AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 Le doux calme de la pluie torrentielle [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
avatar



MessageSujet: Le doux calme de la pluie torrentielle [PV]   Sam 6 Sep - 3:35

Qui a dit que la vie était facile partout où vous alliez, pendant toutes votre enfance ? Certes la demoiselle n'est pas à plaindre mais elle a vu sa famille se briser, morceau, par morceau. Un père doux et affectueux qui commence à faire des reproche a votre mère sans pour autant qu'on vous mettes au courant. Vous posez les questions, sans pour autant en obtenir des réponses. Un frère qui quitte subitement votre maison, laissant son frère jumeau derrière lui. Une cousine dont vous ne connaissez même pas le prénom et enfin un amour passionné pour un cousin. Tout ça est-il possible ? Dans la famille Hanson on vous dirait oui et franchement, car tout ça la demoiselle la vie depuis sa naissance, élever par son frère et une nourrisse, une cicatrice traversant tous sont dos par faute de la chaleur des flammes, mais un tatouage la cache et une seule visite toutes les deux semaines à son frère.

La jeune fille de onze ans prix l'entrer à Poudlard comme une chance, elle pourra mieux apprendre à connaitre son cousin Ethan. La différence de maison ne la gênais pas au contraire, bien que celle-ci fut envoyer dans la maison du Lion d'or, cela ne la gênais pas de parler avec son frère étant serpent d'argent, mais après tous, lui feras peut-être la différence.

N'empêche que la n'est pas la question, la demoiselle est ici pour vous raconter un passage de sa vie avec une ou qui s'est plusieurs personnes viendront, n'empêche je ne vois personne d'aussi fou qu'elle pour se lever à cinq heures du matin, pour se retrouver à six heures moins quart devant deux balançoires, dans balançoire dans une école comme celle-ci oui apparemment, après tous pourquoi pas, je disais donc que la jeune fille était devant des balançoire, inerte bougeant sur l'air du vent, il pleut, plutôt fortement, le lac est déchaîné comme s'il étais possédé.

La jeune demoiselle s'assit sur l'une d'elle, sa tenue d'écolière sera trempée, elle n'étais protégée que par un capuchon épaulière noire, on pouvais voir ses cheveux couleur de blé sortir par-dessous le capuchon, elle portait de longues chaussettes rouges et or, faite aux couleurs de sa maison, l'éternel écharpe de tout élève de l'établissement, pour l'instant elle étais seule et tranquille, les souvenirs se repasse dans sa petite tête, elle aimait cette harmonie de la pluie torrentiel se glisser dans le lac débordant déjà de sa rive, le vent poussant l'autre balançoire, faisant un bruit de grincement.

La demoiselle se demandait plein de choses, pourquoi déjà Dieu créa le monde ? Bonne question n'est-ce pas ? Et pourquoi en sept jours et pas huit ou six ? Et l'humain pourquoi a-t-il évolué ? Pourquoi tous être humain n'est pas égaux ? Toutes genres de questions du même style sortait du crane de la jeune demoiselle, mais toujours composer de pourquoi, pourquoi pourquoi ? Qui a inventé la langue française, pourquoi est-elle si tordue ? On revient toujours, mais toujours la même question, le pourquoi du comment, mais la demoiselle l'esprit curieux aimerais bien savoir, mais malheureusement nom, elle ne le saura sans doute jamais, mais des questions avec le pourquoi et bien plus importante, mais la raison veut que l'être humain se casse toujours le crane, pour des pacotilles.

La jeune demoiselle a présent tremper jusqu’au os sortie de sa poche une lettre, anonyme, elle l’avait lue tant de fois sans savoir de qui elle provenait, une écriture soignée, propre et agréable a lire, (pas comme l’écriture de son père auquel si vous amenez une de ces lettres au pharmaciens il vous confis tout de suite 3 cachet d’aspirine enfin bref) elle aimerais bien découvrir l’identité secrète du jeune homme lui écrivant, mais il faut savoir ce contenter des chose que l’on possède. La pluie n’ayant cessé de tomber la lettre ne mis pas longtemps à tomber en poussière, si sa ce trouve c’étais Nachu, mais elle connaissait l’écriture de son meilleur ami par cœur a mon qu’il n’ai changé d’écriture entre temps ce qui serait fort peu probable, six heure du matin personne a l’horizon, la demoiselle calme s’endormie sur la balançoire, partie pour un voyage au pays des rêves.


« Un lapin, observait la jeune demoiselle, elle n’avait pas rêvé il était passé par une porte sortant du tronc d’arbre, dévisageais la jeune demoiselle… »
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Le doux calme de la pluie torrentielle [PV]   Mar 16 Sep - 22:45

    Allongée le long d'une branche d'un haut arbre, Amber regardait silencieusement la pluie tomber. Douce et calme, reposante, triste, reflet de l'âme de la jeune Serpentard encore fraîchement répartie. Elle se rappelait comme si elle y était des paroles du torchon que la vieille tarte avait osé lui mettre sur la tête. Il n'avait pas hésité sur la maison, pas une fois pendant le court instant où il était resté sur sa tête il ne s'était donné la peine de même prononcer le nom d'une autre maison. "Salazar serait fier que tu fasses partie de ses rangs" Rien que se remémorer ces paroles, Amber en avait les mêmes frissons que lors de la répartition. Ce qui l'avait dérangé, c'était qu'il fouille dans sa tête, normal, normal, pas vraiment non, à peine posé qu'il lui avait dit Serpentard. Mais rien qu'à elle. Le fait qu'il fouille dans son passé, ses sentiments, ses secrets, ça, ça ne lui avait pas plus! Elle ne comptait pas le nombre d'injures lâché à ce vieux machin, mais rien n'y avait fait. Il la connaissait sûrement sa vie par cœur maintenant!
    *Va en Enfers, Sale Choixpeau! *

    Le petit vent ajoutée à la pluie empêchait Amber de se mettre vraiment en colère, enfin, elle ne se mettait pas facilement en colère, mais personne, personne ne devait rien savoir. Savoir ce qu'il lui était arrivé, ce qui leur était arrivé. A sa famille, son père, sa mère, son frère, ses amis. Elle savait bien ce que pouvait engendrer le fait que quelqu'un sache tout sur sa vie. Elle le faisait très très souvent. Manipuler, faire souffrir, détacher de tous liens puis tout lâcher. Où en un mot: détruire. Mon Dieu, ce qu'elle connaissait cette méthode, combien de gens n'avait-elle pas détruit pour s'amuser? Pour se venger? Des dizaines, peut-être, sûrement beaucoup plus. Tout ça à cause d'eux, ils l'avaient laissé seule. Tous. IL n'avait jamais voulu d'elle. Lui n'était jamais là, trop occuper à ces satanés études, elle l'avait abandonnée... Pour évacuer sa peine, Amber se mit à griffonner, comme à son habitude, ses dessins. Problème: où mettre ses dessins alors que c'était un Dortoir Commun ? Noooooooon, pas ça! C'était l'horreur! Ses pochettes ne tiendraient pas le coup sous le feu des nombreux dessins qui arriveraient durant l'année! Déjà maintenant, c'était limite mais nous n'étions qu'à la moitié de l'année!

    Soupirant, elle continua de dessiner; un dessin représentant le Parc, le Lac ainsi qu'une partie de la forêt interdite. Comme d'habitude, le dessin était très réussi, au détail près. Le lac gris avec des reflets où jouaient des enfants qui patinaient, dans le Parc, les grands arbres dénudés avec toute la neige dessus. La forêt interdite, bien noire, donnait un air inquiétant, un peu vrai à vrai dire, mais n'empêche. Cela donnait terriblement bien, très vrai, presque parfait si ce n'était le manque de couleur. Encore en noir et blanc. Comme d'habitude. N'empêche que Picasso n'avait qu'à bien se tenir, il pouvait se retourner dans sa tombe, parce qu’Amber James allait le détrôner! Mais non, pour une fois, elle n'était pas vantarde la petite dessinatrice, car c'était vrai, donnons-lui un mérite! En plus de celui d'être jolie, grande manipulatrice etc... >.<
    Elle ferma les yeux, se visualisant les derniers contours d'un supposé monstre vivant dans la forêt interdite, mais, une foi de plus comme d'habitude, ce ne fût pas ça qu'elle vit. Du rouge, du rouge et du rouge. Du sang partout, elle pleurant. Un peu. Puis beaucoup. Le plus que jamais elle n'avait pleuré. La seule fois où elle avait pleuré si ce n'est quand son frère était parti sans rien lui dire. Puis, elle vit le visage si pâle de sa mère et finit par ouvrir violemment les yeux.

    Elle haleta pendant quelques secondes puis finit par se calmer, une maîtrise de soi était la clé de la réussite, ce n'était pas en haletant comme un pauvre chien galeux qu'elle y arriverait! Malgré ces pensées, des larmes lui montèrent aux yeux, elle avait vraiment horreur de ça, elle avait envie de se cogner la tête n'importe où pour arrêter, mais rien ne marchait. De rage contre elle-même, elle enfonça la pointe de son crayon dans sa main. Elle ne le faisait que très rarement, mais cela marchait radicalement, elle ne pleurait plus, par contre le crayon, lui, il était un peu rouge... ^^' Et oui, on ne dirait pas ainsi mais la cadette des James avait beaucoup plus de forces que certains garçons plus âgés qu'elle. Une vraie machine cette petite-là, il ne valait mieux pas se la mettre à dos! Je vous le garanti!

    Amber, après avoir fini son dessin, descendit agilement de l'arbre. Et, drôle de surprise, il se trouva nez à nez avec une fille à peu près de son âge, brune, mais endormie. Elle pensa à la laisser là, sans rien dire, mais quelque chose la marqua, quelque chose qui n'aurait pas du être là. Du rouge. Une Griffondor! Aïïïïe! Dommage pour la jeune fille qui dormait, c'était fichu pour sa petite sieste!

    Amber s'éclaircit la voix, passa derrière la Griffondor et dit, clairement mais assez fort pour réveiller n'importe qui:


- Quoi? T'as eu si peur en te voyant dans la glace hier soir que t'as pas su dormir?! En même temps, je te comprends...



[ 886 mots ]


MMM
Revenir en haut Aller en bas
 
Le doux calme de la pluie torrentielle [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le doux calme de la pluie torrentielle [PV]
» Nature des pokémons en 3.9
» C'est le grand jour ! ~ Nuage de Douceur & Pluie Torrentielle ~ [END]
» Pluie Torrentielle
» Présentation de Pluie Torrentielle || Validée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts ::  :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets clos année 6-
Sauter vers: