AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 My loneliness is killing me... [libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
avatar



MessageSujet: My loneliness is killing me... [libre]   Jeu 11 Sep - 0:53

Un simple après-midi à Pré-au-Lard avait tout changé... Elle s'était dit qu'elle irait s'empiffrer de bonbons à la fameuse confiserie Zonko, elle irait acheter une belle enveloppe à la poste pour sa famille et irait boire un verre aux Trois Balais avec Leanne - elle rafollait du Whisky Pur Feu mais perdait vite les pédales au bout de quelques verres. Le début d'après midi s'était normalement déroulé, elle avait fait tout ce qu'elle avait prévu de faire. Elle était en train de prendre un fameux Whisky Pur feu lorsque elle eut une envie soudaine d'aller aux toilettes. Et puis ...

Katie Bell se réveilla en sursaut dans son lit d'hôpital, au quatrième étage de Sainte-Mangouste. Ses longs cheveux blonds étaient soigneusement étendus de part et d'autre de son buste. Elle fixait de ses yeux noisettes le ciel bleu et froid de janvier, le front perlé de sueur froide. Elle venait de faire le même cauchemard qui hantait ses nuits depuis l'accident de Pré-au-Lard : elle ne voyait pas les alentours mais elle ressentait d'effroyables douleurs à chaque millimètre cube de son corps et cela pendant une éternité. C'était comme si elle était coincée entre la vie et la mort et que cette dernière était une délivrance qui n'arriverait jamais.

En effet, à la mi-octobre, la jeune Bell avait été victime d'un accident dont elle gardait encore de lourdes séquelles. Il y a maintenant une semaine, Leanne lui avait rendu visite. Elle avait attendu que les médecins diagnostiquent l'état de Katie comme étant "encourageant" pour venir la voir...

- On était tranquillement assises aux Trois Balais quand t'es revenue avec un paquet et tu as dit que c'était une surprise pour quelqu'un de Poudlard et que tu devais le remettre en mains propres. T'avais l'air complétement stone à ta façon de parler et par tes expressions ! T'es partit comme un pantin et tu te dirigeais vers le château. Je t'ai dit que t'étais complétement dingue d'amener ça à l'école et j'ai essayé de te le prendre des mains et là ... et là ... Oh ma puce ! C'était horrible ! Je ne savais pas quoi faire ! Tu t'es carrément envolé dans les airs et tu poussais des cris de furie, comme si on t'infligeait quelque chose d'affreux... Les paroles de Leanne s'étouffèrent dans un gros sanglot.
- Qu'est ce qui m'a rendu comme ça ? répondit Katie en caressant doucement la main de son amie.
Cette dernière lui empoigna la main et tourna vers elle son regard embué de larmes.
- Ce serait apparemment l'opale qui était dans le paquet qui t'a fait ça. Tu avait un trou miniscule dans ton gant à l'endroit où l'opale était touchable. Imagine si tu l'avais pris à main nue ! Oh je ne veux pas penser à ça ...


C'est ce que Katie avait retenu de l'entretien avec Leanne. Elle n'avait depuis cessé de cogiter sur cette affaire et elle n'était pas en mesure d'avoir plus de renseignement pour éclairer cette sombre histoire... Qui ? Comment ? Pourquoi ? Pour qui ? Katie ressentait un sentiment de frustration, qui venait s'ajouter à la solitude qu'elle devait endurer jour après jour à Sainte-Mangouste ...

- Alors Bell, comment vas tu aujourd'hui ? Tu vas avoir de la visite ? lui demanda l'un des patients.
- Aucune n'est prévue aujourd'hui Mr. Silverman ... comme tous les jours, ajouta-t-elle dans un murmure.

Elle tourna de nouveau les yeux vers la fenêtre, nostalgique.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: My loneliness is killing me... [libre]   Jeu 11 Sep - 17:32

Luna venait d'avoir au rez-de-chaussée de Sainte-Mangouste sa séance habituelle avec son guérisseur de cerveau, l'équivalent magique des psys moldus. A la fin du rendez-vous, pendant qu'elle s'en allait, il s'était tapé la tête contre le mur, depuis quelques temps il faisait ça à la fin de leurs discussions, étrange, non? Peut-être éprouvait-il une légère frustration devant la pertinence et la logique des arguments de Luna?
Elle lui avait dit au revoir avec douceur, le laissant à son occupation, et puis était montée au 4ème, étage.

Elle entra dans la chambre, à demi cachée par un énorme pot de fleurs contenant une plante étrange et biscornue, très prolifique surtout et qui devait pousser très vite et très bien. C'était probablement sa seule qualités, car elle était absolument affreuse, et non répertoriée sur la liste des végétaux présentant quelque utilité.

Luna eut un grand sourire et déposa la plante juste à côté du lit de Mr Silverman, dont la figure fut recouverte des feuilles volumineuses de l'hideuse chose verte, et qui se prit à éternuer.

"Voilà, Mr Silverman, je vous avais promis", dit-elle joyeusement.
Elle apperçut la fille, là, une Gryffondor.


"Ooooooh, mais je t'ai déjà vue, toi!! Tu es à Poudlard. Ce n'est pas toi qui fait des loopings arrière pendant les matchs de quidditch? Pas mal, hein! Personnellement, j'ai essayé, mais heu..., tu vois le côté défoncé des graddins, heu c'est moi en essayant.

Tu es malade? La dragoncelle invisible, je parie? Je connais",
fit-elle avec assurance en hochant la tête d'un air entendu. "Pas de boutons, mais tous les autres symptômes dont la fièvre, et la nuit pas moments, on devient invisible. Bah, ils vont te soigner ça en moins de deux, tu vas voir.

Ca va sinon, t'as besoin de rien? Si tu veux, je peux te récupérer quelquechose à Poudlard et te l'apporter. Je viens souvent ici"
(Mr Silverman confirma d'un soupir résigné).
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: My loneliness is killing me... [libre]   Jeu 11 Sep - 17:56

Quand Colin avait appris que Bell, la joueuse incroyable de l'équipe de quidditch de Gryffondor, était à l'hôpital, il avait foncé à Sainte-Mangouste lui rendre une petite visite dès qu'il avait pu. Dès qu'il avait pu, ça voulait dire pas tout de suite, bien évidemment, car il y avait les cours, les devoirs, les examens, son club, ses collections, et les mille autres occupations qui parsemaient son quotidien. Colin avait tout le temps l'impression que les journées ne pouvaient suffir à tout faire, il était toujours tout le temps pressé pour tout, mais il avait beau courir pour tout, une journée n'a que 24 heures. Ah, s'il pouvait se procurer cette invention fabuleuse, un retourneur de temps... mais outre que ça aurait été impossible pour un simple élève comme lui, on prétendait qu'ils avaient tous étaient détruits cet été.

Bref, Colin passa la porte en courant et se rua sur Katie, plein d'enthousiasme:

"-Katiiiiie, notre fabuleuse joueuse de quidditch, est-ce que ça va mieux? Tu sais que je suis carrément fan de ta façon de jouer et je me suis dit: est-ce que tu accepterais de me signer une ou deux photos que j'ai faites pendant des matchs. tiens, regarde, sur celle-ci tu fais une passe incroyable à ta cohéquipière, et là... mais on ne t'a pas mise dans une chambre individuelle? Bonjour Monsieur, bonjour Madame, bonjour heu, Luna, c'est ça? Voilà, c'est là, si tu peux signer",
fit-il, pressant, plein de joie dans les yeux à l'idée d'emmener un autographe de Katie.

Il s'assis au bout du lit sans façons sur la couverture.
"Et sinon, comment ça va, tu trouves pas le temps long, ici? Hé, tu sais, si ça se trouve, il y a des célébrités dans cet hôpital! On m'a dit qu'on pouvait y trouver des écrivains, des chanteurs... ce serait cool, non?", fit-il en jetant des coups d'oeil plein d'espoir aux deux autres patients pour vérifier qu'ils avaient ou pas une tête connue.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: My loneliness is killing me... [libre]   Jeu 11 Sep - 18:54

Katie Bell broyait du noir. C’est vrai qu’elle était connue à Poudlard mais réalisa vite qu’elle n’avait que très peu d’amis. Elle était assez proche d’Halwen, une Pouffsouffle, mais elle ne lui avait pas vraiment reparlé depuis l’épisode des détraqueurs dans l’Allée des Embrumes à cause de la reprise des cours, les différentes maisons qu’elles occupaient mais aussi à cause de l’accident de l’Opale qui était arrivé assez vite. Quoiqu’il en soit, aujourd’hui Katie était toute seule et elle commençait à trouver le temps long dans cet hôpital. Cependant les médecins refusaient de la laisser sortir : elle avait été en contacte avec un objet contenant une grande puissance maléfique et faisait toujours quelques crises (dont elle ne gardait pas vraiment de souvenirs). Elle était perdue dans ses pensées lorsqu’elle vit une espèce d’énorme plante plutôt horrible se faufiler par la porte.

- Qu’est ce que … ?
- Voilà, Mr Silverman, je vous avais promis.

Cette voix ! Katie Bell avait déjà entendu cette voix rêveuse. Elle tourna la tête vers une tignasse blonde et reconnut tout de suite l’étrange et flippante Luna Lovegood.

*Oh non ! Faut pas qu’elle me reconnaisse ! Je vous en supplie ! Pitié, pitié, pitié, pitié !* se disait Katie tout en essayant de se cacher avec un drap et une main sur sa figure, regardant partout ailleurs sauf dans la direction de Luna.

- Ooooooh, mais je t'ai déjà vue, toi!!

*Mince… elle m’a reconnut …* Katie soupira et afficha instantanément un sourire crispé aux lèvres.

- Hey …
- Tu es à Poudlard, enchaina Luna. Ce n'est pas toi qui fais des loopings arrière pendant les matchs de Quidditch? Pas mal, hein! Personnellement, j'ai essayé, mais heu..., tu vois le côté défoncé des gradins, heu c'est moi en essayant.
- Et oui c’est moi … répondit Katie, gênée, avec ce même sourire qui ressemblait d’avantage à une grimace. Katie Bell la reine du Quidditch ! Hé hé … elle leva ses mains nerveusement et serra les poings. Youhou !
- Tu es malade ? La dragoncelle invisible, je parie? Je connais, fit Luna avec assurance en hochant la tête d'un air entendu. Pas de boutons, mais tous les autres symptômes dont la fièvre, et la nuit pas moments, on devient invisible. Bah, ils vont te soigner ça en moins de deux, tu vas voir. Ca va sinon, t'as besoin de rien? Si tu veux, je peux te récupérer quelque chose à Poudlard et te l'apporter. Je viens souvent ici.
- Non non du tout Docteur Lovegood, répondit Katie, sarcastique. J’ai été en contact avec un objet bourré de magie noire et comme tu peux le voir, je n’en suis pas ressortit indemne. C’était à Poudlard, je sais pas si t’en as entendu parler … Et non je n’ai besoin de rien à part … comment est Poudlard ? Je veux dire, l’ambiance et tout ça. J’ai envie que tu me racontes.

A cet instant un autre protagoniste fit son apparition et Katie n’eut le temps de voir que des cheveux blonds foncés sur elle.

*Mais ils sont tous de sortis ou quoi ?*

- Katiiiiie, notre fabuleuse joueuse de quidditch, est-ce que ça va mieux? Tu sais que je suis carrément fan de ta façon de jouer et je me suis dit: est-ce que tu accepterais de me signer une ou deux photos que j'ai faites pendant des matchs. Tiens, regarde, sur celle-ci tu fais une passe incroyable à ta coéquipière, et là... mais on ne t'a pas mise dans une chambre individuelle? Bonjour Monsieur, bonjour Madame, bonjour heu, Luna, c'est ça? Voilà, c'est là, si tu peux signer !

Katie fronça les sourcils. Elle avait déjà vu cette petite trogne dans les couloirs du château mais aussi dans la salle commune de Gryffondor. Elle posa un œil sur un appareil photo accroché autour du cou du jeune homme et elle fit le rapprochement.

- Colin Crivey ! Celui qui a faillit m’aveugler avec ses flashs pendant les matchs de Quidditch ! Et bah ! T’en rates pas une toi !
Elle posa un œil sur les photos de Colin. Sur une, Katie paraissait concentrée, les cheveux battant son visage, le Souaffle à la main et marqua un tir parfait.
- Je dois reconnaître que tu as du talent pour immortaliser les moments à immortaliser ! lui dit-elle avec un clin d’œil.
Katie prit son stylo et signa à l’endroit que lui montrait le jeune et excité Gryffondor.
- La journée j’ai le droit de venir ici, pour ne pas me sentir trop seul, mais ma chambre et de l’autre côté du couloir.
- Et sinon, comment ça va, tu ne trouves pas le temps long, ici? Hé, tu sais, si ça se trouve, il y a des célébrités dans cet hôpital! On m'a dit qu'on pouvait y trouver des écrivains, des chanteurs... ce serait cool, non? Répondit Colin du tac au tac.
- Bah écoute ça va mais c’est vrai que ça commence à faire long maintenant. Les médecins disent que j’ai encore du travail à faire et que je ne suis pas totalement guérit mais rien qu’à la penser de quitter cet établissement, ça me fait redoubler d’effort. Sinon je sais qu’il y a Gilderoy Lockhart qui traine quelque part à mon étage. Il est très sympathique mais un peu mégalo sur les bords, en clair il va bien ! Mais j’ai aussi entendu dire qu’il y avait les parents de Neville Londubat… et je ne sais pas pourquoi mais chut … ! lui dit-elle. Elle se tourna vers Luna. Louf… Luna, je crois que Mr. Silverman a besoin d’aide avec son nouvel ami.

En effet, la plante émettant des bruits bizarres venait s’ajouter aux éternuements du pauvre Mr. Silverman.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: My loneliness is killing me... [libre]   Jeu 11 Sep - 23:08

Luna resta un moment étonnée par la question de Katie. Voyons, Poudlard, qu'y avait-il de neuf à Poudlard.

-"Aucune idée", fit-elle sincèrement. Elle vivait tellement dans son monde, rêveuse et à l'écart qu'elle avait du manquer plein d'évênements. Voulant faire plaisir à Katie, elle fronça les sourcils, cependant, essayant de se rappeler quelquechose.

-" Ah oui, Sir Nicholas et la Dame Grise se sont disputés il y a deux jours au sujet d'une fête des fantômes à organiser. La dame grise tenait à ce que tout se passe comme à l'accoutumée et il voulait mettre un peu de neuf, "deux cents ans qu'on fait le même banquet!", a-t'il dit. Je suis plutôt de son avis, il faut un peu d'imprevu dans la vie. Heu... dans la mort.

Sinon, mmm... il y a eu un magnifique coucher de soleil hier soir et j'ai fait un drôle de rêve cette nuit, avec un tueur fou qui me poursuivait avec une hâche. Il ressemblait un peu à Ronald Weasley...

Et puis, heu, c'est tout."
Elle sourit. Elle était fière d'avoir pu proposer une synthèse des derniers évênements de Poudlard à Katie.
Avisant Mr Silverman qui se débattait avec la plante elle le gronda gentiment:
"Voyons, Mr Silver, il ne faut pas leur faire de câlins d'aussi près, bien sûr elles poussent mieux avec des marques d'affection, mais celle-là est urticante, alors, je ne sais pas si c'est une bonne idée. " Des cloques commençaient à apparaître sur les joues du monsieur, qui lui jeta un air furieux pendant qu'elle allait déposer la plante un peu plus loin.

Luna se tourna vers Katie et lui dit:
"bon, je te laisse; j'ai encore une visite à faire. A bientôt!", et elle sortit gaiement.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: My loneliness is killing me... [libre]   Ven 12 Sep - 16:21

Colin était parti en courant à l'annonce que Lokhart était quelque part dans le coin en s'exclamant "houaou, l'auteur des livres machins, là!!!". Il revint peu après, ravi mais perplexe: "il m'a signé tout plein d'autographes, je vais pouvoir en revendre pour gagner des mornilles pour la caisse de mon club. Mais il est un peu ramolli du ciboulo, non? Je me demande comment il a réussi à écrire autant de livres..."

Il s'assit sur les pieds de Katie et s'écria: "Mais au fait !!!!!!!!!! J'ai complêtement oublié de te demander de t'inscrire à mon fan-club Harry Potter !!! Tu le soutiens, n'est-ce pas ?!!!! Qui ne le soutiendrait pas, d'ailleurs, maintenant qu'on sait qu'il a dit la vérité? Des pro-Mangemorts, peut-être... alors c'est d'accord? Tu t'inscris? Inscription gratuite, et tu seras informé des petits évênements du club, et comme cadeau d'admission, je t'offre ce magnifique poster de Harry. Tiens au fait, je devrais peut-être en faire un de toi?

Hey, j'ai une idée!!!! Et si on fondait le club des supporters de l'équipe de Quidditch de Gryffondor !!!!!!! Houaou, trop bien. Faudra que j'en parle à Dennis... On ferait des banderoles pour les matchs, on offrirait des raffraichissements aux champions pour qu'ils soient en forme...

Good, good, good, idea; je suis trop fier d'y avoir pensé."
Colin était tout-à-fait radieux et regardait Katie, plein de lumière dans les yeux.
*Quelle classe elle a, cette joueuse! Même quand elle est pas sur son balai, elle a un truc, une grâce spéciale ou je sais pas quoi. En plus c'est une septième année, elle sait faire plein de trucs et elle est majeure, trop la classe...*, pensa Colin admiratif. Il avait hâte d'être majeur, lui aussi et de faire tout ce qui lui était pour l'instant interdit: transplaner, tout ça.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: My loneliness is killing me... [libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 
My loneliness is killing me... [libre]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» My loneliness is killing me... [libre]
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Pas sur la neige...[Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets clos année 6-
Sauter vers: