AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 Impasse du Tisseur... [PV: Ella] [SPOILERS]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
avatar



MessageSujet: Impasse du Tisseur... [PV: Ella] [SPOILERS]   Jeu 24 Juil - 12:41

Les rues dans lesquelles les gens habitent représentent toujours les multiples personnalités et habitudes qui les possèdent. Des riches bourgeois d’une banlieue Oxfordaise préféreront habiter une résidence calme et majestueuse nichée au centre d’un coin paradisiaque et tranquille, alors qu’une pauvre famille réduite à la misère sera obligée de fréquenter des quartiers précaires et démunis au centre de toutes les démences urbaines. Oui, la vie est quadrillée, organisée en un amoncellement de hasard plus étourdissant les uns que les autres, dans une multitude de croisements obsolètes, rabougris, mais souvent surprenants. Les habitudes et les agissements rébarbatifs de l’inconscient collectif poussent souvent le hasard dans ses limites les plus profondes, acteur d’une Magie plus invisible que mystique. Nichée dans un quartier des plus sournois, sombre et féroce, l’Impasse du Tisseur était un lieu mal famé, que personne ne conseillait à personne. Y vivre était impensable, et les habitations qui s’y dressaient, telles des fantômes dans un cimetière, offraient un large choix du caractère des habitants qui y vivaient. On pensait que nombre de ces habitations fantomatiques étaient abandonnées, vidées de toute vie, de tout espoir. Une odeur atrocement froide et fétide émanait de certaines d’entre elles, comme si du gaz avait réchappé d’un conduit mal entretenu avec le temps, faute de mains humaines. Cette large impasse était souvent dominée par une brume teintée d’un gris refroidissant, un froid qui persistait même avec les rayons de soleil estivaux. Les quelques animaux qui peuplaient ce lieu démuni de toute beauté se composaient de quelques chats borgnes, de rats velus et gris, ou encore d’insectes que la chair humaine décomposée attirait. La nuit faisait son œuvre, sur cette sinistre impasse, qui aurait pu mériter le titre de lieu contaminé par des radiations, tant les signes de vies étaient sombres et effrayants, comme la torpeur d’une nuit froide et hostile.

C’était dans cette impasse que Severus Rogue vivait. Au cours du temps, elle était devenue de plus en plus morne et noire, comme si un filet d’encre avait jailli d’une porte temporelle pour ne laisser aucun rayon d’espoir transpercer une éventuelle déchirure céleste. Cette vie lui plaisait. Chaque jour, le noir de la vie l’enivrait d’un profond sentiment de désir et de puissance, une puissance nullement comparable à celle d’un dictateur ou d’un puissant diplomate. Il se plaisait dans cette obscure et sinueuse impasse, qui avait fait de lui en partie ce qu’il se vantait d’être aujourd’hui : quelqu’un de sombre et de profondément mystérieux. Il se vantait d’une vie pâle et nauséeuse que personne ne souhaitait posséder, alors que la vie le gâtait d’une infortune et d’une profonde jubilation qui n’égalait pas cette vie pâle et nauséeuse qu’il ne possédait nullement. Sa force faisait son courage, son courage faisait sa loi, sa loi dictait sa vie, sa vie faisait son âme, son âme forgeait son cœur. Rien de plus simple au sein d’un caractère tant jalonné par la complexité d’une assiduité que de longues années au service de Dumbledore et de son plus grand ennemi avaient forgé. Le temps était son plus grand ennemi, le temps mortel et farouche d’une longue vie au service d’un secret qui lui rongeait son âme, son cœur, et sa force. Il commençait à se lasser de son rôle qui devenait de plus en plus difficile à jouer, un rôle qu’un acteur de théâtre confirmé n’aurait pu, n’aurait su être capable d’anticiper. Il n’avait plus la force d’être humble, d’être fort, et l’impasse du Tisseur restait son seul lieu de pied-à-terre, son seul lieu où le noir le rassurait, l’enlaçait dans une dance ténébreuse que nul ne pouvait interrompre.

Ce soir là, Rogue était animé. Ayant décidé de prendre son week-end dans sa maison, il avait littéralement fait le grand nettoyage. La poussière avait disparu, les meubles étaient alignés dans un impeccable quadrillage ordonné et mathématique, des bougies éclairaient la pièce d’un halo rassurant… Une délicieuse odeur de myrtille et de framboise rendait l’endroit encore plus agréable. Severus, plongé dans la cuisine, préparait l’une de ses recettes les plus onctueuses : un gâteau aux fruits rouges. Concentré dans sa préparation, il ne voyait pas le temps passer, et ne pouvait pas voir le soleil se coucher, un soleil qui, de toute manière, ne pouvait être visible à travers la brume de l’impasse. Dans la pièce centrale de la maison, une table avait été dressée, haute et confortable. Deux chaises s’y tenaient, droites et alignées, pendant que sur la table, des couverts s’installaient tout seuls, par la volonté, inéluctablement, du maître des lieux. Rogue sortit de la cuisine et s’assit calmement sur son fauteuil. La cuisine était prête, la table dressée, les lieux rangés… Il ne manquait plus que l’invitée. En réalité, cette invitée n’était pas censée venir dîner. Il s’agissait uniquement d’une visite de courtoisie, mais Rogue insisterait pour que l’invitée reste dîner. Oh, Rogue n’avait pas vraiment un faible pour cette invitée, une silhouette aux cheveux roux sombres étincelant toujours dans son âme, non, simplement, il était un homme, un homme qui pouvait aisément se satisfaire d’une présence féminine. Ellasandra Clarks lui avait rendu un énorme service en lui demandant d’aller voir le Seigneur des Ténèbres. Certes, c’était celui-ci qui lui avait demandé de lui communiquer sa volonté de le voir, mais elle avait fait plus que divulguer à Rogue la volonté du Seigneur des Ténèbres de le rencontrer : elle avait témoigné en lui une certaine confiance, que Rogue voyait rarement luire dans les regards. Même si elle se trouvait de l’autre côté de la ligne blanche, dans un autre camp, il se sentait dû par quelque chose, et ce repas satisferait peut-être son sentiment. Il avait donc demandé à Ellasandra de lui rendre visite chez lui, sans pour autant préciser qu’il voulait l’inviter à dîner. Il espérait tout de même qu’elle viendrait sans n’avoir rien mangé, pour ne pas avoir tout préparé pour rien. Rogue était prêt. Prêt à offrir le meilleur de lui-même pour être, au moins une fois dans sa vie, humble et juste.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Impasse du Tisseur... [PV: Ella] [SPOILERS]   Lun 28 Juil - 16:54

Ellasandra Clarks était une femme du monde, une femme riche et puissante, qui se complaisait dans le luxe et qui ne souhaitait pas le quitter. Elle était une femme qui savait manipuler les gens à sa guise, ce qui lui permettait d’arriver à ses fins en toute discrétion. Car miss Clarks était une femme donc les actions, bien que discrètes, frappaient forts la société du Monde Magique. Elle était une femme qui savait gérer les choses, une femme qui ne se laissait pas faire, et qui avait un sacré caractère. Elle était en quelque sorte un homme au féminin, mais bien plus puissante. Compliqué à comprendre ? Pourtant cela est très bête ! Elle avait la puissance des hommes, le respect qu’on leur devait généralement, mais étant une femme, elle avait des dispositions qui lui permettait de faire plier n’importe quel homme, de les faire ramper à ses pieds, de les rendre aussi docile qu’un caniche apprivoisé… D’ailleurs, la jeune femme se plaisait à être habillée avec des vêtements aux prix exorbitants, et décorait sa maison elle-même, de manière à ce que ce ne soit que des produits luxueux qui prennent place au sein du magnifique manoir des Clarks. Et les goûts de luxe de l’épouse de Seth Clarks se voyaient vraiment, mais personne ne pouvait dire que cela ne lui allait pas. Bien au contraire ! Ellasandra était magnifique, et dans le luxe, elle resplendissait. D’ailleurs, il était hors de question pour la brune de quitter cet environnement où l’argent et la beauté étaient les rois. Tant mieux pour elle, elle réunissait ces deux critères ! Elle est riche à en fait envier les Rothschild, et d’une beauté surprenante, qui laissait glisser sur elle les années qui passaient. Ellasandra avait trente six ans, et pourtant… Et pourtant elle n’en paraissait même pas trente, quelle aubaine ! Sa grossesse n’avait pas non plus laissé de marque sur son corps, puisqu’elle arborait une silhouette parfaite. Et pourtant, elle avait eu des jumeaux, ce n’était pas rien ! Mais bon, que voulez vous, on est splendide ou on ne l’est pas, tout cela est dans les gênes !

En ce soir d’Octobre, alors que tout le monde était affairé, soit au Ministère, soit à l’école de sorcellerie Poudlard, Ellasandra, elle, se préparait tranquillement dans la salle de bain adjacente à sa chambre. Ce soir, elle sortait, comme elle en avait si souvent l’habitude. Après tout, elle était une femme du monde, il fallait donc qu’elle en voie, du monde ! Et ce soir, la jeune femme âgée de trente six ans se rendait chez quelqu’un qu’elle considérait comme un ami. Severus Rogue, avec qui elle avait passé sa scolarité entière chez les vert et argent, à Poudlard, l’avait invitée chez lui, pour une raison que la brune ignorait. Peut-être à cause de l’entretien qu’il avait eu avec le Lord, en Septembre ? Elle avait pourtant été présente lors du rendez-vous, juste histoire de, afin, éventuellement, de calmer le Lord si jamais il s’énervait. Bellatrix étant en mission, c’était Ellasandra qui s’en chargeait, même si cela ne l’arrangeait pas spécialement. Elle avait dû se tapir dans l’ombre, laissant les deux hommes parler. Heureusement pour elle, elle n’avait pas eu à intervenir, mais l’ambiance qui régnait était affreusement déstabilisante… Mais ce soir, c’était un simple rendez-vous de courtoisie, à ce qu’elle avait pu comprendre… Tant mieux, Ella en avait assez de parler affaires avec Rogue. C’est vrai, elle ne le voyait que lorsqu’il y avait des réunions au quartier général des Mangemorts… Pourtant, Ella était sûre qu’ils pourraient avoir des conversations tout à fait convenables s’ils se retrouvaient pour autre chose.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Impasse du Tisseur... [PV: Ella] [SPOILERS]   Lun 28 Juil - 16:55

Une fois que la jeune femme fut fin prête, impeccablement coiffée et vêtue comme une reine, elle se dit que l’heure était venue pour elle de se rendre chez ce cher Severus. Peut-être serait trop « classe », mais bon, il en avait l’habitude, n’est-ce pas ? Après tout, même auprès du Lord, Ellasandra avait le droit de se vêtir de vêtements somptueux… Quelle chance avait-elle d’être aussi privilégiée… Ce n’était pas donné à tout le monde ! Mais bon, Ellasandra avait travaillé dur pour obtenir ce statut aussi valorisant ! Néanmoins, Ella se regarda une dernière fois dans un miroir, histoire de voir si sa robe crème était parfaitement mise. Et c’était le cas. Oui, après tout, comment sa robe pourrait elle lui faire l’offense d’être mal mise ?! Ellasandra était parfaite, alors ce qu’elle mettait ne pouvait que l’être également ! Prenant un manteau dans son armoire, la jeune femme finit par transplaner là où elle devait se rendre. L’impasse du Tisseur… Une rue sombre, où vivait un brouillard permanent… Ellasandra était déjà venue ici, mais cela faisait plusieurs années, et elle fut choquée de voir que rien n’avait changé. La rue faisait toujours aussi froid dans le dos que quatre années plus tôt… Il faudrait remettre un peu de couleur dans cette rue, il n’y a pas photo… Ellasandra finit par avancer, doucement. Elle n’avait pas peur, et de toute façon, personne ne viendrait l’accoster, l’aura qu’elle dégageait était assez imposant pour montrer qu’elle n’était pas n’importe qui. De ce fait, les éventuels gêneurs filaient la queue entre les pattes à l’autre bout de la rue. Oui, cette rue n’avait pas changé d’un poil… Vraiment, Ellasandra ne comprenait pas comment Severus Rogue pouvait crécher ici… Cette rue n’avait rien pour elle… Oui, bon, c’est sûr que lorsqu’on est habitué aux Palaces en tout genre… Arrivant devant la porte de la maison de son… oui, aller, disons ami ! (Soyons fous !), Ellasandra frappa deux petits coups à la porte. Elle savait que Rogue l’attendait, après tout, elle était quand même une invitée de marque ! Peu de monde pouvait se vanter d’avoir reçu la grande Clarks chez soi… Mais Severus était différent, Severus était un ami. Lorsque la porte s’ouvrit, la femme sourit à l’homme qui s’était présenté à elle. Il n’avait pas changé lui non plus…

« Bonsoir Severus, j’espère ne pas vous avoir trop fait attendre… »
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Impasse du Tisseur... [PV: Ella] [SPOILERS]   Mer 6 Aoû - 14:37

Deux coups furent frappés à la porte. Severus se précipita pour ouvrir la porte… et se figea. Car ces deux mêmes coups, il les avait déjà entendus, quelques années plus tôt, beaucoup plus tôt. Ses yeux se fermèrent, et, l’espace d’un instant, l’inévitable pouvoir du souvenir s’empara de lui. Il était chez lui, il avait neuf ans. Son père avait encore trop bu, et venait de donner une gifle magistrale à sa mère. Celle-ci avait quitté la pièce, en larme, pour rejoindre sa chambre et calmer sa douleur, autant physique que psychique. Soudain, deux coups retentirent. Rogue, le père, complètement ivre, lança un regard noir à son fils, signifiant clairement qu’il devait aller voir. Severus se leva, et obéit à son père. Sur le seuil de la porte, se tenaient un homme et une femme, souriants, qui se tenaient la main : un couple, c’était certain.

« Bonjour ! Nous sommes vos nouveaux voisins… nous venions nous présenter, et savoir si vous vouliez venir dîner ce soir, afin de faire plus ample connaiss… »

Mais la femme, qui avait parlé en premier, ne put finir sa phrase, car une voix, plus forte, venant de l’intérieur de la maison, puissante, vint briser la douceur de la nouvelle voisine.

« Qui c’est, Severus ?! Je veux pas les voir ! Tu peux leur dire de dégager, y’en a marre d’être harcelé ! »

Le sourire de la femme disparut aussitôt. Severus lui lança un regard triste, et le couple comprit qu’il n’était pas le bienvenu. L’Homme et la femme s’éloignèrent aussitôt, sans un mot, se lançant des regards intrigués. Jamais Severus n’avait pu franchir cette barrière qui le séparait du monde. Ces deux coups symbolisaient la chance d’entrer dans ce monde que Rogue avait toujours évité, et, aujourd’hui, la situation était différente. Tobias était mort, et il avait la possibilité de changer, de faire ses preuves. Rien ne pourrait l’empêcher de passer une bonne soirée avec Ella. Il rouvrit les yeux. Son souvenir n’avait duré qu’un dixième de secondes, et il courut ouvrir à Ella. Elle était là, dans cette grâce qu’il avait toujours admirée, cette beauté qu’elle savait utiliser à merveille, et qui ensorcelait Severus dans une magie plus puissante que nulle autre magie.

« Non, Ellasandra… Vous êtes toujours ponctuelle, c’est un plaisir. Entrez ! Le poulet au caramel est en train de doucement refroidir, et n’attend que d’être dégusté. Venez, posez votre manteau là… »

Il referma la porte, et lui montra un porte manteau. L’odeur de myrtille et de framboise s’était faite un peu plus douce, le gâteau refroidissant doucement dans le frigidaire. L’odeur de caramel s’était faite un peu plus forte à présent que le gâteau était enfermé. Severus invita Ella à s’asseoir devant la table qu’il avait préparée. Il s’assit à son tour face à elle, et la dévisagea. Parmi toutes les femmes que Rogue côtoyait, c’était inéluctable, Ellasandra Clarks était la plus belle. Elle avait cette grâce que d’autres femmes dissimulaient, cette puissance et cette force qu’admirait Severus. Aujourd’hui, elle avait fait de lui un homme désireux, que de longues années de solitudes n’avaient pas su combler. Néanmoins, Severus ne pouvait se résigner à éprouver de l’amour pour cette si belle femme… Cette notion lui était interdite. Elle était encore là dans son cœur, cette silhouette rousse au sourire d’ange, qu’un homme avait osé lui ôter… Oh, il le paierait. Tôt ou tard…

« Je vais nous servir l’entrée… J’ai un peu de vin dans mon placard… Aucun sortilège de vieillissement n’a été lancé. Il est authentique, et a vieilli véritablement. Je vais nous le chercher… en même temps que les œufs au mimosa ! »

Il lui fit un sourire, et se leva, pour se diriger vers la cuisine. Entré dans la pièce, il s’épongea le front avec un torchon. L’organisation de la soirée l’avait profondément fatigué. Il ouvrit le four pour en sortir le poulet au caramel, qui était encore tout chaud. Puis, il se dirigea vers un placard plus grand. Une fois atteint, il s’arrêta. Il venait d’apercevoir quelque chose… une silhouette… Il tourna sa tête vers la droite, et s’aperçut qu’il s’agissait en fait de son reflet, da ns un petit miroir. Son visage était pâle et fantomatique, et son regard était glacial. Pas l’ombre d’un doux sentiment de paix ne pouvait se lire sur ses traits. Il était impénétrable… Et il le savait. Il ouvrit le placard, et prit une bouteille. Il le referma aussitôt, et, tout en rejoignant la salle à manger, attrapa sur le chemin un plateau doré sur lequel trônaient des œufs garnis de thon, magnifiquement recouverts d’une touche jaune. Enfin, il retourna auprès d’Ellasandra. Il posa délicatement le vin sur la table, et le plateau. La politesse exigeait qu’il attende un peu avant de servir son invitée. Ainsi, il relança la discussion. Certes, même s’il s’agissait d’un dîner qui n’avait rien de professionnel, Rogue avait tout de même une mission. Il s’était juré de ne pas se servir d’Ella pour tirer des informations en ce qui concernait le Lord et ses plans, mais plus le temps passé, et plus il se rendait compte qu’il devait le faire. Drago préparait quelque chose, et Dumbledore l’avait chargé de le surveiller… Peut-être que Heaven savait quelque chose sur ses projets… Et qu’elle en avait parlé à Ella. Heaven côtoyait Drago, après tout… Peut-être qu’il apprendrait quelque chose d’intéressant. Mais parler d’entrée de cette affaire risquait sans doute d’éveiller les soupçons. Malgré son rôle peu confortable d’agent double, Rogue avait tout de même de la sympathie pour Ellasandra, et il espérait au plus vite se débarrasser de cette obligation pour ôter toute culpabilité. Il lui parlerait de ça un peu plus tard… Pour l’instant, il devait parler de choses moins subtiles…

« Comment va votre mari ? Et votre… vos enfants ? »

Severus n’avait jamais manifesté d’intérêt pour Haven, puisqu’il était à Gryffondor. Autant il trouvait Heaven sympathique (normal, vu qu’elle était à Serpentard), autant son frère lui laissait la même impression que tous les rouges et or. Il se maudit d’avoir manqué de l’oublier dans sa demande. Il n’aimait pas commettre des erreurs. Il profita de cette question pour enfin enlever le bouchon de la bouteille de vin, et servir généreusement le verre de sa convive. C’était un vin rouge, qui coulait à flot, comme une blessure qui saigne dans le désespoir d’être cicatrisée. Le dîner commençait… et le temps s’en allait, déferlant aussi vite que possible, précipitant Rogue un peu plus dans le long chemin de la vie, qui s’arrêterait bientôt… plus tôt, malheureusement, qu’il ne le pensait. Profiter de chaque instant, un espoir hédoniste, un rite épicurien… qui ne peut qu’être utile, lorsque la mort vous guette, tel un espion, qui se glisse, impoli, dans vos moments les plus intimes…
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Impasse du Tisseur... [PV: Ella] [SPOILERS]   Ven 29 Aoû - 19:13

Severus était toujours le même… Toujours à porter son costume noir, qu’Ellasandra lui connaissait si bien. Un peu de changement ne lui ferait certainement aucun mal, mais voilà, s’il changeait, Ellasandra penserait que quelque chose cloche chez Severus, et s’inquièterait. Car même si ils avaient des relations tout à fait amicales, et qu’ils se voyaient le plus souvent pour parler affaires, cela n’empêchait pas la brune d’apprécier le professeur de Poudlard. Elle avait fait sa scolarité à ses côtés, ne pouvait, certes, pas dire qu’elle le connaissait mieux que quiconque, mais quand même, elle ne pouvait nier qu’elle serait inquiète si quelque chose changerait son vieil ami du tout au tout. En même temps, imaginer Rogue en jupon rose… Non, c’était tout bonnement impossible, alors finalement, son traditionnel costume noir lui allait comme un gant. Lorsqu’il l’invita à entrer, Ellasandra put sentir une délicieuse odeur dans la petite maison de son collègue. Il s’était mit à la cuisine visiblement… Et cela semblait réussit. Elle ôta son manteau, qu’elle suspendit au porte-manteau que lui avait indiqué le professeur de défense contre les forces du mal. Elle continua son chemin pour arriver dans le salon, où une table avait été dressée pour l’occasion. Et bien, si Ellasandra pensait ne plus pouvoir être surprise par ce bon vieux Severus, elle se trompait, et laissa un petit sourire s’afficher sur son visage trop pâle.

« Hé bien Severus, vous me surprenez… Il règne ici une odeur délicieuse… »

Lui adressant un sourire, Ellasandra finit par prendre place à la table que Rogue avait dressée. Elle le suivit du regard lorsqu’il vint s’asseoir en face d’elle, et le laissa la dévisager sans dire un mot. Elle attendit patiemment que ce dernier eu fini de penser à elle ne savait quoi, et lui adresse la parole. Rogue reprit enfin la parole, lui parlant d’un vin qui avait vieilli naturellement, comme Ellasandra les aimaient en réalité. Car l’accélération magique du vieillissement du vin n’était pas du tout comparable à un vieillissement normal. De plus, Ellasandra avait passé plusieurs mois en France à l’époque où elle posait encore, et elle avait eu la joie de découvrir des vins vieillis naturellement qui étaient un plaisir pour le palais. Aussi, une fois qu’on y à goûter, il est impossible de trouver un vin vieilli par magie plus succulent, bien que la qualité grandissait à toute vitesse. Alors que Rogue disparut dans la cuisine, Ellasandra elle, se contenta d’attendre, croisant ses jambes l’une sur l’autre, prenant une posture des plus élégante. Même si elle n’était pas à un dîner important, elle ne pouvait se laisser aller, elle ne supportait pas cela, et quand bien même elle le voudrait, son passé la rattraperait et ses manières reviendraient au galop. Comme quoi, quelque soit le futur que l’on se décide, le passé finit toujours par revenir. En l’occurrence, pour Ella, s’était dans ses manières, sa tenue et sa prestance. Ellasandra avait donc commencé à regarder ses mains, pour voir si elles étaient toujours aussi parfaites et si sa manucure ne partait pas en lambeaux lorsque son hôte revint auprès d’elle. Il posa sur la table la bouteille de vin ainsi qu’un plateau où trônait les œufs mimosa qu’il avait préparé. Puis il se rassit et relança la conversation. Au bout d’un moment, il fit couler le vin dans deux verres. C’était un vin rouge, d’un rouge sombre, qui pourrait tout aussi bien être du sang, si les arômes qu’il dégageait sentaient le fer, ce qui n’était pas le cas. Il n’était pas non plus bouchonné, ce qui faisait un bon point pour Rogue. En effet, avec ces vins vieillis naturellement, le bouchon peut parfois donner son odeur au vin, et altérer alors le fabuleux liquide.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Impasse du Tisseur... [PV: Ella] [SPOILERS]   Ven 29 Aoû - 19:14

Alors que Rogue demandait si toute sa petite famille se portait bien, Ellasandra elle, porta son attention sur le vin. Elle prit le verre entre ses doigts fins et pâles, sentit le vin, le fit tourner délicatement puis le sentit à nouveau. Les arômes qu’il dégageait étaient sublimes, et il fallait une bonne connaissance sur le vin pour faire ce que venait de faire Ellasandra. Beaucoup se contentait de sentir le vin puis de le boire, directement, sans avoir libéré les arômes cachés de ce précieux liquide. Des imbéciles aux yeux de la femme, qui appréciait quand les choses étaient bien faites. Elle but une gorge du vin, puis reposa son vers sur la table, et plongea ses yeux dans ceux de son hôte.

« Oh, Seth est très prit au Ministère, ce qui fait qu’il est très peu souvent au manoir ces derniers temps. Quant à mes jumeaux, et bien ils vont bien… Heaven parle de temps à autre à Drago, ce qui me ravie… Vous savez combien j’étais proche de Lucius lors de notre scolarité… Et même par après… Quant à Haven… Et bien il est le portrait craché de son père, ce qui stupéfait nombre de personnes qui ne pensaient jamais voir de jumeaux aussi différents l’un de l’autre… »

Oui, les jumeaux étaient souvent le sujet de nombreuses discussions, sur le fait qu’ils soient aussi différents l’un de l’autre. Un à Gryffondor, l’autre chez les Serpentard, les deux maisons qui se faisaient la guerre depuis plus de mille ans maintenant… Seul leur physique assez semblable les rapprochait… Pour tout le reste, ils étaient complètement l’opposé l’un de l’autre.

« Depuis quand avez-vous un don pour la cuisine ? Aussi loin que je me souvienne, vous n’avez jamais cuisiné… »

Un compliment, qui se devait d’être dit. Ellasandra avait avalé une petite bouchée des œufs mimosa que Severus avait préparé, et ils étaient délicieux… Le professeur passait-il son temps à cuisiner, lors de son temps libre à l’école ? Ou bien tout cela n’était-il qu’une formule magique, agrémentée d’une potion minutieusement préparée ?
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Impasse du Tisseur... [PV: Ella] [SPOILERS]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Impasse du Tisseur... [PV: Ella] [SPOILERS]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Impasse du Tisseur... [PV: Ella] [SPOILERS]
» SG-Universe, saison 1 [SPOILERS]
» Chez le tisseur de Gar Thulion
» Ella Carigan, pour vous servir ![Magicienne & Conseillère du Daronavar]
» Ella est là ! (< BDM)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts ::  :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets clos année 6-
Sauter vers: