AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 Cours de niveau 1 n°2 : Les Sortilèges du Rire.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Cours de niveau 1 n°2 : Les Sortilèges du Rire.   Ven 5 Sep - 23:18

« Grr » semblait être le seul mot de vocabulaire qui restait dans la bouche du minuscule professeur. « Grr » pour Rogue et ses horribles bêtes velues aux stratagèmes de conquêtes du monde démoniaques et sanglantes auxquels, je persiste et signe, les SCIENTIFIQUES, tranquillement assis dans leurs bureaux blindés et qui n’ont pas la moindre idée de la triste réalité des choses, donnent le nom d’êtres-humains appartenant à la maison Serpentard. Bah, le jour où le monde sera sur le point d’être détruit par ces animaux assoiffés de puissance, peut-être que les choses changeront et qu’avant la fin de l’univers on trouvera des pancartes « A la mémoire de Filius Flitwick, grand savant génialissime qui découvrit la triste vérité bien avant les autre set qui aurait pu éviter notre fin à tous ». « Grr » pour les batailles de polochons stupides où le professeur innocent qui organise gentiment une activité ludique se retrouve les quatre fers en l’air à être séquestrer par ces choses aux reflets d’émeraudes. « Grr » pour Wilson et ses poils de jambes, ses mots doux portant mal leurs noms, pour le coup ils devraient être des mots-brasiers. « Grr » pour le mal de tête qu’il héritait d’une soirée fantastique et aux conséquences fantastiquement néfastes pour sa fragile santé. Il a peut-être UN PEU but, mais le professeur ne comprend toujours pas pourquoi son mal de tête est si carabiné. « Grr » pour les douleurs aux jambes et aux bras. C’est ça de vouloir jouer les petits jeunes de 25 ans avec une ravissante bibliothécaire usurpée à Rusard pour le même prix, de danser avec sa conquête jusqu’au bout de la nuit et d’essayer de lui tenir le petit doigt, chose qu’il parvient à attraper sans trop d’efforts, et de le garder quitte à tendre le bras tout le long de la soirée d’Horace Slughorn. « Grr » pour avoir donné à Ernie Macmillan des moyens de chantages en lui dévoilant la complexe généalogie de la noble maison Flitwick. « Grr » pour tout en bref. Ah, et « Grr » pour Wilson qui débarque dans son bureau et le ridiculise magistralement. Et « Grr » pour son chapeau qui laissait échapper, là haut dans son armoire, de maigres filets de fumée noire et malodorante. « Grr » parce que ses contre-sorts étaient nuls. « Grr » général.

De vagues « Bonjour professeur ! » lui parvenait aux oreilles et il y répondait aussi chaleureusement que possible. Pas question de salir le titre de la marque qui était déjà brevetée et déposée. Alors lorsqu’un exquis :

« Vous pensez que ce cours-ci sera aussi bien que le premier ?

- Je suis sûre que oui, Les sortilèges, c'est passionnant ! »



Comble du bonheur ! Nom d’un Flitwick, son cours, son cours à lui ?? Passionnant ? Aussi BIEN que le premier ? Rayez ce que je viens de dire. Plus de « Grr » pour les maudites batailles de polochons aux dommages collatéraux titanesques. Rho, que d’épithètes flatteuses ! Sur ce, quittant sa pile de livres en équilibre précaire, ses repères brouillés par cette bataille terrible qui fit rage sur ses terres, il s’avança vers les élèves déjà présents et scruta plus précisément leurs visages. On voyait un net ravissement sur le visage de Miss Choovansky lorsqu’Enry lui avait adressé la parole. En grand ouvert d’esprit, il tolérerait le mariage Serdaigle-Poufsouffle, ce que vint confirmer la petite lueur de malice qui pétillait dans son regard lorsqu’il se posait sur un Enry endormit qu’il se promettait de réveiller ou sur une Katchoo heureuse et ravissante. Leur donnant définitivement sa bénédiction par un sourire dans lequel on pouvait apercevoir même les dents de sagesse toujours présentes. Mr Stevens et Miss Smith s’entretenait toujours à propos du cours de charmes. Bien, sujet de discussion tout trouvé.

« Alors, que vas-t-on bien pouvoir faire d’après vous ? Je vous annonce d’office que le cours est spécial dans le sens ou l’on va beaucoup, mais alors beaucoup rire ! Bien plus qu’avec la bataille. Vous comprendrez bien, plus tard. Et vous Miss Erwind, toujours captivée par le duel ? J’ai quelques bons livres sur le sujet, venez me voir en fin d’heure, je vous en prêterai un sans soucis. »

Sur ces phrases si sibyllines, il regagna sa montagne, mais avant de partir, et d’un geste de manche que personne ne remarqua hormis Enry, il glissa deux boîtes de couine-souris sur les genoux de Mr Stevens et de Miss Smith. Escaladant avec le sourire son perchoir d’Aigle, il accueillit avec vigueur les nouveaux venus, même s’il s’agissait de « Serpentard humains ». Feuilletant dans ses notes, il chercha la feuille du cours du jour qu’il fit tomber maladroitement et qui fila se loger droit vers la table de Enry et Katchoo qui, voulant tout deux attraper la feuille au vol, s’attrapèrent la main et rougirent comme des pivoines ! Immédiatement, ils retirèrent leurs mains, envoyant la feuille valser du côté de Matt et Summer qui eurent le même réflexe et qui, encore une fois, s’attrapèrent mutuellement la main et rougir comme s’ils avaient été victimes d’un Lévicorpus prolongé. Décidément, ce n’était plus un cours de sortilèges, c’était les feux de l’amour !


Dernière édition par Filius Flitwick le Sam 6 Sep - 16:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Cours de niveau 1 n°2 : Les Sortilèges du Rire.   Sam 6 Sep - 0:44





Tout à coup, alors qu’Abbygael venait de s’installer à côté de son amie Summer, elle entendit la voix d’un jeune élève qu’elle connaissait bien : Matt Stevens, son meilleur ami, tout du moins chez les garçons. Elle se tourna alors vers Matt et lui sourit tout en s’exclamant.

- Bonjour Matt ! Comment ça va ?

Oui, la petite Poufsouffle et le Gryffondor était devenus de très bons amis et ce en peu de temps. Quand on dit que le destin fait bien les choses, ce n’est très certainement pas faux. Les trois amis s’étaient rencontrés dans le Poudlard Express, alors qu’ils étaient tous à la recherche d’une cabine libre. Ainsi, ils ont commencé à faire connaissance, certes pas de la même façon pour tous, car… comment dire… entre Matt et Summer, il n’y avait pas photo ! Et oui, malgré qu’ils ne se l’avouaient pas vraiment, il fallait vraiment être aveugle et sourd pour ne pas comprendre le pourquoi du comment du « rapprochement soudain » de nos deux amis, dirons-nous. Bon, revenons à nos moutons. Ah ! Et quand on pense qu’après plusieurs semaines ils se retrouvaient assis tous les trois à côté, discutant du fabuleux cours de Sortilège et Enchantements qui auraient lieu aujourd’hui...

- Vous pensez que ce cours-ci sera aussi bien que le premier ? Demanda Matt à ses deux camarades.

S’il serait aussi bien que le premier ? Ah non, il ne serait pas aussi bien, il serait encore mieux que le premier, la petite Poufsouffle en était convaincue ! Quand Abbygael repensa à ce premier cours, elle sourit instinctivement. Oui, elle sourit tout d’abord car elle s’était fait une très bonne amie, Lethe, puis pour le mini incendie qu’avait provoqué Matt en voulant esquiver le polochon qu’elle lui avait lancé. Elle sourit surtout parce qu’elle s’était amusée comme une petite folle, haut perchée sur le lit volant de son équipe, lit sur lequel, il ne fallait pas l’oublier, Matt aurait tout à fait pu crier « Ah l’abordage ! », tant son attaque sur canapé volant avait été réussie. Décidément, lorsqu’elle rentrerait chez elle, la petite Abbygael ne pourrait plus jamais revoir les objets du quotidien aussi innocents qu’elle le pensait.

- Je suis sûre que oui, les Sortilèges, c’est passionnant ! Déclara Summer avec une telle conviction que même un Serpentard détestant ce cours aurait pu changer d’avis.

Oh oui, c’était passionnant ! Rien qu’en pensant à ce que pouvait faire un sorcier grâce aux Sortilèges, on ne pouvait qu’être d’accord avec Summer.

- Oui c’est très passionnant ! D’ailleurs, j’ai très hâte que le cours commence ! On aura peut-être avoir droit à… heu… une autre super-bataille avec des sortilèges nouveaux ? Ajouta Abby très enthousiaste comme toujours.

Alors que la petite Erwind imaginait les mille et une choses qu’elle apprendrait pendant l’année grâce au professeur Flitwick, sautillant presque sur place avec ses grands yeux admiratifs, elle ne remarqua pas le directeur de la maison aux couleurs Bleu et Bronze descendre de son imposante pille de livres, et se diriger au devant de l’estrade.

- Alors, que vas-t-on bien pouvoir faire d’après vous ? Je vous annonce d’office que le cours est spécial dans le sens ou l’on va beaucoup, mais alors beaucoup rire ! Bien plus qu’avec la bataille. Vous comprendrez bien, plus tard. Et vous Miss Erwind, toujours captivée par le duel ? J’ai quelques bons livres sur le sujet, venez me voir en fin d’heure, je vous en prêterai un sans soucis.

Spécial ? Rire ? Encore plus qu’avec la bataille de polochon ? Rien qu’à cette idée, la petite Poufsouffle eut un grand sourire sur son visage clair. Ah ! Ce n’était pas pour rien que le cours de Sortilèges et Enchantements était le cours préféré d’Abbygael ! Oh que oui ! Et c’est ainsi, entre deux cours du professeur Flitwick et quelques livres lus à la bibliothèque sous le regard précautionneux de Madame Pince, que naquit la passion d’Abbygael pour les sortilèges et les duels magiques. Maintenant que le tout petit, mais toutefois très grand à l’intérieur, professeur Flitwick lui avait posé la question, ses yeux se mirent à pétiller. Oh que oui, elle était toujours aussi captivée ! Et en plus il lui proposait de lui prêter des livres sur le sujet ! Ah qu’il en fallait peut pour ravir une petite élève de première année !

- Oui, professeur ! Le sujet me passionne toujours autant ! Ce serait si gentil à vous de bien vouloir m’en prêter un ! Je le commencerai ce soir même, alors !

Un grand sourire aux lèvres, la petite Abbygael se tourna alors vers ses deux amis.

- Oh, vous savez, on va avoir un club de duel à Poudlard ! Oui oui oui ! Un vrai club de Duel !

Le professeur regagna ensuite sa montagne de livre qui, d’ailleurs, avait étrangement pris des airs de forteresse bien gardée… Heu…
Tout à coup, du bruit se fit entendre dans la direction de Katina et Enry, installés un peu plus loin, et qui avaient été coéquipiers lors de la précédente bataille de polochons. Leurs chaises grincèrent au sol, et tous deux tentèrent de se baisser pour attraper un je-ne-sais-quoi. Cependant, lorsqu’ils refirent surface quelques secondes après, Abbygael fut surprise de voir que tous deux étaient rouges comme la potion que le professeur Slughorn leur avait demandé de préparer au dernier TP… certes la potion avait des teintes orangées, mais se rapprochait très facilement du rouge… tout du moins avant que le chaudron de la petite Poufsouffle n’explose, rependant la Pimentine sur son bureau.
C’est sur ce souvenir que la jeune Abbygael entendit les chaises de Matt et Summer grincer à leur tour. Mais que se passait-il donc pour créer autant de remue ménage ? Les deux amis d’Abbygael se baissèrent en même temps et, au moment où ils se relevèrent, la petite Poufsouffle remarqua qu’ils se tenaient la main et que leurs joues étaient aussi rouges que celle de Katina et Enry… ou celles de la Grosse Dame après la soirée du nouvel an…

Préférant ignorer ce petit détail, la jeune Abbygael décida de se lever de sa chaise à son tour, pour voir ce qui se passait de si intéressant pour que chaque personne présente dans la salle se mette à rougir, telle une tomate après avoir été croisée avec une pivoine… ou un piment, cela dépendait du point de vue. C’est alors qu’elle vit une feuille de parchemin pliée en deux ou quatre morceaux, et qui finissait son parcours un peu plus loin, slalomant presque entre les chaises et les tables. Tiens, qu’est-ce que c’était ? La petite Abby se dirigea alors vers ce bout de papier qui l’intriguait. Ainsi, après avoir fait quelques pas, elle arriva à proximité du petit fugueur. Cependant, au moment où elle allait se baisser pour le ramasser, elle pu voir un groupe de Serpentards qui, bien sûr, loin de faire attention à elle, ne s’étaient pas gênés pour écraser ce petit bout de parchemin. Bon, au fond, peut-être ne l’avaient-ils pas remarqué, non ? Ca restait à voir…

Après que ce petit groupe de Verts et Argents soit passé, Abbygael put enfin ramasser ce parchemin, où une magnifique trace de pas était incrustée, et pu lire ce qui était inscrit sur le devant de celui-ci, telle le titre de ce qui s’annonçait comme très passionnant : « Cours n°2 : Sortilèges loufoques et pratiques ». Ainsi, sans attendre, elle comprit qui était l’heureux propriétaire de ce bout de papier qui renfermait les réponses aux questions des élèves… et gentiment écrasé par des Serpentard.

- Professeur, je crois que ceci vous appartient… dit Abbygael en hésitant un instant.

Oui, le professeur Flitwick ne serait très certainement pas content devoir son travail consciencieusement écrit, réduit à un simple papier écrasé…




[ Question 5 : L'animal de compagnie de Rusard s'appel Miss Teigne ]

[EDIT : EXACTEMENT ! Vous êtes brillants ma foi ! (encore merci pour le parchemin Miss Erwind, ça évitera à mon pauvre dos de souffrir de trop ! Bonus accordé !]
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Cours de niveau 1 n°2 : Les Sortilèges du Rire.   Sam 6 Sep - 23:42

Krystina arriva quelques minutes à l'avance au cours... Juste à temps pour voir Enry s'écraser durement contre le sol. Aouch. D'abord la cheville, ensuite... ensuite le crâne. Ses affaires n'allaient pas si bien que cela...

Elle salua le Professeur d'un geste de la tête puis elle alla s'asseoir à la Première rangée à une place au milieu. Sa soeur n'était toujours pas arrivée. Krystina haussa les épaules. Ne portant point attention aux discussions qui se déroulaient à quelques bureaux d'elle, elle sortit ses affaires.

Elle appuya son dos contre le dossier de sa chaise, prête à commencer le cours. Puis elle remarqua son devoir. Ahhh, elle avait failli l'oublier. Elle s'avança vers le bureau du Professeur et y déposa le devoir. Puis, elle alla s'asseoir et, quelques minutes plus tard il prit la parole. Krystina l'écouta attentivement, sans prêter attention à la feuille qui volait dans les airs.

[désolée du poste miiiinable.]
[EDIT : Mais je te laisse tout le temps que tu souhaites pour l'étoffer, pas de panique ! Je suis habitué aux excellents posts de Miss Fenty, je ne doute pas qu'avec un délais supplémentaire, je pourrais découvrir avec délice un de ces messages si bien construits !]

10/ Quels sont les deux autres titres envisagés par JK Rowling pour le septième tome ?

Il s'agit de ::::: " La baguette de l'Aîné" et " La quête des Peverell".

[EDIT : PARFAIT ! Ca faisait très roman fleur bleue tout ça, heureusement qu'on a eu les reliques de la mort ! Il y a un jeu de mot, en anglais, avec le premier titre, la baguette de l'AINE. Qui peut m'en dire plus ? Bonus accordé !]

[ÉDIT 23 septembre (je pense)] Excusez-moi, professeur Flitwick, j'ia beaucoup de misère à poster régulièrement. En fait, j'ai de la misère à avoir du temps pour moi. Je ne pense pas que je doive répondre à quelqu'un mais si je réponds pas, envoyez-moi un mp, n'importe qui.]]]]


Dernière édition par Krystina Fenty le Mer 24 Sep - 4:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Cours de niveau 1 n°2 : Les Sortilèges du Rire.   Dim 7 Sep - 17:45

Mais pourquoi n’était-elle pas resté où elle était ? Pourquoi n’avait-elle pas eu le tact pour une fois de resté assise à sa place loin de lui ? Pourquoi ne décidait-elle pas pour une fois de faire la méchante et l’associable ? C’était beaucoup demander pour une pouffy d’agir ainsi. Avez-vous seulement vu un Poufsouffle insupportable ? Enry non. Le petit aigle fixait le tableau noir, essayant le plus possible de ne pas croiser le regard pétillant de la jeune poufsouffle qui insistait un peu trop du regard. Des sourires par-ci, des sourires par-là. Super, il allait ce la cotiser pour tous les cours de sortilèges de l’année. Il ne pouvait guère rêver mieux. Il devrait sûrement faire à nouvelle équipe avec cette jeune fille, et au passage, elle allait sûrement faire exploser autre chose qu’un polochon. Avant tout, protéger ses affaires de l’attaque démoniaque de la baguette à Katchoo.

Puis soudain, il sentit l’atmosphère devenir glacial, tellement glacé qu’il en frémit. Le tableau devint soudainement rougeâtre, comme si le sang qui lui était monté à la tête avait coloré ses yeux. Mais, sa colère tomba tout aussi vite qu’elle était montée. C’était quoi cette stupidité qu’elle venait de lui sortir ? C’était à dormir debout ! Il avait été bouffi ? Elle voulait vraiment goûté à ses répliques cinglantes ou quoi ? Non seulement, elle cherchait à devenir son ami (ce qui était peine perdu, parce que même le plus amical être de la terre avait du mal à faire d’Enry son ami) mais, en plus, elle l’insultait. Certes, chacun le prenait au degré qu’il le voulait. Il y avait les gens qui s’enflammer comme une torche, ceux qui tenter de contenir leur courroux, et ceux qui prenait toute remarque de bon cœur. Malheureusement, il y avait certaines remarques que le jeune Stanley n’appréciait pas… (Sachant qu’il n’appréciait pas grand-chose, hormis sa musique, son lit, et les livres).

A nouveau, Enry se tourna vers l’adolescente, pour croiser ses prunelles et rétorquer :
« Je vois que tu as une manière très subtile de détailler les gens. Et, le dire ouvertement fait briller ta titanesque intelligence. Je comprends mieux. C’est ainsi que tu cherches à te dévoiler à la population de Poudlard. Puis, lorsque tu sens que tu as blessé quelqu’un, ton cerveau cherche à trouver une échappatoire. Malheureusement, je ne suis pas un idiot, et j’ai parfaitement compris le sens de ta phrase qui démontre que ton intelligence démesuré n’est en faite qu’un amas de détritus malodorant. »

Mais, à peine eut-il achevé sa phrase qu’une feuille échappa de la main du professeur et alla se poser en douceur sous leur bureau. Sans attendre, le petit aigle se baissa automatiquement pour ramasser la feuille de papier, mais, sa voisine avait fait de même. Ce qui était logique d’ailleurs. Lorsque les deux jeunes adolescents posèrent la main sur la feuille, il sentit la peau de la jeune fille frôler la sienne. Il retira brusquement sa main, et leva brusquement la tête, oubliant complètement la présence du bureau au dessus de lieu. Ce qui lui valut une bonne bosse sur le sommet du crâne puisqu’il venait de heurter avec violence le meuble. Enry arracha un cri de surprise plaçant ses deux mains sur la douleur qui lui était brusquement survenu au niveau de la tête.

« Aaie aaie aaieeeeuh… »

Il aurait pu sortir toutes les insultes du monde, néanmoins, il parvint à se retenir. Aucune envi de se faire virer de cours pour avoir ne sortit de telles immondices. Il remonta rapidement à la surface en même temps que sa voisine, son visage s’était brusquement empourpré, autant par la gêne que par la douleur. Cela faisait un beau mélange. Le cours démarrait super bien. Enry commença à installé sa baguette entre Katchoo et lui, pour délimiter la place de la jeune fille et la sienne. Il rétorqua alors : « Ici, c’est mon coté. Là, c’est le tiens. Interdiction de le dépasser cette limitation. »

Après ces mots, Enry tenta de se concentrer sur le cours qui démarrait doucement mais sûrement. Finalement, la feuille arriva quand même jusqu’à son propriétaire puisque ce fut miss Abby qui s’en chargea.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Cours de niveau 1 n°2 : Les Sortilèges du Rire.   Dim 7 Sep - 20:22

Katchoo se prit de plein fouet le discours d’Enry, ses sourcils se fronçant un peu plus à chaque mot pour finir par composer un visage particulièrement peu aimable.
Elle pinça les lèvres en entendant les mots « détritus malodorant »


- « Je vois que pour ta part, tu as une manière très subtile de remettre les gens à leur place », finit elle par répondre en tachant de garder son sang froid.

Le nez d’Enry lui lançait ouvertement un millier de signaux pour se faire dégommer et la jeune fille fit un gros effort pour ne pas tester la solidité de ses cartilages.
Son attention fut in extremis détournée par un parchemin qu’elle essaya d’attraper aussi bien par réflexe que pour définitivement clore la diatribe du Serdaigle. Malheureusement, elle n’arriva qu’à en saisir un bout, effleurant au passage la main d’Enry Stanley.
Elle la retira avec précipitation, lâchant le papier volant, rougissant de colère en même temps que de sa récente humiliation personnelle par son rachitique ex-coéquipier.

Le parchemin voleta jusqu’à une autre table tandis que Enry reprenait place.
Elle le regarda délimiter le bureau d’un geste de baguette.


« Une intelligence certainement plus développée que la mienne mais des réflexes d’un gamin de sept ans », constata-t-elle silencieusement en le regardant faire.

- « Ici, c’est mon coté. Là, c’est le tiens. Interdiction de le dépasser cette limitation. », précisa-t-il
- « Pas de risques, je t’assure », répondit elle sèchement en s’écartant du jeune homme, les joues toujours en feu.

La jeune fille, profondément blessée, venait de voir chuter tout son bel optimisme
(bravo Enry !! ^^)
Les bureaux étaient heureusement grands et à défaut de pouvoir en changer maintenant sans devoir s’expliquer à leur professeur (ce dont elle n’avait aucune envie), en s’installant tout au bout, elle avait peu de chance d’avoir encore à communiquer avec ce rustre.
Maussade, elle regarda vers le bureau de leur professeur Abbygael qui, tout sourire, ramenait le parchemin égaré, se jurant que c’était la dernière fois qu’elle essayait de se montrer sociable envers un sociopathe




Question 4/ Qui déteste ce fameux personnage qui interrompt Minerva à cause de son animal de compagnie ?
heu… tout le monde ^^ (même si ça n’est pas la réponse attendue, c’est tellement vrai )

[EDIT : Oui, mais... Je parle d'une raison relative aux animaux de compagnie, si je donne le CHIEN comme indice, à qui pensez-vous ? Demi Bonus rien que pour avoir recopié une question aussi minable... ^^]
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Cours de niveau 1 n°2 : Les Sortilèges du Rire.   Mer 17 Sep - 22:02

Certes, le petit aigle n'avait pas totalement réfléchit avec réflexion. C'était plutôt ses sens de jeune adolescent qui l'avait guider. Tout d'abord, le fait que sa main ait frôler celle de sa voisine de classe ne lui avait pas plus du tout. (Ce n'était pas vraiment de la faute de la jeune Katchoo, et il ne l'avait en aucun cas accuser). Par contre, la petite remarque déplacé et aucunement subtile qu'elle lui avait adresser ne lui avait pas vraiment plus. Le petit aigle avait même été à qualifier le cerveau de cette jeune première année de tas de détritus malodorant. Très peu sympathique. Très peut de personne aimait que leur cerveau soit comparer à un tas putride. Cependant, Enry était presque fière, et son caractère arrogant était légèrement ressortit même s'il n'avait pas relevé la tête avec fierté, et qu'il ne l'avait pas regarder de haut. Le petit aigle aux cheveux encres n'était pas du genre à agir ainsi. Premièrement, parce qu'il n'était pas un serpentard. Deuxièmement, parce qu'il aimait conserver ses airs neutres pour ne rien dévoiler à personne. Et ! Troisièmement ! ... Navré, il n'y a pas de troisièmement... T___T Le jeune garçon jeta un coup d'oeil à Katchoo dont le visage crispait dévoiler tous ses sentiments. Comme les Pouffy pouvaient être comique parfois ! Le petit aigle finit par plisser les yeux, affichant un demi-sourire de vainqueur. Qu'est-ce que c'était agréable le silence quand même ! Du coup, maintenant, Enry était persuadé que la jeune fille n'ouvrirait plus une seule fois sa bouche. Bien évidement, on n'était guère à l'abris de tout, elle était capable de revenir à la charge. De plus, il fallait prendre en compte que c'était une poufsouffle, et les pouffy étaient tous des cinglés. Ami ! Ami ! Ami ! Ils voulaient se faire des amis tout le temps ! Comme si c'était vitale !

Puis, tout en restant silencieux, le jeune Stanley aux prunelles azurs poussa un profond soupire de soulagement. Seul sa voisine de classe et les personnes quelques rangs en face de lui l'auraient entendu. Par contre, le seul soucis, c'est qu'il devrait attendre la fin du cours pour pouvoir sortir de la salle de classe et donc s'éloigner la pouffy aux cheveux dorés. Aurait-elle le cran de venir adresser à nouveau la parole au jeune garçon alors qu'il venait de la remballer avec... soin ?
Le jeune garçon retourna à sa contemplation du professeur, attendant avec patiente la suite du cours. Au moins, il était sur d'être tranquille pendant une bonne demi heure. Il n'avait pas été des plus amicales avec la jeune fille, et cette dernière semblait même bien dégoûter du petit aigle.

Puis, il jeta un petit coup d'oeil à sa baguette magique qui délimité la partie de sa table, et la partie de la table de Katchoo. Cette dernière ne lui adressait même plus un seul regard. Et, Enry savoura ce silence reposant avec une satisfaction peu commune. Ce n'était pas vraiment sympathique à l'égard de cette fille, mais, il s'en fichait totalement. Certes, elle l'avait quand même un peu aider lors de la bataille de polochon de début d'année, mais, pour lui , c'était du passé. Il aimait passé à autre chose ! =)


{ 53O mots relevés }

MMM
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Cours de niveau 1 n°2 : Les Sortilèges du Rire.   Mer 17 Sep - 22:38

*C'est alors que Jonathan arriva a son tout premier cours a Poudlard, ses cahiers sous le bras gauche, baguette et trousse dans la main droite, il avait courut longtemps, s'était démené avec les escaliers, avant de tomber sur Peeves et enfin d'arriver dans la salle de cours. Légèrement essoufflé, il s'arrêta avant d'entrer dans la salle, posa ses livres a terre, avant de réajuster sa robe et sa chemise avant d'entrer, calme et serein dans la salle de classe du minuscule professeur Flitwick. Quelle ne fut pas sa surprise lorsqu'il vit qu'il n'y'avait aucun banc réservé aux Serpentards et qu'il allait devoir s'assoir a côté de moldus et autres sang mêlés, quelle honte ...*

- "Dites moi que ce n'est pas vrai ..."


*Levant les yeux au plafond avant d'aller s'assoir au milieu de pigeondor, de blaireaux et autres piafs bleus. Quelle honte pour un serpent, celui ci qui devrait, dans la chaine animale, gober les trois autres proies et leurs oeufs en entier. Jonathan déposa ses livres sur le pupitre et ne put, forcé, être obligé que d'écouter le minuscule professeur sans intérêts valables. Un cours de rigolade ? Quelle tristesse ... Il arqua un sourcil et commençât a jouer avec sa baguette avant d'attendre que le cours ... enfin pénible cours ne commence. Il aurait aimé aller en potions, mais l'emploi du temps n'était pas joyeux aujourd'hui. Tandis que le minuscule professeur s'excitait, Jonathan dévisagea les quelques personnes dans la salle de cours, des poufsouffles, des serdaigles, et peu de serpentards, cela serait une année très longue ... Enfin, c'était toujours mieux que de rester a l'orphelinat, a broyer du noir avec des infirmières acariâtres et sadiques a souhait. Il s'éclaircit la voix pour expulser une poussière dans sa gorge.*

*Puis une poufsouffle que Jonathan ne connaissait pas, s'amusait a son habituelle tâche de lèche bottes, en rendant un parchemin a moitié écrasé. Bien sur, cela allait être encore de la faute des méchants serpentards, qui écoperaient sans doute d'une punition stupide comme récurer la salle de cours avec une brosse a dent. Jonathan s'ennuya et soupira légèrement. Pitié ! Délivrez le de ce fardeau !!*
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Cours de niveau 1 n°2 : Les Sortilèges du Rire.   Sam 20 Sep - 14:30

Ah ! Cette fois, elle ne serait pas en retard. L’avantage du cours de Sortilèges était que la salle de classe était facile à trouver. Il n’y avait pas trop d’escaliers à parcourir, aussi elle ne risquait pas trop de se perdre, ce qui arrivait encore souvent ces derniers temps. Il fallait croire qu’elle ne saurait se repérer dans le château que l’année prochaine. Et encore, les vacances se chargeraient de lui faire tout oublier.

Quand elle entra dans la classe, plusieurs personnes étaient déjà là. Elle jeta un regard à droite et à gauche, et vit ses compagnons du Poudlard Express, Matt et Summer rouges comme pivoine. La jeune Gryffondor leur sourit, puis tourna la tête vers l’autre table à laquelle les deux élèves, une Poufsouffle et un Serdaigle étaient aussi tous rouges. Que c’était-il donc passé ? Le professeur de sortilèges avait-il organisé un marathon avant qu’elle arrive ? La jeune sorcière n’y croyait pas vraiment.

Il n’y avait plus beaucoup de places de libres, en fin de compte, dont l’une était occupée par un Serpentard. Laura retint une grimace, puis alla s’asseoir à un bureau près des fenêtres. Au moins. D’ici, elle serait à l’abris de la plupart des sortilèges qui pourraient dévier de leur trajectoire normale. Qui savait ce qui pourrait arriver ? Bien sûr, le professeur ne leur enseignerait jamais rien de dangereux, mais il ne pouvait pas prévoir tous les accident, et avec la magie, tout était possible.

- Bonjour Professeur Flitwick.


Salut prononcé quand elle était passée devant le bureau. La sorcière avait prit soin de bien prononcer le nom de professeur. Quelle idée d’en avoir un si compliqué. Plusieurs pauvres premières années avaient déjà dû faire une erreur de prononciation, ce qui était toujours un peu blessant pour la personne concernée. Laura en était consciente, et puisqu’elle n’avait pas de raison particulière d’en vouloir au petit sorcier, elle avait fait attention.

Le minuscule professeur était monté sur sa pile de livre et commençait à parler. Tiens donc, un cours qui serait amusant ? Qu’allait-il donc leur apprendre ? Un sortilège pour faire rire les autres ? Peu probable, cela risquerait de causer une épidémie de rires dans les couloirs, voire dans les salles de classe et peu probable que Rogue ou McGonagall apprécient. En même temps, voir un élève se tordre de rire dans sa classe en plein milieu d’un cours devait avoir quelque chose de légèrement énervant.

Flitwick s’était mis à parler spécialement avec Abby, aussi Laura lâcha-t-elle le fil de la conversation. Sa concentration reviendrait peut être avec le début du cours, et c’était bien là le gros problème de Laura dans toutes les matières qui nécessitaient vraiment un lancer de sorts : elle n’arrivait pas vraiment à être très attentive. Pour preuve, elle galérait encore pour lancer un simple sortilège d’Alohomora. Elle n’était pas faîte pour ça, aussi la jeune Gryffondor se demandait-elle encore pourquoi elle était ici. Il lui semblait toujours aussi improbable qu’elle soit une sorcière.

Tout ça ressemblait pour Laura toujours autant à un conte de fées, mais pas ceux pour les bébés, car tout n’était pas rose à Poudlard : la preuve, les robes de sorcier étaient même franchement noires…


[535 mots]

MMM

---

4/ Qui déteste ce fameux personnage qui interrompt Minerva à cause de son animal de compagnie ?

Rusard déteste Hagrid, à cause de Crockdur, qui fait bien sûr peur à Miss Teigne.

[EDIT : Et oui ! PARFAIT ! Bonus accordé, nom d'un chien ! (mouhaha, je HAIS les chats (cf. méchant Rusard contre gentil Flitwick, le round commence !]
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Cours de niveau 1 n°2 : Les Sortilèges du Rire.   Sam 11 Oct - 5:04

Jessika Fenty entra en classe, son sac à dos très lourd à bout de bras, puisqu'elle était chargée. Pas seulement chargée! Surchargée, oui! Comme le cours n'avait pas débuté, elle se permit d'entrer sans autorisation puis déposa finalement son fardeau près de Krystina, sa soeur jumelle. Quoi. Vous ne pensiez pas qu'elle allait le laisser à côté d'un pur inconnu! Rahhhh lahhh lahhh. Poudlard est peut-être une bonne école mais ses élèves, pas toujours de très bonne qualité. Parfois un peu périmés. Il y avait certains voleurs...

Elle lâcha:

" Salut Kryss! "

Puis elle salua aussi son Professeur. C'est pas parce qu'il n'a pas une grande taille qu'il est invisible. LOINNNNN DE LÀ! Vous croyiez peut-être que Jessika n'allait pas le voir. Elle est peut-être un peu myope mais faut tout de même pas exagérer!!!

Donc, comme je vous en faisais part avant de m'emporter, Jessika avait salué son Professeur de sortilèges et enchantements:

" Bonjour, minuscule Professeur Flitwick! "

Ouhhfff. J'ai failli omettre de rayer l'adjectif minuscule. Une chance que je suis éveillée. La colle que Jessika se serait tappée.

Bref elle l'avait salué et s'était retournée pour ramasser son tas de ... choses indescriptibles!!! Mais son regard fut attirée par la couleur rouge de sa maison que portait une autre jeune fille. Elle reconnut aisément ses traits et murmura d'un son inaudible:

" Eh bien, si c'est pas Laura ... "

Puis elle se retourna vers Krystina:

" Ça t'ennuie pas hein que j'aille voir une certaine personne... "

Bien sûr, pas de doute, Krystina avait entendu l'histoire du marteau et émit un son bizarre qui signifiait que cela ne la dérangeait pas le moins du monde.

Alors, Jessika fit quelques pas. Elle s'arrêta devant Laura. Que diable lui avait-elle fait pour se faire détester au premier coup d'oeil? Mais Jessika était de nature entêtée. Quand quelqu'un la détestait, elle faisait expres d'aller la voir. Hum. Elle voulait la détester pour rien. C'est pas mieux d'avoir une raison pour détester quelqu'un?

Effectivement, c'est ce que les jumelles Fenty avaient toujours pensé. Si elles se faisaient engueuler pour rien, ce qui arrivait très rarement, puisque, avec leur caractère, elles engueulaient les engueuleurs. Mais bon, quand il arrivait par mégarde qu'un engueuleur les engueule, elles faisaient tout pour se faire engueuler pour une bonne raison par après, pour mériter cette engueulade.


Me suivez-vous? Non? C'pas grâve. Ce n'était pas si important. Et bon, je n'ai tout de même pas envie de réexpliquer, voyez-vous?

Alors pour vous remettre dans l'histoire, imaginez-vous une jeune Fenty, Jessika, pour être plus précise, devant Laura qui la haïssait à lui adresser un:

" Bien le bonjour, Laura! "

qui ne manqua pas d'être très enthousiaste.

[Et les Fenty reviennent en force!!!!]

8/ Quel est le prénom de Grindelwald ?

Gellert ça vous dit quelque chose?

[EDIT : Bah, on va dire que je suis myope et que j'ai cru loucher mais que c'est pas vrai Very Happy Je t'accorde le point Bonus même si Abby y a déjà répondu, c'est la faute à Fifi d'abord, l'avait qu'à actualiser son post ! Bonus validé Wink ]


Dernière édition par Jessika Fenty le Sam 11 Oct - 5:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Cours de niveau 1 n°2 : Les Sortilèges du Rire.   Sam 11 Oct - 5:33

Krystina vit sa soeur pénétrer la pièce, plutôt très surchargée. Pourquoi toutes ces choses? Mystère... Elle le saurait probablement dans quelques instants. Elle allait se lever afin d'aider sa soeur jumelle mais celle-ci lui fit signe de rester en place.

" Salut Kryss!, lâcha Jessika.

- Salut Jess! ma seule amie sur cette planète ou du moins à Poudlard. Bien sûr, tu peux t'assoir parce que qui d'autre que toi le ferais?, répondit Krystina. Bahh oui. C'est moi qui imagine qu'elle se morfond. C'est pas son genre à elle. Voyons! Vous me faites rire. En fait. Je pense qu'elle s'en fiche totalement que Jess soit sa seule amie à Poudlard. Après tout, la qualité vaut mieux que la quantité. Et pas besoin d'amis pour faire sa vie. Quelques personnes présentes dans cette classe en conviendront. (hj. Mais non, je ne vise personne!). Puis Jessika le Directeur de la Maison des Serdaigle. Puis Krystina fixa les innombrables choses que portait Jessika.

Celle-ci déposa avec calme et douceur, pour ne pas dire, jeta son fardeau sur le sol, juste à côté de son bureau. D'un regard, elles convenirent que Krystina devait garder un coup d'oeil dessus. Cette dernière leva les épaules et "surveilla" d'un oeil les sacs. Pourquoi le cours ne débutait-il pas? Cela aussi, c'était un mystère. Mais nul doute, il débuterait et elle apprendrait des tas de trucs utiles. Elle espérait seulement qu'ils n'allaient pas faire à nouveau une bataille de polochons. La dernière avait été plutôt...désastreuse? Oui, c'est bien le mot qui la qualifie au mieux. Quelqu'un a autre chose à proposer? Une fois, deux fois, trois fois, adjugée à Krystina Fenty!

Bon revenons aux choses sérieuses car nous sommes sérieux ici. Nous ne sommes certainement pas dans un jeu de rôles où je suis la nrratrice d'un personnage complètement inventé par moi. Pas vrai?

Puis, le regard de Krystina se posa sur... Laura? Hum. Cette fille de l'histoire du marteau? Cette fille qui la haïssait pour une raison xyz. Ou abc si vous préférez les premières lettres.

Puis elle murmura quelque chose que Krystina n'entendit pas mais qu'elle comprit bien vite car elle connaissait sa soeur mieux que tout le monde. C'est ça l'avantage à avoir pour meilleure amie sa soeur jumelle.

Ouais. Je vous dis...

Bon, toujours dans les choses sérieuses. Jessika demanda à sa soeur si ça l'ennuyait qu'elle aille voir "une certaine personne" qui demeurait sans aucun doute Laura Thinkingen. C'est bien ça? Oui. Certainement. Laura Thinkingen. Voilà!

Krystina émit un son bizarre qui signifiait que cela ne la dérangeait absolument pas: je suis quand même un être autonome qui sait vivre sans sa soeur même si elle l'adore. Alors Jessika alla rejoindre sa consoeur si je peux me permettre de l'appeler ainsi.

Ouahh... ça rappelait " le bon vieux temps" pas si vieux que ça en fait. Ah les souvenirs. Quels bons souvenirs... Elle essayerait probablement avec Rogue un de ces jours. En attendant, mieux valait ne pas se faire renvoyer de Poudlard.

Ah la magie de Poudlard.

Ok ouais. J'arrête!

9/ Où a-t-il fait ses études ?

À l'institut de Drumstrang.

Qu’est ce qu’il semble y avoir fait de louche ?

Il y aurait expérimenté la magie noire (et des attaques presque mortelles).

Qu’à t-il graver quelque part dans cette école?

Le symbole des mangemorts. [EDIT : Arf non, c'est le symbole des reliques de la mort, pas celui des mangemorts ! Pas grave, je te le compte juste quand même (quelle âme généreuse ce Flitwick !)]

[EDIT : Alors, décidément, épidémie de double réponse ! ^^ Mais, comme pour ta chère jumelle (preuve que je fais pas de favoritisme, na !), je t'accorde le point Bonus ! Attention : c'est la dernière fois ! Maintenant, je vais essayer d'actualiser plus souvent mon post ! Merci d'avance ! PS : Jetez donc un coup d'oeil à mon concours de sortilèges ! Il est marrant et a pour sujet le duel ! A vous les studios et... Bonus accordé ! Wink ]
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Cours de niveau 1 n°2 : Les Sortilèges du Rire.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Cours de niveau 1 n°2 : Les Sortilèges du Rire.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Résumé du Cours de Charmes, Les Sortilèges du Rire.
» Cours de Niveau 1, La Lévitation. [Clos]
» Cours de Niveau 1, la Magie dans tous ses Etats !
» Cours de niveau 2, L'Attraction et la Répulsion.
» Cours N°1 : Les combinaisons de sortilèges.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts ::  :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets clos année 6 :: Cours année 6-
Sauter vers: