AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 BAL

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 11, 12, 13  Suivant
AuteurMessage

Invité
avatar



MessageSujet: Re: BAL   Lun 18 Aoû - 15:08

Siegfried avait passé plus de temps que d’habitude à se préparer. Il faisait montre de toujours être impeccable, et distingué, même lorsque la situation ne le réclamait pas. Mais un soir comme celui là, il fallait se dépasser. C’était le soir du bal de Noel, ce soir là était fait pour briller de milles feux. Pour se faire remarquer, pour étendre son influence sur les autres par la lumière que l’on dégageait. L’an dernier, l’objectif avait été atteint avec Olivia. La serdaigle était particulièrement timide, mais Siegfried s’était attelé à la pousser à faire preuve de plus d’égocentrisme. Elle avait été gênée dans un premier temps et puis… Elle avait finalement du pendre gout aux compliments des autres, du moins, Siegfried l’espérait. Cette année, tout allait être différent. L’an dernier il avait voulu montrer son Fair play en invitant une représentante de l’équipe qui venait de les humilier durant le dernier match, cette année, il voulait afficher toute la puissance de serpentard. Il se préparait donc dans le dortoir des garçons lorsqu’un de ses camarades l’interpella.

Serpentard : « Toujours pas prêt Siegfried ? Tu trainasse, tu trainasse ! »
Siegfried : « J’ai encore du temps, arrête donc de t’agiter dans tous les sens, on dirait un Poufsoufle. »
Serpentard : « Je me demandais, qui est ta cavalière cette année ? Tu as encore gardé ça secret. L’an dernier tout le monde avait été étonné quand tu es arrivé avec Olivia, c’était tellement… Tellement… »
Siegfried : « Inattendu ? »
Serpentard : « Euh, ouais. »
Siegfried : « C’était le but, l’inattendu, ca ne sert à rien d’être toujours là où les autres t’attendent. Nous voulions créer la surprise, et ca a marché. Ca avait été une très bonne soirée d’ailleurs. »
Serpentard : « Ok, et… Et alors, cette année ? Ca sera qui ? »
Siegfried : « Essais de deviner, cherche l’inattendu. »
Serpentard : « Myrielle ? »
Siegfried : « Euh, j’ai dit l’inattendu, pas l’impossible. »
Serpentard : « Ok, alors, euh… Wendy ? »
Siegfried : « Elle est pour un autre. »
Serpentard : « Olivia ? »
Siegfried : « Non, 2 fois la même cavalière, ca n’est pas inattendu. »
Serpentard : « Luna lovegood ? »
Siegfried : « Non plus. »
Serpentard : « Mimi geignard ! »
Siegfried : « Euh… Alors là oui, ca serait vraiment inattendu, je te le concède, mais non. »

Tout en discutant, Siegfried termina de se préparer, et les 2 garçons s’étaient dirigés vers la salle commune. C’est là qu’apparu Heaven, elle était entourée de plusieurs garçons qui avaient oublié leurs cavalières (ou qui n’en avaient pas) qui admirait à la fois sa grâce et sa beauté. Siegfried ne pu s’empêcher d’esquisser un sourire.

Serpentard : « Non… »
Siegfried : « Oh si. »
Serpentard : « Mais mais mais… C’est complètement… »
Siegfried : « Inattendu ? Oui. L’an dernier ca aurait été banal elle et moi au bal, mais cette année, c’est parfait. Le capitaine et la meilleur poursuiveuses de l’équipe, quoi de plus idéal. Tellement idéal que personne n’a osé y penser. »
Serpentard : « Le plus étrange, c’est qu’aux dernières nouvelles, tu n’es pas un des admirateurs de Heaven. J’aurais cru qu’elle se serait encore amusée à manipuler un de ses soupirants. Mais avec toi, c’es vraiment… »
Siegfried : « Oui je sais, inattendu… »

Siegfried se sépara de son compagnon pour écarter doucement les autres garçons autour d’Heaven. Il lui tendit son bras, et ils prirent la direction de la salle de bal.

Siegfried : « La danse ne me pose pas de problème, nous pourrons danser sans que j’ai à me sentir mal, mademoiselle Clarks. »

628

$$$
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: BAL   Lun 18 Aoû - 18:22

William, assit sur son lit, regardait Shawn se préparer tandis que lui...euh...tandis que lui semblait rêvasser. En fait, il se demandait à l'instant avec qui Shawn pouvait bien aller au Bal?! Il savait qu'Erwan n'y allait pas, ce qui l'étonnait quelque peu, mais en ce qui concernait Shawn, il ne voyait pas qui l'accompagnerait ce soir...mais il avait en ce moment même le cerveau en mode pause, ce qui pouvait être une circonstance atténuante. Cependant, s'il continuait ainsi, il ne serait jamais prêt à temps pour accueillir sa jolie cavalière. Cependant, cet oubli le chiffonnait quelque peu. Ca faisait 'pote pas du tout à l'écoute'! Ce qu'il n'était pas en règle générale...Alors que son cerveau semblait partir ailleurs, il se rendit compte qu'il ne savait même pas qui avait invité Liz au Bal. Alors là, comme grand frère il pouvait repasser! Il avait totalement oublier de se renseigner. Trop préoccuper sans doute par les devoirs, les cours et surtout sa future cavalière. Ils s'étaient rencontrés dans le Parc de Poudlard pour la première fois...et bien que ça ne soit pas été le coup de foudre, la jeune fille l'avait assez interpellée pour qu'il pense à elle régulièrement sans s'en rendre compte et qu'il finisse par lui demander de l'accompagner au Bal. A son grand plaisir _et soulagement_ elle avait accepté son invitation. En réalité, il s'était rendu tout de suite compte qu'elle était jolie et ses yeux verts avaient attirés son attention. Il la trouvait tout simplement charmante et, il fallait l'avouer, attirante.

C'est Shawn qui le sortit de sa rêverie en l'interpellant
"C'est drôle qu'on aille au Bal avec deux filles de la même maison." fit-il en essayant de faire son noeud papillon...ce qui était toujours délicat en soit. Will ouvrit de grands yeux, semblant ne pas comprendre tout de suite de quoi il en retournait. C'est deux secondes après que la lumière se fit dans son esprit. Ah mais oui...Klaralye elle aussi était à Gryffondor, tout comme Anastazya. Oui oui, tout lui revenait! Fallait vraiment qu'il arrête de rêvasser, ça ne lui réussissait pas du tout. Sur ce, il se leva du lit, rajusta son noeud papillon qui l'agaçait déjà. Satané machin qui vous étouffe! Il était prêt, mais visiblement, il était très bien dans son dortoir à regarder Shawn se débattre avec sa tenue. D'ailleurs, ce dernier constatant qu'il ne répondait pas, se tourna vers lui, mais c'est le moment que choisit William pour prendre la première bonne initiative de cette soirée et se diriger directement vers la sortie du dortoir des 5ème années. "A tout à l'heure" lança Shawn derrière la porte qui se refermait déjà sur son passage. Il ne fallait pas trop qu'il tarde pour ne pas faire trop attendre Anastazya, sa jolie cavalière Rouge et Or.

Il avait à présent quitté la Salle Commune et se dirigeait vers le Hall d'entrée, d'un pas assuré. Il croisait bon nombre d'élèves d'années différentes, de maisons différentes, se rendant au Bal. Lui, il avait directement donné rendez-vous à Anastazya dans le Hall, à côté de la Grande Salle. A l'instant présent, il ne pensait à pas grand chose...à part peut-être au fait de savoir comment allait se terminer la soirée. Et surtout, si elle allait bien se dérouler. D'ailleurs, il en profiterai pour jeter un coup d'oeil vers sa jeune soeur durant la soirée pour voir qui l'accompagnait. Il avait peut-être oublié de se renseigner, mais il ne perdait pas le fil pour autant! Vêtu d'un smoking façon sorcier des plus classiques, noir et blanc, sa cape noire virvoltait légèrement derrière ses chevilles. Et voilà, il était rendu au lieu de rendez-vous et on pouvait clairement entendre la musique provenir de la Salle à côté puisque les portes étaient grandes ouvertes. Quant aux autres, il constatait qu'il n'était pas le seul à attendre patiemment sa cavalière. Tout comme lui, un certain nombre d'élèves poireautaient dans le Hall...!

Il n'était là que depuis 5/10 minutes lorsque Anastazya fit son apparition. Au final, il n'avait pas attendu bien longemps. Il s'avança vers elle,
"Bonsoir Anastazya!" dit-il naturellement en déposant un baiser sur sa joue pour la saluer, puis s'arrêta quelques secondes sur sa tenue. Elle était élégamment vêtue et encore plus jolie...bien qu'elle le soit bien assez quotidiennement. Il saisit sa main "Tu es très belle!". Il ne savait peut-être pas s'exprimer comme Humphrey Bogart ou Paul Newman, ces acteurs moldus entrés dans la légende du cinéma par leur charisme et leur carrière sans faux-pas, mais il était sincère. Mieux vaut la sincérité que le baratin. Sa main dans la sienne, comme s'il craignait de l'égarer en route, ils s'avançèrent vers les grandes portes béantes de la Grande Salle et pénétrèrent dans cette dernière. Pas à dire...les lieux étaient bien bondés et des couples occupaient déjà la piste de danse.

"On va danser?" demanda-t-il en se tournant vers elle.

811
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: BAL   Lun 18 Aoû - 20:16


Depuis que Lethe avait aperçut Théophile quelques secondes plus tôt elle n’aspirait qu’à danser, virevolter, profiter de la soirée à venir ! Craignant de s’être encore une fois égarée dans ses pensées la jeune fille lança un regard inquiet vers Abbygael. Celle-ci jetait de fréquent coup d’œil à gauche et à droite. Elle devait sûrement chercher son cavalier ! Et d’ailleurs qui était-ce ?

Septique la jeune fille essaya de se remettre en tête les paroles échangées jusque là avec Miss Erwind.

Les sourcils froncés et le regard dans le vide la Poufsouffle se concentra. Le plus souvent leur conversation s’était arrêtée à des banalités du genre : Salut tu vas bien ? Oui et toi ? Certes, parfois elles avaient trouvé un sujet passionnant sur lequel discuter, mais c’était rare et jamais elles n’avaient parlé du bal... Ou du moins la jeune franco-allemande n’en avait aucun souvenir. La 2nd année avait beau se plonger le plus profond possible dans sa mémoire, pour faire remonter à la surface des bouts de phrases datant du mois dernier, le seul échange qui parvenait à rejoindre l’air libre était celui qui avait eut lieu durant la bataille de polochons dans le cours de Filius Flitwich.

Ce jour là les deux jeunes filles s’étaient parlées pour la première fois et un fort lien s’était rapidement crée entre elle. Ensemble, et avec Théo, elles avaient bombardé les autres élèves. Ceux qui s’approchaient trop près de leur forteresse volante se voyaient recevoir un oreiller dans la tête. L’une lançait les polochons pendant que l’autre les faisait revenir grâce à un Sortilège. Cette complicité avait permis de rapprocher les deux élèves.

Revenant parmi la foule située dans le hall Lethe regarda passer son cher professeur de Sortilège. Elle lui était toujours reconnaissance pour cette partie de plaisir et ne demandé qu’à la réitérer. Encore une fois il était monté dans son estime ! A croire que son but était d’atteindre la place de numéro 1 qui, pour le moment, était détenue par le grand Directeur de Poudlard : j’ai nommé Albus Dumbledore.

A côté d’elle, Abbygael s’ébroua, sortant de sa longue recherche. Elle tourna la tête vers Lethe et lui adressa un grand sourire amical. A en juger par son expression joviale la première année était heureuse ou du moins contente, de la revoir !

- Coucou Lethe ! Je vais très bien et toi ? Oui j'attends mon cavalier.

Son amie dut remarquer que l’attention de son interlocutrice était entièrement dirigée vers le troisième membre du trio infernal car elle ajouta :

- Oh ! Tu vas au Bal avec Théo, c'est bien ça ?

Un peu gênée d’avoir mis de côté son amie pour dévorer du regard son cavalier, Lethe se dandina sur place en hochant la tête d’un air approbateur. Elle observa sa coéquipière du coin de l’œil elle remarqua le grand sourire qui ornait toujours le visage de la jeune fille. Une lueur amusée brillait dans ses yeux. Apparemment Abbygael ne lui en voulait pas ou alors elle le masquait très bien. Le rouge qui était monté aux joues de Lethe passa au rose pâle lorsqu’elle lui posa la question qui la taraudait depuis le depuis de la conversation.

_ Oui j’y vais avec Théo, comme l’an dernier en fait. Il est peut-être temps que je change, ajouta-t-elle avec un petit rire, Dis, tu y vas avec qui toi ?

Mais avant que Abby ne puisse répondre Théophile arriva à leur hauteur et salua sa cavalière avec un joyeux :
"Bonsoir princesse."

Puis, sans crier garde, il embrassa la jeune fille sur la joue. Surprise Lethe le regarda avec des yeux ronds et tourna la tête vers Abbygael en lui adressant un regard désolé. Mais lorsqu’elle voulut parler Théo la devança :


"Salut Abbygael. Je peux te voler Lethe ?"


Impuissante Lethe regarda son amie acquiescer et lorsque son cavalier lui tendit le bras elle posa délicatement sa main dessus et s’éloigna en lançant à Abby, par-dessus son épaule, Un petit au revoir :

_ On se revoit pendant la soirée oki ? Désolée de t’abandonner comme ça !

| 648 mots |



676
$$$


Dernière édition par Lethe Kase le Mar 19 Aoû - 21:34, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: BAL   Lun 18 Aoû - 20:37

    Peut-être cette année avait vu les secondes plus rapidement passées, qu’elles étaient devenues moins longue. Ce qui faisait que toute autre période de temps devenait automatique plus rapide, elles aussi. Ce n’était sûrement pas le cas, mais c’était tout de même l’impression que Rosa avait. À chaque fois qu’une étape des saisons était franchie, il lui semblait que c’était trop tôt. Toujours. Et la période du temps des fêtes l’a tout simplement prise par surprise. Bon, elle ne s’en faisait pas réellement d’inquiétude. Sa robe du Bal, assurément très bien choisie par sa mère, les cadeaux qu’elle devait donner aux autres qui allaient finir dans ses affaire la plupart du temps et ses cadeaux de Noël à elle était arrivés comme à leur habitude. Et puis, pour le Bal, une autre inquiétude pour bien des filles avait été réglé depuis bien longtemps : Joshua Darkflower, un charmant Poufsouffle de 4ème année avec qui elle sortait depuis le mois de septembre/octobre, allait très probablement l’accompagner. Ce qui fut, après une demande, tout à fait le cas. Ça l’arrangeait. Mais, la jeune sorcière se souvenait de s’être demandé pourquoi il l’avait demandé aussi tôt. Et elle sursauta presque lorsqu’elle vu apparaître les décorations de Noël dans la château, la semaine suivante.

    Bref, cette année, elle avait un problème dans la location temporelle. Dans sa location temporelle. C’était tout de même inquiétant. Mais, chaperonnée par ses parents qui étaient bien obligés de le faire, elle pouvait se permettre cette distraction. Ce qui lui permettait, en même temps, de bien profiter de son temps pour étudier dans des matières qui devaient de plus en plus profondes. Et il fallait dire qu’elle n’était qu’en troisième année! Mais elle se permettait une certaine avance. Bizarrement, elle sentait que cette avance ne serait pas un luxe, plus tard.

    Et puis, si elle n’étudiait pas, elle avait toujours le Club de Slugh, les entraînements de Quidditch… Et puis, elle passait le plus clair de son temps libre avec Josh qui, lui aussi, n’avait pas tellement de devoir. Ce qui leur permettait de passer un certain temps ensemble. Mais il n’était pas le seul à avoir droit à passer du temps avec elle. Elle avait tout de même des amis… Et un semblait avoir un rendez-vous tout particulier, le matin, à chaque semaine. Dans la salle commune…

    Mais pourquoi, en de neigeux 24 décembre, devait-elle penser à cela alors qu’elle était invitée à deux bals? En fait, elle n’était intéressée à y aller qu’un seul réellement, puisque à celui de Poudlard, elle ne ferait probablement d’acte de présence. Probablement, ou du moins dans ce qui est prévu, sans grands éclats. Mais ça serait tout à fait différent dans le Bal du Club. Là-bas, elle devrait démontrer sa capacité à être intéressante, afin de montrer sa propre liste de contacts. Être intéressante sans faire son intéressante…. Un défi captivant.

    Pour ces deux occasions, Rosa s’était préparée afin d’être à son meilleur. Même si démontrait une grande simplicité, tout de même. Elle avait enfilé une robe blanche à étages avec des sortes de manches séparées, mauve. À première vu, ça n’allait pas du tout ensemble, mais l’ensemble, une fois sur elle, était très plaisant et lui allait très bien. Pour compléter l’ensemble, elle avait mis une paire de soulier à talon haut (pas si haut que cela, il fallait le dire) et une fleur blanche avait trouvé sa place dans ses cheveux, qui avaient été auparavant frisés. Bref, elle s’était fait belle.

    Spoiler:
     

    Juste avant l’heure prévue, la jeune sorcière se rendit à la porte de la Grande Salle de l’école. Elle était un peu au centre de plusieurs Serpentard, qui étaient tous apparus du même endroit puisque tous venaient du même lieu. Mais elle ne devait pas trouver un Serpentard, mais bien un Poufsouffle, aussi bizarre que cela puisse paraître aux yeux des autres membres de sa Maison.


648 mots x)


647
$$$


Dernière édition par Rosasharn of Woodbury le Lun 25 Aoû - 3:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: BAL   Lun 18 Aoû - 21:33

Une poupée vivante vint alors interrompre la conversation qu’elle avait avec le jeune première année. Ca devait être la cavalière de celui-ci la jeune fille salua le jeune homme avant de dire bonsoir à Mackenzy.

*Mack > encore un gnome c’est pas possible nous sommes envahis !
Mackensy > je t’en prie, elle a l’air gentille…
Mack > c’est parce que tu ne l’as pas vue le regard qu’elle t’a jeté alors, que tu étais entrain de discuter avec son cavalier !
Mackenzy > Mack, ce que tu peux être mauvaise langue quand tu t’y mets !
Mack > et ça te surprend encore ?*

- Bonsoir, je me nomme Mackenzy, dit-elle en souriant à la jeune fille. Je crois que je vais vous laisser amusez vous bien, leur dit-elle en leur souriant.

*Mack > mais, pourquoi tu leur parles et en plus tu leur dis de s’amuser maintenant ? Tu es une fille bizarre on te l’a déjà dit ?
Mackenzy > je veux juste qu’ils s’amusent est-ce si difficile que ça ?
Mack > tu penses trop aux autres et pas suffisamment à toi !
Mackenzy > mais oui c’est ça
Mack > oui c’est ça et fais attention où tu mets les… pieds*

La jeune fille recula jusqu’à bousculer un cinquième année de Poufsouffle en compagnie de sa cavalière s’en doute. Une Gryffondor qu’elle avait déjà croisé dans les couloirs.

- Je suis navrée vraiment, dit-elle en regardant d’abord la jeune fille car, elle lui avait écrasé les pieds. Vraiment…, je suis confuse…, dit-elle alors que son regard passa du jeune homme à la jeune fille.

*Mack > C’est pas possible d’être aussi empotée ! Ma pauv’ fille t’as vraiment rien dans le crâne ?
Mackenzy >…
Mack > je rêve… Oh la terre appel la lune !*

Puis, son regard stoppa sur le jeune homme, il fut alors impossible pour Mackenzy de détourner ses yeux de lui. Ses jambes se mirent alors, à flageoler et elle crut même pendant une fraction de seconde qu’il y avait des fleurs autour de la tête du jeune homme.

*Mack > s’il te plait si tu pouvais m’épargner ce genre d’hallucination ça m’arrangerait !
Mackenzy >…
Mack > c’est pas vrai j’ai perdu le contact ! Hey ! Nunuche !
Mackenzy > je te défends de m’appeler comme ça !
Mack > mais, au moins tu me réponds !
Mackenzy > oui – d’un air rêveur – je crois que je suis amoureuse.
Mack > comme si je l’avais pas remarqué ! Mais, tu ne le connais même pas si ça s’trouve c’est pas un mec bien et je te signale qu’il est déjà avec quelqu’un !
Mackenzy >…
Mack > tu veux que je lui parle ?
Mackenzy > NON surtout pas !
Mack > wow la confiance règne entre nous ! Ca fait plaisir à voir !
Mackenzy > tu viens de me dire clairement que je n’avais aucune chance…, et c’est vrai…
Mack > c’est bien la première fois que tu m’écoutes
Mackenzy > non mais, regarde-les ça se voit comme le nez au milieu de la figure que je n’ai aucune chance. Allez viens on rentre…
Mack > ah non ! Je veux qu’il danse au moins une fois avec toi ! Alors, on reste !
Mackenzy > si tu insistes*

****

553 mots ^^

$$$
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: BAL   Lun 18 Aoû - 22:33

Un bal. Un bal. Il va y avoir un bal. Le bal de Noël. Un bal va se dérouler dans la Salle des Fêtes. C'est pour Noël. Un bal...

Bal.
Maia avait l'impression que tout Poudlard n'avait plus que ce mot-là à la bouche depuis quelques semaines, en particulier chez les filles. Un vent d'enthousiasme et de frénésie volait constamment, suintant sous les portes et imprégnant chaque élève, chaque professeur, chaque fantôme. Chaque fois que la jeune fille croisait un groupe d'élèves, qu'ils soient de Gryffondor, de Poufsouffle ou de n'importe quelle maison, qu'ils soient célibataires ou en couple, qu'ils soient en première ou en septième année, toutes les conversation convergeaient immanquablement vers un seul sujet précis : le bal de Noël. Maia trouvait cela ahurissant. Poudlard était un lieu tellement passionnant, i plein de richesses et de surprises, qu'il lui semblait impossible que ses résidents n'aient à présent plus qu'un sujet de conversation, et portant en plus sur un évènement aussi dérisoire, aussi futile que ceci...

Elle avait écouté bien souvent des groupes d'élèves discuter entre eux, cherchant à glaner une information capitale sur ce fameux bal qu'elle aurait peut-être mal comprise, quelque chose qui expliquerait la frénésie qui habitait tous les pensionnaires, mais non, rien ! Les seules choses qu'elle entendait était les plaintes de filles molles du genou qui n'osaient pas inviter le cavalier de leur rêve à cette soirée dansante, de groupies qui établissaient des stratagèmes pour inciter THE bel éphèbe à les accompagner, de nuées de garçons se demandant s'ils seraient à la hauteur de leur cavalières et se posant cette question existentielle si indispensable : " Dois-je me raser les trois poils de barbe qui me poussent au menton ou dois-je les garder pour faire plus viril ? ", des groupes d'amies feuilletant fébrilement des magazines où posaient des mannequins aux sourires aussi faux que leur poitrine, parées de robes de soirées magnifiques et honteusement chères en poussant des cris hystériques chaque fois qu'elle tournait une page, de copains brailleurs poussant leurs potes à avouer avec quel thon il s'était engagé...Bref, que du bonheur.

La jeune Serdaigle avait pourtant essayer de s'intégrer, de se dire que peut-être cela n'allait pas être si cucul et dégoulinant de rose bonbon, que peut-être rencontrerait-elle des gens intéressants et sympa, que ce sera enfin l'occasion d'essayer la robe de Kerry la sœur aînée devenue trop petite, que ça va être amusant et peut-être plaisant de se faire toute belle pour une fois, qu'il y aura peut-être de la bone musique...Sauf que chaque fois qu'elle était prête à s'avouer que peut-être cela ne serait pas si abominable, un groupe de stéréotypes poudlaro-nunuches croisait son chemin en gloussant, et lui ôtait finalement toute envie.

Et enfin, ce fut le grand soir.

Poudlard était aussi excité qu'un banc de sardines dans lequel on lâche un thon. Et ça courrait dans tous les sens à la recherche de LA barrette manquante, et ça éclatait en sanglots parce qu'il ou elle venait de se faire poser un lapin, et ça se rongeait les ongles à qui mieux mieux, et ça complimentait tout les danseurs sur sa tenue ma-gni-fique...
Maia avait enfin décidé d'y aller. Si elle restait dans la tour de Serdaigle ce soir, elle ne pourrait pas voir enfin à quoi ressemblerait le bal et n'aurait pas de raisons de le critiquer ensuite. Et puis, c'était tout de même une tradition...Elle ne pouvait se permettre de faire défaut aux coutumes de son école adorée. Debout devant le miroir fixé à côté de son lit, elle contemplait son reflet d'un œil morne. Ce que la glace lui renvoyait n'était pas pour lui remonter le moral : une silhouette avachie, trop plate, trop enfantine comparée aux bimbos qui, à onze ans, portaient des Wonderbra.
Le genre de silhouette qui n'a pas de relief, qui n'est ni grosse ni maigre. Le corps d'un enfant...
En sous-vêtements dans le dortoir complètement vide de toutes ses occupantes, Maia tordait le nez sur ses cuisses filiformes, sa poitrine inexistante et ses fesses toutes plates et ramollos. Sans parler des cheveux, qui ne ressemblaient à rien, selon elle. Sans couleur, oscillant quelque part entre le châtain et le blond, impossible de fixer un nom précise sur cette teinte qui semble s'être endormie à mi-chemin entre deux couleurs. Elle soupira. Heureusement qu'il y avait son petit nez mutin pour lui remonter le moral, et sa bouche qui a l'immense avantage de ne pas faire remonter la peau trop haut lorsqu'elle sourit...Ses yeux, bof...Noisette, ni plus ni moins. Mais peut-être qu'en les rehaussant avec un peu de maquillage...

Maia n'aimait pas se maquiller. C'était Kerry qui lui avait offert une trousse qu'elle ne voulait plus car elle lui rappelait son ex petit-ami. La cadette l'avait emporté à Poudlard seulement par affection pour sa sœur. Maia s'en était servie une seule fois, pour un carnaval. Elle n'avait jamais recommencé. Bon, elle avait neuf ans...Peut-être que maintenant, elle aurait un peu plus d'expérience. Et puis, elle avait grandi aux côtés de Kerry, qu'elle voyait se maquiller tous les matins. Elle lui avait dit un jour qu'elle avait des beaux yeux. Et qu'un vert-doré lui irait à ravir...Oui, c'était ça. Vert-doré. Heu, Kerry, t'es sûre ?

Avec appréhension, elle commença à s'appliquer le fard à paupière, puis, prenant le coup de pinceau, termina un œil, puis l'autre. Elle appliqua ensuite comme le lui avait montré son aînée, une touche de mascara brun. C'est vrai que ses yeux étaient beau, comme cela...Revigorée, Maia chercha ensuite dans sa valise la robe offerte par Kerry, et la déploya devant elle. Pour ceci en tout cas, sa folle de sœur avait eu bon goût...Il s'agissait d'un simple fourreau de soie grise et douce, luisante, s'arrêtant à mi-tibias, sans manches. Maia apprécia une seconde la douceur du tissu, puis glissa son petit corps d'enfant dans la belle robe de soirée. Kerry la portait quand elle avait treize ans, pour le mariage de la sœur de sa meilleure amie. Maia n'en avait qu'onze, mais elle avait toujours été plus grande que son aînée. Elle démêla ensuite ses cheveux qu'elle tira en arrière et coiffa en une longue natte qu'elle ramena sur son épaule. La longueur de la tresse faisait qu'elle restait bien en place, tombant naturellement sur sa poitrine. Enfin, elle passa à son cou une chaîne ornée d'un pendentif représentant une quelconque gracieuse arabesque, chaussa une paire de ballerines noires lustrées, puis sortit du dortoir.

Elle se rendit compte en passant devant la cheminée, à la chaleur qu'elle ressentit sur sa peau, qu'elle était bras nus. Elle risquait d'avoir froid si le bal se prolongeait...Regardant autour d'elle, son regard tomba sur l'aigle de Serdaigle. Elle remonta alors quatre à quatre dans le dortoir, saisit son écharpe aux couleurs de Serdaigle qu'elle portait toujours pliées en deux dans la largeur, car elle était très large. Elle la noua autour de sa taille et en lissa les plis. Elle la déplierait et la porterait alors comme un châle dès qu'elle aurait froid. Enfin, elle descendit dans la Salle des Fêtes où était donné le bal, parée simplement et aux couleurs de sa maison. Elle appréhendait de se montrer au grand jour ainsi maquillée. Elle ne se sentait pas dans son élément.
Elle s'assit sur une chaise devant la piste de danse, une Bièraubeurre à la main, son pied battant le rythme de la musique. Son regard illuminé par le fard à paupières, elle regardait les couples arriver. Quelques uns étaient vraiment jeunes...Rictus. Mon dieu, on dirait des gamins en train de jouer à papa et maman. Elle se sentait soudain serrée et inutile. Son œil la démangeait mais elle ne se grattait pas pour ne pas abîmer son maquillage. Une de ses chaussures lui rongeait le talon. Sa Bièraubeurre, chose qu'elle n'avait encore jamais goûté, était trop forte. La tête lui tournait légèrement mais elle s'obstina à continuer. La musique lui lançait les tempes. Elle avait déjà hâte que le bal se termine...


[ 1332 Mots ]

$$$
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Sport et culture

Parchemins : 354
Âge : 30 ans [05-01-1983]
Actuellement : Professeur de danse moderne


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy

MessageSujet: Re: BAL   Mar 19 Aoû - 11:20

Une fois n’est pas coutume (quoi que…) Adrien avait une cavalière. Ce n’était pas forcément un cadeau (bouh Chris sort de ce corps !) mais ce soir, le jeune Sallers sortait la cadette des Montgomery-ça suffit-merci, nous avons nommé : Anabelle. Si, comme une partie de son prénom le sous entendait, la jeune fille était loin d’être laide, en revanche, elle pouvait facilement passée pour un peu spéciale. Adrien était loin de s’en formaliser. Vous avez vu la famille qu’il se coltine ? Une anorexique mal fagoté des plus hargneuses en guise de cousine, un autiste désagréable pour cousin et pour finir un grand frère aussi abordable qu’une porte de prison. Et puis, il était lui même un tantinet bizarre et étrange quand il s’y mettait… Déjà, il ne faisait pas les mêmes activités que le reste de Poudlard, lui son truc c’était les battle de Break Dance. Il avait d’ailleurs déjà envie d’être en été pour pouvoir recommencer à en faire ! Ce n’était malheureusement pas au programme du jour ce qui était plutôt dommage en réalité… Il n’aimait pas les fêtes de fin d’année. Les personnes normales les passaient en famille mais la sienne ne se supportait pas. Au mieux, Daniel et Lydia s’ignorerait mais ils passaient plutôt leur temps à se chamailler comme des mômes de deux ans, quant à Adam, n’en parlons même pas. Il arrivait qu’Adrien prit tout les dieux de l’univers de le faire changer de famille tellement il avait honte lorsque les retrouvailles étaient publiques. Finalement, peut être qu’à côté de cette bande de serpent visqueux, il était socialement parlant acceptable.

Même s’il est de notoriété publique qu’Anabelle a, elle aussi, quelques difficultés (le mot est faible) avec ses frères et sœurs, ce n’était pas la raison qui avait poussé Adrien à l’inviter. Il se trouvait simplement que la petite brune était plutôt attendrissante (vu par Adrien) et qu’elle ne semblait pas le juger. Ce dernier point était essentiel, Adrien ayant naturellement un gros complexe d’infériorité. En fait, il avait même l’impression de pouvoir apprendre des choses à Anabelle, c’était super efficace pour redorer un peu son ego mal en point. Ajoutons à ça que physiquement il trouvait la petite très « choupinette » (Chris : ne t’y laisse pas prendre mon garçon !) et il n’avat pas fallu beaucoup plus de dix minutes de réflexion pour qu’Adrien l’invite. Là où il était content, c’est qu’elle avait accepté. Oui parce que, en sois, l’avoir pour cavalier n’était forcément génial. Il savait danser mais c’était à peu près son seul atout. Il n’était pas très beau et n’avait pas énormément de conversation, il était donc toujours reconnaissant aux amies filles qui acceptaient de paraître avec lui en publique.

Le jour J, Adrien passa son costume. Il était sobre, noir et blanc, bref, tout à fait banal. Son nœud papillon était parfaitement mis et son petit sourire lui donnait l’air un peu heu… sûr de lui ? Hum, oui, quelque chose comme ça, il renvoyait une fausse image de « petit branleur » ce qu’il n’était pas. Il faut dire qu’il avait hérité du physique des Sallers qui, sans être des bombes, avaient l’arrogance dans le sang. Heureusement, sur Adrien [Poufsouffle Forever] cela faisait mignon, sinon, où irait le monde ?

Maintenant, il s’agissait d’attendre patiemment au milieu de la foule sa cavalière. Il n’avait pas encore croisé les autres membres de sa famille mais il priait pour que ce ne soit pas le cas de toute la soirée.

[584]
[ Ady en costard]

$$$
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar



MessageSujet: Re: BAL   Mar 19 Aoû - 16:08

Comme à chaque année, depuis maintenant cinq ans, Anastazya se préparait pour le Bal de Noël. Toutefois, cette année, il y avait une petite anicroche. La joie était légèrement moins au rendez-vous, puisque récemment, soit le 23 décembre, une nouvelle terrible avait frappé son immense famille. Nathan Horuni, le frère de Juliette, soit son cousin, était décédé, torturé et attaqué par un Mangemort. Même si certaines personnes se contentaient de dire que « Nathan avait couru après », puisqu’il était Auror, Ana’ était véritablement dévastée par les événements. Même si Nathan n’était pas son frère, la Gryffondor ressentait une profonde tristesse et cela se remarquait dans son attitude, ou encore dans ses notes scolaires qui, depuis la fin novembre, avaient légèrement baissées.

M’enfin bon, Juliette et Ana’ avaient discuté de la situation ensemble et elles s’encourageaient mutuellement. Les deux fillettes avaient décidé que la soirée du Bal de Noël (qui était également la journée de la fête de Juliette, héhé ! ^^), elles oublieraient momentanément ce qui c’était passé et s’amuseraient, comme Nathan l’aurait voulu. Il était de coutume que les membres de la famille se respectent, après tout.

Devant son miroir, sa robe sous son dos, Ana’ se contemplait et essayait d’imaginer la réaction de William lorsqu’il la verrait. Rêveur comme il était, il allait sûrement dire quelque chose de surprenant, contre toute attente de la rouge et or. D’ailleurs, c’était ce qui lui plaisait chez lui. Il était rêveur, attentionné et vraiment, particulièrement beau. Depuis qu’elle l’avait rencontré dans le Parc, ce vendredi soir là, notre lionne ne cessait de penser à lui. Elle avait littéralement sauté de joie lorsqu’elle avait eu le hibou qu’il lui avait envoyé pour l’inviter au Bal de Noël. Sans blague, cette année était la plus belle année de toute sa vie. Elle était plus proche de Juliette que jamais, s’entendait plutôt bien avec Rosaly et avait rencontré un garçon formidable, avec lequel elle aurait peut-être l’occasion de passer du temps seule… Waouh, vraiment, c’était sensas !

| Ana’ | « Diiiiiis, Élie’, est-ce que je suis bien arrangée ? »

| Élie’ | « T’es s-u-p-e-r-b-e ! Will’ va vraiment faire « Waouh ! » en te voyant, t’as ma parole, ma puce ! »

Élie était la meilleure amie d’Anastazya. En cinquième année, tout comme Ana’, les deux lionnes se disaient tout. Ce fut pourquoi la gamine esquissa un sourire suite à la réponse de sa rouquine préférée (oui, parce qu’Élizabeth était rousse).

| Ana’ | « Merci Élie’, t’es adorable. Toi aussi, d’ailleurs, tu es vraiment très belle ! T’as franchement la classe dans ta robe =). »

Sur ce, Ana’ se rendit dans la salle de bain pour se regarder une dernière fois avant de partir. Sa robe était blanche comme la neige et traînait sur le sol. Ana’ avait choisi cette couleur parce qu’elle voulait faire un petit geste en faveur de la paix, et non de la guerre. Avec les évènements récents et les temps qui courraient, il était normal que la brunette ressente ce besoin, c’est à dire celui de faire comprendre aux autres qu’il n’était pas nécessaire de tuer pour faire régner le bien sur l’humanité. Se regardant dans le miroir, Ana’ en déduisit qu’elle était prête. Elle retoucha une dernière fois son maquillage, puis quitta le dortoir des Gryffondor de Cinquième en compagnie d’Élie’.

À peine quelques instants plus tard, la rouge et or arrivait dans le Hall en compagnie de sa meilleure amie. Les deux sorcières se laissèrent, allant retrouver respectivement leurs cavaliers. Ana’, pour sa part, alla rejoindre William. Ce dernier la complimenta sur sa tenue et la brunette ne put s’empêcher de rougir. Un vrai gentlemen, vraiment ! Un sourire brillant d’excitation sur le bout des lèvres, Ana’ pris la parole.

| Ana’ | « Tu es vraiment très beau toi aussi, si tu veux savoir… Et puis, allons-y. »

Cette soirée promettait, franchement. Alors tout d’abord, rendez-vous sur la piste de danse ! =D

{ 664 Mots. ]
$$$
{ Tu peux poursuivre sur la piste de danse, Will ! =D ]
{ Robe d'Anaa' icii ! =) ]
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: BAL   Mar 19 Aoû - 17:31

Robes à paillettes et costards sombres défilaient devant ses yeux. Les uns et les autres venant de quatre directions différentes. La plupart était accompagnés car ceux qui étaient seuls n’avait peut-être pas posé venir… En tout cas Alyss ne se souciait pas tellement de l’opinion des gens et de ce qu’on pourrait dire derrière son dos en la pointant du doigts et en ricanant « la fille désespérément seul ». Les gens qui critiquaient avaient souvent quelque chose à se reprocher... Et puis ce genre d’insulte non-fondé ne l’atteignait pas vraiment. En vérité, qu’avait-elle à craindre ? Quoi qu’il advienne il y aurait toujours ses amis qui ne prêterait pas attention à ce genre de rumeur. Mais peut-être que la jeune fille en attendait un peu trop des gens… allaient-ils vraiment remarqué qu’elle avait passé la soirée sur ce banc à attendre de rencontrer quelqu’un ou d’apercevoir un ami ? Non … peut-être qu’ils ne l’auraient peut-être pas vu du tout, trop occupé à s’occuper de leur cavalière. Et ils avaient bien raison de prendre le soin que leur soirée soit une parfaite réussite.

Miss Fledge avait sentit son cœur se soulevait en voyant arriver Lethe… Mais cette dernière ne l’avait pas aperçu … Ce n’est pas grave, elle était allé voir une de ses amie un peu plus proche, très compréhensible. Quelques temps après sa courte discutions, les cavaliers de l’une et de l’autre arrivèrent par derrière et les invitèrent tendrement à aller danser. Cette petite scène ému légèrement la jeune fille. Mais il n’y avait pas de quoi avoir la larme à l’œil voyons ! Peut-être que bientôt, après le bal de noël du moins , il y aurait de nouveaux couples déclarés. Mais ce genre de potins n’intéressait pas le moins du monde la jeune Alyss. Après tout, il s’agissait de la vie privée et elle savait que la troisième année serait très gêné si tout le monde était au courant de ces petits histoires de cœur. Une rubrique du Hiboux Bavard dont elle en était l’ancienne rédactrice en parlait néanmoins… et ça avait eu du succès d’ailleurs ! Mais bon … les journalistes étaient motivés pour écrire ce genre de choses , alors pourquoi s’opposé à un petit peu d’humour, il s’agissait simplement de ne pas dépasser la limite voilà tout.

Une petite bande de Serpentarde à la beauté glaciale passèrent devant Alyss. Leur peau était souvent assez blanche, restait devant le feu de leur cheminée dans les cachots ne semblaient pas tellement leur donner des couleurs. Mais l’avantage c’est qu’elle pouvait porter avec fièrement les couleurs de leur maison. Le vert allait parfaitement bien avec leur peau couleur lait. La demoiselle les regarda passer, les suivant du regard et observant attentivement leur carrure, pas seulement leur robe mais également le charme et l’attitude qu’elles dégageaient. Selon la troisième année, le charisme était beaucoup plus important que la beauté en elle-même. C’est souvent sur ces critères-là que sont sélectionnés les top model.

Alyss demeura bouche bée sur son banc… elle ne connaissait vraiment personne ! Ou peut-être que ces gens en question étaient passés si étroitement collés à leur partenaire que miss Fledge n’avait pu distinguer l’une et l’autre personne accompagnée. Bon tant pis… peut-être valait-il mieux qu’elle parte ? Elle décida finalement de rester un petit peu plus longtemps, en attendant la première chanson. Si elle était vraiment fabuleuse, Alyss aurait certainement envie de montrer ses faibles talents de danseuse. Hummm … elle pouvait tenter le coup, allons ! Une petite danse… Mais pour le moment elle se laissa une dernière chance de rencontrer quelqu’un qu’ elle connaissait. De toute façon si elle partait, la jeune fille ne le regretterait pas étant donné qu’elle avait déjà assisté à un bal de noël… Et sa robe pourrait resservir pour l’année prochaine si elle n’avait pas trop grandi bien sûr.


[643 mots]


$$$
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: BAL   Mar 19 Aoû - 21:52

Stressé ? En pleine panique ? Oui, on pouvait dire ça. Seth était en pleine crise. Pourtant, il n’y avait pas vraiment de raison hein ! Après tout, il allait au bal avec sa petite amie. Rien qui puisse réellement le stresser non ? Ce n’était pas comme s’il allait au bal avec une parfaite inconnu ! Sarah était la personne qu’il connaissait le mieux de tout le château ! Et il était sûr de passer une bonne soirée en aussi bonne compagnie. Mais il ne pouvait pas ne pas stresser. C’était comme ça, tout simplement dans sa nature et il ne pouvait rien faire contre ça.

Ajustant sa cravate, Seth ne put s’empêcher de se trouver bien ridicule. Le look classe avec le costard n’allait pas spécialement avec sa façon d’être, sa coupe de cheveux jamais en ordre, sa tenue plutôt nonchalante... Celle du gars qui ne se prend presque jamais la tête. Presque hein parce que bon, il n’était pas bien difficile le garçon. Il se prenait bien vite la tête. Enfin bref, tout ça pour dire que franchement, ça ne faisait pas terrible. Le voir comme ça.. Ça faisait limite ridicule. D’ailleurs, à se regarder comme ça, dans le miroir, il en aurait presque rit, au moment où il avait enfilé le costume. Mais en faite, ce n’était probablement pas si drôle que ça. Pas du tout même... Ben oui, si lui, il avait déjà envie de rire, est-ce que les autres en auraient envie ? Eux aussi ? Si oui, ben... La soirée risquait de ne pas se passer aussi bien que ça...

Oh et puis zut hein ! S’il continuait comme ça, il allait passer toute la soirée dans le dortoir des Serdaigle ou dans la salle commune, à se dire qu’aller au bal ne serait peut être pas une aussi bonne idée que ça ! Oh allez ! C’est lui qui avait invité Sarah non ? Alors il n’avait pas le droit de dire ça ! Pas le droit de reculer ! Il allait se bouger l’arrière train et allait au bal ! Il ferait tout pour qu’elle puisse passer une bonne soirée aussi. Parce qu’elle le méritait, et qu’il le lui avait promis.

Encore aujourd’hui, il avait du mal à comprendre la famille Brown. Mettre ainsi quelqu’un dans un coin parce qu’elle était à Serdaigle et non à Serpentard... Juste parce qu’elle était légèrement différente... C’était quoi ce délire ? Enfin... Il s’agissait là, tout simplement, d’une sale famille de Serpent, voilà tout. Et le pire dans tout ça, c’était qu’ils la reniaient presque juste pour une histoire de maison ! Ridicule ! Une maison n’était pas moins bien qu’une autre ! Il fallait arrêter avec ça ! Avec ce genre de clichés, de préjugés... Il fallait arrêter avec ce genre de bêtises ! Encore une famille qui privilégiait le sang à tout le reste. Une famille de Sang Pur qui estimait qu’il n’y avait que Serpentard qui valait le coup. Le genre de famille qui lui faisait pitié. Oui voilà, c’était tout simplement de la pitié. Dans cette famille, seule Sarah était normale, voilà tout...

Passant une main dans ses cheveux, il sourit. Même s’il ne voulait pas y aller, juste pour Sarah, il irait. Juste pour lui montrer qu’elle était mieux ici que chez elle. Elle pourrait s’amuser, être avec ses amis. Être avec lui... Oui bon, là, c’était un peu présomptueux mais dans le fond... Il espérait que c’était ce qu’elle pensait tout de même. D’ailleurs, il se surprit à sourire dans le miroir en s’imaginant danser avec elle...

- Eh Griffins ! Reviens sur Terre Imbécile ! On a compris que t’étais amoureux ! C’est l’heure au faite. Bouges-toi.

Seth ne tourna même pas la tête vers la personne qui venait de lui parler. Oui, il était amoureux... Et il se moquait bien de ce que les autres disaient. Oui enfin... Comme l’autre Serdaigle l’avais dit, il était l’heure. Il sourit une dernière fois au miroir et sortit. D’un pas calme et lent, il finit par arriver dans le hall d’entrée, là où les garçons attendaient leurs cavalières. Se mêlant à la foule, il se plaça néanmoins dans un coin pour qu’il puisse bien voir si Sarah débarquait. C’était une fille non ? Alors elle se faisait attendre non ? C’était comme ça que les filles faisaient hein ? En tout cas, il espérait tout de même qu’elle ne tarderait pas trop.

[ 743 ]
$$$
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: BAL   

Revenir en haut Aller en bas
 
BAL
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 13Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 11, 12, 13  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts ::  :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets clos année 6 :: Hall d'entrée-
Sauter vers: