AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 Lors d'un jour pluvieux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
avatar



MessageSujet: Lors d'un jour pluvieux   Dim 2 Avr - 23:23

Je m’étais assise prés d’une fenêtre avec un livre de poésie dans la main et une plume de l’autre.
Je regardais les goûtes d’eau qui tombait doucement sur la vitre, laissant une emprunte éphémère, voir même invisible sur les vitres de la bibliothèque. Voyant le ciel gris, je pensais tout d’un coup à la couleur enchanteresse des yeux de Drago, puis je m’imaginais être cette goûte qui était venue mourir sur cette vitre. Je n’existais pas plus pour lui que cette goutte comptait pour le vitrail sur lequel elle était tombée. J’eu alors l’idée de lui écrire un poème, peut-être sur ma mort prochaine, puis trouvant cela trop monotone, je me suis dis abandonne. Mais j’ai voulu continuer et voilà ce que ça à donné.


Pensée pour Drago,

La nuit est éphémère, tout comme le jour
Ils s’en vont sans détour
La nuit, me fait penser à toi,
Je ne sais pourquoi
Je ne sais le définir
Mais sans vouloir te mentir
Quand je regarde la nuit
Je pense à tes yeux gris
La nuit est belle
Ce soir avec des milliers d’étoiles qui étincelles.
Mes yeux quand à eu on perdu leurs étoiles
Ils ne brillent plus, ils sont pâles
La nuit c’est toi
Et le jour c’est moi
Le soleil qui attends patiemment
Un rendez-vous galant
Qui ne viendra pas, vu que la lune est pour la nuit
Et qu’elle oublie.
Alors que le jour
Est égale à l’amour
Nos chemins se sont croisés
Pour un jour se séparer
Le jour avait rencontré l’amour
Mais la nuit a rencontré l’oubli
Depuis se jour le soleil est parti
Et la nuit est survenue dans ma vie
Je ne pense plus qu’à toi,
Même si toi tu ne penses pas à moi
Tu dois être satisfait de toi,
Pour m’entendre dire ses choses là
Je ne t’en voudrais pas loin de là
Mon cœur n’est plus que souffrance et douleur
L’épanouissement de la fleur
Est fini, maintenant elle se flétri
Pour l’homme qu’elle croyait être celui de sa vie
Le jour est là, mais il est gris
Le Soleil à disparu, laissant place à la pluie
Je la regarde s’écouler le long des vitraux
Je ne peux pas m’empêcher de trouver ça beau
Les goûtes ressemble à des larmes, quelqu’un qui pleur en silence
Les perles viennent progressivement avec patience
L’eau est salée,
Y a tu déjà goûté ?
Moi, je le sais car à présent
Elle caresse mes lèvres délicatement
J’aurais aimé que ça soit toi qui les touches
De ta bouche.
Mais je dois me résigner
Car cet instant ne reviendra plus jamais.

Aelita Stones


Je le relu plusieurs fois, avant de me dire que c’était bien ça que je voulais faire passer comme message dans le poème. Il n’y avait pas de colère, ni de chose amère, simplement des regrets, des évènements du passé. Je ne savais comment le dire, alors je l’ai écrit, mais voilà, je ne sais pas si Drago le lira. Et je ne voudrais pas me retrouver devant lui entrain de déchirer ma vie…
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Lors d'un jour pluvieux   Dim 16 Avr - 19:54

Drago arriva dans la bibliothèque, comme d’habitude, en faisant beaucoup de bruit. Mme Pomfresh venait enfin de lui retirer son bandage et il pouvait à nouveau utiliser son bras gauche alors il en profitait.

Que faisait-il dans la bibliothèque ? Sa curiosité le poussait à faire certaines petites recherches sur la famille Nevski. Famille de sang pur et de plus lignée royale ! Cette famille devait certainement être trè connue. Peut-être même plus connue en Russie que la famille Malefoy en Angleterre. Cette idée ne lui plaisait pas beaucoup mais bon. Qu’y pouvait-il ?

Il avait rangé dans un coin de sa tête son histoire de vengeance. Il avait autre chose pour s’occuper l’esprit que ça pour le moment et il attendait patiemment le compte rendu de sa chèèère Myrielle (il aimait l’appeler sa chèèère Myrielle depuis peu, ça l’amusait puisque peu de personne comprenaient réellement le lien qui les unissait). La balafre de Shinku l’avait fait sourire quelques temps, il avait été rassuré par Gunther, il n’avait vu aucune trace du « petit blond de Serdaigle » ni de Stones.

*J’espère qu’elle souffre…*

En attendant, il s’avança dans la bibliothèque, regardant droit devant lui et ainsi il ne vit pas Aelita Stones bien qu’il ne passa pas trop loin d’elle. Il déposa son sac sur une chaise ainsi que sa cape. Il commençait à faire plus chaud ces temps-ci et la température dans la bibliothèque était presque étouffante.

Drago s’avança ensuite d’un pas assuré vers le rayon « Histoire » rubrique « Généalogie ». Il chercha en vain un titre parlant des familles de sang purs en Russie, puis finit par se rabattre sur un ouvrage intitulé : « Nos cousins de l’Est ».

*Tellement vague*

L’idée de chercher pendant des heures ne l’enchantant que moyennement, il se rassit à sa place, se préparant d’avance à un échec et essayant d’établir une stratégie. Il tourna les pages mais sans vraiment les lire.

*Je pourrais demander à ma mère…*

Sa mère n’étant pas une acharnée de recherches, Drago risquait de se retrouver avec un micro résumé des faits d’armes d’arrières grands père Nevski et bla bla bla, bref, absolument pas ce qu’il recherchait !

*Dobby sinon*

L’avantage de Dobby étant qu’il pouvait le faire venir ici… Il avait de plus accès à la grande bibliothèque du manoir Malefoy qui avait de grandes chances d’être plus fournie que celle de Poudlard. Tout du moins au rayon magie noire et sang purs, c’était une certitude !

*Oui, Dobby c’est une bonne idée*

Il arrêta son regard sur un paragraphe qui contenait le nom de Södergren. Qui parlait d’une alliance stratégique et bla bla bla… Le livre n’était pas vraiment des plus intéressant mais il continua avec patience de tourner les pages, espérant tirer de ces lignes un quelconque renseignement sur les Nevski. Avec un peu de chance sur Mlle Natacha, et avec beaucoup de chance une illustration.

Après 10 minutes de feuilletage Drago tournait les pages plus lentement, s’arrêtant sur des portraits de sorcières ideuses et édentée, relisant 3 à 4 fois les mêmes lignes et baillant aux corneilles.

[517 mots]



********
Cornelius Fudge: Comptabilisé
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Lors d'un jour pluvieux   Dim 16 Avr - 22:46

Je vis alors Drago passer devant moi sans me voir vraiment, j’eu un petit sourire en coin, je replia mon parchemin et le mit dans mon sac de cours. Je le vis faire des recherches dans les différents rayons de la bibliothèque. Le temps était lourd et orageux, malgré la plus qui inondaient les vitres, je regardait Drago qui c’était débarrassé de sa cape. Elle n’était pas trempée donc, il n’était pas sorti.

*C’est vrai pourquoi Drago, mouillerait-il ses splendides cheveux*, me dis-je en le regardant.

Une fois qu’il fut installé et assez concentré pour ne pas me voir approcher, je tenta de l’aborder discrètement, je vins à côté de lui et m’assis à sa table les coudes sur celle-ci et les mains en V, pour le regarder droit dans les yeux une fois le livre baissé.

Bonjour Malefoy, dis-je avec un grand sourire, comment vas-tu ?, lui demandais-je en le regardant droit dans les yeux, ou dois-je te dire comment allez-vous ? lui demandais-je en faisant semblant d’avoir commis une faute impardonnable.

J’avais envie de me venger, ici et maintenant en lui sautant à la gorge, mais je me dis que le mieux c’était d’attendre et d’apprécier ma vengeance. Donc je lui souris, car il voulait me voir pleurer, mais je ne lui donnerais pas cette satisfaction, même si je m’en voulais de ce que Myrielle avait fait à mes amis. Je ne voulais pas paraître faible devant lui et lui donner toute la satisfaction, qu’il voulait en me voyant fondre en larme devant moi.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Lors d'un jour pluvieux   Mer 19 Avr - 10:10

Drago releva les yeux vers la personne qui s’approchait de lui.

*Stones ???*

Ca n’était pas tellement le fait de la voir devant lui qui le surprenait, c’était surtout la tête qu’elle faisait ! Elle n’avait pas l’air le moins du monde perturbée par les événements récents qui avaient eu lieux. Myrielle avait-elle mal fait son travail ? Ou bien Stones était définitivement dépourvue de tout sentiment ?

Toujours est-il que maintenant elle était là, assise à côté de lui et qu’elle le perturbait grandement dans ses recherches.

« Si tu veux causer, tu t’es trompée de personne Stones…»

Le grand sourire auquel il avait droit avait plutôt tendance à l’exaspérer plutôt qu’autre chose. Surtout cette insolence qui la caractérisait si bien. L’histoire du tutoiement/vouvoiement, Drago aurait juré qu’elle l’avait fait exprès pour se payer sa tête.

Drago repoussa du coude le livre qu’il était en train de lire. Il y avait peu de chance que quelqu’un soupçonne ce qu’il était en train de chercher puisqu’il était désormais certain que la réponse ne se trouvait pas dans cet énorme ouvrage assommant.

« J’ai appris pour ton ami Shinku.»

Drago tout en disant ces mots se caressa la joue gauche d’un doigt, suivant le contour d’une entaille imaginaire. Il se tenait maintenant adossé au dossier de sa chaise dans une attitude volontairement provocatrice.

« Comme c’est triste, vraiment ! Je n’aimerai pas être responsable d’autant de malheurs et de souffrances. »

Puis il simula un bâillement ennuyé. Il voulait pousser Stones à bout. Elle savait qu’il était le responsable et pourtant elle ne semblait même pas touchée. Soit, Drago n’était pas patient mais il pouvait apprendre à le devenir. Visiblement il n’était pas de taille à affronter Shinku mais peu importe, son destin était scellé et il allait se faire assassiner par Myrielle. Il y en avait d’autres apparemment.

*Le blond de Serdaigle*

Myrielle lui avait parlé d’un petit blond. C’était une solution de secours bien évidemment puisque Drago ne l’avait jamais vu de blond parler à Aelita. Donc il doutait qu’il puisse représenter quoi que se soit à ses yeux. Mais bon…

En réponse au sourire insolent de Stones, Drago lui rendit un sourire à peu près équivalent mais qui se voulait pire. Un sourire teinté d’hypocrisie…
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Lors d'un jour pluvieux   Mer 19 Avr - 14:30

Drago releva ses yeux vers moi, il paru un peu surpris par mon comportement et je le comprenais, je n’étais pas entrain de pleurer, j’étais entrain de lui sourire. Je cachais mes sentiments comme je l’avais fait à la Grande Salle quand Alexander m’avait rejoins.

Je ne veux pas causer, mais parler avec toi, cela est différent non ? On dirait que la politesse et toi ça fait deux !, lui dis-je en le regardant droit dans les yeux.

Il repoussa le livre qu’il avait prit dans un des rayons de la bibliothèque puis il me parla d’Alexander, il se caressa ensuite la joue pour montrer qu’il était au courant de la balafre. Je le regardais en continuant de sourire, sans rien montrer de ma colère qui naissait petit à petit en moi.

Ah bon ? Donc tu es au courant, que Potter n’est plus le seul balafré de l’école, tu comptes te venger aussi de lui, maintenant qu’il a une marque ? Oups mais suis-je bête, dis-je en plaquant ma main sur ma bouche, ce n’est pas le seigneur des ténèbres qui lui a faite, donc tu dois t’en moquer, lui, dis-je en lui souriant.

Au moins Alexander à une chose que tu n’as pas…, dis-je en le regardant droit dans les yeux, c’est un parfait gentleman, ce que apparemment tu ne seras jamais…, lui dis-je en lui souriant, au fait je ne sais pas pourquoi mais je souhaitais te tenir au courant… Myrielle à fait du bon travaille mais je crois qu’au lieu de nous séparer, elle nous a rapproché, dis-je avec un voix douce.

Je crois même qu’Alexander et moi allons sortir ensemble, lui dis-je en réfléchissant à la question, il m’a dit être amoureux de moi, je crois que c’est une bonne idée que je sorte avec lui, ne crois-tu pas ?, lui demandais-je en le regardant droit dans les yeux.

Oui, moi non plus je n’aimerais pas être responsable de ce qu’il leur arrive ça doit être atroce pour la personne qui a commandé Myrielle de faire une chose pareil, lui dis-je en me levant, je vais te laisser Drago…, je dois encore réfléchir qui je vais choisir d’embrasser, car j’hésite entre deux personnes… Tu dois me comprendre n’est-ce pas ? Il faut que la personne qui passe après toi, soit nettement mieux, donc je pense que je vais opter pour Alexander, lui dis-je en lui souriant.

Je me retourna et me dirigea vers ma table d’un pas non chaland, je pris mon sac et alla au comptoir d’emprunt pour louer quelque livre.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Lors d'un jour pluvieux   Mer 19 Avr - 17:38

Drago allait devoir allonger la liste noire. Par ces quelques mots, Stones était presque passée en tête, juste derrière l’indétrônable Potter et elle avait fait rentrer une nouvelle personne : Shinku !

Difficile pour Drago de feindre l’indifférence. Myrielle avait échoué, Aelita Stones était loin d’être désemparée au contraire, elle semblait presque ravie. Cette fille était alors profondément méchante ! Peut-être le problème ne venait pas de Myrielle mais de Stones qui n’avait pas de cœur !

Il écouta sans parler le discours d’Aelita mais on pouvait presque l’entendre grincer des dents. Son visage reflétait un fort mécontentement même si Drago tentait de le réprimer. Il voulait répondre, lui crier dessus mais pour lui dire quoi ? Qu’il s’en fichait éperdument ! C’était vrai, il s’en fichait éperdument ! Qu’elle sorte avec tous les mecs de la terre, Drago n’en avait rien à faire ou du moins c’est ce qu’il se répétait en boucle dans sa tête.

*J’m’en fous crétine… T’essayes quoi de me rendre jaloux ? ha ha ha… Crétine… J’m’en fous !!!*

Sinon que pouvait-il répondre ? Qu’il allait tuer Shinku de ses propres mains ? Non, pas terrible. Ce genre de réponse faite sous le coup de la colère, Lucius avait toujours dit à Drago de les éviter. Et puis d’ailleurs ça l’avancerait à quoi de tuer Shinku ? Il allait de toute façon mourir jeune alors pas de problème, et puis Stones avait une batterie complète de remplaçants, il n’allait pas tous les dégommer quand même !

Il aurait pu également faire une remarque désobligeante, comment pouvait-on tomber amoureux d’elle délibérément ? Elle était trop insolente, trop… nase, une crétine, CRETINE !!! Avec un grand C majuscule. Donc qui pouvait bien vouloir d’elle à part un crétin ? Crétin fraîchement entré dans sa liste noire.

« Je dois encore réfléchir qui je vais choisir d’embrasser, car j’hésite entre deux personnes… Il faut que la personne qui passe après toi, soit nettement mieux, donc je pense que je vais opter pour Alexander »

La c’était le comble. Toppinen venait de perdre son titre de championne des garces. Elle était tellement devancée par Stones qu’elle aurait pu enchaîner les coups vache pendant un an ça n’aurait pas suffit. Drago ne savait toujours pas que Toppinen était la responsable du coup tordu des dortoirs de Serpentard, mais même si on avait prévenu Drago maintenant, il n’en aurait eu rien à faire tellement il était remonté contre Aelita.

Une montagne de mots vulgaires lui venait à l’esprit. Le même genre de mots vulgaires qui lui auraient valu de solides coups de ceintures s’il avait été au manoir.

*Rester calme, rien à faire de ce que pense une crétine pareille. Une garce ! Une…*

Les narines de Drago frémirent ils n’avaient toujours pas dit un mot et Stones était parti au comptoir, voir Mlle Pince.

Stones dans ces phrases avait soulevé deux points plus qu’importants :
- L’existence d’un autre, peut-être le jeune homme blond mystère ??? Un AUTRE ??? Mensonge, personne n’avait autant de succès.
- Elle considérait Shinku comme mieux que lui. Il n’était pas mieux, impossible. La famille Malefoy était la plus riche et la plus respectée d’Angleterre. Comment un pauvre métisse incapable de se défendre face à une fille pourrait être mieux ? Mensonge encore mensonge.

*J’m’en fiche, j’ai une fiancée 10 000 fois mieux que cette abrutie de fille et ce débile de Shinku réunis. Crétine, t’essaye de me rendre jaloux, ça ne marchera PAS !*

Il aurait pu évoquer sa fiancée devant Aelita, mais elle avait eu le dessus lors de la conversation… Aujourd’hui elle était plus forte, Drago n’allait pas surenchérir, il n’était pas assez bête pour ça. Se retirer et préparer soigneusement sa contre attaque.

Drago prit le chemin de la sortie de la bibliothèque et repassa derrière Aelita.

« Profite bien de ton éphémère bonheur ! Il se rendra vite compte que tu n’es qu’une moins que rien… S’il vit assez longtemps pour ça !»

Ca n’était pas exactement ce qu’il voulait dire… Ca n’était pas spécialement une menace puisqu’il faisait allusion à Myrielle qui allait tuer Shinku et non pas à ses directives futures.

Il quitta la bibliothèque sans parvenir à chasser les paroles de Stones de sa tête. Elle n’avait pas de cœur, la vengeance ne la touchait pas… OK… Parfait… Rien à faire !
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Lors d'un jour pluvieux   Mer 19 Avr - 18:30

Alors que j'étais au comptoir j'essayé de ne pas vasiller et surtout de tenir sur mes jambes qui ne pouvaient s'empêcher de trembler. Je savais que Drago était surpris par mon attitude, pourtant j'avais eu le même regard que lui sur les autres... Je m'étais montrer froide sans le moindre sentiment, pourquoi était-il si surpris ?

Il vient alors vers moi et me frôla tout en me disant que je devais profiter de chaque instant car mon bonheur ne durerait pas, si il avait su à ce moment là, combien il disait vrai. Je ne pensais pas à la mort d’Alexander, malgré la peur que j’avais pour lui. Je pensais plutôt à mon futur mariage, avec un homme qui ne vivrait même pas en Angleterre. Je devrais sûrement le suivre au Japon et vivre là-bas ou le suivre dans tous ses déplacements.

Madame Pince me demanda alors ce qui n’allait pas quand elle vit que je restais là devant elle sans réagir, je m’entendis lui dire que tout allait pour le mieux pourtant dans le meilleure des mondes. J’avais cependant un ton ironique dans la voix et j’essayais de garder mes larmes pour qu’elles ne coulent pas.


*Je ne te parlerais plus jamais Drago, c’était notre dernier entretien, tu n’entendras plus jamais le son de ma voix*, pensais-je en me dirigeant vers la sortie.

Une fois en dehors de la bibliothèque je vis Drago de dos qui se dirigeait vers la gauche, je pris donc le sens opposé pour me retrouver dans le Grand Hall. J’avais besoin d’air, de sentir le vent caresser mes joues et s’engouffrer dans mes cheveux.


[Le parc]
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lors d'un jour pluvieux   

Revenir en haut Aller en bas
 
Lors d'un jour pluvieux
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» I. Calliope Ieva ~un jour sombre en ce jour pluvieux
» Mise à jour d'avril 2014
» Les disparus du 12 janvier
» A TOUS CEUX QUI PENSE CHAQUE JOUR EN BIEN POUR CE PAYS
» HOROSCOPES DU JOUR

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts ::  :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets clos année 1-
Sauter vers: