AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 La vie au dortoir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage

Hermione
avatar



MessageSujet: Re: La vie au dortoir   Mer 24 Mai - 13:48

Hermione venait à peine de fermer les yeux qu'une lumière vive passa à travers ses paupières. Elle grogna, se cacha rapidement les yeux d'une main et retira sa couette de l'autre d'un geste vif.

Elle se frotta les yeux et ouvrit alors un oeil, en ruminant des idées noires sur sa colocataire. Quand elle aperçut enfin Lavande elle constata que celle ci avait l'air furieuse. Il était d'ailleurs difficile de savoir à ce moment laquelle des deux était la plus énervée.

Battant des paupières, elle se redressa précipitamment en voyant Lavande s'approcher d'elle comme une furie et s'assit en tailleur sur son lit en attendant que Madame la pimbêche lui débite sa réplique.

Hermione regardait fixement la jeune fille dans les yeux démontrant ainsi qu'elle ne regrettait pas ses paroles. Même le bruit du tube de rouge à lèvre qui avait été méchamment propulsé sous l'armoire voisine ne lui fit pas détourner le regard.

Non, Hermione n'avait pas l'impression d'avoir un PROBLEME comme le disait si bien Lavande mais elle fut bien forcée de s'avouer au fond d'elle qu'elle avait en effet un peu oublié de prendre en considération ses récentes escapades nocturnes. Lavande était en train de faire s'écrouler comme un château de cartes sa brillante argumentation et Hermione ne pouvait l'accepter.

Elle garda cependant la tête haute et, la mine impassible, elle décida d'attendre la fin du monologue de la Gryffondor pour répondre.

Cependant, elle ne s'attendait pas à se retrouver autant déboussolée par les paroles de sa voisine de chambre. Lavande venait de lui faire comprendre qu'elle et les autres filles de la chambre en avait marre d'elle et de son comportement.

Hermione regarda alors ses colocataires une par une et se sentit soudain bien seule et étrangère. Elle venait de comprendre qu'elle n'avait pas de vraies amies ici et cela lui fit un pincement au coeur. En même temps, elle était en partie fautive de ce bilan. Il fallait bien reconnaître qu'elle avait été assez égoïste ces derniers temps. De plus les aventures qu'elle avait vécu dernièrement avec Ron et Harry lui avait fait pas mal oublier le confort de ses camarades.

Pourtant, dès qu'elle rentrait, elle se faisait la plus discrète possible pour ne pas les réveiller. Elle avait d'ailleurs apprit à se repérer dans le noir et à ainsi éviter de glisser sur les tubes de rouges à lèvres que Lavande répandait tous les jours sur le sol à la manière du petit Poucet.

Soudain, alors qu'elle songeait à ne rien répondre aux accusations de Lavande et à accepter ses tords, une bouffée d'orgueil ressurgit et elle répondit d'une voix forte:

"Je reconnais en effet avoir pu vous déranger en pleine nuit quand je revenais de mes escapades mais sache que premièrement j'ai fait tout mon possible à chaque fois pour ne pas vous réveiller et que deuxièmement j'aurais préféré milles fois plus me trouver ici au chaud à lire tranquillement un livre plutôt que de risquer ma vie pour la cause de l'humanité."

Oui c'était vrai!! La seule raison pour laquelle elle était sortit tous ces soirs si tard était celle d'aider Harry à empêcher les forces du mal de s'emparer de la pierre philosophale!! Cette raison était suffisamment noble pour l'excuser d'avoir réveiller malencontreusement ses colocataires!

"Vois tu lavande, si je n'avais pas été faire mes "excursions nocturnes" tu ne serais certainement pas en train de nettoyer tes ongles! Tu serais peut-être morte!!"

Elle réalisa quelques secondes trop tard la brutalité et la cruauté de ce qu'elle venait de dire. Les joues rouges, les cheveux encore plus emmêlés que d'habitude, elle baissa alors les yeux devant le regard choqué de ses camardes et s'allongea une nouvelle fois sur son lit.

Sentant des larmes au coin de ses yeux, elle enfouie sa tête dans l'oreiller et orienta son regard sur le mur qui lui faisait face.

Elle ferma alors les yeux. Sous le coup de l'émotion, Hermione n'avait même pas remarqué qu'elle s'était habituée à l'odeur désagréable du dissolvant de Lavande..
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: La vie au dortoir   Jeu 25 Mai - 11:01

Hermione avait l'air d'une humeur massacrante, si bien que Nymphalis n'avait pipé mot jusqu'à ce qu'elle lance une remarque cinglante à Lavande. Apparemment, quand elle sortait d'un cauchemar, l'intello n'était pas d'une humeur joviale ! D'ailleurs, elle ne l'était pas non plus quand il y avait Lavande dans les parages. Nymphe se retint de lever les yeux au ciel. La voilà en plein milieu d'un conflit entre deux jeunes filles ! Mais elle aussi eut droit à sa part de reproches sur ses questions sur la mort de Quirell.

"Je ne savais pas qu'il était mort, je croyais qu'il était malade, c'est pour ça que je t'ai posé une question" dit-elle d'un ton moitié exaspéré moitié d'excuse.

Elle observa d'un oeil vitreux la préparatifs Lavandiens auquel se prêtait l'une de ses camarades. Mais Lavande de resta pas calme longtemps et il y eut des cris Hermione/Lavande. Il fallait que ça arrive un jour, songea Nymphalis. Celle-ci commença à prendre son pyjama orné de lapinous roses lions vaillants, décidés et courageux. Puis elle se dirigea vers la salle de bain, se changea et revint. L'ambiance était visiblement toujours aussi électrique.

*Mais c'est pas possible ! J'ai échoué dans un dortoirs de harpies ou quoi !*

Hermione se remit dans son lit et Nymphalis lui jeta un regard pénétrant. Toujours pas calmée, la Mionette aux grandes dents.

"Euh... bonne... nuit... les... filles..." bafouilla-t-elle d'un ton hésitant, car parties comme elles étaient les autres filles étaient capables de lyncher quiconque prenait la parole.

Elle ouvirt les rideaux qui cachaient son lit, mais au moment de s'y engouffrer elle eut une idée.
Elle mit par-dessus son pyjama orné de lapins de lions Vaillants, Décidés et Courageux sa cape. Une expédition nocturne pouvait toujours la sortir de ce dortoit à l'ambiance désagréable.

Au moment décisif (je serais peut-être en retard pour le petit-déjeuner !), elle osa demander, brisant de nouveau le silence entrecoupé par des respirations agressives des fillettes désirants se rendre au plus tôt sur un ring se battre :

"ça ne vous gênera sans doute pas que je quitte cet endroit infernale..."

Et PAF ! une gaffe. Elle avait traité cet endroit où ses camarades dormaient d'endroit désagréable, ce qui signifiait ici : "Elle avait à moitié traité ses camarades de jeune filles désagréables qui se disputaient bêtement à la première occasion. Bon, songea Nymphalis, elle avait quelques bases au kung-fu, ça pouvait toujours servir.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: La vie au dortoir   Lun 29 Mai - 12:17

La jeune fille s’était rendue compte qu’elle y avait été vraiment fort avec Hermione, elle s’était un peu mélangé les pinceaux dans son argumentaire et avait un peu amplifié le bruit que faisait Hermione quand elle rentrait tard. En réalité, elle ne faisait pas de bruit, elle avait juste eu le malheur de se faire surprendre par Lavande qui s’était levée la nuit pour aller aux toilettes. Elle avait un peu diminué la cadence des aller-retour de son coton imprégné de dissolvant sur ses ongles qui n’avaient plus aucune trace de vernis, mais elle était trop énervée pour s’en rendre compte.

Ses lèvres étaient pincées et son cerveau réfléchissait. Continuer de s’acharner sur Hermione l’aurait défoulé, mais bizarrement sa colocataire s’arrêta de crier pour se justifier. Comme quoi elle leur aurait déjà sauvé la vie et blablabla. Les autres filles du dortoir n’osaient pas s’interposer, pourtant Lavande les avait carrément pris à partie en disant à Hermione que tout le monde en avait marre d’elle.

Elle était encore tellement furax qu’elle renversa une partie de son flacon de dissolvant dans les draps


*Miiince*

Elle avait envie de jurer, mais ça n’était pas très poli, et elle voulait cacher à Hermione son trouble. Lavande était en ce moment à 90% énervée et les 10% restants, elle commençait à se sentir coupable d’y avoir été un peu fort avec sa camarade. Ce sentiment de culpabilité s’estompa un peu quand Hermione racontait des salades comme quoi elle ne sortait pas pour son plaisir.

*Tu parles… tu parles !!! Morte ?*

Lavande releva la tête, la bouche entrouverte, ne sachant quoi répondre à cette nouvelle agression. Puis Hermione enfouie sa tête dans son oreiller pour clore la conversation. La jeune Gryffondor n’aimait pas beaucoup cette attitude, elle avait encore besoin de se défouler et surtout de comprendre les dernières paroles étranges d’Hermione. En tous cas, elle n’avait plus aucune envie de se refaire les ongles !

Elle se redressa sur son lit et s’adressa à Hermione d’une voix un peu tremblante sous le coup de la colère, mais aussi un peu plus basse puisque Nymphalis venait de leur annoncer qu’elle quittait le dortoir. Mais pourquoi partait-elle ? Elle ne devait sûrement pas apprécier la dispute. Lavande non plus n’aimait pas se disputer après réflexion, mais Hermione lui avait pourri sa soirée.


« Ah bon, tu me sauvais la vie en partant seule ? Tu te la joues perso, tu ne nous dit rien. Moi ça m’énerve et puis j’en ai marre de me faire agresser pour rien. Alors si t’as un problème avec moi, tu me le dis plutôt que de me faire péter des injures à la figure et plutôt que de me reprocher de dormir bien tranquillement pendant que Mâdame fait ses trucs mystères.»

Que dire de plus ? La discussion semblait finie, Hermione n’était même pas obligée de répondra à ça. Lavande décida de se mettre en pyjama, essaya d’enlever le mieux possible le dissolvant qui imbibait les draps puis s’allongea sur le côté hors de ses couvertures, tournant le dos à Hermione et se retrouvant donc face à Nymphalis qui n’était toujours pas partie.

« Tu peux rester, moi j’ai fini ! »

Elle tenta de chasser ce qui venait de se passer de sa mémoire pour penser à des choses beaucoup plus agréables, comme son beau chéri Elfen, mais elle n’y parvenait pas. Elle avait envie de pleurer mais se contenta de serrer les dents et de ravaler sa colère puisqu’elle ne pouvait plus la défouler sur Hermione sans être qualifiée de fille désagréable.
Revenir en haut Aller en bas

Hermione
avatar



MessageSujet: Re: La vie au dortoir   Dim 4 Juin - 17:16

Hermione ne garda pas les yeux fermés longtemps. A peine s'était elle couchée qu'elle entendit Nymphalis déclarer d'une petite voix peu convaincue un vague "Bonne nuit les filles". Hermione aurait bien voulu lui répondre car il fallait bien avouer que Nymphalis ne lui avait rien fait et qu'elle s'était emportée injustement contre elle aussi tout à l'heure.

Cependant quand elle voulut parler elle constata que sa voix trahissait qu'elle avait pleurer. Ne voulant pas que ça se sache, elle ne dit rien et se mit à fixer avec insistance le mur en face de son lit. Une énorme araignée se baladait d'ailleurs sur le mur.

Nymphalis annonça ensuite son intention de quitter cet endroit infernal. Cette parole fit du mal à la jeune Gryffondor qui se sentit aussitôt visée par ces propos. Elle réalisa alors que ce n'était pas la première fois qu'on lui faisait une remarque dans ce goût là.

*Et oui Hermione vois la réalité en face.. tu es chiante, casse pied, toutes les filles te détestent... et même Ron et Harry te trouve parfois insupportable*

Scandalisée et choquée de cette triste constatation, Hermione enfouit encore plus profondément sa tête dans l’oreiller pour s'empêcher d'éclater en sanglot devant ses colocataires.

Alors qu'elle pensait que la série d'insultes serait enfin terminée, Lavande enfonça le clou en complétant les accusations.

*Trop, c'est trop! je ne tiendrais pas une seconde de plus ici*

Hermione sécha ses larmes du mieux qu'elle pu et se leva brusquement. Elle avait l'intention de quitter le plus vite possible ce lieu où elle n'était pas la bienvenue. En plus l'odeur désagréable du dissolvant venait de s'accentuer fortement car Lavande avait eu la maladresse de renverser le flacon sur son lit.

*Quelle sotte cette fille*

Hermione se retourna vers son lit et attrapa sa couette d'une main et son oreiller de l'autre. Elle traversa le dortoir sans jeter un seul regard au deux filles. Il valait mieux éviter car sinon elle aurait eu envie d'arracher les cheveux de Lavande.

Elle ouvrit avec difficulté la porte et s'apprêta à sortir. Avant de partir définitivement, elle dit à Nymphalis:

"Reste! C'est moi qui m'en vais! De toute façon je n'ai pas ma place dans cette chambre, je dois être de trop vous avez raison.
Amuses toi bien avec Lavande. Avec un peu de chance elle te montrera sa collection de rouges à lèvres avant de dormir."


Puis elle sortit et claqua la porte derrière elle. Une fois dans le couloir, elle se demanda où elle allait bien pouvoir dormir!

Finalement elle s'allongea à quelques pas de la porte et se blottit sous sa couette. Le sol était dur! Elle allait sans doute avoir du mal à dormir!

*J'ai froid*
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La vie au dortoir   

Revenir en haut Aller en bas
 
La vie au dortoir
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Un dortoir particulier [Pv]
» Le dortoir des filles de première année
» Soirées au dortoir [Eli, Lou et Ashley] [Carrie en PNJ]
» La vie au dortoir
» Réunion - Dortoir, Equipe de Swift

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets clos année 1-
Sauter vers: