AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  




Partagez
 

 Aux premières lueurs du matin... [Pv Joshua]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Anonymous




Aux premières lueurs du matin... [Pv Joshua] Empty
MessageSujet: Aux premières lueurs du matin... [Pv Joshua]   Aux premières lueurs du matin... [Pv Joshua] EmptyLun 11 Aoû - 19:48

Mary monta les escaliers rapidement pour entrer dans la Volière avant que ce ne soit la cohue dans les couloirs. Elle ouvrit la porte prudemment, au cas où quelqu’un se trouverait malencontreusement derrière. *Personne dans la volière ? Tant mieux.* Mary pénétra dans l’immense pièce. Elle était émerveillée… Tant de hiboux, de chouettes, aux couleurs si variées et aux allures si majestueuses. Avant son arrivée à Poudlard, elle n’avait jamais remarqué le port altier de ces oiseaux. Sa première réelle confrontation avec un hibou remontait, de toute manière, au jour où elle avait reçu sa lettre pour Poudlard. Elle avança à pas feutrés dans la pièce, ses cheveux voletant à cause de la brise qui s’engouffrait dans la volière. Il faisait encore frais.
Quelques hiboux grand duc la regardaient. Ces animaux avaient une façon si perçante de suivre les gens du regard. Mary fut vite mise mal à l’aise. Elle ne faisait pourtant rien de mal.

Arrivée dans un coin de la pièce, elle s’assit par terre, en tailleur. Une chouette grise vint se poser non loin de là, d’un battement d’aile. Mary la regarda un instant et décrocha au rapace un sourire. La chouette se rapprocha encore un peu, jusqu’à se retrouver toute proche de la jeune fille.
Mary lui caressa un instant le plumage avant de se lancer dans la rédaction de sa lettre…

« Cher Papa. Tu m’avais m’as demandé de t’écrire. J’ai eu du mal à trouver un moment pour Je trouve seulement le temps de le faire. »

Mary chiffonna le brouillon et sortit un parchemin. Elle glissa la boule de papier dans son sac avant de se pencher sur la lettre. *Que lui écrire ? Par quoi commencer ? Lui décrire Poudlard ? Non.*
Elle finit par poser sa plume et son regard croisa celui de la chouette.


« Tu ne sais pas quelle chance tu as ma belle… Tu n’as pas à remplir tout un tas de paperasse pour entretenir les liens… Et en plus, tu voles… »

La chouette vint lui picorer le doigt. Dans un but affectueux sans doute, mais elle y allait un peu fort.

«Aïe ! Doucement ! »

L’oiseau recula d’un bond. Mary était gênée, elle n’aurait pas du réagir en haussant la voix… Elle savait parfaitement que les animaux étaient sensibles aux intonnations vocales.

« Excuse-moi… Je ne sais pas plus y faire avec les gens qu’avec les animaux… »

C’est alors qu’elle sentit une autre présence dans la volière. Il y avait quelqu’un et elle venait seulement de le remarquer. La personne intervint rapidement.

« Moi, je trouve que tu t’en sors bien avec elle. Cette chouette n’approche pas grand monde… C’est une vraie peste ! A l’Animalerie Magique, ils m’avaient pourtant garantie que cette espèce était proche de l’homme ! Me voilà avec une mégère ! »

Mary se retourna et regarda la personne qui était debout, à l’entrée de la volière. La chouette semblait avoir reconnu la voix de son propriétaire car elle voleta immédiatement dans sa direction. Mary rassembla un peu ses affaires et se leva, prête à partir… La personne lui souriait. Mais elle n’était pas vraiment à l’aise. Elle songeait encore à son échec pour écrire une lettre à son propre père. Elle avait beaucoup de mal à lier monde magique et monde moldu. Même quand il s’agissait de sa famille…
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




Aux premières lueurs du matin... [Pv Joshua] Empty
MessageSujet: Re: Aux premières lueurs du matin... [Pv Joshua]   Aux premières lueurs du matin... [Pv Joshua] EmptySam 16 Aoû - 15:30

Ce matin là, le jeune garçon avait décidé d’empreinter la direction de la volière. Il avait eu du mal à sortir du lit, mais, il devait envoyer la lettre à ses parents qu’il avait écrit la veille. Dans cette lettre, il avait raconté que tout aller à merveille et qu’il s’était fait beaucoup d’amis dans sa maison. Il avait préféré éviter qu’il avait une grande partie des Serpentards sur son dos. Sa mère ne lui pardonnerait pas. Aussi, il avait décidé d’omettre la vérité qu’il avait eu de nombreuses colles de la part de Rusard pour avoir défier le règlement plus d’une fois… M’enfin. C’était un peu dans sa nature de faire des farces aux gens qu’il n’aimait pas. Mais, si Peevers n’avait pas été dans les environs c’est si nombreuses fois, jamais il ne se serait fait chopper par le concierge. Enfin bon… Passons. La lettre comportait donc les grandes lignes de sa vie à Poudlard, il avait expliqué à ses parents que les cours étaient plutôt facile et qu’il s’en sortait très bien. Sur ce point là, il n’avait pas tord. Même si espérait que cela dure encore jusqu’à la fin de l’année… Car, il lui était arrivé d’oublier de faire certains devoirs…

Joshua emprunta la sortie de l’école, il avait traversé les escaliers idiots qui l’avaient mener à un couloir qu’il ne connaissait pas. Il savait que ce n’était pas l’étage interdit, alors, sans attendre, il l’emprunta pour se diriger vers un endroit qu’il ne connaissait pas. Par la suite, notre jeune lionceau avait emprunté un autre couloir, qui l’avait mener dans les salles de cours. Là où il put enfin se repérer. Il aimait beaucoup l’architecture de Poudlard, et même si maintenant, il la connaissait par cœur, il aimait plus que tout repasser des centaines de fois dans les même couloirs. Parfois, juste pour le plaisir, il s’arrêtait dans un couloir et faisait marche arrière. Les araignés, les fissures, les tableaux, tout ça, c’était Poudlard. Sa deuxième maison.

Le jeune garçon de première année ne mit aucun mal à retrouver son chemin jusqu’au hall. Puis, lorsqu’il mit un pied dehors, il remarqua à sa grande surprise qu’il ne pleuvait pas. C’était très agréable. Car un petit vent venait lui chatouiller les oreilles, et faisait danser ses cheveux déjà en bataille. Il ne s’en plaignait pas. La lettre à la main, il avançait avec son sourire habituel d’innocent vers la volière. Joey devait être là à cette heure-ci. Pour préciser, c’était l’hibou que ses parents lui avaient offert lors de son départ de la maison. Il aurait préféré choisir un animal plus… Comment dire… Plus original. Plus amusant aussi. Pas qu’il ne l’aimait pas sa chouette, mais, elle restait pour lui un joli oiseau banal. Aussi, il avait appris que le Directeur, Albus Dumbeldor, avait un Phénix. Mais, pas la peine de demander à sa mère s’il pouvait lui aussi en posséder un. C’était perdu d’avance…

Le garçon se retrouva enfin devant le long escalier de pierre qui menait à la petite tourelle. Le paysage était toujours aussi magnifique. La seule chose qui gachait le paysage était la forêt interdite. Toujours aussi sombre et lugubre. Elle renfermait des choses qui rendait curieux n’importe quel élève qui s’en approcher. Joshua s’en était déjà approché une fois, mais, Rusard l’avait certainement suivi puisqu’il s’était très vite retrouver derrière lui, son visage déchirer par la colère et la joie en même temps… C’était un vieux fou oui…

Joshua empreinta les escaliers puis découvrit une jeune fille qui parlait à son hibou. Joey lui mordilla avec affection le doigt, mais il savait comment son oiseau l’était… Il y allait toujours un peu fort, et elle recula en lâchant une exclamation de surprise. Il lui rétorqua qu’elle se débrouillait plutôt bien. Avec son éternel sourire au visage. Lorsqu’elle s’approcha de la sortie pour s’en aller il l’arrêta en poursuivant :


« Mais où tu vas ? J’ai rien dit de mal… Si ? Euh… et puis. Ta lettre est vide. Tu n’as pas fini de l’écrire, c’est ma présence qui te gêne ? »

Il ne savait pas trop comment s’y prendre cette fois. La fille n’avait vraiment pas l’air d’avoir envi de parler. Et chercher la sortie… C’était un peu bête de se retrouver tout seul aussi vite. Joshua haussa un sourcil.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




Aux premières lueurs du matin... [Pv Joshua] Empty
MessageSujet: Re: Aux premières lueurs du matin... [Pv Joshua]   Aux premières lueurs du matin... [Pv Joshua] EmptySam 16 Aoû - 15:50

Mary fut surprise que le jeune garçon cherche à la retenir. Aussi, elle lâcha bêtement son sac, dont le contenu se déversa. Elle leva les yeux au ciel, exaspérée par sa propre maladresse. Eh bien, elle ne risqua pas de s’enfuir rapidement avec ce contre-temps… Le jeune garçon était sans doute gêné de l’attitude qu’elle venait d’avoir… Du coup, elle se sentit un peu coupable… Après tout, ce… , Gryffondor, su-t-elle après avoir regardé l’insigne, n’était pour rien dans ses difficultés à écrire cette fichue lettre ! Elle s’arrêta pour ramasser ses affaires… Et répondit au jeune garçon.

« Non… Je… Ce n’est pas toi… Je… »

Elle ne savait absolument pas quoi répondre, et cette confusion soudaine la rendit encore plus pâle que d’ordinaire avant de la faire rougir vivement. Elle sentait ses joues brûlantes et s’en voulait encore plus. Elle n’osait pas regarder le jeune Gryffondor dans les yeux, tellement elle était troublée.
Ce matin, décidément, rien n’était pour qu’elle s’en sorte à la fin de la journée avec seulement de la fatigue.
Ne sachant quoi dire, elle se contenta de ramasser ses quelques livres, ses plumes, et le parchemin vierge pour les remettre dans son sac. Mais il y avait un tel bazar dans son sac, qu’elle prenait un temps fou à tout ramasser.
La chouette qui voletait autour de son propriétaire semblait l’épier dans ses moindres faits et gestes. Bizarrement, la sensation d’être observée par un animal la rendit moins nerveuse. Elle parvint à calmer le tremblement de ses doigts.
Et elle reprit même la parole pour s’expliquer… Ou essayer, du moins.


« [b]Désolée. Je voulais seulement… Je n’arrive pas à écrire cette lettre…[/b] »

Voilà, elle avait réussi à extérioriser son incapacité à écrire. Elle qui avait une aisance innée pour s’exprimer d’ordinaire… Depuis son arrivée à Poudlard, elle perdait absolument tous ses moyens. La carapace qu’elle s’était créée semblait constamment en lutte contre le monde de la magie. Mary cherchait à fuir cette condition, mais tout se passait dans son inconscient. C’est pourquoi elle n’arrivait même pas à comprendre son propre comportement.
A genoux sur le sol de la volière, elle avait presque fini de ranger son sac. Le parchemin vierge qu’elle avait voulu envoyer à son père était dans sa main gauche. Elle regardait l’absence de mots sur la feuille.
La chouette du jeune Gryffondor s’approcha et se mit à machouiller la feuille blanche.


« Hey ! »

Mary retira le parchemin du bec de l’oiseau qui poussa un cri de mécontentement. Ce qui arracha à nouveau un sourire à la jeune fille. Décidément, les animaux parvenaient tous à la calmer et à la rendre plus sereine.

« Okay… Machouille-la ! De toute manière, je ne sais pas ce que je pourrais marquer là-dessus… »

La chouette, rapace sensiblement intelligent, comprit immédiatement l’autorisation, et ne se priva pas. Le parchemin se voyait arraché de plusieurs lambeaux de papiers.
Pendant ce temps, la jeune Poufsouffle restait agenouillée sur le sol, à observer le manège de la chouette… Elle en oubliait presque la présence du Gryffondor, et ce bardas sur le sol…

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





Aux premières lueurs du matin... [Pv Joshua] Empty
MessageSujet: Re: Aux premières lueurs du matin... [Pv Joshua]   Aux premières lueurs du matin... [Pv Joshua] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Aux premières lueurs du matin... [Pv Joshua]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Aux premières lueurs du matin... [Pv Joshua]
» Editorial Le Matin: Pourquoi l'haitien s'autoflagelle-t-il autant?
» Yosei, l'étoile du matin
» La blague du soir, matin, quand vous voulez, j'm'en branle
» L’après Gousse se négocie déjà (source : journal Le matin)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets clos année 6-
Sauter vers: