AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 Deuxieme journée, et touours sans ami(e)s.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage

avatar
Assistant

Parchemins : 1930
Âge : 32 printemps (21 juin 1980)
Actuellement : Assistante de sortilèges


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de:

MessageSujet: Re: Deuxieme journée, et touours sans ami(e)s.   Mar 30 Mai - 19:29

Soit Michael avait un poisson rouge chez ses aïeux, comprenez pas là que sa mémoire n'excédait pas les trois minutes, soit il était particulièrement inattentif. Pourquoi ? Tout simplement parce que Susan s'était présentée moins de dix minutes plus tôt. Qu'importe, elle ignorait que le jeune garçon n'avait pas retenu son nom et de toute manière, elle ne connaissait pas - brave petite - la susceptibilité.

D'ailleurs, même si elle avait su que Mickael ne se souvenait pas de son nom, elle aurait trouvé la chose normal : qui se préoccupait de l'insignifiante Susan Bones ?
De toute façon, les présentations étaient vraiment une stupidité. Bêtise nécessaire, certes mais bêtise tout de même. Si elle avait été plus téméraire, elle se serait collée une pancarte dans le dos avec nom, prénom et maison inscrits dessus.

- Rare ? répéta-t-elle en ouvrant de grands yeux candides, tout le monde est donc déprimé ici ?

Comment pouvait-on être déprimé à 11 ans ? Ce n'était tout de même pas comme s'ils avaient le monde à porter sur leurs frêles épaules d'enfants. Quant à croire que tous les élèves étaient de petits malheureux... En fait, tout un chacun avait l'air de croire qu'il fallait se donner des airs tragiques de martyr pour devenir intéressant. A cette condition, Susan préférait demeurer insignifiante, merci pour elle !

- Ravie d'être une exception dans ce cas, rajouta-t-elle avec un grand sourire de la sorte de ceux que toute petite fille bien nourrie, avec un toit sur sa tête, en bonne santé, en paix et ayant des parents aimants quelque part dans ce monde est en mesure de donner.

Qu'aimait-elle ? Tout. Elle était du genre conciliante et ses goûts n'étaient pas encore réellement affirmés, elle n'avait que onze ans ! A cet âge, on est amené à changer... Les goûts avec ! Ceci étant, elle répondit :


- Croquer des pommes, un livre entre les mains pendant que je suis avachie dans un vieux fauteuil ou en plein air... J'aime bien voir les gens heureux, aussi, c'est agréable de constater que les autres vont biens, même si toi tu vas mal, c'est une petite lueur d'espoir, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Deuxieme journée, et touours sans ami(e)s.   Dim 4 Juin - 18:10

« Il y a des gens qui souffrent oui »

Et beaucoup trop au goût du jeune Serdaigle. Il voulait les aider, mais ne savait comment faire. En tous cas il ne se sentait pas de trahir les secrets de ces personnes qui souffrent pour les confier à la Poufsouffle. Elle avait l’air très gentille avec ses joues bien rondes et son sourire avait quelque chose de très frais et de très beau.

Ce qui était drôle c’est que dans les choses qu’elle aimait, elle parla de « voir les gens heureux ». Si elle savait comme lui aussi aimait ça, comme il aimait la voir heureuse même en cet instant précis. Pour la remercier de cette réponse si belle et en même temps si spontané Michael ne pouvait que lui offrir un large sourire.

« et… ça serait quel livre ? »

Sous-entendu qu’elle lirait alors qu’elle mangeait des pommes. Michael aimait lire, mais pas spécialement manger des pommes. Pas vraiment manger tout court à vrai dire. Il aimait les goût de la fraise, mais ses exigences culinaires n’étaient pas élevées tant qu’il pouvait manger à peine. Et puis quant au confort de « pendant lecture », pareil, Michael n’était pas exigent. Il lui était souvent arriver de rester des heures assis dans une position inconfortable, jusqu’à en avoir mal au dos… Le Serdaigle parvenait même à lire debout, raide comme un piquet, sans bouger, tournant juste les pages à un rythme rapide.

La fenêtre du couloir était ouverte et un courant d’air fit frissonner Michael. Son programme du moment n’étant pas définitivement arrêté, il pourrait donc passer un petit moment à contempler le sourire de cette fille.

*Reste un peu Mademoiselle s’il te plaît* semblait dire le regard du Serdaigle.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Assistant

Parchemins : 1930
Âge : 32 printemps (21 juin 1980)
Actuellement : Assistante de sortilèges


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de:

MessageSujet: Re: Deuxieme journée, et touours sans ami(e)s.   Lun 5 Juin - 15:17

Susan n'était pas une curieuse. Ou, en tout cas, sa curiosité n'était pas déplacée. Comprendre par là qu'elle ne cherchait pas à faire dire à Mickael qui souffrait et pourquoi. Miss Potin n'avait pas encore pris possession de son esprit, et pour être parfaitement honnête, elle avait tendance à penser que si les gens qui allaient mal avaient envie de lui en parler, ils le feraient, inutile de les y pousser au risque de les mettre mal à l'aise.
Elle garda pour elle ses réflexions sur le désespoir chez des enfants de onze ans, nés dans un monde qualifié de développé et ayant la chance de ne pas avoir à travailler pour assurer la survie de la famille pour se concentrer sur le reste de la conversation.

La fillette avait eu le sentiment que Mickael était lui même un peu déprimé, lorsqu'elle l'avait croisé dans ce couloir. Il fallait bein avouer que la météo et les examens tout proches n'aidaient pas à se sentir heureux de vivre, toutefois, la déprime du Serdaigle, si déprime il y avait, ne semblait pas reliée à ses élèments.
A son grand soulagement, le jeune garçon lui accorda un grand sourire. Or, que faire quand quelqu'un vous sourit aussi symptahiquement que de sourire en retour ? Merveilleux, d'ici peu, Susan allait être élue Miss Colgate, à moins qu'elle n'attrape une crampe avant.

*Fantastique Susan, continue de sourire comme ça et il va finir par croire que tu es particulièrement niaise ou que tu as un problème question bouche*

Heureusement pour elle, Mickael semblait se moquer de son apsect Greluche en puissance, aspect qui convenait d'ailleurs très bien avec sa figure de petite fille candide.
Elle répondit finalement d'une voix fluette et enjouée (les livres, sa grande passion !) :

- Oh ! J'aime vraiment tous les livres... Les gros livres surtout, ils sont plus longs donc, le lecteur a plus le temps de les savourer, c'est agréable de se replonger dans leur univers dès que tu as une minute de libre... Ceci étant, nuança-t-elle, tu ne me feras pas vraiment dévorer des ouvrages sur la vie des paysans moldus au XIXème siècle...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Deuxieme journée, et touours sans ami(e)s.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Deuxieme journée, et touours sans ami(e)s.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» “Une journée sans rire, est une journée perdue !” - Maddie
» Une journée sans soleil, c'est triste ? [Asilys Eirwen ~]
» JOURNEE SANS CUL, JOURNEE FOUTUE + Luz
» Le palais Sans-souci en Danger
» Il n'y pas de vie sans agriculture...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts ::  :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets clos année 1-
Sauter vers: