Elle est vraiment très mignonne... Mais tu ne dois pas te sentir délaissée. C'est sa soeur et toi tu es son amie, je suis sur que ça fait une grosse différence pour lui. Parles lui en et je suis sure qu'il te dira que jamais personne ne pourra te remplacer. Et puis c'est logique, qui pourrait remplacer Megan Jones ?

Elizabeth sourit gentiment à son amie pour la rassurer et la regarda quelques instants encore. Eli ne pouvait pas imaginer qu'on pouvait délaisser une amie, sa meilleure de surcroit, à cause de la naissance d'un de ses frères ou soeurs. Elle ne pouvait que trouver ça injustice pour l'ami en question, qui n'avait rien fait pour mériter ça. En même temps, Eli n'avait aucun frère et soeur plus jeune qu'elle, et elle ne pouvait donc pas comprendre ce que ressentait le Serpentard ami de Megan, ça demeurait pour elle, un mystère presque aussi grand que la stupidité d'Ombrage.

Comme si Megan venait de remarquer quelque chose de nouveau, elle regarda attentivement Elizabeth et plus attentivement ses cheveux. Tout en continuant à regarder la jeune deuxième année, elle lui dit qu'elle la trouvait très en beauté ce matin là et lui demanda si elle avait bien acheté le produit lissant qu'elle lui avait conseillé. En effet depuis le bal de Noël, Eli avait bien pris soin de suivre tous les conseils de Megan, du moins presque tous, à la lettre. Acheter le fameux produit pour ses cheveux avait été le premier et Eli en était d'ailleurs encore toute contente. En plus d'être une innovation dans la vie de la jeune jaune et noir, qui entrait enfin dans l'adolescence, le produit était réellement efficace! La preuve en était ce matin là...


- Ah tu l'as remarqué! Oui je l'ai bien acheté. D'ailleurs il est très efficace, merci à toi encore une fois...

Quand Elizabeth demandait si Megan “l'avait remarqué” elle ne parlait pas du fait qu'elle soit en beauté, non ça c'était passé à l'as, mais elle parlait du changement de look, qui était plus objectif qu'un quelconque changement de beauté. Eli souriait donc de plus belle, caressant machinalement ses cheveux. Elle était contente qu'on remarque son changement de coiffure, qui pour le coup, changeait vraiment, et si en plus c'était Megan qui le remarquait, en lui disant que ça lui allait bien, alors là c'était le ponpon! Eli resta donc quelques secondes pantoise et réussit enfin à se remettre de ses émotions. Un compliment faisait plaisir, mais dans le cas d'Elizabeth, ça la ravissait pour la journée...

Eli se reconcentra ensuite sur son petit déjeuner, car il ne faut pas l'oublier, le petit déjeuner et le repas le plus important de la journée. Eli le considérait comme tel et c'est donc en toute logique qu'elle ingurgitait le plus de nourriture possible, du moins jusqu'à qu'elle sente qu'il n'y avait plus de place dans son petit estomac, ce qui arrivait hélas très rapidemment en fait. Eli attrapa donc deux tranches de pain et les enduisit de beurre et de confiture de fraise, de loin sa préférée. Elle commença ensuite à manger une tartine tout en avalant de temps à autres une gorgée de jus d'orange, histoire de faire passer le tout. La jeune fille remarqua que Zack venait d'arriver à la table des Gryffondor et lui adressa un petit sourire quand il regarda dans sa direction. Elle aimait bien Zack et encore plus depuis qu'il l'avait invitée au bal de Noël. Très marrant ce petit lion en fin de compte... Mais comme si Elizabeth avait soudainement un préssentiment, elle regarda Megan et lui dit.


- Dis au fait, tu trouves pas que Susan est bizzare en ce moment ?

La question avait traversé l'esprit d'Elizabeth comme une fusée. Elle profitait que son amie ne soit pas dans les environs pour lui poser la question car il était vrai que depuis un certains temps, le comportement de Susan était de plus en plus étrange. Elle disparaissait subitement quand on voulait la voir, elle virait au rouge (enfin plus que la normale) quand elle croisait des élèves dans les couloirs en plus d'autres comportements tous aussi étranges. Susan avait changé ,c'était certains, mais impossible de savoir de quoi il s'agissait. Peut être bien que c'était l'AD qui agissait ainsi sur elle. Trop de pression pouvait être difficile à gérer, surtout pour la préfète. Ce devait sans doute être ça, sans doute...

[ 1054 ]
Revenir en haut Aller en bas

Megan Jones
Commerce

Parchemins : 411
Âge : 33 ans [22 mai 1980]
Actuellement : Assistante de Myrielle


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy


Comptine d'un matin [PV] Empty
MessageSujet: Re: Comptine d'un matin [PV]   Comptine d'un matin [PV] EmptyVen 4 Avr - 23:48

Megan soupira en reprenant sa photo et en la rangeant soigneusement dans son portefeuille rose. Elle remit ensuite ce dernier dans son sac et finit par lâcher d'une voix triste "Si seulement il n'y avait que ça... mais... je vis aussi mon premier chagrin d'amour alors..." Et elle baissa les yeux d'un air coupable. Car elle l'était évidemment. Elle ne savait ni quand, ni comment, mais c'était probablement sa faute s'il était parti... Si elle n'avait jamais réussi à faire sa déclaration. Etre coquette ne changerais rien à l'histoire, elle était celle qu'on délaissait pour une autre fille ou pire, pour un autre pays. Elle retint une petite larme en battant savament des cils et suivit le fil de la suite de la conversation. Au moins ses lectures assidus d'un nombre incalculable de magazine de mode servait à quelque chose. Si seulement Megan pouvait être aussi bonne pour retenir l'histoire de la magie que quel type de soin utilisé dans chaque cas capillaire, ce serait formidable.

"C'est celui que j'utilisais au début, mais finalement j'en ai trouvé un plus efficace pour donner du volume à mes cheveux tout en les lissant. Mais on a pas du tout la même nature capillaire, les miens sont plus... comment dire... capricieux. Ils ont décidés d'être plat jusqu'au menton et ensuite d'onduler allégrement. Je trouve ça un peu ridicule personnellement." D'où les heures passés devant le miroir pour soit ondulés le tout, soit lissé, selon l'humeur de la journée. Quand elle n'avait pas le temps, elle se faisait une queue de cheval tiré vers l'arrière bien serré, c'était tout aussi efficace, mais bien moins jolie.

Puis Eli lui posa une question à propos de Susan. Heu... Megan n'avait pas été aussi observatrice que d'habitude dernièrement. Il faut dire qu'après avoir vu Alexander se faire embrasser par une serpentard, son fantasme de voir Susan et Alex ensemble s'était effondré et du coup, elle avait tout bonnement cessé de les dessiner. Eli ferait probablement une crise cardiaque si elle voyait les dessins que Megan avait fait des deux préfets, mais peu importe, Megan avait toujours su que ce ne serais jamais qu'une histoire qu'elle couchait sur le papier.

"Susan ? Heu... J'ai pas vraiment remarqué mais tu sais en cours je suis plutôt avec Christian donc je ne la vois pas beaucoup plus que toi. Elle m'a semblé... égale à elle même. Elle bafouille, elle rougit, elle part se planquer, la routine quoi. Je me suis toujours demandé comment elle faisait pour être aussi populaire en étant aussi timide... tu crois que c'est le blason de préfet qui fais ça ?"

Il fallait bien qu'elle tienne compagnie à son meilleur ami plutôt que de regarder Susan puisque la chère petite amie de Chris (que malgré les apparences, Megan aimait bien) était collé à sa jumelle comme la famine sur les pays pauvres. Elle avait du mal à comprendre comment elles faisaient d'ailleurs. Megan avait une soeur qui était presque du même âge qu'elle mais moins elle la voyait, mieux elle se portait en général. Jennyfer pouvait être adorable mais aussi très peste quand elle s'y mettait. Probablement l'influence néfaste de certaines de ses amies... A moins que ce ne soit Megan qui voit tout en noir ce matin. En tout cas, la jolie blonde n'avait aucune réponse à apporter à son amie.

[554 mots]


Aimer c'est la moitié de croire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Anonymous




Comptine d'un matin [PV] Empty
MessageSujet: Re: Comptine d'un matin [PV]   Comptine d'un matin [PV] EmptySam 5 Avr - 15:32

Megan confirma qu'elle n'allait pas bien à Elizabeth en lui disant qu'elle venait de vivre son premier chagrin d'amour. Dès qu'Elizabeth entendit ça, elle se stopa tout net dans son élan. Cessant de manger, et posant sa tartine à côté de son bol, Eli se tourna vers son amie et la regarda avec intensité. Ce qu'elle disait était vrai ? Bien sur que c'était vrai, sinon elle ne le dirai pas! Restons logique voyons... Se demandant s'il s'agissait de lard ou de cochon, Eli attendit que Megan en dise plus mais devant son silence du moment, un silence qui était en fin de compte tout à fait justifié, Eli prit l'initiative de parler.

- Un chagrin d'amour ? Comment il s'apelle ? Enfin pas le chagrin hein, le garçon...

Eli regarda encore Megan se disant qu'elle allait peut être toucher un point sensible et que Megan n'avait peut être pas envie d'en parler. Mais qui ne tentait rien, comme disait l'autre, n'avait rien. Eli tentait donc une fois de plus en espérant ne pas être indiscrète, ce qu'elle redoutait plus que tout. En fait, Eli ne voyait pas du tout -mais alors vraiment pas- qui pouvait être le garçon en question. Un Poufsouffle ? Peut être bien. Un Gryffondor ou un Serdaigle ? Probable aussi. Un Serpentard ? Pourquoi pas maintenant alors, tout le monde sortait avec des Serpentard, même Alexander c'est dire!

Mais un ami Serpentard était déjà amplement suffisant pour Eli et elle ne voyait pas Megan au bras d'un vert et argent. En même temps, si on en jugeait d'après la 5ème année, s'il y avait chagrin d'amour, c'était qu'elle ne serait à pas avec lui, du moins pas avant très longtemps, si ça devait se faire. Mais le problème réel, était qu'il y avait le mot “amour” et Dieu savait que quand ça touchait le coeur, ça faisait mal. Eli n'en avait pas encore été victime mais elle ne le souhaitait à personne, même pas à son pire ennemi, si elle en avait eu un.


- Moi je trouve que ça te va bien. Ca peut plaire à certains tu sais ce genre de coiffure...

Comment passer du coq à l'ane. Eli parlait à présent de la nature des cheveux de Megan, qui était, c'était le moins que l'on pouvait dire, bien à part. Mais ça plaisait à Eli, Megan avait de magnifiques cheveux blonds qui brillaient au soleil et qui lui donnait un aspect angélique. C'était décidé, quand elle serait plus grande, Eli serait blonde. Non pas qu'elle n'aime pas la couleur chatain de ses propres cheveux, mais parce que le blond lui plaisait encore plus. Merci qui ? Merci Megan!

- Peut être bien oui... En tout cas le statut de capitaine ne me rend pas plus populaire. Du moins je ne m'en suis pas rendue compte... Heureusement en fait...

Eli sourit à son amie. L'idée d'être plus “populaire” l'effrayait en fait. Elle préférait de loin rester dans sa salle commune avec tous ses amis plutôt que d'aller s'éxiber en public, comme le faisait si bien les perfects de Serpentard. Et puis même, Susan était comme elle. Se faire remarquer la pétrifiait plutôt qu'autre chose. Comme quoi, on associait souvent la timidité aux Poufsouffle et on avait bien raison du moins, dans la plus grosse majorité des cas. Susan, Elizabeth et Megan était bien sur les trois cas les plus concrets et les plus significatifs. Toute trois à un niveau différent certes mais quand même bien imprégnées de timidité, il n'y avait pas à douter. Pendant qu'Elizabeth disait ça, elle plongea sa tête dans son bol et but une gorgée de chocolat chaud, qui lui fit le plus grand bien.

[ 606 ]
Revenir en haut Aller en bas

Megan Jones
Commerce

Parchemins : 411
Âge : 33 ans [22 mai 1980]
Actuellement : Assistante de Myrielle


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy


Comptine d'un matin [PV] Empty
MessageSujet: Re: Comptine d'un matin [PV]   Comptine d'un matin [PV] EmptyDim 6 Avr - 13:17

Megan se pencha en arrière et murmura le nom du garçon pour la première fois. Même sur son journal, elle n'avait jamais écrit son nom et ne l'écrirait jamais. Il ne lui restait probablement plus qu'à trouver un garçon moins difficile d'accès mais avant il faudrait qu'elle se remette et ce n'était pas gagné...

"Damian Kostovak..." Elle n'avait jamais espéré sortir avec, en fait, s'il l'avait remarqué rien qu'une fois cela aurait probablement suffit à son bonheur. "Fondamentalement, je suis attiré par les brun ténébreux..." Ajouta-t-elle en baissant les yeux sur sa jupe plissée impeccablement repassé. Megan avait le sens du détail, elle ne laissait rien au hasard dans son apparence extérieure. Évidemment sa référence aux bruns ténébreux englobait aussi son meilleur ami. Elle n'avait jamais été à proprement parlé attiré par Christian sentimentalement parlant mais elle s'était parfois fait la réflexion que son homme idéal lui ressemblait un peu. L'inverse était vrai aussi, Maera et Megan n'avaient pas le même caractère (loin de là !) mais elles étaient toutes les deux des grandes coquettes et de belles blondes (pour visualiser la comparaison que Megan se fait intérieurement, rayait le "belle" de la phrase).

Elle reprit sa position initiale et tourna lentement sa cuillère dans son bol de chocolat distraitement.

"Bof... les cheveux tu sais... c'est pas ce que regarde les garçons en premier lieu. Je suis maniaque c'est tout." Megan avait beau être innocente, elle se doutait qu'elle aurait plus de chance de se faire remarquer si à l'instar de la rousse Myrielle elle mettait des décolletés plongeant et pratiquait avec art le déhanché. Megan ne s'en sentait pas capable, déjà pour elle porter des couleurs vives c'est compliqué, alors imaginez mettre un décolleté ! A choisir, elle préférait montrer ses jambes. Elle les aimait bien, même si Megan était plutôt petite, elle avait de longues jambes assez jolies sans être musclé cela étant. Elle trouvait aussi que mettre une mini jupe était moins indécent : poufsouffle forever. La pudeur avant tout, quand ce n’était pas de la timidité. Megan était très contradictoire puisqu’elle avait envie qu’on la remarque mais en même temps sa timidité l’en empêchait… C’était ma foi très adolescent mais aussi plutôt handicapant.

Comme on parlait à la fois de bruns et de préfets, Megan tourna à nouveau ses yeux vairons vers Alexander. Dans son genre, lui aussi représentait le genre de garçon qui plaisait à Megan mais il était trop polie pour être honnête de l'avis de la jeune fille. Il mettait une véritable distance entre lui et les autres que la blonde trouvait fatigante à la longue... mais jamais elle ne dirait une telle chose à Elizabeth. Elle se permit tout de même de remarquer ironiquement que "Certains sont bien content de la popularité que leur apporte leur statut de préfet en tout cas." Cela aurait pu passer pour une remarque méchante mais le ton de la voix ne laissait rien montrer de tel. On sentait juste qu'elle voulait se changer les idées mais qu'elle n'y parvenait pas tout à fait... En même temps, un premier chagrin d'amour, il est toujours difficile de s'en remettre.

[521 mots]


Aimer c'est la moitié de croire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Anonymous




Comptine d'un matin [PV] Empty
MessageSujet: Re: Comptine d'un matin [PV]   Comptine d'un matin [PV] EmptyDim 6 Avr - 15:47

Damian Kostovak ? Elizabeth ne le conaissait pas. Par contre, ce nom lui inspirait quelque chose, quelqu'un en particulier, sans pouvoir se rapeller de qui il s'agissait. Mais si Kostovak: DAWN! L'attrapeuse des Serpentard, préfète aussi, communement apeller Kostovakator, tellement elle inspirait de la sympatie. Eli ne l'aimait pas, comme presque tout les Serpentard en fait, mais celle ci encore moins. Elle adorait retirer des points aux élèves et en particulier aux autres maisons. Eli n'avait pas été victime de ce “fléau” mais des amies à elle oui. Passons, le sujet n'est pas là.

“ Damian” devait donc être de la famille de Kostovakator et ça donnait en fait à Eli une bien mauvaise image de lui. Il devait certainement lui aussi être à Serpentard. Décidemment, l'amour entre Poufsouffle et Serpentard faisait des ravages! Ne manquait plus que Susan et Ernie et tous les 5ème années étaient touchés. Eli ne pouvait quand même s'empêcher de se dire que Megan étant profondemment amoureuse de lui, le fait qu'il lui ai dit non (car pour Eli c'était un refus dont souffrait Megan, pas autre chose) était une chose assez triste, surtout pour elle, même si le Serpentard -très certainement- ne la méritait pas.

Megan lui dit qu'elle était attiré par les bruns ténébreux. Logique me direz vous, avec un meilleur ami aussi brun que Christian Montgomery, elle ne pouvait qu'aimer ce genre là. Quoique c'était idiot, elle ne voulait pas sortir avec Christian mais bel et bien avec Damian. Eli regarda donc son amie et lui dit d'un ton plutôt triste “C'est un idiot s'il a refusé de sortir avec toi tu sais. Je ne vois pas qui il pourrait trouver de mieux que toi en petite amie” Eli ne savait en réalité pas que le problème venait de là. Loin d'elle était l'idée que le garçon ne sache même pas que Megan l'aimait et loin d'elle aussi l'idée qu'il ne lui ai pas simplement refusé de sortir avec elle. Pour elle, il n'y avait que ça qui pouvait expliquer un chagrin d'amour, à la limite une rupture, mais Eli savait que son amie n'était jamais sortie avec lui.

Le sujet sur les cheveux de Megan et d'Elizabeth pris fin à la remarque de cette première quand celle ci lui dit que les garçons ne faisaient pas attention aux cheveux des filles. Elle avait raison de toute manière. Mais même si cette phrase sonnait juste, Eli était loin encore de songer à attirer les garçons par un quelconque artifice, que ce soit le maquillage ou la coiffure. Pour elle, se faire belle était un plaisir personnel, pas pour ravir les autres. Enfin si certains pouvaient en être content tant mieux mais ce n'était pas le but ultime.

Megan fit ensuite une remarque sur la popularité qu'apportait le statut de préfet. Alexander semblait être la cible de la phrase. Eli ne compris pas très bien ce que voulais dire son amie par là en réalité. Elle voulait dire qu'Alex jouait de son statut de préfet pour être populaire? Ah bon. Elizabeth n'avait pas remarqué. En même temps, on ne pouvait pas qualifier Elizabeth de très observatrice, sauf pour les gros détails qui sautaient aux yeux genre les affreuses tenues rose bonbon que portait Ombrage. “Qu'est-ce que tu veux dire? Tu crois qu'Alexander aime être populaire?”

Car oui, c'était incontestable, Alexander était populaire. Cotoyer Myrielle Symphonie, être préfet de sa maison et même capitaine de Quidditch un temps, forcement ça vous faisait connaitre. Même Susan en fait était populaire, mais ça c'était pour sa timidité légendaire, pas pour son esprit de confiance en elle à toute épreuve ( ce qui était plutôt un trait de caractère Alexanderien). Alex était connu et bien sur il le savait. Eli aussi. Mais la vraie question était de savoir s'il jouait de ce statut ou pas.

[ 636 ]
Revenir en haut Aller en bas

Megan Jones
Commerce

Parchemins : 411
Âge : 33 ans [22 mai 1980]
Actuellement : Assistante de Myrielle


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy


Comptine d'un matin [PV] Empty
MessageSujet: Re: Comptine d'un matin [PV]   Comptine d'un matin [PV] EmptyDim 6 Avr - 16:24

Megan s'autorisa un léger rire désabusé. Damian n'avait pas refusé de sortir avec, il ne lui avait même pas laissé le temps de se déclarer. Rien que d'y penser, ça la déprimait.

"Il n'a pas à proprement parlé refusé de sortir avec moi, bien que s'il m'avait laissé le temps de me déclarer je me serais probablement pris un carton, il est parti en France. C'est Christian qui me l'a dit ce matin... Je ne le verrais plus jamais... Et il ne saura jamais ce que je ressens pour lui... Je n'ai jamais nourrit d'espoir mais... J'aurais bien aimé qu'il me laisse le temps tu vois..." Elle essuya une larme dans sa serviette et fit un petit sourire triste à son amie. Christian n'avait même pas pensé à mal quand il lui avait annoncé la mauvaise nouvelle. Il savait que Damian était l'un des modèles préférés de Meg' mais pas qu'elle en était amoureuse. Pourtant cette nouvelle l'avait anéantie. Cela lui passerait, elle le savait, mais c'était encore dur à avaler.

Finalement, on en revint à Alexander qui était un sujet que Megan connaissait sur le bout des doigts en tant que membre de son fan club quasi officiel. Elle était un peu étonnée de la question d'Elizabeth. Alexander n'avait jamais été un grand modeste, il ne se cachait même pas de son orgueil de taille époustouflante. Cela forçait le respect d'ailleurs de voir à quel point il assumait ses défauts. Cela ne semblait même pas le déranger. Quand on lui disait qu’il était égocentrique il souriait et disait que ça ne l’empêchait nullement de penser aux autres. C’était vrai… Mais ça laissait une impression étrange de voir quelque un être presque fier d’avoir un défaut. Il devait probablement y avoir des raisons à ça… à moins que cette assurance et cet orgueil ne soit partiellement factice. Hum… Enfin en tout cas, Eli aurait dû le savoir !

"Heu Eli... Je crois pas... J'en suis sûre. Alexander est la frime personnifié, presque pire qu'un serpentard." Elle désigna du bout de la cuillère l'intéressé qui semblait être passionné par un spectacle à la table d'en face. Megan y jeta un petit coup d'oeil et vit deux superbes blondes papoter ensemble, l'une était Jade. Ralala, les mecs... Même les mieux élevés ont pas les yeux dans leur poche.

"Mais ça ne l'empêche pas d'avoir plein de qualité, d'ailleurs, il le dit lui même qu'il est orgueilleux." Megan l'avait pas inventé ça, cela semblait vraiment... bizarre, qu'Eli ne s'en soit jamais rendu compte. "Je crois que c'est aussi une question d'éducation, tu as vu la mère d'Alex ? C'est un sacré morceau quand même !" Megan avait été éblouie quand elle avait vu Makiko. Ce n'était pas tant sa beauté qui avait marqué Megan (certes elle était belle mais Megan avait elle même une mère pas mal), c'était son port de tête, sa stature, sa façon de parler... On voyait bien que les bonnes manières d'Alexander (presque poussé à l'excès) lui venait d'elle. On reconnaissait aussi en elle l'ancienne Serpentard bien qu'elle eu accueilli avec une gentillesse extrême tout les petits poufsouffles amis de son fils. Ah, un monde pareil cela laissait rêveur quand on avait grandi dans les quartiers mal fréquentés de Londres.


[541 mots]


Aimer c'est la moitié de croire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Anonymous




Comptine d'un matin [PV] Empty
MessageSujet: Re: Comptine d'un matin [PV]   Comptine d'un matin [PV] EmptyDim 6 Avr - 17:04

Eli compris endin que si Megan était en plein chagrin d'amour, ce n'était pas à cause d'un refus du fameux Damian mais parce que kui même était parti en France. En France ?! Et bien, ça fait loin ça! En plus de ça Megan n'avait pas pu lui dire ce qu'elle pensait réellement de lui et combien elle l'aimait. L'incertitude était encore pire que le refus si on pouvait dire. Avec le refus, on était fixé, et on pouvait passer à autre chose, avec l'incertitude, jamais on ne pourra trouver de repos, c'était tellement horrible. Eli regarda Megan avec pitié, se disant que son amie était vraiment à plaindre. Elle posa une main sur son épaule en guise de soutien et lui dit:

“ Je comprend oui. Ne pas savoir est encore pire je trouve... Pourquoi il est parti si loin ? Mais il va revenir quand même...” Ca, Elizabeth l'espérait mais ne pouvait pas connaitre la réponse, c'est pour cela qu'elle le demandait à Megan. Vint ensuite le sujet du préfet, Alexander, qui tout à coup prennait des airs de mauvais garçon aux yeux d'Elizabeth. “Frime personifiée” “ Serpentard” “orgueilleux”. Tout ces mots résonnaient dans la tête d'Elizabeth et la jeune fille se demandait si elles parlaient bien du même Alexander. Alex qui, le préfet? Apparement oui.

Dans sa petite tête de jeune fille de 12 ans, Eli avait idéalisé Alexander à un point tel qu'elle était aveuglée par ses qualités. Serviable, gentil, généreux, sérieux, autant de qualités qui le qualifiaient parfaitement. Eli ne s'était en fait jamais rendue compte (ouvre les yeux ma petite!) que son préfet était en effet un frimeur de la pire espèce, pire, comme l'avait dit, qu'un Serpentard. La jeune fille ne voulait bien sur pas croire à ce que disait Megan mais se rendait compte, au fur et à mesure de ses argument, qu'elle avait raison. Eli était convaincue, du moins en partie.

“Pire qu'un Serpentard quand même pas...” ça ça voulait dire Megan arretes! Alex redessendait grandement dans l'échelle de valeur d'Elizabeth alors qu'il avait toujours été au sommet. “Oui, c'est vrai que la mère d'Alexander est très droite. Mais ce n'est pas sa faute s'il est comme ça, c'est son éducation je crois aussi. Et puis il sait être modeste des fois...” Elizabeth Harris ou comment trouver des excuses à son préfet. Eli aimait Alexander, c'était incontestable et elle ne voulait pas cesser de l'idéaliser. Il était si parfait selon Elizabeth et bien qu'il ai des défauts (et oui tout le monde a des défauts) il avait surtout beaucoup d'autres qualités, ça Elizabeth n'en démordrait pas.

Eli ne put s'empêcher de jeter un coup d'oeil à Alexander qui mangeait un peu plus loin. Il était là, toujours aussi droit et sérieux, ne souriant pas, comme d'habitude. En même temps, les rares fois où ils souriaient, on aurait dit qu'il se forçait, que ce n'était pas spontanné. Eli constata ça maintenant que Megan le lui disait. Depuis les paroles de la 5ème année, Eli voyait comme un peu plus clair dans son préfet. Comme s'il lui apparaisait enfin comme un être humain normal. C'était assez étrange en fait. Eli avait perdu définitivement cette fois elle le savait, l'Alexander de sa première année, l'Alex qui était si parfait. Il ne restait à présent plus que le vrai Alexander.

[ 551 ]
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





Comptine d'un matin [PV] Empty
MessageSujet: Re: Comptine d'un matin [PV]   Comptine d'un matin [PV] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Comptine d'un matin [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Editorial Le Matin: Pourquoi l'haitien s'autoflagelle-t-il autant?
» Yosei, l'étoile du matin
» La blague du soir, matin, quand vous voulez, j'm'en branle
» L’après Gousse se négocie déjà (source : journal Le matin)
» Première sortie de patit matin ( Flocon de cendre moi et Petit matin )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets clos année 5-
Sauter vers: