AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




Partagez
 

 [Défi 30 Baiser] Hell Luminas (3)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Anonymous




[Défi 30 Baiser] Hell Luminas (3) Empty
MessageSujet: [Défi 30 Baiser] Hell Luminas (3)   [Défi 30 Baiser] Hell Luminas (3) EmptyLun 6 Oct - 0:22

Titre : No regrets
Couple : Hell Luminas/ Raphaël Gibson
Personnages concernés : Blaise Zabini, Aelita Stones, Pansy Parkinson, Drago Malefoy
Rating (G, PG, PG-13, R, NC-17) : R
Thème (numéro et nom) : 1. Regarde-moi
Tomes concernés (au delà de l'année en cours ?) : /
Cadre (époque et lieu si besoin) : Hell vient d’avoir 17 ans, elle est en 6ème année les choses ne vont pas très fort pour elle. Elle n’a pas de petit ami et son frère ne la regarde même plus préférant les autres filles à sa sœur. Hell décide alors, de quitter sa famille et de vivre par ses propres moyens…
Nombre de mots : 5.507


Chapitre 1


Un petit boulot pas comme les autres


La sixième année à Poudlard est une année assez difficile même si certaine personne s’en sorte un peu mieux que d’autre dans ses domaines là. Hell travaillait dure (pour une fois) afin d’obtenir des optimaux presque dans toutes les matières, pour les sortilèges et la métamorphose elle était très douée mais, pour le reste elle devait étudier d’arrache pied. Un jour alors, qu’elle était assise à l’écart des autres elle tomba sur une annonce dans la gazette du sorcier qui annonçait l’ouverture d’un pub à Pré-au-lard. Ce n’était pas très loin de l’école et comme elle était en 6ème année elle pouvait s’y rendre tous les week-ends. Elle décida alors, d’y faire un tour histoire de voir comment était ce nouveau bar branché et qui va faire des étincelles dans le monde de la magie selon la gazette.

C’était le petit matin, quand Hell arriva à Pré-au-lard, elle se dirigea vers l’endroit où le bar était sensé se trouver et là face à elle il n’y avait rien. Rien d’autre que les trois balais et d’autres magasins marchants. Hell regarda encore une fois, pour voir s’il n’y avait pas une affiche sur de futures fondations magiques qui devait avoir lieu là mais, rien. La jeune Serpentard décida alors, de s’en aller et c’est là qu’elle percuta de plein fouet quelqu’un.


- Pardon, dit-elle en ne regardant même pas la personne et en voulant s’en aller.
- Et minute, dit la personne en question avant de l’attraper par le col de sa robe d’hiver. C’est comme ça qu’on salue ses aînés s’est pas très poli dis moi.

En entend la voix qui venait de l’interpeler, Hell redressa légèrement la tête et vit devant elle un ancien Serpentard et non des moindres vu qu’il s’agissait de Blaise Zabini. Hell lui sourit, d’un peu elle lui aurait sauté au cou tellement elle était ravie de revoir le jeune homme qu’elle avait perdu de vue – ainsi que bien d’autre – depuis sa deuxième années.

- Ca fait longtemps, lui dit-elle en lui souriant, comment allez-vous ?
- Comment ça tu me vouvoies maintenant ? Bon c’est vrai que ça fait quatre ans que tu ne m’as pas vu mais, quand même,lui dit-il en lui souriant de ses dents blanches.
- Tu as vingt et un ans maintenant ! Alors, pour moi…
- Oh ! Ne dis plus un mot, je ne suis pas vieux et nous n’avons que 4 ans de différences très chère et puis un jour tu verras tu auras mon âge et tu pourras ouvrir un pub, lui dit-il en lui souriant.
- Justement, je cherchais un pub qui devrait être ici !
- Ah je vois tu cherches The forbidden fruit (le fruit défendu), lui dit-il en la regardant du coin de l’œil.
- Oui, c’est ça !
- Et pourquoi tu le cherches ? lui demanda-t-il sur un ton amusé.
- Et bien…, c’est que… comment dire…, voilà jerechercheunemploi…
- Oh pas si vite tu peux me le redire au ralenti ?
- Je cherche un emploi, dit-elle en baissant les yeux.
- Ah, je vois…, bien alors, suis moi !

Hell se retourna alors et vit entre le pub des Trois balais et les autres magasins une immense demeure se fondre.

- Impressionnant hein ?
- Oui, assez, dit-elle en regardant la bâtisse.

Blaise la fit alors rentrer dans le pub, il y faisait très noir, le jeune métis dit d’un simple geste de ne pas bouger. Au bout d’une minute l’endroit fut éclairé par des lumières rouges et violette qui donnaient à l’endroit un air tamisé. Le bar était remplit de boisson et de verre en tout genre mais, la jeune fille n’eut pas le temps de prendre note de tout ce qu’il y avait. Blaise l’emmena dans une arrière salle ou se trouvait deux portes, une qui donnait sur des toilettes et l’autre pour un coin privé. Le jeune homme ouvrit la porte d’accès privé et lui fit monter des escaliers, une fois sur le palier, la jeune fille remarqua qu’il y avait à nouveau deux portes. Blaise la fit rentrer dans le bureau de droite et non celui de gauche. Hell fut alors ébahie par la décoration qu’il y avait dans le bureau, elle s’approcha alors, d’un diplôme puis se retourna vers Blaise.


- Tu es avocat ?
- Oui, au ministère de la magie depuis trois ans, lui dit-il en s’asseyant. Je poursuis mes études en parallèle chez les moldus…
- Tu vas à l’université moldue ?
- Non ! Je ne ferais jamais une chose pareille… J’étudie par correspondance, lui dit-il en lui faisant un signe de s’asseoir dans le fauteuil face à son bureau.
- C’est impressionnant, jamais je n’aurais pensé cela…
- Dis tout de suite que j’avais l’air d’un gars stupide à l’école, déclara-t-il en lui souriant.
- Non, ce n’est pas ça…, c’est que vous tous je vous imaginais pas en temps qu’adulte c’est tout.
- Oui, je vois, lui dit-il en souriant. Bon, parlons un peu de toi maintenant. Tu viens d’avoir dix-sept ans c’est ça ?
- Oui…
- C’est un peu jeune…, mais, je vais essayer de te trouver un petit boulot.
- Vous… tu ferais ça ?
- Bien sûr, après tout tu es une Serpentard, lui dit-il en lui faisant un petit clin d’œil.

Hell ne put s’empêcher de lui sourire, Blaise pendant ce temps là pris un registre dans sa main, et fit ensuite quelques mouvements de baguette qui firent défiler les pages. Les pages s’arrêtèrent soudainement et Blaise regarda la jeune fille.

- Tu n’as jamais rien fait de mal dans ta vie ? Tu n’as pas de casier chez les Aurors n’est-ce pas ?
- Non, je n’ai rien chez les Aurors.
- Très bien, tu t’y connais en boisson…, oui, zut j’oubliais que tu n’as pas dix huit ans, bon faire les cocktails ça t’es interdit mais, rien ne dit que tu ne peux pas les servir. Alors, tu seras serveuse, on n’en manque cruellement… Tu peux travailler quand ?
- Les Week-end et peut-être en soirée…
- Les Week-end ça sera parfait, bon je t’engage dès maintenant, l’ouverture est à 18 heures et nous fermons à 2 heures ça te convient ?
- Blaise, je…
- Oui, je sais inutile de me remercier.
- Oh, ce n’est pas ça…, enfin si, je suis ravie que tu m’engages mais, l’école ?
- Ah oui, c’est vrai le couvre feu…, j’en parlerais au directeur dès aujourd’hui, ne t’en fais pas pour ça… Au fait, il te suffit de dire fruit et ensuite pomme au videur et il te laissera rentrer, lui dit-il en lui faisant un clin d’œil.
- Bien, alors, à dix-huit heures, lui dit-elle en lui présentant sa main.

Blaise serra alors, la main que la jeune fille lui avait tendue puis, la laissa quitter son bureau. Après un petit moment quelqu’un vint frapper à la porte.


- Entre ! dit-il comme si il savait qui se tenait derrière la porte.
- Puis-je savoir ce qui t’as prit !?, lui demanda son partenaire.
- Ce qui m’a prit ? Pas grand-chose, juste le fait que je me suis dit que ça pouvait être drôle de l’avoir comme serveuse, lui dit-il en posant ses pieds sur son bureau faisant ainsi pencher légèrement son fauteuil en cuir.
- Blaise, je t’avais pourtant dit de m’avertir quand il y avait une nouvelle recrue !
- Je sais mais, là j’ai pas pu résister ! Surtout que toi, tu ne t’es pas préoccupé de moi quand tu as engagé Clarks !
- Ce n’est pas la même chose, Clarks est ma protégée !
- Et bien considère Luminas comme MA protégée ! Et puis, qu’est-ce que tu as à perdre ?
- Pas grand-chose c’est vrai… mais, Clarks et Luminas ?
- Oui, je sais c’est pour ça que ça va être drôle ! Et puis, je n’ai pas envie que la petite Hell sache que tu es son patron pour le moment, lui dit-il avec un petit sourire en coin.
- Tu me fais froid dans le dos parfois tu sais…
- Je sais, mais c’est ce qui fait tout mon charme, lui dit-il en lui souriant.
- Heureusement que tu es marié sinon, je jurerais que tu me fais du gringue…
- Qui sait !, murmura-t-il mais assez fort pour que son partenaire l’entende.
- Tu… tu m’inquiètes vraiment là !, dit l’autre en quittant la pièce.

A dix-huit heures tapantes Hell était présente dans le pub, il n’y avait presque personne à part un barman et deux serveuses qui semblait bien plus vielle que la jeune Serpentard ne l’était. Blaise arriva alors, par la porte qui menait aux toilettes, il lui sourit en arrivant près d’elle puis pausa son bras sur ses épaules.


- Je vous présente Hell Luminas, elle va faire partie de notre équipe à partir de maintenant ! dit-il aux autres. Alors, derrière le bar c’est Cyril, le maître à bord que tu devras écouter attentivement, puis, tu as Paula et Séraphine… Séraphine comme tu es là plus ancienne tu vas lui dire ce qu’elle doit faire ou ne pas faire en salle, lui dit-il avec un petit sourire en coin. Bien les autres ne devraient pas tarder maintenant. Vous êtes trois pour le service en salle, les autres se présenteront d’eux-mêmes ne t’en fais pas, dit-il en s’adressant toujours à Hell. Travaillez dure !
- Oui patron, dirent-ils en cœur.
- Ah que j’aime ce mot, dit-il en repartant vers les toilettes.
- Bon, pour les tables c’est facile, les numéros sont dessus, tu n’as qu’à les regarder, au début on fait tous ça, après ça te vient très vite de savoir où se trouve les tables. Tu as déjà travaillez dans un bar avant ? lui demanda Séraphine.
- Non, c’est la première fois !
- D’accord, alors, aujourd’hui tu as de la chance on devrait avoir un peu moins de monde qu’hier, tu n’auras qu’à suivre le mouvement et n’oublie pas de crier quand tu arrives au bar…
- De crier ? demanda-t-elle perplexe.

Les deux serveuses se mirent alors, à rire puis, elles repartirent dans leur coin. Cyril se rapprocha alors, du bar.

- Hey ! Pssst, elles ne sont pas méchantes tu sais, c’est juste que comme t’es nouvelle, elles peuvent un peu plus t’asticoter. Au fait, tu as quel âge ?
- Dix-sept ans et toi ?
- Vingt deux ans, j’étais à Serdaigle, lui dit-il en lui souriant.
- Serpentard !
- Je m’en serais bien douté, lui dit-il en la regardant. Les uniformes sont derrière, logiquement tu dois attendre que toutes les filles soient là pour l’enfiler… Mais, bon…, comme tu es nouvelle on peut faire une exception, lui dit-il en lui souriant. Allez viens !

Hell fit le tour du bar puis, suivit Cyril dans une arrière salle avec des casiers individuels. La jeune Serpentard remarqua alors, que son nom était inscrit sur l’un d’eux, elle l’ouvrit et découvrit une tenue de soubrette.

- C’est quoi ça ?
- Ta tenue de travail ! Je ne savais pas qu’il allait te donner celle-là… Mais, après tout tu es assez mignonne pour la porter, lui dit-il en la regardant de haut en bas.

Hell se cacha derrière sa tenue, comme si elle avait été nue devant Cyril, Séraphine rentra ensuite dans la pièce et regarda Hell des pieds à la tête.


- Ah tiens je me demandais quand est-ce qu’il allait la mettre celle-là ! dit-elle en commençant à se déshabiller en face du jeune homme.
- Tu… tu…
- Oh, n’ais crainte, Cyril n’aime pas les filles, lui dit-elle en lui souriant.
- Ah… ah bon ? demanda-t-elle en se retournant vers l’intéressé.
- Et non, dit-il en soulevant ses épaules, bon je vous laisse les filles…
- Alors, qu’est-ce que tu attends ?
- Oh, heu…, rien, dit-elle en commençant à se déshabiller.


Dernière édition par Hell Luminas le Lun 13 Oct - 2:04, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




[Défi 30 Baiser] Hell Luminas (3) Empty
MessageSujet: Re: [Défi 30 Baiser] Hell Luminas (3)   [Défi 30 Baiser] Hell Luminas (3) EmptyLun 6 Oct - 0:38

La porte s’ouvrit encore une fois sur Paula et sur une autre fille qui lui demandait justement qui était la nouvelle. La nouvelle fille en question se figea en voyant Hell…

- C’est pas vrai il a pas osé ! dit-elle en regardant la jeune fille. T’as même pas dix-huit ans !
- Ravie aussi de te revoir Heaven !
- Comment a-t-il osé !?
- Vous vous connaissez ? demanda Séraphine.
- Oui, Heaven et moi c’est une longue histoire d’amour ! lui dit-elle en lui souriant.
- Une histoire d’amour tu parles ! Je ne veux pas travailler avec toi !
- Je pense que tu y seras contrainte princesse ! lui dit Paula.
- Et pourquoi ?
- Parce que c’est Zabini qui l’a engagé !
- Ce bouffon ! Mais, pour qui il se prend lui ?
- Je vois que j’ai bien fait de revenir, on parle de moi ? demanda alors, le jeune métis dans l’encadrement de la porte.
- Zabi…, patron ! Tu ne peux pas la…
- Patron ? Je pensais que je n’étais qu’un bouffon à l’instant Heaven, il faudrait savoir… et Hell va travailler avec nous que ça te plaise ou non ! Au fait, très joli sous-vêtement Luminas ! dit-il avant de quitter la pièce à nouveau.
- Bon alors, je t’explique, dit Séraphine en se rapprochant d’Hell, moi je suis Ange, Paula Cruella et Heaven Princesse c’est en rapport avec nos tenues toi…
- Je vois bien Cend… ou Sandy, dit Heaven en regardant Hell, de toute façon inutile de vous préoccuper d’elle, elle ne fera pas long feu ici vous pouvez me croire !
- Très, bien Sandy habille toi ! lui dit Séraphine.

Séraphine était habillée en tout en blanc avec un bustier près du corps qui avait un large décolleté orné d’une multitude de plume qui en faisait le tour. Elle portait aussi une minijupe blanche et des bas opaque blanc ainsi que des chaussons de danse également blancs. Paula quand à elle était elle habillée tout en noir d’une combinaison moulante avec un corset avec des lanières couleur rouge sang qui faisait ressortir sa poitrine cachée néanmoins par la combinaison. Elle portait des bottes qui avait l’air de faire partie de la combinaison elles aussi avaient des lanières rouges sang et les talons étaient très fins. Heaven quand à elle portait une très belle robe blanche rose mais, si on n’y regardait de plus près elle n’était pas rose, la robe était quadrillée – comme les kilts mais en beaucoup plus petit - de rouge et de blanc ce qui lui donnait cette teinte si spéciale. Elle portait des bas rouge avec une jarretière à mis cuisse qu’on pouvait voir grâce à l’ouverture sur le devant de la robe c’était comme si elle portait une mini jupe.


- Quoi tu veux ma photo !? lui demanda celle-ci en la bousculant alors qu’Hell essayait d’enfiler ses semelles compensées.

Heureusement elle n’avait pas à mettre des chaussures à talons aiguilles comme Cruella. Elle se précipita ensuite vers le bar et là elle vit le reste de l’équipe.

- Salut, tu dois être la nouvelle moi c’est Sylvain, danseur, lui dit-il en lui faisant un clin d’œil. J’ai vingt-quatre ans.
- Emilie danseuse, vingt-trois ans, lui dit-elle en lui souriant.
- Ming Lee, mais tout le monde m’appel Mimi ici, danseuse aussi, vingt-six ans et lui là bas qui parle avec Cruella c’est Gaspard c’est aussi un danseur mais, il ne parle pas beaucoup. Il a vingt-cinq ans…
- Oui, méfie toi de lui, dit alors Sylvain, au fait, mon chéri m’a dit que tu avais eut peur de lui ?
- Ton…, ton chéri ? lui demanda-t-elle avec étonnement.
- Oui, Cyril, dit-il en attrapant le barman par la taille. Nous sommes ensemble…
- Mais, pas un mot aux clientes, lui dit Cyril en lui faisant un clin d’œil.
- Je…, je ne dirais rien, dit-elle en baissant les yeux.
- Tu as l’air choquée, Hell, lui dit Heaven en ajustant son diadème dans ses cheveux.
- Moi…, choquée… Allons…, hum…, il en faudrait plus…
- Oui, c’est ça, dit-elle en s’en allant pour aider Ange à accrocher ses ailes.
- Salut !

Hell sursauta à cette voix qui était suave et envoutante, elle se retourna et fit alors, face à un véritable apollon. Il avait un jean’s bleu clair délavé et une chemise parme entrouverte sur un torse assez musclé et imberbe.

- Anthony pour te servir, lui dit-il en lui prenant la main pour lui faire un baise main mais, la jeune fille ne se laissa pas faire. Caractère fort…, j’adore… tout le monde m’appel Tony ici et je suis chargé de faire l’accueil, je suis aussi un des hôtes…
- Tony, on lui a pas encore parlé de ça, dit Cyril en la regardant.
- Vous êtes tous là, c’est bien, dit Blaise en réapparaissant dans la pièce. Oui, j’avais oublié de te dire ceci ma chère Hell c’est qu’un client peu demander à tout moment à nos chers hôtes de rester à la table pour discuter un peu avec eux…
- Mais, jamais plus de cinq minutes, s’ils dépassent, ce temps ils doivent payer, dit Ange en souriant.
- Et quelque fois on les retient exprès avec nos charmes…, commença Cruella.
- Vous voulez dire que vous ?
- Nous ne faisons qu’embrasser, le reste c’est non ! dit Heaven en détournant le regard.
- Parce qu’il faut ?
- Ca dépend, il y a des clients qui ne demandent qu’à être entendu mais, il y en a d’autre qui réclame d’autres choses, dit Tony en souriant.

Hell commençait à comprendre ce que signifiait le nom du bar mais, bon maintenant il était trop tard pour reculer les clients venaient d’arriver. Tony les conduisaient vers les différentes tables de l’établissement. La musique prit place elle aussi et Hell comprit bientôt pourquoi elle devrait hurler ses commandes. La jeune fille se dit que demain elle irait s’acheter une plume à papote pour prendre les commandes des clients. Hell se retrouva vite assise près de clients masculins qui n’arrêtaient pas de la harceler pour qu’elle leur donne un baiser mais, la jeune fille se défilait toujours.


- Tu devras y passer, lui annonça Tony.
- Hors, de question que j’embrasse ses pervers !
- C’est ton gagne pain que tu le veuilles ou non !, lui dit-il en lui mettant sa main sur les fesses.
- Non mais, ça va pas !
- Décidément je t’apprécie de plus en plus, lui dit-il avec un petit sourire en coin avant d’aller s’installer à une table remplie de jeunes filles.
- Il est malade, dit-elle en arrivant au bar, trois bières au beurre et un whisky pur feu !
- Il aime quand une fille se rebelle et ne veut pas de lui…, essaye de lui faire comprendre que tu es amoureuse de lui et il te fuira comme la peste, lui dit Cyril en lui souriant.
- Ah c’est ce genre là, je vois, lui dit-elle en soupirant.
- Tiens ta commande, lui dit-il en lui passant le plateau.

La soirée fut longue, Hell ne c’était toujours pas laissée embrasser mais, on aurait dit que ça plaisait à ses clients et il payait généreusement pour qu’elle reste à leur table. Le lendemain ça recommença jusque deux heures de matin seulement ceux qui l’avait invité à leur table n’était pas venu. S’en doute n’avait-ils plus les moyens de payer mais, Hell se faisait toujours aborder et finissait toujours la soirée avec plus de galions que de mornilles.


- Et bien la nouvelle, dit Cruella, on peut dire que tu apprends vite et les clients sont vite remis à leur place ! lui dit-elle une fois qu’elle fut rhabillée.
- Mouais, c’est juste de la chance moi je dis, on verra la semaine prochaine ! lui dit Heaven en la regardant.
- La semaine prochaine ?
- C’est Noël ma belle, on va avoir plus de taffe que d’habitude et surement des gens de la haute comme à la première, dit Ange en la regardant.
- Oui, il y aura s’en doute Mr Malefoy, dit Cruella en souriant.
- Surement pas ! s’emporta alors Heaven. Je suis sur qu’il ne viendra pas !
- Oh pourquoi ? Il devrait pourtant ça lui ferait du bien et ça lui changerait les idées après ce qu’il vit avec sa femme... enfin sa petite amie ! poursuivit Cruella.
- Ca ne vous regarde pas ! C’est eux que ça concerne, dit Heaven en partant et en claquant la porte des vestiaires.
- Qu’est-ce qui lui prends ? demanda Cruella.
- Sa famille semble proche des Malefoy, en tout cas les Clarks n’ont pas attendu longtemps pour se faire un nom…
- Que veux-tu dire ? demanda Hell en regardant Ange.
- Rien…, enfin tu demanderas à Stones, je suis sûr qu’elle va venir ce soir…, elle venait aux trois balais avant…, c’est Cyril qui m’en a parlé. Il parait qu’elle a souvent des cernes sous les yeux c’est derniers temps… On dirait qu’ils n’ont plus de bon médecins…
- Ange, tu parles d’Aelita ? demanda Cruella.
- Oui ! Pourquoi tu en connais une autre ?
- J’en connais deux autres, dit Hell en la regardant, Wyatt et Alehandra mais, il y a aussi les frères d’Aelita non ?
- Oui et le père de cette fille était un grand ami de Lucius mais, à peine était il décédé que les Clarks se sont précipités pour le remplacer, ajouta Ange. Enfin ce n’est qu’une rumeur mais, beaucoup de gens en parlent encore…
- Si ce n’est qu’une rumeur évite d’en parler ! déclara Hell en sortant à son tour.

La semaine de Noël commença et Hell fut engagée pendant les deux semaines, le premier jour, il n’y eut pas plus de monde que quand elle avait travaillé. Puis, la vieil de Noël, alors que personne ne s’attendait a voir du monde Malefoy fit son apparition accompagné de sa femme et de sa belle sœur.


- Drago quel plaisir de te voir ici, Astoria, Daphné, dit alors Blaise qui venait d’apparaître par la porte de service. Daphné votre mari ne va pas tarder a arriver, un petit contre temps mais, pour l’attendre je vous offre un verre. Sandy ! sert à monsieur Malefoy tout ce qu’il désire !
- Sandy ? Une nouvelle ? demanda Astoria en regardant Blaise.
- Oui, elle a à peine dix-sept ans alors, soyez gentil avec elle, leur dit-il en lui faisant un clin d’œil.
- La princesse ne peut pas nous servir ? lui demanda Drago.
- Non, la princesse est quelque peut occupée pour le moment, dit-il en regardant Daphné qui ne dit rien mais, qui d’un simple regard apprécia la décision de Blaise.

Blaise savait que Daphné ne portait pas Heaven dans son cœur et pour ne pas avoir de quiproquo il préférait laisser Hell à la table des Malefoy et des Gibson.


- Sandy !
- Oui, je suis là que désirez-vous monsieur Malefoy ? lui demanda-t-elle en se mordant la joue pour ne pas se montrer désagréable envers le client.
- Du Champagne !
- Au verre ou à la bouteille ?
- Au verre voyons ! rétorqua-t-il, à ce petit personnel, grommela-t-il entre ses dents.

Hell se dirigea donc vers le bar et demanda à Cyril trois verres de Champagne. Cyril la regarda un moment pour voir si elle ne se moquait pas de lui. Mais, comme elle semblait sérieuse, il déposa trois verre de Champagne – remplit – sur le plateau et elle vint leur porter à la table.

- Voici ! lui dit-elle en déposant les verres sur la table.

Drago la regarda alors qu’Astoria et Daphné regardèrent dans sa direction pour voir la réaction du jeune homme.


- C’est bien ce que vous m’avez commandé trois verres et non pas de bouteille, lui rétorqua-t-elle, en le regardant.
- Ouais…, dit-il l’air peu convaincu.
- Buvons Drago, nous prendrons une bouteille quand Raphaël arrivera voilà tout, dit Astoria en regardant Hell.
- Bien j’espère que vous passerez un agréablement moment, dit-elle en se courbant pour les saluer et en repartant.
- Attends ! s’exclama alors l’ancien prince des Serpentards.
- Oui, dit-elle en se retournant vers lui, que puis-je faire pour vous ? lui demanda-t-elle en les regardant tous les trois.
- Tu vas être notre hôtesse pour la soirée, lui dit Astoria avec un petit sourire en coin.
- …
- Tu as l’air surprise, dit Daphné en lui souriant.
- Un peu, il est vrai, lui dit-elle en la regardant.
- Viens t’asseoir vu que maintenant tu es tout à nous, lui dit Daphné toujours en lui souriant.

Il y avait encore deux places autour de la table une près de Drago et l’autre près de Daphné. Hell allait s’asseoir près de Daphné jusqu’à ce que la jeune fille la regarde en lui faisant non de la tête. Hell prit alors place près de Drago, qui posa ses bras le long de la banquette pour encadrer sa petite amie et la jeune Serpentard. Hell n’aimait pas cette situation, elle avait l’impression d’être prisonnière du jeune homme.


Dernière édition par Hell Luminas le Lun 6 Oct - 9:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




[Défi 30 Baiser] Hell Luminas (3) Empty
MessageSujet: Re: [Défi 30 Baiser] Hell Luminas (3)   [Défi 30 Baiser] Hell Luminas (3) EmptyLun 6 Oct - 9:53

- Au fait, qui es-tu ? lui demanda Drago en la regardant.
- Oui, j’ai l’impression de te connaître, fit Astoria en regardant la jeune fille.
- Mais, avec cet accoutrement, il est difficile de deviner qui tu es ! lui fit remarquer Drago.
- Hell ! dit alors, une voix près de la jeune fille.

Hell se retourna et vit Heaven la toiser du regard, la jeune Serpentard se retourna encore une fois pour regarder Drago, Astoria et Daphné avec un regard d’excuse que seul Daphné sembla comprendre.


- Qu’est-ce que tu fais là ? Je te signale que d’autres clients attendent ! lui dit-elle en la regardant.
- Nous l’avons payé Heaven pour qu’elle reste avec nous ! lui rétorqua Astoria en regardant la jeune fille.

Heaven ne dit pas un mot et s’en alla en faisant la moue, Astoria pouffa ainsi que Daphné mais, elles se retinrent toutes les deux de rires.


- Ca lui apprendra à toujours vouloir jouer les petits chefs, n’est-ce pas Drago ? lui demanda Astoria en le regardant.
- …
- Drago ? Quelque chose ne va pas ?, lui demanda-t-elle en le regardant.

Hell qui n’avait pas quitté Heaven des yeux se retourna vers Drago qui avait approché son visage d’Hell si près qu’elle pouvait sentir son souffle sur ses lèvres. Le jeune homme plissa les yeux en détaillant la jeune fille comme si il voulait la passer sous rayon X.


- Quoi ? demanda-t-elle en regardant le jeune homme.
- Luminas ? demanda-t-il semblant ne pas y croire.
- Oui, dit-elle comme si c’était une évidence.
- Et bien, tu es ravissante, nous ne t’aurions jamais reconnu si Heaven ne t’avais pas appelé par ton vrai prénom, lui dit Astoria en lui souriant.

Hell essaya de bien prendre cette réplique, Drago c’était redressé et il semblait maintenant un peu mal à l’aise. Il retira d’ailleurs son bras qui était près des épaules d’Hell. C’est alors, qu’un jeune homme vint s’asseoir juste devant Hell.


- Pardonnez mon retard mais, les affaires vous savez ! dit-il avant de prendre une gorgée de Champagne dans le verre de Daphné puis, il leva les yeux pour regarder Hell. Tu es la nouvelle je suppose…
- Tu ne connais pas ton employée ? demanda Drago étonné.
- Ce n’est pas moi qui l’ait engagé c’est Blaise, rétorqua Raphaël Gibson. Pour ton information Hell, je suis l’un des patrons ici, Blaise n’est que mon second normalement il n’engage personne sans ma permission…
- Oui, sauf que là, il a très bien fait de l’engager cette petite à un sacré tempérament et elle ne se laisse pas distraire même si Drago y met le paquet ! pouffa Astoria.
- C’est vrai ça ? demanda Raphaël en regardant Hell.
- Oui monsieur, dit elle en baissant les yeux.
- J’adore…, commença-t-il en se mettant à l’aise sur la banquette, ça le fait quand même de se faire…, ajouta-t-il quand il croisa le regard de Daphné qui avait l’air de désapprouver ce qu’il disait. Oui, bon…, pas de monsieur entre nous…, je suis le patron certes mais, personne ne m’appel monsieur ici, lui dit-il en la regardant.
- Raph’ ! s’écria alors Cyril derrière son bar.
- Je reviens !

Le jeune patron parti alors, vers le bar et revint avec un magnum de Champagne et deux verres. Il revint s’asseoir près de Daphné et déposa un verre face à Hell et un autre verre face à lui.

- Je n’ai pas le droit de boire d’alcool mon… je veux dire Raphaël, lui dit-elle en le regardant.
- Si tu ne le bois pas tu devras m’embrasser ! lui dit-il sans même la regarder.

La jeune fille écarquilla les yeux, Daphné se retourna d’un coup vers lui attendant s’en doute des explications à ce qu’il venait de dire.

- Cyril m’a apprit qu’elle ne voulait embrasser aucun client, alors, soit elle boit soit elle m’embrasse ! rétorqua-t-il en la foudroyant du regard.
- Je…, je vais boire, dit-elle en se sentant mal à l’aise.
- Bien, dit-il en remplissant le verre de la jeune fille de Champagne. Au fait, qu’est-ce qu’il vous amène ? demanda Raphaël en remplissant son verre.
- Et bien, nous avons une nouvelle à vous annoncer, dit Astoria en prenant la main de Drago.
- Ah bon ? demanda Raphaël en portant son verre à sa bouche.
- Oui, Drago et moi allons nous fiancer ! lui dit-elle en souriant.

Raphaël recracha alors, tout ce qu’il avait pu mettre dans sa bouche et félicita le jeune couple, il se retourna ensuite vers Hell qui dégoulinait de Champagne. Daphné lui remit un mouchoir en tissu et elle s’essuya le visage.


- Désolé, dit Raphaël en se pinçant les lèvres pour ne pas rire tellement la tête d’Hell était impayable.
- Veuillez m’excusez, leur dit-elle avant de se lever et d’aller jusqu’aux toilettes.

Une fois, qu’elle fut à l’intérieur de celle-ci, elle alla jusqu’à l’évier et se débarbouilla le visage. Elle prit soin ensuite de laver le mouchoir que lui avait passé Daphné. Elle le fit sécher, la jeune fille entendit la porte s’ouvrir et se refermer à clef ce qui la fit se retourner. La devant elle se tenait Raphaël, le jeune homme se rapprocha très vite d’elle la prit par la taille fermement et la regarda un moment.

- Je sais qu’on ne c’est jamais vraiment parlé quand j’étais encore élève à Poudlard, lui dit-il en la regardant droit dans les yeux.

Hell avait plongé les yeux dans les siens et elle se demandait ce qu’il pouvait bien vouloir, Raphaël se pencha alors et l’embrassa. La jeune fille fut si surprise qu’elle resta immobile les yeux grand ouvert le jeune homme lui aussi les avaient laissé ouvert, il la relâcha d’ailleurs en voyant son visage.

- Hell, je sais que ce ne doit pas être évident pour toi mais, essaye imagine le plus beau gosse de la terre en train de t’embrasser à ma place ! lui dit-il en gardant toujours une main sur sa taille.
- C’est juste pour m’apprendre à embrasser les clients c’est ça ? lui demanda-t-elle toujours intriguée.
- Bien sûr…, tu espérais autre chose ? lui demanda-t-il avec un petit sourire en coin.
- Quoi !? Non…, non pas du tout !
- Bien alors, pense que je suis amoureux de toi, lui dit-il en effleurant ses lèvres de son souffle. Ferme les yeux et laisse-toi guider.

Hell ferma alors, ses paupières et Raphaël l’embrassa pour la seconde fois dans un baiser beaucoup plus passionné qu’il n’aurait dû l’être. C’est alors que la porte des toilettes pour femme s’ouvrit en laissant apparaître un jeune métis.

- Je peux savoir ce que tu fais ?

Raphaël se dégagea alors, d’Hell et il lui effleura la hanche ce qui la fit tressaillir, il eut alors un petit sourire en coin.

- J’espère que tu n’as pas eu trop de mal à imaginer le beau gosse, lui murmura-t-il à l’oreille.
-…

Hell ne répondit pas toujours sous le choc du baiser qu’il venait d’échanger, Raphaël détourna alors son regard et le posa sur le jeune métis.

- Pour répondre à ta question mon cher associer, j’apprenais à Hell comment embrasser nos clients !
- Quel professionnalisme, ironisa-t-il en le regardant, heureusement que je n’ai pas laissé Daphné venir voir ce qu’il se passait ! lui dit-il en le regardant.

Hell se sentait à présent mal à l’aise et elle se demandait comment faire bonne figure à présent à la table de ses clients. Raphaël sembla le remarquer et il lui attrapa le visage.

- Regarde-moi, lui dit-il en la forçant à lever la tête. Tu embrasses bien alors, fais ça avec chacun de tes clients !
- Enfin si ils te le demandent, rajouta Blaise en la regardant.

[A suivre]
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




[Défi 30 Baiser] Hell Luminas (3) Empty
MessageSujet: Re: [Défi 30 Baiser] Hell Luminas (3)   [Défi 30 Baiser] Hell Luminas (3) EmptyVen 10 Oct - 6:24

Titre : No regrets
Couple : Hell Luminas/Siegfried Léthé
Personnages concernés : Drago Malefoy, Daphné Greengrass, Astoria Greengrass, Heaven Clarks, Anh Karisteas, Pansy Parkinson, Blaise Zabini et Raphaël Gibson.
Rating (G, PG, PG-13, R, NC-17) : R
Thème (numéro et nom) : 2. Nouvelle ; lettre
Tomes concernés (au delà de l'année en cours ?) : /
Cadre (époque et lieu si besoin) :
Nombre de mots : 4.725

Chapitre 2

Un retour imprévu


Après que Raphaël ait embrassé Hell, il la laissa dans les toilettes en sa propre compagnie. Hell jouait les femmes fortes quand Raphaël était devant elle mais, à peine était-il parti que ses jambes se mirent à flageoler et qu’elle dû se retenir à l’évier.

*Par Merlin, personne ne m’avait encore embrassé comme ça*, pensa-t-elle en essayant de récupérer.

Hell essaya de se redresser pour faire face au miroir, elle était livide heureusement que les deux jeunes hommes venaient de s’en aller.


*Ressaisis-toi ma vieille ce n’était que pour le travail !*, se dit-elle en se pissant les joues pour les faire rosir un peu.

Elle reprit alors un tant soit peu de contenance et sorti des toilettes où Blaise attendait le dos contre le mur.


- Tu retournes à la table de Malefoy et pas un mot sur ce qu’il c’est passé et quand Raph’ te parle fait comme si rien ne c’était passé ! lui dit-il avant de mettre les mains dans les poches de son pantalon noir.
- Facile à dire ! dit-elle en baissant les yeux.
- Fais le sinon je serais contrains de te renvoyer et je pense qu’une jeune femme présente dans ce bar en serait plus que ravie ! lui dit-il avant de repartir vers les bureaux.
- Blaise…
- Oui ? lui demanda-t-il en se retournant vers elle.
- Je…, je peux savoir pourquoi…, enfin ça ne me regarde peut-être pas mais, pourquoi tu ne viens pas à la table ? Je…, c’est tes amis non ?
- Tu es…, commença-t-il en souriant, c’est gentil de te préoccuper de moi mais, je suis un grand garçon tu sais… Je vais venir mais, un peu plus tard, ici j’ai du travail alors, ça passe un peu avant le reste c’est tout, lui dit-il en lui souriant. Allez file, je suis sûr que Drago est impatient que tu reviennes à sa table, lui dit-il avant d’ouvrir la porte derrière laquelle il finit par disparaître.

*Allez même si tu n’as pas de sang de Gryffondor qui te coule dans les veines courages !*, pensa-t-elle en prenant une grande inspiration et en se dirigeant vers la salle.

Elle rejoignit vite la table de Malefoy et s’installa une nouvelle fois près de celui-ci, elle ne regardait évidement pas dans la direction de Raphaël.


- On parlait justement de toi, dit Drago en passant une nouvelle fois son bras pour qu’il soit près de la jeune fille mais, qu’il ne la touche pas. Je me disais que ça serait bien si je fêtais ma dernière soirée célibataire dans ce bar, lui dit-il en la regardant.
- C’est une bonne idée, lui dit-elle en le regardant.
- J’ai pensé alors, que ça serait bien si tu dansais pour moi… Raphaël m’a dit que si tu étais d’accord, il n’y verrait aucun inconvénient… Alors qu’en penses-tu ?
- Je pensais que vous devez seulement vous fiancer ?
- Je vais quand même perdre mon célibat, lui dit-il avec sérieux en la regardant.
- Je…, je ne sais pas danser, lui avoua-t-elle en le regardant.
- Mimi pourrait t’apprendre, lança Raphaël avant de prendre une gorgée de Champagne.

Hell détourna son regard et le planta dans les yeux gris verts du jeune homme qui se trouvait en face d’elle.

- Sérieusement vous me voyez entrain de danser comme Mimi ? lui demanda-t-elle sans détacher son regard de lui.
- Sérieusement ? Hum…, non ! Mais, ce n’est pas mon caprice, lui dit-il avec un léger sourire.
- Exact, c’est le mien et je veux que tu danses pour moi à ma soirée ! Je te payerai bien sois tranquille ! lui dit Malefoy en la regardant.

Hell avait besoin d’argent, elle voulait s’assumer, alors, oui elle allait accepter mais, elle le ferait patienter un peu avant de dire oui.


- Je peux y réfléchir encore un peu ? lui demanda-t-elle en le regardant.
- Laisse-moi réfléchir... Non ! C’est oui ou c’est non mais, il me faut ta réponse maintenant !, lui dit-il en la regardant.
- La bouteille de Champagne est presque vide, Sandy va en rechercher une autre ! dit Raphaël en l’agitant légèrement sous le nez d’Hell.

Hell se leva et se dirigea vers le bar où Cyril avait déjà préparé la bouteille mais, il ne la lui donna pas tout de suite.

- Tu vas accepter n’est-ce pas ?
- Comment ?
- Ne cherche pas tu ne trouveras pas comment je fais pour vous entendre… Alors ?
- Ais-je vraiment le choix ?
- Bonne réflexion, lui dit-il en lui donnant la bouteille et en lui faisant un clin d’œil. Au fait, Malefoy est pas si vilain que ça…
- Vu de loin seulement !
- Pense au patron alors !, lui dit-il en lui faisant un clin d’œil.

Hell rougit et baissa les yeux, elle se demandait si Cyril avait aussi entendu ce qu’il c’était passé dans les toilettes.


*Non, impossible*, pensa-t-elle en déposant la bouteille sur la table.

Alors, qu’Hell allait se rasseoir Raphaël lui tendit son verre pour qu’elle le remplisse, la jeune Serpentard faillit lui demander si il n’avait pas assez bu comme ça mais, elle se mordit la langue.


*Non, c’est ton patron, il faut que tu te montres gentille avec lui*, se dit-elle en se forçant à lui sourire.

C’est alors, que la porte du pub s’ouvrit en grand laissant apparaître une jeune femme dans un manteau noir et avec une écharpe blanche. Le tout était bien sûr en fourrure, tout le monde retient alors, son souffle et malgré la musique tonitruante on pouvait entendre ses talons aiguilles claquer sur le sol. Son regard parcouru la pièce comme si elle était à la recherche de quelque chose, Tony se précipita alors vers elle et lui fit un baise main.

- Toujours aussi galant mon cher Tony, lui dit-elle en lui souriant puis en retirant brusquement sa main de celle du jeune homme. Savez vous où se trouve mon mari ?, lui demanda-t-elle sur un ton condescendant.
- Pansy ! Quel bonne – désagréable – surprise ! dit Raphaël en lui souriant.
- N’essaye pas d’être gentil avec moi Raphounet ça ne marche pas ! dit-elle en ôtant son échappe et son manteau et en le confiant à Tony.

Elle avait en dessous une robe noir avec un léger décolleté et aux manches transparente, elle avait des bracelets en perles ainsi qu’un collier de perles assortit, évidement c’était des véritables.


- Daphné tu es sublime comme toujours comment vas-tu ? lui demanda-t-elle en poussant un peu Raphaël pour pouvoir l’embrasser. Tu devrais te trouver un homme mieux, lui murmura-t-elle à l’oreille mais assez fort pour que les autres entendent. Astoria, dit-elle d’une voix froide en passant au dessus d’elle pour aller embrasser d’un léger baiser sur la bouche Drago.

Ce qui surpris quelque peut Hell mais, elle commença à comprendre après tout Drago avait toujours été le premier amour de la brune.


- Alors où est mon cher mari ?
- Il travail lui ! rétorqua Astoria de mauvaise humeur face à Pansy.
- Mais, je travail ! rétorqua-t-elle en s’installant près d’Hell. Je suis entrain de d’aménager notre maison !
- Tu es donc en quelque sorte décoratrice intérieur, lui dit Raphaël en la regardant.
- Exactement !
- Donc, tu dépenses l’argent que gagne Blaise tout simplement, répliqua Astoria.
- Exact…, que veux-tu insinuer par là ?
- Astoria, il n’y a rien de mal à être une femme au foyer tu sais, lui dit sa sœur d’une voix douce.
- Au fait, je ne me suis pas présentée, dit-elle en se retournant vers Hell. Je suis…
- Pansy Parkinson marié à Blaise Zabini depuis environ… hum, sept mois ? lui demanda-t-elle en la regardant.
- Impressionnant, Raphaël j’aime bien ton nouveau personnel !
- Pansy…, c’est moi ! Hell ! lui dit-elle en la regardant.
- Hell, dit-elle en se levant de la banquette. Mais, qu’est-ce que tu fais dans cet accoutrement ?
- Je travail Pansy…
- Un mot que tu ne sembles de toute évidence ne pas connaître, rétorqua Astoria entre ses dents.
- Tu travailles ? Mais, de puis quand ? Tu as des problèmes d’argents ? Tu aurais dû m’en parler voyons !
- Oui et tu lui aurais généreusement offert l’argent de ton mari ! rétorqua Astoria cette fois à voix haute.
- C’est fort probable en effet…, dit-elle en regardant Astoria puis, en regardant à nouveau Hell mais, en tout cas je ne t’aurais jamais laissé faire ça ! Qui est-ce qui a osé t’engager ici alors que tu n’as même pas l’âge requis ?
- C’est moi ! dit alors Blaise qui venait d’apparaître dans la salle.
- Amour !, dit Pansy en se précipitant vers lui.

Il la stoppa net dans son élan et la regarda droit dans les yeux, c’est alors qu’Hell vit une chose qu’elle n’aurait jamais pensé que Pansy ferait un jour. La jeune femme baissa les yeux face à son époux.


- Bien, dit-il en passant devant elle pour prendre une chaise et s’asseoir à la table. Viens t’asseoir avec nous ne reste pas plantée là comme un piquet ! lui dit-il en sans même se retourner mais, il avait laissé assez de place entre la table et la chaise pour que la jeune femme puisse s’asseoir sur ses genoux et c’est ce qu’elle fit. J’espère que tu n’as pas été trop désagréable avec nos hôtes et si Hell est ici c’est de son plein gré, je ne lui ai pas forcé la main, n’est-ce pas ?
- C’est exact, lui dit-elle en regardant Blaise.

Hell n’avait pas vraiment bien regardé Blaise ni les autres d’ailleurs alors, qu’elle travaillait ici depuis quelques jours. Mais, tout le monde à l’exception de Pansy et Drago étaient d’une beauté particulière, surtout Blaise et Raphaël à vrai dire. Quand la soirée fut finie Hell alla se changer et elle devait retourner à Poudlard dans son dortoir, son dortoir ou presque personne ne lui parlait, les filles ne l’aimaient pas beaucoup. Les garçons non plus ne lui parlaient pas beaucoup à l’exception de Vincent Fayr mais, Vincent avait d’autre occupation que de se préoccuper d’Hell, comme d’ailleurs tous les garçons à cet âge là. Quand elle fini de se rhabiller en parfaite petite écolière. Heaven arriva et lui annonça d’une voix froide que Blaise l’attendait dans son bureau.


- Il travail encore à cette heure ? lui demanda Hell.- Je n’en sais rien et ça ne m’intéresse pas, lui répondit-elle sur un ton glacial.

Heaven n’avait donc pas changé d’un pouce depuis qu’elle avait quitté l’école. Hell se rendit donc dans le bureau de Blaise en regardant toute fois la porte de celui de Raphaël mais, elle frappa à celle de Blaise qui lui répondit tout de suite de rentrer. La jeune fille s’exécuta la pièce avait encore changé de forme et les peintures semblaient un peu plus chaleureuse que la première fois où elle était venue dans cette pièce.


- Désolé de te faire venir si tard mais, j’aurais une proposition à te faire, vu que tu es ici pour la semaine que dirais-tu d’occuper l’appartement du dessus ? lui demanda-t-il en la regardant.
- L’appartement ? lui demanda-t-elle en le regardant.

Hell n’avait vu aucune porte pourtant il lui semblait avoir bien regardé, il n’y avait qu’un grand cadre vieux et vide entre les deux bureaux.


- Oui, dit-il en se levant et en allant vers la porte de son bureau qu’il ouvrit. Après toi !, lui dit-il en l’invitant à sortir.

Hell sortit alors, du bureau de Blaise et il l’amena jusqu’à la toile vide, qui s’ouvrit dévoilant un escalier une fois encore Blaise la laissa passer devant lui. Après son passage le tableau se referma et une lumière diffuse éclaira les escaliers qui semblait neuf. Hell pénétra alors, dans une chambre extrêmement grande il y avait une garde robe une salle de bain et un buffet ou elle pourrait se maquiller. Le lit qui trônait dans la pièce pouvait contenir au moins trois personnes, Hell se doutait un peu de ce à quoi pouvait bien servir ce lit avant qu’elle n’emménage ici, elle se retourna donc vers Blaise pour le regarder avec un de ses regards interrogateurs.


- Ne me regarde pas comme ça, avant on ne se servait que de la douche ! Il n’y avait même pas de lit ! lui dit-il pour se justifier.
- Moui… et combien ça va me couter ? lui demanda-t-elle en le regardant.
- Rien ! lui dit-il en la regardant. Il n’y a donc rien d’autre que l’argent qui compte pour toi ?
- Pour le moment oui, lui dit-elle en baissant les yeux.
- Ca ne me regarde pas après tout, dors bien ! Oh et le petit déjeuner est à 11 heures dans la salle, tâche d’être à l’heure, lui dit-il avant de disparaître dans les escaliers.
- Comme si je n’allais pas être à l’heure ! se dit-elle en tirant la langue vers l’escalier qui était maintenant dans le noir le plus complet ce qui signifiait que Blaise était déjà parti.

Hell se précipita vers le lit et sauta sur celui-ci, il était confortable, elle se laissa alors tomber dans un sommeil sans rêve jusqu’à dix heures et demi le lendemain. Quand elle vit l’heure, elle se précipita vers la salle de bain pour prendre une douche, elle sortit ensuite de celle-ci avec un essuie autour de la taille et un dans ses cheveux.


Dernière édition par Hell Luminas le Ven 10 Oct - 18:30, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




[Défi 30 Baiser] Hell Luminas (3) Empty
MessageSujet: Re: [Défi 30 Baiser] Hell Luminas (3)   [Défi 30 Baiser] Hell Luminas (3) EmptyVen 10 Oct - 18:26

- Très joli spectacle, dit alors Cyril en arrivant avec un plateau repas.
- Cyril ! Mais, je…
- Tu ?
- Je pensais que je devais descendre dans la salle…
- Non, Blaise et Raphaël sont très occupé ce matin alors, tu ne dois pas leur tenir compagnie, ils m’ont dit de t’apporter ton petit déjeuner au lit. D’ailleurs heureusement que Blaise a dit que tu étais ici car, Raphaël avait envie de se laver ce matin. Blaise a donc envoyé immédiatement un expert en la matière dans le bureau de Raphaël pour lui installer une douche…
- Ils se sont disputés ?
- Non, ils ne se disputent jamais seulement des chamailleries mais jamais de vrais disputes ils s’apprécient beaucoup trop l’un l’autre pour ce genre de chose. Ne leur dit pas… mais, je trouve qu’ils formeraient un beau couple s’ils n’étaient pas à ce point…
- Hétéro ? lui demanda Hell en prenant un croissant.
- Tout à fait, lui dit-il en lui souriant.

Hell enleva son essuie pour s’habiller en face de Cyril, qui s’installa sur le lit avec le plateau de son petit déjeuner. La jeune fille remarqua alors, qu’il y avait d’autre tenue dans la garde robe autre que son uniforme. Elle enfila bien évidement des sous-vêtements avant de se retourner vers Cyril.


- C’est pour moi tout ça ? lui demanda-t-elle en le regardant.
- Oui, c’est Blaise qui les a mis pour toi, lui dit-il en prenant un raisin, puis en se levant pour la rejoindre. Il a bon goût pour un hétéro, lui dit-il en examinant sa garde robe, tu devrais mettre ça avec…, hum ça !, lui dit-il en lui montrant une petite jupe écossaise dans les verts et un pull à col roulé blanc. Avec ses bas opaque blanc et ses bottes noires tu vas faire un malheur dans les rues de pré-au-lard.
- Comment ça ?
- Oui, le bar, n’ouvre qu’à 18 heures alors, je te conseillerais d’aller voir un peu ailleurs en attendant qu’il ouvre, tu verras ça te fera du bien de sortir un peu d’ici, lui dit-il en lui souriant.
- Alors, je peux sortir, lui dit-elle en lui souriant.
- Bien sûr, lui répondit-il en la regardant s’habiller devant lui.

Hell mit exactement ce que Cyril lui avait conseillé de mettre puis, elle prit un autre croissant le remercia en l’embrassant sur la joue et quitta le bar. A peine avait-elle mit un pied dehors que le bar disparu comme par enchantement. Elle fit deux trois magasins pour s’amuser, puis une fois qu’elle eut acheté un ou deux accessoires, elle se rendit aux trois balais. Hell retira sa cape d’hiver et s’installa à une table, elle avait l’impression que tous les regards c’étaient posés sur elle.


- Hell ? demanda alors une voix masculine qu’elle aurait reconnue entre mille.
- Anh ! dit-elle le sourire aux lèvres.
- Il m’avait bien semblé que c’était toi, comment vas-tu ? lui demanda-t-il en s’installant à sa table. Je peux au moins ?
- Tu sais bien que oui, lui répondit elle, en lui souriant. Je vais bien j’ai trouvé un emploi.

La jeune Serpentard rapporta alors, tout ce qu’elle avait fait pendant ses quelques jours, Anh semblait boire ses paroles tout en ne cessant de la regarder. En fait, c’était la première fois qu’Hell était habillée autrement qu’en élève de Poudlard, elle semblait plus féminine qu’au par avant. La jeune fille ne s’en rendait évidement pas compte mais, les jeunes hommes qui l’entouraient n’en perdaient pas une miette.

- Tu…, tu as changé, lui dit-il en la regardant.
- Mais, non, lui dit-elle en lui souriant.
- Si, je t’assure, tu…, tu as évolué, lui dit le jeune homme et où travailles tu ?
- Au fruit défendu, lui dit-elle en le regardant.
- C’est pas un bar pour une clientèle privée ?
- Si mais, je suis sûr qu’ils ne diront rien si tu viens un jour, lui dit-elle en lui souriant.
- Je ne peux pas y mettre les pieds pour le moment, je n’ai pas dix-huit ans, lui fit-il remarquer.
- Moi, je peux y travailler…
- Je me vois mal arriver là bas et commander un lait fraise, Hell, lui dit-il en souriant. J’attendrais simplement l’année prochaine pour venir te voir voilà tout, lui dit-il gentiment. Allez ne me fais pas cette tête là…, en attendant je t’offre une bière au beurre d’accord ?
- C’est pas de refus, lui dit-elle en lui souriant.

Hell bu avec Anh oui puis deux bières au beurre en se racontant leurs aventures. Hell ne lui parla bien évidement pas de ce qu’il c’était passé avec son patron. Le temps passa très vite et ils se quittèrent vers cinq heures et quart, elle se rendit donc dans les vestiaires avec les autres filles et se changea pour accueillir les nouveaux clients.

- Je te jure que si celui-là, il remet les pieds dans ce bar, je lui tire la peau des c… Teins Sandy, toujours ici !, dit Ange en entrant dans les vestiaires.
- Tu vas embrasser des clients ce soir ? lui demanda Cruella.
- On verra, lui dit-elle en la regardant tout en ouvrant son casier.
- Si tu ne le fais pas tu vas te retrouver à la porte, lui annonça Heaven en entrant à son tour dans les vestiaires.
- Merci !
- Ne me remercie pas je serais la première ravie que tu quittes ce bar sur le champ… Mais, apparemment les patrons t’aiment bien, alors reste le plus loin possible de moi et peut-être que j’accepterais que tu fasses partie de ce bouiboui !
- Salut, Ange, salut Cruella, salut princesse, j’ai une lettre pour toi, dit-il en lui tendant une enveloppe, rebonjour Sandy j’ai eu une lettre pour toi aussi, lui dit-il en lui tendant une enveloppe à elle aussi.
- Rebonjour ? Pourquoi tu lui dis rebonjour ? lui demanda Heaven en le regardant.
- Parce que je l’ai déjà vue ce matin, lui dit-il sans aucun complexe.
- Comment ça tu l’as déjà vu ce matin ? lui demandèrent en cœur les trois jeunes filles.
- Bah oui le patron…, enfin Blaise…
- Cyril ! Je t’ai déjà dit de ne pas l’appeler ainsi, le seul patron c’est Raph’ ! lui dit Heaven en le regardant.
- Bien alors, l’ami du patron lui a fait un appartement dans le bar pour qu’elle ne retourne pas toute la semaine à Poudlard…
- Pourquoi, il ne m’a rien proposé à moi ? J’suis quand même la protégée du patron ! J’irais me plaindre au prés de Raph’ ça il va m’entendre !, lui dit-elle en mettant la lettre dans son casier sans même y jeter un seul coup d’œil.

Hell n’avait pas trop suivit la conversation ça avait été bien trop vite pour elle, par contre elle avait l’enveloppe entre les mains et celles-ci tremblèrent. Seul Cyril sembla s’en apercevoir vu que c’est lui qui lui parla le premier.

- Ca va Hell ? lui demanda-t-il en posant sa main sur l’épaule de la jeune fille.
- Hum, lui demanda-t-elle en sursautant légèrement.
- C’est comme si t’avais vu un fantôme pour la première fois, lui dit Cruella.
- C’est presque ça, dit-elle en passant la lettre à Cyril.
- Hum, toussa-t-il avant de lire la lettre à haute voix.

Ma chère et tendre Hell,

Comment vas-tu ? Je sais que cela fait assez longtemps que je ne t’ai pas écrit mais, j’ai pensé à toi où plutôt à nous… Enfin, je pense que ce nous n’a pas encore lieu d’être vu que dans mes souvenirs, il n’y a eu qu’un baiser échangé entre nous – et quel baiser d’ailleurs – mes lèvres s’en souviennent encore. Bref, si je t’écris c’est que je suis sûr le point de revenir en Angleterre et que j’espère t’y trouver… Comme mes sentiments sont pour le moment assez indécis et imprévisibles, je ne pourrais pas te donner une réponse quand je te reverrais. Mais, j’espère faire de mon mieux crois moi pour y parvenir le plus vite possible.

Avec toute mon affection Siegfried Léthé.


- Par Merlin, l’ex copain…, enfin je veux dire le copain d’Heaven est de retour, s’écria Ange.
- Si c’est le copain d’Heaven pourquoi est-ce qu’il écrit à Hell ? lui demanda Cruella.
- Bonne question, lui dit Ange en croisant ses bras sur sa poitrine.
- Je l’ai embrassé avant qu’il ne quitte l’Angleterre en lui disant que je l’aimais, il m’a dit qu’il devait s’en aller et le lendemain même il est parti sans rien me dire, dit-elle en baissant les yeux.
- Que c’est romantique, dit Cyril les yeux brillants.
- C’est pas romantique du tout !, lui dit Hell, je pensais qu’il m’avait oublié et qu’il avait oublié toute cette histoire !
- Malheureusement c’est pas le cas, dit Ange, si Heaven apprend que… Oh mais, j’y pense la lettre doit-être de lui…
- Surement, mais de toute façon ça m’est bien égale, je sais depuis le début que c’est vers Heaven que son cœur penche, moi je ne suis rien, alors laissez la vie suivre son cours !
- Oh, moi je disais ça pour toi, si Heaven apprend que Siegfried t’a écrit tu risques que ta tête heurte le sol avant tes pieds ! lui dit Cruella.
- Merci, du conseil, maintenant j’ai dû travail qui…, dit-elle en ouvrant la porte des vestiaires qui donnait sur le bar.

C’est alors qu’elle vit Siegfried entrain de discuter avec Heaven, elle rerentra immédiatement dans le vestiaire.


- Il…, il est là !, dit-elle en devenant plus livide qu’avant ci c’était possible.

Les filles et Cyril se précipitèrent alors à la porte des vestiaires pour voir si ce que disait Hell était vrai.


- C’est foutu pour toi, il parle déjà avec Heaven, lui dit Cyril en se retournant vers Hell.
- Peut-être qu’il me reconnaîtra pas avec mon uniforme…
- Oui, c’est vrai, Pansy ne l’avait pas reconnu, dit Ange.
- Mais, Pansy est une cruche, dit Cyril en se retournant vers Ange puis vers le bar.
- On verra de toute façon, je n’ai pas l’intention de rester cloitrée ici, juste pour les beaux yeux de Sieg’ !
- Ils sont si beaux que ça ? demanda Cyril avant qu’Hell le pousse pour passer.

La jeune fille ne répondit évidement pas à cette question, elle prit une lavette derrière le bar et se dirigea vers les tables pour les frotter. Des clients étaient entrain d’arriver quand elle sentit des mains enserrer sa taille.


- J’aime bien ton uniforme, je suis trouve celui de la princesse un peu trop nunuche à mon goût pas toi ? lui demanda Siegfried en la faisant se retourner sans que ses mains ne dévient de sa taille fine.

Hell était maintenant devant lui, elle pouvait même sentir sa respiration lui effleurer les lèvres. Elle ne dit rien, elle espérait simplement que le jeune homme ne se rendrait pas compte de l’effet qu’il était entrain de lui faire à cet instant. La jeune Serpentard avait l’impression que son cœur allait lui sortir par la bouche tellement il battait vite, elle espérait que le jeune homme ne s’en aperçoive pas, elle ne quittait pas ses yeux.


- Puis-je savoir votre nom ? lui demanda-t-il en la regardant.

Hell eut un petit sourire en coin, elle se savait changée et lui aussi avait changé, il avait l’air plus mature et beaucoup plus costaud qu’avant. Avant, il ne la dépassé que de quelque centimètre, maintenant il fallait qu’elle relève la tête pour plonger son regard dans le sien.


*Il ne m’a pas reconnu comme prévu*, se dit-elle en essayant tant bien que mal de détourner son regard du sien.

- Sandy, mon prince, lui dit-elle dans un murmure.

*Mon prince ? Non mais qu’est-ce qu’il m’a prit de lui dire ça ?*, se demanda-t-elle alors, que ses joues commencèrent à prendre une teinte rosée.

- Sandy c’est un joli prénom, lui dit-il en caressant une mèche de ses cheveux puis en l’amenant vers lui pour la sentir. Je suis ravi de faire ta connaissance, il parait que dans ce bar on peut embrasser les jolies filles ?
- A condition de vous asseoir à une table monsieur et de demander ma compagnie, lui dit-elle en le regardant.

Siegfried la tenant toujours par la taille s’assit alors, à la table qu’elle venait de nettoyer en l’entraînant sur ses genoux.


- Je veux que vous soyez tout à moi pendant la soirée ! lui dit-il en la regardant.
- Vous…, vous en êtes sûr monsieur ? continua-t-elle toujours avec un voix pas plus haute qu’un murmure.
- Oui, j’en suis même certain ! lui dit-il ça avait l’air de beaucoup l’amuser. Je voudrais une bière au beurre…
- Je vais vous chercher ça, lui dit-elle en essayant de se lever.

Mais, Siegfried la tira vers l’arrière et elle retomba sur ses genoux, il la gratifia alors, d’un sourire un peu pervers.


- Je peux t’embrasser maintenant ?
- Non, monsieur pas encore vous devez attendre que les cinq minutes soient passée, lui dit-elle en se relevant une seconde fois.

Cette fois, elle réussit à lui échapper et à se rendre au bar, face à elle se trouvait Cyril et Sylvain qui se tenaient par la taille.


- Alors, les retrouvailles ont l’air de marcher, lui dit Sylvain en lui faisant un clin d’œil.
- Sauf, qu’il ne m’a pas reconnu…
- C’est pas vrai, quel con !
- Hey ! Cyril ! Ca fait longtemps qu’il ne m’a pas vu, moi aussi j’aurais eu du mal à le reconnaître si je l’avais rencontré dans la rue…
- Tu en es sûr ? lui demanda Cyril en regardant Siegfried.
- Ne le regarde pas comme ça, il n’a plus rien à voir avec le jeune homme que j’ai connu autre fois… Certes, il a toujours des traits particuliers qui me font… enfin bref, il n’est plus le même à présent et puis…
- Et puis ?
- Et puis ce maudit Criquet est revenu au mauvais moment c’est tout ! s’écria-t-elle.

C’est alors, que Cyril lui fit un geste pour lui dire que quelqu’un était derrière elle, elle se retourna alors et fit face au jeune homme.


- Criquet hein ? J’étais pas sûr que ça soit toi, dit-il en se rapprochant d’elle. Mais, quand j’ai entendu le doux son de ta voix…, lui dit-il en lui souriant. Ca fait combien de temps que j’ai demandé à ce qu’elle soit mon hôtesse ? demanda-t-il en regardant Cyril.
- Cinq… cinq minutes monsieur, lui dit-il déglutissant difficilement.
- Alors, j’ai le droit de faire ça, lui dit-il en déposant ses lèvres sur les siennes.

[A suivre…]
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




[Défi 30 Baiser] Hell Luminas (3) Empty
MessageSujet: Re: [Défi 30 Baiser] Hell Luminas (3)   [Défi 30 Baiser] Hell Luminas (3) EmptyLun 13 Oct - 2:19

Titre : No regrets
Couple : Hell Luminas/Siegfried Léthé
Personnages concernés : Blaise et Ambre Zabini, Miles Bletchley, Raphaël Gibson, Aelita Stones, Drago Malefoy
Rating (G, PG, PG-13, R, NC-17) : R
Thème (numéro et nom) : 3. Scandale
Tomes concernés (au delà de l'année en cours ?) :
Cadre (époque et lieu si besoin) : Hell vient d’avoir 17 ans, elle est en 6ème année les choses ne vont pas très fort pour elle. Elle n’a pas de petit ami et son frère ne la regarde même plus préférant les autres filles à sa sœur. Hell décide alors, de quitter sa famille et de vivre par ses propres moyens…
Nombre de mots : 3.598


Chapitre 3

Une révélation


Hell c’était un peu laissée emporter sur le moment mais, n’était-ce pas normal ? Le jeune homme avait été son premier amour et qu’il l’embrasse de cette façon – même si c’était sous le regard de Cyril et de Sylvain – cela ne changeait rien bien, au contraire ça faisait renaître dans la poitrine de la jeune fille des sensations qu’elle avait essayé d’oublier. Elle avait vu Siegfried fermer ses yeux alors, qu’elle les avait mis clos et en une fraction de seconde elle se retrouvait projetée dans son passé. Le premier jour dans le Poudlard Express, elle avait fait sa connaissance puis pendant la nuit elle c’était glissé dans son lit et avant qu’il ne quitte Poudlard elle lui avait avoué ses sentiments. Puis, quand il est revenu c’était comme si elle ne lui avait jamais rien dit alors, préfèrent ne plus souffrir elle mit ses sentiments de côtés. Mais, quand il lui annonça qu’il repartait elle n’a pas pu empêcher son cœur une fois de plus de parler et elle l’a embrassé. Le jeune homme n’avait pas répondu à son baiser et elle c’est enfuie avant qu’il ne lui réponde, elle ne pensait qu’il reviendrait et en plus avec un réponse positive…, enfin non… pas tout à fait.

*Il a payé pour m’embrasser et moi… et moi je le laisse faire*, se dit-elle en le repoussant.

- Je peux savoir à quoi tu joues exactement ?, lui demanda-t-elle en le regardant.
- Je ne joue à rien voyons, j’ai simplement payé pour te donner un baiser, dit-il en lui souriant.

Hell leva alors sa main comme pour le gifler quand elle vit un trace rouge sur sa joue, elle posa alors sa main fraîche sur la trace encore chaude.


- Qu’est-ce que…
- Heaven, elle m’a gentiment accueillit comme tu peux le constater, lui dit-il en la regardant droit dans les yeux. Alors, il me semblait que tu voulais me gifler à ton tour Hell, vas-y qu’attend tu ?
- Tu…, tu n’en vaux pas la peine ! Va-t-en ! lui dit-elle en lui tournant le dos pour aller s’occuper d’autre client.
- Pas la peine ? Tu m’as dit que tu m’aimais pourtant…, non ?
- Les sentiments peuvent changer, c’est toi-même qui me l’a apprit !
- Je t’ai appris ça ? lui demanda-t-il étonné.
- Oui ! Et bien d’autres choses ! Mais, là il n’est plus question de parler du passé alors va-t-en !
- Je ne partirais pas ! dit-il en allant se rasseoir à une table. Allons viens t’asseoir avec moi et discutons ! lui dit-il en lui souriant et en mettant ses pieds sur la table.
- Jeune homme ! Je vous prierais d’avoir un peu plus de respect pour nos hôtes ! dit alors, Blaise.
- Zabini quelle bonne surprise, je pensais que seulement Gibson était l’auteur de…, ça !
- Non, nous sommes deux à l’avoir fait !
- Oh ça fait un charmant et gros bébé dites-moi ! Ca n’a pas été trop dure pour la mère de le porter à terme ? Oh mais, suis-je bête il y avait deux mères !
- C’est fini ? Non parce que le nombre d’idiotie est retenue sur votre compte ! Et si vous n’êtes pas satisfait, la porte se trouve dans cette direction !
- En fait, je ne voulais pas vous fâcher mon cher Blaise…
- Fâcher mon cher Siegfried ? Il m’en faut bien plus pour me fâcher !
- Je voudrais devenir un hôte, est-ce possible ?

*Alors, tout ce qu’il a fait là, c’était juste pour se faire remarquer afin d’avoir un travail…, le goujat !*, se dit-elle en passant un linge humide sur une autre table.

- Mademoiselle, demanda un client.
- Oui, monsieur j’arrive tout de suite, lui dit-elle en lui souriant.
- Ca sera deux bières aux beurres, dit-il en la regardant.
- Bien monsieur, lui dit-elle en faisant une petite révérence puis en partant vers le bar. Cyril deux bières aux beurres.
- Je pense que Blaise t’a sauvé la mise, lui dit-il en lui servant les deux bières.
- Je pense plutôt que Siegfried avait bien tout orchestré depuis le début, c’est son habitude… je pensais qu’il avait un peu changé mais non, il est toujours le même !
- Peut-être qu’il a changé vis-à-vis de toi…
- Tu parles dis plutôt qu’il essaye de récupérer Heaven et qu’il essaye de la rendre jalouse manque de bol, il est tombé sur moi !
- Qu’est ce que tu veux dire par là ?
- Qu’Heaven me déteste et qu’il est donc impossible qu’elle soit un jour jalouse de ce que j’ai !
- Mouais, dit Cyril en lui donnant un plateau avec deux verres de bières.

*C’est vrai, Heaven ne sera jamais jalouse de ce que je peux avoir… d’ailleurs, elle a tous les hommes qu’elle veut à ses pieds elle n’a qu’à claquer des doigts…*

- Sandy…
- Patron, dit-elle en se retournant vers Raphaël.
- Que se mot sonne doux à mes oreilles, murmura-t-il en la regardant.
- Pardon ?
- Non, rien je voudrais savoir si tu as parlé à Mimi pour tes cours de danse ?
- Mes cours de danse ? lui demanda-t-elle avec un regard interrogateur, oh ! Oui mes cours de danse, pour la soirée de Malefoy !, lui dit-elle en se rappelant maintenant qu’elle devait danser pour Drago.

*Ma vie n’est pas assez compliquée comme ça*, soupira-t-elle alors que Raphaël était toujours devant elle.

- Non, je n’ai pas encore eu le temps d’en parler à Mimi mais, je vais le faire, lui dit-elle en lui souriant.

Les portes du bar s’ouvrirent alors, en grand laissant entrer une jeune fille d’à peine 11 ans, suivit d’un jeune homme guère plus âgé et d’une jeune femme de 23 ans tout au plus.


- Ambre Zabini ! cria celle-ci, je te prierais de ralentir le pas jeune fille !
- Je veux voir mon idiot de frère ! dit alors la petite en s’arrêtant pile sous le nez de Raphaël.
- Je suis ici, Ambre qu’est-ce qu’il se passe encore ? Bonsoir Aelita, dit-il en saluant la jeune femme blonde qui venait d’entrer.

Hell remarqua en fait, qu’Ambre tenait le jeune homme par la manche en fait, elle était entrain de le traîner.


- Cet énergumène a osé m’embrasser !
- Ambre, je t’ai déjà dit de ne pas déranger ton frère pour ce genre de…
- Aelita, merci mais, je crois que ça va aller, lui dit Blaise en la regardant. Alors, comme ça tu as embrassé ma sœur ?
- Non, m’sieur, enfin oui m’sieur… mais, enfin elle…, nous nous sommes heurté en sortant des trois balais et il y avait cette branche de gui…
- Alors, tu t’es dit que tu pouvais tenter ta chance c’est ça ?
- Non m’sieur, je me suis dit que comme elle était sous une branche de gui et que moi aussi la tradition voulait que l’on s’embrasse et je voulais juste l’embrasser sur la joue m’sieur seulement votre fille c’est…
- Oh ! C’est pas ma fille c’est ma sœur !
- Pardon, votre sœur bah, elle c’est retournée à ce moment là…
- Tu insinues peut-être que c’est ma faute Gaëtan ? lui demanda-t-elle en le regardant.
- Oh une minute ma puce vient par ici…
- Ma puce ? Je suis plus une enfant Blaise !
- D’accord Ambre veux-tu venir par ici s’il te plait, dit-il en en se retournant et en lui demandant depuis quand elle appelait les garçons par leur prénom.
- Blaise, c’est un Serpentard…
- Je t’ai rien appris alors ?
- MacFerson…, soupira-t-elle en roulant des yeux.
- Quoi ? demanda le gamin.
- Rien, c’est juste que maintenant je dois t’appeler par ton nom de famille crétin !
- Charmante, dit Hell à haute voix.
- C’est tout à fait ce que j’étais entrain de penser, dirent Aelita et Raphaël en cœur, ils se retournèrent alors l’un sur l’autre et se sourire timidement.
- Bon, je vais retourner dans mon bureau si plus personne n’a besoin de moi, dit Raphaël avant de tenter de s’éclipser mais, une main le rattrapa par le dos de sa veste.
- Pas si vite, tonton ! dit Ambre en le regardant.
- Tonton ? Depuis quand est-ce qu’il est ton…
- Blaise, laisse tomber, lui dit-il un peu excédé. Ambre je ne suis pas ton oncle et tu le sais !
- Oui mais, tu es l’ami de mon frère alors, c’est tout comme…, tonton ! lui dit-elle avec un sourire espiègle.
- Raph’ ne fait pas attention à ce qu’elle dit, pour elle je suis sa marraine, dit Aelita en levant les yeux au ciel.
- Et tu ne l’es pas ? demanda Hell en la regardant.
- Pas du tout sa mère ne m’a jamais mise comme marraine, je ne sais pas qui est sa vrai marraine à cette petite…
- Narcissa Black et Lucius est son parrain ! dit Blaise en baissant les yeux. C’est peut-être pour ça qu’elle dit parrain à Drago, dit-il en regardant sa sœur. C’est pour ça Ambre ?
- Pas du tout, c’est parce que je trouvais qu’Aelita irait mieux avec Drago qu’avec son futur mari Miles c’est tout… mais, tout compte fait, je pense que je vais changer, dit la petite en regardant son frère puis Aelita. Oui, Raphaël tu seras désormais mon parrain !
- Pardon !? demandèrent Aelita et Raphaël en cœur.
- Tu sais, Ambre j’aime Miles…
- Et moi j’aime Daphné d’ailleurs on est marié…
- Tu es marié ? demanda Aelita en le regardant.
- Oui, depuis 6 mois…, dit Raphaël en la regardant à son tour.
- J’étais pas au courant…, dit-elle un peu surprise, et bien félicitation.
- Merci ! lui dit-il avant de se retourner vers Ambre.
- Mais, vous pouvez divorcer ou tu peux faire comme ma mère c’est-à-dire la faire disparaître, dit Ambre en lui souriant.
- Ambre ! Ca suffit monte dans mon bureau et toi MacFerson va voir ta mère ou qui tu veux mais, je ne veux plus te voir !, dit Blaise lui faisant un signe de la main pour qu’il déguerpisse.

Ambre prit alors, le chemin du bureau de son frère et Aelita prit place au bar avec Hell qui la suivit machinalement.


- Je t’offre un verre ? lui proposa Raphaël alors, que Blaise disparaissait de la vue de tous.
- C’est pas de refus mais, ne me le fais pas payer comme la dernière fois !
- Il te l’a fait payer ? demanda Hell un peu étonnée.
- Il faut dire qu’on était bien parti tous les deux malgré le fait, qu’on tient très bien tous les deux l’alcool, lui dit-elle en lui souriant.
- Trois Whisky… non deux et un verre d’eau, dit-il en souriant à Hell.
- Un jus de Citrouille j’aimerais mieux, dit-elle en regardant Cyril.
- Alors comme ça tu es toujours fiancée hein ? demanda Raphaël en regardant Aelita.
- Heu…, je ne suis même pas fiancée pour tout te dire et nous…, nous n’habitons pas encore ensemble mais, nous sommes un couple unis et puis avec le travail que je fais…
- N’essaye pas de te trouver ou de lui trouver des excuses… Non, mais c’est bien que tu sois indépendante et que…, dit-il en prenant son verre de Whisky dans sa main, tu espère toujours pour Drago, lui dit-il en noyant le reste de sa phrase d’une rasade de Whisky.
- Quoi !? lui demanda-t-elle en le fixant comme si il était tout droit sorti d’un asile. Je…, je ne suis plus mais, alors plus du tout sous le charme de Malefoy ! lui dit-elle en le regardant.
- Alors, pourquoi ni l’un ni l’autre n’est encore marié hein ? lui demanda-t-il en la regardant droit dans les yeux.
- Qu’est-ce que j’en sais… tu n’as qu’à lui demander ! Après tout, il vient souvent te voir !
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




[Défi 30 Baiser] Hell Luminas (3) Empty
MessageSujet: Re: [Défi 30 Baiser] Hell Luminas (3)   [Défi 30 Baiser] Hell Luminas (3) EmptyLun 13 Oct - 2:43

- Oui, ce n’est pas comme toi qui viens une fois de temps en temps !
- Tu me le reproches maintenant ?
- Hey ! Vous n’allez pas vous disputer quand même, dit Hell en les regardant tous les deux.
- Toi ne t’occupes pas de ça ! dirent-il en cœur en se retournant vers elle.
- Ok, dit-elle en se retournant vers le comptoir.
- Non mais vraiment, si tu as quelque chose à me reprocher vas-y !
- Pourquoi tu es allée au trois balais avec Ambre alors, que tu pouvais très bien venir ici ! lui répliqua-t-il en regardant à présent fixement Aelita.
- Parce que tu crois que c’est un endroit agréable pour fêter les fêtes de fins d’années toi ? Et puis Ambre est un peu jeune pour venir ici et voir toute la perversion qu’il y a dans ce bar !
- Perver…, tu y vas un peu fort Stones !
- Un peu fort Gibson !? lui demanda-t-elle en haussant le ton, un peu fort tu crois vraiment que ce que je dis n’est pas vrai ? Mais, regarde autour de toi, il y a des danseuses à moitié nue et les hôtesses…, pardonne moi Hell, dit-elle en se retournant vivement sur Hell puis en revenant sur Raphaël, ne sont pas ce qu’on peu appeler des gentilles filles bien sages et des modèles de vertus pour Ambre !
- Je suis sur qu’Ambre a vu bien pire dans sa vie que ce qui se passe dans ce bar ! répliqua Raphaël un peu plus calmement.
- Justement, elle n’a peut-être pas besoin d’approfondir ses connaissances dans ce genre de bar !
- Aelita je ne parlais pas d’Ambre au départ ! répliqua-t-il en haussant le ton pour arriver au niveau de la jeune femme.
- Je sais ! s’écria-t-elle en se retournant vers le comptoir.
- Tu le sais ? lui demanda-t-il en se radoucissant subitement.
- Tu voudrais me voir ici plus souvent car, on s’entend bien seulement, j’ai du travail aussi Raphaël et je… Je ne veux pas tomber sur Malefoy et sa fiancée quand ils viennent ici et puis tu sais bien que ce système d’hôte me mets mal à l’aise, dit-elle en baissant les yeux.
- Alors, ce n’est que pour Malefoy que tu ne viens plus me voir ? lui demanda-t-il avec un petit sourire en coin.
- Oui, s’il n’était pas toujours là, je viendrais plus souvent…
- Et si je le mets dans un coin reculé tu viendrais plus souvent ?
- Arrête on dirait un enfant, lui dit-elle en souriant.
- Au moins tu souris !
- Tu sais que tu es exaspérant !
- Je sais mais c’est pour ça qu’on me trouve irrésistible, lui dit-il en lui se retournant vers elle avec un air de playboy.
- Et c’est ça qui plait aux jeunes filles ? lui demanda-t-elle en soupirant.
- Faut croire, lui dit-il avec un petit air taquin.
- Je me demande bien avec combien de fille tu trompes Daphné, dit-elle pour plaisanter.
- Deux ! lui répondit directement Cyril. Je plaisante, dit-il juste après que Raphaël lui ait jeté un regard noir. C’est un modèle de vertus jamais il n’oserait la tromper.
- Mais, oui c’est ça et Blaise est le parrain de la mafia turque !, lui dit-elle en lui souriant. Alors, tu as deux maîtresses intéressant, j’imaginais que tu en avais un peu plus, lui dit-elle en le regardant. Et qui sont-elles ?
- Cyril ne me compte pas dans le lot moi, je n’ai pas couché ! On c’est seulement embrassé ! lui dit Hell en le regardant.
- T’inquiète pas si il t’a embrassé il ne va pas tarder à te…

Aelita se retrouva alors sans voix, elle jeta un regard noir à Raphaël car, elle avait comprit qu’il lui avait jeté un sort. D’ailleurs, Hell aussi l’avait comprit et elle délia le sort.

- Tu verras quand ça t’arriveras de toute façon, il attend surement que tu sois majeur pour ça ! dit-elle avec un petit sourire en coin.
- Et qui dis que je voudrais moi !
- Et pourquoi vous faites comme si je n’étais plus là ! Oh j’existe et si moi je ne veux pas ?
- Tu veux toujours, une fois que tu les as embrassé… Malefoy et toi vous êtes pareils, ça ne m’étonne pas que vous soyez beaux-frères une fois que vous embrassé une fille ça ne vous suffit pas vous voulez plus et ne me dit pas le contraire !
- Je ne suis pas comme lui et puis Hell… Hell n’est pas mon type de femme !
- Parce que Heaven oui ? lui demanda-t-elle en le fixant.
- Heaven ? Heaven Clarks ? lui demanda Aelita en regardant Raphaël.
- C’est pas ce que tu crois Aelita !
- Tu as couché avec une Clarks ! Tu sais ce qu’elle est en plus Raphaël, bon sang, comment as-tu pu la… comment as… je veux plus te parler ! lui dit Aelita en se levant de son tabouret.
- Bravo Hell merci ! lui dit Raphaël.
- Ne la remercie pas ! Bon sang, tu as de magnifiques plantes dans ton jardin et il faut que tu choisisses une mauvaise herbe ! Je sais que c’est souvent les plus jolie du jardin mais, bon sang Raph’ tu sais combien sa famille m’a fait souffrir ! Quand je suis revenue en Angleterre, je pensais avoir de l’aide de la part de Narcissa et je n’ai absolument eut aucun soutient à cause de leur famille et toi tu couches avec leur fille attend non tu couches avec leur précieuse petite fille ! Je te pensais plus fort que Malefoy mais, en fait tu es aussi faible que lui !
- Attend, lui dit Raphaël en la retenant par le bras. Je sais, je n’aurais pas dû c’était comment te dire…
- Une erreur ? La belle affaire tu la commises Raph’ ! Et j’espère que Daphné ne l’apprendra jamais ! Car, soit certain que si elle l’apprend un jour tu n’auras plus rien en bas de la ceinture ! Mais, ne t’en fais pas ça ne sera pas moi qui ira lui raconter ça ! En tout cas, félicitation tu as donné à Clarks ce qu’elle attendait depuis longtemps, j’espère que tu t’es protégé car, sinon prépare toi à devenir un père et le mari d’une Clarks et là elle aura vraiment tout ce qu’elle aura jamais souhaité ! dit-elle en s’en allant.
- Je ne savais pas qu’Heaven avait ce genre de projet, dit Siegfried en arrivant près de Raphaël. Ca fait peur…
- Hein ? demanda Raphaël en fixant la porte. Léthé ? lui demanda-t-il en se retournant vers le jeune homme.
- Oui, c’est lui, il a demandé à Blaise pour avoir une place d’hôte…, lui dit Hell en arrivant près d’eux. En tout cas je suis…
- Oui, c’est bon n’en parlons plus Hell, dit Raphaël en regardant Siegfried, elle reviendra bientôt. Oui, bien sûr tu peux devenir un hôte, dit-il machinalement.
- Ca ne va pas poser problème avec Heaven ?
- Blaise s’en chargera d’Heaven, dit-il en avançant vers le bar.

La porte du bar se ré-ouvrit en laissant apparaître une nouvelle fois Aelita qui se dirigea vers le bar.


- J’ai oublié mon sac ! dit-elle en essayant de ne pas regarder Raphaël.
- Aelita…
- Et je n’ai même pas payé, dit-elle en regardant Cyril.
- Aelita…
- C’est le patron qui paye, dit Cyril en regardant Raphaël puis Aelita.
- Bien vous le remercierais de ma part, lui dit-elle en le regardant.
- Stones !
- Quoi !?, demanda-t-elle en se retournant vers Raphaël qui c’était levé de son tabouret.
- Je n’ai pas l’habitude de faire ce genre de chose lui dit-il en lui prenant l’avant bras.
- Quoi ? dit-elle surprise par son emprise.
- Mais, tu ne me laisses pas le choix !
- Tu me fais peur Raphaël !
- Pardonne-moi ! lui dit-il en la relâchant et en s’inclinant devant elle.
- Raphaël, redresse-toi, dit-elle en le prenant par les épaules pour qu’il se redresse.
- Pas avant que tu n’ais dit que tu acceptais mon pardon !
- J’accepte maintenant relève toi ! Tout le monde nous regarde !
- Non, tu n’es pas sincère, dit-il en restant courbé.
- Raphaël, j’accepte tes excuses !
- Tu reviendras me voir un peu plus souvent ?
- Quel gamin, murmura-t-elle, oui je viendrais te revoir plus souvent maintenant redresse toi !

Raphaël se redressa alors, et la prit dans ses bras, Aelita en fut surprise ainsi que son personnel. Aelita lui tapota alors le dos gentiment et il se recula.

- C’était la seule et unique fois, lui dit-il en la regardant.
- Tant mieux, car je n’ai pas envie que ça se reproduise, lui dit-elle en le regardant.

C’est à ce moment là qu’Ambre et Blaise choisirent de descendre dans la salle, Ambre avait vu les deux adultes s’enlacer et elle se précipita sur Raphaël. Siegfried se plaça alors, de dos ce qui le mettait dos à Aelita et demanda à Hell si à son avis il pouvait commencer dès ce soir son travail d’hôtes. Mais, Hell n’eut pas le temps de répondre car, ça fit comme un jeux de domino humain. Ambre poussa Raph’ qui embrassa Aelita et Aelita poussa Siegfried sans le vouloir qui embrassa Hell.


[A suivre…]
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





[Défi 30 Baiser] Hell Luminas (3) Empty
MessageSujet: Re: [Défi 30 Baiser] Hell Luminas (3)   [Défi 30 Baiser] Hell Luminas (3) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
[Défi 30 Baiser] Hell Luminas (3)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Bons baisers de Hong-Kong [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Hors-jeux :: Les galeries :: Défi - Les 30 baisers :: Les anciens 30 baisers-
Sauter vers: