AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 Journal de Laura

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Invité
avatar



MessageSujet: Journal de Laura   Mar 19 Aoû - 23:11

2 Septembre 1996
Poudlard.


Un journal intime ? C’est la première fois que j’écrit dedans, alors qu’en vérité j’en possède un depuis assez longtemps. On me l’a offert à mon septième ou huitième anniversaire, je ne sais plus. J’ai jamais voulu y écrire parce que je le trouvait trop beau, mais je l’ai conservé avec moi, car c’était un cadeau magnifique que j’ai beaucoup aimé.

Voilà que j’écrit maintenant dans ce même journal pour y raconter son histoire, je crois que je perds vraiment la boule. Oui, je dois être folle et c’est pour ça que j’imagine tant de choses. En vérité, je suis sûrement dans un asile et des docteurs habillés tout en blanc me regardent par un hublot avec un air inquiet. Oui, ça doit être ça, mais je vais quand même prendre la peine d’écrire tout ce que j’ai vécu depuis un mois, peut être que ça me paraîtra plus vrai, ou alors je vais me réveiller.

J’ai toujours été un peu différente des autres, c’est vrai, parce que je faisais rien pour plus travailler, malgré les remontrances des maîtres et de mes parents. Mais pourtant, j’aime apprendre. Mais pas ce que l’on apprend à l’école, c’est tellement ennuyeux. Je préfèrerais en savoir plus sur les dinosaures, par exemple, et sur la recherche de traces, que continuer à faire des maths. C’est terriblement ennuyeux, et après tout, les calculatrices existent, non ?

Enfin bref, tout ça pour dire que cet été, il s’est passé quelque chose de vraiment étrange. Une lettre est arrivée pour moi début août. Au début, j’ai cru que c’était une carte postale d’une de mes amies, mais non. Quand j’ai terminé la lettre, j’ai du la relire afin d’être sûre de ne pas m’être assoupie un instant, mais non, rien n’avait changé. J’ai passé la lettre à papa et maman, qui l’ont aussi lue. Ils pensèrent la même chose que moi.

Puis un monsieur est venu, habillé bizarrement d’ailleurs. Il a voulu me parler ainsi qu’à mes parents, puis il nous a expliqué que j’étais une sorcière. Quand il a dit ça, je n’ai pas pu m’empêcher d’éclater de rire. Les sorcières elles sont vieilles et moches, non ? Avec des verrues sur le nez et tout et tout ! Enfin, les sorcières des livres, puisque ça n’est pas sensé exister…

Pis le monsieur à sortit un morceau de bois et il a fait des choses avec. De la magie ! De la vraie magie ! encore mieux que celle des magiciens qu’on voit à la télé ! Il a fait apparaître des fleurs et il a fait venir ma paire de bottes pour la forêt depuis l’entrée. Papa, maman et moi, on était stupéfaits. Alors là il m’a donné un billet de train, une liste de livre et il a dit qu’il reviendrait pour qu’on aille acheter les fournitures scolaires et tout et tout.

En effet, il est revenu à la fin du mois. Il nous a emmené dans un endroit qu’il appelait le « Chemin de traverse ». Pourquoi un tel nom ? Je ne sais pas, mais en tout cas cet endroit est vraiment…. « magique », oui, je crois que c’est le mot. Il y a tout un tas de choses, et même des créatures étranges qu’il a nommé « Gobelins ». Elles gardent la banque des sorciers. Ah oui, j’allais oublier : les sorciers ont un argent bizarre, ça s’appelle des Galions d’or, des Mornilles d’argent et des…des pièces de bronze mais j’me souviens plus du nom.

On a acheté toutes les fournitures sur le Chemin de Traverse, et yen avait un paquet. Surtout des livres en fait. Puis papa et maman m’ont offert un animal ! Mon premier animal ! C’est une chouette, je l’ai appelée Fleren, ça a fait plaisir à papa. Le m’sieur a dit que c’est comme ça que les sorciers envoient leur courrier. Ca aussi c’est bizarre, non ?
Enfin, on est rentrés et je suis allée à Londres encore une fois hier pour prendre le train. J’ai pas compris tout de suite, parce qu’il fallait aller sur la voie 9 ¾. Mais il n’y a pas de telle voie à King Cross, alors on s’est demandés ce qu’il fallait faire. Par chance, une famille nous a repéré et tout expliqué. Par contre, papa et maman pouvaient pas entrer sur le quai pasqu’il faut traverser une barrière magique que seuls les sorciers y peuvent. Alors je leur ai dit au revoir et ait promis de leur écrire.

Dans le train j’ai vraiment galéré pour trouver un compartiment où il y avait de la place et pas que des grands, mais dans le dernier yen avait. Ya eu beaucoup de monde à la fin. J’y ait rencontré Abbygael Erwind, Matt Stevens, Summer Smith, Paul Defiend et Noemie Logan. Mais Paul il a presque pas parlé et Noémie s’est aussi vite endormie. Enfin bref, j’en ai profité pour apprendre des choses sur l’école, mais il me tarde d’y être. Les cours seront sûrement moins barbant que chez moi. La Botanique surtout à l’air trop bien.

On est arrivé assez tard le soir, il faisait déjà nuit. On a traversé le lac sur des barques, c’est un homme appelé Hagrid qui nous a fait traversé. Enfin, un homme, il fait au moins deux fois ma taille ! Après, on est entrés dans le château qui est vraiment sinistre de dehors. La grande salle par contre est magnifique, le plafond il reflète le ciel.

Y avait un vieux chapeau au milieu qu’on devait mettre sur la tête pour être répartit dans les maisons. Au fait, il y a quatre maisons, Poufsouffle, Serdaigle, Serpentard et Gryffondor, chacune, selon le chapeau qui a chanté – bizarre aussi hein – des qualités différentes. Matt et moi on a été envoyés à Gryffondor, et tous les autres à Poufsouffle. Selon le chapeau, Gryffondor c’est la maison des courageux et des forts, mais je n’ai pas l’impression d’être l’un ou l’autre.

Aujourd’hui, c’était les premiers cours. C’est plutôt une prise de contacts pour commencer, mais certains professeurs semblent pas trop nous aimer, Rogue par exemple, il fait la Défense Contre les Forces du Mal. On dit qu’il n’aime personne, sauf les Serpentard, et qu’il déteste les Gryffondor. J’ai aussi apprit que les Gryffondor et les Serpentard s’aiment pas. J’aimerais bien savoir pourquoi.

Voilà, c’est finit pour aujourd’hui, j’ai déjà perdu assez de temps, faut que je me lève tôt demain.

Was ist das und wer bin ich ?*

Laura.

[HRP]
* Traduction: Qu'est ce que c'est et qui je suis?[/HRP]

[1085 mots]


$$$
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Journal de Laura   Jeu 21 Aoû - 14:14

2 Octobre 1996
Poudlard


Was ist das und wer bin ich?
Ich erkenn mich selber nicht
Ich bin doch klein und fuehl mich gross
Was ist nur mit mir los
*

Qu’est ce qui m’arrive? J’ai du mal à comprendre ce que je fais. Mes parents croiraient que je deviens folle s’ils voyaient ce que je fais à Poudlard. Je passe de plus en plus de temps à la bibliothèque, au lieu d’aller dehors…bon, d’accord, l’hiver approche et il commence à faire froid, mais ça ne m’a jamais empêcher de sortir.

Faut dire qu’il y a tellement de choses à apprendre ici ! Mais hors des cours. Comme à la maison quoi. L’histoire de la magie est, je crois, la pire matière qui soit. C’est ennuyeux à mourir. Le prof, un fantôme du nom de Binns, n’a pas l’air de se rendre compte que personne n’écoute ses cours, qui pourtant pourraient être intéressants s’il voulait bien y ajouter un peu de vie, enfin bon, passons.

J’ai bientôt finit l’Histoire de Poudlard prêtée par Abby, je devrais lui rendre quand je la verrais. C’est un très bon livre, mais il manque plein de choses à mon avis, faudra que j’aille voir la bibliothécaire pour qu’elle m’aide. Le problème est que, selon les plus grand, elle est plutôt désagréable avec les élèves. Paraît que Rusard et elle sont amoureux. M’étonnerait pas, ça expliquerait beaucoup de choses.

Les cours se passent pas super bien, je galère pas mal à faire ce que les profs demandent, surtout dans les cours où faut vraiment utiliser la magie, comme les sortilèges, la métamorphose et la DCFM. Ce dernier cours est le pire je crois, parce que c’est confirmé, le prof déteste les Gryffondors.

En potion et botanique par contre, ça marche mieux. Ce m’étonne pas pour la botanique, c’est pareil qu’à la maison sauf qu’on voit vraiment que les plantes sont vivantes. En parlant de plantes, j’ai même pas été dans la forêt encore. Bon, faut avouer qu’elle est interdite, mais qui se soucie de ça ? Plus dangereux par contre, les élèves des années supérieures disent qu’il y a toute sorte de créatures bizarres et pas forcément amicales là bas, comme des centaures ou des loups garous. Pour l’instant, j’ai de toute façon autre chose à faire qu’aller me promener là bas.

Les devoirs par exemple, les profs nous en donnent tellement que j’crois bien qu’ils aiment pas nous voir traîner un peu partout. Normal quoi.

J’ai pas encore eu l’occasion de voir beaucoup de monde du voyage depuis un mois. On a eu une visite guidée du préfet, qui s’appelle Edward, et yavait Matt, j’en ai profité pour lui demander s’il avait revu Summer, car je crois que tout les deux ça pourrait bien marcher. Enfin bref, j’ai envoyé une lettre à Abby pour une promenade près du lac, on pourra parler du premier mois de cours comme ça et savoir comment ça se passe pour tout le monde.

Je crois que ce qui me manque le plus depuis que je suis à Poudlard, c’est mes amies de la maison. Je peux pas leur raconter grand chose dans mes lettres puisque je n’ai pas le droit de dire que je suis une sorcière, mais je fais ce que je peux. Ah oui, ya aussi ces horribles robes noires. Ca, ça m’énerve vraiment. Pas moyen d’avoir des couleurs, tout le monde est pareil, sombre, enfin bref. Dur d’être tout le temps content à cause de ça, mais j’oublie pas ma promesse et je reste pareille.

Laura.


[590 mots]


[HRP]Traduction:

Qu'est-ce que c'est et qui suis-je
Je ne me reconnais pas moi-même
Je suis petite et me sens grande
Qu'est-ce qui se passe donc avec moi ?

Paroles de la chanson "Was ist das" de Lafee.[/HRP]

$$$
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Journal de Laura   Mar 9 Sep - 21:56

2 novembre 1996
Poudlard


Bien étrange journée. Après les cours, j’ai été comme d’habitude faire mes devoirs à la bibliothèque. Elle est tellement grande ! On est sûr d’y avoir tout ce qu’il faut pour écrire les tant et tant de longueurs de parchemins demandées par les profs. Enfin, au moins c’est le week end là, j’aurais un peu de temps pour profiter des derniers jours avant l’hiver.

Donc je disais que j’ai été à la bibliothèque pour expédier les derniers devoirs donnés en début de semaine pour lundi, pis j’ai terminé l’Histoire de Poudlard aussi. Ca a prit du temps depuis le mois dernier, depuis la dernière fois que j’ai écrit ici. Tout simplement par manque de temps, vu que je suis pas très douée j’ai dû travailler deux fois plus, Rogue et McGonagall ne l’ont pas caché. Et dire que je suis qu’en première année, ça a le don de me déprimer.

Si ça continue comme je l’aurais jamais racontée, cette foutue soirée à la bibliothèque. Enfin, je parle un peu fort car elle était surtout étonnante. Après avoir terminé l’Histoire de Poudlard j’ai un peu regardé dans les rayons à la recherche d’un livre sur Serpentard et les Fondateurs. Ils m’intriguent beaucoup plus qu’avant encore, et surtout la haine entre Gryffondor et Serpentard. Ce n’est bien sûr plus qu’une croyance, j’ai largement eu le temps de m’en apercevoir.

Comme je trouvais pas le rayon, je me suis décidée à aller demander à la bibliothécaire, Mme Pince. Je dois avouer que j’avais un peu peur car les élèves des autres années disent qu’elle aime pas beaucoup les élèves. Mais au contraire ça c’est très bien passé. Elle m’a montré l’étagère en question, mais point négatif ya pas grand chose sur Serpentard, la plupart des livres sont dans la réserve et on a pas le droit d’y aller. Je pourrais peut être essayer de voler la clef, mais faut trouver une manière et ça c’est pas gagné.

J’ai emprunté un livre tout de même, une biographie d’Helga Poufsouffle que m’a conseillée Mme Pince. C’est sûrement plein de choses inutiles, mais sait on jamais, il y aura peut être quelque chose d’intéressant. Ce qui est sûr, c’est que je commencerais le livre plus tard, pour le moment, il est trop tard justement. Faut encore que j’écrive une lettre pour Papa, Maman et mon Frère. Ils m’ont dit qu’il s’ennuyait beaucoup sans moi, c’est drôle.

Laura.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Journal de Laura   Dim 19 Oct - 21:39

2 Décembre 1996
Poudlard


Un bal. Il y a un bal pour Noël ! Pourquoi je l’ai pas appris plus tôt ? Bon en fait ça fait assez longtemps que je le sais mais ça ne change rien, c’est HORRIBLE ! Un bal ça veut dire qu’il faut danser, qu’il faut avoir des habits de soirée, et surtout, qu’il faut inviter un garçon ! Bon, on peut se faire inviter, mais ça revient au même. Stop Laura. Calme toi, oublie pas ta promesse. Surtout qu’en fait, j’suis déjà invitée. Par celui la même qui ma dit qu’il y a un bal.

Il s’appelle Joshua, Joshua Rhys. Je l’ai rencontré dans les couloirs alors que je m’étais perdue. Il a été très…gentil. Oui je pense que je peux dire ça. Ce qui est sûr, c’est qu’il a le goût du risque. Pis il m’a expliqué comment lui s’y prenait pour ne pas se perdre, et je pense que ses conseils me seront très utiles. Tout ça pour dire que je vais passer le réveillon de Noël avec lui. Qui vivra verra.

Sinon, il m’est arrivé une autre aventure dans la salle commune de Gryffondor, et j’ai découvert qu’il n’y a pas que les Serpentard que je puisse haïr à Poudlard. Tout a commencé quand un garçon de cinquième année, mais qui est pas beaucoup plus grand que moi, tapait au marteau pour accrocher partout des affiches du fan club de Harry Potter. Au début, enfin, quand j’ai lu l’affiche, je savais pas c’était qui Harry Potter. Pis il m’a plus ou moins expliqué, et maintenant je pense que je sais à peu près à quoi m’en tenir, mis à part que j’ai pas réussit à le voir. Etrange non ? En quatre mois de cours, je n’ai toujours pas vu la star du collège.

Bon, j’avance pas dans mon histoire là. Je disais que le garçon, Colin, il placardait des affiches pour le fan club de Harry Potter. Comme il m’a demandé de l’aidé, j’ai accepté, c’est toujours bien pour connaître plus de monde dans ma maison, parce que jusqu’à maintenant c’était pas super. Donc j’ai commencé à l’aider quand une autre fille de première année est arrivée. Et là, elle a fait comme si j’étais pas là. Elle a été voir Colin et a fait comme si je n’étais pas là. Sûre qu’elle aurait encore plus fait attention à un fantôme, c’est pas ce qui manque à Poudlard. Donc cette fille, qui apparemment s’appelle Jessika Fenty, elle a aussi « discuté » avec Colin qui lui a également fourré un marteau dans la main, ce qui m’a fait rire, soi dit en passant.

On a donc continué à bosser à trois, puis, comme par hasard, Colin a fait tomber son marteau sur le pied de Jessika. A ce moment elle s’est mise à râler comme c’est pas possible et était à la limite de l’insulte. Il avait pourtant pas fait exprès, c’est pas comme s’il lui le lui avait lancé dessus. Bon, je l’ai quand même accompagnée à l’infirmerie, je suis pas comme ça, mais ce qui est sûr c’est qu’elle m’énerve beaucoup c’te fille.

Je sens que mes mots s’embrouillent et que ça devient du grand n’importe quoi mon récit, il vaut mieux que j’aille dormir.

Laura.


[548 mots]


AAA
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Journal de Laura   Mar 11 Nov - 14:46

2 janvier 1997
Poudlard

Bonne année !

Premier nouvel an, premier Noël à Poudlard. Le premier d’une série de sept, si j’arrive à aller au bout, ce qui pour l’instant me semble un peu lointain.

Le bal s’est très bien passé, tout compte fait. Papa et maman m’ont envoyé une robe de soirée en prévision et Joshua est très gentil. C’est un super bon danseur, ya pas à dire. Meilleur que moi, bien meilleur – même si c’est pas très compliqué. Tout ça pour dire que cette soirée fut donc très belle. Pour une fois tous les élèves, et il y en a vraiment beaucoup, étaient réunis au même endroit au même moment. Finie les guerres de maisons, l’espace d’une nuit, c’était vraiment un conte de fée. Un bal comme dans les livres.

Le lendemain, je pense que tout le monde était un peu fatigué, mais content. J’ai reçu un certain nombre de cadeaux. J’ai même eu ceux des filles de la maison, je me demande bien comment elles ont fait pour les envoyer. Je pense qu’elle les ont passés à papa et maman qui les ont transmis. J’espère qu’elles aussi ont reçu les miens.

Le réveillon de nouvel an était le plus bizarre que j’ai jamais vécu. Il n’y avait plus tellement de monde, la plupart des élèves étant rentrés chez eux, mais on a quand même bien rit. C’est tellement changeant de voir certains profs à table ressembler à des humains. C’est vrai, on pourrait parfois se poser des questions en regardant Rogue ou McGonnagal !

Pour le moment, c’est encore les vacances. Le château paraît bien vide. Je m’ennuie un peu. Il fait trop froid pour aller dehors et passer des heures à la bibliothèque, je n’en ai pas envie. Que faire alors ? Bah déjà j’écris ici, et, mine de rien, et bien ça prend du temps. Si j’étais un journal, je ne sais pas si j’aimerais être le passe temps d’une fille qui n’a rien d’autre à faire que de raconter sa vie.

Mais je me plains, je me plains, alors que la vie est belle. Je vis depuis cinq mois dans un château qui ferait pâlir d’envie une princesse de conte, je rencontre des sorciers, des fantômes, j’apprend à faire des potions bizarres, à lancer des sorts, à m’occuper de plantes dangereuses ! Tout va bien, non ?

Quatre mois. Qu’est ce que le temps file, avec tout le travail qu’on a eu je les ai pas vus passés. Il y a fort à parier que ce sera pareil pour les six prochains. Il y en plus des examens à la fin de l’année, alors les profs’ vont pas nous lâcher. C’est peut être mieux d’ailleurs, parce que plus les cours passent, moins j’ai envie de travailler. Rogue m’énerve, McGo’ me fait peur, quant à Flitwick…ben j’en sais rien en fait. Je crois que c’est le prof’ le plus bizarre de Poudlard. L’est encore plus petit que moi, c’est déjà une preuve.

Allez, c’est finit pour ce mois !
Laura.

[505 mots]



XXX
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Journal de Laura   Ven 14 Nov - 21:41

2 février 1997
Poudlard


Pas mal de choses à raconter ce mois-ci, alors je vais essayer de me dépêcher parce que je n’ai pas beaucoup de temps : il est déjà tard et une dure journée m’attend demain : je commence par un double cours de Défense Contre les Forces du Mal, deux heures de Rogue, ça me fait déjà peur. Je voudrais ne pas me réveiller de la journée, juste dans deux jours, ça serait pas trop bien ? Mais il ne vaut mieux pas compter là dessus, d’autant que la chauve souris serait capable de me coller une semaine de retenue pour avoir loupé son cours, je ne serais pas gagnante au bout.

Venons en donc à mon récit, sinon je vais vraiment le louper ce cours. Je suis sortit deux fois du dortoir pendant la nuit ce mois. C’était la première fois, et je le fais tout de suite deux fois. C’est peut être pas très très malin, mais j’ai de très bonnes excuses, comme tu peux t’en douter. En tout cas il vaudrait mieux que papa et maman n’en entendent pas parler. Ca pourrait aussi donner des idées au frérot.

Je t’ai déjà dit que faire un petit tour dans la réserve pourrait être intéressant afin de trouver des trucs sur Serpentard. Mon intérêt pour le fondateur des verts et argent est en effet revenu avec les mauvaises blagues de ces derniers, va comprendre. Je me suis donc finalement décidée à y aller. Ca a été dur d’atteindre la bibliothèque, ya les fantômes qui se promènent un peu partout, parfois des profs et bien sûr Rusard et Miss Teigne qui eux ne font jamais de pause. J’ai mis à peu près trente minutes à atteindre la bibliothèque, un record de lenteur je pense.

J’ai dû, comme tu peux t’en douter, m’y reprendre à deux fois pour réussir mon sortilège d’alohomora. Je suis vraiment pas douée. Enfin bref, je suis quand même réussie à entrer, et là, qu’est ce que je vois, il y avait déjà quelqu’un. Une autre fille, Maïa, de Serdaigle. Elle s’était endormie dans la bibliothèque et Mme Pince avait oublié de faire sa tournée de vérification. J’aurais jamais cru que c’était possible. Mais ce n’est pas le sujet. Puisque quelqu’un m’avait vu, je ne pouvais plus essayer d’aller fouiller dans la réserve, n’étant plus sûre de ne pas être vendue. D’autant que Maïa m’a demandé si je voulais bien l’aider à retrouver la tour de Serdaigle. J’ai accepté, mieux valait ne pas perdre la nuit.

Tout aurait pu bien se passer si…Mme Pince ne s’était pas réveillée. Ni une, ni deux, il a bien sûr fallut s’enfuir. Prenant un chemin au hasard, je suis partie en courant en tirant Maïa avec moi, mais j’ai réussit à la perdre. Je me suis donc retrouvée seule je ne savais pas où dans les couloirs. C’est alors que j’ai rencontré une autre fille, de Serpentard. Pis Pince et Rusard sont arrivés. A partir de ce moment, je n’ai pas trop compris ce qu’il s’est passé. Je crois que Mme Pince m’a cachée derrière une statue, alors que Rusard a attrapé l’autre fille. Je me demande bien pourquoi, ce n’est pourtant pas son genre.

Je suis ensuite rentrée dans la salle commune. Je sais ce que tu me dirais si tu parlais : pourquoi est-ce que je ne me suis pas dénoncée ? Ca aurait servit à quoi ? Elle aurait quand même été punie pour vagabonder dans les couloirs. Autant profiter de la chance offerte par Mme Pince. Je me demande quand même ce que sera sa réaction la prochaine fois que j’irais à la bibliothèque.

Du coup je me suis trop étendue, la suite demain soir.
Laura.

[622 mots]



XXX
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Journal de Laura   Dim 16 Nov - 11:53

3 février 1997
Poudlard


Je vais donc pouvoir finir de raconter mes « aventures » nocturnes. Dans celle que j’ai déjà écrite hier, j’avais vraiment eu chaud, heureusement que Mme Pince m’a protégée, et je me demande d’ailleurs bien pourquoi, parce que sinon j’aurait fait perdre tellement de points à Gryffondor que je n’aurais plus eu le courage de sortir. Ca aurait dû me dissuader de sortir de nouveau, mais pas du tout.

C’est Colin qui est venu me trouver. Je me demande d’ailleurs bien pourquoi c’est à moi qu’il a demandé alors qu’il y a une flopée d’élèves bien plus âgés et expérimentés, comme ce Harry Potter qui l’aime tant. Pis une de ses amies, Hermione Granger, est à ce qu’on m’a dit la meilleure élève du collège…oui, c’est vraiment bizarre tout ça.

Donc Colin m’a demandé si je voulais bien aller avec lui cambrioler la réserve de potions de Slughorn. Tu te rends comptes quand même ? Cambrioler la chambre d’un professeur ! Faut le vouloir quand même ! Quand je lui ai demandé pourquoi il voulait faire ça, question naturelle je pense, il m’a dit que c’était pour voler du poussos. Prendre tous ces risques pour gagner quelques centimètres, il faut vraiment le vouloir. Je sais ce que tu vas me dire : mais pourquoi tu l’as suivis ? Je ne sais pas. J’ai été poussée vers l’avant, et puis c’est tout. Je ne saurais pas l’expliquer.

On est donc sortis tous les deux, une nuit, du dortoir, accompagnés de deux ou trois autres élèves que je ne connaissait pas et qui doivent être dans la classe de Colin. On a de nouveau évité fantômes, professeurs et Rusard, pour arriver devant la porte du bureau du gros prof’ de potions. Là, j’ai vraiment hésité. Je ne sais toujours pas si j’ai eu raison de prendre tous ces risques, d’autant que…bon, je finis mon histoire d’abord.

Nous sommes entrés dans son bureau, tout le groupe, à la recherche de l’armoire en question. Problème : il n’y avait que des pyjamas. Il aurait alors suffit de repartir sans bruit et gentiment retourner se coucher, mais bien sûr rien ne se passe jamais comme prévu : j’ai fait tombé quelque chose en me cognant à une table basse. Il n’a plus été question d’être discret. C’était au premier arriver au dortoir. Colin et moi avons cependant apprit que Slughorn est meilleur coureur qu’il ne paraît. Oui, ça peut paraître insensé, mais on n’a pas réussit à le distancer, et du coup il nous a immobilisés avec un sortilège.

Inutile de dire que la situation était plutôt désespérée. Le prof’ nous a interrogés, on a répondu comme on a pu pour éviter d’être renvoyés, mais je ne sais pas si ça a bien marché, on a du se contredire plusieurs fois. Slughorn nous a laissé partir, mais il a dit qu’il allait réfléchir à sa punition. Tu crois qu’il va vraiment nous faire renvoyer ? Ou bien qu’il va nous jeter en pâture à Rusard ? Je me demande d’ailleurs pourquoi je te pose ces questions, alors que tu ne peux pas me répondre. La folie de Poudlard doit commencer à m’atteindre.

Allez, il est l’heure d’aller au lit et de ne plus penser à ça, je risquerais d’avoir des cauchemars.

Laura.

P-S : depuis le bal, je ne fais plus mes tresses. Trop long, trop compliqué.

[566 mots]


XXX
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Journal de Laura   Mer 26 Nov - 21:58

2 mars 1997
Poudlard


C’est ça l’amour ?

Je crois que jamais je n’ai été aussi inattentive à un cours de métamorphose, voire à un cours tout court, et ce n’est pas peut dire. Je ne voulais pas, je ne pouvais pas écouter. McGonagall. Elle a dû s’en rendre compte, puisqu’elle ne m’a pas interrogé, c’est pourtant pas son genre. Bref, j’en sais rien et je m’en fou, ce n’est pas l’important. Depuis que je l’ai vu, je ne peux plus me concentrer sur rien. Rien ! A peine si j’arrive à trouver les mots pour t’écrire, c’est dire.

Tout a commencé pendant qu’on attendait de pouvoir entrer en métamorphose. Il y avait une classe à côté de nous. Pas vu de quelle maison, mais c’étaient des quatrièmes ou des troisièmes années, j’en sais rien, je ne connaissais personne. Parmi eux…un garçon, il a fallut que je croise son regard, et je ne peux plus l’oublier depuis. Petit par rapport aux autres, cheveux bruns et les yeux bleus…magnifiques. Je ne sais rien d’autre de lui, inconnu au bataillon. Personne dans ma classe ne sait qui il est. Peut être demander à Abby si elle ne le connaît pas, elle est dans tout un tas d’associations et a déjà du rencontré la moitié du collège.

Heureusement que la métamorphose était le dernier cours de la semaine, sinon je crois que j’aurais déjà fait perdre tout les points gagnés par Gryffondor, puisque je n’aurait rien écouté. J’imagine si Rogue m’avait interrogée, ça aurait été pire que tout, mais puisque ça n’est pas, passons.

Je ne sais pas trop quoi faire. En parler à quelqu’un ? Il n’y a pas vraiment d’élève à Poudlard à qui je pourrais confier ça. Peut être à Elody, mais ça supposerait de parler de l’école, ce qui n’est pas possible. Ca m’énerve ! Qu’est ce que je vais bien pouvoir dire à tout le monde pendant les vacances ? Je vais devoir raconter une année scolaire dans un collège normal alors que le mien est tout sauf normal ! Pourquoi donc devons-nous nous cacher des moldus ? Ne serait-ce pas plus simple de nous entraider ? Ils ont la technologie, on a la magie. Ca formerait un duo du tonnerre…mais ce n’est apparemment pas à l’ordre du jour. Dommage.

Demain, c’est samedi. J’avais prévu de passer la matinée à la bibliothèque, mais je crois que ça va pas être possible. Va falloir que je lui dise avant d’être poussée par je ne sais pas quoi à le crier dans la grande salle, ou même pire, je ne veux pas imaginer toutes les bêtises qu’il est possible de faire avec la magie. Celle-ci sert la haine des maisons, elle peut bien servir l’amour, non ?

A chaque fois que je repense à lui (à défaut de trouver une meilleure appellation), je frissonne. Bizarre, non ? J’aurais jamais cru que c’est comme ça quand on aime quelqu’un. Mais c’est vraiment possible d’aimer quelqu’un dont on ne connaît ni le nom, ni la maison ? Ni rien d’autre que ce à quoi il ressemble d’ailleurs. Enfin, je me doute qu’il n’est pas de Serpentard, car je ne peux pas aimer un Serpentard, c’est impossible, hein ? Personne ne les aime, les serpents.

Was kommt da hoch ?

Laura.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Journal de Laura   Mar 6 Jan - 18:17

(L’écriture de cette page du journal montre que Laura tremblait en écrivant. On peut voir ci et là quelques taches, sûrement des larmes qui sont tombées dessus. A peu près au milieu il y a un trou parce que la petite Gryffondor a appuyé trop fort sur sa plume, ainsi qu’un grand trait d’encre noire où elle l’a cassée.)

3 mars 1997
Poudlard


J’ai honte. Plus que honte, je ne trouve aucun mot, que ce soit en Allemand et ou en Anglais pour décrire ce que je ressent. Jamais plus je ne tomberais amoureuse, si c’est comme ça que ça finit, oh que non, je ne veux plus. Je crois même que je ne peux plus me regarder dans une glace. Heureusement qu’il n’y en a pas trop à Poudlard, sinon j’aurais bien du mal à avancer, faudrait que je ferme les yeux tout le temps et dans un château magique ce n’est pas la chose la plus intelligente à faire.

Bon, je sais, je me lamente, je me lamente, mais je ne dis toujours pas pourquoi. La raison, elle est toute simple : il est à Serpentard ! C’est la pire des choses qui puisse arriver ! Et moi qui croyais qu’aimer l’un d’entre eux était impossible. Oh mais pourquoi j’ai parlé ? J’aurais mieux fait de me taire, comme d’habitude. Parce que bien sûr, cette déclaration, que je vais « traîner longtemps, comme un boulet », selon ses propres mots. Je pense qu’il a plutôt raison, parce que le problème c’est que tout le monde est au courant. Ah ! Ce que j’ai honte.

Je ne sais pas vraiment ce qui s’est passé, je m’en suis même pas rendue compte. C’était dans la grande salle, mais on n’était encore loin des tables. J’ai parlé, tout simplement, c’est sortit, tout seul, ça a coulé, comme toujours, puis il a répondu, j’ai vu son blason, il me l’a confirmé. Oh, la petite de Gryffondor amoureuse d’un Serpentard, comment est-ce possible ? Le pire dans tout ça, c’est que, on me l’a raconté un peu plus tard, parce qu’il a bien fallut aller en cours, c’est que ça a résonné dans la grande salle ! Même les profs ont entendu ! Ah, j’ai honte. Je voudrais tout de suite rentrer chez moi, là où personne ne me connaît comme sorcière, où personne n’est au courant. Et dire qu’il reste quatre mois à passer ici encore, dans cette école que j’aimais tant.

Je suis pas restée dans la grande salle. J’ai pas mangé. Je me suis sauvée, presque en courant. Je crois que c’était la meilleure solution. Je ne savais pas où aller, et je ne voulais pas que Rogue ou Rusard me tombent dessus, ce qui n’aurait rien arranger. J’suis allée au toilettes. Au moins j’étais sûre de ne pas être dérangée. Je crois que je n’ai jamais autant pleuré de ma vie, même quand j’étais bébé. Au moins ça m’a permit de pas déborder en cours, même si comme hier je n’ai rien pu écouter. Ecrire aussi m’a détendue. Je crois que ça ira mieux demain.

Laura.

[517 mots]


BILL
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Journal de Laura   Mar 6 Jan - 18:19

2 Avril 1997
Poudlard


Je viens de relire la page que j’ai écrit le mois dernier, et je pense pouvoir dire que ça va mieux, beaucoup mieux. Evidemment, il y a parfois encore des rires sur mon passage, surtout parmi les Serpentard, mais on s’y fait. Il y en a d’ailleurs à Poudlard qui sont dans un cas bien pire que le mien sur ce sujet, je ne vais donc pas me plaindre. En fait, plus j’y repense, plus je me dis que ce petit incident n’est pas grand chose. Au fond, il y a des choses bien plus graves dans la vie. Je me trouve plutôt égoïste d’avoir tant pleuré pour une vipère. On ne m’y reprendra plus.

Signe que tout va de nouveau bien, je suis allée à la bibliothèque la semaine dernière. En fait, j’y étais bien obligée : Rogue nous avait donné un devoir horriblement difficile à faire et il a donc fallu me mettre au boulot. Oui, je sais bien, faire ses devoirs la veille du jour où il faut les rendre n’est pas très sérieux, mais le printemps revient ! Bientôt on pourra de nouveau sortir sans avoir trop froid, bien qu’il faille ne pas se découvrir d’un fil en avril. Je dois avouer que l’hiver m’a assez ennuyé. Ce paysage tout blanc, la quasi obligation de rester près des cheminées pour avoir un peu de chaleur, les gros manteaux qu’on devait porter…vivement que la température reparte à la hausse.

Bon, je parle, je parle (ou plutôt j’écris), mais je ne raconte pas ce que cet après midi à la bibliothèque a eu de si spécial. J’ai travaillé, ou au moins essayé, je le jure, mais j’ai été dérangée : quelqu’un pleurait à côté de moi. Ni une, ni deux, je me suis précipitée pour savoir si on avait besoin de moi, bien que je me demande comment je pourrais bien être utile à quelqu’un, mais passons. En fait, c’était Lavande, la fille qui nous avait accompagnés pour la visite de Poudlard que le préfet, Edward Montgomery nous a faîte en début d’année.

Lavande m’a donc expliqué qu’elle avait des soucis avec son copain. Quand je disais, le mois dernier, que l’amour c’est nul, j’avais quand même un peu raison, non ? Enfin bref. Elle m’a dit que ça allait plus ou moins, mais je crois qu’en fait elle était vraiment triste. Peut être qu’elle ne voulait pas m’inquiéter, ou m’embêter, je sais pas. Les grands sont parfois durs à comprendre, surtout pour une toute petite comme moi.

On a donc discuté, jusqu’à en oublier où on était. Lavande a été très gentille. Elle m’a même dit que si j’avais vraiment trop de mal dans certains cours, elle pourrait m’aider. Je ne pense pas que je le demanderais, mais ce n’est pas grave. C’est une belle preuve qu’il y a des gens très bien, à Poudlard, malgré la présence des Serpentard et de certaines autres personnes que je ne nommerais pas, je risquerai de faire un nouveau trou dans la page. Celui du mois dernier est déjà assez moche comme ça.

Bientôt les vacances, plus que trois mois.

Laura.

[525 mots]


BILL
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Journal de Laura   

Revenir en haut Aller en bas
 
Journal de Laura
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Sinistre farce éléctorale dans les Caraibes selon le journal Humanite.fr
» Journal de Hermione Blake
» la fiche de Méline Laura
» Journal d'un archéologue [PV]
» L’après Gousse se négocie déjà (source : journal Le matin)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts ::  :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets clos année 7 :: Réunions de l'AD-
Sauter vers: