AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 BAL

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 11, 12, 13  Suivant
AuteurMessage

Invité
avatar



MessageSujet: Re: BAL   Jeu 21 Aoû - 1:19

24décembre, jour du grand bal donner en l’honneur du jour de Noël, jour que la plupart des élèves –une majorité de fille, certes- attendaient avec impatience, jour où tout promettais en général d’être magnifique : la soirée, la salle, la cavalière… Pour Nathanael en tout cas, il espérait bien passé une très bonne soirée en la charmante compagnie de Billie Ziegler. Il l’avait rencontré quelques jours auparavant par hasard dans le parc, ils avaient fait connaissance… C’était un chouette fille, vraiment jolie -ça il n’y avait pas a dire !- et avait du caractère, ce que Nathanael appréciait tout particulièrement chez elle.

A vrai dire, il ne connaissait pas grand-chose de Billie, mais le peu qu’il en savait d’elle, lui plaisait assez pour avoir oser lui demander de l’accompagner au bal. A sa grande surprise, elle accepta malgré qu’elle en connaisse encore moins sur lui. Il n’avait pas pris la peine de se présenter vraiment, donnant ainsi juste son surnom. Tout les deux ignoraient même leurs maisons respectives… Mais bon, pour tout dire cela lui était totalement égal, Billie lui plaisait, point à la ligne –du moment qu’elle n’était pas à Gryffondor, mais de toute façon, il en doutait fortement-…

______________

Nathanael était tranquillement installé sur son lit à lire un bouquin, comme toujours… Mais avec tout le remus ménage que faisaient ses chers camarades de chambre, pour se préparer, il devenait carrément impossible de se concentrer…

« -Vous pensez que certains Serpentards oseront se présenter au bal avec un Gryffondor ?? » dit l’un des élèves Vert & Argent
« -Oh, c’est certain… Il y en a toujours un dans ce cas là… Il ne mériterait pas de portez nos couleurs ! » répondit un autre.

De toute façon, il était largement temps maintenant de se préparer à son tour. Ne s’attardant pas sur la conversation qu’avait engager ses amis, attrapant sa tenue de soirée posée soigneusement sur la chaise près de son lit, Nathanael fila à la salle de bain à son tour. Après une rapide douche, il enfila son costume le plus basique qui puisse être, passa sa main dans ses cheveux pour les réorganiser un peu puis sortit. Les autres Serpentards étaient encore là, vérifiant toute leur tenue, leur coiffure, pour être irréprochable… Et oui, il prenait soin de leur image, comme tout bon Serpentard, et continuèrent d’échanger leur idées sur les éventuels couple Serpentard/Gryffondor.

Nathanael ne s’attarda tout de même pas à ce spectacle, il était presque l’heure et il n’aimait pas arriver en retard, pour lui la ponctualité était un signe de respect… Respect qui avait envers Billie qui avait gentiment accepter de l’accompagner au bal.

« -Ça serait trahir sa maison que de fréquenter des Gryffondors… », continuait les élèves.

Nathanael n’en pensait pas moins à vrai dire, il était tout a fait de leur avis, normal. Mais, il ne s’attarda tout de même pas sur la conversation, il prit le chemin du hall tout en saluant ses camarades et leur souhaitant une bonne soirée. Le sourire aux lèvres, Nathanael était très confiant, pour lui cette soirée serait une parfaite ! D’ailleurs, c’était le premier bal de Noël auquel il irait accompagné, non pas de ses amis, à faire l’idiot toute la soirée, mais accompagné d’une jolie demoiselle… Billie.

Espérant que tout ce passe comme il avait pu l’imaginer à ses heures perdues, il avançait doucement et atteignit enfin ce hall, débordant déjà de monde.



[571]


572
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Bibliothécaire

Parchemins : 210
Âge : Ca ne se demande pas
Actuellement : Bibliothécaire


MessageSujet: Re: BAL   Jeu 21 Aoû - 1:56

Irma avait longtemps réfléchit à son apparence; il lui fallait absolument être à son avantage; ça n'était quand même pas tous les jours qu'elle était invitée au bal.

Il était vraiment charmant, ce professeur Flitwick, et si gentil de l'avoir invitée. Irma, flattée, avait gardé la lettre dans un tiroir, et était revenue la lire une fois ou deux.

Elle avait d'abord travaillé sa coiffure et ça avait donné ça:



Puis, après moultes essayages et sortilèges de couture soigneux tels que les lui avait appris feu sa mère Genna Pince; Irma en arriva au résultat vestimentaire suivant dont elle n'était pas peu fière:



Bon, sans doute n'était-ce pas très strict, mais Irma ne sortait pas si souvent, elle pouvait bien se lâcher un peu ce soir.

Rejoignant Filius, dont le chapeau inexpliquablement fumait (... ?? Elle renonça à élucider ce mystère; c'était peut-être juste pour faire joli), Irma sourit en prenant son bras qu'il lui offrait galamment.

Irma jeta quelques regards qu'elle espérait discrets dans la foule, cherchant à repérer si Argus était là. Le misérable ne l'avait même pas invitée malgré l'espoir secret qu'Irma avait eu au fond du coeur tous les jours précédants.

Mais cet adorable Filius était déjà dans la danse, quel boute-en-train, et Irma ne voulant pas être en reste s'agita, dandina de l'arrière-train et bougea gracieusement (pensa-t'elle) les bras à peu près en cadence dans sa robe de flanelle.

_________________


“La lecture, une félicité qui se mérite.” (Emile Ollivier)  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar



MessageSujet: Re: BAL   Jeu 21 Aoû - 10:34

Arriva enfin le grand jour tant attendut cellui du bal , Zoey avait un jour participer à un bal mais il avait mal tourné car on l'avait mise avec un cavalier qu'elle n'aimais point.Du coup la jeune fille pour s'en débarrasé et n'avait pas arreter de lui marcher sur les pieds toute la soirée de ce bal.Mais la c'était totalement différent le cavalier c'est elle qui l'avait choisis , il lui avait proposé de y aller avec elle et la jeune fille avait acepter car personne d'autre que lui de toute façon ne lui avait proposé.Mais qu'en Zoey avait accepter d'aller avec lui au bal cella lui avait parut un peu bizzard car son jeune cavalier était un gryffondor et elle était à serpentard.

Alors pour cette soirée qui promait d'être super , Zoey n'arrivait pas à se déçider sur sa tenue qu'elle allais porter , mais elle vu d'un seul coup une tenue qui irais bien avec son jolie maquillage.

Pour une premiére fois elle s'attacha les cheveux et se fit un jolie chignon avec quelque méches sur le devant.

Quand elle eu enfin terminer se se préparer la jeune Serpentard entra dans la grane salle de bal il y avait beaucoup de mondes , et surtout elle avait aperçut une amie à elle mais elle préféra ne pas aller lui parler et voulus plutôt trouver son cavalier , qu'elle trouva enfin aprés quelque pas dans la salle de bal.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Commerce

Parchemins : 578
Âge : 28 pâquerettes (27 août 1983)
Actuellement : Apprentie d'Ollivander.


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Susan

MessageSujet: Re: BAL   Jeu 21 Aoû - 11:47

Si Adrien avait été suffisamment mufle pour préciser "ce soir" après l'avoir complimentée sur sa bonne mine, Anabelle n'aurait, en effet, certainement pas noté l'outrecuidance du jeune garçon. Elle aurait probablement pensé que c'était toujours bien, de sembler jolie au moins le soir du Réveillon et que, tant qu'à être moche, il fallait mieux l'être seulement trois cent soixante quatre jours sur trois cent soixante cinq.
Remarquez, si la pétasse de base voulait pousser le vice susceptibilité à fond, elle pouvait aussi très bien faire remarquer que signaler à une fille qu'elle est très mignonne "dans cette tenue" signifiait que dans les autres, elle ne l'était pas, justement. En clair, si la fille a envie de se vexer, elle trouvera toujours un moyen de l'être. Le garçon prudent - et soucieux de s'épargner un scandale en public - retiendra donc que la formulation la plus prudente reste encore le - très - simple : "Tu es très jolie." Et encore, c'est risqué. Car après tout, la poulette peut très bien rétorquer vertement quelque chose comme : "Seulement jolie ?" ou bien encore "Qu'est-ce que ça cache, ce compliment ?" et l'homme de finir sa nuit sur le canapé du salon sans bien comprendre pourquoi. Bref. Comme je le disais, si la demoiselle est d'humeur susceptible, elle trouvera toujours un moyen de se sentir agressée, quel que soit la manière dont le compliment est tourné. Oui, c'est très compliqué, une fille.
Dieu merci (non, Adrien ne se tapera pas de migraine ce soir !), Anabelle n'était pas une "vraie fille" dans le mauvais sens du terme. Aussi ne prêta-t-elle aucune attention à la manière dont le compliment était formulée pour n'en retenir que l'essentiel : Adrien n'avait pas l'impression que sa cavalière était un sac à patates ambulant. Ce qui, en soi, n'était pas plus mal. La brunette lui adressa un rapide sourire avant de répondre simplement :

- Merci. Moi je trouve ça un peu bête d'être obligé de bien s'habiller le soir de Noël mais il paraît que c'est une tradition. Enfin, je plains les pauvres filles qui font devoir danser sans se prendre les pieds dans leur robe ! rajouta-t-elle d'une voix rêveuse et amusée.

Remarque, si quelqu'un se cassait la binette au beau milieu de la piste de danse, ce serait probablement un grand moment dans la soirée ! Oui, ça pourrait être très drôle ! C'était probablement ce qu'Adrien entendait, quand il parlait des "choses intéressantes" à observer, au bal.
La petite fut toutefois tirée de ses pensées - un peu méchante, avouons-le - par Adrien qui rebondissait sur thème - autrement plus passionnant - de la "braiqueuh dance".
Anabelle releva immédiatement la tête, les yeux écarquillés d'émerveillement et la mine curieuse. Elle avait vraiment hâte qu'Adrien fasse une petite démonstration plus complète que le peu qu'elle avait pu voir dans le parc ! En plus, ce soir, il y aurait de la musique, et une vraie piste de danse ! Ce serait nécessairement plus classe, non ?

- Oh ! Mais si, ça intéressera nécessairement des gens ! reprit-elle d'une voix flûtée transpirant le scandale, comment pouvait-on ne pas s'intéresser à la "braiqueuh dance" alors qu'elle avait un nom aussi rigolo ?, si tu veux, je peux faire ta publicité pendant que tu te prépares à entrer en scène ! proposa-t-elle avec un grand sourire, je suis très, très forte pour a publicité !

*De toute façon, si je dis qu'il y a une démonstration d'une danse américaine marrante à Orla, Hainie, Lethe, Shawnie et Rozy, ils viendront sûrement applaudir ! Et ils entraîneront leurs amis avec eux ! Et paf ça fait des chocapics, en deux temps trois mouvements, toute la grande salle assiste au spectacle !* songea-t-elle avec optimisme.

- Des bijoux ? répéta-t-elle avec étonnement, Pour quoi faire ? C'est un truc pour le rythme ? Parce que ça fait "bling-bling" comme le Président du même nom quand vous dansez ? Parce que bon, si ça brille trop, vous risquez d'aveugler le public ! Il peut y avoir des spectateurs avec des yeux fragiles... Ce serait dommage de les abîmer...

Elle cligna des yeux et fixa Adrien un court instant, tentant vainement de l'imaginer dans sa tenue de danseur, avec de gros bijoux hiboux choux genoux cailloux joujoux poux partout. Non. Vraiment, l'image ne collait pas. Ils avaient de drôles de lubies, tout de même, les danseurs, en Amérique ! Certaine un phénomène social ou culturel, estima-t-elle sans plus se poser de questions pour le moment.

- Le frite staïle ? Qu'est-ce que c'est ? s'enquit-elle enfin, une danse des belges expatriés en Amérique ?

(773 mots, à un bijou près)

$$$
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar



MessageSujet: Re: BAL   Jeu 21 Aoû - 15:08

Alors qu’il attendait dans le hall, Konstantin vit enfin sa cavalière descendre l’escalier. Il allait l’aborder quand elle lui passa devant et entra dans la salle de bal.
Elle ne l’avait donc pas vu ? En même temps, vu le monde qu’il y avait dans le hall, rien d’étonnant à cela.
Il se dirigea donc tout bonnement à sa suite.
Elle avait l’air de chercher quelqu’un, Konstantin supposa que c’était lui. Il fit alors en sorte de se trouver sur son chemin.
Il s’approcha calmement d’elle, d’un pas assuré, un grand sourire aux lèvres.

« Zoey ! Tu es très jolie ce soir. Cette coiffure te va très bien. »

Lui dit-il galamment.
L’avantage du bal, c’était qu’on ne voyait pas à quelle maison appartenait les élèves.
Konstantin supposa que c’était pour cette raison qu’une Serpentard avait accepté d’aller au bal avec lui.
Mais lui s’en moquait.

La salle était magnifiquement décorée.
Konstantin tendit poliment son bras à Zoey et lui sourit.
Un sourire charmeur dont lui seul avait le secret.

« Tu as vu quelqu’un de ta connaissance ? Je n’ai vu personne pour ma part. Mais c’est normal, on ne voit que toi ici… »

Konstantin était flatteur. Mais c’était son caractère. Il trouvait Zoey jolie et tenait à le lui faire savoir.

« Tu viens ? »

Lui demanda-t-il en se dirigeant vers l’intérieur de la pièce.
Il se faufila entre les nombreux élèves et s’approcha de la piste de dance.

« Je ne t’ai même pas demandé si tu voulais boire quelque chose… »

Dit-il en se tournant vers elle, l’air interrogateur.
Il lui montra le grand buffet d’un signe de main.

« Tu veux que j’aille te chercher quelque chose ? »
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Ministère

Parchemins : 366
Âge : 32 jets de cheveux (7 Octobre 1979)
Actuellement : Adulte [Département de la coopération magique internationale]


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Susan

MessageSujet: Re: BAL   Jeu 21 Aoû - 17:50

Donc, Ernie était très beau puissance soixante deux, ce soir là. Encore heureux ! Avec tout le soin qu'il avait apporté à sa toilette !
Pire que Lavande, sa meilleure amie spirituelle qu'une fille, Ernie était monté dans les dortoirs dès l'heure du thé, délaissant devoirs de métamorphose et échecs version sorcière, pour aller se préparer.
L'an passé, il était allé au bal avec Megan. Un arrangement à l'amiable qui tenait plus de la soirée amicale - mais fort agréable - que du flirt innocent. Bref, il n'y avait pas de réel challenge et, avouons-le, il s'était contenté de se laver avant d'enfiler son smoking. Mais cette année, les choses étaient très différentes. Cette année, Ernie MacMillan allait au bal de Noël avec sa petite amie. On comprendra donc qu'il ait eu envie de mettre les petits plats dans les grands.

Après avoir passé une demi-heure sous la douche merci pour la planète ! et s'être trois fois lavé la tête avec son tout nouveau shampooing qui fleurait bon la bruyère sauvage très virile, la bruyère sauvage, Ernie avait enfilé son smoking, lavé et repassé de la veille par les elfes de maison ah ben bravo, le futur ministre, on exploite les pauvres créatures, en plus !
Puis, il s'était planté devant le miroir pour mettre soigneusement en place son "coiffé, décoiffé", ajustant çà et là ses mèches blondes et délicieusement ondulées oui, il a fait un brushing en début de semaine.

Lorsqu'il avait été satisfait du résultat, Ernie avait glissé son peigne dans la poche de son smoking. On ne savait jamais. Surtout qu'après une rapide apparition au bal, il lui faudrait se rendre, toujours accompagné de sa chère Juliette, bien entendu (sans quoi, il aurait probablement décliné l'invitation, et tant pis pour sa réputation !), à la soirée de Slughorn où son avenir social se jouerait peut-être oui, on sent bien tout le dramatique de la situation.
Ernie s'était alors brossé les dents quatre fois de suite - le sourire bright, un élément très important pour un futur ministre. Une bonne hygiène buccale fait toujours la différence auprès des électeurs. Et non après des lecteurs qui eux, se fichent pas mal que l'auteur ait les dents jaunes et l'haleine fétide. Sauf s'ils vont à une séance de dédicaces, bien entendu ! - avant de se pschiiiiter deux grandes goulées de pschiiit pschiiiit fraîcheur "Noël enneigée" ça veut tout dire, spécialement conçue pour les fêtes. Futur président blig-bling, va !

Le jeune garçon lança un dernier coup d'oeil au miroir et poussa un profond soupir, pour évacuer le stress. Dans moins d'une heure (donc, si vous calculez bien, Ernie vient de passer deux heures et des bananes Orla, toi ici ? dans la salle de bain... Lavande, ceci est un défi : essaie de faire mieux, pour voir !) il serait au bas du Grand Escalier, à attendre Juliette, et tout le monde pourrait admirer quelle magnifique cavalière il avait la chance d'avoir. Pff, quand on pense qu'ils n'ont même pas été élu meilleur couple de l'année ! Le public est ingrat, je vous jure !
Finalement, le blondinet parfuma un peu avec de l'eau de Cologne pas très bon marché du tout et regagna son lit d'un pas vif. Dans le dortoir, la majorité de ses camarades et amis étaient prêts, à présent. Seul Zacharias, un pied chaussé, l'autre nu, cherchait en clopinant sa chaussette manquante. Ernie lui lança un coup d'oeil désintéressé : perdre quelque chose au dernier moment était la spécialité de Zacharias. La veille de la première épreuve des BUSES, il avait égaré sa convocation. Carrément. Il avait fallu tout mettre sans dessus dessous dans le dortoir avant de la retrouver… Soigneusement pliée dans le portefeuille de Zacharias. Logique.

Le Poufsouffle se baissa délicatement et tira de sous son lit deux paquets. L'un, volumineux, était destiné à Slughorn tandis que l'autre, plus fin, était pour Juliette. Pour Noël et pour son anniversaire. Car oui ! Ernie était un chic type, et il avait bien mené sa petite enquête auprès des amies de Juliette pour connaître sa date d'anniversaire. Les pauvres petites avaient probablement dû se demander ce qu'il lui voulait, à Juliette. Enfin, Ernie leur avait fait jurer de ne pas lui dire qu'il était venu leur parler... Il ne lui restait plus qu'à espérer qu'elles avaient tenu parole !
Un peu fébrile, Ernie glissa les deux paquets sous son oreiller. Il lui faudrait revenir les chercher avant d'aller au bureau de Slughorn. Cette organisation n'était pas très réjouissante, mais il n'avait rien trouvé de mieux.

Constatant que huit heures allaient bientôt sonner, Ernie rajusta son noeud papillon et descendit jusqu'au Grand Hall où des cavaliers en attente de leur douce les filles sont toujours plus longues que les garçons, c'est connu commençaient à se presser.
Le Poufsouffle donna une poignée de main virile à deux ou trois sixième années de sa connaissance, lança un coup d'oeil en coin à Raphaël Gibson et alla se planter non loin de la porte, pour attendre Juliette...
... Qui ne fut pas longue à arriver. Dès qu'il la repéra, fendant la foule pour le rejoindre, Ernie lui adressa un sourire charmeur avant de lui saisir la main pour lui faire un baisemain dans les règles de l'art.

- Pour vous, mademoiselle, ce sera toujours un plaisir d'être libre, répondit-il, entrant joyeusement dans le jeu de Juliette.

Et de l'embrasser. Parce que bon, la plaisanterie, c'est sympa, la galanterie, c'est bien, mais les baisers, les vrais, c'est mieux !
Il passa ensuite son bras derrière la taille de Juliette et reprit, les yeux brillants de fierté :

- Tu es magnifique. Tu es toujours magnifique. J'espère bien que tu ne regretteras pas de passer ta soirée de Noël avec moi... De Noël et d'anniversaire, rajouta-t-il en souriant tendrement sans s'apercevoir qu'il avait du dentifrice sur le menton.

(978 mots, à un pschiiiit près)
$$$
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Sport et culture

Parchemins : 295
Âge : 33 ans [07-09-78]
Actuellement : écrivain


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy

MessageSujet: Re: BAL   Jeu 21 Aoû - 19:12

Le bal de noël, un truc qui revient tout les ans, on se demande encore pourquoi. Vous l’aurez compris, Christian n’adorait pas les bals. En revanche, sa petite amie adorait ça… Et il ne pouvait pas la laisser y aller seul car sinon toute une foule de type aux idées pas claires allaient vouloir l’inviter ! En bref, il devait y aller. Il ne pouvait pas faire autrement. Au passage, il faudrait qu’il vérifie que le cavalier d’Anabelle était comme il faut. Tiens, en y repensant, savez vous à quoi ressemblait Christian à l’âge de sa sœur ? Et bien, il était plutôt grand et il avait déjà les épaules bien carré mais il était plutôt maigrelet et n’avait aucun muscle. Il flottait dans ses fringues parce qu’il n’avait aucun style (ça c’est Maera qui l’avait dit, à moins que ce ne soit Megara ? Il ne savait pas les différencier à l’époque) et il parlait encore moins qu’actuellement. Pas vraiment le Don Juan de base quoi… Il avait bien changé. C’est cette pensée qu’il eu en se regardant dans la glace. Vers quatorze ans, il avait commencé à faire de la musculation et toute sorte de sports moldus ce qui avait sculpté son corps et son manque d’attention pour ses vêtements s’était peu à peu transformé en un genre qui passait pour « cool ». C’est ça l’évolution de l’adolescence, il faut juste passé le cap difficile des 13/14 ans et ça va nettement mieux.

Bref, il avait terminé de se préparer. Son costume était le même qu’au baptême (il n’en a pas plusieurs XD), il avait arrêté de grandir, il pourrait sans doute encore le mettre à certaines occasions.

Il monta jusqu’au hall pour attendre sa dulcinée. Il espérait vaguement qu’elle ne serait pas habillée exactement comme sa sœur mais il en doutait. De fait, il s’était fait une raison. Tant que Maera dansait avec lui, tout allait bien (ou presque). En s’approchant des marches, il repéra sa sœur qui discutait avec un garçon de son âge. Il s’approcha, juste pour souhaiter une bonne soirée à sa sœur.

« Bonsoir Ana’, joyeux noël. »

Il ne lui fit pas la bise ou quoi que ce soit d’autre car ces derniers temps, il avait l’impression qu’elle risquait de le mordre s’il approchait trop. Il se contenta donc de lui sourire et de préciser d’un ton amicale :

« Je t’offrirais ton cadeau demain, il est resté dans les dortoirs, je ne savais pas si je te verrais. Bref, je te laisse avec ton ami, bonne soirée. »

Et il repartit aussi vite qu’il était venu. Il avait vu la tête de son cavalier, il lui avait aussi fait passer ses vœux, ça suffisait pour ce soir. Il n’était pas vraiment un grand frère pot de colle, bien au contraire, surtout que depuis qu’il était avec Maera il avait de nombreuses occupations. Il devait, entre autre, essayait de calmer les esprits de ses demi-cousins White. Avec Megara c’était quasiment gagné mais il restait Shawn. Ce dernier détestait vraiment Chris’ et lui, pas doué en matière de relation sociale, avait un peu de mal. Enfin… Il verrait bien comment ça évoluerait avec le temps.

[533]
$$$
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar



MessageSujet: Re: BAL   Ven 22 Aoû - 11:31

Zoey ne compris pas toute suite pourquoi mais elle s'entait qu'elle allais adoré cette belle soiré de bal , normalement c'est truc la ne sont pas tros de son gout car elle trouve les gens pitoyable de danser et de manger au buffet , mais la ce n'était pas la même chose car la jeune fille était entouré de tout ces camarades.De plus elle trouvait son cavalier trés serviable , et lui répondit lorsque celui-ci lui demanda ce qu'elle voulais boire.

«Oui , merci je veus bien quelque chose à boire heu... je voudrais bien du jus de citrouille si tu veut bien. »

Dit la jeune serpentard pour la premiére fois elle était gentille avec un griffondor , même les personnes de sa famille qui ont été envoyé à gryffondor elle n'a jamais été si gentille avec eux.Et avant que son gentil cavalier aille chercher son verre , elle voulut lui poser quelque questions pour en savoir un peu plus sur lui et pourquoi avez t'il demander à une simple serpentard de 2 éme année que plutôt à une gryffondor tout comme lui.

«Excuse moi mais j'ai une question qui me trote dans la tête , pourquoi à tu préféré invité une serpentard plutôt qu'une gryffondor? de plus ces de maison normalement se détéste.»

Zoey cru que son cavalier aller la prendre pour une petite curieuse.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: BAL   Ven 22 Aoû - 14:08

Toujours dans la salle commune, il était entrain de s’apprêter tranquillement, ses amis aussi étaient entrain de revêtir leur costume, mais eux laçaient déjà leur chaussure alors que lui, il se déshabillait seulement, éparpillant ses affaires sur son lit, sans pour autant les ranger, en effet, s’il continuait, il ne serait pas en avance et il souhaitait accueillir sa cavalière. Son lit n’était même pas fait, les habits qu’il avait pris pour aller dans la serre éparpillés n’importe comment, ça ne lui ressemblait pas, d’ailleurs, ça ne lui ressemblait pas d’être aussi précipité. Se parfumant et tapotant pensivement ses cheveux avec sa baguette, non, il ne changerait pas ses cheveux de couleurs, ceux-ci se positionnèrent comme à l’accoutumé, vers l’arrière avec force d’ondulations, dégageant son front et ses yeux, prenant dans sa valise son costume, enfilant sa chemise blanche avec vivacité mais sans pour autant froisser ses vêtements, boutonnant ses boutons et enfilant déjà à moitié son pantalon noire, il mit la serviette pliée convenablement dans la poche de sa chemise et m’y par-dessus sa veste noir, boutonnant deux-trois boutons, laissant toujours visible sa chemise blanche et mettant ainsi en évidence ce qu’il avait été prendre dans la serre …

Une rose, une belle rose rouge trônait donc dans la poche où aurait du reposer sa serviette blanche, il avait méticuleusement retiré toutes les épines pour ne pas qu’elle déchire sa poche et surtout pour ne pas qu’elle blesse la personne à qui il comptait l’offrir. Laçant ses chaussures noires qu’il avait verni le jour avant pour qu’elle soit resplendissante, toute sa tenue était propre et lui aussi d’ailleurs.

Descendant les marches de son dortoir et sortant de la salle commune, c’était d’un pas rapide que l’on voyait passé le jeune Serdaigle, qui se dirigeait à longues enjambées vers le hall, le hall qui commençait déjà à se remplir et des couples a rentré dans la salle de bal, sa main glissant doucement le long du bois de l’escalier, il se mit légèrement à l’écart des personnes attendant leurs cavaliers. Ses yeux fixés sur l’escalier, il regardait sans faire attention ceux qui descendaient, ils n’étaient pas celle qui l’intéressait.

Un sentiment le prenait au ventre, lui tordant légèrement le ventre et asséchant sa gorge, il était stressé, ce qui était surprenant, c’était nouveau pour lui, il n’avait jamais été stressé devant une fille, mais ici, était-ce pareil ? Elle était sa cavalière, comment devait-il la considérer ? Son amoureuse ? Une nouvelle amie ? Une fille avec qui il pourrait tenté sa chance ? Il était perturbé et il en déglutit légèrement, d’ailleurs, était-il habillé assez convenablement ? Et est-ce qu’elle ne lui rirait pas au nez à propos de sa rose ? Passant sa langue sur ses lèvres, il commençait un peu à danser sur ses pieds, et d’ailleurs, qu’elle niveau avait-elle en danse ? Il avait oublié de lui demander, il savait lui-même se débrouiller, mais il ne voulait pas être ridicule face à peut-être les talents qu’elle avait et d’ailleurs, qu’attendait-elle vraiment de lui ? Voulait-elle beaucoup danser ou alors plutôt boire un verre et discuter ? Fermant les yeux pour s’intimer le calme, il respirait à présent par saccade, c’était une terreur inconnue pour lui en ce moment …

Aucun livre n’aurait pu l’aider, car aucun livre ne pouvait détailler toutes les femmes, elles étaient si atypiques et si resplendissantes à leur manières, mais était-ce pareil pour les hommes ? Il ne pouvait pas le savoir, car s’il le savait, c’est qu’il avait étudié la question comme une femme, mais comment imiter quelque chose que l’on ne comprend pas ? Il fallait qu’il sorte le grand jeux …Et encore, quel sorte de grand jeu ? Peut-être était-ce une erreur d’avoir demandé à une jeune femme qu’il ne connaissait pas vraiment d’être sa cavalière, il ne savait pas comment gérer cette soirée et s’il était perturbé, il risque de tout raté, pourtant il était pleins de bonnes intentions, il ne voulait qu’une seule chose …

Que Natacha passe une bonne soirée.

[b]674 mots
$$$
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: BAL   Ven 22 Aoû - 15:08

Konstantin se tourna vers Zoey avec un grand sourire.

« Un jus de citrouille ? Ok, ça marche, je reviens tout de suite ! »

Mais il n’eut pas le temps d’y aller, Zoey le retint en lui posant une question. Une question judicieuse et normale par les temps qui courent.

« Ça t’étonne tant que ça que j’invite une Serpentard ? Et puis, pourquoi n’inviterai-je que des Gryffondor ? Il y a aussi des Poufsouffle et des Serdaigle. Mais je ne t’ai pas invité en fonction de ta maison. On s’en moque des maisons. Du moins moi je m’en moque.
Après tout, c’est toi que j’ai invité, pas ton blason. Mais si ça te dérange, je comprendrai très bien que tu veuilles rester avec des gens de ta maison.
Enfin, c’est un point de vu personnel.
Je comprendrai aussi si tu n’as pas envie qu’on te voit avec moi. Mais je trouverai ça très bête. »


Il se tourna vers elle, l’air buté.

« C’est peut-être un peu brutal, mais je ne tiens pas à passer une soirée avec une fille qui a honte de moi. J’espère que ce n’est pas le cas pour toi. »

Konstantin détestait en effet les gens qui se croyaient ouvert d’esprit en sortant avec des gens pas forcément recommandés par leurs relations, mais qui faisaient tout pour ne pas être vus en leur compagnie.
Il espérait seulement que leur différence de maison de gênait pas Zoey.

« Toujours est-il que je te trouve jolie et sympathique et que c’est en grande partie pour ça que je t’ai demandé de m’accompagner. »

Il laissa sa cavalière sur ces mots et revint avec deux verres de jus de citrouille.

« Tiens. Allez, portons un toast à cette belle soirée ! »

Lui dit-il en levant son verre. Sa mauvaise humeur était passée aussi vite qu’elle était venue.
Les choses étaient claires entre eux pour le moment, et Konstantin préférait ça.
Il voulait que la situation soit explicite.
Rien ne l’agaçait plus que les imbroglios ou les quiproquos.
Tout devait être net.

Une fois que Konstantin eut, en quelque sorte, mis les choses au clair, il se sentit de nouveau parfaitement bien.
Il arborait de nouveau son magnifique sourire charmeur, comme si de rien n’était.
La question de Zoey en elle-même ne l’avait pas agacé, c’est ce qu’elle sous-entendait peut-être qui l’avait irrité.

C’est un des grands défauts de Konstantin. Il s’emporte pour un rien. Heureusement, ce défaut fait balance avec une de ses qualités : il se calme très facilement.
Il lui suffit de dire ce qu’il a sur e cœur pour être débarrassé de sa colère.

Peut-être Zoey se sentirait-elle agressée par cette soudaine virulence. Mais peut-être aussi comprendrait-elle qu’il valait mieux que tous deux soient sur la même longueur d’onde dès le début plutôt que d’avoir une désillusion en fin de soirée.

Konstantin regarda autour de lui, et secoua la tête.

« Personne en tout cas ne nous regarde avec insistance, ça ne doit pas choquer beaucoup de monde de nous voir ensemble. »

Ajouta-t-il gaiement.

[508]
513
$$$
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: BAL   

Revenir en haut Aller en bas
 
BAL
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 13Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 11, 12, 13  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts ::  :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets clos année 6 :: Hall d'entrée-
Sauter vers: