AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 -[ Les chemins se séparent pour mieux se recroiser ? ]-

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Ste Mangouste

Parchemins : 505
Âge : 30 ans [14 Février 1981]
Actuellement : Médicomage (spécialisé en pédiatrie)


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Charly

MessageSujet: -[ Les chemins se séparent pour mieux se recroiser ? ]-   Jeu 11 Déc - 17:06:24

-[ PV Merryl <<<3 ]-


Cinq ans… Voilà cinq ans à présent qu’Erwan était étudiant à part entière de Poudlard. Et oui, malgré tout ce que l’on pouvait penser, il ne se dédoublait pas pendant ses heures d’études (quand bien même ceci aurait été possible, il ne l’aurait pas fait, étant bien trop consciencieux quant à ses résultats scolaires). Aussi était-il vraiment un étudiant consciencieux et suivait-il avec assiduité tous ses cours. Bien classé, il était pourtant loin de l’image que l’ont se faisait généralement du premier de la classe. Loin de lui les lunettes et les boutons d’acnés (bouh quelle vilaine image que voilà), il était grand, ayant dernièrement eu une petite poussée de croissance, atteignant bientôt le mètre soixante quinze, toujours derrière sa meilleure amie cependant, qui avec un an de moins que lui ne cessait de le charrier à ce sujet. Sa musculature s’était fort bien développée tandis qu’un charisme assez étonnant émanait de lui au fur et à mesure que passait le temps. Pris d’une assurance plus que certaine, il se montrait très sûr de lui et du moindre de ses gestes. Erwan n’était plus le petit garçon timide qu’il avait été par le passé. Depuis sa rupture avec Merryl il semblait se moquait des relations amoureuses, s’entourant de filles différentes sans jamais se stabiliser, il se contentait de s’amuser de relations en relations, tel un papillon butinant de fleur en fleur sans jamais trouver la fleur qui semble lui être destinée.

C’est en compagnie d’une jeune demoiselle qu’il était en ce moment sur le chemin de traverse. Cette demoiselle, bien qu’elle aurait pu correspondre à son profil type (le jeune homme se trouvant une passion inexplicable pour les blondes) n’avait jamais la moindre relation ambiguë avec le jeune homme. Aussi loin que remontent ses souvenirs de Poudlard, il avait été ami avec la petite qui avait fini par bien grandir, puisqu’elle était plus grande que lui (chose qui l’agaçait énormément, soit di en passant). Il s’agissait, évidemment, de Keira Williams, la meilleure amie du jeune roumain. D’un an sa cadette, elle possédait de longs cheveux roux qui avaient tendance à blondir au fur et à mesure que le temps passait. Grande et maigre, elle avait en plus eu la bonne idée de mettre des talons, atteignant ainsi aisément le mètre quatre vingt quatre (ou cinq selon l’usure des talons /sbaaf/). Erwan se sentait donc forcément particulièrement petit à ses côtés. La mère de la petite, moldue à 100% était en grande conversation avec le père (100% sorcier) du Poufousouffle. Keira posa son regard d’acier sur les deux adultes qui étaient en leur compagnie, puis sans prévenir, saisit la main de son meilleur ami et travers la foule à toute allure, semant les parents, qui de toute façon, étaient bien trop absorbés par leur conversation pour voir les deux adolescents sortir de leur champ de vision. Une fois à l’abri de leurs regards, elle relâcha la main de son compagnon et soupira.


« Fiou, c’était chaud ! Bon, on se retrouve dans… 1 heure ? »

Erwan lui lança un regard désapprobateur :

« Tu comptes faire quoi ? »

« Ca ne te re-gar-de pas ! »


Il la retint par la main, l’observant attentivement. Elle lui échappait de plus en plus et ce sans qu’il ne trouve quoique ce soit à faire contre ça. Posant son index sur la bouche du jeune homme, la jeune fille lui sourit doucement et murmura à son oreille :

« Arrêtes de penser n’importe quoi… papa. Je serais là à l’heure et en forme en plus. »

Bien qu’il eut quelque doutes sur la fin de ses propos, il se contenta de hocher la tête, et relâcha la main de la jeune fille qui lui colla un baiser sur la joue avant de s’envoler d’un pas rapide et ample, loin de lui.

Erwan se retrouvant seul, il prit la direction de la ménagerie magique où il devait récupérer Miss Soare. Sa ratte ayant subi un sort lorsqu’il était petit pour l’accompagner toute sa vie durant, afin de rester un bon ‘rat d’aveugle’ était toujours bien en vie malgré ses 8 ans. Elle venait d’ailleurs d’avoir une portée qui avait été confiée à la ménagerie. Erwan ne voulait pas garder les petits, mais les donner au marchand qui pouvait en faire bon usage, connaissant l’esprit très aiguisé de la mère, les petits seraient certainement plus ou moins intelligents eux aussi.

Erwan n’avait conservé q’un bébé, dans un but assez… naïf au fond, mais il n’avait pu résister à ce désir. Il se sentait bien bête à présent avec Miss Soare dans son col et le bébé de sa ratte (celui qu’il avait trouvé le plus beau) dans sa veste.


Le jeune homme arrivait au niveau des marchants ambulant, observant les étalages sans trop y prêter attention… Soudain, il perçut une chevelure qui lui était -trop- familière, et bêtement, sans réfléchir, rattrapa la silhouette qui lui tournait le dos et posa sa main sur son épaule :

« Merryl ? »

Ça c’était bien joué. Il avait agit instinctivement et se demandait à présent : 1/ était-ce bien Merryl ? 2/ Que lui dire si c’est bien elle ? Bref, il se sentait soudainement bien idiot…


Dernière édition par Erwan Snedlditetikasi le Dim 21 Déc - 14:25:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://corbeille-de-fruits.niceboard.com/index.htm

Invité
avatar



MessageSujet: Re: -[ Les chemins se séparent pour mieux se recroiser ? ]-   Mar 16 Déc - 12:12:37

    Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven

    A croire que le bonheur n’était pas pour tout le monde.

    L’année scolaire venait de s’achever dans la plus grande tristesse. Dumbledore n’était plus, il fallait que l’on se le dise. Cette disparition affecta beaucoup la jeune fille qui se réfugia dans le silence. Même ses amies n’arrivèrent pas à lui faire émettre le moindre son.

    Revenue chez ses parents pour l’été, espérant se réchauffer le cœur par les retrouvailles, c’est à nouveau la tristesse qui s’empara d’elle. La société où son père travaillait subit une restructuration du personnel et il comptait parmi les vingt personnes licenciées. La famille devait donc vivre avec un seul salaire le temps qu’il retrouve un nouvel emploi. Mais ce ne fut pas l’unique mauvaise nouvelle… Pour combler le tout, ils avaient été cambriolés. Déjà que la fortune leur était inconnue, ils frôlaient désormais le seuil de pauvreté.

    Merryl garda pour elle les derniers évènements de Poudlard. Ce n’était guère le moment des les alarmer avec la mort du directeur, de leur apprendre que le monde sorcier d’Angleterre se voyait menacé par une force maléfique, et que les sorciers enfants de moldus n’avaient pas du tout leur place dans ce monde – selon les dires des personnes rependant le mal.

    Une bonne semaine s’écoula après tous ces malheurs. Sa guitare sèche dans sa housse de protection, elle passa la sangle sur son épaule et signala qu’elle partait se balader. Le temps était clément, autant en profiter. Se destination fut d’abord Regent Park mais elle opta pour le chemin de Traverse. Quelques élèves d’années supérieurs avaient mentionné quelques titres de livres dont elle aurait besoin, et donc, la jeune étudiante voulut se renseigner sur leur coup, histoire de savoir si elle devrait chanter dans la rue pour se payer ses nouveaux cours.

    Arpentant les rues londoniennes pour se rentre dans le monde sorcier, il s’arrêta devant un disquaire. Un clip des Beatles passait à la télé. Etrangement, elle eut l’impression que les chanteurs et musiciens s’adressaient à elle. Même que John Lennon sortit de la boite à image pour venir lui mettre une petite tape derrière la tête. Se retournant, il n’y avait personne. Regardant furtivement la télé et autour d’elle, rien. Devenait-elle folle ? Reprenant sa marche, elle ne mit pas longtemps à percuter la vision qu’elle venait d’avoir. Le contrat !

    - Mais quelle étourdie je suis !, commenta-t-elle à son sujet en se donnant une tape sur le front. Elle s’en voulait de ne pas y avoir pensé plus tôt. Ce contrat entre Carnal Spark et la maison de disque aller résoudre pas mal de choses !

    Peu de temps après, elle traversait le Chaudron Baveur et atterrit sur le chemin. Par où commencer ? Plus de soucis pour les livres d’études, ni pour quoi que soit d’autres… sauf peut-être le retour à Poudlard. On verra….

    Trainant près des marchands ambulants, elle vit un petit collier confectionné main. Magnifique, mais ce n’était pas le moment de s’adonner aux dépenses inutiles. Continuant de se laisser tenter par les choses exposées, elle fut interpellée par une personne qui l’attrapa à l’épaule tout en prononçant son nom.

    - Oui, émit-elle en se retournant doucement pour faire face à son premier amour. Erwan !, le ton était à la surprise ne s’attendant pas à le voir ici. Comment vas-tu ? Tu as l’air d’aller bien, sourit-elle tendrement en lui frottant un peu le bras, un geste qui rassure.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Ste Mangouste

Parchemins : 505
Âge : 30 ans [14 Février 1981]
Actuellement : Médicomage (spécialisé en pédiatrie)


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Charly

MessageSujet: Re: -[ Les chemins se séparent pour mieux se recroiser ? ]-   Jeu 18 Déc - 18:49:34

La jeune fille interpellée se retourna après avoir émis une sorte de couinement indiquant (d’après ce qu’Erwan avait cru comprendre) qu’elle s’appelait bien Merryl. Conclusion, il s’agissait sans doute de sa Merryl *what else ?*. Il lui adressa un sourire lorsqu’elle lui fit face. Pour une surprise, c’en était une ! La question de la jeune fille laissa au roumain la possibilité de lui offrir un sourire qui n’avait rien de l’habituelle grimace charmeuse qu’il offrait aux filles inconnues :

« Oui je vais bien et toi ? »

Il ne savait pas qu’elle avait des problèmes au sein de sa famille, mais la nouvelle touchant Dumbledore l’avait sûrement marquée. Qui n’avait pas été choqué par la mort du directeur ? Franchement ? Erwan savait que même Dawn avait été touchée (alors que les préjugés sur les Serpentards pouvaient laissaient croire bien d’autres choses). Il observa la house de guitare qui renfermait (très certainement) l’instrument qui l’accompagnait (normal, on ne sort pas souvent sa house pour lui faire prendre l’air Rolling Eyes )

« Tu es partie jouer ? »

Puis, se remémorant la nouvelle du contrat (dont Keira lui avait évidemment fait part :p) il saisit doucement la main de son ex petite amie et avec un sourire très franc annonça :

« Au fait, félicitations pour votre contrat ! Keira m’en a déjà touché un mot… c’est fantastique ! Tu dois vraiment être aux anges… Je compte sur vous deux pour me prévenir dès vous ferez un concert ! D’ailleurs Keira m’a proposé de venir pour votre petite fête… »

Puis posant son regard sur la foule qui les entourait, il lui adressa un nouveau sourire et, tenant toujours sa main, lui proposa gentiment :

« Tu as un peu de temps à m’accorder ? J’aimerais t’inviter à boire quelque chose pour fêter ça… Et j’ai aussi quelque chose à te montrer… Si tu as le temps, évidemment, je ne voudrais pas te retenir ! »

Passant sa main libre dans ses cheveux, geste qu’il faisait assez régulièrement quand il était soit gêné, soit en train de charmer une fille (en l’occurrence, là il était plutôt gêné) il relâcha la pression qu’il exerçait précédemment sur la main de la jeune demoiselle, lui montrant bien qu’il n’insisterait pas. Il espérait néanmoins qu’elle accepterait son invitation. Il avait vraiment envie de la voir un peu, à présent que tout était clair entre eux et qu’il ne se sentait plus terriblement attiré au point que la proximité devenait douloureuse. Et puis il fallait qu’il lui montre ce qu’il avait si souvent voulu lui montrer depuis que tous deux se connaissaient… Ca lui tenait vraiment à cœur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://corbeille-de-fruits.niceboard.com/index.htm

Invité
avatar



MessageSujet: Re: -[ Les chemins se séparent pour mieux se recroiser ? ]-   Sam 3 Jan - 16:36:37




    Erwan se portait bien, à la bonne heure ! C’est vrai qu’il semble se porter comme un charme. Il avait pris en taille et en muscle encore, dire qu’elle l’avait connu tout autre, très différent, loin de la personne qu’il était désormais. Néanmoins, la jeune fille gardait l’impression que celui qu’elle avait aimé sommeillait quelque part en lui… existait-il encore ? Cet être doux, délicat, très attentif à tout,… peut-être ne voulait-il pas garder le souvenir de ces années où… être non-voyant était un handicap, peut-être qu’elle lui rappelait trop cette période de sa vie, était-ce là la raison de leur rupture ? Ces petites questions s’éveillèrent dans l’esprit de la Poufsouffle mais sans plus, sans cette sensation qui lui brulait le cœur auparavant… A croire qu’elle s’était enfin remise !

    - On fait comme on peut !, répondit-elle en esquissant un sourire mélancolique. Avec tout ce qui s'est passé...

    Le jeune homme s’intéressa à son instrument, et s’interrogea sur ses activités. La blondinette avait oublié qu’elle avait emporté sa guitare avec elle. Jetant un coup par-dessus son épaule, elle s’empressa de lui répondre :

    - C’était l’idée de base, mais je suis venue acheter quelques affaires pour la rentrée. Sans savoir ce qui l’attendait d’ici là… mais nous nous savons que tout ne se déroulera pas comme ça devrait.

    Par surprise il lui prit la main. Qu’est-ce qu’il faisait là ? Ayant une certaine appréhension, elle craignait que celui-ci la demande en mariage. Elle était de un beaucoup trop jeune pour ça, et même si c’était Erwan qui lui demandait, elle refuserait car… enfin vous savez aussi ça ! Mais en fait il en était rien. Il la félicita pour la signature du contrat, et exigea d’être informé de leur tournée. Ca, elles n’avaient encore rien décidé, et Merryl doutaient que cela soit possible avec les mangemorts aux quatre coins des rues. Keira lui avait emboité le pas en parlant de la fête prévue pour la sortie de l’album.

    - J’allais t’envoyer un carton d’invitation… mais si Keira t’a déjà convié, c’est super, expliqua-t-elle en posant à nouveau sa main sur son épaule comme pour soutenir ses paroles, son autre toujours prise par celle du sorcier. Tu vas venir bien sûr ?, questionna-t-elle en le fixant dans le bleu des yeux en espérant un oui, elle ramena sa main contre elle un peu gênée par tant de gestes familiers.

    La situation était amusante. Tous deux semblaient un rien embarrassés. Elle le remarqua chez lui qui eut le réflexe de passer sa main dans ses cheveux. Ce n’est pas comme s’ils étaient des inconnus l’un pour l’autre, la rockeuse connaissait bien sa petite manie. Alors qu’il lui avait demandé un peu de son temps, il l’invita à prendre un verre. Merryl regarda sa montre et accepta en hochant la tête.

    - Non, c’est bon. Je n’ai rien de prévu…, accepta-t-elle.

    Par-dessus son épaule, elle aperçut un homme à l’air louche. En fait, il n’était pas le seul qu’elle avait croisé en cette journée. Etrange… Ayant très peu de contact avec le monde sorcier quand elle revenait chez ses parents, oui elle ne voulait pas les embêter avec tout ça, elle ignorait bien les nouvelles dans la Gazette du Sorcier. Quoi que certains évènements relatés sur la BBC et dans le Daily Telegraph l’avaient interpellé, les associant parfois à des actes de magie noire.

    - Dis-moi, murmura-t-elle pour ne pas attirer les regards des passants à propos de ce qu’elle allait dire, quelles sont les nouvelles ici ? Avec Tu-sais-qui…, sa voix s’était encore faite plus silencieuse.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Ste Mangouste

Parchemins : 505
Âge : 30 ans [14 Février 1981]
Actuellement : Médicomage (spécialisé en pédiatrie)


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Charly

MessageSujet: Re: -[ Les chemins se séparent pour mieux se recroiser ? ]-   Sam 3 Jan - 18:52:31

Dire que tout couler de source entre les deux jeunes gens aurait été un énorme mensonge. Erwan n’était pas forcément super à l’aise avec Merryl. Que pouvait-il lui dire ? Il se le demandait lorsqu’il l’avait abordé sans réfléchir. Grâce à Merlin, cependant, la conversation su s’enchaîner sans trop de difficulté. Peut-être était-ce un signe ? Après tout, même s’ils ne sortaient plus ensemble, ils pouvaient bien rester plus ou moins proches non ? Amis, au moins ? Le statut de simple connaissance aurait été plutôt… désagréable.

Erwan esquissa un faible sourire. Oui, il s’en était passé des choses, et pas vraiment des belles… Le directeur de leur école était mort, enterré. Dur, mais vrai. Tout le monde savait à présent qu’Il allait revenir plus puissant que jamais. Erwan n’avait pas trop de soucis à se faire, étant de sang pur, et sa mère provenant d’une famille qui avait pratiqué la magie noire pendant de longues années, encadrant souvent Greenderval, il avait un nom respecté dans le domaine de la magie noire. Même si sa mère avait été déshéritée, elle gardait son nom et l’histoire de ce dernier avec elle. Ceci dit, ce n’était pas pour autant qu’Erwan était tranquille. Il avait des amis né-moldus qui seraient mal vus… Il avait aussi des connaissances qui risquaient gros dans cette histoire. Penchant doucement la tête, l’air désolé, il murmura :


« Les temps sont durs… mais il ne faut pas perdre espoir. »

Erwan était rarement désespéré. C’était depuis toujours un garçon fort, psychologiquement parlant qui avait connu la misère mieux que personne, pensait-il, mais qui avait toujours su sourire malgré les imprévus. Il adressa un sourire empli de douceur à son amie. Il ne voulait pas qu’elle perde espoir. Il la savait forte, mais elle avait comme tout le monde ses faiblesses. Il voulut passer sa main dans ses cheveux, d’un geste purement fraternel mais se retint. Il préférait éviter trop de contacts. Il ne se sentait jamais vraiment à l’aise devant elle, craignant de faire une bêtise, une boulette qu’il regretterait ultérieurement.

Puis vint le sujet de la fête des jeunes filles de Carnal Spark. Erwan sourit. Il était touché (vraiment touché) que Merryl avait songé à lui envoyer une invitation. Près tout, leurs rapports n’étaient plus vraiment optimaux… Bon, ce n’était pas la guerre non plus, mais leur rupture n’était pas forcément la plus belle chose qui leur soit arrivée à tous les deux. Haussant les épaules, amusé, il lui répondit ;


« Tu connais Keira, elle ne perd pas une occasion de parler… mais je viendrais, normalement. Oui. »

Il relâcha la main de la jeune fille alors qu’elle ramenait cette dernière vers elle. Oups. Boulette. Un passage de sa main dans ses cheveux et il reprit son allure ‘décontractée’ (dur d’être un mec, un vrai, quand on est devant son ex, la seule qu’on n’ait jamais aimé…). Il l’invita par la suite à prendre un verre et, à sa plus grande joie, la jolie bonde accepta. Erwan lui lança un sourire ravi et ils prirent donc la direction d’un café après un :

« Cool, je t’enlève un moment alors… »

Le couple se dirigea vers un café tendis que Merryl, baissant la voix, s’inquiétait de la situation en ce qui concernait Vous-Savez-Qui. Frissonant et regardant rapidement les personnes qui les entouraient, il répondit brièvement à la jeune fille, à voix basse :

« On n’en parle peu… Beaucoup de choses ne sont aps dîtes et ce qui est dit est souvent faux… Mon… père a quelques oreilles bien placées et apparemment, la situation est assez désastreuse. Depuis le départ de Dumbledore, ils préparent leur coup… Le ministère ne va pas durer bien longtemps, je pense que certains partisans sont déjà commencé à le contrôler... Mais je ne suis sûr de rien. Tu sais ce que c’est… Magouilles et compagnie… »

Il fronça les sourcils, agacé. Cette situation était moche. Et se sentir impuissant était très difficile… Il poursuivit alors qu’ils approchaient du café :

« Mon père m’a di qu’ils comptait faire des lois contre les enfants de moldus… Genre ils ne méritent pas leurs pouvoirs… c’est flou encore, mais je sens qu’on va avoir un décret bien foireux, si tu me le permets, d’ici la rentrée… »

Soupirant, l’air las et mélancolique, il poussa la porte du café, laissant Merryl entrait avant lui, puis prirent tous deux place à une table. Erwan observa la salle. Il était djéà venu ici avec Keira, mais à présent, il se méfiait de chaque personne l’entourant. Le monde des sorciers n’était plus sûr. Souriant doucement à son amie, il lui demanda ce qu’elle désirait quand la serveuse vint les voir, puis commanda pour elle et pour lui.

Sortant Miss Soare de sa poche, il la posa sur la table, la ratte filant rapidement vers Merryl qu’elle adorait depuis toujours (ou presque). Souriant, Erwan observa son animal venir grimper le long de la manche de la jeune demoiselle qui lui faisait face.


« C’est dingue, je crois qu’elle t’a toujours préféré à moi… c’est que je vais finir par être jaloux les filles, vous savez ? »

Riant, il observa la ratte. Elle était l’unique animal de sa vie, elle avait été son soleil et sa pluie. Elle représentait beaucoup pour lui et Merryl était celle qui le savait mieux que n’importe qui d’autre. Erwan passa sa main dans sa poche pour en sortir le bébé rat qu’il avait récupéré plus tôt et le montra à Merryl.

« J’ai pensé à toi quand je l’ai vu… C’était le plus beau de la portée. Si tu le veux bien… j’aimerais te l’offrir. »

Il tendit l’animal âgé de trois semaines à son amie. Il était encore petit et frêle, amis été sevré. C’était un bébé de Miss Soare et Erwan avait depuis longtemps, souhaitait en donner un à son amie. Elle semblait aimer les rats comme peu de personnes savaient le faire, et restait une personne qui avait beaucoup d’importance pour Erwan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://corbeille-de-fruits.niceboard.com/index.htm

Invité
avatar



MessageSujet: Re: -[ Les chemins se séparent pour mieux se recroiser ? ]-   Mar 20 Jan - 12:23:49




    Les premières paroles du jeune homme lui redonnèrent un peu d’espoir, comme il venait de le dire. Il fallait s’accrocher pour ne pas sombrer dans la tristesse. Mais pour l’instant, Merryl opta pour s’accrocher à la bonne humeur que son compagnon lui procurait. Cela faisait si longtemps qu’ils s’étaient parlés avec tant de simplicité…

    Profitons des bons moments, tant qu’il en est encore temps.

    Il venait de confirmer sa présence au plus grand évènement qui ne soit arrivé dans la vie de la jeune étudiante en magie, en dehors bien sûr de découvrir qu’elle est une sorcière. Elle ne pensait plus à l’amitié que Keira et lui partageaient depuis de longues années. La musicienne n’avait jamais cherché à savoir d’où ils se connaissaient, ayant appris à contrôler sa curiosité. Là-dessus, leur maladresse se fit sentir. Tous deux se lâchèrent la main et la ramenèrent à eux. Lui, la plongea dans ses cheveux blonds, par réflexe. Elle, fourra les deux dans les poches de sa veste avant de se balancer discrètement en esquissant un petit sourire amusé par la scène.

    Bon, ce n’est pas tout ça, mais allons prendre ce verre. Sur le courte distance qui les séparait du café, il prit le temps de répondre à sa question, l’informant sur l’actualité du monde sorcier. Le mot désastreux l’a mis presque en émoi. Marquant un arrêt presque invisible, d’un millième de seconde, son regard s’agrandit sur Erwan, alarmée par ses paroles. Le ministère, menacé de tomber à la Merci des forces du mal, de nouvelles lois… dont une qui amena l’adolescente à s’effondrer sur sa chaise une fois arrivée à la taverne.

    - Une loi contre les nés moldus, dis-tu ?, répéta-t-elle à voix basse, mal à l’aise faceà cette nouvelle. Mmmm, soupira-t-elle en levant les yeux sur lui, ils ne sont pas sérieux en disant ça, cherchant à ce qu’il la rassure.

    Une serveuse se manifesta pour prendre leur commande. Optant pour un verre de cidre, elle se dit que ça ne lui ferait pas de mal un peu d’alcool aux pommes. Avec cette annonce, elle en avait grand besoin. Ensuite, c’est comme si il avait deviné qu’elle avait besoin de réconfort. Sous le nez penché de la jeune fille apparut Mademoiselle Soare. Et ni une, ni deux, la sorcière vint la caresser de son index sous le menton.

    - Oh ma belle, ça fait si longtemps, dit-elle émerveillée par ces retrouvailles.

    Elle la prit dans sa main et la porta près de son visage afin que ses moustaches lui chatouillent le nez. Emettant de petits rires, leur complicité d’entant était toujours intacte. Le commentaire du maître du rongeur amusa sa voisine.

    - Oh ne sois pas jaloux ! C’est moi qui devrait…, alors qu’un aveu allait s’échapper inconsciemment, il tendit sous ses yeux une petite boule de poil gesticulante dans le creux de sa main.

    Cadeau ? Erwan lui offrait un petit de la portée de Mademoiselle Soare. Un instant, elle observa la mère qui, pas son regard, sembla donner son approbation au geste de son maître. La posant sur la table, elle prit le petit que son ‘ami’ lui tendait et jeta un bref coup d’œil afin de savoir le sexe de celui-ci.

    - Et bien… Monsieur Lennon, c’est joli non ?, sourit-elle en la caressant à son tour délicatement. Le rat, version nouveau né, s’était assagi en un rien de temps. Vraiment, la demoiselle avait un don inexplicable avec ces animaux.

    N’oubliant pas de remercier Erwan, elle se hissa de sa chaise, passa sa main derrière sa nuque l’attirer vers elle, et dans sa spontanéité, l’embrassa à la commissure des lèvres sans s’en rendre compte suite à cette excès de joie.

    - Et en quel honneur ?, demanda-t-elle en observant son nouveau compagnon. Un présent de la sorte de son premier et unique petit ami… Y avait-il un message caché là-dessous ?
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Ste Mangouste

Parchemins : 505
Âge : 30 ans [14 Février 1981]
Actuellement : Médicomage (spécialisé en pédiatrie)


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Charly

MessageSujet: Re: -[ Les chemins se séparent pour mieux se recroiser ? ]-   Sam 24 Jan - 18:24:12

Erwan savait que ce qu’il venait de dire inquiétait sûrement Merryl, amis il ne pouvait pas lui mentir. Elle devait sa voir, tout comme Keira et comme tous les autres né-moldus. Leur situation était plus que périlleuse. Il se mordit la lèvre et répondit doucement :

« Je l’espère… mais je préfère te prévenir. Tout s’obscurcit au fil des secondes… Je crains le moment de la rentrée… Tout va changer, c’est obligé. »

Posant ses doigts de sa main droite contre ses tempes, il soupira. Rien n’était simple… La période qu’ils traversaient était bien sombre et il avait peur pour Merryl. Autant lui était plus ou moins à l’abri, autant son amie… Il murmura doucement, à son attention :

« S’il te plait… Promets moi de bien faire attention à toi, tu veux ? »

Il avait beau se dire qu’entre eux tout était fini, il ne pouvait s’empêcher de se sentir responsable et inquiet pour elle. Elle avait tant représentait pour lui… Et quoiqu’il se soit passé après, ça, il ne pouvait pas l’oublier. Lorsque la serveuse arriva, ils furent silencieux. On ne pouvait parler tranquillement dans les lieux publics. Là où Merryl demanda du cidre, il se contenta d’un verre de Sirop (à la menthe). La jeune femme partit transmettre leur commande au bar et Erwan laissa Miss Soare gambader gaiement vers la jolie blonde assise face à lui.

Erwan ne comprit pas vraiment ce que Merryl entendait par le fait que c’était plutôt à elle d’être jalouse, mais il ne demanda pas d’explications. Puis il donna le bébé rat à la jeune fille. Elle l’observa et le saisit avec un soin qu’Erwan lui connaissait bien puis elle le baptisé sous le regard amusé et le sourire du roumain.


« Oui… très beau. »

Il se sentit rougir quand elle déposa un léger baiser de remerciement au coin de ses lèvres. Une chance qu’il ‘dérougisse’ assez vite… ceci étant il restait un peu gêné… Avec les autres filles tout était tellement plus simples ! Avec Merryl il ne savait jamais comment agir… Elle semblait être si forte et fragile à al fois… C’était une chose qu’il ne voyait que chez elle. Pour lui, les autres filles étaient juste… des filles, sans rien de plus. Elles étaient toutes identiques, fonctionnaient pareil… mais Merryl… Non, Merryl différait. Passant (encore !) sa main dans ses cheveux, il se contenta de lui sourire.

« En fait, ça faisait longtemps que je voulais t’en donner un… mais finalement, j’ai toujours attendu, cherchant le bon moment et faut croire que je n’ai jamais vraiment su trouvé ce bon moment. Alors cet été, je me suis dit que c’était maintenant ou jamais. Je sais pas jusqu’à quel âge elle va vivre… mais je ne me fait pas d’illusion, un jour… »

Il se tu, observant son ancien guide… Il avait du mal à imaginer la vie sans elle. C’était tellement… dur à envisager ! Il caressa la ratte pensivement et poursuivit :

« Bref, je voulais pas rater ça. »

Il lui sourit distraitement puis observa la serveuse les rejoindre et les servir, il la remercia et paya les boissons.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://corbeille-de-fruits.niceboard.com/index.htm

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: -[ Les chemins se séparent pour mieux se recroiser ? ]-   

Revenir en haut Aller en bas
 
-[ Les chemins se séparent pour mieux se recroiser ? ]-
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» -[ Les chemins se séparent pour mieux se recroiser ? ]-
» Pour mieux comprendre la crise alimentaire.
» Haiti: Un chaos interminable (pour mieux comprendre)
» Séduire pour mieux détruire ... :)
» Il faut tomber pour mieux se relever

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets clos année 7-
Sauter vers: