AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  




Partagez
 

 Coucher de soleil et retrouvailles... [PV: Ella]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Anonymous




Coucher de soleil et retrouvailles... [PV: Ella] Empty
MessageSujet: Coucher de soleil et retrouvailles... [PV: Ella]   Coucher de soleil et retrouvailles... [PV: Ella] EmptyMar 30 Déc - 18:36

Il avait osé. Il avait réussi. Ainsi, désormais, tout avait réellement changé. Plus rien ne serait comme avant. Dumbledore, mort. Voldemort, vivant, et à la tête du ministère. Quel était ce rêve? Rogue n'y croyait pas. Quel était le dessein que Dumbledore lui avait imaginé? Quelle place devait-il avoir dans ce combat, dans cette guerre? Aujourd'hui, Rogue se demandait si tout ce qu'il avait fait jusque là avait un sens... un but. Et pourtant. Potter était recherché, traqué, et il se demandait si celui-ci pourrait un jour les sauver. Qu'est-ce qui se préparait, à présent? Rogue avait été nommé directeur de Poudlard. Il aurait tellement souhaité que ça soit pour une autre occasion... Non seulement il ne pourrait jamais être un bon directeur, il le savait. Mais surtout, il sentait qu'il allait devoir se montrer tel le bras droit de Voldemort, pour tout le monde, il serait le bras droit. Que se passerait-il s'il mourrait avant d'avoir pu révéler sa véritable identité... Son véritable camp? L'Ordre du Phénix le prenait pour un tueur, un assassin. Il risquait, chaque jour, de se faire assassiner par l'un d'eux. S'ils savaient seulement... Tout ça pour elle. Pour sa silhouette, ses yeux d'un vert de beauté.... Qu'il ne reverrait jamais. Tout était fini... Dumbledore avait été bien fou de croire en lui. Qu'espérait-il? Qu'il tranche la gorge de Voldemort pendant son sommeil? Vieux fou! Il avait été bien sot de s'imaginer qu'il pourrait sauver Poudlard. Du moins, c'est ce qu'il pensait, jusqu'à ce qu'il pénètre pour la première fois, en tant que Directeur, dans le bureau directorial de Poudlard. Un portrait était venu s'ajouter à tous les autres portraits des Directeurs de Poudlard défunts, et, pour la première fois de sa vie, Rogue n'avait pas eu honte de parler à un portrait. Hélas, cette première conversation avec un Dumbledore de peinture avait été loin de lui apporter ce qu'il attendait. Elle ne représentait pas un Dumbledore réel, c'était simplement une image, une empreinte. Rien ne pouvait permettre à un mort de rester en vie, pas même un tableau. Et rien ne lui avait permis, cette fois là, de demander, encore une fois, à Albus Dumbledore, ce qui l'avait conduit à penser qu'il pourrait un jour aider Harry Potter dans sa lutte contre Tom Jedusor.

Maintenant, Rogue préparait la rentrée scolaire, en se posant toujours les mêmes questions. Pourquoi lui? Comment? Y arriverait-il? La reverrait-il un jour? Pourrait-il lui dire à quel point il regrettait sa sottise, à quel point il regrettait son choix? Ses premières retrouvailles avec l'équipe enseignante de Poudlard, ceux qui avaient pendant longtemps été ses collègues, et qui, à présent, étaient ses employés, et c'est là qu'il avait compris. Jamais ils ne pourraient comprendre, ils ne pouvaient imaginer l'espace d'un instant que tout était faux. Si seulement il avait pu s'expliquer, leur dire tout ce qui se tramait... Hélàs, il était seul. Seul contre tous. Et la seule personne qui pouvait l'aider, à qui il avait toujours tenu tête, qu'il avait maltraitée tout au long de sa scolarité se tenait on ne sait où. Il était une ombre... Un pion dans un échiquier, dont la couleur était tellement évidente pour les deux camps... mais tellement différente dans la réalité... Rogue avait peur. Chaque jour, à chaque entretien avec le Lord, il avait peur qu'il ne lise dans son esprit... et qu'il comprenne. Il avait peur de ne plus maîtriser son talent d'Occlumens, et de ne plus réussir à protéger ses secrets. Qu'arriverait-il si Voldemort découvrait tout ce qui se tramait? S'il en venait à découvrir quels étaient les plans de Potter, s'il apprenait qu'en cet instant même, il était à la recherche de différents objets magiques qui pourraient compromettre sa survie? Tout serait fini. Rogue avait peur... Sa dernière visite au Square Grimmaurd ne l'avait pas aidé à regagner confiance en lui. Il s'était bien douté que l'Ordre mettrait en place des sortilèges contre lui... Il les avait déjoués avec facilité, mais un instant, il avait pensé qu'il pourrait s'expliquer, se justifier... Non. A la place, il avait fouillé de fond en comble, pour trouver ce qu'il cherchait. Ô, si seulement elle était encore là, pour qu'il puisse observer son teint grâcieux, ses épaules douces et délicates...

"La vie est ingrate, Potter..."

Tel un volute de fumée, il se souvint de cette déclaration, faite un jour, biarrement, au fils de celle qui lui inspirait tant de souffrances... La vie ne l'avait pas gâté. Et maintenant, le seul objectif qui lui restait, le seul but, c'était de la voir, de la retrouver... Même si ce James Potter lui avait tout volé.



Le clocher d'une église voisine se mit à sonner violamment les douze coups de minuits. Officiellement, on était le jour de la rentrée scolaire. Des centaines d'élèves viendraient, quelques heures plus tard, redécouvrir le château, et se rendre compte que plus rien n'était comme avant. Il serait là pour les accueillir... Et jouer le rôle qu'il avait toujours tenu, mais en pire. Rien ne lui obligeait à le faire, mais il n'avait jamais aimé les enfants. Se contenir et joueur le vieux directeur gâteux, qu'avait, au fond, toujours été Dumbledore aurait été pour lui une erreur. De toute manière, Voldemort savait pertinemment que Rogue ne rendrait pas la vie facile aux élèves et aux professeurs, alors, il ne le décevrait pas. C'était le plan de Dumbledore, après tout... Ce soir là, il avait décidé de convoquer l'une des personnes qui était bien la seule à pouvoir parler avec Severus comme à un ami... un allié. Même si, véritablement, ils oeuvraient pour des causes différentes, et si, lorsque les masques tomberaient, il se retrouverait face à elle, dans le camp adverse, il savait que ça ne l'étonnerait pas. Ou du moins, c'était ce qu'il pensait. Quelque part au fond de lui, il avait la sensation qu'Ellasandra Clarks savait plus de chose sur lui que lui-même. Elle avait toujours été là pour lui, et il ne l'oublierait pas. Même si les règles de bienséances excluaient le fait d'entretenir une conversation dans une très profonde soirée, Rogue s'était permis de la déranger... parce qu'il avait besoin de parler. Même s'il ne pourrait pas tout dire... il avait besoin de s'expliquer, de se dévoiler un peu... rien qu'un peu. Evidemment, il ne lui dirait rien de ce qu'il préparait... Mais il devait parler... il ressentait le besoin puissant de dire à une amie ce qu'il ne pouvait dire à personne... Alors, il avait décidé de se rendre à Pré-au-lard, discrètement. Il se glissa dans l'ombre d'une maison, que le clair de lune éclairait, et alluma sa baguette magique. Enfin, il attendit, tranquilement, celle qui lui permettrait de se délivrer un peu de ses tourments.


Dernière édition par Severus Rogue le Mar 10 Fév - 11:03, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




Coucher de soleil et retrouvailles... [PV: Ella] Empty
MessageSujet: Re: Coucher de soleil et retrouvailles... [PV: Ella]   Coucher de soleil et retrouvailles... [PV: Ella] EmptyMer 31 Déc - 1:07

Dumbledore avait été renversé. Pas par Drago qui en avait eu la lourde tâche part le Seigneur des Ténèbres, mais par Severus Rogue, un vieil ami de la brune, un mangemort tout comme elle, moins bercé par le mal que la femme américaine. Ellasandra comprenait avec difficulté le geste de Severus, quand bien même elle comprenait qu’il avait voulu protéger Drago. Il y avait eu tellement de mangemort ce soir là auprès de Dumbledore, mais c’était lui qui avait décidé d’agir, de pointé sa baguette sur le vieux directeur de l’école de sorcellerie, et de prononcer le sortilège impardonnable. L’enterrement s’était fait à Poudlard, en grandes pompes. Monsieur et Madame Clarks avaient fait le déplacements, comme beaucoup de parents d’élèves hautement placé au sein du ministère de la magie, qui avait ensuite vite été complètement renversé également. On propulsa le Seigneur des Ténèbres à la tête de ce gouvernement, proclamant diverses lois aussi stupides les unes que les autres, visant à améliorer le monde magique au détriment du monde moldu, pour le plus grand désarroi de tous les amis de moldus. Seth Clarks était donc maintenant sous le contrôle du Lord, mais protégé par sa femme, qui était toujours une mangemort fidèle au Lord. Elle avait mérité les présents qu’il lui avait faits, ainsi que toutes les grâces dont elle et sa famille bénéficiaient. Elle avait œuvrée dans l’ombre, agissant discrètement mais d’une main de maître à la prise de pouvoir du Lord.

Tel avait toujours été sa tâche d’ailleurs. Œuvrer dans l’ombre, travailler aussi discrètement que possible sur des tâches parfois compliquées et dangereuses, les réussissant avec brio, montant sans cesse dans l’estime du mage noir. Elle n’avait pourtant pas choisie d’être aussi bien vu par ce dernier, et parfois elle sentait sur elle le regard jaloux de Bellatrix, tendre soeur de la meilleure amie de madame Clarks, Narcissa Malefoy. Qu’y pouvait-elle, si le Lord lui avait attribué des droits particuliers, suite à ses performances ? Bon, il était vrai qu’elle avait toujours poussée les choses au maximum, souhaitant avoir le meilleur résultat possible pour se faire bien voir et être dans les bonnes grâces du vilain monsieur, mais pouvait-on lui en vouloir ? Quand vous vous enrôliez là-dedans, vous n’aviez que deux choix. Ecouter, faire, plaire et vivre, ou dénigré et mourir. Qui aurait choisit la seconde option ? Pas Ellasandra, sans aucun doute ! Après, il y avait ceux qui jouaient entre ces deux extrémités, à leurs risques et périls. Rogue était l’un deux, ou du moins, c’était ce que Ella supposait. Ce qui était sûr, c’est qu’il était moins mauvais qu’Ella, mais pas plus innocent qu’un agneau qui venait de naître. Rogue était spécial, et peut-importe ce que l’on pouvait dire sur lui, Ellasandra l’avait toujours apprécié. Peu importe qu’on le blâmait ou qu’on se moquait de lui, elle avait toujours été là, si il avait besoin d’un peu de réconfort. Une grande sœur, une amie, une alliée. Peu importe ce qu’il faisait ou disait, elle avait toujours été là, et le serait encore longtemps.

Comme cette nuit, où elle aurait été censée se trouver au manoir des Clarks, pour profiter une dernière fois de ses enfants, avant qu’ils ne reprennent le train le lendemain matin afin de retourner dans l’école de sorcellerie. Quoi qu’elle s’y rendrait probablement assez souvent, venant chercher des rapports que ferait Severus, échanger quelques paroles de soutiens, et elle repartirait, telle une ombre, sans qu’on l’ai vu ni arrivée ni partir. Elle se ferait discrète, comme elle avait toujours su le faire. Cette nuit là, elle se rendit à Pré-Au-Lard, sans faire d’émule, pour retrouver celui qui l’avait convoqué quelques temps plus tôt. S’il faisait cela, c’est qu’il y avait une bonne raison. Après tout, on ne convoque pas des gens, encore moins des femmes, au beau milieu de la nuit juste pour prendre le thé, n’est-ce pas ? Une fois arrivée, ce ne fut pas bien compliqué de trouver Severus. Un point de lumière dans l’ombre, la brune s’en approcha avec un délicat sourire aux lèvres.

« Bonsoir Severus… »
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




Coucher de soleil et retrouvailles... [PV: Ella] Empty
MessageSujet: Re: Coucher de soleil et retrouvailles... [PV: Ella]   Coucher de soleil et retrouvailles... [PV: Ella] EmptyMar 10 Fév - 11:53

L’ombre qu’il attendait se fit enfin remarquer. Gracieusement, doucement, Ellasandra Clarks parvint jusqu’à lui. Elle était comme d’habitude, ponctuelle, attirante, charmante. Même si Rogue ne percevait pas (ou ne voulait pas) percevoir le côté attrayant de son amie, il était inéluctable qu’elle lui aurait plu dans une autre vie… une autre vie, bien loin de la présente, où tout était éphémère, tout était empoisonné, tout était source de malheurs… source de mort. Une grande mission était encore à accomplir, et il lui fallait du temps. Beaucoup de temps. Le directeur de Poudlard, désormais, n’était plus centenaire et puissant, non, il était pris au piège et impuissant. Que faire ? Profiter des derniers moments sans tenir compte des derniers mots d’Albus Dumbledore ? Rejoindre le camp qu’il avait toujours affirmé avoir quitté ? Ou tenir sa mission, faire ce qu’on lui avait demandé de faire depuis bien longtemps, sans tenir compte des membres de l’Ordre du Phénix qui lui mettaient, et, sans le savoir, qui se mettaient aussi des bâtons dans les roues ? La vie était décidément bien ingrate. Son père lui avait toujours dit, entre deux verres d’alcool bon marché, qu’il n’y avait rien de plus irrésistible que de sentir son cœur s’emballer par la douce voix d’une femme. Bien entendu, tout ceci avait été suggéré de manière moins imagée, mais le sens restait le même. Qu’avait-il connu de l’amour ? Un amour impossible ? Quelle démence !

« Ellasandra…Merci d’être venue. »

Il lui baisa doucement la main, comme il l’avait toujours fait, en signe de respect. L’espace d’un instant, s’empara de lui l’envie de tout lui dire, de tout lui révéler, depuis son amour pour Lily Potter jusqu’à la mort calculée d’Albus Dumbledore… Et sa position stratégique. « J’ai quelque chose à vous révéler… » Il pouvait sentir son cœur battre à un rythme des plus accélérés. Il devait le dire à quelqu’un… Mettre quelqu’un au courant. Il ne pourrait supporter de mourir sans avoir révélé qu’il était dans le bon camp… Dans le camp du Bien, celui où elle avait toujours été… Elle devait en être informée… Il était sûr qu’elle ne le répèterait pas au Seigneur des Ténèbres. Elle ne pouvait le trahir lui… Du moins, il l’espérait. Mais soudain, au coin d’un réverbère, à quelques mètres de là où ils se tenaient, une forme se fit apercevoir… Et Severus sentit son cœur s’arrêter. Il ferma les yeux… les rouvrit… Et, plus rien. Etrange… Son esprit lui jouait-il des tours ? L’espace d’un instant, il avait cru voir Albus Dumbledore se tenir devant lui, inflexible, puissant, rejailli de ses cendres… Qu’est-ce que cela signifiait ? Phénomène métaphysique inexplicable, ou phénomène cérébral ? Ou encore, peut-être s’agissait-il d’un phénomène magique… Quoi qu’il en soit, son esprit, ou Dumbledore lui-même s’opposaient à ce que cette révélation soit faite. Quelle malchance ! Lui qui avait tant de mal à garder tout ça pour lui seul, comment pouvait-il s’empêcher de se soulager d’un lourd fardeau ? Injustice ! Il cligna des yeux furtivement, et chercha rapidement quelque chose pour compléter sa phrase incomplète.

« Voilà… ma promotion en tant que directeur de Poudlard ne me réussit vraiment pas… je crois… je crois que les élèves de Poudlard ne méritent pas de m’avoir pour directeur. Je suis las, faible, et énormément d’entre eux me haïssent… ont-ils tort ? dois-je le leur reprocher ? je ne pense pas. Il y a certaines choses que je dois vous communiquer. En tant que directeur de Poudlard, d’après l’alinéa sept du code juridique de l’éducation magique, chaque directeur de Poudlard a son mot à dire sur son successeur, si personne d’autre, et, par personne d’autre, le terme « ministre de la Magie » est sous-entendu, n’est capable d’en trouver un. Aussi, je veux que ça soit vous qui me succédiez dans mon poste de directeur de Poudlard s’il devait m’arriver à quelque chose. J’ai noté tout ceci dans ce présent contrat magique, que j’aimerais que vous gardiez avec vous… au cas où. Poudlard mérite quelqu’un comme vous à sa tête… »

Il sortit d’une poche intérieure de son manteau un parchemin, signé quelques heures auparavant. Ellasandra Clarks ne ferait jamais rien qui pourrait mettre en péril la vie des élèves de Poudlard, il en était convaincu. Certes, le règlement interdisait que le directeur de Poudlard ait un lien de parenté d’au maximum cinq degré avec au minimum un élève de Poudlard, mais jamais le Lord ne s’opposerait à ce qu’Ellasandra prenne sa place pour un motif aussi minime. Mais Severus devait prendre ses précautions, par les temps qui courraient… Le simple fait d’avoir donné ce parchemin l’avait détendu. Ce simple geste l’avait quelque peu soulagé. Il espérait qu’Ellasandra l’accepterait…il le voulait de toute son âme. C’était, pour lui, l’assurance qu’il pourrait rester dans Poudlard quelqu’un d’humain… quelqu’un de bien.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




Coucher de soleil et retrouvailles... [PV: Ella] Empty
MessageSujet: Re: Coucher de soleil et retrouvailles... [PV: Ella]   Coucher de soleil et retrouvailles... [PV: Ella] EmptyDim 1 Mar - 11:34

Ellasandra ne refusait généralement jamais une invitation, surtout lorsqu’elle venait d’un ami de longue date, tel que Severus Rogue. Oh bien entendu, s’ils ne s’étaient pas bien entendus, elle l’aurait sûrement laissé venir seul ici, ne se serait pas présentée, mais là, la chose était totalement différente. Ellasandra avait toujours été un peu protectrice avec cet homme, chose qui était quand même étrange, puisqu’à l’accoutumée, s’était plus souvent les hommes qui étaient protecteurs envers les femmes, mais là, le contraire s’était établit entre ces deux personnes. Ellasandra cependant jamais éprouvé d’amour pour son ami, comme cela étant souvent la fin des relations dans ce style. Et elle ne s’était jamais imaginée, ou n’avait jamais oser penser que Severus aurait pu l’aimer. Pour elle, tout était clair, Severus était un ami, une personne qu’elle devait protéger, et elle s’était personnellement assurée que rien de trop dangereux lui arrive. Elle redorait son blason aux yeux du Lord, sachant que la chose n’était pas non plus si simple. Mieux valait lui éviter la mort, là était la seule préoccupation de la brune.

« C’est tout naturel… »

Ellasandra lui accorda un sourire tandis qu’il lui baisait la main. Une simple bise aurait suffit à l’américaine, mais Severus avait toujours insisté pour agir de la sorte. Ella ne s’en formalisait pas, si cela lui plaisait, autant qu’il le fasse. Le pauvre homme n’avait jamais vraiment connu l’amour, pour le peu qu’Ellasandra soit au courant, il n’avait jamais non plus, connu la liberté de ses actes, puisque dirigé par Voldemort il se devait d’agir comme le lui ordonnait le Seigneur des Ténèbres. Aussi, si cela lui donnait le début d’une liberté d’agir, pourquoi Mrs Clarks le lui refuserait ? Cela n’était d’ailleurs pas important, la manière dont il la saluait… Severus commença à parle de nouveau, souhaitant révéler quelque chose à Ella. Avait-il trouvé l’endroit où Potter se trouvait actuellement ? Savait-il s’il ferait de nouveau acte de présence à l’école de Sorcellerie ? Ella ne voyait pas vraiment d’autres choses pouvant être révélées, hautement placée du côté du Lord, elle savait les choses avant tous les autres, mais Severus opérait aussi de son côté, et en tant que nouveau directeur, il se pouvait qu’il sache quelque chose qu’il souhaitait partager avec la brune en premier, peut-être pour savoir s’il devait en parler ou non. Des choses étaient parfois cachées au Lord, pas bien longtemps, mais assez pour que les mangemorts qui l’avait su avant aient eu le temps de potasser quelque chose à proposer au Seigneur des Ténèbres…

« Je vous écoute Severus. »

Et suite à cela, la brune tomba des nues. Jamais ô grand jamais elle ne s’était attendue à avoir pareille révélation. Ce qui lui avouait et proposait son vieil ami la surprenait plus qu’autre chose. Jamais, dans l’esprit de la femme avide de pouvoir qu’était Ellasandra, la proposition de Severus aurait pu naître, elle n’y avait jamais pensé, jamais songé. Et pourtant, lui semblait l’avoir fait. Pourquoi ? Pourquoi elle ? Il élucida cette question bien rapidement, comme toutes les autres qu’Ellasandra pouvait se poser suite à cette révélation soudaine. Quand avait-il pensé à cela ? Quand avait-il pu se dire qu’elle était la mieux placer pour cette tâche ? Certes, Ellasandra savait diriger d’une main de fer ce qu’elle voulait, mais de là à diriger Poudlard… La brune posa son regard sur son ami, toujours aussi surprise qu’au début de ses propos.

« Severus… Vous… »

Ne trouvant rien à dire, la brune laissait son regard aller sur le rouleau de parchemin que son ami lui tendait à présent. Que devait-elle faire ? Accepter ? Et devenir la potentielle directrice de Poudlard ? Refuser ? Et risquer de se mettre son ami à dos ? Refuser, n’engendrait-il pas aussi la colère du Lord s’il venait à savoir cela ? La décision de la brune se fit rapidement. Elle avança doucement sa main vers le rouleau, qu’elle prit avec précaution. Elle venait d’accéder à la demande de Rogue, d’accepter d’être la prochaine directrice, au cas où quelque chose arrivait à Severus…

« Severus, voilà une chose qui me surprend. Mais j’accepte… »

[HS : Si tu peux me le recoller, je dis pas non Rolling Eyes]
[It's done. ^^ Il est têtu ton modem! Razz]
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





Coucher de soleil et retrouvailles... [PV: Ella] Empty
MessageSujet: Re: Coucher de soleil et retrouvailles... [PV: Ella]   Coucher de soleil et retrouvailles... [PV: Ella] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Coucher de soleil et retrouvailles... [PV: Ella]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Coucher de soleil et retrouvailles... [PV: Ella]
» Un coucher de soleil avec toi (pv Aisuru) (Hentaï possible)
» Dans un coucher de soleil les explosions prennent la même couleur [Jesse]
» Coucher de soleil depuis les toits
» C'est si beau un couché de soleil... (StarLight-Vadael)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets clos année 7-
Sauter vers: