AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 Cours de niveau 1 n°2 : Les Sortilèges du Rire.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Cours de niveau 1 n°2 : Les Sortilèges du Rire.   Dim 2 Nov - 13:03

Maia se demandait ce qu'il passait. Pourquoi le professeur Flitwick faisait de tels gestes étranges ? C'était un rituel magique pour commencer la classe ou il était subitement devenu fou ? Elle espérait qu'il ne fallait pas qu'ils fassent pareils eux aussi. Heureusement, il arrêta vite ses gestes bizarres et commença son cours.

La jeune sorcière fut surprise et, oserait-elle le dire, un peu déçue par sa présentation. Le rire ? Quel rapport avec la magie ? Le rire était important certes, il fallait bien s'amuser mais cela n'avait pas sa place ici. Elle n'en voyait pas trop l'utilité même un sort pour faire rire. Elle était venue pour apprendre les sortilèges et enchantements. A moins qu'elle s'était trompée de classe ? Mais non, c'était bien le Professeur Flitwick. Il fallait donc prendre son mal en patience.

Résignée, Maia essaya quand même de réfléchir à la problèmatique. Elle allait répondre quand d'autres élèves la devança et dirent tout ce qu'elle avait voulu dire. Un peu distraite par les deux filles gryffondor qui se disputaient, elle essaya de voir si elle pouvait approfondir les réponses. Elle leva finalement la main et déclara :

"Je pense que le rire n'est pas seulement bénéfique. Il peut aussi être blessant. Je veux dire qu'on peut rire pour se moquer de quelqu'un et là ça peut être vraiment méchant..."

Maia s'arrêta toute rougissante, elle aurait mieux fait de se taire.



[3) Quel est le premier cadeau qui est offert à K. ?
Le premier cadeau offert à Karkus était une branche de Feu de Sempremais (une branche de feu éternel)]
[EDIT : Parfait ! Bonus accordé !]
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Cours de niveau 1 n°2 : Les Sortilèges du Rire.   Lun 3 Nov - 22:21

Autant Théo était capable de briller dans la foule, d’un éclat proportionnel à son génie et à son charisme, autant il pouvait sans problème se fondre dans la masse des élèves, ou s’infiltrer discrétos dans un cours déjà commencé. Et c’était exactement ce qu’il s’apprêtait à faire, debout devant la porte du cours de sortilège. Il ouvrit le plus silencieusement la porte qui – pour une fois – ne s’amusa pas à grincer de façon atroce. Il courut d’un pied léger, courbé en deux, et avisa une charmante créature, assise, l’air un peu honteuse, au dernier rang. Théophile se glissa sans bruit à côté de Lethe, qui le regarda, surprise.

« Bonjour Lethe, murmura-t-il en souriant. »

Le cours se déroulait sans incident notable, malgré les sourires moqueurs de quelques élèves à l’encontre du minuscule professeur. En entendant parler de faire rire son voisin – ou en l’occurrence sa voisine – Théophile sourit sans retenue. Il ne pensait pas que ce serait trop difficile. Et il aimait beaucoup, beaucoup le rire de Lethe.

Estimant que le cours nécessitait l'avis d'un professionnel - autrement dit : lui -, Théophile leva ostenstiblement la main. Après d'autres élèves qux réponses bien pêles, il reçut enfin la parole :


"Le rire a tant d'effet sur les gens qu'on ne saurait tous les décrire sans y passer la journée. Il y a quelques effets physiques, qui ont été énoncés, comme la contractions des abdos, ce qui prolongerait l'espérance de vie humaine. Mais les plus impressionantes et plus étonnantes conséquences du rire sont bien plus intéressantes !"


Il fit une petite pause théâtre et calculée, avant de poursuivre.

"En effet, il est extraordinaire tout ce qu'un rire peut avoir d'influence sur nous et notre environnement ! Le cerveau reçoit une décharge d'endorphine, on se sen tout joyeux, et le rire est communicatif. On rit beaucoup plus en société que tout seul. Ainsi j'imagine que tout seul dans votre grand bureau, professeur, vous ne devez pas vous amusez très souvent. Quand on rit, on évacue son stress, et on indique à ceux qui nous indique qu'il n'y a aucun danger autour. Deux personnes qui ne se connaissent pas du tout peuvent se sentir très proches l'une de l'autre après avoir partagé un fou rire incontrôlable. Le rire rapproche les gens, créent des liens et abat les barrières sociales. Beaucoup de gens se moquent de leur amis pour leur prouver leur affection, et leur intérêt. Et pour finir, je dirai que faire rire est un art !"

Et je suis maître en la matière...
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Cours de niveau 1 n°2 : Les Sortilèges du Rire.   Sam 8 Nov - 23:27

- Oh un autre retardataire, finalement je suis pas la seule à avoir eu un problème de montre aujourd’hui, nota Lethe en remarquant l'ouverture, certe discrète, de la porte de la salle.

Un sourire amusé fit son apparition sur son visage.

Elle observa de sa place entrer son compagnon de retard. La surprise qu’elle éprouva lorsqu’elle reconnut la tête de Théophile lui fit écarquiller les yeux ! Ce n’était pourtant pas dans ses habitudes d’être en retard, enfin il était pas vraiment non plus réputé pour arriver à l’heure mais bon ! Chut !

Elle le suivit des yeux quand il traversa discrètement la pièce, continua à le suivre lorsqu’il grimpa 4 à 4 les marches de l’escalier, le dos courbait, pour venir se hisser à sa hauteur.
Il redressa les épaules avant de s’asseoir et adressa à son amie un grand sourire. Lethe lui rendit.
Leurs regards se cherchèrent puis se trouvèrent.
Ils restèrent plongés l’un dans l’autre pendant vingt secondes avant qu’un éclat de rire vienne perturber leur union. Alors Théophile salua la jeune fille et se concentra sur le cours.

Filius Flitwich n’avait pas repris la Poufsouffle sur son arrivée tardive dans la salle. Reconnaissante de cette bonté, Lethe se devait au moins de détacher son regard de l’élu de son cœur pour écouter un semblant de la leçon du jour.
D’abord perdue au milieu des explications du maître de Sortilège, elle arriva finalement à saisir le fil de la tirade de l’enseignant. Si elle avait bien compris le cours d’aujourd’hui porterait sur les sortilèges amenant au rire !
Une grimace moqueuse se dessinait sur son visage alors qu’elle jetait un regard en biais à son voisin. Théophile n’avait guère besoin d’incantation pour la faire rigoler. Il suffisait simplement qu’il use de son charme naturel pour qu’elle explose de rire.

Les explications de Filius Flitwich prirent fin et déjà plusieurs mains s’élevaient dans les airs pour participer. Celle de mister Mandrake en faisait parti. Leur petit prof lui donna la parole. Lethe l’écouta, en le gratifiant d’un regard attentif.
La Poufsouffle buvait ses paroles. Elle les savait vraies, et savait surtout d’où son ami les sortait.
Leur propre amitié (et amour) était née de fou rire sans fondement, de regards complices. Un lien solide s’était construit entre eux, et à présent en un regard ils se comprenaient.

Théophile acheva sa remarque et posa ses yeux sur son amie. Elle lui adressa un clin d’œil accompagné d’un petit rire. La jaune et noire se reprit avant que cela ne se transforme en fou rire incontrôlé et qu’elle soit obliger de quitter la salle pour essayer de se calmer.

- T’as géré, lança-t-elle à Théo. On se met ensemble, hein ?

La question n’en était pas vraiment une, plutôt une affirmation. Tout refus était inconcevable et impensable. Ils formaient tous deux une équipe du tonnerre ! Alors pourquoi envisager de la changer ?
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Cours de niveau 1 n°2 : Les Sortilèges du Rire.   Mer 12 Nov - 16:12




C'était en chantonnant qu'Ophélia était sortie de sa salle commune et se dirigeait d'un pas cadencé vers la ô combien célebrissime salle de classe du vénérable et vénéré professeur Flitwick, petit homme par la taille, mais grand homme par l'esprit. D'ailleurs personne, je dis bien personne, n'aurait pu se permettre de douter de cela... bon, sauf peut-être des Serpentards jaloux de la grande réussite de ce cher professeur de Sortilèges et Enchantements.

Quoi qu'il en était, le cours était sur le point de commencer. En fredonnant la toute dernière chanson des Bizarr' Sisters qui, jamais personne n'aurait pu douter de cela non plus, serait de toute évidence un morceau culte. C'était d'ailleurs à se demander pourquoi la Bizarr' Sisters Academy n'existait pas encore. Peut-être qu'Ophélia devrait lancer l'idée ? Et c'est ainsi qu'après plusieurs années elle serait mondialement reconnue, quoi que de cela non plus personne ne doutait, comme celle qui aurait lancé l'émission de toute une génération de petits et grands sorciers ! Ah, la jeunesse ! Toujours là pour rêver, dites donc...
Sur cette note joyeuse, elle arriva devant sa salle de classe et poussa la porte avant d'entrer. Là, elle vit qu'il y avait déjà de nombreux élèves mais, heureusement, elle n'était pas en retard.

- Bonjour professeur Flitwick ! Lança-t-elle joyeusement et tout aussi énergiquement.

Elle regarda un instant tout autours d'elle, puis trouva une place au troisième rang, près des grandes et belles fenêtres de la salle. Elle partit dans la direction de cette table libre et déposa ses affaires dessus. Confortablement installée sur sa chaise, Ophélia attendit patiemment ( puisque quand bien même aurait-elle été impatiente, les choses n'auraient pas été plus rapides) le début de ce tout nouveau, tout beau, tout chaud comme des petits pains au chocolat, cours de Sortilèges et Enchantements. Après quelques instants, une super mobilisation pour le club de duel de la part d'Abbygael histoire de trouver d'autres adhérents, une distribution de couine-souris, une feuille écrasée, une attaque de pieds de Serpentards toujours pour Abbygael, un regard méprisant de la part d'un autre Serpentard et encore une fois pour cette dernière, le cours commença. ( D'ailleurs, tout se passa bien par la suite pour tout le monde : Le petit club de duel grandit à vue d'œil, les couine-souris furent bien accueillis, le Serpentard méprisant fini par vaquer à d'autres occupations, les pieds trouvères chaussures pour eux tout autant que pour leurs orteilles, Miss Erwind échappa à cette attaque et notre chère petite feuille s'en sortit sans séquelles trop graves pour sa santé. Comme quoi, tout va pour le mieux dans le meilleur des monde, et surtout qui aurait pu en douter ? ).

Après ces péripéties pour le moins cocasses, vous en conviendrez ( et comme l'a si justement fait remarquer notre cher professeur, le cours de Sortilèges prenait des allures de remake des Feux de l'Amour, version jeunes sorciers à l'école. ( Peut-être devrions-nous faire la Fifi Academy, avec en présentateur vedette Filius Aliagas ? ) L'équipe technique et moi-même tenons à préciser qu'aucune feuille n'a été blessée pendant le tournage de la série ).

Le futur présentateur télé professeur Flitwick expliqua que chaque élève avait pour mission s'il l'acceptait, de faire éclater de rire son voisin, ou sa voisine, tout en lançant quelque regard envers Katina et Enry, surtout après son « Si cela n'est pas déjà fait », expliquant que cela se ferait par des sortilèges. Il demanda ensuite à l'ensemble de la classe ce que le rire évoquait, et il voulait que les élèves lui parle du rire, des causes, ainsi que les quatre sortes de comiques au théâtre. Une chose était certaine, le cours serait passionnant, comme toujours. A vous les studios !




[ 574 mots ]

Et encore une fois : Joyeux Anniversaire !!!! =D


[EDIT : Merci infiniment Abby ! (heu, +5 points aux examens de sortilèges et des fleurs ? :fleur: ).]

XXX
613
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Cours de niveau 1 n°2 : Les Sortilèges du Rire.   Sam 15 Nov - 1:14

Sarah avait quitté sa Salle Commune en maudissant les tapis qui jonchaient son sol. Une fois de plus, elle s'était pris les pieds dedans, et s'était rétamée devant un groupe de Poufsouffles plus âgés, qui avaient ri aux éclats. Heureusement pour elle, aucun de ses précieux membres ne s'était cassé, et ses affaires de cours avaient juste subies une pression exagérée. Certes, Sarah ne concourait pas dans la catégorie poids lourd, mais son matériel était fragile, et sa première pensée fut de vérifier que rien ne s'était brisé, déchiré ou froissé. Quand elle eut procédé à cette vérification, elle se releva avec toute la dignité dont elle était capable...
Elle parcourut les nombreux couloirs de Poudlard en vérifiant son emploi du temps. Depuis huit mois qu'elle était là, la jeune anglaise ne connaissait toujours pas ses salles, et les cours qui s'y déroulaient. Elle avait Sortilège. Ça tombait bien, car elle adorait cette matière. Oubliant le petit incident qui venait de se passer, elle se mit à sourire en pensant au cours agréable qui l'attendait. Ce fut ainsi qu'elle se mit à siffloter un air des Hoosiers, presque sans s'en rendre compte.
Elle arriva dans les dernières, juste avant que le cours ne commence. Elle avait pris cette habitude d'arriver à l'heure pile depuis sa plus jeune enfance. Une jeune fille de bonne famille n'arrive ni en avance, ni en retard. C'était ainsi. On le lui avait appris ainsi. La première chose que fit la fillette aux couleurs Jaunes et Noires fut de saluer son professeur avec la ferveur qui la caractérisait quand elle parlait du vénéré Flitwick. Puis, sans plus attendre, elle s'assit devant l'une des table du milieu, pas trop loin d'une autre jeune Blairelle, Ophélia...
Le cours débuta. Tandis que leur professeur atteint de nanisme aigu apportait lumière sur l'heure à venir et les sortilèges étudiés, Sarah examina les autres élèves présents. Il y avait Abby, Summer, Katina, Lethe et Ophélia, toutes à Poufsouffle - ce qui expliquait que Sarah les connaisse (même de nom) -, cinq Gryffondors que Sarah n'identifiait pas, deux Serdaigles dont le célèbre Enry - dommage qu'il n'ait pas apporté Birth avec lui -, et deux Serpentards, Ann Iverson comprise dans le lot. Sarah écoutait en même temps son professeur, puisqu'elle était l'une de ses rares élues de la vie à savoir faire deux choses en même temps.
La première question de Filius Flitwick en contenait en fait plusieurs - le fourbe ! -, et Sarah se contenta pour l'instant de prendre en note les réponses des autres élèves. Elle remarqua qu'un des types de comiques manquait à sa liste, sans se souvenir lequel, cependant. Elle se creusa la tête pendant quelques instants, et finit par lever la main, avant de dire :

- Il me semble que Katina a oublié l'un des comiques : le comique de caractère. C'est celui où l'on met l'accent sur un des défauts d'une personne, tel que dans "l'Avare" de Molière. Sarah pensa juste après avoir dit ça que les sorciers ne connaissait pas forcément Molière, et se mordit la lèvre supérieur avant de murmurer : Enfin, c'est une pièce de théâtre moldue... Je sais pas si vous en avez entendu parler...

Sa phrase se finit dans un souffle si bas que presque personne n'avait du l'entendre. Elle fit un pauvre sourire à son professeur, sûre de s'être trompée une nouvelle fois, dans son empressement d'apporter ses maigres connaissances au reste de la classe. Après tout, malgré son amour pour le cours de sortilèges, elle restait elle-même : une fille trop timide qui enchaînait les gaffes en tout genre, toutes très comiques pour les autres, pour elle moins.

[6o1 Mots]

[EDIT : Alors, je glisse ici deux ou trois consignes ! Donc, il reste plusieurs questions auxquelles vous pouvez répondre : Quel professeur (géniallissime) a parlé un certain nombre de fois (Dans le tome 5, c'est Hermione qui en parle et qui donne un minimum lorsqu'elle est chez Hagrid) du feu de Sempremais dans ses cours ? Quel jeu de mot y a-t-il dans le titre anglais "La baguette de l'ainé", un des titres alternatifs aux Deathly Hallows ? Par ailleurs, j'en rajoute quelques unes : Comment était habillée Macgonagall lors du bal de Noël dans le livre 4 ? A qui accorda t-elle sa précieuse main pour des danses endiablées ? Lorsque Me Weasley envoya une lettre aux Dursley pour leurs expliquer l'absence de Harry pour la coupe du monde de Quidditch, qu'est ce qui sort du commun des moldus (forme) ? Bonne chance à vous ! Flitwick ne va pas tarder à répondre !]

XXX
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Cours de niveau 1 n°2 : Les Sortilèges du Rire.   Dim 16 Nov - 13:40

Quel merveilleux sport que le Quidditch . Pour le moment Gryffondor qui avait gagné tout ses matchs était en tête pour la coupe de Quidditch . Zack en était sur et certains , il y avait demandé à son frère jumeau Cody de faire les calculs pour lui et voilà ce qu'il en était . En premier venait Gryffondor avec 730 points , ensuite Serpentard avec 680 points , Poufsouffle avec 600 points , puis Serdaigle avec 380 points . Bref je ne vais pas vous faire une thèse sur ça les chiffres parlent d'eux mêmes -oui , oui , les chiffres parlent ...- .

Zack , tout le monde l'aura compris , était passionné de Quidditch . Entre nous , c'était pas d'aujourd'hui . Ainsi , en ce jour qui en plus était un jour de semaine avec des cours aussi passionnant les uns que les autres , il ne fut pas très content ce matin là en se réveillant de voir de la pluie à travers la vitre du dortoir . Il aurait préféré voir quelque chose de jaune et de brillant dont les rayon se réfléchisseraient sur la vitre apportant joie et gaieté au lieu de gouttes d'eau .

La journée commença sur un cours de Métamorphose où Zack rata à peu près tout ce qu'il essaya de transformer , heureusement pour ses camarades qu'ils ne faisaient pas dans la métamorphose humaine car les pauvres ils étaient mal barré . Ensuite , le petit blond qui avait vu par la fenêtre -oui quand on s'ennuie on a tendance à beaucoup regarder par la fenêtre- que la pluie c'était arrêtée , cela lui donna soudainement envie de sauter son cours d'Histoire de la Magie pour aller s'entraîner un peu au Quidditch .

C'était d'après lui une bonne idée , même très très bonne , Zack n'eut pas de mal à se décider . En plus , ça se pouvait que Binns ne s'aperçoive pas de son absence alors pourquoi s'en priver ? Dans ce cours on ne faisait qu'un seule chose : Dormir . Zack pensait que pour ça il y avait les dortoirs et en plus il n'était pas fatigué . Mais direction les dortoirs quand même pour déposer ses affaires de cours et prendre son éclair de feu ainsi que tout le nécessaire .

Le temps de redescendre tout les escaliers qui n'en faisaient qu'à leur tête pour l'envoyer dans la mauvaise direction , Zack gagna le terrain . Il commença par faire quelques tours de stade sur son balai le plus rapidement possible en faisant des accélérations , en zigzaguant etc ... Seulement quelques temps plus tard se produisit l'inimaginable que Zack n'avait pas pensé que ça arriverait . En même temps il n'avait pas pris avec lui sur son balai une boule de cristal qui lisait le futur et le petit blond quand il prit un virage trop vite , tomba de son balai et là ce fut : le vide total . Mais il devait être encore dans les airs car il voyait des étoiles .

[...]

Quelques heures plus tard , Zack avait loupé d'autres cours , alors il était content même si bon il aurait préféré que ce soit dans d'autres conditions . Maintenant , il avait quitté l'infirmerie après un long sermon sur ce « sport dangereux mon petit » de la part de madame Pomfresh et aussi incroyable que cela puisse paraître Zack était très content de quitter l'infirm' pour aller en cours : en plus cours de sortilèges ça promettait d'être super . Pour Zack sa chute était très vague et à vrai dire c'était très bien comme ça de ne pas s'en rappeler , l'infirmière lui avait dit qu'il avait du être tombé sur sa jambe mais de toute façon quoi qu'elle ait fait ça avait très bien marché le petit n'avait plus du tout mal .

Il arriva devant la porte de la classe de sortilège qui était fermée mince le cours devait déjà être commencé . Le garçon toqua et ouvrit la porte . Il salua le petit professeur d'un « Bonjour Monsieur » accompagné d'un sourire puis alla lui donner le papier que lui avait fait Pomfresh et qui justifiait son retard puis regarda la salle se demandant où est ce qu'il allait bien pouvoir s'asseoir . Zack aperçut Ophélia , en plus elle était au troisième rang près de la fenêtre c'était une place parfaite et elle n'avait pas encore de voisin . Le gamin s'installa près d'elle . Il sortit quelques affaires et posa son sac à terre puis dit :

« Ah tu m'as gardé la place , c'est sympa . »

Il aimait bien la petite Poufsouffle mais peut être avait il commis une erreur en allant s'installer près d'elle vêtu de l'uniforme de sa maison aux couleurs de Gryffondor ...

[742]
XXX

Lorsque Mr Weasley envoya une lettre aux Dursley pour leurs expliquer l'absence de Harry pour la coupe du monde de Quidditch, qu'est ce qui sort du commun des moldus (forme) ?

[Je bloque: Ophélia MacMillan] #OUT#

[La lettre était remplie avec des timbres partout sur l'enveloppe sauf quelques centimètres où le nom et l'adresse étaient écrit en tout petit même qu'il y avait marqué dans le PS de la lettre je crois quelque chose comme j'espère avoir mis assez de timbres xD]

[EDIT : Ophélia Macmillan est bloquée ! Non, plus sérieusement, c'est parfait ! Et le bonus est accordé avec les compliments du chef !:fleur: ]
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Cours de niveau 1 n°2 : Les Sortilèges du Rire.   Dim 16 Nov - 14:16





Abbygael, sans trop savoir pourquoi, mais cependant grâce à une chance certes inouïe, venait d'échapper à une horrible, une abominable, une incroyable, une épouvantable attaque de pieds de Serpentards vils et méchants. Mais vous rendez-vous compte de la gravité de la situation ? Même la main d'une pauvre petite Poufsouffle sans défense risquait gros en cours de Sortilèges et Enchantements ! C'était tout de même incroyable ! Que dis-je ? Inconcevable ! Décidément, Poudlard n'était définitivement plus un endroit sûr... Non mais c'était un monde, tout de même ! Mais bon, finalement, Abbygael s'en sortit sans aucune séquelle, fort heureusement, ce qui n'était pas tout à fait le cas de cette pauvre feuille qui venait tout juste de se faire écrabouiller par les pieds de ces grands méchants Vert et Argent. Non mais vraiment, écraser une pauvre feuille innocente, c'était incompréhensible ! Ah, cette jeunesse, de nos jours...Une chose était certaine : Pour Abbygael, le seul Serpentard qui soit gentil, c'était son frère...

Ainsi, notre jeune Poufsouffle de première année attrapa la feuille que le vénérable et vénéré professeur de Sortilèges et Enchantements, Fifi de son surnom, venait de laisser s'échapper par inadvertance. En s'engagea dans la rangée pour parvenir jusqu'à lui. Elle lui tendit la feuille où une charmante trace de pas se trouvait incrustée, avec un sourire. C'était certain, elle venait d'éviter à ce cher professeur un important mal de dos. Le professeur Flitwick lui fit alors un petit signe de la main pour lui dire d'approcher un peu plus vers lui. A la fois curieuse et intriguée, elle n'attendit pas plus pour avancer vers le petit professeur, par la taille tout du moins car très grand par l'esprit. Après quelques pas elle se trouva face à lui, et c'est alors qu'il lui parla des quelques livres qui se trouvaient dans un coin de la salle, près de son bureau, lui disant qu'elle pourrait les prendre avec elle à la fin du cours, et ajoutant que ce n'était bien évidemment pas la peine qu'elle les lui rende puisque ceux-ci était des cadeaux. Il n'en fallu pas plus pour qu'un joli et grand sourire vienne égayer le visage de notre jeune élève de Poufsouffle. Abbygael aimait beaucoup les Sortilèges et les Enchantements, et ce n'était pas un hasard. Il fallait reconnaître que les cours du grand professeur Flitwick étaient tout bonnement géniaux. Aussi, et avec l'aide de ce dernier, elle avait pu monter un Club de Duel, auquel plusieurs élèves s'étaient inscrits.

- Oh ! Comme c'est gentil, professeur ! Je les prendrai à la fin de l'heure ! Merci beaucoup !

Toujours en souriant, Abbygael retourna s'installer à sa place, à côté de Matt et de Summer, formant ainsi le Groupe des Trois, groupe très privée, comme chacun le savait. De plus, elle était réellement impatiente que le cours ne commence. C'est alors que Matt l'interpella, lui demandant ce qui était marqué sur l'étrange feuille de parchemin qui, bien évidemment, avait provoqué de grande interrogation quand à son mystérieux contenu, et Abbygael était la seul à le connaître.

- C'est le cours d'aujourd'hui ! Lui dit-elle avec un sourire.

C'est alors qu'elle s'aperçut de la couleur un peu rosée que son meilleur ami avait sur le visage.

- Heu... Matt ? Pourquoi t'es tout rouge, enfin, rose ? Tu as de la fièvre ? Une grippe ?


[ 544 mots =) ]

XXX

Question : Comment était habillée Macgonagall lors du bal de Noël dans le livre 4 ?

Le Professeur MacGonagall portait une robe écossaise dont la principale couleur était le rouge, ainsi qu'une couronne de chardons sur son chapeau.


Zack Andersen bloqué pour deux tours ! *paf*

[EDIT : Zack Andersen est bloqué pour deux tours !! Allez, un beau bonus pour cette excellente réponse ! Pour les prochaines questions, j'essaie de vous trouver des bonus sympathiques, mieux que des points en plus, comme des petits plus ou des petits jeux, des adresses à visiter... En attendant, allez vite voir la nouvelle bande-annonce sous-titrée en français du film du prince de sang mélé sur youtube ! Bonus accordé ! :fleur: ]
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Cours de niveau 1 n°2 : Les Sortilèges du Rire.   Jeu 27 Nov - 19:54

"T’as géré. On se met ensemble, hein ?"

Théophile répondit à son amie par un sourire lumieux. Bien sûr ! Il n'imaginait pas faire ce cours sans Lethe. C'est bien pour ça qu'il était venu ! Et puis, il était conscient qu'il aurait du mal à voir Lethe rire à cause (ou grâce) à quelqu'un d'autre. C'était son privilège. C'était LUI le chevalier servant quand même. Alors il se réservait sa princesse, sans aucune transgression.

"Bien sûr Lethe. Tant que tu ne t'étouffe pas de rire !"

Lethe lui répondit d'un sourire, et Théophile sentit son coeur rater un ou deux battements. Rien que de très naturel et habituel. Sa délicate voisine avait sans arrêt cette effet sur lui... Théophile se tortilla sur sa chaise, attendant impatiemment que le cours se poursuive. C'est à dire que le géniallissime Filius Flitwick reprenne la parole pour leur annoncer la suite du cours. Ce n'était pas vraiment de la flatterie mal placée, mais ce professeur avait réussi à se faire apprécier du Français (un véritable exploit), et il avait un sens de l'humour étonnant pour quelqu'un de son âge. Sans animosité aucune pour les adultes en présence.

[me voilà ! Désolé du retard pour poster, mais j'avais quelques topics en attente, alors... -_-' Enfin. J'ia trouvé le jeu de mot sur la baguette. TRaduction de la Bguette de l'ainé : The Elder's Wand. Or j'ai fouiné un peu dans un dico, et elder, non content de signifier "l'ainé" ou"plus vieux", veut également dire "sureau". Donc Elder's wand parle aussi de la matière de la baguette alors qu'on en a pas conscience dans la version française !]
[EDIT : Super Bonus ! J'ai dit, je fais ! Bravo, c'est tout à fait cela, d'où la subtilité qui nous passe complètement à côté en français ! Bonus accordé, et vraiment, Congratulations sincères !Wink ]
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Cours de niveau 1 n°2 : Les Sortilèges du Rire.   Sam 24 Jan - 13:54

Comment ça, la moitié de la classe du célèbre et hilarant professeur Flitwick roupille tranquillement, voire pis, s’enfonce dans une torpeur aux profondeurs insondables ? Non mais des fois, ils pensaient quoi, ces élèves qui soupiraient en soulevant leur frange, qu’il allait les laisser en paix ? Lui, Filius Flitwick, ascendance gobeline non déclarée, lui qui était le meilleur professeur de tous les temps que Poudlard n’ait jamais eu ? Mais c’était se mettre le doigt dans l’œil ! Se renfrognant spectaculairement, il fronça ses sourcils l’un après l’autre, fit une moue terrible et ses yeux semblèrent, que dis-je ? Lancèrent des éclairs en direction de Krystina et Jessika Fenty, qui plus que jamais semblaient s’ennuyer en cours de sortilèges, blasphème suprême, scelus nefas, voulaient-elles voir le petit professeur entrer dans une furor abominable ? Soudainement, alors que qu’un petit air de Barry White retentissait aux alentours de la table de Lethe et Théophile et que Katina séchait sa dernière larme, conséquence d’un fou rire déclenché par Flitwick, un grand bruit interrompit le vieux CD bien rodé qui se stoppa en un beau dérapage, cassant toute la magie de Barry White et sa voix de gros morse croisé avec une baleine, un bruit d’éclair immédiatement suivi de quelques grésillements. Les éclairs que lançait Flitwick n’étaient pas qu’une métaphore, et Krystina et sa sœur étaient les premières à le savoir. Les cheveux dressés au dessus de la tête en une sorte de coupe afro passablement ratée, les yeux exorbités et les mains encore toutes tremblantes, nos deux protagonistes venaient de comprendre ce qu’était la furor électrique du professeur Flitwick. Mieux, elles semblaient parfaitement réveillées et beaucoup moins promptes à piquer un petit roupillon en cours de sortilèges. Dans un éclat de rire général, le vieux professeur se laissa prendre à son jeu et pouffa tout autant que ces disciples, amusé de son excès de colère et de son résultat des plus divertissant. Néanmoins, il profita du chaos général et de l’hilarité ambiante pour passer à nouveau son message à Laura, du genre « Je n’oublie pas ma petite (il se tapota violemment la tête), et j’en pouffe de rire tellement je suis machiavélique » ! Secouant un peu sa crinière et sa baguette, il y eut une petite détonation qui ramena tout le monde au silence qui s’imposait ordinairement en cours de sortilèges, ou pas d’ailleurs. Il leva les mains, et ravi de son petit effet et des réponses qui fusaient en tous endroits à ses questions, il prit la parole d’une voix profonde, lente et calme, histoire de ramener tout un chacun à des sentiments moins azimuts :

« Bien, reprenons notre sérieux si vous le voulez, dit-il en examinant plus attentivement les visages d’Enry et de Katina où le fou rire semblait se cacher à grandes peines. Merci beaucoup. Alors, pour en revenir au cours, vous avez été fantastiques. Bien sûr, le rire, c’est le petit chatouillis sympathique d’un camarade un peu frivole, la joie et la félicité totale, mieux, la béatitude. J’ai cru entendre le mot « endorphine » ? C’est en effet un synonyme de plaisir, d’évacuation du stress, mais c’est aussi un vecteur qui permet de faire bien des choses, comme aborder des sujets graves tout en… »

Mais justement, le temps des sujets plus grave de lui en laissait plus, les élèves devaient être lâchés pus tôt qu’habituellement en période d’examen, ce qui était le cas de la petite troupe du cours de sortilèges. Reprenant ces esprits bien décontenancés par cette sonnerie impromptue qui lui cassait sa tirade, il appela tous les élèves à l’ordre avant de les laisser vaquer à leurs révisions intenses :

« S’il vous plaît, dit-il sur un ton claironnant, s’il vous plaît ! Avant de partir, étant donné qu’il s’agit là de notre dernier cours de sortilèges, vous recevrez vos bulletins environ vers début juillet, avec vos notes et vos examens ! Je suis vraiment très satisfait de vous, ce fut un plaisir de travailler avec vous cette année, et il n’y a aucune raison que quiconque d’entre vous échoue à son examen de sortilèges, vous êtes des as ! Bonnes vacances, et pensez à réviser la lévitation, ajouta-t-il avec un clin d’œil complice » !
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Cours de niveau 1 n°2 : Les Sortilèges du Rire.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Cours de niveau 1 n°2 : Les Sortilèges du Rire.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
 Sujets similaires
-
» Résumé du Cours de Charmes, Les Sortilèges du Rire.
» Cours de Niveau 1, La Lévitation. [Clos]
» Cours de Niveau 1, la Magie dans tous ses Etats !
» Cours de niveau 2, L'Attraction et la Répulsion.
» Cours N°1 : Les combinaisons de sortilèges.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts ::  :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets clos année 6 :: Cours année 6-
Sauter vers: