AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 [Pv] Vengeance d'Aelita [Pv]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Invité
avatar



MessageSujet: [Pv] Vengeance d'Aelita [Pv]   Dim 23 Avr - 22:33

Après la nouvelle apprise par Clara mais que je savais déjà de part mon jeune frère, je monta, à la volière afin de mettre en œuvre ma vengeance. J’avais pris avec moi un rouleau de parchemin, de l’encre, une plume et une enveloppe. J’avais pris soin de colorer la feuille de parchemin en violet et l’enveloppe en vert clair, l’encre était bleu et je m’efforça d’écrire avec une autre calligraphie que la mienne.

Cher Monsieur Drago Malefoy,

Je ne sais encore comment vous appeler, donc j’utilise le Monsieur et le vouvoiement, j’espère que ces formules de politesse vous conviendront. Vous vous demandez sûrement pourquoi je vous écris et bien voyez vous mon père et moi-même pensions que cela serait plus facile pour nous de communiquer un peu par lettre interposée pour mieux nous connaître avant de nous rencontrer.
Je vais me décrire comme ça vous saurez à qui vous avez à faire une fois que nous nous verrons.
Je suis blonde aux yeux turquoise, mon père me dit que j’ai les plus beaux yeux de la terre, j’espère que vous le penserez aussi en me voyant. J’ai une taille de guêpe et des formes généreuses pour une jeune fille de onze ans. Mes cheveux sont soyeux et tombent en cascade sur mes épaules, ils sont doux aux touchés, j’espère que vos doigts si emmêleront une fois que nous serions marié.

Oui, il faut que je vous prévienne, que je ne veux absolument que vous me touchiez avant que l’on ne soit marié, je ne le tolérais pas et mon père non plus d’ailleurs. Vous pensez s’en doute que je suis présomptueuse de penser à cela maintenant, mais je dois vous mettre en garde sur cette chose que j’estime importante à mes yeux. Vous ne pourrez donc ni m’étreindre, ni m’embrasser, j’espère que c’est assez clair Monsieur Malefoy. Je doute que vous en aillez cependant envie, mais on ne sait jamais, votre père à dit au mien que je ressemblais un peu à votre ancienne fiancée, j’espère que vous ne la côtoyez plus. Non, pas que je doute de votre intérêt sur ma personne une fois que l’on se sera rencontré, mais je suis extrêmement jalouse et possessive, donc je ne tolérais aucune présence féminine - à part la mienne cela va de soie – près de vous !

Maintenant passons aux questions que je me pose sur votre personne :

J’aimerais savoir comment vous êtes mentalement et physiquement (quoi que physiquement, si vous êtes comme votre père vous risquez de me plaire)?
J’aimerais aussi savoir si vous aimez les bijoux, les beaux vêtements ? Si oui de quelle sorte
Et enfin, je voudrais savoir qu’elle est votre plat préféré ?

Je ne pose que trois questions, comme ça je ne vous embarrasse pas trop, les questions plus intimes viendront en temps et en heures.

J’espère que vous me répondrez.


N.N

Ps : j’espère que mon anglais est correct…


Une fois la lettre finie, je la relu plusieurs fois pour voir si tout était correcte, une fois cela fait, mon frère changé en hiboux s’engouffra par la fenêtre et me tendis sa patte pour que je l’accroche. Ensuite, il se mit sur le bord de la fenêtre et plongea, je le vis s’engouffrer dans le château par la porte du Hall afin de trouver Drago Malefoy.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: [Pv] Vengeance d'Aelita [Pv]   Lun 24 Avr - 0:29

Drago était tranquillement en train de déjeuner lorsqu’il reçut une enveloppe assez singulière apportée par un hibou qu’il ne connaissait pas. Hibou qui d’ailleurs resta un peu trop longtemps à la table à son goût mais bon… Poussé par la curiosité il ouvrit la lettre devant ses voisins de table et chercha des yeux la signature.

*NN ???*

Inconnu au bataillon, alors il parcourut des yeux les premières lignes et manqua de s’étrangler sous le coup de la surprise quand il eut enfin compris. Il replia soigneusement la lettre et la mit dans sa poche. Il voulait être seul pour la lire, c’était la moindre des choses, et puis la lettre contenait peut être des révélations importantes…

Il finit rapidement de manger et d’ailleurs plutôt silencieusement par rapport à d’habitude puis retourna dans son dortoir afin de lire la lettre. Il était seul dans le dortoir et puis même s’il y avait eut ses colocataires, ils ne l’auraient probablement pas dérangé.

Les impressions de Drago évoluaient au fur et à mesure qu’il lisait la lettre. Il fut tout d’abord grandement étonné par la longueur de la lettre et se dit que ça allait être une véritable plaie que de lui écrire. Donc pourvu qu’elle ne réclame pas des lettres aussi longues.

Son anglais semblait bon. Point extremmement positif vu que la trouille de Drago était de devoir apprendre le Russe. Natacha commença par une description d’elle. Alors elle était exactement comme il l’imaginait. Blonde aux yeux bleus, fine et belle… Elle avait l’air de se savoir belle aussi. Prétencieuse ? Aucune importance… Drago lui-même étant prétencieux, il pouvait tolérer ce défaut chez sa fiancée. Surtout qu’elle allait se marier avec un Malefoy donc elle se devait d’être prétencieuse et très fière même !

« Je ne veux absolument que vous me touchiez avant que l’on ne soit mariés »

Cette phrase le surprit tellement qu’il la relu plusieurs fois avant de poursuivre sa lecture. C’était la tradition à ce qu’il sache, alors pourquoi elle se sentait le besoin de le préciser ? Et puis dans la toute première lettre ? D’autant plus qu’ils n’étaient pas près de se voir en face donc quel besoin avait-elle de déjà parler de choses facheuses ?

*Bah rien à faire, j’me gênerait pas pour aller en voir d’autres que toi chérie…*

C’était ce que son père faisait d’ailleurs… Enfin c’est ce qu’il avait cru saisir au détour d’une allusion plus que vaseuse. Ne pas consommer avant le mariage avec la future mariée, mais le marié était libre donc Drago comptait bien en profiter. Natacha elle, étant une fille, ne pourrait pas en voir d’autres. Vierge pour le mariage évidemment… Un instant Drago se demanda s’il devait craindre les assomantes coutumes russes dont lui avait parlé Diabalzane mais il poursuivit la lecture sans changer d’idée.

« votre père a dit au mien que je ressemblais un peu à votre ancienne fiancée »

*Elle se gourre totalement, j’ai jamais eu de fiancée… ça va être pratique si ma fiancée s’invente des films* pensa-t-il dans un soupir

« je ne tolérais aucune présence féminine »

Drago laissa échapper un gloussement… Alors là, elle se fourrait le doigt dans l’œil si elle croyait qu’il allait se plier à ses volontés comme ça ! Non mais… Elle était à des centaines de kilomètres, peut-être même des milliers, alors pourquoi il se gênerait ? Pourquoi pas se faire moine pendant qu’on y était !

Il parcourut rapidement des yeux les questions et rangea la lettre dans son tiroir… Il y répondrait après, rien ne pressait après tout… Il remonta dans les couloirs du château pour ses cours et oublia complètement la lettre.

***** Une semaine plus tard *****

En fouillant ses tiroirs pour aller chercher sa réserve de gel, il retomba nez à nez avec la lettre.

*Ah mince, faut que je réponde à ce truc…*

Extremmement saoulé par avance à l’idée de devoir répondre à ce qu’il considérait plus comme une corvée que comme une correspondance plaisante, il finit par s’installer à la table de sa salle commune avec plume et parchemin. Il relut la lettre et se fit à peu près les mêmes reflexions que la première fois puis trempa sa plume dans l’encre pour répondre.

*Ca sera court ma jolie… T’attends pas à des merveilles*

Drago fit un effort dans le sens où il s’appliqua et où ses phrases étaient un minimum bien tournée. Il ne voulait pas non plus passer pour un imbécile ou pire pour un enfant !

« Natacha,

Vous n’avez aucun soucis à vous faire, je serai tel qu’on vous l’a décrit. Tout le portrait de mon père m’a-t-on dit souvent.

Je réponds maintenant à vos questions. Physiquement je suis semblable à mon père au même âge. Depuis mon enfance je suis habitué aux beaux vêtements et aux objets d’une certaine valeure donc oui, j’attache de l’importance à l’habillement et aux parures de bijoux. Quant à mon plat préféré : le foie gras chaud accompagné de pommes au four.

En attendant de vous rencontrer prochainement, je vous adresse mes salutations les plus respectueuses.

Drago Malefoy

PS : J’estime que mes fréquentations ne regardent que moi, donc gardez pour vous certaines remarques déplacées…»


Quelle poisse de devoir se décrire, Drago n’aurait pas pu faire plus court tout en esquivant la description mentale qui était tout bonnement impossible à faire ! Elle n’aurait qu’à se contenter du « comme mon père » après tout, il avait les mêmes opinions donc il ne devait pas être si différent…

La question sur le plat fut celle qui lui donna le plus de fil à retordre. Il fallait un plat, or Drago n’aimait que les desserts. Un plat riche et chic de préférence, mais pas trop afin que ça reste crédible. Du foie gras chaud, il n’en avait que très peu mangé, mais dans ses souvenirs, c’était délicieux donc… Ca conviendrait pour la lettre tout du moins.

Il était fier de sa formule de politesse, même s’il l’avait recopié texto sur une autre lettre qu’il avait reçu (d’ailleurs il avait été très impressionné que quelqu’un s’adresse à lui aussi poliment et tenait en très haute estime la personne qui avait eut l’idée de mettre cette si jolie phrase). Et puis il fallait y penser !

Le Post Scriptum, Drago ne pouvait pas ne pas le mettre étant donné qu’il avait trouvé cette interdiction encore plus désagréable à la deuxième lecture. Il espérait juste qu’elle avait gardé un quelconque brouillon de sa lettre originale et qu’ainsi elle comprendrait de quelles remarques il s’agissait.

Débarassé de la corvée, il plia la lettre dans sa poche et monta à la volière. Il alla directement voir son hibou grand duc, lui lissa un peu les plumes afin qu’il paraisse au mieux de sa forme. Le hibou ne sembla pas rebuté par ces gestes d’attentions si rares de la part de son jeune maître et partit en volant gracieusement.

Drago ne prit pas la peine de regarder l’oiseau partir et descendit de la volière pour vaquer à ses occupations…
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: [Pv] Vengeance d'Aelita [Pv]   Lun 24 Avr - 17:47

Mon frère Samuel c’était battu avec l’hibou de Drago, il m’expliqua cela une fois revenu sous sa forme humaine et me présenta la lettre de Drago qu’il me demanda de lire, nous éclations alors de rire ensemble.

Je pensais qu’il n’allait pas me répondre, dis-je en souriant à Samuel.

Tu vois il t’a répondu et en plus je crois qu’il l’aime déjà, me dit-il sur un ton moqueur.

Oui, j’adore le post-scriptum, dis-je en regardant Samuel.

C’est bon, de t’entendre rire tu sais p’tite sœur, me dit-il d’un air attendrit.

Il faudrait que je lui réponde, lui dis-je en allant m’asseoir sur la chaise prés de mon bureau.

Samuel s’essaya sur mon lit et regarda la décoration de la chambre, il prit le cadre qui était sur la table de nuit et souri à la vue des quatre personnes qu’il y avait dessus.


Nous étions beau à cette époque, me dit-il en souriant toujours.

Et oui, comme on change, lui dis-je avec sarcasme.

Il se mit alors à rire et m’envoya un coussin dans le dos, je me retourna vers lui, les sourcils froncé et je me précipita vers lui pour le chatouiller au niveau des côtes. Car je le savais fort sensible à cet endroit, il n’arrêté plus de rire à un moment j’ai bien cru que j’allais le tuer, tellement il avait dû mal à reprendre sa respiration.

Ca va ?, lui demandais-je inquiète en m’arrêtant de le chatouiller, mais il profita de la situation, pour me retourner et me chatouiller à son tour, maudit Serpentard, lui dis-je en le frappant et en riant en même temps.

Il s’arrêta et me regarda droit dans les yeux, il me sourit et je compris comment les filles avaient pu tomber aussi facilement dans ses griffes. Enfin griffe pour un Serpent ce n’était pas le mot exact, plutôt dans ses crochets venimeux. Je souris à cette pensée, il était toujours sur moi et me regardait droit dans les yeux en essayant de deviner mes pensées.


Tu m’as insulté de maudit Serpentard, petite intello de Serdaigle, me dit-il en me souriant.

Tu manques d’entraînement, tu n’es plus aussi acerbe qu’avant, lui dis-je en riant et en essayant de le repousser.

Je sais, je sais…, et dire que c’est une Serdaigle qui me dit ça, dit-il en riant, bon alors reprenons notre sérieux, que vas-tu lui dire à ton Prince ?, me demanda-t-il en se laissant tomber sur le côté.

Je n’en sais rien, ce qui est sûr c’est qu’il pense vraiment correspondre avec Natacha, lui dis-je en baissant les yeux.

Oui, mais soit toi-même dans les lettres…, peut-être que comme ça il tombera amoureux de toi et non d’elle, me dit-il en me souriant.

Ca tu vois, ça m’étonnerais beaucoup, dis-je en m’asseyant sur le lit.

Je me leva soudain et alla rejoindre le bureau juste en face de mon lit, je pris ma plume et la trempa dans l’encrier.


Cher Drago,

Je me permets de vous appeler comme cela vu que vous avez employé mon prénom au lieu de mon nom, donc je vous imite. J’espère que cela ne vous dérange pas…, j’ai été ravie d’avoir de vos nouvelles même si elles ont été un peu longues à venir. Je suis ravie de votre description, même si elle est un peu courte à mon goût, cependant, je vous imagine beau, ce qui n’est pas pour me déplaire et vu votre écriture je dirais que vous êtes un jeune homme intelligent, ce qui me plait d’autant plus.

Pour votre post-scriptum, je n’en attendais pas moins de vous, vous êtes aussi bien que votre père en effet, mais je dois vous avertir que moi-même je ne vous attendrais pas, du moins en ce qui concerne mes lèvres. Car elles ont déjà servie à embrasser un jeune homme, je ne vous en dis pas plus…, en tout cas pour le moment.

Votre chère

N. N.

P.S : j’espère que le bijou vous plaira.


Tu lui as acheté un bijou ?, me demanda Samuel penchait au dessus de moi.

Je manquai d’ailleurs de faire une rature par sa faute, tellement il m’avait fait peur, c’est une main sur le cœur que j’ouvris le tiroir pour en sortir un écrin.

Voilà, ce que je vais lui offrir…, j’ai envoyé une lettre lorsque j’étais avec lui, je voulais lui faire une surprise, mais le jour de lui donner…, dis-je en baissant les yeux.

Rogue vous a surpris, me dit-il pour finir ma phrase.

J’hochai la tête positivement, tandis qu’il ouvrit l’écrin, c’est à ce moment qu’il poussa une exclamation de stupeur.


Waow, mais tu es folle, ça à dû te coûter une fortune…, tu es sûr qu’il l’a mérite…, sinon je la veux bien pour mon anniversaire, dit-il en plaisantant.

Non, cette chevalière est pour lui, dis-je en refermant l’écrin et en la mettant dans un petit colis, puis j’y accrocha l’enveloppe.


*J’espère qu’elle lui plaira*, pensai-je en serrant bien le tout.

Description de la chevalière :

La bague représente un serpent qui s’en roule autour d’une grosse émeraude verte, les yeux du Serpent sont eux aussi en émeraude plus petite. Le bijou est fin et délicat, Aelita l’avait choisi car elle lui faisait penser à Drago, quelque chose de fin et de raffiné.

Je tandis alors le paquet à Samuel qui reprit sa forme animal et s’envola par la fenêtre, il attendit deux jours avant de donner le paquet à Drago au petit déjeuner.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: [Pv] Vengeance d'Aelita [Pv]   Mar 25 Avr - 15:12

Drago reçut la lettre de réponse deux jours plus tard. Il reconnut immédiatement le style d’écriture et donc devina aisément qui en était l’auteur. Ses voisins de tables semblaient également intrigués par cette lettre, qui était la deuxième du genre que Drago recevait. Or, qui pouvait bien écrire à Drago mis à part ses parents ? Petit mystère qui ne manquerait pas d’alimenter quelques conversations si Drago décidait de se taire à propos de son correspondant inconnu.

C’est ce qu’il allait faire. Pourtant il ne fit pas autant de cérémonie que la première fois pour ouvrir la lettre et se contenta de la poser sur ses genoux pour la lire à l’abri des regards indiscrets. Il y avait un petit paquet qui accompagnait la lettre, il l’ouvrirait après, en attendant il le mit dans sa poche.

La lettre était bien plus courte que la première d’après ses souvenirs. Tant mieux… Il la lut d’une traite se contentant de hausser les sourcils par moments. Tout d’abord il fut soulagé de voir que la lettre ne nécessitait pas forcément une réponse puisqu’elle ne lui posait pas de question. Après tout, c’était elle qui voulait une correspondance pas lui ! Alors si en plus il devait se creuser la tête pour trouver quoi lui raconter… ce petit jeu allait vite l’agacer.

*Le post scriptum ?*

Il ne se rappelait plus texto ce qu’il avait mit mais se souvenait vaguement d’une remarque pas des plus agréables. Tant mieux si elle aimait le sale caractère de Drago, lui étant bien décidé à ne faire aucun effort.

*Est-ce que nos parents savent qu’on s’écrit au moins ?*

Il n’aurait pas aimé devoir rendre des comptes à son père d’une manière ou d’une autre et ne savait pas s’il devait lui en parler ou non. C’était tellement bizarre comme situation. En tous cas, sa décision était prise ! Il ne lui répondrait pas par écrit… Non mais il ne faut pas pousser… Elle s’imaginait quoi ? Qu’ils allaient se parler comme ça pendant 7 ans au rythme d’une lettre par semaine ? Et puis quoi encore !

Drago était pourtant très curieux et aurait aimé en savoir plus sur elle. Elle avait évoqué un baiser, et à priori dans la ferme intention d’éveiller sa curiosité. Drago n’aimait pas beaucoup ce procédé et s’efforça de faire abstraction de ça. Lui aussi avait embrassé une fille mais Parkinson, ça ne comptait pas… Le reste, il ne s’en souvenait pas donc estimait que cela ne valait pas la peine qu’on en parle. Surtout qu’il était en train d’exercer une sorte de vengeance destinée à rendre la dite fille malheureuse comme une pierre. Vraiment pas la peine d’en parler donc !

*Le bijou*

Drago sortit le petit paquet de sa poche, le protégeant au maximum des regards même si ça paraissait difficile. Ses voisins se montraient définitivement de plus en plus curieux et il fut obligé de déballer le paquet devant eux.

Il fut très surpris par l’objet. Visiblement il avait de la valeur et ça n’était pas un objet de famille puisqu’il ne comportait aucune armoirie. Mais ce qui le surpris par-dessus tout, c’est que c’était une bague ! La tradition voulait que les alliances, même les anneaux de fiançailles soient des bijoux anciens et si possible provenant de la famille. Là, ça ne semblait donc pas être un anneaux de fiançailles, elle ne lui aurait pas donné de cette façon. Et puis de toute façon, il était hors de question que Drago s’affiche déjà comme fiancé. Fallait-il qu’il porte la bague ou non ? Un tel bijou aurait éveillé des curiosités et puis il avait déjà sa propre chevalière. Sans compter que la bague avait pu avoir subit un sortilège quelconque. Drago avait appris à être méfiant depuis qu’il était persuadé qu’on lui avait fait boire un philtre d’amour à son insu.

Pourtant la bague était très belle. S’il ne la portait pas, elle ne le saurait pas de toute façon. Il savait parfaitement où il allait la ranger. Dans un coffret protégé par divers sortilèges anti-vol, avec les objets de valeur qu’il avait emporté. Mais il fut sensible à l’attention et songea même un bref instant à la remercier pour le cadeau. Puis il se ravisa.

*Plus tard… Et puis d’ailleurs, je la verrai peut-être pendant les vacances !*

Il montra la bague à un des joueurs de l’équipe de Serpentard, inventa un bobard quant à sa provenance dans le but de lui en mettre plein la vue puis finit de déjeuner et partit en cours.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: [Pv] Vengeance d'Aelita [Pv]   Jeu 11 Mai - 21:40

Enfin j’avais fini ma lettre, il m’avait fallu une semaine pour la rédiger avec l’aide de Samuel et de Clara, bien sûr personne d’autre n’était au courant de ma vengeance. Ce qui était le plus drôle c’est que Drago semblait apprécier le cadeau que je lui avais offert, si seulement il savait. Mais il allait bientôt tout découvrir, en tout cas ce n’était pas tout de suite, je voulais encore le faire saliver et penser à la douce et belle Natacha.

Cher Drago,

Comme n’aillant eu aucune réponse à ma précédente lettre, je me permets de vous écrire. J’espère que vous ne m’en voudrez pas trop pour le retard. Mais vous comprendrez que j’ai des devoirs et que comme les examens sont proches, il est impératif pour moi d’étudier. Je suppose que vous aussi vous avez des examens de fins d’études, j’espère que vous vous en sortez, car je ne voudrais pas que vous ratiez votre année. Quoi qu’un jeune homme aussi intelligent que vous l’êtes ne doive pas avoir grand-chose a étudié. Pour ma part, je n’ai pas une excellente mémoire et donc je dois étudier très tôt pour que tout rentre. Je voudrais tant que vous parliez de vous dans votre prochaine lettre que vous me disiez ce que vous pensez de Poudlard, des élèves, de ce que vous ressentez aussi, je veux tout savoir.

Je vous confierais également tout de moi…, enfin seulement si vous le désirez bien entendu, je ne veux pas vous forcer. Je ne suis pas là pour ça, mais j’aimerais connaître un peu mieux mon futur époux, je suppose que vous me comprenez. A moins que vous ne soyez pas curieux, j’espère que vous l’êtes car moi je le suis et j’aime connaître les personnes auxquels je m’adresse.

J’espère que le bijou que je vous ai offert vous à plus, il fait partie de ma famille depuis des générations. Il n’a subit aucun sortilège, bien sûr vous n’êtes pas obligé de me croire.

J’espère vous voir en chaire et en os, bientôt.

Cordialement,

Votre chère

N. N.

P.S : j’espère que le bijou vous a sincèrement plu.


Comme pour les autres fois je confia la lettre à mon frère qui alla deux jours plus tard la remettre à Drago lors du petit déjeuner, j’attendis ce moment avec impatience. Ce matin là, je pris place à la table des Serdaigle avec un petit sourire sur les lèvres.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: [Pv] Vengeance d'Aelita [Pv]   Sam 13 Mai - 18:26

[HJ : Bon partons du principe que Drago n’a pas encore vu Hadrien ^^]

Drago ne s’attendait pas à une réponse de la part de Natacha. Il pensait qu’en ayant arrêté de lui écrire il avait mis fin à toute correspondance entre eux. La lettre, il la lut rapidement… Il pensait de moins en moins à Natacha, lors de la réception de la première lettre il y avait l’euphorie du début (et encore pouvait-on vraiment parler d’euphorie ?), mais maintenant, il était presque lassé de Natacha, lassé de ne pas connaître son visage. Tout le premier paragraphe de la lettre il le lut d’un œil peu attentif et retient juste qu’il devrait raconter ses ressentis dans la réponse…

Sourire carnassier, il n’avait aucune envie de raconter ce qu’il ressentait à cette fille qu’il ne connaissait presque pas. Elle voulait savoir ce qu’il pensait du bijou ? Il l’aimait beaucoup mais ne le lui dirait pas… Faire plaisir, ça n’était pas très spontané chez lui. Comme les autres, la lettre une fois achevée fut mise de côté et Drago n’y répondit que quelques jours après.

*Ce que je pense de Poudlard ?*

Je hais cette école, ces gens, son directeur. Une école de gens irrespectueux et immatures. Aucun respect pour les vraies valeurs de la sorcellerie, pas de respect non plus pour les sang purs voir même de l’irrespect. Sang-de-Bourbe et Traître-à-leur-Sang se bousculent dans cette école et je ne serais pas étonné d’y voir circuler bientôt moldus et cracmols…

Suis-je heureux ? Bien sûr que non… Chaque chose que je fais, même la plus insignifiante me pèse. Tout le monde n’a d’yeux que pour des gens que je déteste de tout mon cœur. Ais-je des amis ? Non… En ais-je besoin ? Je ne sais pas, je ne sais plus car la jalousie me ronge quand je regarde ce Potter et l’attitude des gens autour de lui. Moi ? Tout le monde me déteste et je leur rend bien… Je fais souffrir les gens, est-ce que ça m’amuse ? Non… Ca m’occupe on va dire, mais j’aurais beau faire n’importe quoi, personne ne s’intéressera vraiment à moi j’en ai bien l’impression.

Tu t’intéresses à moi toi ? Menteuse… Attends de mieux me connaître et pleure toutes les larmes de ton corps… Tu t’imaginais peut-être un prince charmant aux manières convenables et à l’élégance distinguée… Laisse moi rire… Tu vas épouser un sale gosse qui hait le monde qui l’entoure. Le point positif c’est que tu habiteras dans un splendide manoir et que tu seras riche comme Crésus. Là oui, point super positif ! Mais tout ne s’achète pas et en devenant une Malefoy, tu ne gagneras que le mépris des gens. C’est marrant deux minutes, mais au dela… Enfin je te laisse la surprise !

Je serais ton mari ? La belle affaire, je n’ai aucune intention de me faire aimer de toi et encore moins de t’aimer. Je hais les femmes et rien que l’idée de prendre ma plume pour te répondre me saoule profondément. Ma femme ? Une génitrice et un faire valoir… J’espère pour toi que tu es belle, sinon tu ne peux pas t’imaginer comme je te battrai pour te punir.

Oui, tu vas épouser un vrai connard… Arrête de m’écrire maintenant et réussi tes examens, ça m’ennuierait de t’attendre un an parce que tu es idiote et que tu as redoublé.


La lettre parfaite… En tous cas celle qu’il brûlait d’envie d’écrire. Il en avait marre de faire semblant que tout aille bien. Le méchant et fier de l’être ? Est-ce qu’il était vraiment satisfait de ce statut ? Tout le monde était persuadé que oui, comme quoi il n’était pas si mauvais acteur… La plume dans la main, Drago repensait à sa triste vie. A 11 ans il était déjà blasé de son monde et haï de tous.

« Chère Natacha,

ici tout va pour le mieux. L’ambiance qui règne à Poudlard doit être très similaire de celle que l’on peut trouver à Durmstrang puisque nous allons entrer en pleine période d’examens.

Tu souhaites que je te parle de moi ? Je ne suis pas le mieux placé pour le faire mais mon entourage me considère comme quelqu’un de plus que convenable. J’exerce une certaine influence sur mes camarades et je suis quelqu’un de très respecté et craint.

Je n’ai rien à ajouter. Bonne chance pour tes examens.

Drago Malefoy»


Une larme lui coula le long de la joue et alla mourir quelque part sur la lettre. Il ne s’en rendit pas compte, mais cela fit légèrement couler l’encre

Cette larme le fit sourire… Involontairement il était parvenu à se faire pleurer. Il releva la tête et essaya de graver cet état d’esprit dans son crâne. S’il voulait mener à bien ses projets, il aurait besoin de pleurer sur commande. La première partie de son entrainement était achevée, Drago qui n’avait pas pleuré depuis des mois avait laissé s’échapper une larme.

Il cacheta la lettre et la mis dans sa poche. Puis il ota la chaîne qui contenait la bague des Nevski et la posa sur sa table de nuit. Il était libre alors pourquoi s’encombrer de ce symbole.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: [Pv] Vengeance d'Aelita [Pv]   Dim 14 Mai - 18:40

Mon frère intercepta de nouveau la lettre de Drago et vint me la remettre en main propre en haut de la tour qui était destinée au courier. Je la lu rapidement et m’aperçu que de l’encre avait coulé.

*Avait-il pleuré en rédigeant cette lettre ?*, me demandais-je en regardant mon frère qui était entrain de retrouver sa forme humaine.

- Qui a-t-il de noté ?, me demanda-t-il en regardant par-dessus mon épaule,bon sang c’est d’un froid, me dit-il en faisant semblant de frissonner.

Il…, il a dû chagrin
, dis-je en baissant les yeux vers le parchemin, il va mal et…, et moi j’enfonce le couteau dans la plaie, dis-je en me retournant vers mon frère.

- Il t’a fait dû mal ce n’est que justice de le faire souffrir à ton tour !, me dit-il en fronçant les sourcils.

Je…, je méritais peut-être ce qu’il m’a fait, Sam…, je ne veux plus continuer, lui dis-je en le regardant droit dans les yeux.

- Et les personnes qu’il a fait souffrir, elle le méritait ?, me demanda-t-il en me jetant un regard noir.

Non, mais…

- Il n’y a pas de mais !, me dit-il en me coupant la parole, tu dois faire ses lettres et te venger de lui !, me dit-il en me prenant par les épaules.

*Oui après tout, je ne suis pas quelqu’un d’important, Alexander et Michael sont des personnes importantes à mes yeux*, me dis-je en me dirigeant vers le pupitre et en prenant une plume.

Cher Drago,

J’ai bien reçu votre lettre, je suis navrée d’apprendre que vous ne pouvez vous juger vous-même et qu’il vous faut quelqu’un pour le faire à votre place. Pourquoi ne pensez-vous donc pas par vous-même ? Le vie vous offrirait peut-être plus de liberté…, je sais que c’est difficile pour nous Sang Pur d’agir sans le consentement de nos parents. Mais pourquoi ne pas essayer au moins une fois, je ne vous demande pas de le faire tout de suite mais d’y réfléchir.


Je regarda ensuite si mon frère avait le dos tourné et je me ms à réécrire la lettre le plus vite que je pu mais pas en tant que Natacha.

Cher Drago,

*Il va me prendre pour une folle mais tant pis*, pensais-je en recommença la rédaction de ma lettre.

Tout d’abord je tins à m’excuser, j’ai vu la larme qui est tombée sur votre feuille –Je vous vouvoie parce que je n’ose plus vous tutoyer – Je sais que ce que j’ai fait été et est toujours ridicule et bas, je ne voulais pas vous faire de peine en ressassent de mauvais souvenir. J’espère que vous vous amuserez de ma déchéance à avoir voulu une vengeance bien piètre comparée à la vôtre. Oui c’était une vengeance, ma vengeance avec mes maigres moyens, je n’ai demandé à personne de l’exécuter à ma place. Souriez, riez tant que vous en avez envie, détruisez ma vie comme vous savez si bien le faire…, mais je vous en prie épargnais celle de mes ami(e)s.

Je me sens mal à l’aise d’avoir fait couler une larme le long de votre joue vous qui normalement ne devriez déverser avoir aucun chagrin. Votre peu diaphane ne devrait pas pouvoir supporter vos larmes, je m’excuse de vous avoir souillé ainsi. Je vous demande pardon mais je sais que tout ce que je dis n’est pas excusable…


Je n’eu pas le temps de finir qu’une gifle s’abattu sur mon visage, tellement forte que j’en tomba de ma chaise.

- Idiote ! Qu’est-ce que je t’ai dit !?, me cracha-t-il au visage.

Je ne reconnaissais plus mon frère, lui si doux et si gentil habituellement, il m’avait giflé et me prenait maintenant par le col de ma robe pour me remettre sur ma chaise.

Sam, murmurai-je en le regardant mais il prit par les cheveux et me frappa la tête contre la table, ma lèvre c’était coupé et du sang coulé sur le parchemin neuf.

- Ecris, traînée ! Tu es bien comme ta mère, me dit-il, mais je reconnu à cet instant la voix de mon père, ce qui me glaça le sang, écris, je te dis ! Sinon ce n’est plus des gifles que tu vas recevoir, me dit-il alors que je prenais la plume en main.

Cher Drago,

J’ai bien reçu votre lettre, je suis navrée d’apprendre que vous ne pouvez vous juger vous-même et qu’il vous faut quelqu’un pour le faire à votre place. Pourquoi ne pensez-vous donc pas par vous-même ? Le vie vous offrirait peut-être plus de liberté…, je sais que c’est difficile pour nous Sang Pur d’agir sans le consentement de nos parents. Mais pourquoi ne pas essayer au moins une fois, je ne vous demande pas de le faire tout de suite mais d’y réfléchir.


J’écrivais ses lignes à travers les tâches de sang qui perlaient de mes lèvres, mes larmes coulaient toutes seules le long de mes joues et venait s’écrasé non loin du parchemin.

Toutes fois j’espère que votre entente avec vos camarades de classe est bonne, car je ne voudrais pas vous voir vous disputer ni être en discorde avec quelqu’un qui pourrait être intéressant dans vos affaires. Je sais que je vois loin pour nous, pour notre avenir, mais je souhaite de tout mon cœur avoir un mari tel que vous, vous semblez être le gendre idéale.

- Bien ma fille, maintenant signe et plie correctement la lettre, me dit-il en avant de retourner la chaise vers lui. Drago a été mis au courant pour tes plans hier soir, mais Lucuis et moi-même le savions trois jours avant celui-ci… Aurais-tu oublié que tout ce que tu fais est surveillé, petite imbécile ?, me demanda-t-il en me giflant une nouvelle fois.

Ma joue était devenue écarlate, il me parla encore et encore m’insultant la plus part du temps, je ne déversais aucune larme sachant que tout ce qu’il me faisait été mérité. Je me recroquevilla sur moi-même alors qu’il levait sa baguette et prononça le sortilège qui ré ouvrit mes blessures dûes à la magie. Ma respiration était saccadée puis elle ralentit pour se stopper, je pense que c’est à ce moment là que mon père est parti avec la lettre. Je vis alors une lumière blanche presque irréel m’envelopper, comme si on voulait me protéger.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: [Pv] Vengeance d'Aelita [Pv]   Mer 17 Mai - 16:43

[hj : j’ai du mal à me repérer chronologiquement parlant… je pars du principe que cette scène a lieu avant que Drago ne rencontre Samuel je me trompe ? Eclaire moi please ^^]

Drago était monté à la volière pour poster sa réponse à la Natacha n°2. Mais quand il ouvrit la porte de la volière il tomba sur un spectacle pour le moins surprenant. Stones à terre, pâle, couverte de sang, les yeux clos… Il eut un haut le cœur et détourna les yeux.

*Morte ?*

Etait-ce lui qui avait provoqué ça ? Certes il avait tout fait pour la pousser au suicide, mais il n’avait jamais souhaité sérieusement sa mort ! Il devient pâle, il avait envie de vomir… Que faire, s’enfuir ? Elle n’était peut-être pas vraiment morte après tout, vérifier ? Pas question qu’il la touche !

*Punaise mais qu’est ce que je dois faire ?*

Une fille qu’il haïssait se trouvait couverte de sang à ses pieds et ça ne lui fit même pas plaisir. Au contraire ça le paniqua, il en oublia tout, même ce qu’il était venu faire à la volière. C’était la première fois qu’il était confronté à quelqu’un en sang et ça le fit trembler de tous ses membres.

*Bon sang*

Il resta figé sur place, plus pâle que d’habitude et ne trouva rien, rien à faire. Ses yeux fuyaient le corps de Stones puisqu’à chaque fois qu’il la voyait il était pris d’une violente envie de vomir. Ses jambes étaient devenues du coton et il se retrouva incapable de faire un pas.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: [Pv] Vengeance d'Aelita [Pv]   Ven 19 Mai - 16:53

Clara avait travaillé depuis plusieurs semaines en vu de leurs examens de fin d'année et essayait en vain de consolider sa vie privé avec sa vie de collégienne.
Elle avait beaucoup de mal à mettre de l'ordre dans sa vie et cela commençait à devenir quelque peut inquiètant car ses résultats montraient une certaine perturbation au niveau moral. En effet, Clara commençait à avoir des trous de mémoires importants car psychologiquement tout était désordonné. Il y avait tellement de chose auquel elle devait penser qu'à la fin elle se coupait de tout. Non de là l'idée qu'elle soit aussi malheureuse que ses ami(e)s mais tout de même...
Clara était dans le parc et monta dans un arbre pour y étudier un peu tranquillement avec les oiseaux chantant.
Pendant plusieurs heures, elle s'était enfin détendue en évitant de repasser à tout ce qui passait et finir par s'endormir.

Plus d'une heure après, elle se reveille en sentant sa jambe tomber dans le vide et sursaute. Après s'être complètement éveillée, elle rangea ses affaires ainsi que son livre et entreprit de descendre le grand arbre.
Arrivé en bas, elle se dirigea vers le château et quand elle arriva dans le Hall, et se rendit compte qu'elle avait totalement oublié d'écrire la lettre promise pour ses parents.
Elle se retourna en faisant volte face et commença à courire jusqu'à la volière...
Quand elle arriva en bas de la tour, Clara reprit son souffle et se mit à chanter pour se décontracter...
Quel doux bonheur que de se sentir légère... sans aucun problème...


"J’entends la musique venant de la foret la plus profonde. Les chansons séduisent les sirènes. La famille des elfes m’appelle.
Tapio, Le Roi des Ours, chef de la foret, Mielikki, vêtu de sa cape bleue, guérisseur des malades et des gens tristes. Ouvrez les grilles et laissez moi suivre le chemin sauvage.

Le chemin vers les terres sur lequel je me trouve, est le chemin où la Belle à rencontré la Bête : Le Chemin des Elfes c’est la sincérité de ces univers, gouvernés par la magie et par de puissantes épées, qui fait rêver mon âme du passé. Le Chemin des Elfes.

La sorcière de la lune m’emmena en promenade sur un balai. Elle me présenta à sa vieille amie : la gnome de la maison. Elle me demanda de garder le sauna chaud pour elle. Près du bosquet, j’ai rencontré les autres, les gens de mon imagination : Bilbo, Sparhawk, lutins et fées,
Un bonhomme de neige, Willow, des trolls et les Sept Nains. Le chemin ne s’arrête jamais.

En revenant dans ma chambre, alors que Morphée me prit par la main, les madrigaux des bois me portèrent au pays imaginaire. En cette nuit envoûtée, le monde est un spectacle elfique..."


Au moment où elle allait finir de chanter quand elle arriva pile devant l'entrée de la Volière et qu'elle y découvrit Aelita par-terre, très pâle et couverte de sang...
Elle déglutit un instant et quelques secondes après, elle se rendit compte qu'elles n'étaient pas seules... Drago était là aussi...
Elle le regarda un instant Drago puis Aelita tout en alternant et commença à avoir un soupçon... Drago serait-il le coupable ?
Clara ne pouvait pas faire de préjugés comme ça même si sur le coup elle eut un doute.. seulement Drago restait innocent jusqu'à preuve du contraire... mais si c'était lui qui avait osé lever la main sur Aelita.. Clara se chargerait de son beau petit cul !!

Elle courru jusqu'à Aelita pour voir si elle respirait toujours et se retourna vers Drago..

"Elle respire... Mal...Drago va chercher de l'aide je t'en pris..."
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: [Pv] Vengeance d'Aelita [Pv]   Dim 21 Mai - 10:55

Le temps s’écoulait incroyablement lentement… Aelita Stones ne bougeait pas et Drago osait à peine respirer. Le sang s’écoulait sur le sol et lui était profondément choqué par cette vision effroyable. Il sentait son cœur cogner dans sa poitrine et ses jambes céder sous son poids.

Toppinen entra dans la volière. Drago les lèvres tremblantes leva les yeux vers elle et ne put rien dire. D’ailleurs elle se désintéressa de lui, elle courut aussitôt vers Aelita pour diagnostiquer son état.

*Elle pense que c’est moi*

Il était persuadé qu’elle le croyait responsable de ce massacre. Mais elle ne releva pas la tête vers lui.

"Elle respire... Mal...Drago va chercher de l'aide je t'en prie..."

Chercher de l’aide ? Il en était bien incapable, ses jambes ne le portaient plus. Il était sur le point de tourner de l’œil, les murs se mettaient à tourner et il se raccrocha de justesse à un meuble qui ne se trouvait pas loin.

*Bon sang qu’est ce qu’il m’arrive ?*

Sa respiration s’accéléra et une boule d’angoisse montait dans sa gorge. Peut-être que Toppinen n’avait pas tort ? Il avait tellement souhaité son malheur que maintenant ses prières étaient exaucées. Lentement il se laissa glisser le long du meuble et se retrouva à genoux par terre.

*Ne t’évanouis pas, pas maintenant…*

Il essayait de se concentrer sur quelque chose pour ne pas perdre connaissance et son regard tomba sur une lettre tâchée de sang qui était à porté de sa main.

Cher Drago, …

Pourquoi son nom ? Pourquoi lui ? Pourquoi est-ce qu’une lettre venait l’accuser ? Il la lu alors que sa vue se troublait. Il ne comprit rien à la lettre… C’était trop surréaliste, tout ce qu’il comprit c’était l’allusion aux lettres envoyées à la place de Natacha. Quant à la larme, il ne voyait pas de quoi elle pouvait parler.

Il chiffonna la lettre entre ses doigts et resta un instant à genoux… Il devait fuir, quitter la volière, laisser Toppinen résoudre seule le problème d’Aelita. Il n’avait rien à faire ici, il n’aurait pas du venir…
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Pv] Vengeance d'Aelita [Pv]   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Pv] Vengeance d'Aelita [Pv]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Malade [Aelita]
» Journal intime d'Aelita Stones
» Atendant Aelita Stones.
» [DEFI] 30 Baisers - Aelita Stones [11]
» SVP

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts ::  :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets clos année 1-
Sauter vers: