AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 Les animaux fantastiques, de Newt Scamander

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
avatar



MessageSujet: Les animaux fantastiques, de Newt Scamander   Sam 6 Déc - 15:30

Les animaux fantastiques
, de Newt Scamander


(HJ: contribution du joueur Katina Choovansky)

(Les animaux fantastiques est un livre disponible dans toutes les bonnes librairies Moldues. Le produit de revente de ce livre –dont vous ne trouverez pas l’intégralité ici, et oui !- est intégralement reversée à l’organisation caritative anglaise Comic Relief, qui utilisera les sommes recueillies pour aider les enfants des pays les plus pauvres et leur assurer de meilleures conditions d’existence, alors si vous aimez les créatures du Monde Magique, n’hésitez pas non plus à l’acheter)


A propos de l’auteur

Newton (Newt) Artémis Fido Scamander (plus connu en France sous le nom de Norbert Dragonneau) est né en 1897. Son intérêt pour les animaux fantastiques est encouragé par sa mère à l’élevage des Hippogriffes de compagnie. Après avoir obtenu son diplôme de sorcellerie à Poudlard, Mr Scamander est engagé au département de contrôle et de régulation des créatures magiques. Après deux ans passés au Bureau de remplacement des Elfes de maison, des années qui lui paru « d’un ennui extrême », il est transféré au service des animaux fantastiques où sa prodigieuse connaissance des créatures bizarres lui assure une rapide promotion.
Responsable de la création du registre des loups-garous établi en 1947, il affirme que l’action dont il tire la plus grande fierté reste l’interdiction de l’élevage expérimental, adoptée en 1965, qui a permis d’empêcher la création de nouveaux monstres indomptables sur le territoire de Grande-Bretagne. Le travail accompli par Newt Scamander à l’Office de recherches et de contrôle des Dragons l’a amené à effectuer de nombreux voyage à l’étranger, au cours desquels il a eu l’occasion de réunir une nombreuse documentation. C’est cette documentation qui lui a permis d’écrire son best-seller international, Vie et habitat des animaux fantastiques, dont 52 éditions ont été publiées à ce jour, notamment en France où Mr Scamander a adopté le pseudonyme de Norbert Dragonneau.
Newt Scamander est décoré de l’Ordre de Merlin, deuxième classe, en reconnaissance des services rendus à l’étude des animaux magiques, ou Magizoologie. Aujourd’hui retraité, il habite le comté du Dorset avec son épouse Porpentina et leurs trois Kneazles domestiques : Hoppy, Milly et Mordy.


1/ Qu’est ce qu’un animal fantastique ?

La définition de l’animal fantastique a fait l’objet de controverse des siècles durant. Au risque de surprendre certains élèves qui abordent pour la première fois l’étude de la Magizoologie, la question apparaîtra peut être plus clairement si l’on considère d’emblée trois types de créatures magiques :
. Les loups garous passent la plus grande partie de leur temps sous leur forme humaine (qu’ils soient Moldus ou sorciers). Une fois par mois, cependant, ils se transforment en une bête sauvage à quatre pattes, animées d’intentions meurtrières et privée de toute conscience humaine.
. Les moeurs des centaures sont très éloignées de celles des humains ; ils vivent en pleine nature, refusent de s’habiller, évitent les contacts avec les sorciers et les Moldus, tout en ayant une intelligence égale à la leur.
. Les Trolls ont une apparence humanoïde, marchent en position verticale, peuvent apprendre quelques mots de vocabulaire, bien qu’ils soient moins intelligents que la plus sotte des licornes et ne possèdent aucun pouvoir magique en dehors d’une force prodigieuse qui paraît surnaturelle.

Posons nous à présent cette question : laquelle de ces créatures peut-on considérer comme un « être » -c'est-à-dire quelqu’un qui mérite de bénéficier de droits garantis par la loi et d’avoir voix au chapitre dans l’organisation du Monde Magique –et laquelle n’est qu’un animal ?
Il fallut attendre 1811 pour qu’apparaissent des définitions acceptables par la majorité de la communauté magique. Grogan Stump, qui venait d’être nommé ministre de la Magie, décréta qu’un « être » était « une créature doté d’une intelligence suffisante pour comprendre les lois de la communauté magique et pour prendre une part de responsabilité dans l’élaboration de ses lois.
Les représentants des Trolls furent interrogés en l’absence des Gobelins, et jugés incapables de comprendre quoique ce soit ; aussi, les classa-t-on parmi les « animaux » alors qu’ils marchent sur les deux jambes.
Les Sirènes et les Tritons furent invités, par l’intermédiaire d’interprètes, à devenir des « êtres » pour la première fois et furent appelés « Etre de l’eau ».
Les Fées, les Lutins, et les gnomes, en dépit de leur apparence humanoïde, se trouvèrent classés d’office dans la catégorie des « animaux ».
Bien entendu, la question ne fut pas réglée pour autant. Nous connaissons tous les théories de certains extrémistes qui militent pour que les Moldus soient considérés comme des « animaux », pas mêmes fantastiques. Nous savons également que les centaures ont refusé le statut d’ »Etre » pour revendiquer celui d’ »animaux ». Les loups garous, pour leur part, ont été longtemps ballottés entre le Service des Animaux et celui des Etres.
Chaque fois qu’il existe une incertitude quant à la classification d’un des animaux figurant dans les pages suivantes, je l’ai indiqué dans le paragraphe qui lui est concerné.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Les animaux fantastiques, de Newt Scamander   Dim 7 Déc - 15:25

2/ Classification du Ministère de la Magie (MdlM)

Le département de contrôle et de régulation des créatures magiques attribue une classification à tous les animaux, êtres, esprits répertoriés jusqu’à ce jour. On peut aussi connaître immédiatement à quel niveau se situe une créature, de la plus dangereuse jusqu’à la plus inoffensive.

XXXXX : Connu pour être un tueur de sorcier/ Impossible à dresser ou domestiquer.
XXXX : Dangereux/ Exige une connaissance spécialisée/ Maîtrise possible par un sorcier expérimenté.
XXX : Ne pose pas de problème à un sorcier compétent.
XX : Inoffensif/ Peut être domestiqué.
X : Animal ennuyeux.

3/ Dictionnaire illustré des animaux fantastiques


ACROMANTULA/ XXXXX
L’Acromantula est une monstrueuse araignée dotée de huit yeux et de la faculté de parler comme les humains.
Elle est originaire de Bornéo où elle vit en pleine jungle. Elle se distingue par les épais poils noirs qui lui couvrent le corps, un écartement de pattes qui peut atteindre 4,5 m, des pinces qui produisent un cliquetis caractéristique lorsque la créature est excitée ou en colère et le venin qu’elle sécrète.

------

L’Acromantula est un carnivore et manifeste un goût prononcé pour les proies de grande taille. Elle tisse sur le sol des toiles en formes de dômes. Plus grande que le mâle, la femelle peut pondre jusqu’à cent œufs à la fois.
Blancs et mous, ils ont la taille d’un ballon de plage et éclosent au bout de six à huit semaines. Les oeufs d’Acromantula ont été classés dans la catégorie A des Marchandises Interdites de commerce, ce qui signifie des sanctions sévères pour leur vente ou leur importation.
On pense que cet animal a été crée par un sorcier, peut être pour garder sa demeure ou un trésor, comme c’est souvent le cas des monstres magiques de cette nature. En dépit de son intelligence quasi-humaine l’Acromantula est impossible à dresser.
Les rumeurs selon lesquelles une colonie d’Acromantulas aurait été établie en Grande-Bretagne n’ont jamais été confirmées.


SERPENCENDRE : XXX
Le Serpencendre apparaît lorsqu’on laisse un feu magique brûler trop longtemps sans surveillance.
C’est un serpent mince, gris clair, avec des yeux rouges flamboyants, qui s’élève des braises et se glisse dans les coins sombres de la maison où il se trouve, laissant derrière lui une traînée de cendres.
Il ne vit qu’une heure pendant laquelle il cherche un endroit obscur et isolé où il peut pondre, après quoi il tombe en poussière. Les œufs sont rouges vifs et dégagent une chaleur intense, et peuvent mettre le feu à une maison si on ne lance pas un sortilège approprié.
Une fois gelés, les œufs sont très utiles à la fabrication des filtres d’amour et constituent un excellent remède contre la fièvre.
Les Serpencendres sont présent dans le monde entier.

AUGUREY (ou Phénix irlandais)/ XX
Bien qu’on puisse parfois le trouver dans certains pays d’Europe du Nord, l’Augurey est natif de Grande-Bretagne et d’Irlande. D’une couleur vert très foncé, presque noir, l’Augurey est un oiseau maigre, d’apparence lugubre, semblable à un petit vautour sous-alimenté. Cette créature d’une très grande timidité niche dans les buissons épineux, se nourrit de gros insectes et de fées, et ne vole que sous la pluie battante, et passe le reste du temps cachée dans un nid en forme de larme.
Le cri de l’Augurey, constitué de notes basses fut jadis considéré comme un présage de mort. De patientes recherches finirent par révéler que l’Augurey chante simplement à l’approche de la pluie. Depuis ce temps, l’Augurey est devenu un animal très à la mode chez les amateurs de prévisions météorologiques.
Les plumes de l’Augurey ne sont d’aucune utilité car elles repoussent l’encre.

BASILIC/ XXXXX
Le premier Basilic répertorié a été élevé par un sorcier grec, Herpo l’Infâme, adepte de la magie noire qui parlait le Fourchelang. Après de nombreuses expériences, il découvrit qu’un œuf de poule couvé par un crapaud donnait naissance à un serpent gigantesque doté de pouvoirs extraordinairement dangereux.

---------

Le Basilic est un serpent d’un vert brillant qui peut atteindre une longueur de quinze mètres. Ses crochets injectent un venin particulièrement redoutable, mais son arme la plus terrifiante reste le regard de ses immenses yeux jaunes
Qui ont le pouvoir de tuer instantanément quiconque a le malheur de les fixer.
Les Basilics peuvent avoir une très longue longévité s’ils s’alimentent correctement ; on pense que celui d’Herpo l’Infâme aurait vécu 900 ans.
La création des Basilics est illégale depuis le Moyen-âge.
Le Basilic n’est contrôlable que par de puissants sorciers parlant le Fourchelang.

BILLYWIG/ XXX
Le Billywig est un insecte natif d’Australie. Long d’un peu plus d’un centimètre, il a une couleur bleu saphir étincelante, bien que la vitesse à laquelle il vole le rende la plus part du temps invisibles aux Moldus et même souvent aux sorciers qui ne s’aperçoivent de sa présence que quand ils ont été piqués.
Les ailes du Billywig sont attachés au sommet de sa tête et ont une vitesse de rotation telle que la créature tourne sur elle-même en volant. L’extrémité inférieure de son corps se termine par un long dard très fin. La victime d’une piqûre de Billywig souffre de tournis, suivit d’un état de lévitation. En cas d’allergie grave, la victime peut rester en lévitation en permanence.

BOTRUC/ XX
Le Botruc est une créature gardienne des arbres, présente principalement dans l’ouest de l’Angleterre et le sud de l’Allemagne. Elle est extrêmement difficile à repérer en raison de sa petite taille (20 cm de hauteur maximum) et de son apparence semblable à un mélange d’écorce et de brindilles.
Le Botruc, qui se nourrit d’insectes, est un animal paisible et terriblement timide mais, si l’arbre dans lequel il vit est menacé, il arrive qu’il bondisse sur le bûcheron ou le forestier qui s’en prend à son logement et lui crève les yeux à l’aide de ses long doigts pointus. Une offrande de cloportes calmera le Botruc suffisamment longtemps pour qu’un sorcier ait le temps de couper dans son arbre de quoi faire une baguette magique.

BANDIMON/ XXX
Les Bandimons se rencontrent dans le monde entier. Habiles à ramper sous les lames de parquet et derrière les plinthes, ils infestent généralement par une effroyable odeur de moisissure ; il laisse échapper une sécrétion qui pourrit les fondations de la demeure où il se trouve.
Au repos, le Bandimon ressemble à un amas de moisissures verdâtres doté d’yeux. Lorsqu’il a peur cependant, il s’enfuit à toute vitesse sur ses nombreuses petites pattes grêles. Un sortilège de récurage suffit à se débarrasser d’un Bandimon, mais si la maison est infestée, mieux vaut faire appel au département de contrôle et de régulation des créatures magiques (section Nuisibles).
Les sécrétions des Bandimons sont utilisées dans la préparation de potions détergentes.

CENTAURE/ XXXX
Le Centaure a une tête, un torse et des bras humains attachés à un corps de cheval qui peut avoir des couleurs diverses.


Intelligent et doué de parole, on ne saurait le qualifier d’animal au sens propre du terme, mais à se demande, il a été classé dans cette catégorie par de MdlM.
Les centaures vivent dans les forets. On pense généralement qu’ils sont originaires de Grèce, bien qu’il existe de nos jours des communautés de Centaures dans de nombreuses régions d’Europe. Dans tous les pays où ils sont présents, les autorités magiques leur ont réservé des territoires auxquels les Moldus ne peuvent avoir accès ; les Centaures, cependant, n’ont guère besoin de la protection des sorciers, ayant eux même leurs propres moyens de passer inaperçus aux yeux des humains.
Les mœurs des Centaures sont entourées de mystère. D’une manière générale, ils se méfient tout autant des sorciers que des Moldus, et ne semblent pas établir de grandes différences entre ces deux catégories. Ils vivent en troupeau qui comprennent de 10 à 50 individus et ont la réputation d’être particulièrement compètent en matière de guérison magique, de divination, de tir à l’arc et d’astronomie.

CHEVAL AILE/XX-XXXX
Les chevaux ailés sont présents dans le monde entier. Il en existe différentes races, notamment l’Abraxan (un Palomino géant d’une force prodigieuse), l’Ethonan (robe brune très appréciée en Grande-Bretagne et en Irlande), le Gronian (gris et particulièrement rapide) et les très rare Thestral (robe noire, doté du pouvoir de se rendre invisible, et considérer par de nombreux sorcier comme porteur de malchance.
De même que pour l’Hippogriffe, le propriétaire d’un cheval ailé est tenu de lui faire subir à intervalles réguliers un sortilège de Désillusion pour ne pas être vus des Moldus.

---------

CHIMERE/ XXXXX
La Chimère est un monstre grec très rare doté d’une tête de lion, d’un corps de chèvre et d’une queue de dragon. Cruelle et assoiffée de sang, la chimère est extrêmement dangereuse.
On ne connaît qu’un seul exemple de Chimère vaincue par un sorcier, mais le malheureux, épuisé par ses efforts, se tua peu après en tombant de son cheval ailé.
Les œufs de Chimère sont classés dans la catégorie A des Marchandises interdites de commerce.

CISEBURINE/ XX
Les Ciseburines sont de petits parasites d’une taille d’un peu plus d’un mm, au corps en forme de crabe avec de grandes dents pointues. Attirés par les créatures magiques, ils infestent parfois la fourrure ou les plumes des Crups ou des Augurey. Ils s’introduisent également dans des maisons de sorciers et s’attaquent à des objets tels que les baguettes magiques, grignotant peu à peu le bois jusqu’à son cœur magique ; ils s’installent également dans les chaudrons sales où ils se délectent de restes de potions.
Bien que les Ciseburine soient faciles à détruire à l’aide de diverses potions disponibles sur le marché, leur présence en trop grand nombre peut nécessiter l’intervention du service Nuisible du Département de contrôle et de régulation des créatures magiques.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Les animaux fantastiques, de Newt Scamander   Dim 7 Déc - 15:26

CLABBERT/ XX
Le Clabbert est une créature qui habite dans les arbres et dont l’apparence évoque un croisement entre un singe et une grenouille.
Originaire des Etats du Sud de l’Amérique, il s’est répandu depuis dans le monde entier.
Sa peau d’un vert tacheté est lisse et dépourvue de fourrure, ses pieds et ses mains sont palmés et ses membres longs et souples lui permettent de se balancer de branche en branche avec l’agilité d’un orang-outan. Sa tête est dotée de cornes courtes et sa large gueule, qui semble toujours sourire, est plantée de dents coupantes comme des rasoirs. Le Clabbert se nourrit principalement d’insectes et d’oiseaux.
Le trait le plus caractéristique de cet animal consiste en une grande pustule au milieu du front, qui devient écarlate et se met à clignoter dés qu’un danger le menace. Les sorciers américains avaient jadis des Clabberts dans leurs jardins pour les avertir de l’approche d’un Moldu, mais la Confédération internationale des Sorciers a décidé de mettre fin à cette pratique en infligeant de fortes amendes aux contrevenants.
Le spectacle d’un arbre plein de Clabberts aux pustules étincelantes dans la nuit pouvait avoir un effet décoratif, mais attirait trop de Moldus curieux de savoir pourquoi leurs voisins installaient leurs décorations de Noël en plein mois de Juin.

CRABE DE FEU/ XXX
En dépit de son nom, le Crabe de feu ressemble à une grande tortue pourvue d’une carapace incrustée de pierres précieuses. Aux îles Fidji, d’où il est originaire, une longue zone côtière a été transformée en réserve pour assurer sa protection, non seulement contre les Moldus, dont sa précieuse carapace pourrait exciter sa convoitise, mais également contre les sorciers peu scrupuleux qui transforment les carapaces en chaudrons de luxe très estimé.
Le Crabe de feu possède cependant ses propres moyens de défense : lorsque l’on l’attaque, il projette contre son agresseur, des flammes jaillies de la partie postérieure de son corps. Les Crabes de feu sont exportés comme animaux de compagnie mais leur possession est soumise à autorisation spéciale.

CRUP/ XXX
Le Crup est originaire du sud-est de l’Angleterre. Il ressemble à un gros terrier, à l’exception de sa queue fourchue. Le Crup est sans nul doute une race de chien créée par procédé magique : il manifeste une très grande fidélité aux sorciers alors qu’il se montre féroce envers les Moldus.
C’est un charognard glouton qui mange n’importe quoi, depuis les gnomes jusqu’au vieux pneus. Les permis autorisant la possession d’un Crup peuvent être obtenus au Département de contrôle et de régulation des créatures magiques. Il suffit pour cela de passer un examen prouvant que le demandeur peut contrôler la créature dans une zone habitée par des Moldus.
Les propriétaires de Crup sont contraints par la loi de procéder à l’ablation de la queue de l’animal grâce à un sortilège de Découpe indolore pratiqué à l’âge de six ou huit semaines afin de ne pas attirer l’attention des Moldus.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les animaux fantastiques, de Newt Scamander   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les animaux fantastiques, de Newt Scamander
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les animaux fantastiques, de Newt Scamander
» Les Animaux Fantastiques
» Aurore de Sangbleu - Sorcière Vampire
» [Trilogie] Les Animaux Fantastiques
» Cours de SCM 1 [5ème année]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts ::  :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets clos année 11-
Sauter vers: