AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 Des morts et des vivants (LIBRE)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Indépendant

Parchemins : 854
Actuellement : Adulte


MessageSujet: Des morts et des vivants (LIBRE)   Mer 14 Jan - 11:54

Sans trop savoir pourquoi, guidée par son intuition peut-être, Luna était entrée dans la salle d'examens, sentant que celle-ci avait quelque chose à lui révéler. Elle était vide, évidemment. Les chaises et les pupitres alignés, bien séparés les uns des autres, attendaient pour rien aujourd'hui. Les prochains examens n'auraient lieu que dans quelques mois. Luna, mélancolique, vit la place où elle était assise à la fin de l'année. Tout avait tellement changé en quelques mois! Mais qu'était-ce que quelques mois, pour cette salle qui avait vu passer des générations d'étudiants? Des centaines, des milliers d'étudiants avec leurs aspirations, leurs amitiés, leurs petits secrets. Des étudiants morts aujourd'hui, poussiéreux sur des photos jaunies. Les plus chanceux avaient laissé leurs noms sur des bouquins, et puis après? Est-ce que ça changeait quelque chose à la fin? Quand il fallait enfin faire face au mystère de la mort et de ce qu'était vraiment la vie.

Peut-être Luna se posait-elle toutes ces questions parce que l'anniversaire de la mort de sa mère approchait; elle le fêtait demain. Elle n'avait pas encore décidé du cadeau qu'elle donnerait à sa mère, cette fois. Bien sûr, pas un de ces stupides colifichets, ou vase à la gomme, rien de matériel. Comme tous les ans, Luna allait offrir à sa mère un beau geste ou une action qui rendrait sa mère fière d'elle. C'était quelque chose entre elles deux; une façon de dire à sa mère: tu comptes encore, tu as encore une bonne influence sur moi, et sur le monde à travers moi.

Luna eut une idée: oui, voilà ce qu'elle allait faire demain: aider un de ses camarades en particulier, dont elle avait repéré qu'il avait une difficulté. Joyeuse, maintenant qu'elle avait trouvé, elle fit un signe de la main à sa mère, et se dirigea vers la porte de la salle, au moment où quelqu'un entrait... SBAM, ils se cognèrent, et pour la millième fois depuis son arrivée à Poudlard, on allait encore reprocher à Luna de ne pas regarder où elle allait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Des morts et des vivants (LIBRE)   Mer 14 Jan - 12:18

Bobby longea le couloir qui menait à la salle d'examens. Il n'avait pas réussi à dormir l'année précédente, et il était fatigué. Il espérait trouver dans cette grande salle le calme dont il avait besoin pour se reposer. Qui donc pouvait bien aller là-bas, puisque les examens n'auraient lieux que dans quelques mois? Bobby soupira. Un soupir de soulagement. Il voulait absolument se reposer avant d'aller dans un endroit qui grouillait de monde. Il n'aimait pas l'idée que les Serpentards se moquent de lui sous prétexte qu'il soit endormi.
Il continua à avancer, jusqu'à voir la porte massive qui se dressait devant lui. Elle était sombre et faite de marbre. Une angoisse prit soudain Bobby au cœur. Et s'il y avait des gens, là-dedans? Il ne voulait en aucun cas leur paraitre désagréable mais il se sentirait frustré.
Il posa la main sur la porte. Cette dernière émit un grincement en s'ouvrant. Bobby ferma les yeux : il ne voulait pas savoir s'il y aurait du monde. Le silence qui se rallongea le fit sourire, et le satisfaisait grandement. Il fit un pas en avant, et, écoutant le silence, ne s'aperçut pas qu'il y avait une personne en face de lui. Une fille.
Bobby ouvrit les yeux, et, avant de tomber sous le choc, ne vit que la chevelure blonde de la fille qui lui faisait face. Il se releva avec peine, tandis une main chaleureuse vers la fille qu'il avait renversée et s'écria :

"-Excuse moi! Je ne t'avais pas vu. Ça va, tu n'a rien?"

Bobby sourit. Il détailla la jeune fille. Elle était jolie sans être belle, et alle avait une longue chevelure couleur soleil, qui éclatait. Bobby ne put marquer sa surprise au vu de sa propre situation : il sentait ses cheveux se hérisser sur sa tête. Il feint de ne pas y faire attention. Il regarda la fille dans les yeux et lui demanda :

"-Tu t'appelles comment?"
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Indépendant

Parchemins : 854
Actuellement : Adulte


MessageSujet: Re: Des morts et des vivants (LIBRE)   Mer 14 Jan - 13:05

-"Heu... Luna", dit Luna. Généralement, elle s'en sortait bien lors de ses multiples chutes, mais là, elle s'était pas mal cogné le front sur le mur de pierre en tombant, et un véritable oeuf de pigeon grossissait près de sa tempe, vert et bleu et violacé. Hey, ça fait mal , ça! Luna grimaça en tatant précautionneusement la bosse avec ses doigts. Sans parler du fait qu'on allait encore se moquer d'elle. Elle entendait déjà les commentaires...

Elle se releva et regarda le garçon. Il avait des cernes sous les yeux. Décidément, beaucoup de monde avait mauvaise mine, cette année; seuls les Serpentards resplendissaient, heureux et conquérants. Comprenant ce qu'il était venu chercher dans la salle: un peu de tranquillité, un peu de repos, Luna fit s'envoler d'un coup de baguette un grand tissus rouge disposé sur un mur et le fit se suspendre en parfait hamac entre deux colonnes. Il faut s'entraider, dans la vie. Avec un clin d'oeil au garçon, elle le quitta, pour aller soigner sa bosse à l'infirmerie.

Deux heures plus tard, elle revint dans la salle, pour s'y réfugier après avoir semé un groupe de Serpentards qui voulaient l'embêter. Pas question de se bagarrer avec eux, elle aurait des ennuis; il valait mieux se réserver pour l'AD. Elle se glissa à pas furtifs dans la pièce et constata avec étonnement que petit Gryff s'y trouvait encore, dormant comme un bienheureux dans le hamac improvisé. Et bien, il avait trouvé sa planque, celui-là! Luna avait besoin de rester un petit peu là le temps que les Serpentards l'oublient, mais ne voulant pas le réveiller, elle s'assit à un des pupitres, sortit deux paquets de cartes et commença un château.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Des morts et des vivants (LIBRE)   Mer 14 Jan - 20:57

Le bruit d'un pas qui se voulait nonchalant et décontracté appartenant à une jeune fille habillée d'un uniforme poudlarien aux couleur légèrement vertes, se fit entendre dans le couloir. Non que cette personne essayait d'attirer l'attention sur elle, -après tout ce pas n'était pas si retentissant, mais comme il n'y avait pas particulièrement du monde, cela ne dérangeait personne.

Ces derniers temps, tout le monde avait peur les serpentards. Non, pensait Cora, ce n'était pas seulement ces derniers temps. De façon générale, cette maison était particulièrement crainte. Chose qui n'était pas pour l'empêcher de dormir, comprenez-la bien! Plus les gens l'assimilait à ce qu'elle était avant, froideur et mépris, plus ils la laissaient tranquille, alors elle gagnait au change, finalement.

Les examens n'étaient pas vraiment pour tout de suite, mais comme souvent dans le corps professoral, les enseignants avaient eu des élans de sadisme qu'ils excusaient en disant préparer leurs élèves pour le grand jour, et avaient donnés tout un tas de parchemins à écrire. Cora avait décidé de jouer le tout juqu'au bout, et de remplir les pages blanche en un temps recors dans la salle même ou elle allait passer l'examens. De plus, Cora sentait que si elle croisait des élèves de son année avec tous les parchemins sous les bras, ils allaient tôt ou tard venir lui demander de l'aide, ce qui était absolument insupportable! L'egoise, vous pourriez dire, est un trait des serpentards, et elle, elle vous répondrait qu'elle n'y était pas pour rien. Mais ce n'était pas ça, la vraie raison. La seule et unique explication partait du fait qu'elle était souvent totalement seule, et elle ne voulait pas d'hypocrites sur le dos.

Ses cheveux bruns flottant sur ses épaules, Cora arrivait devant la salle en question. Si elle avait été en cours avec le professeur de divination, elle aurait été jusqu'à parier, ou plutôt à se parier à elle-même que l'endroit était complêtement vide de vie. Or, de toute évidence, ce n'était pas le cas.
Il y avait déjà deux personnes, et Cora montra franchement son mécontentement. Enfin, non, pas si franchement que ça, son éducation et son estime d'elle-même lui interdisait d'être aussi impolie. Il fallait la connaitre, ou connaitre une personne avec une expression de ce genre pour comprendre ce qu'elle signifiait vraiment. Cora n'avait pas le droit de se laisser aller jusqu'à montrer que leur présence la perturbait.

Aprés tout, pourquoi ils la dérangeraient? L'un dormait, l'autre faisait un château de carte. Deux actions aussi inutiles et calmes ne pouvaient, elle, l'embarrasser. Alors, Cora ne fit qu'un signe de tête pour la seule personne qui pouvait le voir, sans plus, avant de se diriger vers un bureau.

[ HRP: Si je dérange, je peux effacer mon message, il suffit de me le dire Smile ]
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Indépendant

Parchemins : 854
Actuellement : Adulte


MessageSujet: Re: Des morts et des vivants (LIBRE)   Mer 14 Jan - 21:30

[HJ: Non, parfait! bienvenue! Razz ]

Luna jeta un regard à la fille qui entrait, mais ça va; ça n'était pas une de ceux qui l'avaient embêtée; elle allait pacifiquement s'assoir à un des bureaux. Luna lui rendit poliment son salut. La salle d'examens habituellement inutilisée commençait à ressembler à une salle d'étude, ou peut-être un camping. Le château de cartes de Luna commençait à prendre de l'ampleur, elle dut se mettre debout sur l'un des pupitres pour le continuer vers le haut.

Tout était calme. Bobby ronflait très légèrement, mais pas assez pour que ce soit gênant. Il avait drôlement de sommeil en retard, celui-là.

Soudain, il se mit à pleuvoir des petites gouttes. Oui, oui, dans la salle. Les gouttes se transformèrent en une grosse pluie en une minute, le devoir de Cora, le jeu de carte effondré de Luna, et le hamac de Bobby, ainsi que les trois élèves furent trempés. Fuite en provenance de l'étage d'au-dessus? Sortilège? Avant de résoudre ce mystère, le plus pressé était de se mettre à l'abri, car l'eau était - glaglagla - plutôt froide. Luna courut vers la lourde porte d'entrée et voulut l'ouvrir, mais...

-"Elle est fermée.", dit-elle avec une pointe d'étonnement. Elle tenta un alohomora, mais rien ne se passa.

Luna regarda Cora Neutral . C'est alors qu'une sorte de brise anormale commença à souffler dans la salle, froide comme un vent d'hiver, et les gouttes d'eau qui tombaient bientôt furent des flocons. Il neigeait! Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Des morts et des vivants (LIBRE)   Dim 18 Jan - 14:18

Boby se réveilla. Il avait sursauté. Il s'était vu mourir, glissant sur le quai de la voie neuf trois quarts. Il était passé sous le train. Le changement de décor le surprit un peu. Il était assis, dans un ruban qui servait habituellement à la décoration en étant accroché au mur. Puis il se souvint de cette fille, Luna. Il l'observait, alors qu'elle était entrain d'examiner la porte par laquelle elle était entrée. Elle utilisa un sortilège que Bobby connaissait, mais la porte resta verrouillée. Bobby sauta à terre. Il remarqua du coin de l'œil une fille habillée de sa cape, légèrement ornée d'une couleur verte. Une Serpentard. Bobby s'en moquait. Il essayait de les éviter, mais autre chose attira son attention. Il pleuvait. Il pleuvait vraiment. Ce n'était pas une décoration du plafond. Bobby sortit sa baguette, la pointa au-dessus de sa tête et prononça la formule :

"- Finite Incantatem!"

Rien ne se produisit. Il se tourna vers Luna, et lui désigna le plafond :

"-Tu peux rien faire?"

Si le garçon n'était pas en première années, il aurait surement su quoi faire.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Indépendant

Parchemins : 854
Actuellement : Adulte


MessageSujet: Re: Des morts et des vivants (LIBRE)   Dim 18 Jan - 14:50

Ce qu'il y a d'un peu agaçant, quand on est en 6e ou 7e année, c'est que les petits s'attendent à ce qu'on puisse tout résoudre. Tsss. Et pour quoi allait passer Luna maintenant s'il elle n'y arrivait pas? Certes, il y avait forcément parmi la panoplie des sorts qu'on lui avait appris pendant toutes ces années quelque chose qui pouvait régler le problème actuel. Mais lequel?

Finite incantatum, c'était pas mal pensé, sauf que ce n'était plus de la pluie, c'était de la neige, maintenant qui tombait: trop lourd pour un incantatum, ça. Voyons, voyons.


"Impervium!", lança déjà Luna pour se laisser le temps de réfléchir sans qu'ils soient trop mouillés. Elle avait lancé le sort trois fois, sur eux trois; la neige glissait maintenant sur eux sans trop les mouiller. Hélas, ça n'agissait pas sur le froid; chaque flocon qui glissait sur eux les refroidissait davantage.

La salle d'examens, qui ressemblait un peu à une cathédrale avec ses plafonds hauts et ses vitraux, était maintenant blanche de neige. Il y en avait assez pour faire si on voulait des elfes de neige ou une bonne bataille de boules.
"Atchaaa!", éternua Luna.

"Incendio!", dit-elle, en pointant sa baguette vers une chaise qui se mit à brûler. Elle jeta une deuxième chaise sur le brasier, et bientôt ils avaient un petit feu de camps. Elle espéra qu'elle ne se ferai pas prendre pour dégradation de matériel scolaire. La neige tombait toujours. Mais peut-être la fille Serpentard aurait-elle une idée? En tout cas, ça ressemblait à un piège, cette histoire: porte fermée, etc. Des petits malins avaient voulu s'amuser à leurs dépens, sûrement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Des morts et des vivants (LIBRE)   Mer 21 Jan - 15:24

Luna avait l'air déconcertée. C'était vrai qu'être en sixième année ne donnait pas toutes les solutions à tous les problèmes. Elle jeta d'abord un sort d'imperméabilité, puis éternua. Bobby se rendit compte que la pluie était devenue neige, et qu'il y en avait déjà une bonne couche sur le sol. Qui pouvait bien avoir fait cela? C'était un mystère. Bobby ne croyait pas aux coïncidences, c'est pourquoi il pensa à un piège des Serpentards. Il avaient très mauvaise réputation, c'était pourquoi ils étaient craints et évités.
Apparemment, Luna pensait également que c'était un piège. Bobby commençait à greloter. La neige était réelle, et il aurait été anormal qu'elle n'en produise pas les effets. Le jeune Gryffondor reniflait bruyamment. Luna enflamma une chaise et s'en approcha, afin de se réchauffer. Bobby fit de même. Il mit plusieurs minutes à ressentir les effets de la chaleur. Il pointa sa baguette vers une chaise proche et prononça, comme s'il était en cours :


"-Wingardium Leviosa!"

La chaise émit un petit craquement et s'éleva dans les airs. Bobby avait beau se dire qu'il avait déjà fait s'élever dans les airs plusieurs objets de différentes tailles, il s'extasiait toujours à l'idée qu'un objet puisse défier les lois de la gravité établies par un Moldu. Le vrai mot était simple, évident, mais extraordinaire : magique.
La chaise se dirigea vers Bobby et alla s'empiler sur celle qui était entrain de bruler. Aussitôt, la deuxième chaise prit feu.
Commençant à réfléchir, Bobby se tourna vers Luna, et demanda :


"-Comment tu crois qu'on va se sortir d'ici?"
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Indépendant

Parchemins : 854
Actuellement : Adulte


MessageSujet: Re: Des morts et des vivants (LIBRE)   Jeu 22 Jan - 0:24

Luna était très flattée de constater que le petit avait manifestement une grande confiance en ses aînés. Elle se sentit très adulte, impression que ne lui renvoyaient pas souvent les autres élèves, qui la prenaient pour une tarée une folle une frappadingue... enfin, qui ne voyaient pas qu'elle pensait juste différemment d'eux, percevant peut-être plus loin (par exemple, ils ne sont pas très fort pour sentir la présence d'un joncheruine).

Mais Luna était aussi un brin embêtée, car elle n'avait pas trop d'idée pour se sortir de là. Appeler au secours? Elle pensait pouvoir peut-être faire le coup du message parlant à envoyer. Mais ça risquait un peu de rameuter les mauvaises personnes: des serpentards hilares qui allait se moquer d'eux sans les secourir, ou bien pire encore, les "autorités" du château, à savoir Rogue, Rusard ou les Carrow. Brrr. Ils étaient capables de croire que c'étaient eux qui avaient mis la neige, et puis il y avait les chaises brûlées, et puis aussi le fait qu'ils étaient dans une salle d'examen où ils n'étaient pas sensés être en dehors des examens justement... en fait, ils étaient maintenant en infraction tous les trois, la Serpentard comme eux.

Luna, après quelques essais infructueux, finit par réussir à créer un lièvre transparent, qui filerait dire à haute voix dans la salle commune des Serdaigles que Luna avait des problèmes ici et requérait de l'aide. Elle espéra qu'une amie viendrait à leur secours (mais le message pouvait aussi bien éclater dans la salle des Serdaigles à un moment où celle-ci était vide).

Il ne restait plus maintenant qu'à attendre, en aménageant peut-être encore un peu leur espace dans la neige pour lutter contre le froid. *Et si on faisait un igloo?*, pensa Luna. A moins que Cora ait d'autres idées?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Des morts et des vivants (LIBRE)   Jeu 22 Jan - 21:15

[Je tenais tout d’abord à dire merci à mon dentifrice, et puis à vous, pour m’avoir attendu…]

Les devoirs avançaient bien, très bien. Si bien, que la demoiselle avait l’impression d’avoir atteint le stade deux de la pensée. Les réponses bouillonnaient dans sa tête, et tourbillonnaient en allant doucement s’abattre sur le parchemin adéquat. Tout allait bien, trop bien. Si bien que Cora avait prévu con coup. Le parchemin, indéchirable, waterproof, si, si, comme le mascara, insalissable, et infroissable. Tous les cas de figures étaient prévus. Enfin, tous sauf la neige, mais ce n’était pas à ce moment là qu’elle apparut.
Cora n’avait plus jeté un seul coup d’œil vers les énergumènes déjà installés dans cette même salle. Si sa présence ne leur plaisait pas, c’était la même chose, et la porte leur était grande ouverte. Presque. Ainsi, quand la pluie commença à tomber, la jeune fille lança releva la tête, avec un air très furieux. Un air qui généralement, faisait un peu peur aux plus jeunes, et pas qu’à eux. Sourcils froncés, yeux foudroyants, tout humain osant la déranger dans un tel travail d’esprit y avait le droit. Puis, regardant l’amie qui n’en était pas une nommée Luna, s’escrimer contre la porte de la salle d’examens, que son expression changea, ressemblant un peu à celle d’ennui profond devant les pitreries de bambins. L’attention retourna aux parchemins, qui voyaient et pouvaient sentir la pluie glisser sur eux. Ce n’est que lorsque la Serdaigle prononça sans s’en rendre même compte des mots à mourir de rire que Cora fit à nouveau attention à la situation.
La pluie était froide, et la jeune élève de serpentard luttait de plus en plus contre des tremblements intempestifs et incontrôlables. Elle n’était pas assez habillée pour subir sans réagir ce caprice de météo soudain. Le jeune Bobby s’était réveillé en sursaut, et ayant jeté un coup d’œil sur la veste, avait tôt fait de l’ignorer. Encore un tenu par les convictions qui voyait les verts et argent comme des démons. Pourquoi pas. Et Cora ne comptait rien faire pour décourager ces préjugés.
Si la situation devenait de plus en plus drôle par le quasi-affolement des deux autres, l’air devenait aussi de plus en plus froid, et ça, c’était plutôt gênant. Bien sur, comme une jeune fille de bonne famille ne montre que rarement ses sentiments, aucune des deux émotions ne se voyaient.
Il se mit à neiger, et d’un air innocemment voulu décontracté, Cora rabattit ses pieds sur la table d’écriture, au même endroit où se trouvaient les parchemins. De toute façon, eux, ne craignaient rien. Quelle ironie si c’étaient eux qui survivaient à l’aventure ! Cora voyait ça d’ici : La victoire de la magie sur une grande et illustre serpentard. Bon, la victoire de la magie sur l’homme, si l’on restait raisonnable.
Si c’était un piège, ce n’était pas drôle, et si c’en était vraiment un, il y en avait qui allaient passer un mauvais quart d’heure, foi d’Eruara. Seulement pour cela, il fallait déjà sortir d’ici, et c’est pour cela que la raison, ou les causes de ce phénomène n’intéressaient pas la jeune fille. Mais elle avait l’air d’être la seule à penser ainsi. La blondinette commença à casser des chaises et Cora, malgré tout ce qu’elle avait pu penser, tout ce qu’elle pensait, et tout ce qu’elle pensera, le feu était très agréable, comparé à la neige, la glace et la pluie. Répugnant néanmoins à laisser ses chaussures retomber dans la neige trop froide à son goût, Cora s’approcha du feu. Cora était persuadée que le coup du lapin ne marcherait pas, qui, qui donc allait bien risquer de se faire prendre dans les couloirs, pour venir secourir des gens qui étaient en infraction ? Bah, quoi qu’il arrive, Cora savait qu’elle ne risquait pas grand-chose. Le nom de son père devait toujours être plus ou moins respecté. Le plus gênant serait d’expliquer la présence des deux autres. Traîner avec un Gryffondor sans doute fils de moldu? Beuh. Luna Lovegood ? Double beuh. Son père risquait de ne pas apprécier, et la punition d’être dure. Tant pis pour lui, après tout, pensait Cora. Il n’avait qu’à faire un peu plus attention à moi auparavant.
Pointant sa baguette vers le plafond, l’élève commença elle aussi à exprimer des imbécillités destinées à stopper tout déchaînement météorologique : Finite. Puis, la baguette pointée vers le sol : Evanesco, sort destiné à faire disparaître l’objet visé, Impedimenta, qui devrait ralentir la neige. Si un marchait, pourquoi pas ? Allez hop, Recurvite, sur le sol.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Des morts et des vivants (LIBRE)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Des morts et des vivants (LIBRE)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rapport qualité/Points des morts
» Ne plaignez pas les morts, plaignez les vivants. [PV Cécilie]
» -La nuit des morts vivants-(Pv Naoki Raidon et Libre)
» [morts vivants] WIP de fond de tiroir
» [liste] Morts Vivants

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts ::  :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets clos année 6 :: Cours année 6-
Sauter vers: