AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 [Dec.] Cours n°2 (Années 1 à 3) <Terminé>

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage

Invité
avatar



MessageSujet: Re: [Dec.] Cours n°2 (Années 1 à 3) <Terminé>   Sam 20 Sep - 19:02

Depuis longtemps on savait que c’était une mauvaise idée de stocker graines et glands sous le parquet de cette pièce. Au début, on n’y avait vu que des avantages. Sec, bien ventilé, spacieux, aisé d’accès, en un mot idéal ! Et puis étaient survenues les explosions du sous-sol. Dans l’ancien temps, d’autres expériences avaient aussi eut lieu avec leur lot de bruit et de fumées mais depuis quelques générations de rats tout cela avait cessé.

Bien entendu, cela pouvait provenir du laboratoire du maître des potions mais il était bien plus probable que le changement de ce maître ait engendré une imprécision nouvelle dans les dosages effectués par les nouveaux élèves. Pour faire court, un élève qui ne tremblait pas à l’idée de se faire punir à la moindre erreur était nettement plus dangereux pour l’intégrité structurelle de son entourage !

Mais que c’était agaçant de faire des phrases si compliquées ! Depuis quelques lunes on aurait dit que son cerveau ne pouvait plus fonctionner simplement. A forcer d’écouter les humains, son vocabulaire s’était enrichi de termes qui faisaient germer en lui de nouveaux concepts toujours plus abstraits, toujours plus complexes. Si c’était ça la vie des humains, pas étonnant qu’on voit si peu de sourires sur leurs visages. Les seuls à sourire encore un peu étaient les plus jeunes ce qui était bien la preuve que plus on apprenait de choses, moins on était heureux !

Son habitude des choses complexes était déjà connu de ses congénères ce qui fait que dès qu’un problème se présentait on venait le tirer de sa tranquillité. Seulement, cette fois, le problème n’était pas très compliqué. Les vapeurs toxiques qui flottaient sous le parquet ne pouvaient monter que du sous-sol par les fissures créées par les explosions récentes. Elles finiraient par disparaître d’elles-mêmes mais seraient remplacées par d’autres. Pas d’autre solution que trouver les fissures et essayer de les colmater. Il faudrait débarrasser la couche de glands pour dégager la fissure puis gratter de la terre qu’on ferait tomber dans le trou. Ensuite on urinerait copieusement dessus pour transformer cette terre en boue et on tasserait bien tout ça pour clore hermétiquement.

Une solution amène toujours un autre problème. Dégager la couche de gland c’est bien mais pour la mettre où ? Pas question de l’évacuer dehors car, avec l’humidité qu’il faisait, les graines et les glands risquerait ensuite de moisir ou de fermenter, bref d’être perdu pour la consommation. Dans le château ? Tous les emplacements étaient indisponibles.

OK. Plan B. (Typiquement humain comme pensée)

On allait tasser le stock dans un coin pendant qu’on examinerait le sol dans la partie dégagée puis on déplacerait les glands dans le coin examiné pour traiter une autre partie. Et ainsi de suite. Morceau par morceau on pourrait boucher toute les fissures. D’abord, essayons de trouver la faille principale.

Toi. Toi. Et toi. Vous êtes volontaires pour allez sous la couche de gland et repérer les lézardes. On commencera le boulot par les plus grandes.

Toi et Toi Et les trois là-bas. Vous allez ramener de la terre meuble mais sèche. Pas argileuse ni sableuse. Allez chercher dans la serre, il y a toutes sortes de terre. Faites attention aux plantes qui bougent toutes seules. Non, pas comme le saule cogneur !

Et vous là, allez boire un maximum ! Au boulot !


Voilà ce qu’ils attendaient de lui, des instructions précises, des ordres. Lui qui détestait les responsabilités il serait devenu depuis bien longtemps leur chef incontesté s’il n’avait refusé à chaque fois. Le système politique qu’il avait contribué à créer tenait toujours tant bien que mal mais son influence personnelle avait tendance à saper l’autorité du Conseil. Enfin… Concentrons-nous sur cette histoire de fumées.

Le tapis de nourriture remuait avec les allées et venues des explorateurs sous la surface.

Soudain un bruit de chute. Dérangée par le rat qui rampait en aveugle, une pierre déjà fort desserti venait de tomber dans une large fissure, entraînant à sa suite une cascade de glands.
La friction dut encore déloger les petites pierres car le flot prit de la vitesse et le petit ruisseau devint un fleuve qui s’engouffrait dans la bouche grande ouverte de la terre.

Abandonnant toute réflexion, le pauvre Skiìrt se mit à courir sur la surface mouvante pour ne pas être aspiré à son tour et réussit à sauter vers le plancher. (je rappelle qu’il se trouve SOUS le plancher) et à y planter ses griffes.

Durant de longues secondes, le flot de nourriture continua à disparaître dans les sous-sols puis s’arrêta presque brutalement. Presque la moitié du stock avait disparu !

Il fallait vite savoir où car on pourrait peut-être en récupérer une partie.

Sans prendre le temps de réfléchir, Skiìrt s’engagea dans la brèche et commença sa descente qui ne prit que quelques instants.

Le trou débouchait dans la salle de cours de potion et la première chose qu’il aperçut fut le visage éberlué du professeur qui, les bras ballants et les jambes enfoncées dans un tas de glands qui lui arrivait aux genoux fixait la bouche ouverte le plafond !
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: [Dec.] Cours n°2 (Années 1 à 3) <Terminé>   Lun 22 Sep - 21:11

[Mon RP a finalement été sauvegardé par Miss Katina Choovansky que je remercie de tout coeur Wink Le cours peut donc continuer même si je suis censé être en grève mdr^^]

Edit Ed': Professeur, je vous invite grandement à sauvegarder bien au chaud votre RP, ainsi que ceux des quelques élèves qui ont posté avant, pour éviter de les re-perdre lors de la maintenance! Wink

Slughorn observa son bouton frapper le visage de la pauvre Natalie Kogan qui posa sa main en dessous de l’œil, soufrant visiblement. Le vieil homme parut gêné, c’était assez peu commun de se faire attaquer par l’un des bouton de son professeur. Cependant certains élèves ne semblaient pas avoir remarqué cet incident car trop occupés à gribouiller sur leur parchemin. Le professeur de potions fit donc comme s’il n’avait rien vu et continua son cours.

Une main se leva alors et Maureen McEngel donna la réponse de sa voisine, visiblement muette. Alors là c’était le bouquet ! Dumbledore n’avait même pas prévenu Horace qu’il avait une élève possédant cet handicap précis dans sa classe. C’est donc un professeur à la mine perdue qui suivit la réponse donnée par la jeune fille.

« Ah… euh… behn… très bien… » essaya-t-il de se reprendre.

« Cinq points pour Poufsouffle. Donc en effet… »

Une nouvelle main se leva et cette fois-ci se fut un élève de Serdaigle qui prit la parole. Il compléta la réponse donnée par sa collègue et le maître des potions afficha un sourire.

« Excellent monsieur Stanley, cinq points supplémentaires pour votre maison. »

Il se retourna alors vers l’ensemble de ses élèves, l’air très satisfait.

« C’est donc cette potion que vous aurez le loisir de fabriquer dans quelques minutes, j’en ai d’ailleurs préparé un plein chaudron sur mon bureau, donc rappelez vous que le protocole exige… »

Soudain un gland sembla tomber de nulle part et s’abattit sur le nez du maître des potions qui ne comprit pas du tout ce qui lui arrivait. De plus un grondement semblait venir des canalisations au dessus de la salle de cours, qui résonnait en particulier à cause de la voute.

Brutalement et dans un grand fracas, une énorme averse de glands et de graines se déversèrent sur la tête du professeur, se répandant à ses pieds et formant un tas assez conséquent. Ce tas était accompagné par des planches et de la poussière ; la moitié du plafond venait de s’effondrer sur les élèves.

Des cris de panique se firent alors entendre, plus de la moitié des réserves de nourriture des rats du château venait de s’abattre dans la salle de cours. De plus, en s’effondrant le plafond avait renversé de nombreux chaudrons qui avaient aspergés le visage de ses élèves. Pour sa part une volée de potion de ratatinage avait atterrit sur le chapeau de Slughorn qui avait été réduit en quelques secondes à un chapeau de poupée.

Malheureusement les dégâts ne s’arrêtèrent pas là puisque deux potions entrèrent en contact ce qui provoqua une explosion qui fit secouer la salle de cours. Bien entendu plus personne ne se voyait à cause de la fumée qu’avait provoquée l’effondrement du plafond. Slughorn lui-même semblait assez inconscient au milieu de cet immense chantier en ruine.

« Allez chercher de l’aide ! » se contenta-t-il de crier, au milieu des toussotements et des bruits de rats qui s’enfuyaient.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: [Dec.] Cours n°2 (Années 1 à 3) <Terminé>   Lun 22 Sep - 21:37

Ce ne furent pas les directives du professeur de potions qui ramenèrent Katchoo à la réalité.
Lorsque le premier gland tomba, elle en était encore à se remémorer le nougat à la pistache de sa grand-mère, aussi n’eut elle pas le loisir d’admirer l’expression de surprise qu’afficha Slughorn (ce qu’elle aurait amplement l’occasion de regretter plus tard) lorsque le premier gland lui tomba dessus
Un grondement brusquement amplifié l’éloigna de ses préoccupations primaires. Adieu nougat, gâteaux aux épices et autres douceurs ! Adieu l’odeur de frangipane qui auréolait la roulotte de Grand Ma Choovansky !
Tirée de son rêve éveillé, lorsqu’elle reporta son attention sur son professeur, ce fut pour voir un ruisseau de grains se transformer en torrent et se déverser sur lui.
Elle ouvrit la bouche, stupéfaite, comme les autres mais n’eut pas le temps d’esquisser le moindre mouvement
D’un seul coup, le plafond s’écroula.
La jeune fille eut tout juste le temps d’avoir une pensée cohérente (« Oh Poukram… ») avant que l’ensemble ne sombre dans le chaos.

Katchoo n’aurait même pas eu le loisir de se mettre à couvert si elle y avait pensé.
Un morceau de bois lui percuta le front, lui arrachant un grognement tandis qu’autour d’elle s’élevaient cris et appels des autres élèves.
Toussant à cause des vagues de poussières dégagées, se touchant l’énorme bosse qui pointait sur son front, elle entendit une explosion retentir.
Des potions venaient de rentrer en contact, provoquant diverses réactions en chaîne.
Dans la poussière dégagée par l’accident, elle vit certaines silhouettes s’essuyer le visage, horrifiées, ayant visiblement été touchées par les divers contenant des chaudrons.

- « Allez chercher de l’aide ! », hurla soudainement la voix du professeur Slughorn par-dessus les cris.

La situation ne fut pas sans lui rappeler son premier cours de sortilège en beaucoup moins plaisant. Ici, pas de coussins, de taies d’oreiller ou de gros édredons pour s’écraser dessus si besoin est.
Impossible de savoir qui avait été touché, qui était dans la panade… enfin, si, les premiers rangs avaient essuyé le plus gros des dommages…
La jeune fille prit une seconde pour réfléchir, pas plus (ce n’était de toute façon pas spécialement son fort…).
Elle sortit sa baguette et se dirigea d’un pas décidé vers le gros du carnage.
Visant un morceau conséquent du plafond qui obstruait le passage, elle agita sa baguette, et d’un « Wingardium leviosa », essayant de le manipuler pour que les élèves coincés devant puissent s’échapper vers le fond de la classe.
L’obstacle fut secoué mais ne bougea pas beaucoup plus.
Elle jura très grossièrement, respira un grand coup et récidiva, soudain parcourue par une grosse vague de colère, sans obtenir plus de résultat.
Katchoo décida alors d’agir de façon radicale.


- « Waddiwasi ! », s’exclama-t-elle en tachant de se rappeler des conseils prodigués par son ex co-équiper en cours de sortilège. Ce sort ne lui avait absolument pas réussi pour l’instant, aussi, pensa-t-elle très fort au dieu Grapelli en le lançant.

Miraculeusement, le bout de plafond n’explosa pas, (« Victoire ! » eut elle le temps de penser –prématurément-) mais lui arriva par contre droit dessus, propulsé par un mauvais mouvement de baguette.
Le choc lui coupa le souffle et la projeta en arrière.
Elle glapit de douleur avant d’envoyer un coup de pied rageur dans l’amas de planches qu’elle avait pris de plein fouet.
Difficilement, et après une série de coups de pieds de plus en plus violents, elle se dégagea enfin et se redressa lentement.
Elle tituba quelques secondes avant de reprendre sa progression vers l’avant de la salle en cherchant du regard, malgré le manque total de visibilité, qui avait besoin d’aide.


- « Hé ! », appela-t-elle, « Hé, ça va par là ? Besoin d’aide ?! »


628 mots
MMM
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Assistant

Parchemins : 330
Âge : 27 ans
Actuellement : Assistant en DCFM


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Matt

MessageSujet: Re: [Dec.] Cours n°2 (Années 1 à 3) <Terminé>   Mer 1 Oct - 16:24

Les élèves entraient, la salle se remplissait peu à peu. Certains apprenaient à faire connaissance, d'autres retrouvaient des amis. Matt, quant à lui, avait ouvert son livre à une page qu'il avait repéré plus tôt, et qu'il avait donc cornée, qui concernait le polynectar. Cette potion paraissait vraiment intéressante, mais bon, pour le niveau c'était pas encore ça. Surtout que le cours de potions n'était pas vraiment la tasse de thé du jeune Gyffondor. Lui, il préférait bouger, envoyer des sortilèges, plutôt que de rester pendant des heures devant un chaudron, et de préparer une potion qui, de tout façon, serait ratée. Ben ouais, y'a beaucoup trop de trucs à faire pour Matt. Malgré ça, il aimait le pouvoir, la magie des potions magique. Mais il n'aimait pas les concocter.

Tandis qu'une deuxième année échangeait quelques mots avec le professeur à propos de sa mère, de nouveaux élèves arrivèrent. Des connaissances, parmis eux. Le cours ne tarda pas à commencer, avec comme thème la potion de ratatinage. Comme par hazard, le jeune Stevens ne connaissait pas un seul ingrédient de cette potion. Un détail ne put faire empêcher de rire le Rouge et Or : le professeur, plutôt corpulent, avait bombé son torse, et tellement sa veste était sérée, un bouton s'en échappa et partit se flanquer dans la tête d'une Serpentarde. Et paf ! Bien fait pour elle. Que c'était drôle de voir " l'adversaire " se faire humilier de cette façon. Oui, Matt n'a pas de coeur... x]

Une fille qui semblait muette trouva la réponse qu'une autre Poufsouffle épela, donnant la liste des ingrédients. Un jeune Serdaigle trouva aussi la réponse, participant, lui aussi au cours. Parce que le petit brun était toujours plongé dans son livre... Oui, même qu'il était carrément dedans. Le front applati sur une feuille du manuel, il regardait le professeur avec une expression de débile. Pour le moment, la tête de Matt n'était pas, disons, très belle. Il avait failli se rendormir déjà au réveil, et n'avait eu que 2 secondes 31 centièmes pour se coiffer et s'habiller. Du coup, il était un peu mal coiffé. C'était bête... Surtout avec Summer dans la classe. Mais celle-ci s'était fourrée au fond de la classe, et était entrée presque invisiblement.

Alors qu'il tournait la tête, le jeune lion remarqua une souris qui s'était faufilée près d'une armoire. Cette image le fit rire légèrement, et il ne savait même pas pourquoi. Matt ferma les yeux, se demandant si ce n'était pas son imagination qui lui jouait des tours, et quand il les rouvrit, il ne vit plus la bête. Cette dernière s'était sûrement sauvé autre part, moins voyant dans la classe.

Reportant son attention sur le professeur Slughorn qui expliquait quelque chose, Matt aperçut un gland qui tombait du plafond. Le fruit atterit sur le nez de Slug', qui, ne sachant quoi faire, se prit ensuite une averse de glands sur la tronche. La classe commença elle aussi à s'effondrer, ce qui ne fit qu'augmenter la joie du jeune garçon. Enfin un peu d'action ! Il sourit et se leva pour mieux voir le bazar. Alors que des armoires tombaient, dans ce rafut, le brunet se ramassa presque un chaudron sur la gueule, ce qui l'asperga d'eau. Décidément, il s'amusait vraiment.


" Trop cooooooool !! "

Le petit brun, amusé, sauta au dessus de son banc, et essaya d'attraper un gland. Une fois en main, il l'envoya au pif dans la salle, tout excité. Mais quel bordel agitation ! Le cours ne s'était pas passé comme prévu, et c'était ça qui était bien. Mais une explosion retentit dans la salle de classe, ce qui secoua une bonne partie des élèves, déjà décontenancé. Matt tomba aussi à terre, mais il avait toujours le sourire aux lèvres. Avec tous ces gens apeurés, c'était amusant. Oui, Matt était encore un gamin et ne pensait qu'à s'amuser. Même avec les protestations du professeur qui demandait de l'aide, le jeune Stevens voulait encore s'amuser et peut-être encore foutre le bordel. De plus, une fumée se répandit dans la salle. Encore plus cool ! Suffoquant, le petit Gryffy essaya de se frayer un chemin dans la classe, mais alors qu'il marchait sur les bancs, il trébucha et tomba sur le dos de quelqu'un qui tomba probablement aussi. Après avoir secoué ses cheveux mouillés, il essaya de se relever mais le contenu d'un chaudron renversé par terre ne lui facilitait pas la tâche.


  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar



MessageSujet: Re: [Dec.] Cours n°2 (Années 1 à 3) <Terminé>   Mar 7 Oct - 18:28

Peeves ! Cette fois ça suffit ! Je vais prévenir le directeur !

C'était la menace habituelle mais elle fonctionnait à merveille. Dès que l'esprit frappeur terrorisait les jeunes élèves ou mettait sans dessus-dessous quelque salle de cours et que Minerva était dans les parages, c'était ce qu'elle finissait par dire, car Dumbledore était la seule personne à Poudlard, hormis le Baron Sanglant, à avoir une certaine influence sur lui. Mais tout de même, c'était frustrant ! Elle arrivait à se faire obéïr des élèves les plus distraits, des plus "coriaces" mais n'arrivait pas à maîtriser un des fantôme de l'école.
D'ailleurs, elle ne comprenait pour pourquoi Dumbledore lui offrait l'asile. Poudlard n'était pas une foire quand même ! Et les salles de cours ne sont pas des cours de récréation moldues ! Quant aux professeurs, ils ont bien assez à faire avec leurs élèves !
Si seulement Rusard faisait son travail...


* Non, c'est injuste de lui reprocher quoi que ce soit * pensa-t-elle avec raison.

Argus Rusard, le concierge le plus détesté de toute l'histoire de Poudlard (bien que son prédécesseur ne fut pas mal non plus dans le genre sadique), était un cracmol, un "sorcier raté" qui avait très peu de dons magiques voire aucun. Il était donc bien injuste de lui reprocher quoi que ce soit concernant Peeves car elle savait que le souhait le plus cher du concierge était que le fantôme soit renvoyé de l'école.

L'esprit frappeur s'envola en caquettant, lui fit un pied de nez et traversa le mur de la Grande Salle et jurant. McGonagall prit son air de femme offensé, se raidit et s'adressa aux première années à l'air encore effrayé.


Vous feriez mieux d'aller en cours. Vous êtes en retard. aboya-t-elle.

Puis elle se dirigea d'un pas nerveux vers la salle des professeurs. Elle était en train de corriger les copies que ses troisième années venaient de lui remettre. Elle comptait les leur rendre demain mais le travail n'avançait pas.
L'heure précédente, le professeur Chourave était venue lui parler de Neville Londubat, un élève de Gryffondor. Depuis qu'il était à Poudlard, Neville n'était doué en aucune matière particulière exceptée la botanique et Pomona se montrait très contente de lui.
Elle n'avait donc que très peu avancé ses corrections et pensait pouvoir en faire à peu près le tiers à l'heure qui suivait. Trois copies ! Elle n'avait pû en corriger que trois car Peeves s'amusait à lancer des bouts de gomme sur les élèves de première année. Il avait fait un tel raffut qu'elle avait dû sortir et régler cette affaire elle-même. Pourtant le bureau de Rusard n'était pas très loin. Il devait encore traîner dans quelque couloir à la recherche d'élèves fautifs.
A cette simple idée, le professeur de métamorphose leva les yeux au ciel. Non, décidément, elle ne trouvait pas que Rusard fasse correctement son travail en ce moment.

Elle se réinstalla au coin de la cheminée et recommença ses corrections.


* "Depuis la nuit des temps certains sorciers sont capables de parler aux animaux et de se transformer en eux" Joli début... A croire qu'il n'a rien écouté du cours *

Tout de même, elle ne demandait pas grand chose. Apprendre quelques définitions par coeur, toutes les formules magiques qu'ils voyaient en cours et savoir métamorphoser un chien en pouf.
Elle continuait sa lecture lorsqu'une grosse secousse se fit sentir. Minerva sursauta et ses traits se durcirent. Elle fronça les sourcils : si c'était Peeves, elle mettrait sa menace à éxécution.
Elle se leva rageusement, manquant de renverser sa chaise et se dirigea à grand pas vers le hall d'entrée. Rien... Aucun débris de quoi que ce soit, ni personne dans les couloirs. Une seconde petite secousse se fit sentir. Apparellent, cela venait des cachots. Elle se dirigea d'un pas rapide vers les cachots, sortit sa baguette magique de sa manche. Une sorte de brume envahissaient les couloirs sordides et humides, une brume qui se faisait de plus en plus épaisse en approchant de la salle de cours du professeur Slughorn. La fumée la fit tousser, elle entra dans la salle de cours les yeux à demi fermés.


Mais qu'est-ce qui se passe ici ? Où est le professeur Slughorn ?

Elle s'adressait à un Poufsouffle debout vers la porte. Elle contempla la salle. Le plafond s'était effondré dans son intégralité, certaines tables étaient renversées, d'autres cassées, le contenu des chaudrons était par terre, les élèves étaient complètement perdus et le professeur lui-même (qu'elle venait d'appercevoir) paraissait dépassé par les événements.

Mais enfin qu'est-ce que c'est que ce champ de bataille !

Elle agita sa baguette magique dans plusieurs directions et les potions ui s'étaient déversées sur le sol dallée s'évanouïrent.

Stevens, vous feriez mieux d'aller chercher Madame Pomfresh au lieu de ricaner comme un troll !

Décidément, ce petit Stevens aimait le désordre, il allait falloir le surveiller de très près.
Elle agita de nouveau sa baguette magique, remua les lèvres et les débris de plafond qui étaient par terre s'envolèrent et reconstituèrent un plafond impeccable. Elle attendait des explications de la part du maître de potions.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: [Dec.] Cours n°2 (Années 1 à 3) <Terminé>   Lun 13 Oct - 20:07



Abbygael venait de s’installer tranquillement à sa table, et attendait avec impatience le début du cours de Potion. C’est alors qu’une voix qu’elle connaissait bien la tira de sa rêverie. Elle tourna alors sa petite tête brune vers la personne et question, et pu voir qu’il s’agissait de Matt Stevens, son meilleur ami. Elle lui sourit alors.

- Coucou, Matt ! Oui, oui, je vais bien et toi ?

Matt déposa ses affaires et s’installa près de son amie et, à cet instant, d’autre élèves arrivèrent dans la salle. Parmi eux se trouvait Summer, qui partit s’installe dans l’un des coins de la pièce. Abbygael se tourna vers elle et lui fit un grand sourire, tout en ajoutant un petit mouvement de mains pour lui dire bonjour. Elle aurait voulu qu’elle vienne avec eux, mais malheureusement les tables n’étaient qu’à deux places.
La sonnerie retentit dans tout le château, et marqua ainsi le début du cours de Potion. Le professeur Slughorn se leva alors et se dirigea vers la porte de la salle de classe, qu’il referma. Il tapa ensuite dans ses mains, afin que tout bavardage cesse, et ainsi que chacun des élèves lui porte toute l’attention qu’il méritait. Il salua rapidement ses élèves, puis tira sa baguette de la poche intérieure de sa veste, et inscrivit le titre du cours d’aujourd’hui au tableau, « potion de ratatinage ». Tiens donc, qu’est ce que cela pouvait-il bien être ? Le professeur ne tarda pas à répondre, en expliquant que cette potion permettait de faire rapetisser. Il demanda ensuite si quelqu’un connaissait les ingrédients nécessaires pour cette potion.

Abby ne savait pas de quoi celle-ci était composée, et une élève de deuxième année à Poufsouffle prit la parole. Etrangement, elle ne voulait pas donner sa réponse, mais plutôt celle de son amie, assise à côté d’elle. Abbygael ne la connaissait pas trop, mais elle comprit rapidement qu’elle ne parlait que le langage des signes. En tout cas, elle paraissait très gentille et être une bonne élève, en potion en tout cas, car elle donna manifestement une bonne réponse. C’est ensuite un élève de seconde année également, mais à Serdaigle cette fois-ci, qui pofina la réponse de Zara. Ainsi, les deux élèves remportèrent cinq points pour leurs maisons respectives.

Tout à coup, alors que tous les élèves étaient bien tranquilles et sagement installés à leurs places respectives, un étrange et inquiétant bruit se fit entendre, comme si le plafond allait s’écrouler. Abbygael, qui avait commencé à noter le début du cours sur son parchemin, posa sa plume, intriguée.
C’est à cet instant précis qu’une interminable averse de glands et de pierres se déversa dans la salle, provoquant la panique générale. Abbygael se releva brusquement, faisant grincer les pieds de sa chaise contre le sol. Des cris fusaient de toutes parts, tout autant pour les blessures des élèves que pour le chaos total qu’il y avait dans cette salle de cours. Lorsqu’elle sentit les premiers projectiles lui tomber sur la tête, Abbygael ne tarda pas à se protéger grâce à ses bras, qu’elle mit sur sa tête, et à se baisser, de façon à être accroupie. D’importants nuages de poussière s’élevaient dans toute la pièce, bientôt rejoints par des nuages de fumée, qui furent engendrés par les explosions de chaudron qui avait lieu un peu partout dans ce champ de bataille qu’était devenu le cachot de potion.

Après ce long moment de panique, l’avalanche sembla se calmer. Ainsi, Abby se releva tout doucement, et c’est à cet instant qu’elle sentit quelque chose, ou plutôt quelqu’un vu comme c’était lourd et gros, tout du moins pour elle, lui tomber sur le dos, l’entraînant ainsi dans sa chute. Bah bravo, en plus, un chaudron s’était renversé au sol, et Abby avait la moitié de sa cape de sorcière mouillée. Bon, et bien après ce serait quoi ? Le plancher qui allait s’écrouler à son tour ? Quoi qu’il en était, elle chercha à voir, ou plutôt à reconnaître ce qui venait de lui tomber sur le dos. La fumée étant encore trop dense, elle plissa ses yeux et pu reconnaître Matt, qui tentait de se relever.

- Matt ?!

Tout à quoi, au grand soulagement de chacun, le professeur MacGonagall arriva et, d’un mouvement de baguette, fit s’évaporer le contenu des chaudrons, et remit le plafond en place.




Environ 720 mots

724 AAA par A.S. 20.10.08
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: [Dec.] Cours n°2 (Années 1 à 3) <Terminé>   Mer 15 Oct - 20:56

Voir un rat était quelque chose en soit, mais Laura en avait déjà vu beaucoup. Dans le petit village qui était le sien ils étaient assez commun, tout comme il était assez commun de les retrouver morts, tués par les chats ou par les pièges que les habitants mettaient en place pour exterminer la vermine des environs. Non, les rats ne lui faisaient pas peur. Elle même s’était déjà amusée à en pourchasser armée d’une pelle…

Par contre, se prendre le plafond, les rats et leur réserve sur la tête était totalement différent. Ce n’était à vrai dire pas une expérience des plus amusantes et des plus confortables. En fait, c’était même plutôt effrayant quand tout le monde commençait à courir dans tous les sens, que les formules magiques partaient de partout et que l’on ne voyait plus rien. Le temps que Laura puisse réagir, elle était déjà dans le brouillard.

Il faut faire quelque chose, lui disait son esprit, mais quoi ? Elle n’était pas très bonne en lancers de sorts qui pourraient aider tout le monde, mais par contre, elle courrait assez vite. Oui, il fallait qu’elle courre…quelque part. Chez Pomfresh, chez McGo, chez le Directeur, chez Rogue ? Un sourire vint presque sur son visage à cette pensée. Chez Rogue ? Etait-elle folle ?

Sautant par dessus un bureau cassé, Laura sortit du cachot en même temps que le professeur McGonagall y entrait. Elle entendit la voix de sa directrice de maison, mais ne percuta pas tout de suite et se mit à courir en direction de l’infirmerie. Mme Pomfresh saurait sûrement arranger ça, ou du moins aider ceux qui pourraient être en difficulté.

La jeune Gryffondor arriva à une intersection et s’arrêta, tétanisée. Elle était de nouveau perdue. Elle regarda vers l’arrière afin de voir si elle n’était pas trop loin de la salle de classe, mais apparemment si, puisqu’elle ne reconnaissait rien. Elle n’était vraiment pas douée, elle n’avait vraiment aucun sens de l’orientation. Que pouvait-elle faire à présent ? Pas grand chose. Attendre que quelqu’un passe et lui indique son chemin.

Laura s’adossa au mur et se demanda comment le plafond avait bien pu s’écrouler. A ce qu’elle avait cru comprendre, les rats du château cachaient leur réserve de nourriture au dessus de la salle de potion. Soit. Si ça durait depuis trop longtemps, le bois avait du se lézarder et finir par craquer. Peut être que les explosions à répétitions du cours étaient également responsables de cet incident…

La jeune sorcière se demanda ce qu’il se passait, là bas, si Slughorn avait pu se libérer et si tout le monde était sain et sauf. Les potions qui étaient tombées avait pu asperger quelqu’un, ou une poutre tomber sur une tête, tout cela était vraiment très dangereux…et bizarre. Qui aurait pu imaginer que, même à Poudlard les murs tombaient ? Pas elle en tout cas. La magie devrait empêcher ce genre d’accidents, non ? Si ce n’était pas le cas, si la magie ne protégeait pas les sorciers, avait-elle vraiment une utilité ?


[509 mots]


AAA par A.S. 20.10.08
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: [Dec.] Cours n°2 (Années 1 à 3) <Terminé>   Dim 19 Oct - 20:21

Slughorn toujours sous les décombres n'arrivait pas à faire le moindre mouvement. Il sembla ainsi passer des secondes, des minutes, des heures. Il entendait des cris et des mouvements agités. Bon il ne pouvait pas rester comme ça ! Il était le professeur et devait maitriser le calme dans son cours, même si la moitié du plafond venait de lui tomber dessus et que son chapeau tout neuf avait été touché par la potion.

Il tâtonna alors dans sa poche et trouva bientôt ce qu'il cherchait, le bout de bois, instrument indispensable du sorcier, sa baguette magique. Il la tira de sa poche et la pointa vers les blocs. Cependant il n'eut rien le temps de faire. Il entendit la voix du professeur McGonagall tonner contre les élèves et remettre la salle de cours en ordre. Une fois qu'elle eut terminé, Slughorn essaya de se lever.

Au bout de la troisième tentative il parvint à se hisser. Il vit alors Minerva McGonagall et les autres élèves l'observer. Le professeur était couvert de poussière, les cheveux en bataille et couverts de morceaux de mur. Sa belle cape était déchirée et un mince filet de sang coulait du haut de son front. Il jeta alors un regard sur Minerva, les yeux exorbités !

« Mi... Minerva, si vous saviez ! »

Il tira alors sa chaise et se laissa tomber dessus. Celle-ci grinça légèrement mais ne craqua pas.

« Si vous saviez ! A mon âge quand même, Albus ne va pas s'en tirer ainsi ! Comment ose-t-il me faire travailler dans de telles conditions... »


Soudain conscient que Minerva McGonagall ne savait pas de quoi il parlait il décida de lui expliquer.

« J'étais en train de dispenser mon cours habituel lorsque la réserve de nourriture des rats de Poudlard s'est effondré sur moi ! Les centaines de rats ont prit la fuite et je vous laisse imaginer la suite !... »

Il tenta de reprendre son souffle et posa sa main boudinée sur le bureau, attendant de reprendre ses esprits.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: [Dec.] Cours n°2 (Années 1 à 3) <Terminé>   Sam 1 Nov - 18:39

La voix du professeur McGonagall retentit soudainement, éclaircie tant espérée dans cet amas de bois, poussières graines et potions renversées.
De quelques coups de baguette, l’énergique directrice de maison des Gryffondors avait nettoyé le plus gros.


« Quelle femme » admira Katchoo tandis que le professeur de métamorphose passait devant elle et recréait un plafond intact comme s’il s’était agi du truc le plus facile qu’elle ait eu à faire de la journée (Katchoo ignorait qu’elle avait du se farcir Peeves, mais si elle l’avait su, elle aussi aurait trouvé plus simple de réparer un plafond que d’avoir assez de patience pour ne pas exterminer ce sale fantôme !!)

La salle avait repris son aspect initial, et n’était ce les affaires de cours éparpillées ça et là, tout semblait normal.

Mis à part une grosse bosse, la jeune fille n’avait pas souffert de l’effondrement. Autour d’elle visiblement, personne n’avait l’air trop mal en point. Elle était tout de même soulagée que Mme Pomfresh soit demandée.
Elle écouta leur professeur de potions sans pouvoir retenir un sourire.


« Bon sang, il ne changera jamais » pensa-t-elle « des centaines de rats… pourquoi pas quelques Acromentulas et deux trois Léthifolds tant qu’on y est ? Et au bas mot, y avait bien 500 tonnes de glands qui nous sont tombées dessus, non ? »

Elle posa ses fesses sur un siège en attendant de voir ce qui allait se passer par la suite.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: [Dec.] Cours n°2 (Années 1 à 3) <Terminé>   Dim 2 Nov - 10:39

Le maître des potions semblait bien mal en point. Lui qui, d'habitude, prenait tant soin de son apparence se retrouvait couvert de poussière, le visage ensanglanté et "les quatre fers en l'air". Elle l'observa, mi-inquiète, mi-choquée de voir un professeur à la renverse. Il tenta de se relever, sans succès. Elle s'apprêtait à l'aider lorsqu'il parvint à se tirer d'affaire par lui-même. A réflexion, cela vallait mieux pour lui : un homme aussi fier que Slughorn aurait peut être mal supporté d'être relevé par quelqu'un.

Citation :
Mi... Minerva, si vous saviez !

Le professeur se raidit. La situation était assez ridicule sans qu'il se répande en gérémiades et en plaintes, toutes plus théâtrales les unes que les autres. Elle jeta un bref regard courroucé autour d'elle, veillant à faire taire les quelques élèves qui commençaient déjà à sourire. Non seulement le plafond de l'école s'était effondré sur les élèves, mais en plus leur professeur s'était trouvé enfoui sous les décombres, dans l'incapacité momentanée à se relever ; et le voilà maintenant qui se jetait sur elle, à la manière d'une bête fauve, les yeux exorbités. Quelle idée Horace avait-il eu aussi ? Poudlard avait des murs et des plafonds solides mais pour peu qu'il provoque quelques explosions...

Elle le regarda s'effondrer sur sa chaise, d'un air on ne peut plus théâtral. Il aurait porté la main à son fronten mimant l'évanouissement qu'elle n'en aurait pas été étonnée. Elle hésita à lui faire quelque remarque que ce soit concernant son comportement mais se ravisa.


Citation :
Si vous saviez ! A mon âge quand même, Albus ne va pas s'en tirer ainsi ! Comment ose-t-il me faire travailler dans de telles conditions..

Sans l'ombre d'un sourire, le professeur répondit immédiatement.

Je ne crois pas que les locaux soient à ce point inadaptés à la discipline que vous enseignez Horace, et le Professeur Dumbledore sait parfaitement ce qu'il fait en vous demandant d'enseigner ici ce me semble.

Elle pinça les lèvres et lui lança un regard couroucé. Les explications ne tardèrent pas à suivre.

Citation :
J'étais en train de dispenser mon cours habituel lorsque la réserve de nourriture des rats de Poudlard s'est effondré sur moi ! Les centaines de rats ont prit la fuite et je vous laisse imaginer la suite !...

Elle ne put s'empêcher de lever les yeux au ciel : il se débrouillait toujours pour vivre les situations les plus abracadabrantes, au point qu'elle avait toujours du mal à y croire. Elle lança un regard vers Katina Choovansky, une élève de Poufsouffle, qui ne semblait pas totalement convaincue par la version de son professeur.

Oh Horace quand même, il n'y a pas tant de rats que ça à Poudlard n'est-ce pas ?

Il semblait complètement déboussolé ce qui était sans doute une réaction normale lorsqu'un plafond s'éffondrait sur vous.

Vous devriez tout de même aller montrer cette blessure à Madame Pomfresh. Je l'ai envoyé chercher mais j'ignore si ce que j'ai demandé a été fait. Votre cours devrait pouvoir reprendre normalement suite à cet incident, qu'en pensez-vous ?

Bien entendu, c'était le travail avant tout, et ce, qu'il pleuve, qu'il vente, qu'il neige, qu'un plafond s'écroule sur vos têtes ou que tous les rats de l'école traversent votre salle de classe avec fracas.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Dec.] Cours n°2 (Années 1 à 3) <Terminé>   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Dec.] Cours n°2 (Années 1 à 3) <Terminé>
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Sept.] Cours n°1 (Années 1 à 7) <Terminé>
» Cours n°1 de potions - 6e & 7e années [PM]
» Bases en Médicomagie [Cours de 1er année]
» Cours de potion numéro no1 (1er année)
» 1er cours de 3é année : L'introduction à la matière [Close]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts ::  :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets clos année 6 :: Cours année 6-
Sauter vers: