AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  




Partagez
 

 La baignade sous la pluie, ça mouille! [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Anonymous




La baignade sous la pluie, ça mouille! [PV] Empty
MessageSujet: La baignade sous la pluie, ça mouille! [PV]   La baignade sous la pluie, ça mouille! [PV] EmptyMar 22 Juil - 0:00

    Depuis combien de temps, déjà, l’école était-elle commencée? Un mois et demi, environs. Cette si simple idée qui cependant sourire à un très haut point. Elle commençait sa troisième année, et elle se souvenait qu’au moment même où elle avait mis les pieds dans le château, elle avait aimé les lieux, ses habitants (on précisera en temps voulu) et les cours qu’elle allait y recevoir. Aujourd’hui Poudlard signifiait pour elle à la fois la continuité (les années qui commençaient toujours à la même dates, avec les mêmes cours et, souvent, les mêmes professeurs, la même nourriture), mais aussi le changement (par le changement d’élève, l’élévation des années et toutes les autres nouveautés qui n’arrivaient pas si souvent). C’était magnifique, pour un lieu si vieux, de réussir à vieillir sans la moindre ride. Mais c’était Poudlard, après tout.

    La jeune sorcière se rendit soudain compte qu’elle décrivait Poudlard qu’une façon bien classique, tout à coup. Ça ne lui ressemblait pas réellement. Car c’était déjà tellement dit et redit, de millions de façons, comment il pouvait être magique, de château. Certains lui faisaient des lettres, d’autres des poèmes ou encore des odes. Mais elle, était-ce nécessaire de mettre des mots sur ce qu’elle ressentait pour cette école? Probablement pas. Surtout que peu de personnes ne s’intéressaient à son humeur, d’accoutumance. Et elle ne ferait pas une poète ou une amoureuse des pierres d’elle.

    Non, vraiment, embrasser les pierres, ce n’était pas pour elle. Mais elle n’était pas insensible à la beauté, et la pluie qui courrait sur les toits attira son attention. C’était magnifique, cette pluie qui assombrissait l’atmosphère et alourdissait l’air. Oui, c’était comme si les cachots envahissaient tous les couloirs de l’école. Et il n’était pas faux de dire que l’on voyant davantage sa Maison, ces jours-là. Mais elle, elle voyait tous les jours dans ces murs. Qu’il fasse beau ou pas, ça ne la dérangeait pas. Mais le plus drôle, c’était que la gazette avait annoncé pour toute la journée un gros soleil sur Poudlard, et la pluie uniquement le lendemain. Comme toujours, le canal Fenêtre gagnait sur tous les météorologues.

    Mais saviez-vous ce qui faisait le plus plaisir à Rosa, en ce moment. La tranquillité des lieux. En effet, il semblerait que la plus grande partie des élèves de l’école étaient K.O., ce matin. Elle était même certaine que certains avaient décidés de sauter le petit-déjeuner afin de mieux profiter de leur lit. Tant pis pour eux. Elle, elle se réveillait tôt, la fin de semaine… et faisait la grasse matinée la semaine. C’était un étrange concept, elle le savait. Mais elle ne faisait pas exisprès : ça sortait ainsi. Et elle n’était pas inhabituée à recevoir le traitement de réveil de la douche froide, alors qu’elle porte encore son pyjama.

    Mais, la fin de semaine, c’était une toute autre histoire. Elle pouvait se réveiller à des heures absolument impossibles, où la nuit frôlait le matin. 6 heure, 4 heure… Des grandes amies. Enfin, davantage des ennemies, car ça empêchait la jeune sorcière de bien dormir, de bien récupérer. Mais, ce manque de sommeil n’était pas nécessairement négatif… C’est à cause d’une de ces journées qu’elle avait pu rencontrer Blaise Zabini. De loin, si semblait inaccessible à cause de sa froideur et de son snobisme. Durant les premières phrases aussi, d’ailleurs. Mais si l’on arrivait à bien passer cette étape assez délicate, le reste de la conversation était fort agréable. Et les filles qui n’avaient pas réussit le test vous embêtaient au plus au point, comme s’il s’agissait soudainement de leur seule raison de vivre. Mais ça passait vingt pieds au-dessus de sa tête, ces murmures jaloux.

    Le pan de la fenêtre était large. Assez pour qu’elle puisse s’y asseoir? Oui, visiblement, car la surface plate faite d’une manière noire inconnue usée par le temps pouvait l’accueillir assez bien, et même confortablement. Elle n’était donc pas la seule personne ayant eut l’idée de s’asseoir ici. Que s’y était-il déjà passé? Après quelques petites histoires, toute tournant bizarrement autour de l’amour, elle décida d’abandonner. Trop de temps était passé pour savoir avec exactitude tous les événements que pouvait conter cette pierre. Ainsi, elle se contenta de contempler les fines gouttes qui tombait. En observant bien, Rosa vit un élément qui la fit rire : il y avait une tache rose et un jaune, toutes deux très proches, qui se reprochaient très rapidement vers la château. Oh!, tiens, la rose venait de s’arrêter, bien qu’elle soit en arrière de la jaune. Puis, elle repartie de plus belle, mais la moitié de sa couleur vive avait disparue. La jeune sorcière avait une bonne idée de quoi il s’agissait : des baigneurs. En effet, juste avant la tempête, on aurait pu jurer qu’une magnifique journée approchait. Tant pis aux téméraires de la baignade…


[801 mots]


Dernière édition par Rosasharn of Woodbury le Jeu 24 Juil - 2:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




La baignade sous la pluie, ça mouille! [PV] Empty
MessageSujet: Re: La baignade sous la pluie, ça mouille! [PV]   La baignade sous la pluie, ça mouille! [PV] EmptyJeu 24 Juil - 2:38

« Clap, clip, clap, petite pluie d’octobre tombe du ciel en jolie diamant. »

Octobre, le mois que détestait le plus les agriculteurs moldus qui ne pouvaient pas utiliser la magie. Octobre, le mois des rhumes, des rhinopharyngites et autres maladies aux noms saugrenues. Octobre le mois des petites pluies d’automne, celles qui font qu’on est tout trempé. Octobre, le mois qui fini par la très grande fête d’Halloween. Et enfin, Octobre le mois des escargots en tout genre. Oui j’ai bien dit en tout genre. Tout d’abord il y a les escargots que tout le monde connait. Les escargots que l’on appelle gastéropode ceux qui rampent au sol et qui n’ont aucun autre moyen de locomotion. Enfin, il y a les escargots humanisés. Ceux sont, chez les moldus, ceux qui se lèvent à plus de midi le week end, ceux qui trainent dans leur canapé à manger des chips et autres cochonneries caloriques, ceux pour bouger et faire un peu de sport le font en allant jusqu’à leur voiture et en allant dans un fast food comme Mc Donald et enfin ce sont ceux qui s’empiffrent de deux gros hamburgers quatre frites et de deux muffins en disant qu’ils ont encore faim. Enfin, je disais escargots je devrais plutôt dire limaces ou encore feignant mais là pour feignant on sort du contexte gastéropode. Enfin vous avez l’air de m’avoir comprit enfin je l’espère et aussi, j’espère que vous n’êtes pas de ces personnes là car moi le narrateur je déteste ce genre de personnes. Enfin, on n’est pas là pour parler de moi mais du petit Cody Andersen encore une fois.

« Clap, clip, clap, petite pluie d’octobre tombe du ciel en jolie diamant. »

Aujourd’hui c’était un jour de pluie. Cody en se levant remarqua que les nuages étaient étonnamment gris. Même trop gris pour que ce soit qu’une simple pluie. Non en fait on pouvait même croire, en regardant les nuages, que les nuages allaient prendre une teinte noirâtre. Enfin, je ne suis pas Miss Météo 1996 pour vous faire la météo du jour. Non je suis et je le répète là pour vous comptes les merveilleuses aventures du petit Cody Andersen. Je me répète mais je suis bientôt en fin de carrière les enfants. Enfin bref. Cody aujourd’hui se leva de bon pied. Il avait gardé une petite mine triste après sa défaite contre Serpentard mais essaya de ne pas trop la montré. Après avoir fait sa toilette et s’être habillé convenablement même pour un week end, il sortit de son dortoir à pas de loup pour ne pas réveiller les « escargots » qui y dormait. Descendant les escaliers calmement il put apercevoir un crapaud qui les descendait en même temps que lui. Cody faisait un pas, lui il fait un bond. Ce crapaud devait appartenir à une deuxieme année de serdaigle, Orla Quirke. Enfin, il n’y fut plus attention une fois qu’il fut sortit des escaliers qui menaient au dortoir des garçons. Une fois dans la salle commune il prit son sac qu’il avait laissé mais à qui il avait jeté un sort d’antivol puis il sortit pour aller prendre son petit déjeuner.

Cody avait plusieurs passions depuis peu. C’était tout d’abord la lecture, il avait toujours aimé lire des livres de tous les genres. Ensuite vint la cuisine. A force d’aider sa mère à préparer le repas, il avait fini par aimer concocter quelques petits plats. Et pour finir le dessin. Mais particulièrement le dessin de paysage. Ayant fini ses devoirs en avances, le petit Serdaigle s’octroyait aujourd’hui une petit pause dessin. Oui, il connaissait un ravissant petit coin dans les couloirs du château avec une fenêtre et une vue magnifique de l’ensemble du parc. Enfin c’était au cas où il pleuvrait et là c’était le cas. Après être descendu dans la grande salle pour un petit déjeuner copieux : Tartines de pâte à tartiner gout choco noisette, tartines de confitures à la banane, chocolat chaud, quelques biscuits et donc après avoir été reput, Cody se dirigea vers son petit coin fétiche mais qu’elle fut la surprise lorsqu’il y vit une Serpentard. Son frère, Zack, lui aurait fait attention à ce petit « Serpentard » pourquoi ? Eh bien, tout le monde sait les différents qu’il y a eut entre Serpentard et Gryffondor. Enfin quand à Cody lui, il s’en fichait royalement et tout particulièrement que la jeune fille soit de Serpentard ou non. Il y avait de la place sur ce petit coin et il n’hésiterait pas à s’y assoir. Pour ne pas manquer de politesses, le petit Serdaigle dit simplement à la jeune fille :


« Salut.. »

C’était tout. Il n’avait pas autre chose à lui dire puis il s’installa. La vue était prodigieuse. Une fois installé il aperçut un point rose et un point jaune courir sous la pluie se réfugier dans Poudlard mais c’est tout. Enfin, il admira le fabuleux paysage en face de lui et commença à dessiner.

« Clap, clip, clap, petite pluie d’octobre tombe du ciel en jolie diamant. »


[845 Mots]

OK

TOUT COMPTE
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




La baignade sous la pluie, ça mouille! [PV] Empty
MessageSujet: Re: La baignade sous la pluie, ça mouille! [PV]   La baignade sous la pluie, ça mouille! [PV] EmptyMar 29 Juil - 19:51

    La pluie faisait sonner quelque peu le couloir en frappant les fenêtres. C’était un bruit très doux aux oreilles, et pas du tout envahissant. Quoique c’était la seule chose que la jeune sorcière entendait dans les lieux, si on excluait les bruits qu’elle pouvait provoquer elle-même. En fait, ce bruit commençait réellement à l’enchanter. Une idée, plutôt vague, lui passa par la tête : et si elle allait à l’extérieur afin de danser en rond dans cette fine et douce pluie? Aurait-elle un petit mouvement hippie en elle? S’il avait apparu quelques temps, il fut tout de suite réprimandé... Ça ne lui ressemblait pas du tout. Mais on ne savait jamais…

    -- Salut…

    Rosa détourna son attention vers celui qui était arrivé. Euh… Anderson? Pourquoi n’était-il pas passé à côté d’elle, sans rien dire? C’était ce que faisait, habituellement, les Gryffondor. Mais c’était lequel des deux jumeaux?

    -- Salut, Anderson.

    Bon. Elle avait jamais réussit à distinguer les jumeaux, si l’on excluait les blasons qu’ils portaient dur leur uniformes. Mais l’on ne portait pas à tout le temps sur uniforme, davantage encore durant la fin de semaine. À ce propos, elle portait à ce moment-là une robe très simple. Bon. Elle comprenait très bien que l’on ne veille pas porter en permanence son uniforme. Rosa était l’une des premières personnes à se changer. Pourquoi avait-elle des pensées à ce propos, soudainement? Et pourquoi de façon aussi confuse? Ce qu’elle disait n’avait pas nécessairement de logique…

    Bon, retournons à la fenêtre. La pluie s’était intensifiée, allant jusqu’à couvrir la fenêtre et réduire les toits du château en de vagues formes sombres dans un décor mouvant. Fait d’un liquide translucide. Qui était l’eau, évidemment. Aussi, remarqua la jeune sorcière, les deux points de couleur avaient eut le temps de disparaître. Probablement qu’ils étaient dans le Hall, à s’essuyer et à s’habiller. Car, il ne fallait pour l’oublier, il était interdit de se promener sans vêtements dans le château. C’était d’une logique élémentaire, mais il fallait parfois rappeler toutes les règles, même celles qui faisaient partie de la base…


    -- Qu’est-ce que tu veux?

    Polie? Non. Mais, elle ne savait jamais lequel des deux qu’elle avait devant elle. Et puis, de toutes manière, il était fréquent que si l’un des jumeaux était dans un coin, l’autre était dans les parages. Prudence, donc! Prudence en tout temps…

    Et que cette pluie pouvait être magnifique...

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





La baignade sous la pluie, ça mouille! [PV] Empty
MessageSujet: Re: La baignade sous la pluie, ça mouille! [PV]   La baignade sous la pluie, ça mouille! [PV] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
La baignade sous la pluie, ça mouille! [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La baignade sous la pluie, ça mouille! [PV]
» Obama fait campagne sous la pluie alors que McCain annule...
» Baignade nocturne [ Pv Sky ][Hentaï]
» [Aide/Avis]Electhor jouer sous la pluie
» TENDRE PAPYLY 9 ANS TROUVE SOUS LA PLUIE SPA BEAUVAIS 60

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets clos année 6-
Sauter vers: