AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 Du caquetage chez les hiboux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
avatar



MessageSujet: Du caquetage chez les hiboux   Dim 14 Mai - 14:41

Nymphalis regarda d'un air étonné le long escalier. Elle savait qu'il menait à la volière, mais tout de même, pourquoi la mettre aussi haute ? Arrivé au sommet, on ne devait plus avoir beaucoup d'énergie pour redescendre... la jeune fille se savait énergique, mais tout de même... Elle inspira à fond, ce qui lui provoqua une crise de toux, et commença la montée. A son grand étonnement, elle était beaucoup moins longue que prévu. Tant mieux. Nymphe ouvrit la porte de la volière et fronça le nez d'un air dégoûté. Cet endroit sentait fortement la volaille mal lavée. Le sol était jonché de fientes, plumes, morceaux de parchemin et petits mammifères morts. A peine fit-elle un pas que la jeune fille découvrit sous sa chaussure une souris sans vie. Elle n'était pas sortie de l'auberge. Nymphalis enfonça dans une de ses poches son poings et rechercha la lettre qui s'adressait à sa mère. Ses doigts frôlèrent quelque chose de mou et collant -sûrement un vieux chewing-gum- mais ne se refermèrent sur aucun morceau de parchemin.

*Ooooh non, j'ai oublié la lettre *

Elle jeta un regard à l'escalier. Il n'était pas si long que ça, mais tout de même de la volière à la salle commune de Gryffondor il y avait une trotte. Finalement, elle se décida à admirer le paysage par une fenêtre avant de redescendre chercher le parchemin. Elle vit le lac, étincelant et limpide, et derrière la sombre forêt interdite. A la lisière, une petite cabane dégageait une fumée sentant une odeur de citrouille. Au loin, les montagnes où se reflétait avec insistance le pâle soleil de Printemps. La jeune fille sourit ; elle avait bien fait de regarder ça. Une chouette effraie se posa sur son épaule avec brusquerie.

"Blanche ?"

La chouette de Nymphalis hulula. La jeune fille fit un geste pour la caresser, mais par malheur heurta un harfang des neiges qui, surprit, sauta sur une hibou moyen-duc. Celui-ci poussa un cri de porc égorgé qui fit remuer quelques chouettes. Aussitôt, comme s'ils attendaient ce signal, une dizaine de volatiles foncèrent dans les murs et sur Nymphalis qui automatique avait sortit sa baguette.

"Du caaaaaaaalme !"

Sa voix avait excité d'avantages les oiseaux de nuit.

*Ma parole, même un dragon serait plus calme !*
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Du caquetage chez les hiboux   Dim 14 Mai - 20:04

//Chinook sortit de la salle commune, c’était jeudi, il devait recevoir son journal de Botanique, comme tous les jeudis de la semaine. Le garçon se dirigeait alors vers la volière, en effet, le hibou qui apportait cette revue, ne le cherchait jamais pour lui amener le journal, ce flemmard traînait à la volière du château, avec ses confrères les oiseaux. Le garçon devait alors se débrouiller pour trouver lui-même le fameux hibou.//

//Donc, Chinook sortit de la salle commune pour se diriger vers la tour qu’était la volière, pour y aller, le garçon devait parcourir de nombreux couloirs et escaliers. Sans parler de tous les imbéciles qu’il croisait au passage.//


*Ce château a une belle architecture, mais quelle longueur…. (soupire)*

//Suite à ces quelques réflexions, Chinook entama la longue et périlleuse montée de la volière. Pour passer le temps, et par vielle habitude il commença à compter. 1, 2, 3, 4, 5…….. Il en avait comptabilisé 203 marches en tout. Mais ce jour là, à la 113ème marche en pierre, le garçon fut arrêté par une chose anormale. Chinook se baissa, ramassa le parchemin et constata que ce qu’il tenait dans sa paume, était une lettre. Sur cette découverte, il sortit de sa poche le bonbon « le plus exquis » de cette planète, le Ricola. Le garçon ouvrit la boîte violette et y plongea ses fins doigts. Il en ressortit un petit bonbon ovale et moelleux avec inscrit sur son centre « R ». Chinook fourra la sucrerie dans sa bouche, il sentit alors le fin goût du sureau envahir sa petite bouche. Quand il eut fini de satisfaire son besoin en sucre, il se concentra un peut plus sur le parchemin découvert. Une fine écriture recouvrait l’avant, Chinook remarqua alors tout de suit l’écriture d’une adolescente de sexe féminin. En effet, Chinook connaissait bien les styles d’écritures, bien qu’il ne soit pas totalement sûr, mais c’était sa première constatation. Ne voulant pas s’attarder plus longtemps sur la question, Chinook fourra l’enveloppe dans sa poche et continua sa montée.//

//Arrivé à une dizaine de pas du point culminant de la tour, le garçon s’arrêta et écouta. Un vive bruit sortait du compartiment animal, des oiseaux qui piaillaient, il perçut même le cri d’une fille. Chinook monta les marches quatre à quatre avant de déboucher sur la volière. Il fut alors devant un drôle de spectacle, une jeune fille au milieu d’un tohu-bohu de hiboux et chouettes en fureurs. Le garçon ne savait que faire, mais il voyait bien que la situation se calmait peu à peu.//
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Du caquetage chez les hiboux   Dim 14 Mai - 20:31

Des hiboux en furie... il ne manquait plus que ça ! D'abord la montée impressionante, ensuite la perte de la lettre, maintenant les volatiles ! Cette journée n'était décidément par la meilleure pour Nymphalis. La jeune fille commença à formuler un sort, mais le « St… » resta coincé dans sa gorge. Après le massacre de l'Accio dans la Grande Salle, il valait mieux qu'elle demeure méfiante en ce qui concernait ses capacités à lancer convenablement un sortilège. Autant elle était souple et douée au king-fu, autant la magie ne voulait pas d'elle. Elle commençait très légèrement à désespérer quand -ô miracle !- la cohue des hiboux cessa. Ils retournèrent à la perchoir, hormis Blanche restée sur l'épaule de sa maîtresse.

"Oh, ciel, merci, merci, merci !"

Le seul à être excité était un minuscule hibou ressemblant à une boule de plume, mais il sauta très vite par la fenêtre, au plus grand soulagement de Nymphe. Elle inspira calmement, lorsque Blanche qui sauta de son épaule heurta de plein fouet le harfang des neiges. C'était une femelle assez capricieuse, qui d'après son perchoir s'appelait Hedwige, qui commença à trépigner, suivie par les autres oiseaux. Finalement, les éclairs de plumes se remirent à fuser de tous les côtés, et Blanche fut de la partie ainsi qu'Hedwige.

"Et voilà que ça recommence ! Ah, je vais tuer le propriétaire de cette Hedwige !"

Furibonde, Nymphalis ouvrit d'un geste brusque la porte et avança tête baissée, plus têtue qu'un mulet, si bien qu'elle se heurta de plein fouet à un garçon -la jeune fille n'eut pas le temps de vérifier sa maison par son insigne. Elle se rattrapa d'un vitesse exceptionnel à la rampe qui longeait l'escalier et soupira. Finalement, ses cours particuliers de sport étaient franchement utiles. Vive l'aventure !

"Pardon" dit-elle au garçon.

Elle remonta sur son nez ses lunettes rectangulaires en fronçant les sourciles. Un Serpentard ? Elle loucha. Non. Un Poufsouffle. Ces lunettes lui aggravaient sa vue pourtant bonne.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Du caquetage chez les hiboux   Lun 15 Mai - 13:20

//A peine eut-il mis un pied dans la volière qu’une jeune fille lui tombait dessus, par surprise, Chinook ne put la rattraper, mais elle s’accrocha à la barrière avec une habileté hors du commun.
Après cette courte pirouette, le Poufsouffle regarda la fille. Sa maison était apparemment Gryffondore, elle avait à peu près son âge, vu sa grandeur.
Puis, suite à cette vague description, le garçon commença une étude plus avancée de la jeune fille qui se tenait devant lui. Elle avait des cheveux noirs, reflétant du bleu, ceux-ci étaient attachés en queue de cheval, une seule et unique mèche jouait les rebelles sur le côté gauche de son visage, un visage basané, dévoilant deux beaux yeux bruns cachés derrière des lunettes rectangulaires. Sinon, elle portait une mini-jupe et un débardeur, découvrant de jolies formes.//


//En un regard, Chinook put faire une description précise de la fille qui se tenait devant lui. Au premier abord, le garçon la trouva très belle, mais il ne dit rien, ils ne se connaissaient même pas.//

//Après les excuses de la Gryffondore, Chinook répondit://


«C’est bon, mais au fait, comment tu t’appelles ? »

//Chinook avait dit ça avec une énergie peut vue chez le garçon, il avait envie de faire des connaissances, c’était sûrement ça.//
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Du caquetage chez les hiboux   Sam 20 Mai - 18:02

Nymphalis se remit sur pieds et épousseta ses affaires. Quelques hiboux s'échappèrent de la volière mais la jeune fille eut le bon sens de la refermer avec précautions. Elle dirigea son regard vers le Poufsouffle, apparemment vit et énergique. Tant mieux, Nymphe détestait les mollassons. Peut-être était-il un adepte du judo ou du combat de sumo ? Nan, nan, faut pas délirer comme ça ! Voyons, chère Gryffondor, n'avez-vous donc aucune jugeote ?
Nymphalis écouta sa question. Son nom? Banal, quoi. Mais au fond, très logique. A quoi bon parler si on ne connait pas le prénom de son interlocuteur ?


"Salut ! Je m'appelle Nymphalis Antiopa, Nymphe pour les intimes."

Elle coinca derrière son oreille la mèche rebelle de sa chevelure et observa plus le garçon. Il avait des cheveux roux, des taches de rousseur et des yeux d'un bleu ressemblant fort à celui du ciel. Assez mignon, ce Poufsouffle. Elle eut un léger sourire ; Poudlard était peut-être un refuge de beaux mecs. Puis elle pensa à quelques personnes -dont ce blond arrogant qu'elle ne connaissait pas- et s'enleva cette fausse joie.

"Et toi ?"
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Du caquetage chez les hiboux   

Revenir en haut Aller en bas
 
Du caquetage chez les hiboux
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Du caquetage chez les hiboux
» visite chez le gynéco
» Jean-Bertrand Aristide doit rentrer chez lui !
» L'on n'est jamais mieux que chez soi!
» Retour chez soi (suite de moment de détente) [PV : Calypso]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets clos année 1-
Sauter vers: