AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 [Sept.] Cours n°1 (Années 1 à 7) <Terminé>

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage

Invité
avatar



MessageSujet: Re: [Sept.] Cours n°1 (Années 1 à 7) <Terminé>   Lun 21 Juil - 23:43

Les Potions. Aem, durant les trois premières années de Juliette, ce n’avait… disons… pas été sa matière… préférée. Nan, pas du tout même. Si la brunette aurait pu trouver un quelconque moyen pour simplement devenir invisible lorsque les cours de Potions pointaient le bout de leurs nez (Héhé, ils étaient pointus en plus, leurs nez !) sur son emploi du temps, elle aurait sans doute été la gamine la plus heureuse du monde (Et je suis sérieuse hein ? La plus heureuse, la plus souriante, la plus joyeuse, la plus parfaite quoi ! #Sbaaaf#) Mais malheureusement, une telle recette miracle n’existait pas. Nan, alors bon, pendant trois horribles années, Juliette Horuni avait du subir le visage de bison enragé de Rogue. Toutefois, cette année, tout cela avait changé.

Assise entre Ernie et Rowen (le comble du bonheur !), Juu’ émit un sourire avant de prendre la parole. Elle serait définitivement restée en vacances elle aussi, c’était officiel. Bora Bora… Aem, c’était tellement classe ! Si seulement Rowen serait venue, elle aurait trouvé le voyage trop extra !

| Juu’ | « J’ai passé des vacances extraordinaires avec toute ma famille, à Bora Bora, dans les caraïbes… Trois semaines inoubliables, si tu veux mon avis ! » S’exclama la Serdaigle, un sourire aux lèvres. « Enfin bon, c’est clair que je serais restée en vacances, voui ! Il faut toutefois avouer que retourner à Poudlard a certains bons côtés ! » (Comme trouver Ernie, tiens !) « Pour ce qui est de Rogue, si tu savais… Son visage de bison enragé me fait toujours bien rire, » Lança la brunette en éclatant elle-même d’un rire toujours aussi cristallin.

La Serdaigle n’eut le temps que de répondre par un signe de main à Jesse Aaron qui venait de la saluer car Slughorn venait de toussoter, signe subtil signifiant que le cours allait commencer. La jeune grecque se cala donc dans sa chaise, en position plutôt droite, et écouter Slughorn blablater. En même temps que l’enseignant au crâne chauve parlait, Juliette sortit de son sac sa baguette magique, son livre de potions, ainsi que son nécessaire à chaudron. Enfin, vous savez, les bidules importants pour faire une potion. En sortant son livre, elle se rendit compte qu’une banane s’était glissée dessus. Dégoûtée, Juu’ murmura un léger « Beuuurk ! » avant de se lever et de passer par l’arrière de la classe, sans trop déranger le déroulement du cours, pour aller jeter le fruit qui avait fait une tentative d’intrusion anticonstitutionnelle dans son manuel.Puis, revenant à sa place, Juu’ suivit le déroulement du cours. Slughorn parlait, parlait, tandis que les élèves répondaient à ses questions. Pour sa part, la Serdaigle ne sentait pas le besoin urgent de prendre la parole. Olwen se chargeait aujourd’hui des points à Serdaigle, alors c’était parfait ainsi. Le temps passa et enfin, tant bien que mal, Juu’ poussa un soulagement : La partie pratique était enfin arrivée. Rowen se tourna vers elle et Juliette ne pu s’empêcher d’éclater de rire : Sa compagne avait bien raison.

| Juu’ | « Sans aucun doute. Enfin, c’est vraiment un cerveau cette fille, tu crois pas ? C’est complètement fou, elle répond à tout… Ô___ô »

Un sourire aux lèvres, Juliette se concentra donc et commença par recopier les instructions à suivre sur le tableau puis se leva et se rendit proche de l’armoire. Elle attendit son tour, parce que des élèves y étaient déjà, puis elle pu enfin se voir seule dans la glace de l’étagère. Avec une précaution hors paire, la bleue et bronze ouvrit la vitre de l’armoire et pris ce donc elle avait besoin, soit du Sang de Salamandre, du Foie de Dragon et une voiture volante qui contenait Harry Potter le survivant des racines de marguerite.

Puis, Juu’ retourna à sa place. Elle s’installa normalement en déposant son manuel par terre et rangea tout sauf les ingrédients, son chaudron, son nécessaire à Potion et la feuille sur laquelle elle avait retranscrit les directives.

Miss Horuni débuta en remplissant d’eau son chaudron et le laissa bouillir pendant 11 minutes, très précisément. Entre temps, Juliette avait coupé en petits morceaux les racines de marguerite qu’elle déposa doucement dans le contenant qui bouillait, une fois les 11 minutes passées. Puis, elle continua en prélevant 25centilitres de sang de salamandre qu’elle déversa normalement dans le chaudron. Continuant, la Serdaigle tourna dans le sens des aiguilles d’une montre. Soudainement, la potion pris une teinte orangée. C’était parfait, car Juu’ se rendit compte que c’était exactement ce qui était sensé se produire.

Ensuite, la fillette sépara en deux parties parfaitement égales le foie de Dragon pour ensuite plonger la moitié dans le chaudron. Elle patienta 20 minutes, le temps que le sang de salamandre décompose aisément la moitié du foie de dragon. Après le long 20 minutes passé, Juliette tourna finalement trois fois dans le sens inverse des aiguilles d’une montre. Comme le protocole le disait, elle ferma d’un coup de baguette magique son feu sous son chaudron et patienta tranquillement 5 minutes. C’est à ce moment que Rowen se tourna vers elle. Juu’ fut surprise par sa question. Enfin, elle n’allait certainement pas obtenir la Félix Felicis voyons !

| Juu’ | « Aucune espèce d’idée. Je la garderai pour une occasion spéciale… » La Serdaigle s’approcha de sa copine pour lui murmurer dans l’oreille : « Du genre si jamais je revois Ernie… »

Un petit sourire aux lèvres, Juu’ retourna à son travail. Il lui restait trois minutes à patienter, ce qu’elle fit. Pour finir, elle remua un tour dans le sens des aiguilles d’une montre et bam, sa potion avait pris une teinte rouge vif.

| Juu’ | « Dis, » Demanda Juliette en se tournant vers Rowen, « Tu crois que j’ai tout respecté ? Parce que ma potion est rouge vif. La tienne est quelle couleur ? »

Question de savoir si elle n’avait pas tout foiré, hein ? Parce que disons que Juu’ ne voulait pas avoir l’air d’une tache devant tout le monde, oh que non. Surtout pas devant Ernie ! En parlant du loup, la bleue et bronze se tourna vers lui et lui fit un sourire.

| Juu’ | « Alors, tu t’en sors ? »

{ 1 041 Mots ] .

======
OK
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Ministre de la Magie

Parchemins : 1257
Âge : 33 ans ;; 19.09.1979
Actuellement : Ministre de la Magie


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Heavy

MessageSujet: Re: [Sept.] Cours n°1 (Années 1 à 7) <Terminé>   Mar 22 Juil - 5:42

Yeah, la partie pratique était enfin arrivée ! Un sourire anticonstitutionnel (oui, parce que en temps normal, la jeune lionne n'était pas ravie en Potions, je vous le rappelle) aux lèvres, Hermione écouta le Professeur Slughorn expliquer le protocole et les instructions à suivre. Pour sa part, la Gryffondor savait pertinemment qu’elle réussirait la potion. Depuis qu’elle était toute petite, la jeune rouge et or obtenait toujours des résultats plus que satisfaisants en Potions (comme dans toutes les matières, en fait). C’est pourquoi la Gryffondor espérait bien réussir sa potion aujourd’hui : Elle voulait conserver la bonne image qu’elle avait obtenue depuis ces six dernières années (bien que Rogue lui ait toujours reproché de savoir beaucoup de choses). Recopiant parfaitement le protocole, les ingrédients et tout le reste, Hermione termina rapidement et se leva pour aller chercher les éléments dispensables à la réalisation de la Pimentine, son nécessaire à Potions étant déjà prêt sur son bureau. Aussi Hermione se mit en ligne et attendit patiemment son tour, puis vit enfin l’armoire. Elle ouvrit prudemment la glace (enfin, la fenêtre de vitre) puis pris les ingrédients nécessaire : Du sang de Salamandre, Un foie de Dragon et bien sûr, des racines de marguerite. Les trois ingrédients en main, miss Granger retourna à sa place et se mit au travail pour préparer sa potion.

La jeune rouge et or débuta par allumer le feu sous son chaudron, à l’aide de sa baguette magique. Elle déposa son livre de potions dans son sac, rangeant par la même occasion une voiture le reste de ses effets, mis à part la feuille qui indiquait le protocole à suivre. Hermione ayant toujours pris l’habitude de suivre une recette très stricte, n’allait certainement pas faire autrement aujourd’hui. Puis, après avoir ouvert le feu, la Gryffondor versa précisément la quantité d’eau requise dans son chaudron, pour ensuite attendre pendant onze minutes. Durant ces onze longues minutes, Hermione pris un couteau et se mit à couper en petits morceaux les cinq racines de marguerites. Contemplant sa montre, la jeune sorcière les jeta dans le fond de son chaudron car les onze minutes étaient passées. Puis, à l’aide d’un compte-gouttes, la Gryffondor extirpa vingt-cinq centilitres de sang de Salamandre et le versa dans le récipient, avant de tourner subtilement dans le sens des aiguilles d’une montre. Aussitôt, la potion de la lionne pris la teinte désirée, soit une jolie couleur orange.

Hermione continua ensuite, coupant à l’aide d’un couteau le foie de Dragon en deux parties parfaitement égales, pour ensuite en verser une dans un petit « plouc ! » sonore, au fond du chaudron. Puis, la rouge et or patienta vingt minutes, le temps que le sang de Salamandre décompose le foie de Dragon. Entre temps, elle se rendit à la poubelle pour jeter les détritus des marguerites. Arrivée devant le tas de déchets, la brunette fut surprise de retrouver une banane, ainsi qu'un exemplaire de la Gazette du Sorcier qui montrait Harry en première page, accompagné du titre « Le survivant disait la vérité au sujet de Vous-Savez-Qui ! ». Également, on retrouvait dans le tas de poubelle un vieux crâne chauve. C'était plutôt dégoûtant, mais Hermione ne porta pas attention au magasine ni au Crâne, mais plutôt à la Banane. La question était la suivante : « Mais que diable une banane faisait dans une poubelle de salle de Potions ? » Quelqu’un s’en était-il servit comme ingrédient ? Si c’était le cas, le résultat serait sans doute catastrophique, et Hermione ne préférait pas y penser.

Retournant à sa place, la sorcière arriva juste à temps pour tourner trois fois dans le sens inverse des aiguilles d’une montre, car les vingt minutes étaient écoulées. Ensuite, Hermione éteignit le feu crépitant sous le contenant en un temps trois mouvements pour ensuite patienter cinq minutes. Puis, pour terminer le tout, la Gryffondor remua dans le sens des aiguilles d’une montre : sa potion pris aussitôt une teinte rougeâtre. Satisfaite du résultat, miss Granger attendit que le Professeur Slughorn passe à travers les rangées pour lui donner son avis. La réussite de son objectif était en jeu, tout de même.

{ 671 Mots ] .

========
OK


We'll have the days we break, and we'll have the scars to prove it, we'll have the bonds that we save, but we'll have the heart not to lose it. There's so many wars we fought, there's so many things we're not, but with what we have, I promise you that we're marching on.

Meilleure Gryffondor 2017

Hermione Weasley-Granger

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Sport et culture

Parchemins : 1647
Âge : 30 ans [18 Juillet 1981]
Actuellement : Poursuiveuse de l'Equipe des Pies de Montrose


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Alexandra Bowman/Rudy Spencer/Hainoa Stewart/Nicolas Caremis

MessageSujet: Re: [Sept.] Cours n°1 (Années 1 à 7) <Terminé>   Mar 22 Juil - 20:36

Toujours hachant ses racines de marguerites, Rowen se tourna vers Juliette qui venait de parler de Granger, et dit, un sourire aux lèvres :

« Ah ouais, elle est vraiment trop balaise. Je suis sûre qu’elle peut te préparer toutes les potions que tu veux en deux heures grand max’ ! Mais bon, en même temps, elle passa sa vie à étudier. Je la vois tout le temps dans la salle commune, plongée dans ses livres… Quoique, dernièrement, elle passe aussi son temps à tricoter… j’me demande pourquoi… »

En effet, Hermione s’était lancée dans la fabrique de bonnets en laine pour les elfes. Cependant, Rowen n’avait toujours pas saisit quel était l’intérêt de faire ce qui ressemblait à des pompons de laines bizarroïdes. Elle éclata doucement de rire lorsque Juliette lui parla d’Ernie. Tiens ! Elle avait visé vachement juste, alors ! Elle ne se moquait pas de son amie, mais l’encourageait quelque peu, en ajouta une touche plus comique que dramatique à la situation. Elle se remit ensuite à la préparation de sa potion…

Après avoir coupé ses racines de manière assez grossière ( au moins, elle ne s’était pas coupé le doigt ), Rowen les versa délicatement dans le chaudron. Elle y ajouta ensuite les 25 cl de sang de dragon puis tourna dans le sens des aiguilles d’une montre. Regardant une nouvelle fois les instructions dans son livre, la jeune fille y lu que sa potion devait à présent se colorer en orange. Fait étrange, celle ci avait plutôt viré au jaune banane. Arquant un sourcil, relisant bien comme il faut les instructions, la Gryffondor se demanda si ce n’était pas à cause de l’eau qui avait trop chauffé, ou des racines trop mal découpées, que le breuvage avait prit cette teinte. Quoi qu’il en soit, du jaune et du orange, ce n’était pas non plus trop trop différent ( suffisait de rajouter du rouge ! #SBAF# ) Continuant donc de concocter sa potion ( courage, Rowen ! ) la demoiselle lu les instructions suivantes. Grâce à un sortilège d’attraction, la Gryffondor, après un petit mouvement de baguette, réussit à faire venir à elle un couteau ( caché dans les fins fond de sa paillasse xD ) dont elle se servit pour couper en deux le foie de dragon… Les deux morceaux n’étaient pas trop égaux ( il y en avait un légèrement plus gros que l’autre… peut être étais-ce dut au fait que la demoiselle faisait exprès de partager les brioches ou autres en une part plus petite – pour sa sœur- et une plus grande – pour elle xD -.. Comme ça, c’est « anticonstitutionnel » comme attitude ? oO ) Elle plongea ensuite la première moitié dans le chaudron ( tellement délicatement que des gouttes de potions giclèrent un peu partout dehors ). Elle arqua ensuite un sourcil en lisant « sang de salamandre » sur le manuel. Hein ? C’était pas du sang de dragon ? ( quoique, ça se trouve, il n’y avait pas tellement de différence entre ces deux là… La même différence qu’il y avait entre un calvitié et un chauve ) M’enfin.

Pendant les vingt minutes, elle se retourna une nouvelle fois vers Juliette, à qui elle adressa un petit sourire… Sa potion à elle semblait vraiment avoir une meilleure mine. Qui sait. Peut être gagnerait-elle la Félix, finalement ?
Se tournant vers Granger, qui s’affairait déjà aux derniers tours de cuillères dans le chaudron, la jeune lionne se demanda si elle aurait une bonne note. Par ailleurs, bizarrement, le Survivant semblait avoir obtenu une potion assez « correcte » ( pour une fois, héhé ). Elle ne demandait pas non plus LA potion parfaite, pour gagner la Félix Félicis… juste une note dans la moyenne, ce serait déjà bien…
Le sang de dragon ou de salamandre ( bref, le truc liquide rouge qu’elle avait dans son bocal ) commençait déjà à décomposer le foie. Quelques petits morceaux se détachaient et remontaient à la surface, laissant s’échapper du chaudron, de traînées de fumées noires, comme une voiture le ferait.


*Mais c’est carrément glauque comme spectacle o___o*


Détournant le regard, comptant sur sa montre les vingt minutes, Rowen se remit à sa potion, en faisant la dernière étape. Elle tourna trois fois dans le sens inverse des aiguilles d’une montre, puis retira rapidement le chaudron du feu, et attendit cinq minutes. Enfin, elle remua encore une fois dans le sens horaire, puis regarda sa potion, qui était colorée en Bordeaux raplapla.


*Bwarf, pas terrible, comme résultat…*


Mais elle ne s’inquiétait pas trop. Certains avaient obtenu des potions bleu cassis, orange, lilas… Et même une qui ressemblait à s’y méprendre à du Véritaserum. Comme quoi, il y avait des cas pire que le sien… Ce fut pile à ce moment que Juliette finit sa potion. Elle y jeta un coup d’œil, et lui décrocha un sourire :

« Je sais pas trop, la mienne est raisin délavé. Mais j’pense que tu auras une meilleure note que moi. Elle a l’air d’avoir plus de punch ! »

[ 844 mots ]

=======
OK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://heavenly.dream.free.fr

Invité
avatar



MessageSujet: Re: [Sept.] Cours n°1 (Années 1 à 7) <Terminé>   Sam 26 Juil - 17:06

Benjamin écoutait le cour avec beaucoup de passion, il adorait les potions et espérait bien un jour pouvoir devenir un grand et talentueux mage des potions. Souhaitant devenir médicomage, il serait quand même utile d’être bon dans cette matière et surtout de conserver le niveau qu’il à acquit durant ses 2 dernière années.

Le professeur souhaitait qu’il concocte une pimentine, potion très utile dans le domaine médicale, surtout en hiver étant donné qu’elle soigne pas mal de chose comme le rhum et la grippe.

Benjamin installa donc ses affaires, en commencent par son chaudron en étain, sa pipette graduée et sa baguette magique. Il alla chercher de l’eau pour le chaudron, il fit couler l’eau jusqu ce que le chaudron soit rempli a moitié, cela devait être suffisant. Après quoi il pointa sa baguette sous le chaudron et son support et murmura l’incantation du feu.


« Incendio »

Le chaudron se vit accompagner d’une belle flamme qui allait porter l’eau à ébullition. Pendant que l’eau chauffait, il chercha les ingrédients dans l’armoire au fond de la salle. Il chercha le sang de salamandre au fond de l’armoire mais vu le bordel présent dans cette vieille et poussiéreuse armoire, il serait encore plus facile d’épeler le mot anticonstitutionnel. Mais au bout de quelques minutes de recherche il trouva le sang de salamandres et les racines de marguerite en prime. Il ne manquait plus que le foie de dragon…. Mais ou pouvait bien se trouvait ce foie, il fit le tour des armoires du laboratoire de potion et ne fut pas surpris de trouver le foie de dragon dans une armoire perdu au fin fond de la salle. Ca lui servira de leçon, la prochaine fois, il achètera son propre matériel, en même temps qui pouvait deviner qu’il faille du foie !

Il retourna donc à sa place ou sa potion était à ébullition depuis bien longtemps, vu le temps qu’il avait mit à trouver tous les ingrédients.
Comme le disait le protocole, il coupa en morceau les racine de marguerite mais il s’était un peu trop acharné dessus et celle-ci ressemblaient à présent plutôt à de la purée de banane, comme ce que son chien vomissait dans la voiture de ses parents. Il les mit quand même dedans, tant pis ! La potion prenait une couleur bizarre, une sorte de violet , horrible, cela n’était pas normal…. Mais le poufsouffle prit sur soit et continua la suite du protocole espérant pouvoir rattraper les dégâts. Il préleva ensuite les 25 ml de sang de salamandre, qu’il versa dans la potion. Celle-ci, se transforme en un rouge sang ! La catastrophe, au lieu d’être orangée sa potion était rouge sang, on aurait dit qu’il avait tué un singe chauve du Liban ! Mais il ne se découragea pas, il coupa le foie de dragon en deux parties et en plongea une dans la potion, attendant que le sang de salamandre décompose celle-ci. Après cela il tourna à l’aide de sa baguette 3 fois dans le sens inverses des aiguilles d’une montre. Il enleva la potion du feu comme cela était marqué dans son livre et patienta 5 minutes avant de tourner encore un tour dans le sens des aiguilles d’une montre. La potion avait prit un aspect rouge noir….. Au lieu de rouge vif… Benjamin qui était d’habitude très bon en potion était un peu déçu de sa prestation, il avait un peu honte de rendre une potion loupé, qui n’avait même pas la bonne couleur……mais bon, il faut savoir admettre ses erreur, il se remonterait le moral avec une bonne glace. Il prit donc un échantillon de potion et l’apporta à son professeur. Le poufsouffle était persuadé que sa potion au lieu d’aider des gens et de les rendre survivants de la maladie, allait les tuer encore plus vite !

Il rangea ses affaires en attendant la fin du cour, c'est-à-dire dans 2 petites minutes.



[653 mots]

======
OK
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: [Sept.] Cours n°1 (Années 1 à 7) <Terminé>   Lun 4 Aoû - 20:24

Summer s'était réveillée de bonne heure. Le soleil qui brillait dans le ciel bleu lui donnait la pêche ; c'était une magnifique journée qui commençait. La jeune fille se leva rapidemment et enfila ses vêtements noirs de sorcier. D'un pas traînant, elle descendit de sa salle commune et se rendit dans la Grande Salle pour prendre son petit déjeuner. Elle se servit de croissants, de fruits et d'un bon jus de citrouille frais - note au passage, Summer n'avait jamais bu de jus de citrouille ! Après ce petit déjeuner copieux, Summer reçut son emploi du temps de la part du professeur McGonagall. En premier lieu était écrit : Potions.
Ce cours va sûrement être intéressant ! pensa la jeune blonde.

Des raclements de chaises la tira de ses pensées. La Grande Salle commençait à se vider ; les élèves partaient pour leur premier cours de la journée. Summer se dit qu'il fallait en faire autant, surtout qu'elle était nouvelle et qu'elle ne savait pas où se trouvait la classe de potions... Elle remonta en vitesse dans le dortoir des filles des Poufsouffles et chercha ses affaires.
Oh non, où est passé mon livre ?
Summer ouvrit sa valise et jeta sur son lit toutes ses affaires. Elle remit dans sa valise tout ce dont elle n'avait pas besoin pour son cours de potions : robes de sorcier, chapeau pointu, chaussettes, photos... Il ne restait plus sur son lit que son nécessaire de matériel scolaire.
Enchantements, botanique, défense contre les forces du mal, ...
Summer mit déjà dans son sac son nécessaire de potions - ses ingrédients, ses instruments - et reprit sa fouille, jetant dans sa valise les livres dont elle n'avait pas besoin. Mais elle ne trouva pas son livre de potions. Tout à coup, la cloche annonçant le début des cours sonna.

La jeune Poufsouffle s'apprêtait à abandonner quand elle avisa un gros livre sous son lit. Summer s'accroupi et prit ce livre.
Ah bah, le voici... Oh faut que je me dépêche, je vais être en retard !
Summer attrapa son sac et fourra son livre de potions tandis qu'elle descendait les escaliers menant à la salle commune - manquant presque de tomber à la renverse. Elle traversa la salle vide et courut jusqu'au rée de chaussée du château. Haletante, Summer se rendit dans les sous-sols où se trouvaient les cachots.
Bon... Où est cette classe ?
Summer jeta des regards autour d'elle et vit au bout du couloir une porte entrouverte. Elle s'y rendit d'un pas rapide et frappa. Elle ouvrit la porte doucement. C'était bien la classe de potions.


- Bonjour, dit Summer en marchant entre les tables, se dirigeant vers le professeur. Je suis désolée d'être en retard, je suis nouvelle et je n'arrivais pas à trouver la classe.

Summer sourit et alla s'installer à une table vide. Elle débarrassa ses affaires et écouta ce que le professeur avait à dire.
Il demanda aux élèves de reconnaître certaines potions aux divers aspects. Summer, en voyant ces potions, se dit qu'elle aurait beaucoup de choses à apprendre ! Summer ouvrit son livre et commença à lire ce que cela disait sur le Polynectar, le Philtre d'Amour, le Felix Felicis... Des potiosn très intéressantes...

Le professeur Slughorn termina la reconnaissance des potions et demanda aux élèves ce qu'était la Pimentine. Ah cela, Summer le savait, mais un autre élève fut plus rapide et répondit à sa place.
Une autre fois...
La Pimentine... Il fallait la préparer à présent. Summer tourna les pages de son livre de potions et trouva celle qu'elle cherchait : le mode de préparation de la Pimentine. La jeune blonde prit son chaudron, le plaça là où il fallait et sortit sa baguette de sa robe de sorcier.
- Aguamenti
De l'eau jaillit de l'extrémité de sa baguette et le chaudron se remplit peu à peu. Il fallait maintenant allumer un feu.
- Incendio
Un petit feu se mit alors à crépiter sous le chaudron. Il fallait attendre 11 minutes avant de commencer à mettre les ingrédients. Summer prit son minuteur et le régla donc à 11 minutes.

Summer se leva et alla chercher ses ingrédient dans l'armoire au fond de la classe. Elle attendit qu'un élève de sa maison termine de prendre ce dont il avait besoin et entra la tête à l'intérieur de l'armoire. Il fallait remettre un peu d'ordre là-dedans... C'était un vrai foutoir - un peu comme chez les Moldus, quand vous essayez de garer votre voiture dans un parking rempli - et il était bien dur de trouver les ingrédients...
Alors il me faut du sang de salamandre, un foie de dragon et des racines de margueritte... Tiens qu'est-ce que c'est ? Le sang de salamandre ? Ah banane ! C'est un flacon avec des araignées !
Summer remit vite le flacon à sa place car elle ne supportait pas les araignées - qu'elles fussent vivantes ou mortes. Finalement, elle trouva le bon flacon, celui avec le sang de salamandre et se mit à chercher un foie de dragon.
Oh, c'est quoi tout ces trucs... épines de porc-épic, bave de crapaud, aile de chauve-souris, ventricule de Jobarbille... C'est quoii ça un Jobarbille d'abord ?
La main de Summer se referma alors sur quelque chose de mou... Ah, le foie ! Herk... Il ne manquait plus que les racines de margueritte. La jeune fille ne mit pas longtemps à les trouver.

Summer revint vers sa table avec tous ses ingrédients. Elle regarda si le feu était toujours allumé sous son chaudron...
Oups ! Il est bien trop fort ! C'était écrit "à feu doux". Je suis stupide
Summer diminua le feu ; l'eau commençait à bouillir de trop. Bon, cela devait être sûrement bon... Il fallait maintenant découper cinq racines de margueritte. Summer prit son couteau et entreprit de couper le plus nettement possible ses racines en petits morceaux, comme c'était écrit. Elle les mit ensuite dans son chaudron et se pencha pour voir ce qui allait se passer... Pour le moment, sûrement rien... Mais qu'est-ce qu'il faisait chaud tout à coup ! Avec tous ces chaudrons allumés et ces fumées qui s'en échappaient, la classe était plus qu'un four qu'un salle de cours. En ce moment, Summer avait bien envie d'une glace... même si cette dernière aurait fondu immédiatement.

Alors, il faut quoi maintenant ?
Le sang de salamandre. Summer prit sa pipette et préleva 25 cl de sang avant de le déverser dans son chaudron. Il fallait à présent tourner délicatement dans le sens des aiguilles d'une montre. Summer mit donc la main à la patte... Sa potion prit alors une teinte... orange vif... Alors qu'elle aurait du être "orangée". Summer se gratta la tête. Tant pis, voyons la suite... Couper le foie en deux parties égales. C'était vraiment répugnant... Pauvre petite chose... C'était anticonstitutionnel pour Summer, elle qui adore les animaux, utiliser un foie de dragon... Mais enfin, le dragon à qui on avait pris le foie n'avait pas dû être tué...

Aie !
Summer s'était coupée. C'était dangereux les couteaux, dis donc... Elle mit une moitié du foie de dragon dans sa potion et mit son minuteur à 20 minutes. Pendant ce temps, Summer obersva les autres élèves de la classe. Tous étaient occupés à faire leur potion avec application... Quand tout à coup, Summer vit quelqu'un qu'elle connaissait... Mais oui, c'était Harry Potter, le survivant ! Si elle avait su qu'un jour elle aurait été dans la même classe que lui... Enfin, il devait sûrement en avoir marre que tout le monde le regarde avec un air... Summer détourna son regard et se mit à lire son livre de potion...

Le minuteur sonna quelque secondes, et Summer se mit à tourner trois fois dans le sens inverse des aiguilles d'une montre. Elle éteignit le feu et retira son chaudron. Il était bien lourd d'ailleurs et Summer renversa un peu de potion sur sa table. Elle prit un chiffon et entreprit vite de nettoyer sa table. Voilà, il ne fallait plus qu'attendre 5 minutes.

Le temps sembla passer lentement... Summer regardait de temps à autres ses camarades de classe ; certains avaient l'air content d'uex, d'autre moins fier. La jeune Poufsouffle jeta un oeil à sa potion : elle avait une teinte rouge. Mais pas le rouge vif que promettzit le livre.
Tu feras mieux la prochaine fois, pensa Summer.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Assistant

Parchemins : 330
Âge : 27 ans
Actuellement : Assistant en DCFM


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Matt

MessageSujet: Re: [Sept.] Cours n°1 (Années 1 à 7) <Terminé>   Mer 6 Aoû - 16:36

*BAM !* Matt venait de se faire percuter par une voiture, ne regardant pas la route. Heureusement, il n'eut même pas mal et s'envola dans les airs, le poing en l'air. Haha, le survivant ! Hein quoi ?!
Paniquant, il tomba de son lit pour la ènième fois. Ca allait devenir une habitude de tomber de son lit pour se réveiller ! Le jeune Gryffondor se frotta d'abord les yeux puis remonta à moitié sur son lit et se les refrotta.


* Quel rêve débile ! *

" Aïe ! " Décidément, c'était pas son jour ! Il venait de se faire mal en se brossant les dents, nerveux à l'approche du cours de potions. C'est vrai, cette matière était l'une de celles qu'il préférait le moins. Enfin, c'était pas qu'il n'aimait pas mais il était nul n'était pas très fort. Il jeta un dernier coup d'oeil à sa gencive dans le miroir, puis partit s'habiller.

Après avoir englouti plusieurs toasts à la confiture et avalé huit verres de jus de pamplemousse... Quoi ? Huit verres ?! Ah oui, tiens, quand il est nerveux, il boit beaucoup. Bizarre... Enfin passons, il se dirigea alors vers les cachots et ne mit pas très longtemps à trouver l'entrée. Il entra discrètos, prononçant à voix très basse un
" Bonjour, m'sieur... " et se faufila parmis les tables couverts d'ingrédients, de livres et de matériels pour le cours, et où plusieurs chaudrons se trouvaient.

A présent, il était devant son chaudron et regardait ce que les autres faisaient. De loin, il vit Summer, qui était fort heureusement occupée à préparer sa potion. Ben oui, il ne voulait en aucun cas qu'elle le voit préparer sa potion, déjà qu'il fallait qu'il prenne son courage à trois deux mains pour aller lui parler, il était en plus faible en potions. Soit, il posa son attention sur son chaudron et prononça la formule " Aguamenti ! " permettant de projeter de l'eau de sa baguette. C'est ce qu'il se produisit et Matt regarda la texture de l'eau d'un oeil inquièt. A première vue, l'eau avait l'air d'être de la glace. Le jeune Rouge et Or trempa alors un doigt dans la substance mais remarqua qu'elle était bien liquide.
Il jeta ensuite un regard en arrière et vit Summer bien concentrée sur sa préparation. Matt afficha un sourire puis retourna à sa tâche. Son regard se porta sur le professeur Slughorn que le jeune garçon n'avait pas vraiment encore regardé. Ce-dernier ouvrit de grands yeux devant son énorme moustache et étouffa un :
" Tiens, un morse ! " " SPLASSHH ! " Ayant baissé la fête au fur et à mesure qu'il avait exclamer cette phrase, sa tête s'était dirigée vers son chaudron et avait fini par plonger a moitié dedans. Maladroit Matt ? Non...Juste...En fait si...

Il releva la tête d'un air hébêté, puis secoua ses cheveux comme un chien. Jetant des regards autour de lui, il préféra allumer en vitesse son chaudron, activer la minuterie puis se diriger rapidement vers l'armoire pour prendre les ingrédients dont il avait besoin.Dévalisant presque l'armoire, le jeune garçon finit enfin par trouver des racines de marguerites. Il en prit cinq, puis continua sa fouille pour trouver du sang de dragon. Génial ! Il trouva rapidement et en prit dans une fiole de 25 cl. Foie et sang de dragon,racines de marguerites... Tout y était.

Il revint alors à sa place et feuilleta son bouquin en coupant distraitement ses racines. " Note : Ne pas couper les racines de marguerites en petits morceaux ! " Banane ! Regardant à tour de rôle les racines et le livre, il envoya d'un geste brusque les racines voler. Sans qu'il ne le voit, un des petits bouts de racines étaient tomber dans la marmite provquant un petit panache de fumée. Grognant silencieusement, il alla chercher d'autres racines de marguerites qu'il découpa cette fois-ci comme indiquer. Quand même, c'était anticonstitutionnel qu'on ne note pas le fait qu'il ne fallait pas couper en petits morceaux dans la recette ! Suivant avec mécontentement les procédures, il entendit son minuteur sonner, l'éteignit puis envoya avec rage les racines découpées dans la liqueur. "Versez les ensuite délicatement dans le chaudron." Délicatement...facile à dire.

La prochaine étape consistait en le versage du sang de salamandre. A première vue, c'était facile. Sauf si on avait prit du sang de dragon à la place ! Se tapant la tête avec la paume de sa main, il retourna encore une nouvelle fois à l'armoire. Il ne mit pas vraiment de temps à trouver la petite fiole, hormis qu'il s'était fait mordre par une araignée encore à moitié en vie. Ne pouvait-il donc pas y avoir une malheureuse chauve-souris, pour la bouffer aider Matt ?
Une fois de retour à sa place, il versa soigneusement le sang de salamandre dans le chaudron et retourna dans son bouquin, cherchant ce qu'il fallait faire après. Ayant lu correctement la phrase, il tourna délicatement le liquide dans le sens des aiguilles d'une montre, mais sa potion prit une teinte jaune soleil-couchant. Se grattant la tête, il relut la consigne mais remarqua qu'il fallait bien que la potion soit orangée. Boh tanpis, il verrait plus tard...

A présent, il devait couper le foie de dragon en deux parties égales. Le foie était gluant et difficiler à couper. Matt prit son couteau et entreprit de le découper. Malheureusement, il glissa et son couteau se planta dans la table.


" Très bien... " chuchota le Gryfffondor.

Il souleva sauvagement son couteau et l'abattit sur le pauvre petit malheureux foie de dragon. Par bonheur, le foie tomba en deux parties plus ou moins égale. Fier de lui, le petit brun en plongea une moitié dans la potion et mit son minuteur pour 20 minutes. S'adossant sur la table, il observa le chaudron de ses voisins, qui avaient l'air d'avoir une meilleure couleur que Matt. Ouais bon, Matt n'était pas du tout un pro des potions, loin de là.
Plus que 15 minutes. Le Rouge et Or soupira puis prit la sa baguette posée sur la table et la remit dans sa poche. Il se retourna et jeta une fois de plus un regard vers Summer qui semblait avoir également fini sa potion. Ramenant la tête devant lui, il feuilleta le livre, essayant de trouver quelques indices qui pourraient améliorer sa potion, mais rien ne s'y trouvait. Il posa ensuite un nouveau regard sur le morse le professeur de Potions et attendit que sa potion prenne la couleur adéquate.

Après les 20 minutes, le garçon prit la cuillère et touilla, comme indiqué dans le livre, trois fois dans le sens contraire des aiguilles d'une montre. Il retira ensuite le chaudron bouillant du feu - manquant de se bruler au passage - et attendit une nouvelle fois. Pour finir, il tourna la cuillère une dernière fois dans le sens des aiguilles d'une montre et une couleur bizarre apparut à la surface. Rouge bordeaux-mauve clair. Ouais bon...C'était pas mal pour sa première potion...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar



MessageSujet: Re: [Sept.] Cours n°1 (Années 1 à 7) <Terminé>   Mer 6 Aoû - 23:39

Katchoo, installée au fond de la classe, avait suivi de loin le jeu de questions-réponses auquel s’était livré le petit homme chauve au ventre proéminant.
« Professeur Slughorn » se répéta-t-elle pour l’imprimer dans les tréfonds de sa mémoire.


La fabrication de la Pimentine ne lui faisait pas spécialement peur. Même si elle ne l’avait jamais réalisée, elle l’avait déjà vue faire.


Elle ouvrit sa besace pour en extirper son manuel de potions et constata dans une moue dépitée, que son petit déjeuner (une banane et un cookies attrapés à la va vite sur la table des Poufsouffles quelques minutes plus tôt) n’avait pas supporté le voyage et s’étaient mélangés en une mixture mi-compote mi-grumeau…

Elle sortit son livre, unique survivant de tous les manuels de cours de ses frères, et l’essuya du mieux qu’elle put avant de le poser devant elle et de l’ouvrir à la page indiquée.
Elle fronça les sourcil en remarquant que l’un deux avait largement annoté de réflexions débiles la plus part des pages. Ses copains ne s’étaient pas privés non plus, et la page concernant la Pimentine regorgeait de blagues toutes plus idiotes les unes que les autres.


« Quel est le mot le plus long ? » avait écrit son frère.
« Anticonstitutionnel » déchiffra difficilement la jeune fille d’une écriture pâte de mouches, le « lement » ayant était effacé par une tache verte suspecte.
« Non, élastique parce que ça s’étire », avait répondu son frère en soulignant son hilarité par divers points d’exclamation enthousiastes.
L’aura due aux frères aînés par leur petite sœur perdit brutalement de son éclat.
Katchoo secoua la tête et se concentra, évitant de prêter la moindre attention à celle qui commençait par
« Un Moldu et un sorcier sont dans une voiture … »

Certains élèves étaient déjà allés se servir dans l’imposante armoire qui siégeait au fond de la salle. Elle nota les ingrédients dont elle avait besoin et s’y rendit à son tour.
Une dizaine de minutes plus tard, tout était prêt sur son plan de travail ! Le feu était allumé, les ingrédients soigneusement rangés devant elle, son chaudron rempli n’attendant plus qu’elle le mette à sa place.

Katchoo suivit autant qu’elle put les instructions. Profitant du temps que son eau doive bouillir, elle coupa les racines de marguerite comme indiqué, et en profita pour extirper 25 cl de sang de salamandre qu’elle avait ramené.
Onze minutes plus tard, elle incorpora ses ingrédients et s’appliqua tellement à mettre de la douceur dans son mouvement de poignet qu’elle ne se rendit même pas compte qu’elle se mordait la langue comme l’aurait fait une gamine de cinq ans qui veille à ne pas renverser sa glace sur la plage.

La potion prit une couleur orange, preuve incontestée de sa première victoire dans l’art des potions.
Elle plaça la moitié du cœur de dragon dans sa « soupe » et se pencha sur son manuel pour bien détailler la suite des événements !
« Décomposition, trois fois sens inverse, retirez du feu », égrena-t-elle en laissant courir son doigt sur les lignes.
Rien de bien compliqué… Elle allait réussir, elle allait se montrer digne des enseignements du clan Karajic, elle leur ferait honneur, oui ! A elle la fiole de Felix felicis ! A elle la super journée !
Un sourire illumina son visage mais se figea brutalement tandis qu’une sueur froide venait de lui couler le long du dos.


« Poukram », fit elle pour elle-même en regardant son chaudron qui bouillonnait joyeusement. Emportée par son élan, elle avait complètement oublié de retourner son sablier pour chronométrer sa cuisson…
Depuis combien de temps avait elle mis ce fichu foie de dragon ? Trois minutes ? Cinq minutes… peut-être plus… ou pas…
Elle se cramponna à sa table de travail et tenta de calmer les battements anarchiques de son cœur.

« Pas grave ! » conclut elle philosophiquement, pour se convaincre elle-même. « On va dire cinq minutes… »
Elle retourna son sablier pour les quinze dernières minutes, croisant les doigts pour ne pas s’être trompée de beaucoup.
Elle passa un quart d’heure très long… très très long… Enfin, le dernier grain de sable tomba. S’armant d’une cuillère de bois elle touilla trois fois sa mixture dans le sens inverse des aiguilles d’une montre, faisant remonter quelques débris d’abat à la surface.
Elle eut un mal fou à dissimuler la grimace qui modela son visage. Elle n’avait pas souvenir de morceaux surprises de foie de dragon dans les rasades de Pimentine qu’elle avait eu l’occasion de boire.

Elle retira son chaudron du feu en fronçant un sourcil.
La potion émit un sifflement, d’abord discret, puis, rapidement amplifié, il devint aussi quasiment insupportable avant qu’une explosion brutale ne le fasse taire.
Katchoo eut le geste complètement inutile de saisir sa baguette.
Eut elle raison, eut elle tort ? Aucune importance, elle était désormais recouverte d’une pellicule de mixture orange, des bouts de foie de dragon parsemés dans ses cheveux.

Plus jamais elle n’oublierait de lancer son sablier à temps se jura-t-elle en essuyant le gros de son visage d’un coup de manche.

Elle jeta un regard navré au professeur Slughorn et s’excusa platement auprès de ses voisins de table, avant de fondre sur les chiffons et les éponges pour nettoyer ce désastre.
Ce premier cours n’était pas bien brillant… qu’importe ! elle ne pourrait de toutes façons par faire pire à l’avenir…
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: [Sept.] Cours n°1 (Années 1 à 7) <Terminé>   Mar 12 Aoû - 17:59

[Désolé du retard, j'ai fait une énoooorrrmme pause d'Hp-Hogward T_T Du coup mon post va pas être super u_u]

Daphne écoutait le professeur d'un air assez absent, ce qui était rare, car notre petite Daphne est une élève exemplaire et attentive, mais ce jour-là, elle avait comme qui dirait un petit coup de fatigue...Elle entendit quand même le professeur attribué certains points, pour certaines réponses. Olwen lui avait précédemment jeté un horrible regard en entendant la réponse de Kostovak, et en entendant qu'il n'avait que deux points pour sa réponse n'avait rien arrangé. Avec un extrême effort, car vraiment, Daphne se sentait raplapla, elle lui jeta un gentil regard, réconfortant, lui disant qu'il ne fallait pas désespérer. Mais Olwen avait l'air de vouloir bouder, et il le voila en train de contempler les images de son livre...Il n'avait décidément plus envie d'écouter...
Le professeur posa plein de questions, mais à aucune Daphne ne répondit. Elle était vraiment comme dans une phase de demi-sommeil...Elle ne dormait pas, mais pourtant c'est comme si elle ne voyait plus et n'entendait plus, coupée du monde. Elle se réveilla qu'au moment où le professeur annonça le TP. Apparamment, ils allaient faire de la Pimentine, et elle n'avait même pas entendu ce que c'était. Heureusement, à la page d'explications, il y avait une brève description, ce qui lui permit d'apprendre qu'elle allait faire une sorte de remède pour rhume et grippe...Elle n'avait pas tout lu, mais elle avait tout de même une idée approximative. Elle lut rapidement le protocole, les ingrédients, tout ce dont elle avait besoin. Elle secoua sa tête, décidée à se réveiller un minimum, et commença à se remuer. Il lui fallait du sang de Salamandre, du Foie de dragon, et des racines de Marguerite.
La petite Daphne se leva, et se dirigea vers l'armoire, l'habituelle armoire, la vieille armoire, renfermant des choses parfois horribles...Elle se rappelait des ingrédients que Rogue les faisait utiliser. Des ingrédiens provenant de Tarentule, ou de vers...Assez écoeurant il fallait le dire. Alors là, c'était de la rigolade ! Et des racines de marguerites ! Voilà qi était plus agréable...Daphne pensait aux magnifiques marguerites qu'il y avait dans son jardin...Ah, sa mère en avait fait des bouquets, avec ces fleurs. Mais le moment n'était pas à la nostalgie, mais au travail. Arivée à l'armoire où se bousculait déjà pleins d'élèves, elle réussit à attraper, en passant son bras en fin entre de nombreuses têtes, ce qu'il lui fallait. Elle retourna à sa place, disposa les ingrédients et le matériel sur sa table, son livre grand ouvert dans un coin.
En premier, elle devait faire ce que n'importe qui savait faire, et qui ressemblait plus à de la popotte qu'à autre chose. Elle devait faire boullir de l'eau, quoi de plus simple ?
Elle déplaça son chaudron plus vers le centre de sa table, et repoussa sur le côté les ingrédients. C'était une simple question de prudence, elle ne souhaitait pas recevoir de l'eau bouillante sur son petit corps fragile, en faisant maladroitement tombé son chaudron sur elle. Cela pouvait toujours arriver, mais il y avait moins de risques.
La jeune fille alla remplir son chaudron, revint, et avec sa baguettetenue du bout de ses doigts fins, elle alluma un léger feu sous le chaudron. Elle regarda sa montre en argent, nota l'heure. Il fallait être précis, 11 minutes, c'éait 11 minutes. D'ailleurs, s'il ne fallait pas être ponctuel, il aurait été marqué 10 minutes !
Peu à peu, une chaleur se répendit autour du chaudron, et réchauffa Daphne et son moral, et enfin elle retrouva le goût du travail. Sa fatigue n'était pas tout à fait partie, mais c'était déjà beaucoup mieux. La petite flamme dansait sous le chaudron, et Daphne la fixait, émerveillée. Elle avait toujours, depuis toute petite, une fascination pour les éléments naturels comme l'eau, le feu, l'air...Elle ne savait pas pourquoi, mais la nature la surprenait toujours, et elle ne s'en laissait jamais. Simple elle était la petite Daphne, simple.
Un regard à sa montre lui indiqua que les 11 minutes étaient passées. La suite du protocole indiquait qu'il fallait prendre les 5 racines, et les découper. Attention, en petits morceaux ! Daphne se courba légèrement, voulant avoir le nez le plus près de ses racines. Elle commença à couper des tout petits bouts. Cet exercice était facile pour elle, car elle avait toujours été très minutieuse. Lorsqu'elle eut terminé, elle ajouta les petits bouts dans l'eau qui passa au violet foncé. Elle s'inquiéta. Comment des petits bouts de racines comme ça pouvait donner une telle teinte ?


*Ce n'est rien, ça doit être normal.*

Elle n'osa pas demander à Olwen si celà était normal, et elle continua. De toutes façon, les potions avaient toujours des couleurs bizarres.
Et puis, peut-être ce drôle d'effet allait-il disparaître, même si cet espoir serait vite noyé, les professeurs de potions ne sont pas dupes. Mais Slughorn et son crane chauve comme serait le dessus d'un oeuf devait renfermé un grand cerveau.
Pour la suite, Daphne prit son flacon de sang de Salamandre, et en préleva 25 cL précisément. Il fallait ne faire aucune erreur, si ce n'était pas déjà fait. Elle ajouta tout simplet dans le chaudron, on aurait dit un enfant qui s'amusait à faire un ménalge de toutes sortes de choses, comme elle faisait étant jeune dans sa salle de bain, avec du savon liquide, de l'eau, du shampooing, du lait nettoyant et de la lotion, pour donner un produit doux et bien nettoyant, pour se laver les mains. Elle ajoutait au fur et à mesure des choses bizarres, et à la fin, elle le savait, ça donnerait un liquide bizarre. La magie est bizarre. Elle commençait à s'y faire, après 2 années dans ce château !
Elle admira le chaudron, perdue dans ses pensées, et se rappella enfin où elle était. Elle lut vite fait le livre, espérant qu'il n'était pas trop tard pour faire la suite, et comme indiqué, elle tourna le liquide, dans le sens des aiguilles d'une montre. Mais combien de tours ? Elle tourna, peut-être trop, car elle continua après que la potion soit passé à un orange, d'ailleurs un peu violacé. Voilà qui venait de confirmer sûrement son erreur du début. La potion n'était pas bien joli, l'orange n'étant pas net, vif. Le goût de ce liquide ne devait pas être bien agréable, et à ce moment-là, Daphne aurait préféré tout avalé à la place de ce truc, même une glace à la banane, le goût qu'elle aimait le moins. Elle avait découvert dans le monde des sorciers, car dans le monde moldu, ce goût devait existé, mais il était très rare. De toutes façons, il était impossible qu'elle dut boire la potion, elle n'avait pas de rhume, celà aurait été inutile.
La petite regarda maintenant l'ingrédient qu'elle devrait désomais utilisé. Le foie de dragon. C'était celui qui la dégoûtait le plus dans le peu d'ingrédients qu'elle devait utilisé. Déjà, c'était un foie. Il s'étai trouvé dans un corps, d'un animal, près des intestins et des autres organes de ce type, il était rouge, rempli de sang qui avait circulé dans les nombreux vaisseaux de l'organe avant la mort de l'animal. Et quel animal ! Un dragon. Le dragon fascinait Daphne et l'effrayait en même temps. Oui, peut-être aimait-elle admirer le feu, mais pas lorsqu'il sort d'une énorme bête, et qu'il la grille de la tête au pied ! Le feu était baucoup plus agréable dans une cheminée.
Prenant son courage à deux mains, elle trancha le foie pile au milieu, e du sang en sortit et éclaboussa son joli gilet gris clair.

"Beuh ! C'est écoeurant !"

*Me voilà bonne pour me changer...u_u Ah zut, j'aurais dû réfléchir avant, j'aurais du emmener ma blouse ! Quelle banane je fais...*
Elle jeta d'un air dégoûté une des moitiés dans le chaudron et regarda le foie tombé dans le liquide, et peu à peu se décomposé. Pas besoin de regarder sa montre, elle verait bien quand ce serait fini ! Elle s'assit sur sa chaise, car oui, il était préférable d'être de bout pour faire une potion, assis, la préicison est difficile. Elle laissa tomber tous ses membres, se décontractant. Ouf, le plus gros était fait ! Elle ferma les yeux, quelques secondes, mais elle se dit que si elle les fermait trop longtemps, le professeur lui ferait une remarque, et ça, elle détestait ! Ele se redressa donc un peu, et jeta un coup d'oeil à son chaudron. Elle faisait comme ça à peu près toutes les deux minutes, et enfin elle se releva. Elle ne voyait plus rien de solide dans le chaudron, les 20 minutes devaient être passées. Seulement, elle n'avait pas vu le tout petit bout qui flottait...Elle tourna le liquide, dans le sens inverse des aiguilles d'une montre, évidemment, et lorsqu'ell eut fini ses tours, la potion commença à siffler. Le visage de Daphne devint tout blanc, tout pale. Elle regarda son chaudron avec une expression de terreur fichée sur sa tête. Les sifflements se firent plus fort, plus inenses...Elle se jeta par-terre lorsque la potion explosait, répdant du liquide partout. Elle fut étonné, en se relevant, de voir que son chaudron était intacte, quelle chance ! Tous les regards étaient posés sur elle, son visage vira au rouge. Heureusement, le diamètre d'explosion était très petit, elle était la seule touchée, et Olwen n'était plus à sa place à ce moment-là...Ouf, mais d'un autre côté, elle aurait aimé ne pas être la seule à être recouverte de liquide. En silence, sentant sur elle plein de regards, elle s'approcha de l'armoire, et eut l'impression de tout recommencer, d'avoir les mêmes faits et gestes. Comme une voiture, qui même après une panne, roule de la même façon lorsqu'on la réparé, et surtout, rempli d'essence. Car oui,ça avait reboosté la petite Serdaigle, et la voiture marcha de la même façon, sauf que les propriétaires n'oublièrent plus de mettre du carburant...Ainsi, Daphne ne fit plus les mêmes erreurs, et elle revint au même stade, mais avec une potion sans sifflement. Cette fois, tout avait été Admirable, Net, Très Incroyablement Clair, Organisé, Net (déjà dit, et bien voilà qui dit que ça l'était beaucoup !), Sûr, Très Impeccable, Totalement Uniforme, Tellement Incroyable, Optimal, Nuancé, Nul (non c'est une blague), Epatant, Liquide ! Oui, voilà un bon résume de cette potion, donc elle avait été: Anticonstitutionnel. Et oui, diffcile à croire que cette deuxième potion était "Contraire à la consitution", mais c'est pourtant le résumé de tout ce qu'avait été cette potion.
Après cette belle pensée, Daphne retira le chaudron du feu, patienta 5 minutes, puis remua le liquide dans le sens des aiguilles d'une montre, et la ption devint rouge, rouge vif. Si la première potion n'avait pas explosée, elle aurait sûrement été rouge foncé violacé...Mais inutile d'y penser, cette potion n'existait plus. Elle colla une étiquette sur l'échantillon qu'elle venait de prendre dans son chaudron, désomrais enfermé dans un flacon, et y marqua l'habituel "Colls Daphne - 3e anée - Serdaigle". Elle le ramena au professeur, et revint à sa place. Finalement, ça ne s'était pas si mal terminé que ça. A part ces vêtements tous tachés de potion et de sang >_<.



[Oui, décidément, ce post est archiii nuuul ! u_u Vraiment, je m'excuse *Bouh j'ai honte ! v___v* Explications pour ceux qui n'ont pas compris: Tous les adjectifs qui n'ont aucun rapport que j'ai utilisé pour décrire la potion (enfin, aucun rapport, ils en ont quand même un peu, après tout, nuancé, la potion est coloré xD), en les regroupant, et en prenant la première lettre de chaque mot, ça fait "Anticonstitutionnel". Débile ? Je sais, mais je voulais m'amuser =) ]
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Ministère

Parchemins : 361
Âge : 32 jets de cheveux (7 Octobre 1979)
Actuellement : Adulte [Département de la coopération magique internationale]


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Susan

MessageSujet: Re: [Sept.] Cours n°1 (Années 1 à 7) <Terminé>   Jeu 21 Aoû - 15:44

Non ! Ernie MacMillan n’avait pas été pris d’un malaise subi en entendant le son mélodieux de la voix de Juliette.
Non encore ! Il ne s’était pas endormi sur sa table en tentant de lire d’une traite A la Recherche du temps perdu et toujours pas retrouvé, soit dit en passant.
Non enfin ! Il ne s’était pas mis à bouder parce que Slughorn ne l’avait pas interrogé une seule fois alors qu’il avait levé la main.

Oui ! Il avait suivi le cours avec une attention d’autant plus soutenue qu’il était membre de l’éminent club du non moins éminent – dans tous les sens du terme, d’ailleurs – Slughorn.
Oui encore! Il avait soigneusement pris en note tous les éléments de rappel qui avaient été abordés au cours de la première heure et ce même si, au fond, il en connaissait déjà la majorité.
Oui enfin ! Il avait bien l’intention de mener son TP à bien ! Il n’avait jamais raté une seule potion avec Rogue – au grand dam de leur ancien professeur, qui se rattrapait toutefois bien par des remarques acides du genre «MacMillan, inutile d’avoir l’air aussi satisfait ! Un débutant y serait arrivé au moins aussi bien que vous !» - ce n’était pas pour commencer aujourd’hui ! D’une manière générale, Ernie était un très bon élève, notamment parce que, contrairement à bon nombre de Poufsouffle, il ne manquait pas réellement de confiance en lui. Mais les potions restaient indubitablement son point fort. Il avait obtenu un Optimal aux BUSES et espérait bien continuer sur sa lancée pour les ASPICS.

Ernie se redressa ostensiblement sur sa chaise – non qu’il était avachi auparavant, mais il avait la posture typique de l’élève penché sur son parchemin pour mieux prendre des notes rapides – lorsque Slughorn donna le top départ des travaux pratiques. Hors de question de perdre ne serait-ce qu’une seule seconde sur le précieux temps qui leur été imparti !
Le Poufsouffle tourna fébrilement les pages de son livre pour tomber sur la recette indiquée à la page dix. Bon, déjà Slughorn était bien moins vicelard que Rogue (notez, il serait difficile de faire pire !) : il commençait l’année en leur donnant une potion qui se trouvait au début du livre et non une de celles que l’auteur avait jugé bon de mettre – au vu de sa difficulté – à la fin du manuel. La technique potion «peau de banane» que Rogue semblait avoir pris en affection pour les débuts d’année n’était visiblement pas à l’ordre du jour. Tant mieux ! Et un bon point pour Slugy, un ! Au bout de dix bons points, c’est une image pieuse. Reconnaissez que le jeu en vaut la chandelle !

Ernie fronça les sourcils et se prit la tête entre les mains pour mieux lire la procédure à suivre sans être dérangé par les mouvements de ses camarades qui, peut-être moins consciencieux que lui, se mettaient déjà en branle pour aller chercher, dans le fond de la classe, les ingrédients nécessaires à l’élaboration de la potion. Le blondinet, lui, relut attentivement trois fois de suite la «recette» avant de se lever à son tour. Il avait toujours fait ainsi, en potions : il préférait mémoriser au maximum la procédure pour ne pas avoir, au cours de l’élaboration de la potion, à faire des allers et retours incessants au livre. Voir un bon nombre d’élèves commettre de bêtes erreurs parce que, tout stressés de la suite de la recette, ils en avaient oublié de touiller une fois de plus dans le sens des aiguilles d’une montre, l’avait conforté dans sa position.

Tout en se récitant, à mi-voix, la recette, Ernie se dirigea d’un pas vif vers l’imposante armoire où Slughorn – à l’instar de Rogue – gardait enfermé les ingrédients les plus communs. Le reste devait se trouver dans la réserve, soigneusement fermée à double tour et interdite aux élèves.
Il prit un chaudron aux normes réclamées pour les besoins de la cause et jour avant de choisir soigneusement les ingrédients qu’il déposa à l’intérieur, dédaignant avec une moue significative, les racines trop amochées ou les foies trop petits.

Lorsqu’il eut fini son petit marché terminé, il revint rapidement à sa paillasse qu’il débarrassa de tout le bardas inutile – ne conservant que sa baguette et son manuel – pour avoir la place de préparer correctement sa potion sans en mettre partout sur ses parchemins (oui, parce que le parchemin parfumé au foie de dragon, ce n’est pas très agréable, quoi qu’en pense Hagrid. «Ouais, c’est un dragon… Noooon ! Ce n’est presque pas dangereux, ces p’tites bêtes !»).
Il aligna alors les différents ingrédients devant lui, dans l’ordre exact dans lequel ils devaient être intégrés à la potion (oui, la méthode Ernie, c’est beaucoup d’organisation et de rigueur) et posa son chaudron dans l’espace aménagé pour (c’est bien fait, mine de rien, une classe de potions !).
Prenant alors sa baguette d’une main ferme, il prononça avec détermination mais à voix basse, afin de ne pas déranger ses (charmantes) voisines :

- Becbinzen minima !

Oui, on va finir par le savoir, Ernie préférait ce petit sort, moins connu mais plus efficace et surtout, plus amusant, que l’incendio, autrement plus scolaire.
Un feu doux se mit à flamber sous le chaudron dans lequel Ernie versa prestement de l’eau, jusqu’à ce qu’elle arrive à mi hauteur du récipient. Il déclencha alors le chronomètre de sa montre – un cadeau d’anniversaire qui lui était cher (sans mauvais jeu de mots, soit dit en passant !) – afin de ne pas rater les onze minutes.

Il occupa ce temps à découper soigneusement ses racines de marguerite (je t’aime, un peu, beaucoup, passionnément… Oups ! Juliette ! Toi ici ?) de telle sorte qu’il pourrait les verser sitôt la fin des onze minutes. Rogue leur avait appris au moins une chose dès la première année que les potions étaient une affaire de précision et Ernie, élève sage et attentif, avait bien retenu la leçon… Non sans songer parfois, avec un brin de perplexité, que certaines consignes semblaient totalement incompréhensibles. Tiens, là, par exemple : pourquoi onze minutes seulement ? Qu’est-ce qu’il pouvait bien se passer dans cette eau, au bout de onze minutes, qu’il n’y avait pas à dix et plus à douze ? C’était comme les dates de péremption, ça !
Seulement en potions, mieux valait-il ne pas discuter les règles du jeu si on ne tenait pas à faire exploser son chaudron ou à provoquer un incendie monstre dans le château, incendie auquel même Potter-Le-Survivant-Balafré ne sortirait pas indemne.
Disons le franchement, Ernie n’était pas un tueur en puissance et, même s’il était d’un naturel curieux, il n’était pas du genre à prendre des risques inconsidérés pour le simple plaisir de savoir «Tiens, et qu’est-ce que ça fait si je rajoute une pincée de pimentine dans la préparation ?»

Quand sa montre sonna – sur le thème Big-Ben (on est anglais ou on ne l’est pas !) – la fin du temps, les racines de marguerite étaient prêtes. Ernie les laissa délicatement tomber, une à une, dans le chaudron avant de rajouter précautionneusement les vint cinq centilitres de sang, centilitres que, dans sa grande sagesse (au moins tout ça !), il avait mesuré au préalable.
Puis, il attrapa vivement sa cuiller de bois homologuée par le Ministère de la magie spécialité matériel de potions (si, si, c’est un département qui existe !) et entreprit de touiller lentement le liquide dans le sens des aiguilles d’une montre tout en croisant les doigts pour que la potion prenne bien la couleur indiquée dans le manuel.

Du coin de l’œil, il repéra que Slughorn, dont le crâne chauve, lisse comme un œuf, luisait dans la pénombre des cachots, avait entrepris de passer dans les rangs pour vérifier l’avancée des travaux de ses élèves. Instinctivement, Ernie se redressa et redoubla d’attention, des fois que son professeur viendrait faire un petit tour du côté de sa table tandis que, dans son chaudron – ô Joie ! – la potion prenait une délicate couleur orange.

(1338 mots, à une salamandre près.)

(Je suis désolée, mais faute de place, je suis dans l’obligation de faire un double post… Embarassed )

$$$
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Ministère

Parchemins : 361
Âge : 32 jets de cheveux (7 Octobre 1979)
Actuellement : Adulte [Département de la coopération magique internationale]


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Susan

MessageSujet: Re: [Sept.] Cours n°1 (Années 1 à 7) <Terminé>   Jeu 21 Aoû - 16:48

Très content, Ernie lança un coup d’œil appuyé en direction de Slughorn, dans l’espoir de le voir s’approcher de lui. Hélas ! Le vieil homme était bien trop occupé à commenter la potion d’un Serpentard – favoritisme, favoritisme, certaines choses doivent être accrochées au poste de potions – pour remarquer le message vachement subliminal qu’Ernie tentait de lui faire passer. Pff ! Non mais vraiment ! Le favoritisme en classe devrait être déclaré anticonstitutionnel ! Car après tout, l’égalité était censé être un des principes de la monarchie parlementaire anglaise, si non de sa Justice.
Certes, les sorciers ne dépendaient pas réellement de Sa Très Gracieuse Majesté (STGM pour les intimes) ou de son gouvernement, mais le ministère de la magie avait, lui aussi, fait de l’égalité un principe fondamental de son mode de gouvernance. Enfin, officiellement du moins. Et bien entendu, cette égalité ne valait qu’entre sorciers. Les créatures magiques et autres «hybrides» (comme l’aurait dit Ombrage), n’avait pas voix au chapitre. Mais que voulez-vous, la vie n’est qu’un long calvaire, quand on est un elfe de maison. «Je suis tombé par terre, c’est la faute à Voltaire, le nez dans le ruisseau, c’est la faute à Rousseau…» qu’il chantait, l’autre. N’accusons toutefois pas les Lumières (enfin, ça, c’est eux qui le disent !) de tous les maux (ni de tous les mots, d’ailleurs…). Les elfes étaient bel et bien dans le caniveau, sans regarder vers les étoiles, en plus (warfwarf, référence culturelle, référence culturelle) mais ce n’était la faute ni de Voltaire, ni de Rousseau. Même Locke n’avait rien à voir dans cette histoire… Mais passons.

Un peu dépité de ne pouvoir se faire mousser devant Slughorn – d’autant plus qu’il avait manqué le coche des questions – Ernie esquissa une moue ennuyée et retourna à son foie de dragon. Super. Alors aujourd’hui, apprentissage bonus : entraînons-nous tous à devenir boucher. Pour sûr, il ne fallait pas être une chochotte, pour aller en cours de potions ! On leur faisait parfois passer des ingrédients franchement dégoûtants entre les mains ! L’air résigné, Ernie coupa méticuleusement son foie de dragon en deux parties rigoureusement égales (inutile de préciser qu’il avait tout bien mesuré avec une petite règle de bois).

Heureusement que le viscère (c’est bien hein ! J’ai bien retenu mes cours d’anatomie ! *paf*) avait été conservé dans un bac de glace, sans quoi les tables de la salle de classe n’auraient pas survécu au sang et les elfes de maison aurait eu beau frotter, elles auraient probablement été souillées à jamais. Les potions, un sport salissant. En même temps, la chose aurait pu être très amusante : il leur aurait été possible de sortir du cachot, les mains et les vêtements tachés de sang, et de faire croire à leur petit camarade que leur nouveau maître de potions était un effroyable tueur en série. En tout cas, l’exercice rappelait clairement à Ernie les deux ou trois dissections de petits animaux (la dissection de la moule, un grand moment d’éducation primaire) que son institutrice, à la petite école, se plaisait à leur faire pratiquer pour qu’ils comprennent bien le fonctionnement de l’organisme.
Le directeur l’avait toutefois gentiment priée d’arrêter là ces expériences le jour où, une heure avant le repas de Noël, elle leur avait donné des poissons à disséquer. Une bonne partie de la classe n’y avait pas survécu et l’autre en était sortie tellement traumatisée qu’elle n’avait même pas fait honneur au Christmas pudding de la cantine. Le monde de l’enfance n’est pas toujours rose.

Bref. Le jeune garçon posa délicatement une partie du foie sur sa cuiller de bois afin de l’immerger, le plus doucement possible, dans la potion orangée. Lorsque ce fut chose faite, il déclencha à nouveau le chronomètre de sa montre tout en songeant que c’était bien long, de patienter vingt minutes et surtout que, avec une telle attente, il n’y avait pas intérêt de prendre du retard sur le début de la potion ! Fort heureusement, il était, pour sa part, dans les temps. Ernie poussa un léger soupir de soulagement en le constatant : les potions, c’était comme les courses de voitures à roulettes en maternelle, éreintant !

Il profita de ces vingt minutes pour lorgner, l’air de rien, Juliette, qui terminait, elle aussi, sa potion. Décidément, elle était vraiment jolie ! Ernie s’apprêtait à lui glisser un ou deux mots discrets quand sa sonnerie Big Ben le coupa dans son élan pour le rappeler à l’ordre. Le jeune garçon – une fois n’est pas coutume – rougit et se racla la gorge pour se donner une contenance. Reprenant sa cuiller, il touilla trois fois dans le sens inverse des aiguilles d’une montre et retira doucement son chaudron du feu (il n’avait pas très envie de prendre un bain de pieds, a fortiori devant Juliette !) :

- Finite Incantatem chuchota-t-il pour éteindre le feu.

Lorsqu’il eut attendu cinq minutes supplémentaires, le jeune garçon tourna une dernière fois le liquide dans le sens voulu et constata, avec une immense satisfaction, que sa potion avait pris une teinte rouge vif (hum, très Gryffondor, tout cela !) comme l’indiquait le manuel. Très content, il recula de quelques pas et se rassit, attendant que Slughorn vienne inspecter sa potion.

Ce fut précisément le moment que Juliette – plus téméraire que lui – choisit pour venir lui parler. Le blondinet, trop content de cette aubaine, lui adressa son plus beau sourire et se passa instinctivement la main dans les cheveux avant de répondre de sa voix la plus virile, oubliant momentanément où il se trouvait :

- Je crois que j’ai bien réussi ma potion… Et pour toi ? Tout va bien, je suppose…

Ben oui, parce qu’il était de notoriété publique que Juliette était très douée en classe ! Attendez, Ernie ne fréquentait pas n’importe qui et surtout pas les serpentard, n’est ce pas Daphné !

(974 mots, à un chaudron près)
$$$
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Sept.] Cours n°1 (Années 1 à 7) <Terminé>   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Sept.] Cours n°1 (Années 1 à 7) <Terminé>
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 8 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Sept.] Cours n°1 (Années 1 à 7) <Terminé>
» Cours n°1 de potions - 6e & 7e années [PM]
» Bases en Médicomagie [Cours de 1er année]
» Cours de potion numéro no1 (1er année)
» 1er cours de 3é année : L'introduction à la matière [Close]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts ::  :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets clos année 6 :: Cours année 6-
Sauter vers: