AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 19h30, pas faim.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Invité
avatar



MessageSujet: 19h30, pas faim.   Lun 8 Mai - 11:42

Diabalzane allait dans le sens inverse de la plupart des élèves de Poudlard qui, affamés, se jetaient en chahutant et en discutant - bref, en faisant beaucoup trop de bruit pour rien - vers la Grande Salle. Diabalzane croisait donc toutes les maisons sauf Serpentard. Les Poufsouffle, les Serdaigle et les Gryffondor venant des étages au dessus, il était normal qu'elle croise une majorité de ces élèves. Elle ne faisait pas attention à bousculer les premiers crétins qui ne s'écartaient pas, s'ils ne savaient pas se conduire devant une Serpentard et une Sang Pure qui plus est, c'était de leur faute, pas de la sienne.

Certains la regardaient bizarrement, comme si elle était une extra-terrestre ou un troll des montagnes.

* Ca me rapelle l'épisode du Troll en début d'année...*

Elle haussa les épaules, ses longs cheveux blonds descendant jusqu'au milieu de son dos et suivant ses mouvements. Quelques mèches coupées plus court tombaient devant ses yeux gris pâle. Elle continua de monter les grands escaliers vers le premier étage. Elle renversa une fille dont elle n'eut pas le temps de voir la maison et elle ne s'excusa pas.

-Te mets pas là où les gens passent espèce de gourde.

Elle ignora totalement les vociférations de la fillette et poursuivit son assencion. Finalement arrivée elle s'adossa au mur et reprit son souffle, elle s'essoufflait vite depuis peu. Elle plaqua sa main sur son coeur et ferma les yeux, pour oublier qu'il y avait autant de gens autour d'elle. D'ailleurs, ce fut bientôt l'heure où les portes de la Grande Salle s'ouvraient et le bruit s'estompa peu à peu pour tout à fait disparaitre.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: 19h30, pas faim.   Mer 10 Mai - 14:20

Drago marchait de son habituel pas conquérant dans le couloir. Peut-être un peu moins fier et conquérant que d’habitude puisqu’il y avait tant de monde dans le couloir que personne ne faisait attention à lui. Enfin tant qu’il n’était pas obligé de supporter le contact des autres, pour une fois il se fichait de ne pas être le centre du monde.

Ces temps-ci il était en train de changer sa vision des choses. Il en avait marre de se pourrir la vie à cause d’insolent(e)s qui venaient le provoquer : le Poufsouffle Sinksnight, la Gryffondor Farrell… Il tâchait de rester de marbre face à leurs provocations, sinon sa vie allait vite devenir insupportable. Il notait juste dans un coin de sa tête qu’il faudrait les pulvériser en temps voulu, sinon il s’armerait d’un sourire fier mais blasé pour leurs prochaines confrontations (si elles avaient lieu).

En se dirigeant vers la Grande Salle, Drago passa devant une silhouette très familière. Ca faisait combien de temps qu’il n’avait pas parlé à Diabalzane ? Pas depuis qu’il avait pris la décision de faire souffrir l’intégralité de la gente féminine en tous cas… Mais Diabalzane n’était pas vraiment une fille, elle avait un statut à part. Elle ne le vit pas arriver puisqu’elle avait les yeux fermés. On ne peut pas vraiment dire qu’elle avait l’air au mieux de sa forme.

Le fils Malefoy s’approcha d’elle, resta à bonne distance pour éviter tout contact et remis son sac sur son épaule.

« Qu’est ce que tu fais ? »

Est-ce qu’elle allait dîner ? A 19h30 en théorie, elle ne pouvait pas avoir déjà fini de manger… Voulait-elle qu’ils mangent ensemble ? Est-ce qu’elle attendait quelqu’un ? Ca faisait tellement longtemps qu’il n’avait pas vu ces cheveux si blonds et si fins et ces grands yeux… Pourquoi est-ce qu’il était content de les voir ? Elle n’était peut-être pas exactement comme les autres, mais ça restait une fille ?

*Non, la faire souffrir ne me mènerait à rien*

Et Drago lui sourit.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: 19h30, pas faim.   Mer 10 Mai - 17:51

Il n'y avait plus personne dans le couloir, le silence était perturbé seulement par des claquements de porte ou un élève en retard qui descendait seul. Elle sentit qu'on s'approchait d'elle et une voix lui parvint. La voix de Malefoy, un peu trainante et avec cet accent - si c'était un accent - froid et détaché, elle l'aurait reconnu n'importe où. Elle ouvrit lentement les yeux et divisagea le garçon qui lui souriait à présent. Elle haussa un sourcil.

- Tiens, Malefoy, ça faisait un sacré bout de temps...

C'est vrai ça ? Qu'avait fait le garçon le plus apprécié et le plus craint de Poudlard pendant qu'elle restait presque quotidiennement enfermée dans les dortoirs de la salle commune. Mais où allait-il au juste ?

- Et toi ? Tu fais quoi ?

Eternelles questions auxquelles elle répondait par une question, Diabalzane maîtrisait à merveille cet art sans même s'en rendre compte. Elle n'aimait pas parler d'elle, même pour les choses les plus naturelles ou les plus anodines. Elle regarda le jeune homme et lui fit un mince sourire.

Diabalzane jeta un coup d'oeil au tableau d'affichage. Examens de fin d'année en juin... Bientôt quoi...

- Tu crois que nous allons réussir ? La fin de l'année... Je ne trouve pas cette période très drôle... Je vais quitter Poudlard pour deux mois...

Elle fronça les sourcils, comme si elle se parlait à elle même, mais elle reporta son attention sur Malefoy

- T'en pense quoi toi ? Tu dois être content de retrouver ceux qui t'aiment.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: 19h30, pas faim.   Mer 10 Mai - 19:03

Qu’est ce qu’il faisait ? Il allait dîner, c’était pourtant logique !

« Et bien disons que je vais dîner, comme tous les soirs ! Tu m’accompagnes ? Ou tu as autre chose à faire peut-être ? »

Reprise de leurs petites discussion ? Drago aimait parler avec Diabalzane parce qu’elle était discrête. Il savait qu’il ne devrait pas mais d’un côté il lui faisait confiance en quelque sorte… Il lui tendit le bras afin qu’elle le saisisse et qu’il la guide jusqu’à la Grande Salle. En fait il ne lui laissait pas vraiment le choix… Son regard se plongea dans le sien et il tenta de lui faire comprendre qu’il aimerait bien qu’elle vienne, rien que pour qu’ils discutent de leurs derniers jours où ils ne s’étaient pas vus.

Drago jeta un œil sur le panneau d’affichage et haussa les épaules. Il était vrai qu’il faudrait mieux se mettre à réviser dès maintenant, mais quelle flemme il avait quand même !!!

“Je me fais pas de soucis, je les aurai !”

*Il doit quand même falloir être un bel abruti pour redoubler à Poudlard, surtout en 1ère année !*

Quitter Poudlard, comme il attendait ce moment avec impatience ! Over dose de Poufsouffle, Serdaigle et Gryffondor. Over dose de ces élèves qui l’exaspéraient au plus haut point !

Son seul souhait avant de partir : Potter et sa bande étaient de plus en plus étranges, ils mijotaient quelque chose c’était sûr et certain !!! Il voulait les coincer par n’importe quel moyen…

« Content de quitter deux mois cette école de niais… De retrouver un confort à peu près correct et pourquoi pas un VRAI enseignement. »

Oui peut-être qu’à 12 ans il ne serait pas considéré comme trop jeune pour toucher à la magie noire. Un 2ème année pouvait bien suivre une micro formation, par son père (l’idéal) ou même sa tante Bellatrix !
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: 19h30, pas faim.   Jeu 11 Mai - 19:16

Diabalzane regarda le bras que lui tendait Drago, il ne lui laissait pas le choix, qu’elle ai faim ou non elle devait aller manger. Elle posa gracieusement son bras sur celui de Malefoy, l’éducation des Sang Purs se ressentait de loin tellement ils étaient baignés dans ces « traditions ». Malefoy voulait rentrer chez lui, elle s’en serait doutée. Elle hocha la tête comme si ça allait de soi et elle fit un mince sourire au jeune homme.

-Je ne sais pas si je mangerai quelque chose mais je veux bien t’accompagner…

Elle repoussa ses longs cheveux blonds en arrière et ils retombèrent en cascade dans son dos. Les portes de la Grande Salle étaient largement ouvertes et le brouhaha parvint immédiatement aux oreilles de la jeune fille. Elle gardait les yeux fixés sur les pierres plates du sol. Elle releva finalement la tête à l’approche de la table des Serpentard.

Elle hocha la tête à l’adresse des élèves de sa maison qui mangeaient. Elle s’assit au bout du banc et regarda Drago s’asseoir à côté d’elle.

-Tu as des nouvelles de la fille Russe ?

Drago allait se marier avec une sorcière Russe, une sorcière d’exception sans doute. Ils feraient un beau couple, c’est vrai le jeune Malefoy avait un peu le caractère et la discipline d’un russe. Elle sourit intérieurement, Malefoy marié et plein de bébés Malefoy dans un manoir froid et sinistre. Diabalzane éclata de rire en pensant à cette image qu’elle n’arrivait pas à imaginer vraiment. La jeune blonde riait sans raison et quelques paires d’yeux s’étaient tournées vers elle. Mais vite les Serpentard avaient repris leurs discutions sérieuses.

-Excuse moi, je pensais à… à rien.

Elle haussa un sourcil et se servit se côtes de porc.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: 19h30, pas faim.   Jeu 11 Mai - 20:13

Diabalzane acceptait de l’accompagner, c’était une bonne chose, vraiment, ça lui faisait presque plaisir et Drago lui fit un mince sourire. Sur le chemin, elle lui demanda des nouvelles de « la fille Russe »… Hum, c’était un peu comme si on appelait sa mère « la femme blonde ». Elle avait beau ne pas la connaître, Drago lui avait déjà dit son nom alors il la rectifia, ça lui semblait naturel.

« Natacha.»

Des nouvelles ? Il en avait eu oui. Il se faisait déjà une image d’elle, une image un peu étrange puisqu’elle lui avait parlé de son rapport avec les filles de son entourage, il s’en souvenait maintenant.

Diabalzane partit ensuite d’un grand éclat de rire qui vexa à moitié Drago.

*Elle se moque de moi ?*

Ils venaient de s’asseoir et elle se servit à manger. Il fit de même, elle s’excusa et un court silence s’installa. Cependant Drago ne l’avait pas invité à sa table pour qu’elle le regarde manger. Il voulait lui parler quand même. Il passa outre ce rire inaproprié et décida de répondre à sa question.

« Elle m’a écrit, elle m’a l’air… convenable, je sais pas. Elle a tout de même de drôles d’exigeances. Figure toi qu’elle s’imagine que je vais l’attendre jusqu’à nos 17 ans, c’set drôle n’est ce pas ? »

Drago sourit, il avait presque envie de rire, c’est vrai que l’idée de sortir avec une fille en ce moment lui faisait plus dresser ses cheveux gominés sur la tête qu’autre chose, mais bon, il n’allait pas faire vœux de chasteté pendant 6 ans non plus !

« Sinon elle m’a offert ça… »

Il sortit alors la chaîne qu’il s’était passé autour du cou, la chaîne avec la splendide chevalière hors de prix. Il la montra à Diabalzane avec une certaines fierté et quand elle l’eut bien vu il laissa la chaîne hors de sa chemise à la vue de tout le monde.

« Dis moi, j’ai une question…»

Changement de sujet, la question lui était venu spontanément. Il pensa d’abord à ne pas la poser puis finalement se décida puisqu’il attachait beaucoup d’importance à la réponse.

« Qu’est ce que tu penses de moi… physiquement ? »

Question de la plus haute importance. Jusqu’à il y a deux jours, il ne supportait pas qu’on le regarde sans baisser les yeux, il craignait d’être jugé sur son visage trop maigre, sa taille trop petite, sa peau trop blanche. Cependant, il y a deux jours, Toppinen lui avait laché dans un aveux qu’il avait un charmant sourire… Après quelques longues minutes d’observation, Drago finalement ne pu qu’apprécier le compliment et commençait à changer d’opinion sur lui-même. Il tolérait mieux les regards qu’il trouvait plus nombreux et voulait savoir ce que Diabalzane, son idéal féminin parmi ses connaissances de son âge en pensait.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: 19h30, pas faim.   Ven 12 Mai - 20:05

Diabalzane profita du silence pour se servir d'un verre de jus de citrouille. Drago l'avait corrigée, il aurait été quelqu'un d'autre elle lui aurait sans doute jeté un regard noir et lui aurait expliqué que Natacha était sans doute une pauvre débile coincée, qu'elle avait dix ans d'âge mental et qu'elle n'était même pas sûre si elle savait écrire. En parlant d'écrire d'ailleurs...

"Elle m’a écrit, elle m’a l’air… convenable, je sais pas."


Diabalzane manqua de s'étrangler avec son jus de citrouille, elle écarquilla les yeux et lâcha la fourchette qu'elle tenait dans la main droite. Suprise ? Etonnée ? Dégoûtée ? Diabalzane ne voyait pas vraiment ce qu'elle ressentait à la base mais ce sentiment se transforma bientôt en incrédulité.

- Elle t'a écrit ? Elle veut que tu attendes jusqu'à ta majorité ? Mais elle a été éduquée où cette jeune fille ? Je savais que sa famille n'était pas d'une puissance et d'un rigueur irréprochable mais à ce point...

* Non mais je rêve, elle veut pas non plus qu'ils s'aiment !*

Diabalzane le regarda.

- Tu... pourras me montrer cette lettre ?

Un doute, une envie, une jalousie, une totale incompréhension, c'était sans doute ce qui motivait cette demande. Elle baissa les yeux vers son assiette et reposa son verre avec froideur, droiture mais une certaine grâce et légèreté.

« Dis moi, j’ai une question…»

Diabalzane releva les yeux et fixa Drago dans son regard gris, attendant ladite question avec appréhension. Elle leva sa fourchette jusqu'à sa bouche et commença à macher un morceau de cote de porc.

* Une... question...*

« Qu’est ce que tu penses de moi… physiquement ? »

Décidément Drago voulait qu'elle s'étouffe. Elle cessa de macher et regarda Drago d'un air totalement stupéfait.

- Physiquement ? Eh bien... Tu es... pas mal.

* voila, pas mal c'est correcte... *

Elle retourna à son assiette.

- Pourquoi tu me poses cette question ?

Elle aurait bien aimé la lui retourner mais elle n'osa pas. Elle se tut simplement et continua à manger.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: 19h30, pas faim.   Dim 14 Mai - 10:10

Drago fut piqué par la réaction de Diabalzane. Elle était en train de remettre en cause l’éducation de sa fiancée et ça ne lui fit absolument pas plaisir.

*Sa famille ? Peu puissante ? Qu’est ce que ça veut dire…*

Il fronça un sourcil, il ne cacha pas sa surprise. Elle avait l’air convenable, et puis elle lui écrivait si elle voulait où était le mal. C’était vrai que ça faisait un peu bibliothèque rose cette histoire mais Drago s’en fichait alors pourquoi Diabalzane se permettait d’emettre un jugement, elle qui d’habitude semblait se moquer de tout…

« Excuse moi » (ton agressif) “Mais permets moi de te demander ce qui te fait dire ça ? Qu’est ce que tu sais exactement sur les Nevski ? ”

Lui montrer la lettre et puis quoi encore ? Drago n’avait pas besoin de conseil à ce qu’il sache. Il en avait parlé à Diabalzane c’était déjà bien, elle ne voulait pas répondre à sa place aussi ? Quoi que ça pourrait être utile, le jeune Serpentard aimait tellement peu cette correspondance écrite…

« Le contenu de la lettre est personnel, je regrette…»

*Tu parles*

Il ne regrettait rien du tout à vrai dire. C’était marqué pour Drago et non pour Drago et ses connaissances curieuses ! Pour une fois qu’il partageait une sorte de « secret » avec quelqu’un ! Enfin bon… La conversation prenait une tournure spéciale. Il appréciait beaucoup Diabalzane, mais sa remarque l’avait singulièrement énervé.

Le sujet de la conversation changea. Il était question d’apparence physique. Diabalzane le trouvait pas mal. Pas mal ? C’est tout ? Pas mal c’est dans la norme non ? Alors comme ça il n’était pas au dessus de la norme ? Peu importe ce que pensait Diabalzane après tout… Elle avait beau être très belle, elle ne se comportait pas vraiment comme une fille normale, et c’était de l’avis de la fille de base dont il avait besoin à vrai dire.

*Parkinson pourrait peut-être me répondre*

Il était sûr d’entendre quelque chose de plus satisfaisant dans la bouche de Parkinson, il faudrait qu’il songe à lui demander !

Drago fit comme s’il n’entendit pas la question « pourquoi » de Diabalzane… A moins d’y répondre par un « Parce que » ou un « Pourquoi pas ? » il n’avait pas grand chose à ajouter !

« Pas mal…» répéta-t-il l’air rêveur « Et que penserait la fille de base, une fille prise au hasard. Pas mal aussi ? »

Le jeune Malefoy voulait l’entendre dire qu’il était beau. Si elle lui disait, cela reboosterait sa confiance en lui. Lui qui était en train de changer ses façons de faire, il avait besoin de regagner un peu de confiance en lui en ce moment.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: 19h30, pas faim.   Dim 14 Mai - 11:27

Diabalzane leva un sourcil, c'était une attitude très singulière chez elle, elle prenait en général les énervements et les disputes la rendait de la sorte pour la simple et bonne raison qu'elle trouvait ça totalement stupide. D'ailleurs tout était stupide, de la plus petite vermine de Poufsouffle jusqu'à elle en passant par Malefoy et la Nevska.

“Mais permets moi de te demander ce qui te fait dire ça ? Qu’est ce que tu sais exactement sur les Nevski ? ”

Elle aurait pu lui retourner la question, comme elle le faisait à chaque fois, lui, qu'est-ce qu'il en savait de la galère d'être Russe ? Que comprennait-il ce Malefoy à sa situation et à celle de Natacha ? Son regarda gris se voila un peu de colère. Mais son visage ne laissa rien paraître, elle prit la question pour une question réthorique et n'y répondit pas.

* Ta lettre tu le la mets où je pense, Malefoy.*

Et Drago s'arrêta la dans sa petite crise. La réponse de Diabalzane ne lui avait pas convenu. Comment ça le grand Drago était juste pas mal ? Elle serra les poings. Que penserait une fille de base ? Une fille de base de Serpentard alors, parce que les Poufsouffle et les Gryffondor lui répondraient sans doute qu'il était laid. Cette phrase sous entendait cependant qu'elle n'était pas une fille de base, c'était déjà pas mal. Mais le fait que Drago parle de ça tout d'un coup acheva de l'énerver.

- Une fille de base regarderai ta beauté avant ton caractère. C'est la le défaut d'être particulière, j'ai préféré regarder d'abord ton esprit. Tu es beau Malefoy, si c'est ce que tu veux entendre, tu as des yeux magnifiques qui créent ce contraste si étrange avec ta chevelure, tu es beau quoi que les autres en disent. Mais ne me demande pas ce que je pense de toi en général.

Elle serra sa fourchette dans sa main.

- Ce que je sais des Nevski ? Je sais que toi et moi, nous sommes dans les livres parlant des grandes familles du monde sorcier, je sais que eux, ils ne sont pas dedans. Tu sais quoi des Nevski, sinon ce que ton père t'en as dit ? Dans cette famille ils ont tous un problème psychologique, tu sais pourquoi ? Tout simplement parce qu'ils se reproduisent de cousins en cousins pour garder leur sang pur. Je parie que ton père n'a jamais vu leur manoir désaffecté avec leurs dix enfants, Natacha est la seule qui ai un cerveau parmi eux. Et encore, elle a de graves difficultés pour écrire, lire et compter. Elle ne comprend pas toujours quand on lui parle.

Diabalzane était plus nerveuse à présent, elle prit la caraffe d'eau en tremblant et s'en versa dans son verre et à côté surtout.

- Ne me donne pas de leçon Malefoy. Tu ne sais pas ce qu'est ma vie, tu as raison, elle doit être à quelque chose près comme la tienne, sauf que toi tu as hate de retourner chez tes parents, c'est pas mon cas. J'ai une marque autour de mon cou, parce que ma mère a essayé de me tuer à la naissance. Tu ne sais pas ce qu'est la pauvreté dans laquelle j'ai vécu avec mes parents pendant dix ans, mais j'ai toujours été éduquée comme véritable Sang Pure Riche.

Agacée, elle finit par planter sa fourchette dans le bois sombre de la grande table.

- Je sais même pas pourquoi je te dis ça, tu peux pas comprendre, tu n'es qu'un gosse de riche. Tu es beau Malefoy, mais il n'y a pas que ça, désolée si je ne te dis pas ce à quoi tu t'attendais.

Elle serra les dents pour ne pas éclater en sanglots et le regarda dans les yeux.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: 19h30, pas faim.   Dim 14 Mai - 20:13

Diabalzane lui parla comme jamais elle n’avait osé lui parler jusqu’à présent. Il l’avait toujours respectée, il la considérait mieux que les autres élèves, mais là ? D’où venait cet évervement ? Sa question égocentrique ? Comme si c’était la première fois qu’il posait des questions de ce genre… Parler de Natacha ? Peut-être…

La jolie blonde démonta en deux secondes toutes ses belles illusions sur la famille Nevski. Pauvres et attardés ? Comment pouvait-elle démolir le reste des espérances qu’il fondait sur ce mariage… Une descendance solide et une femme compréhensive. Il allait se retrouver avec une débile mentale à ses côtés ?

*Non elle ment*

Il était possible qu’elle mente, elle tremblait tellement qu’elle renversa la moitié de la caraffe sur la table et Drago recula son banc afin de ne pas se recevoir l’eau sur ses genoux. Le regard qu’il lança à Diabalzane n’était pas des plus sympathiques.

Ne me donne pas de leçon Malefoy

Là c’était la goutte d’eau qui faisait déborder le vase. Drago n’avait qu’une envie, qu’elle se barre, qu’elle s’en aille ou il allait la giffler ! Finalement, elle était bien une fille… Toutes les filles étaient là pour lui pourir la vie et lui mettre des bâtons dans les roues, et lui, trop naïf il se laissait complètement manipuler. Manipulé par Stones parce que la rumeur courait toujours comme quoi il était tombé amoureux de cette Serdaigle. Et maintenant manipulé par Diabalzane, parce qu’il était presque parvenu à lui faire confiance, faire confiance à ses yeux gris et cette sublime beauté qui lui rappelait sa mère.

Et là elle était en train de lui raconter sa vie… Normalement il aurait écouté avec intérêt, elle qui en dévoilait si peu sur elle-même. Il la regardait en serrant les dents et en caressant nerveusement sa chevalière (celle de sa main) du bout des doigts. Sa mère avait essayé de la tuer ? Sur le coup ça ne lui fit ni chaud ni froid.

*Beh ouais, la vie est dégueulasse… J’suis né riche et mes parents m’aiment, toi t’es née pauvre et maltraitée*

Enfin maltraitée, lui aussi était maltraité. Elle s’était plus grâve si sa mère avait attenté à sa vie.

« Pauvre chérie…»

*T’avais raison de ne pas m’en parler, je ne peux pas te comprendre…*

Il se leva, il lui aurait bien craché à la figure de ficher le camp mais il avait la nausée, il ne voulait pas parler davantage… Son assiette était encore à moitié pleine et il avait faim, mais il ne voulait pas rester une minute de plus ici.

Tout le monde voulait s’éloigner de lui ? Personne n’était de son côté ? OK super, il irait se marier avec sa débile mentale et point barre ! Que Diabalzane ne vienne plus lui parler.

Il se sentait mal, triste et mal pourtant… Mais sa fierté lui défendait de faire demi-tour et il partit la tête haute.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 19h30, pas faim.   

Revenir en haut Aller en bas
 
19h30, pas faim.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» RETRO: REPORTAGE Haïti les émeutes de la faim 2008
» la faim plus fort que l'amour
» Haiti : Michel Frost craint de nouvelles émeutes de la Faim
» Ils sont gros, ils sont forts et ils ont faim.
» [Tyrannia] La faim justifie les moyens

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets clos année 1-
Sauter vers: