AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 Baptême d'Opaline Montgomery [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage

avatar
Sport et culture

Parchemins : 306
Âge : 35 ans [07-09-78]
Actuellement : écrivain/journaliste


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy

MessageSujet: Baptême d'Opaline Montgomery [PV]   Ven 6 Juin - 23:16



Le grand jour était arrivé. Christian se regardait dans la glace de la salle de bain sans réussir à mettre correctement son nœud papillon. Victoria passa dans sa robe verte devant la salle de bain et passa la tête par l’entrebâillement.

- Pas encore prêt ?!
- Je hais les cravates…
- Attend, je vais t’aider.


Vickie s’approcha de son petit frère qui faisait bien dix centimètres de plus et lui fit correctement son nœud malgré la grimace évidente de Christian à se sentir aussi serré au niveau du cou. Il se demandait encore pourquoi il avait accepté de se plier aux désirs de sa mère… peut être parce que c’était sa mère justement, ou alors pour impressionner les parents de sa copine ou simplement pour pas faire tâche à côté de ses frères. Plein de bonnes raisons autrement dit mais voilà… Il n’aimait pas ça quand même. Il espérait au moins que ça en vaudrait la peine.

Tout ça terminé, le frère et sa sœur descendirent les escaliers à toute vitesse. Ils retrouvaient tout les invités devant l’église de leur village avant de revenir ici pour faire la fête au milieu de tout leurs amis sorciers comme moldu. Christian pria intérieurement pour que Megan ne se soit pas paumée en venant. Si encore elle avait choisie un cavalier fiable mais même pas ! Elle se faisait accompagner pour la cérémonie puis la soirée par un idiot plus âgé qu’eux que Christian n’aimait pas rien qu’à cause de sa tête d’ahuri. Rien d’autre ? Si, en fait il était surtout jaloux quand Megan avait d’autres amis garçons que lui. Surtout que ça réussissait rarement à la jolie blonde de traîner avec des garçons. Ils étaient tous des pervers qui profitaient de sa gentillesse ! Il le savait bien tiens, il était un garçon lui aussi ! Il n’accordait le bénéfice du doute à aucun mais il s’était promis de ne plus se montrer possessif et agressif, donc il n’avait rien dit quand Megan avait exprimé le besoin de venir avec une tierce personne de sexe masculin. Elle avait peur d’être un peu seule au milieu de tout ce monde. Comme s’il allait la laisser toute seule alors qu’elle était avec Simon tiens >.<

Il ne fallut pas longtemps à tout le clan Montgomery pour se rendre à l’Eglise de leur village de la banlieue londonienne. Claire était vêtue de blanc comme pour un mariage, en plus court cependant, et cette robe était celle qu’elle avait porté pour les baptêmes de tout ses autres enfants. Elle avait encore la ligne de ses vingt ans, il y avait de quoi faire pâlir d’envie tout les jaloux. Elle était à peine arrivé qu’aussitôt, elle sauta au cou d’une femme de son âge, un peu moins bien conservé que Claire mais encore très belle.

« Makiko ! » Et oui, c’était bien la mère d’Alexander, sans son fils ni son mari cependant. La cousine de Claire était juste venue pour la cérémonie religieuse et ce bien qu’elle soit bouddhique. Claire alla ensuite saluer sa mère et son père, ceci très froidement. Leur relation n’était pas au beau fixe, c’était connu. Christian passa derrière elle faire l’accolade à son grand père et dire bonjour à sa grand-mère.

- Tu as encore grandi mon garçon. Tu es presque un homme.
- Oui grand-mère, d’ailleurs, il y a une personne que je dois vous présenter.
- Qui donc ?
- La femme de ma vie… Mais nous attendrons après la cérémonie si vous voulez bien.


Il laissa ses frères et sœurs dire bonjour à leurs grand parents puis ils allèrent vers leur demi-oncle et tantes et de ce fait vers leurs cousins. Il fit la bise à Maera et Megara mais fit une légère pression de la main à sa petite amie. « On se voit après… » Les parents de la jeune fille étaient au courant, ils semblèrent s’étonner que Christian ne s’affiche pas devant eux mais en réalité c’était de sa grand-mère qu’il se méfiait. Pas de scandale devant une église.

Tout les jeunes se rassemblèrent ensuite et se regroupèrent par petit groupe d’amis. Christian resta donc avec Maera mais Megan et Simon firent leur apparition. Christian serra la main de ce dernier avec un sourire tellement forcer que ça se sentait mais Megan lui décocha un regard si noir qu’il fit un pas en arrière, légèrement en retrait derrière Maera. Sa meilleure amie ne se mettait jamais en colère après le reste du monde mais contre lui, elle en était tout à fait capable. Là encore, pas de scandale.

Un moment plus tard, ils entrèrent dans l’église. La famille au premier rang. Christian était le parrain d’Opaline au sens le plus religieux du terme. Selon la volonté testamentaire et chrétienne de Claire, si elle devait mourir, ce serait à son fils de prendre en charge ses deux plus jeunes filles et tout particulièrement Opaline. Pour marraine, elle avait choisie une femme qui avait souvent servie de baby sitter aux enfants Montgomery.

La cérémonie se passa bien malgré quelques pleurs d’Opaline au moment de recevoir le sacrement. Christian la calma de quelques murmures mais ces quelques cris avaient raisonné dans toute l’Eglise. Ils sortirent ensuite sous les félicitations de tout les amis de Claire auprès de la plus très jeune maman. On s’émerveillait tous de la santé et de la vitalité de tout les enfants Montgomery mais aussi de celle de Claire qui à presque quarante ans accouchait de son septième enfant.

Christian laissa Opaline à sa mère et s’approcha de sa grand-mère après avoir volé Maera à Megara. « Je te la rend sous peu. » lança-t-il brièvement à cette dernière « Ma chérie, je vais te présenter le dragon de la famille, surtout ne répond à rien de ce qu’elle dira. Je te le demande comme une faveur. »

Il avait chuchoté ça très vite et arriva devant sa grand-mère.

« Grand-mère… Voilà ma petite amie. Maera Montgomery White. Ma… cousine. Enfin entre autre chose. » La japonaise déjà âgée jeta un regard noir à son mari qui avait caché un sourire derrière sa main, simulant un toussotement. Elle ne dit rien un instant puis finalement prononça quelque mots en japonais que Christian ne comprit pas avant de dire en anglais.

« Tu as un goût affreux comme ton grand père et ta mère, flatte toi d’être un Montgomery mon garçon, un vrai. Va… Ne me parle plus de ça et avance. Je ne veux plus te voir de la journée. »

Wah, ça c’était vachement mieux passé que ce qu’il avait imaginé. Pas de cris, pas de scandale, il n’était même pas (encore) déshérité. Bien, bien. Il tira Maera loin de là et l’embrassa fougueusement sans lui demander son avis. « Désolé, j’en avais besoin. Je n’ai jamais eu si peur de toute ma vie. » Et il s’écroula sous l’arbre à l’entrée de leur jardin. Ses jambes l’avaient lâchés. Il reprit son calme et gardant la main de Maera dans la sienne retourna se joindre au petit groupe. Un buffet en pleine air sous une grande tente blanche avait été tendu et la fête devait durer jusqu’au soir, voir jusqu’au bout de la nuit…

Rendant Maera à sa sœur mais aussi à ses parents, il déposa un baiser au creux de la paume de sa main. « Garde moi la première danse mon amour. » Et il s’éloigna pour aller voir Victoria et Bobby. Bien. Il avait déjà usé toute son énergie et la fête ne faisait que commencer…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Commerce

Parchemins : 411
Âge : 33 ans [22 mai 1980]
Actuellement : Assistante de Myrielle


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy

MessageSujet: Re: Baptême d'Opaline Montgomery [PV]   Ven 6 Juin - 23:20

Megan attendait Simon devant son immeuble. Elle portait une robe rouge foncé faites dans un tissu brillant qui était courte et très décolleté mais avec plein de volants aériens du plus bel effet. C’était Myrielle qui lui avait fait cette robe, Megan avait décidé de l’étrenner. Pas très religieuse par nature et par éducation, elle savait quand même que ce n’était pas la tenue la plus adéquate mais au fond, elle ne serait pas sur les photos de la cérémonie alors tant pis !

Quand Simon arriva, elle le complimenta pour ses efforts vestimentaires. C’était la seconde fois qu’ils se voyaient cet été… En un sens, on pouvait dire que leur visite de Londres avait été très… intéressante Oui, c’était le mot. Il y aurait pu en avoir d’autres mais ces derniers temps Megan cessait de réfléchir à sa vie sentimentale pour éviter de laisser la voix de sa copine Elizabeth dominer le brouhaha ou pire, la voix de sa sœur Jenny.

Toujours est il que Simon l’accompagnait parce que Megan avait un peu la trouille de se retrouver au milieu des Montgomery au grand complet, d’autant que si elle s’en rappelait bien (et oui, oui, elle s’en souvient) Maera était d’une jalousie féroce et dangereuse, donc la jolie petite Poufsouffle ne comptait pas trop sur son meilleur ami pour la faire danser. C’est bien un baptême, mais il y a de la danse ! Et oui ! En fait, d’après Christian, sa mère organise chaque baptême comme si c’était un mariage et il ne fallait pas chercher à comprendre… De fait, Megan ne cherchait pas.

Elle prit le bras de Simon et il transplana. Bwah, elle n’était pas sûre d’aimer le transplanage. Elle avait la tête qui tournait mais bon c’est pas grave, elle avait le bras bien agrippé à celui de Simon, d’ailleurs, il avait de la chance qu’elle se soit limé les ongles la veille…

Arrivés sans heurt sur le parvis de l’Eglise, Megan retira sa veste (blanche) parce qu’elle avait chaud, se promettant de la remettre une fois à l’intérieure pour l’office religieux. Les salutations de Christian à Simon ne lui plurent guère, elle avait vraiment l’impression que son meilleur ami avait une mauvaise opinion de Simon alors celui-ci était très gentil avec elle. Il ne méritait pas tant de haine… elle le fit d’ailleurs comprendre du regard à Christian qui battit en retraite.

Elle ne discuta pas beaucoup avec Simon jusqu’à la fin de la cérémonie où elle manqua de peu de s’endormir sur l’épaule de son gentil accompagnateur tellement elle s’ennuyait. Une fois dehors, elle s’étira et suivit la foule jusque chez les Montgomery-tout-court.

« Pwah, mon dieu… je ne supporte pas les cérémonies religieuses ! Je ne veux plus jamais aller à l’Eglise sauf pour mon mariage ! » Ce qui n’était pas près d’arriver puisqu’elle venait d’avoir seize ans et avait une mentalité sentimentale tout à fait adapté à son âge. Quoi qu’on avait vu pire hein, il suffisait de voir Roze et Edward… Elle enleva définitivement sa veste et une fois sous la tente de la réception la posa sur une chaise. Elle tendit ensuite sa main à Simon et lui dit en souriant « Tu viens ? On va faire le tour du propriétaire. »

Au moins le temps que les Montgomery réalisent qu’en dehors de leurs guerres privés, ils avaient des invités.


Aimer c'est la moitié de croire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Baptême d'Opaline Montgomery [PV]   Ven 6 Juin - 23:22

Il est venu, le temps, des rires et des chants. Sur l’île aux enfants, c’est tout les jours le printemps~ #SBAF# Hum bon oui, d’accord. Où en étions-nous, déjà ? Ah, trouvé. Zoomez sur le sujet, s’il vous plaît.
Ce matin là un lapin, Hainoa s’était levée plus tôt que d’habitude. Les vacances d’été avaient enfin commencé, et, c’était non sans un petit – tout petit – pincement au cœur, que notre jeune lionne était revenue au logis. Cependant, la première année – plus pour longtemps, en fait -, pouvait profiter pleinement de grasses matinées successives, de la présence de son gentil papa ( un peu collant ), des promesses d’aller dormir chez les Calls, et des tartines au beurre légèrement cramées, ce qui la réjouissait pleinement. Il va sans dire que l’un des évènements les plus notables de ces deux longs mois de grande vacance, était sans nul doute le baptême d’Opaline, petite sœur d’Anabelle Montgomery, une des personnes dont elle avait fait connaissance au cours de l’année scolaire. Bien qu’elle ne connaisse pas du tout la dite Opaline, ainsi que tout le reste de la famille de sa camarade de Poufsouffle, Hainoa avait accepté de bon cœur. Plus motivée par le temps passé avec ses amis et le buffet, que par un quelconque besoin d’assister à la cérémonie d’une nouvelle-née. Enfin bon, il fallait la comprendre. A cet âge là, on pense plus à soi même qu’aux autres. On n’a pas encore acquit un esprit mûr et raisonnable. M’en bref.

Quoi qu’il en soit, la petite Hainie avait mis le réveil assez tôt, pour pouvoir se lever et se préparer de bonne heure. De plus, elle devait d’abord passer chez son amie Orla Quirke, avec qui elle irait à l’église rejoindre Anabelle. Son papa l’amènerait là bas avec sa jolie voiture, et tout irait pour le mieux dans le meilleur des mondes. Ainsi, pour ne pas assister à un baptême fringué comme la racaille du coin, et avec une coiffure qui ferait pâlir les nids de corbeaux, la jeune blonde se dirigea d’un pas somnolant vers la salle de bain. Elle se déshabilla, se doucha en vitesse – on va vous épargner les détails, hein ? – et s’habilla avec la robe que son père lui avait achetée, juste pour l’occasion. Celle-ci était accrochée à un cintre sur la porte de l’armoire, et Hainoa l’admira quelques instants. Il fallait dire que cette robe était très mignonne ! Elle avait rarement eut des vêtements qui avaient l’air aussi « chic », dirions nous. Blanche, simple, avec quelques rubans et un peu de dentelle, elle faisait au choix, très sobre ou très originale. Elle semblait légère, et irait sûrement à merveille avec la jolie paire de chaussure assortie qu’on lui avait dit de porter. Bon.

Au prix de nombreux efforts, Hainie tenta de s’habiller de la robe de baptême, et alla se regarder devant le miroir, après avoir enfilé ses mocassins. Elle n’était pas trop mal, ouaip. Ni trop longue, ni trop courte, la robe s’arrêta juste au niveau de ses genoux, et elle avait tendance à la maigrir un peu. Héhé #SBAF#.
Remarquant ensuite qu’il ne lui restait plus beaucoup de temps, Hainoa se coiffa en vitesse en relevant ses longs cheveux sur sa nuque en une queue de cheval, puis fila dans la cuisine où elle alla dire bonjour à son père. La brosse à dent dans la bouche pour ne pas avoir une mauvaise haleine, elle attrapa à la volée un petit sac en perle où elle fourra les choses essentielles : sa baguette magique ( on ne savait jamais ), un paquet de chewing-gum, un livre pour la distraire dans la voiture ( mille façon de cultiver un poireau ) et un paquet de kleenex ( non, je ne fais pas de la pub ). Elle acheva son brossage de dent, alla se rincer, puis s’engouffra comme une chouette dans la voiture.

Pour faire bonne figure, Hainie n’avait pas amené Gerbille. Imaginez que son rongeur se mette à vouloir marquer son territoire dans la bassine dans laquelle on allait tremper Opaline ! Un vrai scandale, pour une famille aussi noble que les Montgomery. Ah. En passant. Il semblait à Hainoa que les Montgomery étaient une de ces anciennes familles de sang pur. Tout du moins, elle le devinait. Anabelle lui avait dit qu’ils étaient tous sorciers chez elle. Hainie, fille de moldus, arriverait elle à rester intacte pendant toute la journée, sans avoir à subir une mauvaise remarque ? Elle n’en savait rien. Et après tout, peu lui importait. Tant qu’elle se montrait polie, et qu’elle ne faisait pas de bêtises, les insultes ne la blesserait pas. Et, sans qu’elle ait pu savoir depuis combien de temps elle remuait ses idées noires, la voiture freina brusquement, manquant de la projeter à travers la vitre ( pour votre sécurité, attachez votre ceinture ). Tournant la tête de droite à gauche, la Gryffondor remarqua qu’il n’y avait autour d’elle que des jolies et grandes maisons. Mazette ! Orla était donc une gosse de riche ?
La bouche légèrement entrouverte, alors qu’elle-même n’était pas d’un milieu défavorisé, la petite blonde sortit de la voiture pour chercher laquelle de ces immenses demeures était celle de son ami. Sortant de son sac en perle, un petit papier où elle avait noté l’adresse, Hainoa se dirigea vers l’une des plus jolies maisons, traversa rapidement un petit sentier, et se trouva face à la sonnette. Elle leva la main, et appuya..

DRRRRIIIINNNGGGG

Aussitôt, un grand type ouvrit la porte. Il avait une expression un petit vide, comme s’il avait répété l’action moult fois.


« Heu… bonjour monsieur. »

Inclinant légèrement la tête, Hainie se demanda ce qu’il convenait de faire ou de dire. Elle ne savait d’ailleurs pas si ce grand monsieur était le papa d’Orla. En tout cas, il n’incitait pas à la conversation. Ainsi, jaugeant quelques longues seconde le portier, Hainoa manqua de faire un arrêt cardiaque lorsqu’Orla, tout aussi mignonne qu’elle, s’approcha à grand pas et l’étreignit.
Avec un grand sourire, la Gryffondor lui tapota maladroitement le dos, et demanda, après avoir toussoté :


« Salut Orla, tu vas bien ? Ca faisait longtemps… Spag’ va bien, lui aussi ? Tu l’amènes ? »

Hainie s’était attendue à entendre le crapaud prodige dire un petit « Wouabêt », comme à son habitude, mais celui-ci ne vint pas, car déjà, son papa les avait rejoint, en serrant la main au portier, et en adressant un sourire radieux aux deux fillettes.

« Heu. Ce n’est pas pour vous presser, mes enfants, mais il vaudrait mieux partir. Sinon on risque d’être un poil en retard. »

Les entraînant donc toutes deux dans la voiture, il donna un grand coup d’accélérateur, et se trouva, quelques minutes plus tard, devant l’église où aurait lieu le baptême. Après les avoir déposées, il leur donna quelques conseils de dernière minute ( « ne suivez pas les inconnus », « ne faites pas trop de bêtise », « ne répondez pas, même si on vous embête », « Hainie, ne t’empiffre pas de cornichons » ) et fila rapidement, jurant pour lui-même, car il allait être en retard au travail – tout le monde n’avait pas la chance d’être en vacance-.

« Bon eh bien, je crois qu’on peut y aller… » murmura Hainie, légèrement mal à l’aise.

Même si elle était avec Orla, avec qui elle pouvait se lâcher et être un peu turbulente, la jeune Gryffondor n’avait jamais été très naturelle dans des fêtes, ou dans des évènements à célébrer, comme un baptême, ou un mariage. De plus, elle devait aller dans une église, alors qu’elle n’était pas croyante. Hum.

Mais, laissant de côté sa gêne, elle attrapa la main de la Serdaigle, et l’entraîna dans la foule, cherchant des yeux Anabelle. Parmi tous les Montgomery, c’était sûrement la plus petite ( si on mettait de côté Opaline ). Mais là était le problème. Avec tous ces grands gens ça et là, Hainie n’arrivait pas à repérer la Poufsouffle. Bah.
Si elle les voyait, elle viendrait les voir rapidement. Ainsi, la petite blonde se tourna vers Orla, en disant, sur le ton de la conversation :


« Alors, raconte moi… qu’est ce que tu as fait, pendant le début des vacances ? »
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Sport et culture

Parchemins : 1184
Âge : 31 ans
Actuellement : Pianiste et guitariste, compositeur


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Dylan

MessageSujet: Re: Baptême d'Opaline Montgomery [PV]   Ven 6 Juin - 23:28

Une cravate, ou un nœud papillon ? Edward ne savait décidément pas ce qu’il devait choisir. Il s’installa devant un miroir, et finalement, pencha pour le nœud papillon. Ils avaient pris les deux, en achetant la tenue, se laissant le choix de trancher pour l’une ou pour l’autre juste avant la cérémonie. Le nœud paillon l’avait emporté. Edward, qui recelait de romance, savait parfaitement se faire un nœud papillon, même s’il ne l’avait jamais dit à personne. A Claire, il disait que c’était Vickie qui le lui avait fait, aux autres, il disait que c’était Claire. Pourquoi ? Il ne savait pas. Tout ce qu’il savait, c’était que ce baptême était une ânerie, pas envers Dieu, car il avait foi, mais envers Opaline, qu’il détestait tant. Un peu comme Anabelle, lorsqu’elle était née. Mais en plus fort. Beaucoup plus fort. Il serra un peu trop fort le nœud papillon, et son visage devint rapidement violet. Ne pouvant plus respirer, et n’arrivant plus à desserrer le nœud papillon, il sortit sa baguette, et métamorphosa en élastique le nœud papillon. S’il avait su que cela lui sauverait la vie un jour ! Il reprit de l’air, et refusa de croire qu’il s’agissait d’une punition pour avoir détesté un seul instant Opaline. Cette petite ne lui apportait que des ennuis, vraiment…

Il redonna à l’élastique son aspect nœud papillon, et refit le nœud, sans trop serrer, cette fois. Ses relations avec les autres membres de sa famille étaient au plus bas. Et il en souffrait, horriblement. Même s’il avait toujours été mesquin avec ses frères et sœurs, il n’avait, le plus souvent, jamais droit au même traitement, dans l’autre sens, car ses frères et sœurs étaient loin d’être bêtes. Mais aujourd’hui, ils manifestaient contre lui une hostilité plus palpable, et il savait que Roze n’y était pas étrangère. Ce qui l’agaçait au plus haut point. Vraiment. Cette haine non justifiée, cumulée à ce baptême du tube digestif ambulant, comme il l’appelait, était de trop. Il allait se venger… Pas forcément en mettant du désordre. Il ne voulait pas blesser Claire, qui ne le méritait pas. Il aimait sa mère, il l’adorait, il l’admirait. Il la trouvait puissante, et gracieuse. Non, il allait prouver que Roze était géniale, et que, avec ou sans leur accord, elle deviendrait Roze Montgomery, ou même, pourquoi pas, Roze Maiden--Montgomery, qu’ils le veuillent ou non. Son nom serait mêlé à celui des Montgomery, et ils allaient l’accepter, ils l’admettraient. Il en donnait sa parole.

Il sortit sa guitare, avec les quelques partitions qu’il devait interpréter. Il était le maître musicien de la fête, ne l’oublions pas… Et il leur réservait quelques petites surprises… Tout d’abord, il n’avait toujours pas comprit l’utilité de cette guitare, qu’il avait gagnée. Une guitare qui ne semblait même pas marcher… Il avait donc pris une guitare assez récente, mais pas la plus belle. Elle était néanmoins bien nettoyée, et brillait. On y lisait bien un soin et un amour nullement étriqués, nullement rétractés. Après avoir sorti sa guitare, il la rangea dans le plus bel étui possible. Il était prêt. Un smoking parfaitement anglais, un étui reluisant, plus rien ne manquait. Il descendit donc les escaliers, sans adresser un mot à personne. Après tout, ça ne changeait pas de l’habitude… Pourtant, une révolution se faisait en lui. Il commençait à se sentir très loin de sa famille… trop loin. Il avait été beaucoup trop loin… S’il continuait comme cela, la rive qu’il avait quittée ne serait bientôt plus accessible. Et il avait envie de renouer avec son frère, avec ses sœurs… Même s’ils n’auraient jamais une relation normale. Le seul mot gentil qu’il avait échangé avec Christian depuis des années était « imbécile ». Les regrets semblaient bien justifiés…

Il fit un grand sourire à sa mère. Elle était… fabuleuse. Ils se rendirent devant l’Eglise, et Edward s’assit sur un banc… seul. Il n’alla pas dire bonjour à ses grands parents. Pour dire, il ne leur avait jamais rien dit d’autre que « bonjour », ou « au revoir »… Sauf que cette fois ci, il n’alla même pas les saluer. Il était triste… Seul, et triste. Mais plus pour longtemps… Il attendait la seule personne qui eut jamais compté pour lui. Il espérait qu’elle ne tarderait pas trop… Il aurait dû dire à Roze de venir avant la cérémonie. Mais, ses frères et sœurs avaient attendu le baptême pour voir leurs amis, et la haine que tout le monde éprouvait envers Roze n’aurait rien amélioré à son séjour avant le baptême. Il attendait donc… Soudain, il se leva, laissant son étui de guitare, abritant les partitions et la guitare, sur le banc. Il chercha des yeux Anabelle, et la trouva. Il l’observa de loin. Il ne chercha pas à l’approcher. Comme toujours… Comme elle était belle… Dans ses yeux d’enfants, elle avait une certaine grâce, une grâce qu’il admirait secrètement. C’était sa petite sœur, mais sa petite sœur qu’il aimait secrètement. Car cet amour, il ne le témoignait que par des mots durs et parfois blessants. Cette relation était à l’image de toute sa relation avec ses frères et sœurs, et c’était cela qu’il commençait, doucement, à regretter. Il regardait tout le Monde, discuter, paisiblement, rigolant parfois, et il regardait autour de lui… Personne. Personne avec qui rire, avec qui parler, avec qui raconter ses dernières épopées…

Roze lui manquait. Il avait hâte de la revoir. Il espérait qu’elle arriverait bientôt. Il n’attendit pas dehors, il se faufila discrètement à l’intérieur de l’église, après avoir repris son étui à guitare. Il s’assit sur les bancs de devant, et regarda la croix du Christ. Une puissante foi l’avait toujours habité, une foi indéniable, et solide. Il avait toujours cru qu’il y avait quelqu’un, là-haut, qui veillait sur lui, sur tout. Il ferma les yeux, et se mit à prier, à prier dans son âme… à prier dans son cœur. Il pencha sa tête, de manière à ce que personne ne puisse voir son visage, et, tout en priant, il se mit à pleurer. Il formula le vœu d’avoir ce courage, ce courage qu’il n’avait jamais eu pour apprécier sereinement sa famille, ce comportement qu’il avait toujours remplacé par une attitude hautaine, et souvent… démoniaque. Il regrettait… Mais pourquoi ? Pourquoi s’en rendre compte maintenant ? Il ne savait pas. Il se sentait tellement seul, sans Roze… Il lui fallait retrouver un équilibre. Après avoir formulé son vœu, il retrouva une position assise normale, et sentit ses yeux gonflés et rouges. Il ne pleurait vraiment pas souvent, et cette fois là, il se sentait vraiment malheureux. Il sortit de l’église, cachant ses yeux, pour ne pas montrer qu’il avait pleuré.

Un jour, peut-être que son vœu se réaliserait, et qu’il aurait le courage d’avoir une conversation normale avec tous ses frères et sœurs… Mais il était encore trop renfermé pour oser. Il chercha Roze des yeux, et ne la trouva pas. Il attendit donc, son étui de guitare à la main, ses yeux grossis et enflés, son cœur brisé… sa haine pour cet enfant qui venait tout gâcher plus puissante que jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Baptême d'Opaline Montgomery [PV]   Ven 6 Juin - 23:30

Paniiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiique ! Horreur et Damnation ! Choux-fleur et saucisson !

« Meg ! Meg ! Mon crayon à lèvres a séché dans la nuit! Je vais être horrible ! Au secours ! » pleurait la deuxième jumelle. Sortir à une fête, être invité à rencontrer tous les cousins et cousines dont ils n’avaient cure durant l’année scolaire, et ne pas avoir de lèvres pulpeuses et charnues, c’était un drame national ! que dis-je, une catastrophe interplanétaire ! Impensable quoi. « AAAAH ! Je viens de filer mon collant ! J’veux mourir ! Je suis moche !» oula, la dépression guette. Tristement, la blonde sorti un de ses vernis incolore de sa trousse à vernis à ongles (ne pas confondre avec la trousse à maquillage rapide, la trousse à poudre en tout genre, la trousse à manucure, et la trousse à rouge à lèvres !) pour passer le pinceau sur le petit accro à la plante du pied du collant. Heureusement qu’elle avait toujours du rimmel waterproof, parce que sinon c’était la fin du monde entier et sans poussière à la fin, le genre de fin du monde que même l’équipe d’Armagedon pourrait pas sauver. La fin ultime que même les voyants les plus clairs, ni Nostradamus ni Jean Paul Gautier ne sauraient prévoir ou retarder !

Et puis, la robe était jolie comme un cœur, les filles l’avaient choisie ensemble après trois heures et demi d’essayage avec leur mère dans tous les magasins moldus de prêt-à-porter de Londres. Finalement, le blanc légèrement rosé avec beaucoup de dentelles, c’était ce qu’elles avaient choisi.
Robe des jumelles

Maera était quand même assez étonné que Shawn n’aie pas invité sa copine, celle avait qui il avait dansé au bal, Megara lui avait dit. Elles avaient même été jusqu’à l’épier pour voir quelle tête elle avait, et si elle était gentille. Mais peut-être que Shawn s’était transformé en bourreau des cœurs, et qu’il changeait de cavalière tous les 3 mois, et que là c’était une période creuse ? Shawn un tombeur ? Les filles avaient dû avoir une influence sur lui cette année ! Si c’était le cas, Maera en était très fière.

Une fois le collant séché, elle le renfila à contre-cœur, ne supportant que très peu des habits non neufs et parfaits, et renfila ses chaussures. Il était temps d’y aller, le maquillage on verra en voiture, lors d’une pause pipi.

[après le voyage, et la pause pipi, où Meg a remaquillé comme il faut sa jumelle]

Wah, que c’était grand ! Wah que c’était beau ! Wah, que y’avait du peuple ! Wah, qu’est-ce qu’on s’ennuie à l’église ! Le ton monocorde du prêtre était en train d’avoir raison de toute la bonne volonté de Maera, qui plantait ses ongles dans l’avant-bras de Meg, pour qu’elle lui rende et qu’elles ne s’endorment pas. Stratagème un peu à la débrouille, mais on fait ce qu’on peut.
Une fois la cérémonie finie (jamais compris pourquoi on fait prendre une douche froide aux bébé pour les baptiser. C’est d’un ringard ! Ca mériterait de passer à la machine en plus, avec tout ce linge qui traine ! Beurk) Il fallait bien avouer quand même qu’une fois au soleil, les gens avaient l’air de respirer enfin, comme s’ils avaient hiberné pendant la messe, et que là une fois que c’était fini, ils revivaient.

Christian avait trouvé le moment opportun pour arracher sa blonde de sa jumelle. Meg allait devoir rester avec Shawn quelques temps, il n’était pas prêt de la lâcher à en juger par con air. Mae’ avait bien repéré que Megan aussi était de la partie. Et un garçon un peu banal qu’elle n’avait pas vu du tout auparavant. Un pote de ses cours de dessins aussi peut-être ? Bah, c’est sympa, au moins, elle ne s’ennuierait pas. Mais les regards que lançait Chris de temps en temps dans leur direction en disait long. Pas très fine observatrice, mais quand elle veut elle peut, Mae avait bien vu que ça le dérangeait. Quoi c’était ses horaires de cours de dessins qu’avaient bougé c’est ça ? Il finirait par trouver un autre créneau, c’était pas la mort.

La grand-mère. C’était à sa grand-mère que Chris voulait présenter Maera. Elle adressa un petit geste de bonjour, avec un joli sourire à son grand-père. Mais la grand-mère pourrait toujours se gratter. Mauvais goût ? Sa petite amie était de mauvais goût ? Pour sûr qu’elle lui adresserait jamais la parole, elle était vexée là. Maera Montgomery-White n’est PAS de mauvais goût, c’est une jeune fille à la plastique parfaite et qui sait se mettre en valeur, et en plus, même sans maquillage, elle est jolie comme un cœur, et d’abord, tout lui va, si elle veut, elle peut faire mannequin, mais non, parce que avec son grand cœur gros comme ça, elle fera Médicomage pour aider son prochain, et, et… et… Non mais on croit rêver ! Pour qui se prend-t-elle, la vieille bique fripée ? Mériterait d’aller au lave-linge aussi, celle-ci !

La jumelle était décidément vexée, mais elle savait bien qu’il fallait toujours faire bonne figure. Et rien que pour embêter la vieille bique qui se croit tout permis, elle allait faire comme si ça lui passait au-dessus. Ca lui ferait les pieds, na ! Mais il faudrait qu’elle en parle à Meg, et qu’elle lui dise de ne pas s’en approcher, ou de s’en méfier. Les filles ne sont pas revanchardes, mais quand on les cherche, on les trouve ! C’est peut-être pas des vrais Montgomery-tout-court, mais c’est des Montgomery quand même, qu’elle le veuille ou non.

Maera était aussi vexée que Chris était soulagé. Elle ne s’en aperçu que lorsqu’il s’effondra dans le jardin. Elle avait failli tomber à sa suite, mais par on ne sait quelle pirouette, elle avait réussi à rester debout. Il avait l’air d’avoir passé le pire examen de toute sa vie. Remarque, quand on voit la sorcière qui lui sert de grand-mère, on comprend pourquoi il est nerveux. Heureusement qu’il ne lui ressemblait pas, pas même de loin, oh que non ! Jamais. Si ça avait été le cas, Maera l’aurait forcé à faire de la chirurgie esthétique, tiens !

Le couple se sépara pour le repas. Maera s’empressa de raconter l’entrevue avec la doyenne Montgomery à sa sœur et son frère, même si à la base, eux non plus n’était pas très fan de sa relation, mais là, ils ne pouvaient qu’être d’accord avec elle !
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Indépendant

Parchemins : 1795
Âge : 31 ans [16/05/80]
Actuellement : Gérant de la Jobarbille - Ménagerie magique


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Alan, Julian & Jason

MessageSujet: Re: Baptême d'Opaline Montgomery [PV]   Ven 6 Juin - 23:32

Si Christian détestait être sur son 31 et mettre des cravates, ce n'était pas le cas que Quentin Montgomery. Habitué aux soirées mondaines, à la vie bourgeoise de New York et autres petits villages du fin fond du Mexique, Quentin était un prénom souvent assimilé à “bourge”. Ce n'est pas crédible ? Et bien méfiez vous, vous pourriez avoir des surprises. Si Quentin n'était pas un vizir des émirats arabes unis, ni un riche prince de bel-air egyptien, il savait en revanche paraitre sous son meilleur jour. Chemise blanc, cravate de la même couleur, veste noire, on aurait presque dit que Quentin était heureux de participer à ce baptème et avait tout fait pour être sublime. C'était faux, Quentin était sublime en toutes circonstances, signe de famille distinctif particulièrement tenace, et n'attendait pas ce baptème avec le même entousiasme que son frère Christian.

Allez savoir pourquoi, l'ainé des garçons était comme rayonnant, alors que Quentin lui était au mieux, content. Une petite soeur de plus, ce n'était pas franchement une excellente nouvelle, surtout quand on calculait qu'elle allait faire pencher un peu plus la balance dans la Montgo' familly du côté XX. Quentin, Chris et Ed serait en très nette minorité, ça devenait flippant... C'est donc habillé comme un prince que Quentin sortit de sa maison pour rejoindre sa famille à l'église. Comme d'habitude, il était le dernier. Quentin aimait bien se faire beau pour de rares évènements, mais pas non plus constamment, et celui ci en était un. Il ne fallait pas non plus s'attendre à le voir faire de même toute l'année à Poudlard. Se faire beau c'est bien, mais à petite dose.

Le Serpentard arriva devant l'église bondée de monde un peu à la traine. Il apperçu immédiatement Susan, qui se tenait là, seule, manifestement elle venait d'arriver. Il se dirigea immédiatement vers elle, ne faisant pas attention à ce qui l'entourait. En réalité, c'était pour Quentin un grand jour. Il avait décidé d'officialiser sa relation avec Susan auprès de sa famille. Celle qui serait la plus heureuse serait bien évidemment Izzie, ou peut être Ana à y réfléchir, elle était elle aussi à Poufsouffle. Dans tous les cas, il voulait que sa famille sache qu'il sorte avec Susan. Raphaël le savait lui, et pour Quentin, il faisait parti de la famille, donc le reste devait aussi mettre au courant. En parlant de Raphaël, Quentin ne le vit pas de suite. En fait, quand il était avec Susan, Quentin ne voyait pas grand monde, même si ce jour là était différent.

A peine arrivé au niveau de sa petite amie, il lui attrapa le visage et l'embrassa immédiatement, sans prendre le temps de lui parler. Il ne l'avait pas vu depuis trop longtemps à son goût, et il devait admettre qu'elle lui manquait cruellement. Faisant cesser son baiser, Quentin regarda Susan et lui sourit, il rayonnait de la voir ici, là, aussi belle. « Je suis content que tu sois venue... » Quentin embrassa de nouveau Susan. Le moins que l'on pouvait dire, c'était qu'elle lui avait manqué. Constatant avec plaisir que son meilleur ami était arrivé, Quentin attrapa la main de Susan pour se diriger dans sa direction. Cela lui fit tout bizzare. C'était la première fois qu'il prennait la main de Susan, et en plus devant autant de personne. C'était vraiment plaisant de pouvoir être aussi libre. Cette journée allait vraiment être géniale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.signouret-chocolatier.fr/

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Baptême d'Opaline Montgomery [PV]   Sam 7 Juin - 1:39

"Si tu penses que je mets le bord*l chez toi, pourquoi avoir accepté de me reprendre cet été?" demanda-t-il en farfouillant dans sa malle encore pleine.

Que Merlin soit loué, Raphaël avait réussi à squatter chez son frère aîné pour tout l'été! Samuel n'avait pas hésité une seule seconde, même quand ce dernier lui avait dit qu'il voulait que Daphné passe un peu de temps avec lui quelques semaines. Bon évidement, il avait fallu que Samuel se déplace jusque chez les Greengrass pour parlementer malgré son planning surchargé, mais il avait pris du temps pour régler l'affaire. Rien n'était jamais facile, mais doué comme il l'était, il avait arrangé les choses. Et puis avec la notoriété qu'il avait et le nom qu'il portait, les Greengrass devraient plutôt être honorés que furieux. Un bon point pour la jolie brune. Malheureusement _ ou heureusement, ça dépendait du point de vue _ Samuel ne serait pas souvent à la maison. Une compétition avait lieu cet été. Un tournoi important pour Samuel et son équipe et il sera donc en déplacement très régulièrement.
Après avoir trouvé la cravate qu'il cherchait depuis cinq bonnes minutes, Raphaël demanda l'aide de son aîné pour nouer correctement le noeud de la cravatte. Vêtu d'un smoking, il y avait juste qu'une seule chose à dire...il avait la classe! Non, ce n'était pas du narcissime, juste un trait physique assez marquant chez lui. Pas besoin de faire d'effort. Mais pourquoi se mettait-il sur son 31 au fait? C'est tout simplement pour se rendre à une cérémonie importante. Pas un mariage, ni un enterrement _ encore heureux, la tenue n'était pas adéquate _ mais à un baptême. Non, il n'y avait pas eu de naissance dans sa famille. Il s'agissait de la famille Montgomery. Quentin Montgomery, son meilleur ami l'avait invité au baptême de sa petite soeur, Opaline. La famille déjà bien grande...s'agrandissait encore une fois! Invité à la fin de l'année, il avait reçu l'invitation officielle la semaine précédente. Trouvé un présent pour la dernière des Montgomery n'avait pas été facile contrairement à ce qu'il avait pensé. Il voulait que le cadeau plaise et soit de bon goût. Evidement, il était comme les Montgomery, de la haute société, alors il savait ce qui convenait ou pas, mais quand il s'agissait de la petite soeur de son meilleur ami, on voulait quelque chose de spéciale.

Bon...Enfin prêt! Son frère le sermonnait sur le fait que s'il continuait ainsi, à tourner en rond, il allait finir par être vraiment en retard. C'était le cadeau qu'il fallait retrouver! Pourtant il était certain de l'avoir posé sur la commode de la chambre. Ce fut l'elfe de maison qui le lui retrouva très rapidement. Bien, il ne lui restait plus qu'à se rendre à la cérémonie à présent. Mais hors de question de s'y rendre par la poudre de cheminette ou pire à pied...c'est trop loin de toute façon. Non, son frère Samuel allait l'aider. Un petit transplanage de rien du tout et il serait devant l'esplanade de l'église. Son frère avait hésité au début, ennuyé qu'on puisse le reconnaître et qu'on vienne à sa rencontre. Mais il avait accepté! Raphaël s'accrocha donc fermement au bras de son aîné et se sentit compressé, étouffé, les poumons en feu, avant de retrouvé l'air libre et la liberté de ses mouvements. Ouf, une bonne chose de faite! Il se retourna alors vers son frère qui s'apprêtait déjà à partir mais Raphaël le retint juste quelques secondes, lui reprochant son impolitesse. Bah oui quand même, il se pointe, ne salut personne et s'en va sans rien dire! C'est impoli et vraiment pas digne d'un Gibson. Ok, Raph' comprenait que Samuel fuyait la foule et les fans depuis quelques temps, mais pas au point de se montrer irrespectueux envers les hôtes et surtout son meilleur ami. Samuel, bien malgré lui, reconnut son impolitesse. Le truc qui le mettait néanmoins mal à l'aise, c'était qu'il n'avait pas apporté ses lunettes noires, lui permettant de rester un minimum incognito. Sans elles, il se sentait presque nu. Faut dire qu'au début, il ne comptait pas rester. Il maugréa une menace sous-endendu à son jeune frère avant de le suivre. Ils étaient sur le parvis et Raph cherchait des yeux Quentin. Mais celle qu'il vu en premier bizarrement, ce fut Bones! Ah!.... Bon! Il fallait s'en douter après tout. Et qui voyait-il? Bah Quentin, pas la mère Michel! Ce dernier était à ses côtés. Il ne l'avait pas vu tout de suite apparement. En voyant la scène du baiser, il avait préféré rester en retrait, pas spécialement mal à l'aise, mais pas tout à fait détendu pour autant!

C'est alors que Quentin, conscient enfin que Raph' était arrivé, saisit Susan et vint vers lui et son frère qui semblait vouloir disparaître. Bah qu'est-ce qu'il lui prenait à Sam d'être si mal à l'aise en public? Lui qui transpirait l'assurance, il paraîssait vouloir rester très discret. C'est vrai qu'avec ce monde...craignait-il les 'paparazzi'? Oh quand même, à un baptême, c'était peu probable. C'était surtout que Sam ne voulait pas provoquer de quelconques ennuies à la famille Montgomery par sa présence. Raphaël, quant à lui, s'était contenté de rester aussi normal que possible, arborant un sourire franc à l'encontre de son meilleur ami. Il était content de le revoir. Il n'avait pas accordé un regard à celle qui l'accompagnait. Allez, un effort, c'était pas si difficile de se montrer un rien poli avec la petite amie de Quentin, même s'il n'oubliait pas le cognard qu'elle lui avait envoyé lors du dernier match de Quidditch. Mais bon...Elle avait droit à un minimum de respect. Tourne sept fois la langue dans ta bouche et respire. Pendant ce temps, Quentin était arrrivé à sa hauteur. Alors Samuel les salua tout les deux poliment, arborant un sourire dont il avait le secret, puis après les formules de politesse d'usage, il prit congé du trio. Et clap, transplanage effectué! Bon, c'était peut-être au tour de Raph' de dire quelque chose. A voir la mine ravie et heureuse de son best, il n'avait vraiment pas le coeur à se montrer 'méchant' dirons-nous ou se voyant tenir des propos mal avisés ou déplacés. Surtout que Quentin n'apprécierait pas. Bon...


"Salut toi, alors la forme? Comment se porte la princesse? Opaline?" demanda-t-il décontracté, la mine réjouie.

Puis, après un bref instant d'hésitation, il porta son regard sur Bones, les yeux totalement dénués d'animosité. C'était un jour de fête et ses préjugés n'avaient pas lieu d'être ici.


"Salut...Content de rencontrer enfin la petite amie de Quentin!" dit-il un sourire chaleureux sur les lèvres.

Dire qu'il y a quelques semaines, Quentin et lui avaient eu une discussion houleuse à propos de cette fille. Ca semblait si loin à présent. Peut-être qu'il s'y habituerait à voir cette fille dans les environs. Même si ce n'était pas gagné, il pouvait au moins essayer...pour leur amitié. Après tout, Samuel s'était débarassé de bons nombres de ses préjugés, alors pourquoi pas lui? Il en était capable! Sam avait aujourd'hui l'esprit ouvert et il s'en sentait plus libre. Etait-ce donc la voie à suivre? Raphaël tendit le fin coffret de velours entouré d'un large ruban de soie blanche pour le baptême d'Opaline. Il s'agissait d'une fine gourmette en argent sur laquelle on pouvait y lire le prénom de la petite Montgomery et les 'armoiries' de la famille qu'il y avait fait graver. Il espérait que ça plairait. Il reporta son regard vers Susan à peine quelques secondes. Elle était jolie en effet. Pas autant que Daphné évidement _ mais ça c'est pas objectif du tout ^^ _ . La journée était ensoleillée, son meilleur ami était là, c'était jour de fête et de réjouissance. Autant en profiter! Et puis c'était une manière comme une autre d'en apprendre plus sur la Poufsouffle...
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Baptême d'Opaline Montgomery [PV]   Sam 7 Juin - 2:31

Le grand était arrivé à grands pas. En ce jour-ci était célébré le baptême de la benjamine des Montgomery, Opaline. Toute la famille et ses amis étaient rassemblés en l'honneur de ce septième enfant que Claire eut à l'aube de ses quarante ans. Victoria se réveilla ce matin de bonne heure pour avoir le temps de se préparer... Elle passa une main sur sa figure et se regarda dans sa coiffeuse.

*C'est difficile d'être une femme ... moderne !*

A cette pensée, la jeune Vickie sourit et resta figé sur place un bon moment le regard vide. Elle sursauta soudainement en se rappelant qu'il n'y avait pas une minute à perdre et entreprit donc se préparer. Une demi-heure plus tard, un choix cornélien devait être pris. Victoria faisait face à son miroir plain-pied faisant léviter avec sa baguette magique plusieurs robes qu'elle passait sur elle pour juger laquelle la mettrait plus en valeur, sans avoir l'air de passer pour la dévergondée de service. Car Victoria ne voulait pas passer inaperçu lors de ce grand jour. Elle voulait marquer les esprits par sa beauté et sa grâce car tout était tout le temps pour sa mère : " Oh Claire ! Bientôt 40 ans, sept enfants et regarde toi ! Tu n'as jamais été aussi belle" et blablabla et blablabla... Aujourd'hui ça allait être un autre refrain : "Mon Dieu Victoria ! Je crois que je n'ai jamais vu pareille beauté ici bas ! " Bien sur, Vickie exagérait, elle n'en voulait pas autant. Mais bon un peu de reconnaissance de temps en temps ne faisait de mal à personne.

Son dernier choix devait se faire entre une magnifique robe bustier vert-olive arrivant un peu plus haut que le genoux ou une longue robe fourreau bleu-nuit. Elle passait d'une robe à l'autre pour voir laquelle était la mieux. Vickie opta pour la vert-olive, l'autre faisant trop soirée mondaine ou festival.

Il fallut deux heures et vingt-six minutes à Victoria pour être fin prête. Elle admirait l'image que reflétait le miroir. Ses cheveux bruns arrivant aux bas des côtes étaient soigneusement ondulés et brillants (Elle avait utilisé le baume que sa mère lui avait envoyé à Poudlard pour la naissance d'Opaline), son visage était très peu maquillé (juste un peu de crayon noir par ci par là, gloss transparent et du fond de teint) et elle avait une classe folle dans cette robe. Vickie rajouta au niveau de son ventre une épaisse ceinture noire vernie qui se joignait en un magnifique péridot. Ca y est, elle pouvait descendre. Pas de bijoux, c'est par la simplicité qu'elle sera magnétique.

Victoria passa devant la salle de bain et vit son frère en pleine bataille avec un nœud papillon et passa la tête dans l'entrebâillement.

- Pas encore prêt ?!
- Je hais les cravates…
- Attend, je vais t’aider.


Elle s'approcha de son "petit" frère qui la regardait de toute sa hauteur et commença à lui faire son nœud. Il était beau le Christian, très élégant en costume. Elle serra un peu plus au niveau du cou du jeune homme et le vit faire une grimace. Victoria ne put s'empêcher de sourire, compatissante.

- Voilà qui est mieux, tu ne trouves pas ?

Les deux Montgomery se regardèrent dans le miroir de la salle de bain. Ils étaient incroyablement classes ! Elle crocha son frère et tourna sa tête vers lui.

- On descend ? Prêt à affronter la bête ?

C'était une question à laquelle Victoria n'attendait aucune réponse. La "bête" en question était leur grand-mère. Une véritable peau de vache aigrie intolérante, encore pire que Victoria, qui passait son temps à reprocher tout et n'importe quoi à n'importe qui. Christian et sa sœur descendait l'escalier pour rejoindre le reste de la famille.

Le trajet vers l'église fut calme et silencieux, seulement perturbé par quelque pleurnicheries d'Opaline. Arrivée au lieu de rendez-vous, la famille se sépara pour rejoindre les diverses personnes qu'ils avaient invités. Bobby était là, accoudé contre une rambarde. Il souriait à Victoria qui s'approchait de lui, souriant également mais gardant cette éternelle distance qu'elle mettait entre les gens. C'était un très grand jeune homme de couleur, avec des yeux marron, qui ne se séparait de son habituel sourire. Lui qui adorait porter des survêtements avait fait un incroyable effort ! Vêtu d'un élégant costume digne d'un grand couturier, il fit la bise à Victoria.

- Mon Dieu Victoria ! Tu es splendide !
Victoria jubilait.
- Merci Bobby, et toi qui prétend être un bad-boy des cités, tu es loin de cette image, crois moi ...
- Tu n'imagines pas à quel point j'ai envie de mettre mon bon vieux jogging !

Victoria le regarda de haut et en bas, un sourcil arqué.
- Non non Bobby, crois moi. Reste comme tu es. Je dis ça pour toi.
Le jeune homme fit une mine renfrognée tandis que Victoria regardait les autres invités. Christian saluait les jumelles Montgomery-White et leur frère. Vickie émit un bruit entre le grognement et le soupir.
- Je n'arrive pas à croire qu'ils aient été invités ici pour le baptême de la petite. Je ne vois pas pourquoi on serait obligé de supporter leur présence... Tu l'aurai vu ce week-end, un vrai numéro ! Ca piait dans tous les coins en faisant sa belle devant Maman : "Et j'ai fait ci, j'ai fait ça ! Viens là que je t'embobine ma grande!" Pfiou lala c'était intenable ! Et toi tu vas m'aider en cette journée de répit pour moi car tu vas reprendre le relais car il est hors de question qu'elle se trouve à proximité à moins d'être au délà d'un périmètre de 50 mètres !
- Ah ah je veux bien te croire ! T'as du en baver ...
- A qui le dis tu ... bon la cérémonie ne va pas tarder à commencer, on se retrouve après !
- Ca marche fillette.


Victoria entra dans l'église et foulait l'allée centrale avec autant de grâce et d'élégance qu'un top model sur son podium. Arrivée au premier rang, elle se plaça à côté de son frère Christian à qui elle sourit pour lui montrer qu'elle était fière de lui pour tout ce qu'il faisait pour cette famille et déposa un baiser sur sa joue.

La cérémonie s'était bien déroulée. Vickie et Bobby était en pleine discussion sur le dernier match de Quidditch en date, derrière les grands-parents Montgomery. Maera et Christian s'approchaient d'eux.

- Attend ! Chut ! Ecoute... Grand mère va me venger !

Et en effet, la réaction attendue fut la bonne :

- Grand-mère… Voilà ma petite amie. Maera Montgomery White. Ma… cousine. Enfin entre autre chose, déclara Christian à la vieille dame.
Quelques secondes s'écoulèrent avant qu'elle ne réponde.
- Tu as un goût affreux comme ton grand père et ta mère, flatte toi d’être un Montgomery mon garçon, un vrai. Va… Ne me parle plus de ça et avance. Je ne veux plus te voir de la journée.


Malgré le fait que la chose était blessante pour Christian, Victoria pouffa de rire avec Bobby en tournant le dos à la scène. La jeune fille se pinçait le nez pour ne pas émettre de son suspect.

- Je dois absolument lui dire merci à la vieille bique !
- Ok, moi je vais voir Christian.

Les deux amis se séparèrent. Victoria remercia sa grand-mère quelque peu interloquée devant cet enthousiasme soudain. Elle préféra faire le reste de la route seule et regardait son jeune frère Edward. Depuis quelques temps, il n'avait pas l'air d'être dans son assiette. Certes, Victoria et lui n'était pas très proche mais il n'empêche qu'elle pouvait s'inquiéter de son bien-être. Après tout c'était un Montgomery ! Elle se promit d'aller le voir plus tard dans la soirée pour essayer de savoir ce qui clochait. Enfin, le repas allait commencer. Victoria prit place entre son frère Christian et Bobby, le buffet les attendait pour être dégusté !
[b]


Dernière édition par Victoria Montgomery le Sam 7 Juin - 13:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Baptême d'Opaline Montgomery [PV]   Sam 7 Juin - 3:20

Vous avez entendus vous aussi ? La sonnette d’entrée qui venait de résonner dans le grand manoir qui servait de maison à Orla ? C’est Hainiiiiiiiiiiie ! =D Orla se leva d’un bond, renversant sa sœur qui tendait d’attacher un ruban vert émeraude dans ses cheveux roux. Fessant claquer ses escarpins blancs sur le carrelage, elle descendit les escaliers aussi rapidement qu’une fusée pour arriver devant Hainoa, qui était absolument ravissante dans sa petite robe. Orla lui sauta carrément dans les bras, heureuse de voir son amie. Quand Hainoa lui demande si elle allait bien, Orla lui répondit énergiquement de son habituel voix gazouillante.

« Oui, j’vais hyper-méga-giga-trop-bien ! Ca va être troooooop banane au baptême, Kim m’as racontée que y’avais toujours pleins d’truffes aux chocolats ! Et non, j’apporte pas Spagh’, y’es a la ménagerie pour ses vaccins contre la « pustule-mangeuse-de-chair » et « l’hépatite-crapaud ». Mais, il va super bien ! Et toi, t’as apportée Gerbille ? Il se porte bien ? Attends, j’reviens ! »

Orla remonta dans sa chambre pour que Kim termine d’attacher le ruban. Impatiente, Orla sautait d’une jambe à l’autre, rendant la tâche 2 fois plus compliquée qu’elle ne l’était déjà à sa grande sœur. Une fois le ruban noué sur sa tête, Orla embrassa sa sœur et descendit rejoindre Hainoa qui l’attendait toujours dans l’entrée, avec Kingston. Ah, ce bon vieux Kingston. A l’allure si méchante mais si tendre à l’intérieur ! Orla embrassa également son majordome, qui était comme son 2ième papa pour elle et, en 2 temps 3 mouvements, elle se retrouva à l’arrière de la voiture d’Hainoa. Le papa d’Hainie semblait bien gentil et Orla était heureuse de pouvoir faire sa connaissance. Ils arrivèrent devant l’église et Orla descendit de la voiture, tenant étroitement la main de la Gryffondor dans la sienne. Pas qu’elle était gênée ou mal à l’aise mais, c’est imposant voir plein de grande personne chic.

Orla ne se gêna pas pour saluer tous ceux qui se trouvaient sur le passage des 2 gamines, pensant que le meilleur moyen de se sentir confortable était de discuter avec tout le monde. Décrochant des bonjours à tout ce petit monde, Orla alla s’asseoir avec Hainoa durant le temps du baptême. Vu qu’Orla était très petite, elle n’arrivait pas très bien à voir ce qui se passait à l’avant. Mais, c’était quand même super amusant, elle avait même reçu un truc à manger ! Si c’était pas gentil de la part du grand monsieur en robe à l’avant de la scène, ça ! Puis, la cérémonie se termina et Anabelle se pointa le bout du nez. Ouah, qu’elle était jolie la petite Poufsouffle pour l’occasion ! Elle leur posa toute sorte de question et, excité comme une puce, Orla s’empressa de répondre à toute sans lancer la chance à Hainoa de placer un mot.

« Ouuuaah, t’es jolie Ana ! On aurait dit une princesse, y manque plus que la licorne magique qui vole et qui danse le ballet ! Oui, on va super bien ! On est venue avec le papa d’Hainoa dans sa voiture, c’était troooooop banane ! Et non, on s’est pas ennuyée, on a reçu des trucs à manger ! Des p’tites rondelles blanches, ça fondait sur la langue, c’était hyper trop bien ! »

Un grand sourire, Orla replaça son ruban et attendit la suite des évènements. En espérant qu’il y est des truffes aux chocolats, comme sa grande sœur lui avait dit ! Oh ! Et il faudrait aussi qu’Orla voye le bébé, les bébés c’est troooooop banane ! Presque autant que les crapauds, quand même !
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Sport et culture

Parchemins : 419
Âge : 33 ans [14-02-1980]
Actuellement : Chanteuse et claviériste de CS


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy

MessageSujet: Re: Baptême d'Opaline Montgomery [PV]   Sam 7 Juin - 11:46

[J'avais fait une boulette XD donc je reposte, après Ed comme il se doit ^^ ]

Roze arriva en limousine sur le parvis de l’Eglise. Elle était protestante de confession mais ça importait peu au fond, c’était le même Dieu et de vous à moi, Roze croyait en beaucoup de chose mais pas à une entité qui régirait sa vie. Si c’était le cas il serait trop cruel avec elle. Elle préférait penser qu’il n’existait pas. Son chauffeur vint lui ouvrir et lui tendit la main. Elle la prit et sortit une jambe puis l’autre comme sa mère le lui avait appris. Elle se leva et donna son congé à son chauffeur d’une voix sèche.

« Bien mademoiselle Maiden. »

Là, vous vous dites qu’il y a un truc qui ne va pas. Ce n’est pas la Roze que vous connaissez. Exact ! En quelques mois de temps, elle avait beaucoup changé. La dernière discussion qu’elle avait eu avec sa mère avait été aussi houleuse que décisive… Roze en était arrivé à la conclusion que s’il fallait paraître pour être accepté, elle serait aussi belle et normale que possible aux yeux de tous. Tous sauf Edward. En réalité Roze était une excellente actrice qui avait pris la décision difficile du faire de sa vie un théâtre. Elle suivait donc à la lettre les conseils de sa mère, elle l’avait même laissé choisir son styliste pour la robe du baptême… mais pas le patron de la robe.

Une fois le chauffeur partit et loin, Roze retrouva un sourire qui lui ressemblait plus et partit à la recherche de son petit ami. Elle portait une robe vert anis largement fendu sur l’avant et qui découvrait entièrement ses épaules. Ses petits pieds (elle portait des chaussures faites sur mesure car en 34 il n’y avait rien qui lui plaisait dans les magasins !) étaient chaussés de sandales dorés à très haut talons. Roze tentait désespérément de compensé sa très petite taille mais il y a des choses que même avec beaucoup de volonté on ne peut changer… avec 7 centimètres de talons, elle ne faisait qu’un mètre cinquante…

Elle finit par trouver Edward et posa délicatement sa main sur son bras.

« Bonjour Edward… » lui lança-t-elle de sa voix rêveuse. Au début des vacances, elle avait retrouvé sa couleur blonde d’origine. Elle avait abandonné la teinture depuis un moment mais ça avait laissé des traces durant plusieurs semaines, fonçant sa couleur naturellement clair. Là, elle était aussi blonde qu’au premier jour et parfaitement coiffée et parfumée. La nuit précédente, elle avait dormi avec sa mère dans un hôtel de luxe de Londres et le matin, elle était parti seule avec le chauffeur de la limousine familiale.

La famille de Roze, habituellement endettée, avait eu un revers de fortune et une rentrée faramineuse d’argent… grâce à leur fille… Mais c’est une autre histoire et pour le moment, Roze ne tient pas à en parler alors nous non plus.

Elle s’approcha de lui et l’embrassa tendrement sur les lèvres. Elle espérait qu’il ne serait pas trop choqué de la voir un peu différente de celle auquel il était habitué. Elle serait toujours la même Roze innocente et douce avec lui mais elle devait entrer dans le monde des adultes pour préserver leur relation… D’ailleurs, au-delà de cette façade, Roze était toujours aussi ignorante en matière de relation humaine. Elle appliquait juste bêtement les leçons de sa mère.

Heureusement ou non, un évènement vint prouver à Edward que Roze était toujours Roze. En effet, attirée par elle comme tout les animaux, un petit chiot s’approcha de l’assemblée et frotta son petit museau contre la cheville Aussitôt, la belle allemande joignit ses deux mains dans un air de ravissement et se pencha sur le petit animal et le couvrit de caresse.

« Oh ! Que tu es mignon mon petit cœur ! Tu es avec qui dis moi ? Tu as un maître ? » Puis réalisant où elle était (un parvis d’Eglise en l’occurrence), elle ne prit même pas la peine de rougir ou d’avoir l’air gênée, elle leva juste son regard candide sur Edward et lui demanda « Il est mignon non ? » avant de se relever et de lui prendre le bras. Elle intima du geste l’ordre au petit chien de rester dehors. Elle verrait bien s’il suivait après… En attendant, elle se dressa de toute sa hauteur (fort minime) droite et fière aux côtés de son petit ami et ce jusqu’à leur entrée dans l’Eglise…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://emeraudia.forumsactifs.com

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Baptême d'Opaline Montgomery [PV]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Baptême d'Opaline Montgomery [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Baptême d'Opaline Montgomery [PV]
» Demande de baptême, mariage , funérailles, confession etc
» Baptême de Thequeen1
» Demande de baptême, mariage , funérailles, confession etc
» Baptêmes de RoseMontagu, DavidGradir, Talban de la Cauve.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets clos année 6-
Sauter vers: