AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  




Partagez
 

 Au coin du feu [ L i b r e ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Anonymous




Au coin du feu [ L i b r e ] Empty
MessageSujet: Au coin du feu [ L i b r e ]   Au coin du feu [ L i b r e ] EmptyVen 25 Juil - 16:11

Quelle dure journée ! Aucun moment de répit ! La pauvre Lethe avait enchaîné les heures de cours ! Son sac était rempli à en craquer. Il serait bientôt temps qu’elle arrête d’avoir une tenue de rechange si elle ne voulait pas se voir forcée d’aller acheter un nouveau sac. Bien que l’école ait repris que depuis un mois et la Franco-allemande croulait déjà sous une montagne de devoirs. A peine sortie de classe Lethe s’était empressée de retourner dans la salle commune des Poufsouffle pour y effectuer son travail en retard.
La nuit était tombée sur Poudlard lorsque Lethe eut enfin fini d’apprendre son cours de Métamorphose. Son ventre criant famine elle se précipita vers la Grande salle. Celle-ci était blindée. Presque tous les élèves étaient présents et un épais brouhaha régnait. La petite s’installa à sa table et commença son repas. Les plats s’enchaînaient devant elle. Une part de poulet, un morceau de steak, deux saucisses, une cuillère à soupe de semoule, une petite ration frites plus diverses sortes de légumes avaient ainsi prit place dans l’estomac de la jeune fille. Les Poufsouffle assis à côté d’elle faisaient les yeux ronds, observant la fillette se goinfrer, mais sans rien dire. Cependant une lueur amusée brillait dans leur regard. Ils devaient sûrement se demander comment une personne de cette corpulence là pouvait manger autant.
A la fin de son festin Lethe se sentait un peu ballonnée. Elle avait sans doute trop mangé ! Créé des mélanges étranges et guère très digestes. La fillette passa les jambes par-dessus le banc qui lui servait de siège et sortit de la grande salle à pas lents, traînant les pieds sur le carrelage, les bras croisés contre son ventre. Quelques regards l’accompagnèrent jusqu’au hall.

" Drôle de compagnie ", nota Lethe.

La jeune fille rejoignit sa salle commune, essayant d’avoir une allure détendue et de marcher fièrement. Mais c’était peine perdue. Prise de crampes elle s’était recroquevillée sur elle-même pour calmer la douleur et c’était le dos voûté qu’elle était entrée dans la salle commune.
Heureusement pour Lethe, la pièce était entièrement vide. Tous les élèves étaient encore en train prendre leur dîner. La petite s’approcha de la fenêtre, colla son nez contre un des carreaux et regarda à l’extérieur. Le lac étincelait sous les rayons de la lune, donnant à ses environs une douce couleur argentée. Les ombres créées se mouvaient au rythme lent des vaguelettes qui venaient s’écraser contre les rives du lac. Levant les yeux au ciel Lethe observa les étoiles. Ses connaissances sur ce sujet là étaient supérieures à la moyenne de celle d’un élève de seconde année. Mais, cette moyenne n’était guère élevée. L’astrologie était une matière souvent laissée de côté. Pourtant l’univers offrait des merveilles, malgré le fait étrange qu’il ait été créé à partir de rien et qu’il repose sur du vide...
Lethe se remémora son arrivée à Poudlard, lorsqu’elle avait appris que l’étude des astres était au programme. Jusque là les cours avaient été exactement comme l’espérait la jeune fille. C’est à dire passionnant.
Une étoile filante ramena Lethe à la réalité. Elle fit un vœu puis alla s’installa sur un des fauteuils installés devant la cheminée. Un petit feu brûlait, troublant par ses craquements de bois le silence ambiant. Miss Kase saisie un magazine nommé : La Gazette Du Sorcier et en lut le sommaire. Le journal avait lancé un sondage auprès des lecteurs pour savoir qui prendrait la première place de la saison de Quidditch. Or ce sondage était inutile car il était certain que Poufsouffle allait encore être sacré champion ! Pourtant elle tourna les pages du magazine et atterrit sur l’article énonçant les résultats. Poufsouffle était arrivé à la première place ex æquo avec Gryffondor !

" N’importe quoi, ces gens là sont aveugle au talent des joueurs de Poufsouffle "

D’un geste elle referma le journal et le lança sur le siège d’à côté puis elle jeta un coup d’œil autour d’elle. En effet, à présent la jeune fille s’ennuyait et était en quête d’une nouvelle occupation. Un bruit nouveau attira son attention. Le grincement se tu alors que quelqu’un entrait dans la salle commune...


|695 mots|


OK
Revenir en haut Aller en bas

Anabelle Montgomery
Commerce

Parchemins : 585
Âge : 30 ans (27 août 1983)
Actuellement : Apprentie d'Ollivander.


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Susan


Au coin du feu [ L i b r e ] Empty
MessageSujet: Re: Au coin du feu [ L i b r e ]   Au coin du feu [ L i b r e ] EmptyDim 27 Juil - 23:36

Anabelle Montgomery avait passé une excellente journée. D'abord, elle avait eu l'occasion de croiser son cousin Shawnie à la table du petit déjeuner, ensuite elle avait appris un nouveau sort très rigolo et enfin elle avait parfaitement réussi sa potion, ce qui lui avait valu les félicitations de Slughorn. Sûr que ce n'était pas du temps de ce vieux Roguy que ce serait arrivé !
Ce fut donc une Ana particulièrement sautillante qui regagna sa salle commune, ce soir-là, après un repas, certes frugal - la petite avait un appétit d'oiseau - mais qu'elle avait néanmoins apprécié du début à la fin. Contrairement à son voisin de gauche qui avait eu à supporter sa conversation alors qu'il n'en avait, manifestement, rien à faire, soit dit en passant. Pour ne rien gâcher, elle n'avait pas de devoirs à faire.
Car en Poufsouffle sage et prévoyante (threu, threu, threu), Anabelle avait profité du week-end pour s'avancer. Certes, il fallait qu'elle relise sa dissertation de Défense contre les forces du mal, mais elle ne devait la rendre que le surlendemain et n'était, de toute façon, pas très motivée pour la corriger dans l'immédiat. De toute façon, quoi qu'elle fasse, Rogue ne lui mettait certainement pas plus d'Acceptable. Elle n'était qu'une Poufsouffle, ne l'oublions pas.

*Enfin, au moins, avec lui, on a de la pratique, en cours. C'est toujours plus amusant qu'avec l'autre guimauve rose !* songea-t-elle en remontant le couloir qui conduisait aux cuisines.

Elle s'arrêta devant l'entrée secrète des quartiers réservés aux Blaireaux un jour, Blaireaux toujours et prononça à voix basse le mot de passe c'est "on aime tous Bisounours" mais chut, il ne faut le dire, non sans avoir vérifié, au préalable, qu'aucune oreille indiscrète ne se trouvait à proximité. Même à Poudlard, il fallait se méfier des Serpents à sonnettes. Surtout à Poudlard, en fait.
Une large ouverture s'entrouvit en grinçant pour laisser passer la fillette qui s'empressa d'entrer, tant parce qu'elle avait hâte de retrouver la chaleur de sa salle commune que parce qu'elle n'avait pas très envie de voir une bande de Serpentard bondir comme des diables de leur boîte pour se précipiter chez Poufsouffle et y semer le carnage. Qui a dit qu'Ana avait trop d'imagination ? Pas du tout. Elle avec des frères à Serpentard. Elle savait donc de quoi elle parlait. Si, c'est vrai !

La porte secrète se referma derrière elle et Chaton sauta maladroitement au bas du fauteuil dans lequel il s'était lové pour venir l'accueillir en miaulant de satisfation. Ana roula comiquement des yeux et se baissa pour le gratouiller derrière les oreilles avant de déclarer d'une voix flûtée franchement amusée :

- Oui, c'est ça ! Fais moi du charme ! Mais je le sais bien, moi, que tu viens juste parce que tu veux que je te protége du gros chat d'Hannah Abbot !

Car tout le monde savait, à Poufsouffle, que le chat d'Ana était un froussard et que celui d'Hannah se comportait en maître incontesté (et incontestable) de la salle commune.
Anabelle prit son chat dans ses bras et s'avança vers le milieu de la salle commune. C'est alors qu'elle aperçut Lethe, qu'elle ne pouvait voir jusqu'à présent. Toute contente de retrouver sa super coéquipière unilatéralement désignée de sortilège, la brunette se dirigea d'un pas dansant jusqu'à elle en s'exclamant d'un air ravi :

- Tiens, salut Lethe ! Tu vas bien ? Tu fais un super cobaye, en sortilège ! En fait, je voulais savoir, on pense quoi, quand on a la tête en bas ? Est-ce que ça a changé ta vision du monde ?

Lethe allait peut-être penser qu'Ana se payait sa tête, mais la fillette était on ne peut plus sérieuse. Il lui semblait très important de changer d'angle de vue pour comprendre le monde, et Lethe avait eu tout le loisir d'observer le monde sous un autre angle, en sortilège. Alors, tout naturellement, Ana s'intéressait de près à son cas. D'ailleurs, elle était prête à servir de cobaye à son tour si jamais Lethe avait envie de s'entraîner au levicorpus.
Elle gratifia sa camarade d'un sourire candide et posa son postérieur sur le fauteuil le plus proche du sien. Si Lethe avait envie d'une soirée tranquille, c'était raté.

(706 mots, à un Bisounours près)

OK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Anonymous




Au coin du feu [ L i b r e ] Empty
MessageSujet: Re: Au coin du feu [ L i b r e ]   Au coin du feu [ L i b r e ] EmptyMar 29 Juil - 14:40

La soirée s’annonçait mauvaise. D’abord dérangée par le boucan crée par la porte lors de son ouverture, la tranquillité de Lethe fut à nouveau mis à l’épreuve par le réveil d’un chat, tranquillement lové dans un fauteuil près d’elle jusqu’à présent. Les pas de la boule de poil furent étouffés par l’épais tapis recouvrant le sol mais son miaulement heureux se répercuta sur les murs créant un écho. Qu’est ce que ça peut faire du bruit un chat ! A ce moment là la Franco-Allemande se réjouie d’avoir opter pour une chouette et non pas pour une touffe de poil ambulante ! Lutra vivait paisiblement dans la volière, savourant sa liberté. Elle, elle ne traînait pas constamment dans les pattes de sa jeune maîtresse, au contraire, elle passait ses journées à dormir et ses nuits à chasser. D’ailleurs la fillette avait cru l’apercevoir lorsqu’elle observait le ciel, quelques minutes auparavant. L’agitation de la bête à quatre pattes la ramena à la réalité. Le matou sautait autours de l’inconnu, exprimant sa joie à la vue de son maître. Celui-ci s’adressa à l’animal. Lethe ne s’intéressa guère à ce qu’il lui disait mais elle lui adressa un remerciement muet lorsque le chat se tu.
Cependant le répits de la Poufsouffle fut de courte durée car l’interlocuteur de l’animal se mit à lui gratter derrière les oreilles, le faisant ronronner. Ravalant un soupir de frustration la fillette remua dans son siège.
Son mouvement attira l’attention de l’inconnu car celui-ci s’avança vers le centre de la pièce, juste derrière les quelques fauteuils et le canapé situé devant la cheminée. Le silence retomba. Soudain, comme si l’individu avait reconnu la jeune fille il lui lança un jovial :


« Tiens salut Lethe ! Tu vas bien ? »


Le ton de la voix de son interlocuteur lui fit soudainement comprendre que cette mystérieuse personne n’était autre que Anabelle Montgomery, son assistance en Sortilège. La petite se redressa alors dans son ses coussins. Elle voulu répondre à la question de la troisième année mais celle-ci avait déjà continué sa série de questions. Décontenancée, la fillette écouta attentivement les interrogations de son amie afin d’essayer d’y répondre le plus justement possible. La vision du monde la tête en bas change-t-elle beaucoup ? Un peu oui mais pas tant que ça….La tirade de la brunette prit fin. Lethe attendit quelques instants avant de se racler la gorge pour répondre. Durant ce lapse de temps Ana s’était assise dans un fauteuil juxtaposé à celui de la petite. La gamine se racla la gorge et commença son récit :

« Oh Salut Ana, je m’attendais pas à te voir !, lança-t-elle d’une voix faussement surprise. Ma foi, ça va bien et toi ? »


Elle n’attendit pas de réponse et enchaîna rapidement, coupant le sifflet à Miss Montgomery.

« Je voulais te remercier pour ta précieuse aide en sortilège. Sans toi je me serais sûrement ridiculisée. Tu voulais savoir ce que l’on pensait lorsque l’on a la tête en bas, bah écoute ça change pas fondamentalement la vision des choses mais les gens ont des têtes bizarre… Mais sincèrement c’est super comme expérience. Et je vais t’avouer que j’ai fait des recherches sur ce sort et donc si tu le souhaite on pourrait s’entraîner ensemble à l’exercer. Par contre cette fois-ci ça serait toi le cobaye. Qu’en penses-tu ?»


Une lueur joyeuse s’alluma dans les yeux de son amie. Finalement cette soirée ne serait peut-être pas si mauvaise que ça !
Revenir en haut Aller en bas

Anabelle Montgomery
Commerce

Parchemins : 585
Âge : 30 ans (27 août 1983)
Actuellement : Apprentie d'Ollivander.


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Susan


Au coin du feu [ L i b r e ] Empty
MessageSujet: Re: Au coin du feu [ L i b r e ]   Au coin du feu [ L i b r e ] EmptyVen 1 Aoû - 23:21

A voir l'air ravi presque victorieux d'Anabelle Montgomery, il n'était pas très difficile de deviner que sa soirée à elle s'annonçait plus que bien. Enfoncée dans son vieux fauteuil (qui, soit dit en passant, se trouvait à une place stratégique par rapport à la cheminée, ce qui était un atout non négligeable en ce début d'automne), les deux mains reposant sur les accoudoirs, les pieds touchant à peine le sol et Chaton littéralement avachi sur ses genoux, la petite avait des airs de reine incontestée de la salle commune du moins jusqu'à l'arrivée des années supérieures.
La Poufsouffle était franchement enthousiaste d'avoir enfin mis la main sur Lethe. Jusqu'alors, elle n'avait croisé sa cadette qu'entre deux cours ou au cours d'un TP qui, tout amusant soit-il, n'était pas exactement le lieu idéal pour une petite conversation. Or, Lethe paraissait tout aussi intéressante que Shawnie, Orla, Hainoa ou bien encore, Rozy et Adrien. Anabelle, qui avait mis deux années presque pleines à se faire des amis à Poudlard, semblait dans une phase particulièrement propice à la communication. Autrement dit, elle qui avait pu se montrer tellement réticente à "créer des liens" avec ses semblables paraissait nettement moins renfermée depuis quelques mois. Ce qui n'était peut-être pas un mal, finalement. Ses frères et soeurs s'en mordaient certainement un tantinet les doigts, mais Ana, elle, ne s'était jamais autant amusée de sa vie. Et elle était bien décidée à continuer sur sa lancée.

Bref. Pas peu fière de discuter avec Lethe "Hé ! Regardez moi ! Youhou ! Regardez !" la fillette gratifia sa toute nouvelle amie (oui, Ana va vite en besogne. Pauvre Lethe !) d'un sourire particulièrement angélique On lui aurait donné le bon Dieu sans confession. Sauf, bien entendu, si on avait assisté à une certaine bataille de boulettes de parchemin. et croisa les doigts en contemplant Lethe d'un oeil perçant. Lorsque la conversation intéressait Ana, elle avait une manière très personnelle de dévisager les gens. Elle les fixait, les yeux légérement plissés et la tête un peu penchée, comme si elle n'avait jamais rien entendu de plus transcendant de toute sa vie. Les quelques rares élus personnes auxquelles Ana réservait ce fameux regard pensaient généralement qu'elle se moquait royalement d'eux. Quelque chose comme "Oui, cause toujours, tu m'intéresses...". Ce qui expliquait probablement en partie le manque cruel d'amis dont elle avait toujours été victime. Mais en réalité, la brunette était on ne peut plus sincére dans ses sentiments. Elle était une Poufsouffle, que diable ! La fourberie n'avait jamais été son fort ! Elle n'était pas habituée à se foutre des gens en douce. Non ! Elle, elle le faisait ouvertement, étalant ainsi ses inimitiés au grand jour. Les Fenty pouvaient en témoigner, n'est ce pas.
Aussi fut-ce et non pas fusse, attention *paf* d'une voix flûtée respirant l'honnêteté qu'elle répondit joyeusement :

- Non mais sérieusement, je pense que tu as été le meilleur cobaye des trois ! Il n'en menait pas large, Enry, avec cette histoire de caleçon. Et la jumelle, là, soit dit en passant, je ne sais pas laquelle c'était, je ne les distingue pas, ben, on avait un peu l'impression qu'elle allait vomir son petit déjeuner. Il n'a pas peur, quand même Flitwick... Parce que ça pourrait être dangereux pour la santé de ses élèves, ces exercices !

*Entre le sang qui monte à la tête, les estomacs mal accrochés et les coeurs fragiles... Il aurait pu remplir l'infirmerie !* rajouta-t-elle en son for intérieur, estimant que Lethe n'avait peut-être pas très envie de savoir qu'elle avait frôlé la mort de peu. Au moins tout ça !

- C'est vrai ? poursuivit-elle d'un air extatique, tu voudrais bien qu'on s'entraîne ? Ce serait vraiment trop chouette ! Parce que bon, j'aurais du mal à me lancer le sort à moi-même... Je me disais qu'en faisant un poirier, j'aurais peut-être une idée de ce qu'on éprouve mais les filles de mon dortoirs m'auraient probablement regardé bizarrement... conclut-elle, dépitée.

Elle esquissa une moue qui signifiait clairement que les filles de troisième année étaient toutes totalement cinglées... Ne pas se rendre compte des joies de la tête en bas, franchement, c'était insensé !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Anonymous




Au coin du feu [ L i b r e ] Empty
MessageSujet: Re: Au coin du feu [ L i b r e ]   Au coin du feu [ L i b r e ] EmptyMar 5 Aoû - 19:09

Katchoo dévala les escaliers avec précipitation et atteignit l’étage des Poufsouffles in extremis. Elle se retourna vers les paliers qui se déplaçaient à nouveau, triomphante.

- « Ahah » ! s’exclama-t-elle avant de leur adresser un regard mauvais
« On en reparlera plus tard », les menaça-t-elle en faisant un demi tour qu’elle jugea très classe au claquement que fit sa robe de sorcier.

Sa besace en bandouillère, sa petite main fermement attachée à la poignée de son étui à violon, elle avança jusqu’à la porte de son dortoir et inspira un grand coup.
Aussitôt le mot de passe confirmé, la porte s’ouvrit, laissant place à une vaste salle aux couleurs de son écusson. La jeune fille le regarda encore une fois, toute fière d’arborer ce malicieux blaireau.

Avant qu’elle ne coiffe le Choipeau, elle avait compté quatre maisons : Serdaigle, Gryffondor, Poufsouffle et Serpentard.
Elle avait laissé un sourire ravi fleurir sur son visage quand l’annonce avait été faite
: «La loyauté est une qualité rare de nos jours. Tu trouveras ton nouveau clan dans la maison des justes et loyaux... POUFSOUFFLE !!! »
Elle qui préférait depuis toujours l’idée du terrier à celle du nid, elle était servie !

Elle s’avança lentement, savourant chaque pas qui la rapprochait de sa nouvelle famille. Elle eut un petit pincement au cœur en repensant à la silhouette massive de son père, immobile derrière la grille de l’école. Rapidement, au détour du sentier, elle ne l’avait plus vu, mais elle savait qu’il était resté sur place, voire qu’il y était encore à cette heure avancée, au cas où sa cadette déciderait de faire demi tour.
Mais étonnamment, Katchoo n’y avait pas pensé une seule seconde. Tout d’abord, c’était le parc qui l’avait hypnotisée, et puis, la masse sombre de la Foret Interdite avait happé toute son attention.


« Par les moignons de Django » avait elle murmuré, stupéfaite.
Si le parc était verdoyant et remarquablement entretenu, la forêt, elle, avait cet aspect inextricable et grouillant de vie… En un mot, irrésistible…
Et puis, l’école ! Enfin, le château… en tous, cas, pas la roulotte de Mr Bregovic !
L’étrange atmosphère qui régnait en ces lieux l’avait immédiatement intriguée. Cet endroit regorgeait d’histoires, elle le savait, mais il y avait plus…

Elle avait eu le temps, durant l’été, de survoler les différents manuels qui allaient lui servir durant l’année et avait appris que l’histoire de ce bâtiment était ancienne et emblématique du monde des sorciers.
Il s’était passé des choses incroyables ici, et les regards des dizaines de tableaux qui l’avaient suivie des yeux durant ces dernières heures l’avaient confortée dans son idée.

Les murs à eux seuls auraient eu des choses à lui raconter, elle en était sûre, certains étaient peut être encore même marqués. L’école était aussi célèbre pour ses faits passés que présents, mais elle avait l’air solide, comme un fort imprenable au milieu de tout ce fracas qui s’étalait à la une des quotidiens. Et puis, si Goran Choovansky lui avait confié son unique fille, c’est qu’elle ne risquait rien… « Sinon, il aurait envoyé un de ses fils », conclut elle pour elle-même en souriant.
Combien de passages secrets, de salles cachées couraient à travers le bâtiment ? Combien d’élèves avant elle, avait rêvé de percer ce mystère, et surtout, combien y étaient arrivés ?


- Mwhahahaha, rit elle à voix haute, emportée par ses idées.

Elle croisa les regards dubitatifs et les sourires hésitants des quelques Poufsouffles disséminés dans la pièce.


- Hum, heu… Bonjour, je m’appelle Katchoo, et je viens juste d’être attribuée chez les Poufsouffles par le Choipeau… m’enfin vous devez vous en douter, sinon, je serai pas là, ajouta-t-elle après un temps de réflexion. Enfin bref, enchantée de vous rencontrer !



585 mots à peu prés
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




Au coin du feu [ L i b r e ] Empty
MessageSujet: Re: Au coin du feu [ L i b r e ]   Au coin du feu [ L i b r e ] EmptyLun 25 Aoû - 20:55



Plus haut j'ai dis que la soirée s'annonçait mauvaise !! Mes excuses !!
Bref, à présent Lethe savait que sa soirée serait la deuxième meilleur qu'elle avait vécue. Bien évidement elle se trouvait une place plus basse que le bal de Noël de l'année passée. D’un côté, à par le bal des années suivantes, la fillette voyait mal ce qui pourrait le détrôner. Mais qui sait, une soirée organisée à l’improviste pouvait toujours faire l’affaire. Un peu comme celle-ci. Discussion entre deux nouvelles amies, au coin d’un feu, par une belle nuit de début octobre. La bouche de la Poufsouffle s’étira pour laisser apparaître un sourire ravi. Elle était heureuse de connaître Anabelle. Au fond elle-même elle était convaincue que la jeune fille lui apporterait beaucoup. Du mal comme du bien...

Le mal : Parce que rien n’est parfait et que les deux fillettes auraient sûrement quelques différents un jour ou l’autre, car malheureusement on peut pas s’entendre tout le temps. Lethe observa Miss Montgomery. Un visage angélique, un sourire perché dessus, des yeux pleins de gaieté... En apparence, la troisième année ne semblait guère intéressée par les prises de tête. Ca tombe bien, Lethe non plus. Déjà qu’elle avait du mal à se faire des amies, alors les perdre c’est le dernier de ses désirs ! Bref plus les embrouilles apparaîtraient tard mieux ça serait. Et si elles ne pouvaient pas voir le jour ça serait parfait =).

Le bien : Tout bêtement parce que Anabelle à l’air d’être une chouette fille, toute gentille, et attentionnée avec ses amies. Bon, ok, Lethe lui a parlé que deux fois mais ça lui à suffit pour se faire une opinion positive sur la miss. La jeune fille était heureuse de l’avoir rencontré. Elles étaient rapidement devenues proches et souvent elles s’échangeaient des regards complices. Enfin quand elles se croisaient, puisque vu qu’elles sont pas dans la même année c’est plus compliquer pour se voir...

M’enfin. Anabelle arborait toujours le même sourire depuis quelques minutes et lorsque Lethe lui confia ses impressions elle inclina légèrement la tête et plissa les yeux. Attention ou moquerie ? ? Attention bien sur ! Depuis quand les Poufsouffle se moquent-ils de leurs camarades qui, sont leurs amies ? Nan mais j’vous jure où irai le monde si c’était le cas !

De sa voix fluette et enjouée Ana expliqua à la seconde année que selon elle c’était Lethe le meilleur cobaye. Le compliment fit chaud au cœur de la fillette : bah quoi faut bien être doué quelques parts... Puis son aînée commenta rapidement la participation des deux autres. Elle abrégea le plus possible sa réponse et changea de sujet.

Elle remercia son amie joyeusement lorsqu’elle apprit qu’elle voulait bien la faire léviter. Au moins ça lui éviterait de se ridiculiser dans son dortoir... Les yeux de la seconde année se remplirent de fierté et quand elle lui répondit ce fut avec une voix pétillante :

- Merci pour ce que t’as dit taleur... C’est gentil, dit-elle avec une petite moue, faussement gênée. Et tu sais, faire le poirier ça à rien de ridicule, ce jour là tu auras qu’à dire que tu travailles ton équilibre sur les mains. Enfin bref, c’était nul... Tu sais où on pourrait...

Lethe ne put finir sa phrase car une jeune fille, visiblement nouvelle, venait de l’interrompre. La 2nde année lui adressa un regard noir et termina ce qu’elle voulait dire...

- ... s’entraîner ?, Ajouta-t-elle, sans un regard pour la nouvelle arrivante.

Alors la fillette se présenta et fit une tentative d’humour. Pourtant Lethe ne l’écoutait pas. Elle jetait des coups d’œil insistants à son amie, mais celle-ci faisait mine de caresser son chat... Alors la jeune fille soupira et se présenta brièvement.

- Salut, moi c’est Lethe. Bienvenue chez les Poufsouffles, annonça-t-elle d’une voix neutre. Amuse-toi bien parmi nous...

Puis elle tourna la tête vers Ana et lui lança un regard, lui suppliant de lui venir en aide avec une réplique cinglante. C’est vrai Lethe l’avait déjà vu rembarrer les jumelles Fenty, alors elle pouvait bien lui venir en aide...
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




Au coin du feu [ L i b r e ] Empty
MessageSujet: Re: Au coin du feu [ L i b r e ]   Au coin du feu [ L i b r e ] EmptyJeu 28 Aoû - 16:16

Katchoo regarda les jeunes filles d’un air perplexe. Aucun regard pour elle, tout juste un « bienvenue » du bout des lèvres, arraché contre la volonté de l’une d’elles.
Elle comprit qu’elle avait du interrompre une conversation personnelle (et certainement très importante)… de là à se faire recevoir de cette façon… il n’y avait qu’un pas que la blondinette avait apparemment franchi.

« Mmmm, accueil chaleureux chez les Poufsouffles » pensa-t-elle en réprimant un haussement d’épaules.
Le regard de Lethe ne s’adressait qu’à sa camarade, guettant sa réaction.
Elle ne les intéressait pas ? Rien de grave, en tous cas, pas de quoi la perturber ad vitam eternam. Elle les salua d’un « bonne soirée » et se dirigea vers le dortoir.

« Etonnant premier contact », se dit elle pour elle-même, en gravissant les marches. « J’espère que toutes les Poufsouffles n'ont pas le même sens de l'accueil ».
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





Au coin du feu [ L i b r e ] Empty
MessageSujet: Re: Au coin du feu [ L i b r e ]   Au coin du feu [ L i b r e ] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Au coin du feu [ L i b r e ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le bon coin
» [RP][Petit Coin des Artisans] Les charpentiers.
» Soirée au coin du feu {PV Cassy} [Autres pouffy en PNJ]
» [RP][Petit Coin des Artisans] Les Forgerons
» suite de : le coin de Matt'

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets clos année 6-
Sauter vers: