AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 Un Matin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage

Parvati
avatar



MessageSujet: Re: Un Matin   Dim 7 Mai - 14:37

Parvati vu Neville entrer dans la grande salle, il passa en regardant par terre, comme si voulait éviter quelque chose, au moins il se préparait au moindre petit imprévue... Le jeune garçons s'assit près de Lavande, Ron et Parvati...

-Ah tiens ! Salut Neville! Oui, t'as bien raison !

Elle sourit en regardant Neville, il devait avoir faim et... son crapaud aussi !

-Trevor à faim on dirait !

Elle connaissait bien le nom du crapaud du jeune garçons, il s'échappait souvent et Neville criait souvent à qui le trouvait, quelques fois Parvati l'aidait à le retrouver, quand tout d'un coup on entendit des bruissements d'ailes... D'innombrables chouettes et hiboux arrivèrent.

- C'est l'heure du courrier !

Parvati regarda en essayant de voir sa chouette, mais pas de courrier, Hermione venait de recevoir la gazette et Parvati lui demanda poliement si elle pouvait le lire, Hermione accepta et Parvati le lut, elle le rendit à Hermione à la fin de sa lecture...

-C'est bon, personne n'est mort !

Depuis quelques mois, Parvati aimait bien regarder le journal à la recherche d'informations... Mais il n'y avait jamais rien !
Revenir en haut Aller en bas

Neville
avatar



MessageSujet: Re: Un Matin   Dim 7 Mai - 17:01

Neville sourit de manière plus détendu à Parvati. C'était le genre de sourire soulagé qu'adressait quiconque venait de passer avec brio la terrible épreuve du feu à ses spectateurs. En l'occurence, l'épreuve du feu se résumait à entamer une conversation.
Au fond de lui, Neville bénit moult fois Parvati d'avoir daigner lui accorder son attention. La plus grande terreur du jeune garçon aurait été de se retrouver à parler tout seul sans personne pour prêter une oreille - ne serait ce que distraite - à ses propos.
Merci, Merlin, il était dans une maison d'individus un minimum polis et altruistes, qui semblaient parfaitement comprendre que la moindre des choses, lorsqu'on vous parle, c'est de répondre.

D'ailleurs, Parvati avait toujours été aimable avec lui. Neville ne se souvenait que trop bien de la dernière fugue en date de Trevor. La jeune Gryffondor lui avait alors proposé son aide, ce qui était plus que gentil de sa part étant donné que la recherche d'un crapaud ne rentrait certainement pas dans le Top 10 de ses activités favorites (d'autant plus que Trevor avait un faible pour les endroits sombres et poussiéreux, sans doute avait-il été araignée dans une vie antérieure).

Bref, le petit Londubat rougit jusqu'aux oreilles - au moins il était assorti à sa cravate - lorsqu'il entendit la remarque concernant son crapaud :

- Oui, je devrais vraiment demander à Hermione de m'apprendre ce sort qui rend muet... Je suis désolé, il n'est vraiment pas discret, répondit-il avec un sourire contrit.

Il semblait sur le point de rajouter quelque chose lorsque les hiboux arrivèrent. Il leva la tête juste à temps pour voir fondre sur lui la vieille chouette familiale qui lui apportait quelques effets personnels oubliés aux dernières vacances. Le tout était accompagné d'un petit mot signé de sa grand-mère, lequel disait, dans les grosses lignes :

"Je me demande franchement si un jour tu n'oubliras pas ta tête. Neville, tu devrais commencer à te prendre en charge, vraiment, ce n'est tout de même pas compliqué d'établir une liste de ce qui se trouve dans ta valise, n'est ce pas ? Organisation, organisation que diable ! Tes parents vont bien, tâche d'être sage".

Neville contint une grimace et plia la lettre avec rage. Non mais vraiment ! Ah ! Elle était belle, l'aïeule, très douée pour les conseils mais incapable d'écrire un minuscule "bonjour" ou un ridicule "comment vas-tu" en haut d'une lettre. Quant à la santé parentale... Neville voyait mal en quoi être réduit à l'état végétatif le plus total était un signe de bonne santé. Passons. Depuis le temps, il commençait à savoir que la vieille femme était plus que maladroite lorsqu'il s'agissait de marqueer son affection.

Tentant de chasser tout cela de son esprit, le jeune garçon se tourna à nouveau vers Parvati et haussa les sourcils avec étonnement. Pourquoi cherchait-elle des morts ? Qui-Vous-Savez était revenu et personne ne l'avait prévenu ? La troisième guerre mondiale était déclarée ? L'usine de confection de confiseries avait explosé ?

- Tu t'intéresses à la nécrologie, maintenant ? questionna-t-il d'une voix perplexe.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Un Matin   Mar 9 Mai - 10:52

« Ouah, y a des serpents en Botanique ??? »

Personne ne semblait paniqué par cette annonce, pourtant si effectivement des serpents venimeux étaient planqués dans les plantes de la serre n°1, c’était épouvantablement dangereux ? Comment se faisait-il qu’ils aient cours dans de telles conditions ? Ce qui semblait bizarre à Lavande également, c’est qu’elle ne se souvenait pas que Ron soit parti précipitamment d’un cours

*Un venin qui agit à retardement ?*

Elle eut un frisson dans le dos, cette nouvelle n’était pas particulièrement rassurante. Perdue dans ses pensées un instant, son bol de chocolat chaud devant elle, Lavande trempa un bon morceau de croissant dans le chocolat et commença à touiller le liquide fumant jusqu’à ce qu’un gros « floc » l’informe que son croissant s’était décomposé…

*Oh mince*

Du chocolat chaud s’était répandu sur la table et Lavande entreprit d’éponger le liquide au moyen des petites serviettes en papier mises à leur disposition.

« Oui comme Parvati, la divination, j’adooore ça ! »

Elle avait relevé les yeux un instant et avait offert un beau sourire à Ron puis se remis à éponger plus discrètement, voyant que personne ne faisait attention à elle, peut-être que personne n’avait remarqué ? Avec un peu de chance ! Lavande se replongea dans ses réflexions diverses et remarqua à peine l’arrivée de Neville à la table. A qui elle fit juste un mince sourire, mais elle n’était pas vraiment sûre qu’il l’ait remarqué.

Le courrier finit par sortir Lavande de ses rêveries. Chacun de ses camarades reçu quelque chose mais pas Lavande, elle avait reçu des nouvelles de sa famille la veille. Elle croisa ses jambes, posa ses coudes sur la table et appuya sa tête dans les paumes de ses mains. La jeune Gryffondor s’intéressa soudain au courrier de Neville. La lettre n’avait pas l’air des plus longues ! Etait-ce bien un courrier de sa famille ? Etonnant !


« C’est une lettre de ta grand-mère Neville ? »

Ah, Neville avait parlé en même temps qu’elle… Pour poser une question judicieuse. Parvati ? S’intéresser à la nécrologie ? Pourquoi pas, peut-être vérifiait-elle les prédictions pessimistes du professeur Trelawney, de grands malheurs… très grands malheurs…

*Peut-être que je devrais m’y intéresser moi aussi…* songea-t-elle rêveuse.
Revenir en haut Aller en bas

Ginny We
avatar



MessageSujet: Re: Un Matin   Mar 9 Mai - 11:19

Le jour venait tout juste de se lever, éclairant le crépis du château de Poudlard. Les élèves commençaient doucement à se réveiller pour commencer une nouvelle journée de cours. Heureusement, les cours allaient bientôt finir, laissant place au week-end, le moment privilégié des élèves. Ayant laissé ses rideaux ouverts, Ginny fut réveillée doucement par les rayons du soleil qui vinrent se lover sur son visage. C’est alors qu’un bruit strident se fit entendre dans le dortoir. Ginny ouvrit un œil puis l’autre pour remarquer que c’était le réveil moldu que lui avait donné son père.

*Mais pourquoi faut-il qu’il crie si fort ce péveil* pensa-t-elle en maugréant intérieurement contre le réveil dont elle écorcha le nom.

Elle laissa une main sortir de sous la couette et l’aplatit totalement sur le réveil. Celui-ci se stoppa net mais la main de Ginny commença à l’élancer petit à petit. Peut-être avait-elle tapé un peu trop fort ?... sûrement même. Grimaçant doucement, elle regarda autour d’elle pour constater qu’elle fut la seule victime du réveil. En effet, Lavande, Parvati, Hermione et les autres Gryffondors qui se trouvaient dans sa chambre étaient déjà levées et avaient désertées le dortoir. Ginny se leva et s’étira tranquillement quand elle se rendit compte qu’il lui restait moins d’une heure. Elle s’était une fois de plus trompée quand elle avait réglé ce réveil. Elle se leva rapidement, se réveillant sur le coup et s’habilla rapidement. Sa cravate était négligeament posée sur ses épaules mais elle s’en fichait. Elle la mettrait correctement sur le chemin. Elle prit son sac et descendit les marches de la salle commune, en direction de la Grande Salle.
Elle arriva dans la Grande Salle tout en continuant à se batailler doucement avec sa cravate pour pouvoir faire correctement le nœud. Elle réussit enfin quand elle arriva devant la grande table des Gryffondors. Elle remarqua alors les premières années un peu plus loin sur la table. Il y avait Hermione, Neville, Lavande, Parvati et son frère. Elle alla s’asseoir en face de son frère tout en saluant les autres joyeusement.


- « Bonjour tout le monde ! … Comment allez-vous ? » lança-t-elle joyeusement dans l’assemblée.

Elle se servit un verre de jus de citrouille puis bailla le plus discrètement qu’elle put derrière sa main.
Revenir en haut Aller en bas

Ron Weas
avatar



MessageSujet: Re: Un Matin   Mar 9 Mai - 16:47

Ron sourit à Lavande. C'était cool de se la jouer le gars qui souffrait mais qui se rélever comme si de rien n'était. Cela faisait un peu chevalier héroîque... Il finit son pain aux Chocolats au moment même où Neville arriva. Ron n'avait jamais vu une personne avec aussi peu de mémoire... Non pas que c'était un méchant garçon... Mais quand même?

Il s'appreta à lui répondre lorsque Ginny arriva. Il lui fit un sourire et il répondit à cette dernière en même temps qu'à Neville.


- Moi, ca va mieux...

Puis il se pencha et reprit un pain au chocolat tout en repoussant sa chaise.

- Bon, ce n'est pas que mais il faut que j'aille chercher mes livres pour le cours de Binns... Donc je vous laisse... @+

Il leur fity un signe de la main et sortit de la Grande Salle tout en grignottant sa deuxième vienoiserie.
Revenir en haut Aller en bas

Neville
avatar



MessageSujet: Re: Un Matin   Mar 9 Mai - 21:45

Certes, Neville attendait la réponse de Parvati, mais cela ne l'empêchait pas pour autant de répondre à la question que Lavande venait de lui poser.
Très surpris qu'on s'intéressât ainsi à sa petite vie qu'il jugeait bien monotone et inintéressante - sans s'en plaindre toutefois, la routine était tellement rassurante ! - Neville adressa un grand sourire à la jeune fille, l'air de dire "Merci, ô toi à la bonté immense, de te préoccuper de la misérable créature que je suis !" et répondit d'un ton qui se voulait détaché mais qui, malheureusement, laissait à désirer :

- Oui, j'avais oublié deux ou trois trucs aux dernières vacances... Comme d'habitude, rajouta-t-il avec un petit rire.

Il avait pris l'habitude d'assumer son étourderie quoique cette dernière le dérangeât horriblement lorsqu'elle s'exprimait devant autrui. Il aurait tellement aimé être aussi détendu que les autres !
Manque de confiance en soi, diraient les psychiatres. Soit, mais mettre un nom sur la cause de la sottise Nevilienne ne l'aidait pas pour autant à avancer sur la voie de la guérisson.
Un jour peut-être qui sait, la "rédemption" - bien que le mot soit ici plus que fort - viendrait. Mais pour l'heure, Neville n'y comtait pas trop, pas plus qu'il ne comptait sur l'arrivée d'un cadeau de la part de Rogue.

Le jeune garçon regarda Ron s'éloigner et fronça imperceptiblement les sourcils, tout de même, des serpents... Il était un tantinet sceptique. Se tournant à nouveau vers les autres, il reprit :

- Quand même, j'espère que le professeur Chourave va vérifier les serres avant le prochain cours d'herbologie... Les serpents, c'est plutôt du soin aux créatures magiques, non ?
Revenir en haut Aller en bas

Parvati
avatar



MessageSujet: Re: Un Matin   Jeu 11 Mai - 19:14

Neville lui posa une question, Parvati sourit et pensa à Trelawney...

<< Oui, depuis que Trelawney nous à annonçée de grands malheurs ect... ! >>

Elle sourit et regarda Lavande qui s'interessa au courrier de Neville, peut-être que Neville ne voulait pas qu'on la voye ?! Mais Parvati était curieuse de nature et elle s'approcha plus près. Ginny, une fille du dortoir de Parvati arriva, elle sembla se batailler avec sa cravate, elle s'assit près de la petite bande, qui était consititué de gens très gentil.

<< Salut ! Moi ça va et toi ?! >>

Parvati sourit à Ginny, Ron partit alors...

<< Salut Ron ! >>

Elle le regarda partir et se retourna pour mieux parler avec les autres, Neville leur dirent qu'il avait oublié quelques affaires.

<< Oh tu sais, au début de l'année j'allais partir sans ma vlise alors ... >>

Elle rigola, elle était toujours comme ça avant d'aller quelque part d'exeptionnel, Neville avair l'air quand même tendu, mais il avait progresser depuis le début de l'année, il arrivait à parler de son étourderie et il en rigolait même ! C'est vrai, que les serpents qu'est ce qu'il faisait là ?! Parvati était sceptique, les serpents était peut-être très venimeux ...

<< Peut-être qu'ils s'étaient enfuis de leur cage ?! >>

Dit-elle en essayant de se convaincre...

<< Moi aussi, je l'espère !>>
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Un Matin   Ven 12 Mai - 19:35

Lavande venait d'enfoncer son nez profondément dans son bol de chocolat quand Ron se leva de table. Elle prit le risque de le tenir d'une main et fit un signe d'au revoir à Ron de l'autre. Quand celui-ci se fut éloigné, Lavande s'essuya discrêtement le contour de la bouche avec sa serviette et salua Ginny qui venait d'arriver à la table

"Oh, salut Ginny !!! Bien dormi ?"

Les coudes posés sur la table, la jeune fille se prit la tête dans les mains et regarda le plafond magique qui représentait un temps assez pluvieux. Ce plafond était vraiment magnifique, il n'y avait pas à dire.

"Aaah, vivement le week-end, pourvu qu'il fasse beau et chaud qu'on puisse se passer de nos pulls un peu, le temps est tellement bizarre en ce moment !"

Chaleur étouffante, orage, pluie, froid... Trop bizarre vivement que ça se stabilise...

Parvati parla à nouveau des serpents dont il était question dans le cours de Botanique et Lavande ne pu s'empêcher de rire à cette remarque, pas méchament mais juste amusée, décidément Parvati n'était pas des plus réveillée ce matin !


"Non, pas dans des cages dans leur aquarium là... Vivarium je crois... T'imagines, les serpents passeraient entre les barreaux"

Lavande sourit et pouffa légèrement. Elle allait prendre une dernière gorgée de jus d'orange avant de faire signe à Parvati de se lever et d'aller en cours ou ailleurs quand en tendant la main pour attraper son verre, sa manche s'attarda malencontreusement dans la motte de beurre

"Oh non, une tenue toute propre !"

Exaspérée par ce manque de chance, Lavande (faisant la moue) commença à essayer d'enlever le beurre tout d'abord avec sa serviette
Revenir en haut Aller en bas

Neville
avatar



MessageSujet: Re: Un Matin   Ven 12 Mai - 20:28

Enchanté qu'on ne poursuive pas sur le thème des relations familiales plus longtemps, Neville s'empressa de faire disparaître lettre et paquet - toujours fermé - dans son sac de cours et d'embrayer sur le sujet des serpents lauissés en liberté.

- Hum, je suppose qu'après l'accident de Ron, Dumbledore a dû prendre toutes les dispositions nécessaires pour que le reptile soit retrouvé ou, en tout cas, que la serre soit fermée tant qu'on le l'a pas capturé.

Le ton restait tout de même légérement dubitatif et le jeune garçon lança un nouveau regard rapide vers la porte que Ron avait franchi quelques minutes plus tôt pour sortir de la Grande Salle. Tout de même, Neville commençait à se demander sérieusement si son camarade n'avait pas préféré déserter les lieux avant qu'on ne s'intéresse de trop près à sa blessure.

D'ailleurs, Neville était avec Ron en botanique or, il lui était impossible de se souvenir d'une quelconque morsure de serpent durant l'un des cours. Il était vrai aussi que Neville, passionné par l'herbologie, avait un peu tendance à oublier ce qui se passait autour de lui, une fois entré dans la serre, les plantes étaient si intéressantes ! Il se sentait bien mieux avec elles qu'en compagnie de ses semblables. Etrange penchant auquel il allait devoir prendre garde s'il ne voulait pas devenir un ours mal léché avant d'avoir atteint sa quinzième année. En attendant, il n'en démordait pas :

- Tout de même, je me demande quand il s'est fait mordre ! Pas en cours, on l'aurait forcément vu, non ? Et je ne crois pas qu'il suive des leçons particulières de botanique.

La brusque rencontre du beurre avec la manche de Lavande détourna son attention du "Mystère Ron". Tirant sa baguette de sa poche, il la pointa sur la manche de la fillette et prononça d'une voix étrangement ferme :

- Recurvite !

La manche redevint aussi propre qu'elle l'était quelques secondes plus tôt. Neville était particulièrement content de lui. A tel point, d'ailleurs, qu'il en rougit jusqu'aux oreilles : enfin un sort qu'il maîtrisait :

- C'est à cause de Trevor, j'en ai souvent besoin, baragouina-t-il en guise d'explication tandis que dans sa poche, ledit Trevor poussa un coassement indigné, l'air de dire : "Ne l'écoutez pas ! C'est lui qui n'est pas fichu de se brosser les dents sans mettre du dentifrice partout !".
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Un Matin   Sam 13 Mai - 11:17

Les portes de la Grande Salle étaient ouvertes. Une foule d'élèves de diverses maisons rentraient et sortaient, certain barbouillés de marmelade d'autre la tête dans les nuages. La salle était bien remplie et une odeur de douce tartine grillée flottait dans l'air, creusant les ventres à la manière d'une torpille. L'odeur filtrait jusqu'au hall où Nymphalis traînait, sans vraiment savoir quoi faire. A peine eut-elle humé l'air qu'elle sentit qu'un bon petit-déjeuner s'imposait, aussi courut-elle jusqu'à la Grande Salle. Elle se dirigea vers la table de Gryffondor sans un regard pour les autres maisons. Non pas qu'elle s'amusait à jouer l'indifférente, mais l'appel de son ventre à une heure si tardive l'empêchait de se concentrer sur son comportement social. Elle s'assit à une place libre, aux côtés de Ginny, Neville, Parvati et Lavande et se servit une bonne rasade de lait chocolaté. Puis elle prit un toast qui disparut bientôt sous une épaisse couche de beurre bien grasse qui elle-même disparut sous le poids insoupçonné d'une pleine cuillerée de miel.

Pui Nymphe se servit un peu de jus, rajouta dans son bol un carré de sucre et commença enfin son repas. Elle s'en fichait royalement des quelques kilos en trop -juste deux ou trois, de toute façon- qu'elle portait, elle avait trop fin. La faute à qui ? Au dîner loupé de la veille ? Oui, c'était sûrement ça... en aucun cas la douce nymphe aux cheveux noirs était fautive. D'ailleurs, elle n'avait pas coiffés sa chevelure bouclée attachée à la va-vite. Ses boucles anglaises, sans l'effet de la brosse, ressemblaient aux frisounettes des moutons. De plus, elle avait son col dépassant du côté droit de sa robe de sorcière, mais pas de l'autre, son blason de Gryffondor épinglé à l'envers et deux chaussettes différentes, à la plus grande joie des elfes de maison. C'était ça, avoir bu de la bière avant de se coucher pour voir ce que ça faisait. A onze ans, j'vous dit pas... mais c'était juste quelques gouttes d'alcool...
C'est alors qu'elle se rendit compte qu'elle n'avait pas salué ses condisciples.

"B'jour à touuuuuuus..."

Elle avait étouffé un bâillement. Pauvre pitite chose. Ses yeux bruns fixaient Neville avec insistance. En fait, c'était son regard normal, mais accentué par la fatigue, qui avait quelque chose d'inquiétant.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un Matin   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un Matin
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» bonjour [pv Petit Matin]
» Editorial Le Matin: Pourquoi l'haitien s'autoflagelle-t-il autant?
» Yosei, l'étoile du matin
» Matin de printemps...
» Fatal Bazooka - Ce matin va etre une pure soirée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts ::  :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets clos année 1-
Sauter vers: